Google tag (gtag.js) Boxoffice Cuisine-au-beurre

Les champions du Box Office Les champions du Box Office en France

en France


Chiffres provenant du CNC (sauf précision).

le bandeau de pub


Titre Année de sortie Entrées Pays
130 La cuisine au beurre 1963 6 397 631 France  Italie

Affiche de La cuisine au beurre
La première rencontre entre Bourvil et Fernandel, deux géants du box office (même si légèrement moins performants depuis deux ans), deux habitués du podium annuel, le film est donc prévu pour monter très haut.

Le film sort le 18 décembre, et directement aussi en province, pour son exclusivité sur 16 copies (dont 3 à Paris), il récolte 68 438 amateurs des deux acteurs, bon score mais pas non plus énorme, mais attendons les vacances, le film étant familial. Et la semaine suivante, de Noël et de vacances, le film explose : il passe premier et sur 56 salles il réalise 521 410 entrées! Voilà qui est plus conforme au score attendu par la réunion de ces deux stars.
Début 1964, il réalise encore 370 312 entrées sur 50 salles, puis une fois les vacances finies c'est encore 203 045 sur 45 salles, et un cumul de 1 163 205 entrées en seulement quatre semaines, excellent!
Puis il enchainera sept semaines au-dessus des 100 000 entrées, tournant en exclusivité à travers la France avec succès sur une quarantaine de copies, on est début mars et il a dépassé les 2M d'entrées.
Fin mars, il élargira son parc de salles avec 55 copies, profitant bien des vacances de Pâques, avec 159 255 entrées, il passe les 2,5M.
Puis après de nouveau une période sous les 100 000, mi avril il réunit de nouveau 155 109 amateurs de trio (ou de cuisine, selon les goûts) sur 48 salles (à coucher ou à manger - dans plusieurs pays, le film s'appelle "Le mari de ma femme", ou encore "La femme aux deux époux"); puis 141 109 entrées sur 51 salles, ce qui le fait repasser premier hebdomadaire, quatre mois après sa sortie, le film est parti pour durer, et il passe les 3M.
Par la suite, le film ralentit, mais toujours dans le top 30 jusque début juin sans discontinuer.
Il y revient pendant les vacances d'été, et est même second une semaine, et il passe les 3,5M d'entrées en août.
En automne, il continue à être diffusé, réapparaissant dans le top 30 et même dans le top 20, et il franchit les 4M début novembre.
Il est le film le plus vu en 1964 avec 3 670 631 entrées, pour un cumul de 4 260 479 entrées, bien sûr loin d'être fini vu ses encore bons scores en décembre 1964, un an après sa sortie. L'idée de réunir les deux acteurs fut excellente et plait beaucoup au public.
Affiche de La cuisine au beurre
L'année 1965 sera l'année Bourvil, avec la sortie du Corniaud et son triomphe (en 9 mois il dépasse déjà les 6M d'entrées!), plus que celle de Fernandel, dont le "Don Camillo en Russie" fait de loin le moins bon score de la série et dont le duo avec Gabin (autre super star) est extrêmement loin au box-office de celui de Bourvil avec De Funès. Et les spectateurs continuent d'aller voir "La cuisine au beurre", avec encore 537 457 entrées en 1965, et un cumul de 4 797 936 spectateurs. Son box-office baisse (et ne profite pas du triomphe du "Corniaud") mais les 5M à terme paraissent gagnés.

En 1966, le film continue son exploitation de quartier, et rajoute 221 995 entrées, à son box-office de 5 019 931 spectateurs.
Les années suivantes, il continue ainsi sa fin de carrière en étant exploité dans les salles de quartiers avec un certain succès, les spectateurs souhaitant se distraire ayant plaisir à aller voir les deux super stars, et le film ajoute 112 550 entrées en 1967, 87 570 en 1968, 87 026 en 1969, 70 276 en 1970. Son cumul est alors de 5 377 353 entrées. Il est second des films sortis en 1963 (et le restera), derrière "La grande évasion".

Le 3 mars 1971, "La cuisine au beurre" ressort, il restera 4 semaines dans le top 30, et y reviendra une fois en août. Au total, cette reprise attire encore 501 721 spectateurs. Et en 1972 il ajoute 130 667 entrées, puis 141 048 en 1973, et sa diffusion continue avec encore 98 999 entrées en 1974, et 89 978 en 1975, il baisse à 49 466 entrées en 1976 et n'ajoutera par la suite que quelques milliers d'entrées, étant diffusé à la télévision.
On voit que son exploitation se fit sur la durée, à partir de 1971 il ajouta au total plus d'un million d'entrées à son box-office.

Il est aussi un très gros succès de télévision. En 1991 il réalise encore une audience monstre de 14,2M de téléspectateurs, ce qui reste la sixième meilleure audience d'un film depuis 1989. Il fête sa 24ième télédiffusion en réalisant la seconde meilleure audience de l'année pour un film pour C8. Et fin 2022, il cumule 31 télédiffusions, 128ième au classement des films les plus diffusés à la télévision française.


Accueil internautes :
AC 7,0 (1081). SC 6,2 (2009). IMDB 6,5 (935). K 7,1 (511). FA NS. D NS.
Film assez peu noté par les internautes, même francophones, malgré son succès télévisé à l'ère des sites de notation.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.