Les champions du Box Office Les champions du Box Office en France

en France


Chiffres provenant du CNC (sauf précision).

le bandeau de pub


Titre Année de sortie Entrées Pays
208 La cage aux folles 1978 5 406 813 (2017) France  Italie

Affiche de La cage aux folles
En 1978, Michel Serrault est déjà connu du grand public comme acteur comique ("Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" et autres comédies), mais il n'attire pas sur son seul nom, et est souvent en second rôle plus qu'en tête d'affiche. Quant à Ugo Tognazzi, même si "La grande bouffe" a été un très gros succès 5 ans plus tôt, il est plus là pour attirer le public en Italie (coproduction oblige). Michel Galabru est un solide second rôle mais pas une attraction en soit, sortant une multitude de films sans succès chaque année.
La pièce de théâtre (avec Jean Poiret dans le rôle que joue Ugo Tognazzi dans le film) est un succès monstre depuis 1973. Mais le public de cinéma est-il le même que celui du théâtre? Une adaptation de pièce peut aussi rebuter une partie du public n'aimant pas le côté théâtre filmé qui en résulte parfois. Et le public de la pièce (qui sera vu par un million de spectateurs!) acceptera-t-il une adaptation sans Jean Poiret?

Le film sort le 25 octobre, pour les vacances de la Toussaint, période de très haute fréquentation. Il démarre bien, mais sans éclat particulier, avec 289 094 entrées, très loin derrière "La carapate" (Pierre Richard) en troisième semaine, "Grease" qui poursuit son triomphe, et aussi derrière deux films familiaux pour les vacances.
En seconde semaine, l'effet d'un bouche à oreille positif se fait déjà sentir, avec 340 994 entrées il profite bien du jour férié, et il passe second derrière le Pierre Richard.
En troisième semaine, malgré que le 11 novembre tombe un samedi, il résiste très bien avec 292 620 entrées de plus, ce qui lui permet de prendre la tête hebdomadaire. Le film est lancé, il se détache de la pléthore de comédies à l'affiche ("La carapate", "Le pion", "Les réformés se portent bien", "Général, nous voilà" et "je suis timide mais je me soigne" complètent le top 10 de cette semaine-là).
Et c'est encore la première place et 254 622 entrées en quatrième semaine, et un cumul déjà de 1 177 330 entrées.
En sixième semaine, sortie des "Bronzés" qui prend la première place, et "Grease" remonte légèrement, "La cage aux folles" avec encore un excellent résultat hebdomadaire (205 812) passe troisième.
Il continue à baisser classiquement, passant encore deux semaines au-dessus des 100 000 entrées, puis c'est 99 460 entrées à l'aube des vacances de Noël, cumulant 1 795 844 entrées; il peut finir autour des 2,5M avec l'aide des vacances, ce qui serait un beau succès.

Avec l'aide des vacances dont il profite bien, il remonte au-dessus des 100 000 hebdomadaires, et fin 1978 il cumule 2 055 953 entrées, entre "La carapate" et "Je suis timide mais je me soigne".
Affiche de La cage aux folles

Affiche de la pièce de théâtre.

La première semaine de janvier, "La cage aux folles" réalise encore 121 564 entrées, puis avec 95 808 entrées, il ne baisse que lentement, restant encore et toujours dans le top 10 depuis près de trois mois.

Puis "La cage aux folles" baisse classiquement les deux semaines suivantes, il ne devrait pas atteindre les 3M à moins d'une reprise dans quelques années.
Mais le samedi 3 février Michel Serrault remporte le César du meilleur acteur pour le film, ce qui permet à son box-office de se stabiliser, puis la semaine suivante de repasser même au-dessus des 100 000 entrées hebdomadaires (et dépassant à cette occasion les 2,5M).

Suite à cette récompense, le film ne baisse que lentement, et il ne passera sous les 50 000 entrées que dans la seconde partie de mars, cinq mois après sa sortie!
Grâce à ces maintiens exceptionnels, il passe les 3M début avril. Il ne réalise alors plus que 30 909 entrées hebdomadaires.
Il continue à baisser, et après un petit sursaut grâce aux vacances d'avril, il disparait du top 30 début mai, avec 3 145 518 entrées. Un excellent résultat porté par un bouche à oreille et une longue carrière.

Les deux mois suivants, il réalise encore un peu plus de 100 000 entrées, en toute fin de carrière. Mais avec le creux de programmation de l'été, le film est reprogrammé, et avec succès. Il remonte même troisième du classement en août, et franchit les 3,5M.
Et son excellent bouche à oreille le fait tenir dans le fond du top 30 jusque début octobre, près d'un an après sa sortie, où il franchit les 3,8M au forceps.

Le film a été 10ième sur l'année calendaire 1978, et il est 9ième sur l'année calendaire 1979, sacrément belle performance. Fin 1979, il cumule 3 930 690 entrées, troisième des sorties de 1978 derrière les deux films avec John Travolta.

Le film ressort discrêtement (16 705 entrées, 28ième) fin juin 1980, ce qui lui permet de franchir les 4,1M d'entrées. Mais le public répond présent, et il va progresser et passer le reste de l'été au-dessus des 30 000 entrées, passant même une fois la barre des 60 000 entrées hebdomadaires.
Et même en septembre lors du retour des grosses sorties, il ne baisse que lentement, franchissant les 4,5M de cumul mi-septembre, et au-dessus des 18 000 entrées hebdomadaires jusque mi-octobre.
Une reprise plus que réussie, le film ajoute sur 1980 un magnifique box-office de 743 041, pour cumuler 4 673 761 entrées, passant second plus gros succès des sorties de 1978. A titre de comparaison, en 1980 "Grease" a été vu par 28 102 spectateurs, et "La fièvre du samedi soir" par 25 736 personnes; ou pour comparer avec des comédies : "La carapate" 20 064 entrées, "La zizanie" 11 786 entrées, et "Je suis timide mais je me soigne" 60 864 entrées.
Affiche de La cage aux folles
Le 10 décembre 1980 sort "La cage aux folles II", qui est un franc succès (mais moins que "L'inspecteur La Bavure" avec Coluche, pourtant sorti une semaine avant), rapide (2M d'entrées en 6 semaines), avec un cumul final de 3 014 634 entrées (7ième des sorties de 1980).

Logiquement "La cage aux folles" fait moins d'entrées par la suite, mais c'est tout de même encore près de 50 000 entrées en 1981, et de 1982 à 1984 il ajoute plus de 50 000 entrées (et réalisant plus d'entrées que la suite sur 1983 et 1984). Fin 1984, il cumule 4 775 747 entrées.

Et en 1985, "La cage aux folles" ressort le 12 juin, et malgré que le film a de fortes chances de passer bientôt à la télévision, malgré déjà une suite de sortie, malgré 7 années de passées et la mode qui change vite, le film se hisse dans le top 10 avec 61 161 entrées, et en seconde semaine 61 816 entrées toujours dixième, les spectateurs sont encore demandeurs et prêt à payer pour rire de nouveau avec Zaza et Renato dans leur première apparition à l'écran.
Alors même qu'ils pourront pourtant retrouver le couple dans un troisième film prévu pour novembre de cette année.
Après 5 semaines de reprise, le film franchit les 5M d'entrées.
Le film restera 14 semaines consécutives dans le top 30! et 17 semaines au total pour 1985 (étant rediffusé ponctuellement avec la sortie du troisième film).
Au total sur 1985, il ajoute 610 455 entrées à son box-office qui atteint alors 5 386 202 spectateurs. Sur la durée, le petit succès est devenu un vrai champion du box-office français!
Il complètera son box-office essentiellement sur les deux années suivantes.


"La cage aux folles" a poursuivi son succès lors de ses télédifusions, avec déjà 31 passages sur le petit écran français à 2020, alors le 72ième film le plus télédiffusé de tous les temps.

Sorti le 20 novembre 1985, "La cage aux folles 3" démarre très fort (556 889 entrées en première semaine hors vacances), mais baisse très vite, malgré les vacances de Noël, il finit à 1 693 202 entrées. Cela reste un succès, mais loin de l'original.

En 1986, "Midnight express" réussit à doubler "La cage aux folles" qui devient le troisième plus gros succès des sorties de 1978.
Affiche de La cage aux folles

Affiche américaine de "La cage aux folles".

En 1996 sort le remake américain "Birdcage", qui attirera en France seulement 146 445 curieux (mais il sera un succès aux USA, neuvième des sorties de 1996).


A l'étranger, le film a été un immense succès : 6,6M d'entrées en Italie (pays coproducteur), 8,765M d'entrées estimées aux USA (un des meilleurs scores de tous les temps pour un film en langue française dans ce pays!), 2,575M d'entrées en RFA (10ième des sorties de 1979), 762 909 entrées en Hongrie (soviétique), 487 442 entrées en Espagne, ... ("La cage aux folles 2" sera aussi un très gros succès à l'étranger, mais "La cage aux folles 3" s'effondrera).

Accueil internautes :
AC 6,8 (8000). SC 6,1 (7200). IMDB 7,3 (11 000). K 7,3 (874). FA 6,8 (1200). D NS.
Bien aimé, connu surtout dans les pays francophones et anglophones.



 Pour partager la page :