Les champions du Box Office Les champions du Box Office en France

en France


Chiffres provenant du CNC (sauf précision).

le bandeau de pub


Titre Année de sortie Entrées Pays
12 Les Dix Commandements 1958 14 237 371 USA

Affiche des 10 commandements
"Les dix commandements" est sorti dès novembre 1956 aux Etats-Unis, et ne sortira en France que le 17 janvier 1958. Entre temps il a été un triomphe aux USA, son casting est solide et son budget monstrueux (aux effets spéciaux impressionnants pour l'époque), le sujet touche le public français, et De Mille a enchainé des mégas triomphent les années précédentes (fin 1957, "Sous le plus grand chapiteau du monde" est le second plus gros succès au box office français depuis fin 1944, "L'odyssée du docteur Wassel" est le 20ième plus gros succès, et "Samson et Dalila" est 35ième). Tout est réuni pour que le film soit sur un podium, annuel au minimum.

Le choix fut fait d'une sortie de prestige de longue durée, avec des places très chères, et pour une durée de carrière d'exclusivité très longue, à la "Autant en emporte le vent". Et le résultat fut un succès comme "Autant en emporte le vent" (peu d'entrées mais beaucoup de recettes, et une renommée bien supérieure à sa popularité réelle qui permit un bouche à oreille sur plusieurs années).
"Les dix commandements" va tourner toute l'année dans au maximum 6 salles pour toute la France, du coup il ne passe son premier million qu'en fin d'automne.
Il connait enfin un élargissement de son parc de salle pour Noël 58 (20 salles pour toute la France, puis 25 pour le Nouvel an), ce qui lui permet à la mi-janvier 1959 de passer le million et demi d'entrées. La demande était là.
Toujours sur une vingtaine de salles, il passe les 2M d'entrées mi-février. La carrière du film s'est bien accélérée avec les copies éditées en plus.
Sa distribution passe à 40 salles en avril, et le 14 avril les 3M sont dépassés.
A la mi-juin, ce sont quatre millions de prophètes qui ont payé leur ticket pour "Les 10 commandements". La stratégie de faire du film une oeuvre rare a payé.

Affiche des 10 commandements
En juillet, le film est peu vu, mais à partir de mi-août le film est de nouveau projeté avec succès à travers la France dans une vingtaine de salles, et il continue à engranger lentement mais sûrement des entrées à son box office. Puis sa carrière s'accélère de nouveau en octobre avec une quarantaine de salles, et les 5 millions sont franchis mi novembre 1959.
Il continue ainsi sa carrière sur 1960, toujours sur peu de salles (remplies), assez peu chaque semaine mais ce sont les gouttes d'eau qui forment les Mers Rouges, et "Les dix commandements" cumulent six millions d'entrées à son box office en avril 1960. Il fait désormais parti des champions du box office français. Il est le 17ième film à franchir cette barre depuis fin 1944 (et cinquième film américain).
Au printemps 1961, il dépasse la barre des 7 millions d'entrées. Il aura encore du succès sur 1961, et sur 1962 il approchera le demi-million d'entrées, ce qui lui permettra de franchir les 8 millions d'entrées, il est alors seulement le cinquième film à atteindre un tel succès depuis fin 1944!
Il aura un peu plus de 100 000 entrées de plus en 1963, puis il ne sera quasiment plus projeté ensuite, afin de préparer sa reprise en 1967.
"Les dix commandements" ressort dans quelques salles lors de l'été 1967, saison creuse favorable aux reprises. Et ce sera près de 500 000 spectateurs de plus en 1967, et de même en 1968! Et encore plus de 260 000 entrées en 1969.
Ce qui porte son cumul à fin 1969 à un monstrueux box office de 9 422 679 entrées! Il est alors le huitième plus gros succès depuis 25 ans!

Mais le miracle n'est pas fini, en plus d'encore 178 000 entrées en fin de carrière de reprise en 1970, le film ressort en grande pompe en 1973, avec encore plus de succès que sa reprise de 1967! Cette fois-ci, finie la carrière avec quelques salles qui tournent, il ressort plus massivement (on est à l'heure naissante des multiplexes), et dès 1973 ce sont près de 1,5M de spectateurs qui se précipitent dans les salles comme on se rue à travers une Mer Rouge qui s'ouvre, et encore près de 400 000 adorateurs du Veau d'or sur 1974; fin 1974, le film cumule 11,457M d'entrées.
Et en 1975, encore 280 000 entrées, 1976 plus de 190 000 et 1977 encore 230 000 spectateurs... Puis le film redevient invisible quelques années, car sa carrière n'est pas fini, et au lieu de céder à la facilité en vendant le film aux chaines de télévisions françaises (aux USA, le film est diffusé chaque année à la télévision sans abonnement depuis 1973, la dernière grosse reprise aux Etats-Unis fut en 1972), Paramount France prépare encore une reprise majeure pour 1980!

Affiche des 10 commandements
Bravo au Pharaon à la tête de la Paramount en France, car cela va permettre au film de passer dans une dimension biblique du box office français! Alors qu'il a déjà dépassé les 12 millions d'entrées, il va encore réunir 1,18M de spectateurs!

Et ça continue en 1984, avec de nouveau une ressortie en salle en France! Alors que Canal+ nait cette année-là, le film attire (sur deux ans) encore 700 000 amateurs de miracles.

On pourrait penser que le film a finit sa carrière, son grand spectacle étant désormais loin des canons des années 80 en matière de grand spectacle, mais en 1988, le film ressort de nouveau, et c'est encore plus de 160 000 personnes qui se rendent en salle pour cette version restaurée.
Depuis, il n'a été que très marginalement diffusé en salle.

A l'étranger, en plus de son triomphe en Amérique du nord, "Les dix commandements" a aussi dicté sa loi en Europe (environ 15M d'entrées en Grande-Bretagne, plus de 16M en Italie...). En Amérique Latine, c'est aussi un classique populaire encore diffusé à la télévision.

Accueil internautes :
AC 8,0 (6800). SC 7,1 (5500). IMDB 7,9 (65 000). K 7,3 (1800). FA 7,3 (17 000). D 8,3 (7900).
Film toujours très aimé, même si relativement peu vu sur les sites francophones au regard de son succès, il semble donc perdre de sa célébrité dans les pays francophones. Chez les russophones, c'est une curiosité exotique pour cinéphile pointus...


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.



 Pour partager la page :