Les champions du Box Office Les champions du Box Office en France

en France

Voici les plus gros succès sortis en France depuis 1945, et jusqu'au 31 décembre 2020, plus quelques films antérieurs avec leur box-office sur cette période.


En gras les titres depuis 2010.
Chiffres provenant du CNC (sauf précision).

Explications sur L'avis des internautes :


En fin de chaque fiche, il y a les notes des utilisateurs de deux sites francophones (Allociné (AC) (note sur 5 ramenée à sur 10) et Sens Critique (SC)), d'un site anglosaxon (IMDB), d'un site russophone Kinopoisk (K), du site anglo-hispanophone Filmaffinity (de Madrid) (FA) et d'un site chinois Douban (D)), avec entre parenthèse le nombre de votes, à mai 2021.
Chaque site a son habitude de notation, certains notent plus haut ou plus sévère en général, et certains ont des goûts plus ou moins proche du grand public français; voici leur moyenne sur les films au-dessus des 8 millions d'entrées : AC = 7,5; SC = 6,6; IMDB = 7,3; K = 7,6; FA = 6,75; D = 8,2.

Pour les films pré-internet, cela ne donne pas l'accueil à l'époque de leur sortie, et les goûts peuvent avoir évolué. Et pour tous les films, cela ne donne qu'une image de leur place dans le coeur des internautes du 21ième siècle et non du grand public : les internautes votants ne représentent pas exactement le public qui va en salle (qui ne va pas nécessairement donner son avis sur internet), et les notes sont parfois victimes d'effets amour/haine sur une personne participant au film, ainsi que de campagnes de pub ou de cabales avec des notes extrêmes de personnes n'ayant pas vu le film mais cherchant à influencer le buzz. Cependant même avec ces réserves cela donne une idée générale de l'accueil selon différentes communautés linguistiques et cinéphiliques.

Le nombre de votes permet de connaitre les anciens films populaires devenus oubliés, en comparant entre films d'une même époque et d'un même genre (les films récents sont toujours plus notés, les 18-40 ans notent proportionnellement plus que les 60 ans et plus, et les hommes notent plus que les femmes).

"NS" : Non Significatif, lorsque le peu de votes ne permet pas d'apporter un intérêt à la note.

le bandeau de pub


Voici la liste découpée par tranche de un million d'entrées :


Film entre 21 et 22M d'entrées : 1 film.
Film entre 20 et 21M d'entrées : 1 film.
Film entre 19 et 20M d'entrées : 1 film.
Film entre 18 et 19M d'entrées : 1 film.
Film entre 17 et 18M d'entrées : 1 film.
Film entre 16 et 17M d'entrées : 1 film.
Film entre 15 et 16M d'entrées : aucun film.
Films entre 14 et 15M d'entrées : 6 films.
Films entre 13 et 14M d'entrées : 4 films.


Films entre 12 et 13M d'entrées : 3 films.
Films entre 11 et 12M d'entrées : 3 films.
Films entre 10 et 11M d'entrées : 8 films.
Films entre 9 et 10M d'entrées : 11 films.
Films entre 8 et 9M d'entrées : 13 films.
Films entre 7 et 8M d'entrées : 37 films.
Films entre 6 et 7M d'entrées : 60 films.
Films entre 5,2 et 6M d'entrées : 75 films.
Notes sur quelques films d'avant 1945.


Un film entre 21 000 000 et 22 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
1 Titanic 1998 21 798 906 USA

Affiche de Titanic
On l'a peut-être oublié, mais Titanic était un pari très risqué, et nombreux furent ceux qui lui prédirent un échec financier, voire une catastrophe titanesque. En effet, le budget du film était monstrueux (énorme dépassement du budget déjà très élevé à la base, report de 5 mois de la sortie à cause des retards pris), devenant le film le plus cher d'Hollywood (en $ courant). Le film fut très critiqué avant d'avoir été vu par quiconque, et personne ne misait dessus (la Fox partagea même les droits avec la Paramount pour minimiser les risques de perte); qu'il rembourse son budget était le maximum espéré des plus optimistes.
Titanic sortit juste avant Noël aux USA; mais avec une durée de 3h30, un genre démodé, et des polémiques médiatiques négatives au cours du tournage, le flop était à craindre.
Il n'en fut rien : sans faire un score hors norme, le démarrage fut très bon, légèrement devant le nouveau James Bond, sur un peu moins de salles. Puis une belle carrière pendant les vacances, le film était un succès, ouf!
C'est après les vacances que le phénomène hors norme commença, avec des baisses modérées pendant des mois (lui permettant de rester n°1 pendant 15 semaines!).

C'est à ce moment que le film sort en France (7 janvier), pas spécialement une bonne période, avec encore la concurrence des gros films sortis au moment des vacances, sans pour autant profiter de la forte fréquentation des vacances, mais avec désormais une bonne réputation suite à sa sortie américaine.
Et dès sa première semaine, le film est un très gros succès (vu la semaine) : 1 725 747 entrées (1 727 361 avec quelques avant-premières), sur seulement 564 salles, et peu de séances par jour vu sa durée, certaines salles ont refusé du monde. C'est la première fois qu'en janvier un film passe les 1,5 million d'entrées hebdomadaire! Vu les bons retours des premiers spectateurs, les 5 millions paraissent jouables.
Seconde semaine, on passe à 636 salles, et le film progresse de 11%, à 1 913 971 entrées, la moyenne par séance reste de folie, là encore on refuse du monde alors qu'on est dans une période habituellement creuse. L'emballement médiatique arrive, on commence à parler de phénomène, la musique cartonne à la radio, Titanic est désormais l'évènement culturel du moment. On peut rêver aux 8 millions même si c'est loin d'être gagné.
Il continuera à progresser petit à petit en nombre de salles jusqu'à 742 salles (un nombre classique pour un très gros succès) en semaine 9.
Au niveau des entrées, là où il a été hors norme, c'est qu'en dehors de toute arrivée de vacances il s'est maintenu au-dessus des 1,5M pendant les 3 semaines suivantes, alors qu'aucun film n'avait atteint 1,5 million hebdo en janvier, il l'a fait sur les 5 semaines!
Il en est alors à 8 550 007 spectateurs.
Arriva la méga concurrence avec "Les visiteurs 2", qui truste toutes les attentes, et ne déçoit pas le box office avec plus de 2,6 millions pour sa première semaine. Et malgré ça, l'appétit pour "Titanic" est toujours aussi grand, il ne perd que 14% avec 1 357 178 entrées en 6ième semaine et affleure les 10 millions! Si LE film de l'année en terme de box-office (la suite des Visiteurs) ne fait flaichir "Titanic" que de 13% (certes avec une seconde zone arrivant en vacances, mais il reste donc encore une zone à venir de vacances), on ne sait plus ni quand ni qui l'arrêtera...
Et effectivement, après deux semaines, il récupère sa place de numéro 1 hebdo, en étant plus haut en semaine 8 (1 434 614 entrées) qu'en semaine 6! Huit semaines au-dessus des 1,35M d'entrées... Bien sûr du jamais vu. Il en est à 12 770 559 spectateurs en France.
Il devient dès lors possible que le record de La grande vadrouille tombe, chose inimaginable début 1998, ce record paraissait imbattable à l'époque de Canal+ et des cassettes vidéos triomphantes. Le seul film à avoir dépassé les 10,3 millions depuis les années 60 était justement "Les visiteurs" (dont la suite aurait pu théoriquement donner le coup de frein à la carrière de "Titanic") et "Les visiteurs" était encore très loin derrière "La grande vadrouille", avec 3,5 millions d'entrées de moins. De plus "Les visiteurs" avait tenu l'affiche pendant des mois de manière totalement hors norme, et on pensait ce phénomène "visiteurs" déjà l'ultime représentant des longues carrières (avec le nouveau règne des cassettes vidéos), et 5 ans plus tard lors de la sortie de "Titanic" le marché de la cassette vidéo était au sommet ("Titanic" sort en vidéo dès 9 mois après sa sortie en salle), limitant théoriquement le nombre de revisionnages, et déplacant encore plus une partie du public de la salle vers la vidéothèque.
Mais aucun iceberg ne l'arrête, et il bat La grande vadrouille en semaine 14, alors qu'il profite des vacances et de son annonce de n°1 tout temps (titre en réalité détenu à l'époque par "Blanche-Neige et les sept nains", mais on ne le savait pas) pour remonter à 876 820 entrées et dépasser les 18M de cumul, toujours numéro 1 hebdomadaire.
Plus de 3 mois après sa sortie il quitte sa place de premier hebdomadaire en France, en semaine 15, pour la céder à un autre phénomène : "Le dîner de cons".
Il atteint les 19M en semaine 16. Il dépasse les 20 millions en semaine 24, semaine où il quitte le top 10 hebdomadaire pour la première fois. Il y retournera cinq fois en juillet-août, soit 28 semaines dans le top 10 en 1998 (il y retournera lors de ses reprises...).
Il ne quittera le top 30 qu'en octobre, après 40 semaines de présence, alors qu'il est déjà disponible en cassette vidéo.

Affiche de Titanic
Le film fut un phénomène difficilement descriptible, car il conjugua l'engouement du public cinéphage, l'enthousiasme propre aux "films de fans" aux multiples revionnages, l'attraction du public occasionnel (pour lequel c'était l'un des rares films annuels qui méritaient de se déplacer, y compris 6 mois après pendant les vacances d'été), mais aussi le film qui a fait revenir en salle un public qui n'y avait plus mis les pieds depuis des années avec la multiplication de l'offre télé (Canal+, puis les chaines privées) et la démocratisation du magnétoscope. Egalement, ce film attira les vieux comme les adolescents, les pauvres comme les riches, les femmes comme les hommes, il toucha toute la société française.
Et comme avec quasiment chaque phénomène aigu de mode, une fraction du public se sentit aussi contraint d'aller le voir alors que ce n'était pas leur style, ou furent d'autant plus déçus qu'on leur avait vanté le chef d'oeuvre du siècle, et après quelques mois un petit phénomène de haine envers le film se développa qu'il devenait tendance de ne pas aimer, Di Caprio fut moqué, la chanson titre (qui passait et repassait à la radio) fut conspuée, etc.
Mais globalement le film fut adoré, il conforta Cameron comme cinéaste majeur, et lança la carrière de Léonardo Di Caprio (qui réussit après quelques années à se débarrasser de l'image de star pour adolescentes, pour s'ouvrir avec succès à toutes sortes de personnages).
A fin 2000, "Titanic" cumule 20,58 millions d'entrées (chiffre officiel CNC, mais légèrement sous estimé puisqu'en fin de présence dans le top 30 en octobre 1998 il est déjà à 20,59M), avec un écart monstrueux de 3,31 millions au-dessus du second officiel (La grande vadrouille) (le chiffre exact de Blanche-Neige n'était alors pas encore connu).
On voit même dans l'évolution de la fréquentation annuelle l'effet des 20 millions d'entrées du film... près d'un spectateur sur 8 de 1998 est un spectateur de "Titanic"! (malgré plusieurs autres énormes triomphes cette année-là qui auraient mérités d'être premiers annuels)

En 2011, "Titanic" cumule 20 634 683 spectateurs.

Affiche de Titanic
En 2012, ce sont les 100 ans du naufrage du paquebot (histoire qui passionne encore malgré la multitude de livres et documentaires consacrés au sujet depuis le triomphe du film de fiction), et Cameron (qui a entre temps réalisé Avatar et relancé la mode de la 3D) a supervisé personnellement la conversion 3D de Titanic.
Mais le film avait très bien marché en cassettes vidéos (dès fin 1998, en moins de trois mois, Titanic avait déjà vendu 3,3 millions de cassettes en France) et était disponible depuis longtemps en DVD. Et il avait été diffusé sur la télévision gratuite déjà 4 fois, cumulant encore plus de téléspectateurs que de spectateurs. De plus, alors que le film ressort le 4 avril 2012, il est rediffusé le 15 avril 2012 sur France 2 pour encore 6,2 millions de téléspectateurs. Et malgré ça, malgré le supplément de prix de la 3D, malgré que la 3D commençait à déjà passer de mode en France, Titanic 3D fut un énorme succès, le plus gros des reprises en 3D.
En première semaine il attire près d'un demi-million de passagers supplémentaires! Et il passera encore deux semaines au-dessus des 100 000 entrées avant de chuter avec la fin des vacances.
En fin 2013, il cumule 21 771 953 passagers (1 137 270 entrées de plus).

L'année de la pandémie, pour la période de réouverture, Titanic est choisi par certaines salles en projection spéciale, avec succès puisque le film cette année 2020 ajouta 20 879 entrées à son cumul.

Accueil internautes :
AC 8,6 (102 000). SC 6,9 (119 000). IMDB 7,9 (1,252M). K 8,4 (820 000). FA 6,8 (181 000). D 9,5 (2,226M).
Film apprécié (SC et FA) ou complètement adoré (AC, K, D) selon les sites.
Comme très souvent en cas de giga succès, une partie du public a rejeté avec haine le film, il a même été élu pire film de tous les temps 5 ans après sa sortie par les internautes du site de la BBC.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE grâce à une REPRISE à SUCCES.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 1000 entrées par an.

Grâce à de nombreuses projections ponctuelles avec un succès franc lors de la réouverture des salles en 2020 (20 879 entrées cette année-là), mais seulement 16 entrées sur 2021 et aucune sur 2022... le film se préparant à ressortir nationalement en 2023 (et ce sera encore un succès, autour du demi-million d'entrées)



Un film entre 20 000 000 et 21 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
2 Bienvenue chez les Ch'tis 2008 20 445 241 France

Affiche de Bienvenue chez les Chtis
Second film en tant que réalisateur et scénariste de Dany Boon, après "La maison du bonheur" deux ans auparavant, qui fut un succès suffisant pour lancer la production de ce second film, mais un succès fort classique (un peu plus de 1,1M d'entrées). Dany Boon est bien plus suivi pour ses spectacles que pour ses réalisations au cinéma au moment de la sortie de "Bienvenue chez les Ch'tis". Et en tant qu'acteur de cinéma, son précédent film (deux ans plus tôt aussi) est "Mon meilleur ami", qui a passé tout juste le million d'entrées, et dont Daniel Auteuil était plus la star attractive du film que Dany Boon.
Kad Merad est connu pour son duo avec Olivier Baroux, mais pas une star capable d'attirer sur son nom seul.
Avec un budget assez conséquent (12,5M€, 3M€ de plus que "La maison du bonheur"), le million d'entrées minimum parait attendu et nécessaire, mais pas grand monde devait espérer 4 millions. Six mois avant sa sortie, bien malin qui aurait prédit que "Bienvenue chez les Ch'tis" allait devenir le plus gros succès français de tous les temps!

Son résultat cumulé annoncé par le distributeur (Pathé) et son résultat CNC sont assez proches, donc contrairement à d'autres films, les chiffres incroyables de démarrage n'ont pas été trop gonflés pour annoncer des records.

Au vu du sujet du film, il est choisi de le sortir en évènement dans le Nord-Pas de Calais une semaine avant sa sortie nationale. L'idée fut excellente, car les résultats de cette avant-première furent énormes, avec de nombreuses séances complètes, et les retours du public enthousiastes, cela fit monter l'attente au niveau national. Avec 555 000 entrées sur seulement 64 salles, et alors que seul la première partie de la semaine est en vacances, le box-office de ces avant-premières est déjà inattendu.
Pour la semaine de sortie nationale, alors que la zone B n'est plus en congé et que la zone A reprend l'école le lundi, le résultat est encore plus incroyable et surprend tout le monde : plus de 4,3 millions d'entrées (et un cumul déjà à plus de 5 millions)! Bien sûr, c'est le record, et de loin! Encore plus surprenant, car non seulement le film n'est pas 100% en période de vacances, en plus il a déjà réalisé plus d'un demi-million d'entrées, et en plus ce n'est pas une suite! (il est le seul film du top 10 des meilleurs démarrages de l'époque à ne pas être une suite). C'est bien sûr l'emballement médiatique, on parle du film partout, et il devient l'évènement à ne pas rater. A ce moment-là, la presse a globalement apprécié le film, et il n'y a pas encore la mode de condescendance (voire de haine) envers ce monstrueux succès, le bouche à oreille est tout à fait positif.
La seconde semaine est tout autant incroyable! En effet, avec seulement 10% de baisse, malgré encore moins de vacances et une très grosse parti du public potentiel ayant d'ors et déjà vu le film, le film réussit l'exploit de réaliser la seconde meilleure semaine de tous les temps, seulement battu par sa propre première semaine! Et c'est un record qui tient toujours!
Il est proche des 9 millions en seulement deux semaines (plus avant-premières)!

Affiche allemande de Bienvenue chez les Chtis

Affiche allemande de
"Bienvenue chez les Chtis".

Il serait normal qu'il enchaine par une grosse chute, mais non, avec -8% il se maintient super haut! Sa troisième semaine n'est battu que par deux films en première semaine et en période de vacances ("Les bronzés 3" et "Mission Cléopâtre"). Du coup après trois semaines, il dépasse les 12,5 millions d'entrées! soit déjà le 16ième plus gros succès depuis 1945! Titanic avait mis 8 semaines... On commence à sérieusement penser que "Bienvenue chez les Ch'tis" peut prendre la place "imbattable" que Titanic a gagné il y a 10 ans.
La semaine suivante, la quatrième, il ne baisse que de 25%, encore un score monstrueux de 2,7M d'entrées, score hebdomadaire dont le film se serait contenté pour son score de cumul! C'est plus que la première semaine de films super attendus et énormes succès tels les deux suites de "Pirates des Caraïbes", "Astérix et Obélix contre César", "Les visiteurs 2" ou Avatar!
Avec 15,3 millions d'entrées, le film est déjà cinquième plus gros succès de tous les temps, en seulement quatre semaines! Autant dire que Titanic parait battu! Mais il reste tout de même encore 5,3 millions d'entrées à faire! D'autant que le bouche à oreille est nettement moins favorable, et certains se déchainent contre le film proportionnellement à son succès ou contre l'emballement médiatique provoqué.
En cinquième semaine, la baisse est forte, -50%, mais le film fait encore près de 1,4M d'entrées. La baisse est moins forte en sixième semaine, où il quitte sa place de numéro un hebdomadaire, encore au-dessus des 900 000 entrées. Il en est alors à 17,6 millions d'entrées, et on en reparle dans l'actualité, car "Bienvenue chez les Ch'tis" est devenu le numéro un des films français, battant "La grande vadrouille", qui avait le record depuis une quarantaine d'années!
Avec l'arrivée des vacances d'avril, le film se maintient, et en profite pour redevenir n°1 hebdomadaire pour deux semaines. Après huit semaines, il cumule 19,25M d'entrées, et le record toute nationalité parait acquis, il ne manque "que" 1,35M d'entrées, chiffre qui parait petit au vu du cumul, alors que pas si facile à faire dans les années 2000 après deux mois à l'affiche.
Il va chuter rapidement à la sortie des vacances, il franchit les 20 millions en semaine 12, mais il n'en est plus qu'à 100 000 entrées hebdomadaires, et les 20,6M de Titanic commencent à paraitre loin.
Les baisses continuent et en semaine 17 il ne fait plus "que" 15 748 entrées, à 20,2M d'entrées.

Affiche du remake italien de Bienvenue chez les Chtis

Affiche du remake italien de
"Bienvenue chez les Chtis".

Pathé le relance pour la fête du cinéma, mais après plus de 20 millions d'entrées et près de 5 mois, ça ne prend pas suffisament pour relancer le film, qui quitte le top 20 hebdomadaire en 19ième semaine, proche des 20,3M d'entrées (chiffres distributeur).

Au cours de l'été il continuera à être projeté, lui permettant d'améliorer encore son cumul à 20,36 millions d'entrées (chiffre CNC). En 2011, il cumule 20 413 165 entrées (CNC).

Il est encore un très gros succès lors de ses diffusions télévisuelles, il a été le plus gros succès d'audience annuel pour un film pour chacune de ses quatre premières diffusions! Et il détient le record du 21ième siècle pour un film avec 14,3M de téléspectateurs en 2010!

Hors de France, il fut aussi un beau succès, avec plus de 6,2 millions de Ch'tis. Il plu spécialement en Allemagne avec 2 345 158 entrées et une 14ième place annuelle (et sixième film français le plus vu en Allemagne depuis 1990), ainsi qu'en Belgique (1,076M d'entrées estimées) et en Suisse 754 673 entrées (second des sorties de 2008).
En Italie, il eut droit à un remake qui eu un tel succès qu'il y eut une suite du remake!


Accueil internautes :
AC 6,4 (75 000). SC 4,7 (61 000). IMDB 7,1 (40 000). K 7,6 (40 000). FA 6,7 (40 000). D 8,1 (27 500).
Film nettement plus apprécié à l'étranger, certains Français ont du mal avec le succès français (à la lecture de critiques dont le premier reproche fait au film est : "succès injustifié, je met 0 pour contre balancer").


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.




Un film entre 19 000 000 et 20 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
3 Intouchables 2011 19 510 528 France

Affiche d'Intouchables
"Intouchables" sort le 2 novembre, en fin de vacances scolaires, pour laisser la place au mastodonte "Tintin, le secret de la Licorne". La réputation des "Intouchables" est excellente, les échos des avant-premières sont très flatteurs, on espère qu'il soit le gros succès français de l'automne (certes pronostiqué très loin derrière Tintin), certains optimistes rêvent même aux 5 millions d'entrées. Le seul bémol, c'est justement Tintin, qui vient de faire une semaine monstrueuse à plus de 3,1M d'entrées, soit le second meilleur démarrage pour un film américain (derrière "La revanche des Siths"), et qui risque de faire beaucoup d'ombre à "Intouchables".

Chiffres distributeur (donc sous réserve) :
Grosse surprise pour sa semaine de démarrage : ce n'est pas Tintin qui fait de l'ombre à "Intouchables" mais l'inverse! "Tintin" plonge de -70%, quand "Intouchables" fait un score inespéré de 2 205 432 entrées (et 2 126 545 sans les avant-premières)! C'est clair, le film va être un très très gros succès, d'autant que les retours des spectateurs sont enthousiastes et que le bouche à oreille est déjà en place.
La semaine suivante, les vacances sont finies mais il y a le 11 novembre un vendredi, le film va en profiter, et même mieux qu'en profiter, il explose carrément en seconde semaine avec 3 089 973 entrées! soit à l'époque la septième meilleure semaine de tous les temps, et surtout la troisième meilleure seconde semaine de tous les temps! (derrière "Bienvenue chez les Ch'tis" et "Astérix et Obélix, Mission Cléopatre", qui eux profitaient de vacances)!
En deux semaines il dépasse déjà Tintin qui en est pourtant à trois semaines, la surprise est totale, personne ne le voyait capable d'un tel exploit! ça sent bon le phénomène rare...
Et effectivement, le film confirme son exceptionalité en troisième semaine, sans jour férié ni vacances il fait encore 2 460 842 entrées! Les médias ne parlent que du phénomène "Intouchables" en page culture, c'est le film à voir de l'année, les occasionnels se déplacent, et en quatrième semaine il dépasse déjà les 10 millions d'entrées! Seuls "Bienvenue chez les Ch'tis" et "Mission Cléopatre" ont fait aussi vite!
Il est déjà le 27ième plus gros succès en salle depuis 67 ans!

Affiche d'Intouchables, en Corée du Sud

Affiche coréenne de
"Intouchables".

Et le film réussit à faire une cinquième semaine d'affilé à plus de deux millions d'entrées! C'est la première et l'unique fois que cela arrive! Il cumule alors déjà 12 592 762 entrées, et "intouchables" est déjà 18ième plus gros succès depuis fin 1944 en France. La question n'est plus de savoir s'il fera 5 millions d'entrées, mais de savoir s'il deviendra le plus gros succès de tous les temps!... En tout cas, il est maintenant certain de battre "Mission Cléopatre" et de prendre une place dans le top 10 tous temps au box office français.
En semaine 6, début décembre, il baisse pour la première fois significativement (-33%), mais avec encore 1,341M sur la semaine, et avec 13,4M de cumul, tout près du score des "Visiteurs", la carrière du film au box office est toujours aussi incroyable.
Et son bouche à oreille excellentissime le maintiendra au sommet encore jusqu'aux vacances de Noël incluses, il restera au dessus du million pendant 9 semaines au total (jusqu'à début janvier et la fin des vacances), il atteint alors l'incroyable score de 16 888 372 entrées! Il est cinquième tout temps, et il ne fait plus aucun doute qu'il battra "La grande vadrouille"! La question de la place de numéro un se pose réellement désormais! Tout dépendra de sa durée de vie désormais, il devra tenir hors vacances comme l'a fait "Titanic". "Bienvenue chez les Ch'tis" a eu une carrière bien plus rapide, en 9ième semaine il est nettement plus bas qu'Intouchables, mais en cumul il est déjà au-dessus des 19,5M. "Titanic" lui a été moins rapide, il vient de franchir les 14M en 9ième semaine, et est encore au-dessus du million lui aussi au même niveau qu'Intouchables, c'est donc faisable! mais difficile bien sûr, car Titanic aura eu des maintiens de folie pendant encore un mois et demi!
Avec la sortie des vacances, la chute est logiquement forte, -42%, mais cela compromet sérieusement le record de Titanic, qui lui a mis 6 semaines à baisser à ce niveau. Il faudrait qu'Intouchables se maintienne ou remonte dans les semaines qui viennent.
Mais ce ne sera pas le cas, et 4 semaines plus tard il ne fait plus "que" 128 014 entrées sur la semaine, avec un cumul bien sûr monstrueux de 18 863 014 spectateurs, il est troisième tout temps, et à moins d'un miracle il ne pourra pas rejoindre les deux premiers.
Certes, il se maintient bien pendant les vacances de février, ce qui lui permet de cumuler 19 213 986 entrées à fin février.
Mais il n'y aura pas de miracle pendant les vacances de printemps ni pendant l'été, et le film terminera 2012 avec un cumul de 19,44M (chiffre CNC).
Fin 2013, il totalise 19 477 819 entrées au box office français (CNC). Fin 2017, le box office d'Intouchables est monté à 19 507 908 entrées.

Affiche d'Intouchables, en Russie

Affiche russe de
"Intouchables".

Le 7 décembre 2014, il est diffusé pour la première fois à la télévision, et il réalise la meilleure performance d'un film de l'année avec 13,8M de téléspectateurs, ce qui reste la 13ième meilleure audience d'un film depuis 1989. En 2017, c'est 13,7M de téléspectateurs (3ième meilleure audience d'un film sur l'année). En 2019, pour sa troisième télédiffusion, c'est 6,6M de téléspectateurs, et encore le troisième meilleure score de l'année pour un film.


Son succès en salle fut totalement monstrueux en France, mais également à l'étranger! Il fut numéro 1 ou n°2 annuel dans plusieurs pays (Allemagne, Suisse, Israël, etc), et malgré une carrière difficile dans les pays anglosaxons (avec un remake en anglais de prévu dès l'époque), un échec en Russie (avec une affiche russe - ci-contre- qui fait penser que le film est du style des "Sous-doués en vacances"), ainsi qu'une absence de sortie en Chine (dommage, il y est adoré des internautes chinois), il est le plus gros succès d'un film en langue française depuis au minimum 1995, avec à fin 2020 31 866 205 entrées hors de France! Et le cinquième en incluant les productions en anglais (derrière "Lucy", "taken" 2 et 3, et "Le cinquième élément").
Par exemple, en Allemagne, il est le plus gros succès des années 2010! (devant tous les Marvels, Disney, Hobbit, Star Wars, James Bond, Harry Potter, etc... Voir la page sur les plus gros succès en Allemagne) Avec 9 165 192 entrées à octobre 2021 (et continuant à être vu en salle dix ans après sa sortie).
En Espagne, c'est 2 583 272 entrées, en Italie 2 830 946, aux Pays-Bas 1 268 591, en Suisse 1 378 807 (un des plus gros succès de tous les temps), au Mexique 1 591 169 entrées (plus gros succès en langue française hors animation), etc.


Accueil internautes :
AC 8,8 (106 000). SC 6,9 (100 000). IMDB 8,5 (776 000). K 8,8 (1,255M). FA 8,0 (107 000). D 9,3 (820 000).
Film totalement adoré (sauf chez SC, où il est tout de même aimé).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.




Un film entre 18 000 000 et 19 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
4 Blanche-Neige et les sept nains 1938 18 360 426 USA

Affiche de Blanche-neige et les sept nains
Box-office depuis 1944 :
Ses 18 360 426 entrées ont été réalisées entre décembre 1944 (date de sa reprise post-occupation) et fin 2022 (chiffres issus du CNC).

Voici le détail de ses reprises (incluant les chiffres sur les années qui suivent la date de reprise) :
- 1er décembre 1944 : 2 631 399 entrées.
- 1er août 1951 : 2 311 881 entrées (dont 904 534 Timides en 1951 et 914 642 Dormeurs en 1952 et donc environ 500 000 les années suivantes).
Cumul de 4 943 280 Grincheux.
- 19 décembre 1962 : 3 050 603 entrées. Soit le 6ième meilleur résultat sur 1962-1964 des sorties de 1962.
Cumul de 7 993 883 Simplets. Ca devient impressionnant...
- 5 décembre 1973 : 3 807 459 petits et grands nains. Encore maintenant, la cinquième plus grosse reprise de tous les temps! Les enfants l'ayant découvert fin des années trente sont désormais parents.
Cumul de 11 801 342 Atchoums! (ou selon une autre source : 11 762 684) C'est juste monstrueux : il est le cinquième plus gros succès sur la période depuis fin 1944! (donc sans compter sa carrière lors de sa première sortie)
- 30 novembre 1983 : 4 639 444 princes et princesses, et 5ième plus gros succès des sorties de 1983! (à comparer par exemple aux 3,277M d'entrées de la première sortie du Retour du Jedi, film sorti aussi à l'automne 1983) C'est également la plus grosse reprise de tous les temps! Il passe cinq semaines au-dessus des 500 000 entrées! L'époque où non seulement les parents, mais également les grands-parents, ayant découvert le film plus jeune, le font découvrir à la nouvelle génération. Seul "Les 101 dalmatiens" en 1995 fera trois million de reprise depuis (ni les conversions en 3D, ni les sorties avec un montage inédit, ni les autres Disney).
Cumul de 16 440 786 Profs (ou 16 419 589 selon une autre source). Il devient le second plus gros succès depuis fin 1944, seulement devancé par "La grande vadrouille"!
- 12 février 1992 : 1 871 192 fans feront encore le déplacement avec leurs enfants et petits-enfants. On pourrait penser que le chiffre est faible comparé à la reprise de 1983, mais ça reste énorme : cette année-là la fréquentation était au plus bas, aucun film n'atteignit les 5 millions d'entrées, et Blanche-Neige se classe 15ième meilleur score des sorties de l'année, devant bien des superproductions américaines, et il approche de la moitié des entrées (45%) du nouveau Disney inédit (La belle et la bête). C'est également 4 semaines au-dessus des 250 000 entrées.
Cumul de 18 311 978 Joyeux! On le serait à moins, car même si ce n'était pas connu à l'époque, il était alors devenu le n°1 au box office français tout temps!

En 1994 le film sera disponible en cassette vidéo, et ce sera la fin des méga reprises.
Il fut diffusé pour la première fois à la télévision française le 18 février 2003, sur Disney Channel.
Cependant depuis le 9 janvier 2013, le film circule en séances spéciales de-ci de-là (ainsi que les autres classiques Disney), et cela lui a fait encore près de 50 000 entrées de plus.

Affiche de Blanche-neige et les sept nains
Première sortie :
La première de prestige eu lieu le 6 mai 1938 au Marignan (Champs-Elysées). Le film y resta en exclusivité pour 18 semaines jusqu'au 9 septembre, puis il fut projeté, toujours en exclusivité, à l'Impérial. Ce n'est qu'à partir du 9 décembre que l'exclusivité du film se termina et qu'il fut projeté dans plusieurs salles parisiennes, pour Noël il était à 'affiche de sept cinémas parisiens.
Dans le reste du pays, il fut peu à peu projeté, là aussi avec le système d'exclusivité d'abord : par exemple à Rennes le film sorti le 13 novembre 1938 et l'Excelsior en avait l'exclusivité, non seulement pour Rennes mais même pour toute l'Ile-et-Vilaine. Dans d'autres villes moins grosses, l'exclusivité ne commencera qu'en 1939 (par exemple Saint-Malo pour rester dans ce département, où là aussi un gros cinéma en avait d'abord l'exclusivité).
Par contre rapidement les produits dérivés furent très nombreux, les premiers dès même avant la sortie du film, que ce soit les disques, livres, émissions radiophoniques, mais aussi entre autre exemple, les images à collectionner dans les tablettes de chocolat, l'histoire à suivre en épisode dans les quotidiens régionaux, etc. Avant même d'atteindre certaines parties du pays, le film était déjà célèbre.
Le film eu donc sa carrière française étalée dans le temps (comme tout film à succès de l'époque). Mais la guerre arriva. Puis l'occupation. Mais contrairement à certains films (tel La grande illusion) le film ne fut pas interdit dès l'arrivée des nazis, et Blanche-Neige put continuer à attirer du public à travers la partie non occupée du pays. Mais ce fut fini à partir du 15 octobre 1942, quand la projection des films américains (mais aussi britaniques) fut interdit en "zone libre" par le régime au pouvoir. Blanche-Neige était encore à l'affiche en France à cette date.

Total :
Au niveau des chiffres, sa première exclusivité au Marignan peut être estimée entre 250 000 et 350 000 entrées (selon un lecteur de Box office story, le film aurait eu son 200 000 ième spectateur en juillet). Le score parisien entre 1938 et 1942 a sans doute dépassé le million d'entrées.
Difficile d'estimer son score France sur la période. En regardant son score de reprise de 1944 et son résultat d'exclusivité parisienne en 1938, on peut considérer que les probabilités que sa sortie de 1938 ait fait plus de 3 millions d'entrées est forte. En dire plus est très aléatoire. Il est donc dans les eaux de Titanic pour la première place depuis 1930, avec deux trajectoires très différentes, reflétant l'évolution de l'exploitation en salle depuis un siècle.

Accueil internautes :
AC 8,0 (18 000). SC 6,9 (33 000). IMDB 7,6 (184 000). K 7,9 (74 000). FA 6,8 (83 000). D 8,3 (98 000).
Film très aimé. Et un des films des années trente les plus notés par les internautes à travers le monde.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Grâce à une bonne année 2019.



Un film entre 17 000 000 et 18 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
5 La grande vadrouille 1966 17 330 655 France  Royaume-Uni

affiche La grande vadrouille
Alors que le "Corniaud" continue à triompher, "La grande vadrouille" est bien sûr super attendu. Quand il sort le 8 décembre 1966, "Le corniaud" en est alors déjà à 7,7 millions d'entrées, et sa carrière est loin d'être finie, il vient de réaliser encore en 1966 plus de 1,3M d'entrées.
Le budget de "La grande vadrouille" est nettement plus élevé que celui du "Corniaud", il est même très cher, et l'objectif est de faire aussi bien que "Le corniaud" au box office français, et d'attirer aussi des spectateurs à l'étranger.

Aucun suspens dès sa sortie bien préparée et très médiatisée, le film sort le 7 décembre sur 6 salles parisienne, 102 869 entrées, c'est bon. Mais la seconde semaine le film est déjà diffusé sur 34 salles à travers la France, pas de longue exclusivité parisienne, excellente idée pour profiter des vacances à venir, car en effet le film passe à la vitesse supérieure avec 335 692 entrées.
En troisième semaine (de pleine vacances), il est diffusé sur 95 copies, et il dépasse les 10 000 entrées par copie, avec 962 748 entrées!

Et sur la seconde semaine de vacances, encore plus fort, toujours sur 95 copies il réalise 1 009 597 entrées! Record! En effet, c'est la première fois de l'histoire du box office français qu'un film réalise un million d'entrées en une semaine! Vu la longueur des carrières, ça annonce du très lourd sur l'année 1967 à venir!

"La grande vadrouille" passe les 3 millions dès le 10 janvier 1967. Les 4 millions sont franchis deux semaines plus tard! Quatre millions en 7 semaines, c'est bien sûr un record de vitesse! "Le corniaud" en faisait la moitié sur cette période. Et surtout, c'est plus rapide que "Le petit monde de Don Camillo", jusqu'à présent le recordman de vitesse au box office français! Celui-ci ayant dépassé les 12,7M d'entrées, tous les rêves sont possibles... Mais le chemin est encore long, le soufflé peut retomber, mais pour le moment tout va bien, d'autant que le film plait beaucoup au public, et les 8M en première sortie paraissent possibles, ce qui en ferait un succès hors norme.

affiche La grande vadrouille
Le film augmente peu à peu son exposition, deux semaines plus tard il est projeté dans 118 salles (ce qui est énorme pour l'époque, où les copies tournaient sur des mois, des années en cas de succès) et surtout il passe les 5 millions, soit en seulement 9 semaines! Pour se rendre compte de l'énormité du chiffre, sur 1966 (du 1er janvier au 31 décembre), le film qui a eu le plus d'entrées n'en a eu que 3,5M! Les carrières des films s'étalent habituellement en longueur, et un film à succès est projeté plusieurs années; sachant cela, "La grande vadrouille" est parti pour monter dans des niveaux rarement atteint! "Le corniaud" avait mis 26 semaines! "Le pont de la rivière Kwai" (alors second plus gros succès de tous les temps en France derrière "Don Camillo") avait mis 38 semaines!

En 10ième semaine, il est projeté dans 123 salles simultanément puis dans 130 salles, et ça paye car en début de douzième semaine il passe les 6M d'entrées.
Et en 13 semaines (soit pile trois mois), il cumule 6,67M d'entrées; or il avait fallu exactement six mois au "Petit monde de Don Camillo" pour atteindre ce box office! Et au vu des chiffres hebdomadaires, la carrière de "La grande vadrouille" est très loin d'être finie, sans compter les probables reprises qu'il aura dans les années 70, le record de Fernandel a des chances sérieuses de tomber! Et si ce n'est lors de la première sortie, cela pourrait être au court des années 70, comme la plupart des succès ont des reprises importantes.

Les 7 millions d'entrées sont franchies mi mars, en à peine plus de trois mois.
Malgré la sortie du troisième Fantomas, "La grande vadrouille" reste en tête du classement hebdomadaire, et début avril il passe les 8 millions. Rien ne semble pouvoir l'arrêter! Se pourrait-il qu'il passe les 10 millions en moins d'un an? Seuls trois films ont réussi à franchir les 10 millions d'entrées depuis 1945, deux après de nombreuses années d'exploitation, seul Don Camillo l'a fait en moins d'un an et demi.

Mi-mai, ce sont les 9 millions d'entrées! Les Français ne se lassent pas et continuent à se précipiter! Le film aura été 18 semaines d'affilé premier hebdomadaire, puis il a laissé la place de premier pendant 3 semaines aux "Aventuriers" Delon et Ventura, avant que Bourvil de De Funès retrouve leur place de n°1 pour sept semaines de plus; puis le film cédera sa place à "El Dorado" pour deux semaines, avant que John Wayne s'incline lui aussi devant De Funès et Bourvil qui seront encore 6 semaines premiers; soit un total de 31 semaines n°1 hebdomadaire!

affiche La grande vadrouille

Affiche pour la reprise fêtant
l'anniversaire des 50 ans de
"La grande vadrouille".

Et début juillet, les 10 millions sont franchis, il n'aura fallu que 7 mois pour atteindre cette barre symbolique, et le film est déjà le troisième plus gros succès du box office français depuis au minimum fin 1944!

Et "La grande vadrouille" continue sa course pendant tout l'été, début septembre c'est les 11M qui sont franchis! Il ne fait plus aucun doute que "Le petit monde de Don Camillo" va être dépassé, et ceci dès la première exploitation de "La grande vadrouille".

A l'automne, le film ralentit; la sortie à gros succès d'"Oscar" (De Funès) donne un petit coup de fouet à la carrière de "La grande vadrouille" avant de le faire baisser franchement ("Oscar" réalise deux millions d'entrées en quelques semaines!), et de son côté Bourvil sort "Les Arnaud" (dans un registre dramatique) qui marche pas mal. Une très grande partie du public a déjà vu "La grande vadrouille" et aspire à du neuf.
En décembre, la sortie des "Grandes vacances" pousse un temps "La grande vadrouille" hors du top du box office hebdomadaire, mais pour les vacances de Noël le film est reprogrammé largement. Et le top 9 hebdomadaire est composé de trois films avec De Funès! (et de deux films avec Bourvil)
Après les vacances, de nouveau le film baisse et disparait des films les plus vus de chaque semaine, ce qui ne l'empêche pas d'être encore diffusé et vu; en effet fin février 1968, il franchit les 12 millions d'entrées! "Le petit monde de Don Camillo" est désormais tout proche, seul film encore devant lui au box office depuis fin 1944.

Fin 1968, "La grande vadrouille" cumule 12 764 308 entrées, et c'est officiel, le film est le plus gros succès de tous les temps!
Du moins à minimum depuis fin 1944 : si "Blanche-Neige et les 7 nains" a fait plus de 4,8M d'entrées entre 1938 et 1942 alors il est encore devant; pour "La grande illusion" il faudrait au minimum 6,1M d'entrées avant-guerre; et pour "Les aventures de Robin des bois", c'est 6,6M qui seraient nécessaires.
Et "La grande vadrouille" restera premier jusqu'en 1998!

Après deux ans de carrière rondement menée, le film réussit encore à attirer des parachutistes dans les salles pour sa troisième année, ce qui lui permet de passer les 13M en juillet 1969, et de cumuler en fin 1969 13 282 833 d'entrées.

affiche allemande de La grande vadrouille

Affiche allemande de
"La grande vadrouille".

Le film continue à être diffusé, il est repris à Noël 1969 et 1970, pendant l'été 1970, à l'automne 70 (il passe les 14 millions en octobre 1970) et sa carrière continue ainsi avec des reprises non marquées comme il reste non stop à l'affiche pendant des années :
- 996 381 entrées en 1970
- 619 066 en 1971
- 448 502 en 1972
- 736 368 en 1973
- 463 678 en 1974
- 658 842 en 1975
Ensuite, il n'a eu les trois années suivantes qu'entre 13 et 21 000 entrées annuelles, puis très peu les années suivantes.
Normal, car il a eu sa première télédiffusion tout début 1976, puis a été régulièrement rediffusé sur les chaines françaises. Pour ses 16 premières télédiffusions, La Grande Vadrouille a toujours dépassé les 8 millions de spectateurs à chaque passage (jusqu'en 2012) avec même 11,385 millions en 1990 sur France 2. En 2020, il en était à 21 télédiffusions, et de plus uniquement sur les deux plus grosses chaines françaises en terme d'audience, et il réalisait encore la troisième meilleure audience d'un film sur France 2 avec encore 5,2M de téléspectateurs!

En 2016, pour les 50 ans du film, "La grande vadrouille" est ressorti, avec un certain succès au vu des multidiffusions télévisuelle à succès.
Il ajouta sur cette seule année 51 502 entrées à son box office français.

A l'étranger, le film fut aussi un très gros succès : 37,8 millions de peintres en batiment russes; 3,6 millions de résistants allemands (0,6M lors de sa sortie initiale en 1967, et 3M lors de sa reprise en 1974!), 3 026 249 chefs d'orchestres espagnols, onzième annuel en Italie, etc


Accueil internautes :
AC 8,6 (44 000). SC 7,4 (39 000). IMDB 8,0 (16 000). K 8,1 (26 000). FA 6,7 (1000). D 8,9 (197 000).
Film très aimé voire adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

Très peu de nouvelles entrées depuis fin 2017, où le film avait poursuivi sa reprise à succès de 2016.



Un film entre 16 000 000 et 17 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
6 Autant en emporte le vent 1950 16 728 699 USA

Affiche d'Autant en emporte le vent
Le film était sorti dès décembre 1939 aux Etats-Unis et a eu le temps en dix ans de devenir un phénomène aux USA (où il en était déjà à sa seconde sortie). Le film sortira en version orginale sous-titrée en mai 1950 dans une salle parisienne, donc avec très peu de diffusion et des prix élevés, certes comme c'était la norme à l'époque, mais cette fois-ci avec des prix très supérieurs à ceux d'une exclusivité (notamment vu la durée du film), et pour une très longue durée (il sera projeté dans cette salle non stop jusqu'en février 1951), et le film ne sortira qu'en décembre 1950 pour la version française dans une seconde salle parisienne pour trois mois d'exclusivité.
Du coup sur 1950, ses entrées sont peu conséquentes, mais en 1951 le film circule plus en France et ce sont 816 205 personnes de plus qui découvrent le film. Cependant en 1952 il redescend nettement, et il faudra attendre mi-1955 (5 ans après sa sortie!) pour que "Autant en emporte le vent" passe enfin les deux millions d'entrées! Rien à voir avec le phénomène que le film a été et est aux Etats-Unis, ou ailleurs, à cette date-là. Il faut dire que le prix très élevé demandé à Paris puis dans les grosses villes de province est un frein à un succès populaire, même si en recette les résultats français sont bons (et aux USA on ne compte qu'en recette...).
Mais sa lente carrière continue, et il passe les 2,5M en octobre 1955.
En janvier 1956, il passe les 3M! Et sa carrière s'accélère peu à peu, sa diffusion se démocratisant. En mai 1956, ce sont les 4M qui sont passés! Sur 1956 il aura réuni 1 808 061 spectateurs. Puis début 1957 les 5M d'entrées sont franchies! En moins d'un an et demi, il aura doublé le score qu'il avait mis cinq années à atteindre. Sur 1957 il se calme mais réalise encore 603 460 entrées, et son cumul est désormais de 5 643 604 entrées, et 14ième plus gros succès depuis fin 1944 (et quatrième plus gros succès américain sur la période!), même si ce n'est pas du même niveau, c'est un peu plus en phase avec son triomphe américain.

Sur les trois années suivantes il n'est quasiment plus projeté, car en 1961 le film va ressortir, de nouveau sur quelques copies qui tournent. Et il engrange 573 751 entrées de plus sur l'année, pour un cumul désormais de 6 228 449 entrées.
Sur 1962, c'est un beau box office de 829 565 entrées, qui lui permet de passer les 7M (7 058 114 entrées).
Et sa carrière de reprise continue sur 1963, le choix de la rareté et de l'évènement paye, les années passent et les spectateurs continuent à avoir la curiosité pour ce film dont on parle encore 13 ans après sa sortie française et 24 après sa sortie américaine : 893 556 spectateurs se déplacent encore sur 1963, et le box office de "Autant en emporte le vent " est désormais de 7 951 670 spectateurs.
Et en 1964, encore 522 048 entrées, et un cumul de 8 473 618 entrées. Puis 302 748 entrées en 1965, pour un box office de 8 776 366 entrées. Et en 1966 (à l'époque de la télévision, des James Bond et de De Funès), le film engrange encore 301 160 entrées, et cumule plus de 9M! (9 077 536 exactement fin 1966)
Là encore, sans faire d'éclat au box office hebdomadaire national, avec une exploitation sur peu de salles et en longue durée, le film aura très bien marché, avec 3,4M d'entrées.

Affiche d'Autant en emporte le vent
Le film ressort en avril 1969, et c'est de nouveau un succès, et cette fois-ci son exploitation est plus rapide (l'époque est en train de changer) et sur 1969 seulement il réussi à amener 1 017 495 amateurs de grand spectacle à l'ancienne (le film a alors 30 ans), et les 10M sont franchis dès novembre 1969!
Fin 1969, il est désormais le cinquième plus gros succès depuis fin 1944 en France, et le second film américain (derrière "Le jour le plus long") avec 10 139 823 entrées. Réussira-t-il à devenir le plus gros succès du cinéma américain en France?
Et oui! car sur 1970, c'est un incroyable box office de 1 283 354 entrées que "Autant en emporte le vent" réussit à réaliser! Et pourtant les goûts du public ont changé, en cette année 1970 des films comme "MASH" ou "L'aveu" triomphent, mais le classisime du drame de 1939 plait toujours autant!
Et encore 456 422 entrées de plus en 1971! Et le film cumule désormais 11 879 599 spectateurs... avec 2 757 271 entrées de plus en moins de trois ans.
Mais sa carrière ne s'arrête pas là, si en 1972 il a baissé sous les 350 000 entrées annuelles, en 1973 c'est 408 129 entrées de plus pour "Autant en emporte le vent".
Il finit cette reprise à quasiment 13M d'entrées, et plus de 3,8M d'entrées au total en 4 ans.

En 1976, il ressort déjà de nouveau, avec 897 633 entrées cette année-là, puis 474 167 entrées en 1977, déjà près de 1,4M d'entrées de plus (1,76M avec la suite), à l'époque des succès de "La guerre des étoiles", "A nous les petites anglaises", "La malédiction" ou "Vol au-dessus d'un nid de coucou"... Incroyable carrière en longueur, le film ne se démode pas!

Et il enchaine les reprises à grande vitesse, avec de nouveau une grosse reprise en 1981! Et au cours de l'année, 1 041 754 entrées de plus! Au 22 décembre 1981, il cumule 15 786 321 spectateurs à son boxoffice. Il dépassera les 16M en 1982! Le film est un ogre, qui menace la suprématie de "La grande vadrouille" qui n'a désormais qu'un peu plus d'un million d'entrées d'avance.

Et il continue son rythme effréné de reprise, avec encore une ressortie en avril 1985, sur l'année il ajoute 459 067 entrées. Avec presque 16,7M d'entrées, seulement 0,6M d'entrées le sépare de la place de n°1! Il est alors second plus gros succès au box office français tout temps! (devant "Blanche-Neige et les sept nains" sur 1944-1985)

Il a été diffusé à la télévision publique française pour la première fois pour les vacances de Noël 1985. Depuis il n'a pas eu de reprise à grande échelle; certes il a encore eu des rediffusions en salle, mais avec un succès très nettement moindre, et il a réalisé très peu d'entrées depuis le début des années 2010.

Accueil internautes :
AC 8,0 (10 000). SC 7,1 (13 000). IMDB 8,1 (294 000). K 8,4 (144 000). FA 7,9 (57 000). 9,3 (564 000).
Un grand classique toujours connu et toujours beaucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.



Six films entre 14 000 000 et 15 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
8 Il était une fois dans l'Ouest 1969 14 893 807 Italie

affiche Il était une fois dans l'ouest
C'est le quatrième western de Sergio Leone à sortir en France en trois ans, après la "trilogie des dollars". Il sort le 27 août 1969. A cette époque là, contrairement à ce qu'on lit souvent, Leone n'était pas encore un réalisateur populaire. Ses westerns avaient été lapidés par la majorité des critiques professionnels, et le public n'avait pas encore vu ses films en masse :
- "Pour une poignée de dollars" sorti le 16 mars 1966 en France fera 782 691 entrées en 1966, puis 231 986 en 1967, et début 1969 il cumulait 1 191 585 spectateurs. Il ne franchira le million et demi qu'en 1970, et les deux millions qu'en 1972 (sur près de 4,4M de cumul final).
- "Et pour quelques dollars de plus" sorti en septembre 1966 aura 449 785 entrées à fin 1966, puis 391 406 en 1967. Il cumule 1 081 653 entrées début 1969. Il franchira le million et demi courant 1970 et les 2M en 1972 (sur près de 4,2M de cumul final).
- "Le bon, la brute et le truand" sorti le 8 mars 1968 aura 1 018 307 entrées sur 1968 et cumulera 1 751 988 entrées à fin 1969, et au moment de la sortie de "Il était une fois dans l'ouest" il cumulait 1 417 006 entrées (sur les huit premiers mois de 1969, il réalise 398 699 entrées; et sur les quatre derniers mois, post sortie d'"Il était une fois dans l'ouest", il réalise 334 982 entrées... l'effet est net). Il marche donc un peu mieux que les deux premiers pour sa première année.
Quant aux acteurs, Bronson devient une grosse star qu'à partir de ce film, Henri Fonda était certes célèbre mais n'attirait plus sur son seul nom, seule Claudia Cardinale avait une valeur au box office français.
Mais "il était une fois dans l'ouest" était sorti 8 mois plus tôt en Italie, et marchait bien, malgré sa durée et son style différent des trois précédents westerns de Leone. On pouvait s'attendre à un joli succès, d'un à trois millions d'entrées sur la durée.

D'entrée de jeu, le film fonctionne bien, et il enchaine les semaines premier ou second du box office hebdomadaire national, même si sans atteindre un haut niveau. Pendant neuf semaines, sans atteindre 140 000 entrées hebdomadaire, il restera au sein du top 2. Pour les vacances de la Toussaint, il se maintient à ce même niveau d'entrées, mais d'autres films sont plus haut avec les vacances de la Toussaint. Il dépasse alors déjà le million, et il est parti pour être un très gros succès, car il n'a pas baissé depuis sa sortie deux mois plus tôt. Le bouche à oreille a commencé son travail.
A l'occasion du 11 novembre, en semaine 11, il dépasse même les 180 000 entrées hebdomadaire, son meilleur résultat jusqu'à présent (et il ne fera pas mieux!).
Il ralentit en décembre, sans beaucoup remonter aux vacances de Noël, sa carrière devenant plus classique, mais les deux millions sont déjà franchis, en nette progression sur les trois westerns précédents de Sergio Leone. Et les trois millions sont toujours possibles sur le long terme.
Il termine 1969 à 2 030 509 entrées.

affiche pochette du disque d'Il était une fois dans l'ouest

Pochette du disque 33T de
"Il était une fois dans l'ouest".

Un petit mot sur la musique du film (d'Ennio Morricone), qui devient un gros succès en disque, et dont le thème de l'harmonica sera aussi diffusé à la radio.

Début 1970, le film réalise au box office hebdomadaire 80 954 entrées; en soit ce n'est pas spécialement élevé, mais le film est sorti depuis déjà plus de 4 mois, c'est donc toujours très bon à prendre.
Et c'est à ce moment que le film commença à changer de niveau : en effet il restera dans la fourchette entre 75 et 95 000 entrées par semaine jusqu'en avril!! Un bouche à oreille monstrueux attire chaque semaine un même nombre de spectateurs malgré les nombreuses nouveautés... Et les trois millions sont franchis en mars au passage.

Puis il baisse peu à peu sur avril et mai, passant pour la première fois sous les 50 000 hebdomadaires la semaine du 20 mai. Il a alors toutes ses chances d'atteindre les 4 millions, mais les 5 millions paraissent trop loin, à moins d'une grosse reprise future à succès.

affiche d'Il était une fois dans l'ouest

Design pour l'édition Blue-Ray
des 50 ans de
"Il était une fois dans l'ouest".

Comme chaque année, la fréquentation est basse en été, du coup peu de gros films sortent en cette période, et les salles projettent des succès passés. "Il était une fois dans l'ouest" en profite pour remonter, dans le classement, mais aussi en entrées hebdomadaires malgré la fréquentation basse. Avec cette accélération, il passe les quatre millions courant juillet! L'un des meilleurs scores au box office pour un western! Même si celui-ci n'est pas un classique western hollywoodien...
En août, il repasse même premier hebdomadaire, et il dépasse les 100 000 entrées cinq semaines de suite! Grosse accélération, les 5 millions sont en vue!
En septembre, il dépasse "Les sept mercenaires" (qui est en reprise avec un franc succès en 1970), pour devenir le second plus gros succès du genre depuis au moins 26 ans (derrière "Le train sifflera trois fois")!
Les cinq millions sont franchis début octobre. Et le film continue pendant des semaines au-dessus des 50 000 entrées.

Comme en 1969, il baisse en fin d'année, et il ne profite pas non plus tellement des vacances de Noël, et comme un an plus tôt, il remonte un peu en janvier, pour se maintenir régulièrement, plus ou moins haut selon les villes le programmant, mais les grosses sorties arrivent, font leurs entrées, et disparaissent après quelques semaines ou mois, mais lui continue son chemin, toujours présent dans le top 30 hebdomadaire sans interruption. Du coup début mars 1971 il franchit les six millions! Et ainsi il est devenu au fil des mois le plus gros succès pour un western en France, le plus gros succès pour un film italien (non coproduction franco-italienne), pour ses acteurs et son réalisateur, pour un film sorti en 1969, etc...
Un triomphe totalement inattendu, qui se fait sur la longueur, entièrement porté par un bouche à oreille monstrueux.

affiche allemande d'Il était une fois dans l'ouest

Affiche Allemande de
"Il était une fois dans l'ouest".

Il passe pour la première fois sous les 20 000 entrées hebdomadaires en avril 1971! cela fait 20 mois qu'il est sorti!
Et il continue son incroyable carrière, remontant même au cours de l'été de nouveau. Et avec certes de petits chiffres en cette période de basse fréquentation, il redevient même numéro 1 hebdomadaire pendant trois semaines! Un classique à programmer par les cinémas en mal de succès pendant la trêve estivale!
Il franchit même les sept millions avant la fin de l'été, cela fait deux ans qu'il n'a pas quitté les écrans français, ni le top 30 hebdomadaire! Il est désormais le 22ième plus gros succès depuis 27 ans.

Avec la rentrée, et les nouveautés, il quitte l'affiche de nombreux cinémas, mais arrive tout de même à se maintenir au sein du top 30, de 20 à 50 000 entrées pendant tout l'automne et le début d'hiver! Le film semble éternel, il ne baisse pas d'un mois à l'autre depuis plus de deux ans à l'affiche...
Fin 1971 il cumule 7 729 118 entrées. Lentement, il grapille ses entrées, mois par mois, et plus de deux ans après sa sortie, le public souhaite toujours le (re)voir, sans même qu'il ait de reprise nationale. Il est devenu totalement impossible de prédire sa fin de carrière! Malgré l'arrivée de la télévision dans la majorité des foyers français, c'est le genre de film qui aura sa chance en cas de reprise nationale dans l'avenir ("Les sept mercenaires" vient de réaliser plus de 1,2M d'entrées lors de sa reprise en 1970), et à condition qu'il ne soit pas vendu à une chaine de télévision il y a une possibilité qu'il dépasse à terme les dix millions d'entrées en France, ce que seuls six films ont fait jusqu'à présent!

Mais avant de penser à ses reprises futures hypothétiques, sa carrière initiale n'est pas encore finie! Il ne quittera le top 30 pour la première fois que fin février 1972, il cumule alors 7 950 652 entrées, et il vient de passer sans discontinuer 130 semaines au sein du top 30, le record absolu!!

D'avril à septembre 1972, il sera encore de nombreuses fois présent dans le top 30, continuant sa carrière comme depuis le début, lentement mais sûrement, et fin 1972, "Il était une fois dans l'ouest" a attiré un total de 8 849 536 cache-poussières (et autant de balles dedans).

affiche photo Claudia Cardinale dans Il était une fois dans l'ouest

Photo d'exploitation
(servant à décorer les cinémas à l'époque)
avec Claudia Cardinale
dans "Il était une fois dans l'ouest".

Et sa carrière va durer ainsi pendant encore des années! Voici le détail par année :
- 1969 : 2,031M.
- 1970 : 3,627M.
- 1971 : 2,071M.
- 1972 : 1,120M.
- 1973 : 0,800M.
- 1974 : 0,835M. Il progresse par rapport à l'année précédente, et il franchit largement les 10M! Il est le dizième film à y arriver, en trente ans d'exploitation.
- 1975 : 0,660M. Les 11 millions sont franchis.
- 1976 : 0,472M.
- 1977 : 0,366M.
- 1978 : 0,370M. Stable pour sa dixième année d'exploitation. Et les 12 millions sont dépassés.
- 1979 : 0,355M. Stable de nouveau.
- 1980 : 0,492M. En progression, au-dessus des quatre années précédentes, pourtant sans reprise nationale à haut niveau. En fait, comme chaque année, il aura très bien marché pendant les vacances d'été, mais encore plus en 1980. Et les 13 millions sont franchit! Et "il était une fois dans l'ouest" est alors le cinquième plus gros succès au box office français depuis au moins 36 ans! Et très probablement sixième tout temps en incluant la carrière de Blanche-Neige pré-1944.
- 1981 : 0,421M. Encore au-dessus des années 1977 à 79. D'une régularité incroyable, le film ne vieillit pas malgré sa treizième année d'exploitation non stop!
- 1982 : 0,452M. Sa dernière année aussi haut. Cela lui permet de franchir les 14 millions! Et le film est le troisième plus gros succès en France depuis au moins 1944! Derrière "La grande vadrouille" et "Autant en emporte le vent"... Ce sera sa meilleure place!
Et tout ça sans avoir jamais dépassé les 185 000 entrées hebdomadaires!
- 1983 : 0,229M.
- 1984 : 0,292M.
- 1985 : 0,096M.
- 1986 : 0,097M. 17ième année d'exploitation, et dernière où il dépassera 30 000 entrées.
Il n'aura donc pas eu de période sans diffusion suivi d'une grosse reprise nationale à grande échelle, contrairement à d'autres gigantesques succès. Il aura eu une exploitation non stop extrêmement longue, avec des périodes de rediffusion plus massive notamment lors des creux de programmation estivale.

affiche Il était une fois dans l'ouest

Projection ponctuelle
à l'époque d'internet
de "Il était une fois dans l'ouest".

Il sera diffusé pour la première fois à la télévision à cette époque (en format plein écran des télévisions de l'époque (4/3) tronqué à droite et à gauche, ce qui pour ce film est franchement génant...), ce qui arrêtera son exploitation à grande échelle.

Mais il continuera à être diffusé au cinéma malgré ses très nombreux passages à la télévision française (39 diffusions à 2022, plus d'une chaque année, dont 26 en première partie de soirée, soit le 37ième film le plus télédiffusé de tous les temps en 2022!), avec 104 000 entrées réalisées de 1987 à 2020, pourtant sans grosse reprise nationale, (quasiment aucune entrée de 1998 à 2009 inclus, mais depuis sa petite reprise en 2010, il engrange de nouveau quelques milliers d'entrées de plus chaque année).


Accueil internautes :
AC 9,0 (27 000). SC 8,5 (37 000). IMDB 8,5 (307 000). K 8,0 (22 000). FA 8,2 (25 000). D 8,7 (39 000).
C'est rare : le film est adoré partout (oui oui même chez SC).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.

Dont deux petites reprises en 2018 et 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
9 Le Livre de la jungle 1968 14 801 513 USA

Affiche du LIVRE-DE-LA-JUNGLE
"Le livre de la jungle" est sorti (avec succès) dès octobre 1967 aux Etats-Unis, mais il ne sortira en France que le 10 décembre 1968 (afin de profiter d'une sortie pour Noël, trop proche pour parfaire la version française pour Noël 1967, d'autant que le film comporte de nombreuses chansons).

Sa sortie est réussie, il prend la première place du classement hebdomadaire avant même le début des vacances, avec 263 423 entrées. Bon signe.
Et effectivement sa seconde semaine confirme, avec un excellent 596 251 entrées! Et la suivante fait encore mieux avec 717 612 entrées. Cette fois-ci, la présence d'un Astérix ("Astérix et Cléopâtre") n'empêche pas le film d'être le choix familial de Noël. Il démarre vraiment bien mieux que "Les 101 dalmatiens".
Et "Le livre de la jungle" continue à marcher très fort sur janvier et février, le 18 février il passe les 3M d'entrées!
Ce qui impressionne cette fois-ci avec le "Disney de Noël", c'est que "Le livre de la jungle" a du succès même entre deux périodes de vacances scolaires! Du coup il passe les 4,1M dès le 8 avril! Et fin août il franchit les 5M! C'est la première fois qu'un dessin animé de Disney a un succès si rapide!
Au total en 13 mois il cumulera 5 300 618 entrées.
De plus de 1970 à 1973 il continuera à engranger des spectateurs, avec plus de 700 000 entrées de plus, les 6M sont franchis! Seul "Le gendarme se marie" aura fait mieux sur la période!
En détail, "Le livre de la jungle" aura attiré 199 896 spectateurs en 1970, puis il remonte à 281 194 entrées en 1971, signe d'un bouche à oreille excellent, et 228 388 entrées en 1972, et il est retiré de l'affiche en 1973 (où avant il ajoute tout de même 12 759 spectateurs à son boxoffice), et pour sa première exploitation il aura enchanté 6 011 886 spectateurs.

En 1979, le film ressort, pour Noël mais dès le 28 novembre, autant dire que le distributeur y croit, et il a raison : plus du demi-million dès la première semaine, c'est du tout bon! Le million en deux semaines! 1,4M en trois semaines alors que les vacances ne sont pas commencées! Après 5 semaines, déjà 2,5M d'entrées! Au 22 janvier il franchit les 9M de cumul! Bref, cette reprise est un énorme succès! En 13 mois, "Le livre de la jungle" ajoutera 3 977 499 entrées à son box office! Plus 230 000 entrées sur 1981-82, cette reprise dépassera les 4,2M d'entrées! Et troisième plus gros succès des sorties de 1979! Et "Le livre de la jungle" cumule alors 10 232 623 lecteurs fin 1982, il est alors le onzième plus gros succès depuis fin 1944, en seulement deux exploitations!

Affiche du LIVRE-DE-LA-JUNGLE

Affiche de la reprise de 1993.

Il ressort le 16 mars 1988, période un peu moins bonne que Noël, mais il sera encore un très gros succès d'entrée de jeu : 4 semaines au-dessus des 300 000 entrées hebdomadaires!
En mai il franchit les 12M d'entrées de cumul!
Sur 1988, il aura 2 214 160 entrées, exceptionnel alors que la fréquentation annuelle française est basse en ces années-là, et c'est le 9ième plus gros succès des sorties de cette année-là. Avec sa fin de carrière en 1989, c'est 2 283 026 entrées de plus à son box office grâce à cette troisième reprise.
Il cumule désormais 12,5M de spectateurs. Et il est cette fois-ci le neuvième plus gros succès depuis fin 1944.

Le 23 août 1993, "Le livre de la jungle" sortira en cassette vidéo, pour la première fois il sera disponible en dehors de la salle de cinéma, il ressort donc avant, le 31 mars 1993, pour son ultime reprise à grande échelle.
Et malgré la proximité de sa précédente reprise, le film plait toujours autant, les gens souhaitent le revoir en salle une ultime fois avant d'acheter la cassette, et sur 1993 il ajoute encore 2 265 972 entrées à son palmarès! Dixième plus gros succès des films sortis en 1993!
Il cumule alors plus de 14,7M de spectateurs à son box office, et il est désormais le cinquième plus gros succès depuis fin 1944!

Comme d'autres classiques d'animation de chez Disney, il sera repris ponctuellement de ci de là au cours du XXIième siècle, avec un certain succès au cours des années 2010.

Accueil internautes :
AC 8,2 (23 000). SC 7,3 (37 000). IMDB 7,6 (176 000). K 7,8 (33 000). FA 7,2 (42 000). D 7,9 (4400).
Toujours très aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
7 Avatar 2009 15 343 644 USA

Affiche d'Avatar
Le nouveau James Cameron, après Titanic (et aussi les deux premiers Terminator, Aliens, etc), on ne s'attend pas à ce qu'il recrée un évènement du box office du niveau de Titanic, mais un immense succès comme "Terminator 2" est espéré.
Beaucoup de pub est faite autour de la nouvelle technologie 3D, nouveauté pour les jeunes de plus (dans les années 50 il y avait déjà eu une mode 3D, et depuis de temps à autre un film retentait l'aventure 3D, sous forme de gadget généralement). Mais là il s'agissait d'une superproduction spectaculaire et grand public (pas un film d'horreur tel Freddy Kruger), dont tout le film allait être en 3D, en nous promettant un spectacle jamais vu.
Le film sortait avant Noël en France le 16 décembre en même temps que la sortie mondiale, on s'attendait donc à trois très grosses semaines, c'était l'évènement cinéma des fêtes.

La première semaine fut un très gros succès (2,65M d'entrées), 16ième meilleure semaine de tous les temps, avec la suite des vacances, ça s'annonçait très très bien! Un final entre 8 et 10 millions était possible.
Sa seconde semaine (de vacances complètes) "Avatar" monta un peu, sur le même parc de salles. Les échos sur la 3D étaient très bons, ce qui commença à attirer un public peu amateur de ce genre de film fantastique mais curieux de vivre une expérience qu'ils ne vivraient pas sur leurs écrans domestiques. Cela entraina aussi un multivisionnage de personnes l'ayant d'abord vu en 2D.
Fin 2009, après 16 jours, il en était à 6,20 millions (CNC) et était déjà 123ième plus gros succès depuis 1945! déjà devant le cumul de Terminator 2...
Affiche d'Avatar

Affiche de la reprise de 1993.

La troisième semaine avait une baisse très raisonnable, "Avatar" cumulait 7,8M après les vacances. Les 10 millions devenaient franchissables.
Les objectifs de succès étaient déjà remplis, mais après les vacances, c'est là qu'il fit la différence, pour passer d'immense succès à phénomène rarissime!
Après les vacances il fit encore 3 semaines au-dessus du million, soit un cumul en 6 semaines de 11,2M d'entrées.
Il resta 16 semaines dans le top 20, il en était alors à 14,6 millions de voyageurs interstellaires (chiffres distributeur). Si certains qui le comparaient à Titanic furent légèrement déçus, c'est totalement injuste car ce qu'a fait Avatar est juste monstrueux et rarissime.
En fin d'été il eut une reprise avec un nouveau montage (avec 9 minutes de plus), assez curieusement ce remontage ne créa pas l'évènement (environ 100 000 entrées).

Fin 2010, il cumulait 14,68 millions d'entrées (CNC), à un cheveux derrière "Les 101 dalmatiens", en 9ième place depuis au minimum 1944!
Fin 2013, il avait été mis à jour à 14 751 343 spectateurs, passant devant "Les 101 dalmatiens" et "Le livre de la jungle" (ce dernier depuis est repassé devant), pour arriver en 8ième position!

A mon avis, une partie du triomphe incroyable du film est dû à la curiosité de la nouveauté de la 3D, qui a élargit le public de base de ce genre de film. Mais le méga succès de sa première suite (14 millions nécessite d'être vraiment rassembleur dans toutes les couches de la population, d'attirer les spectateurs occasionnels, et d'avoir des multivisionnages) montre que l'univers présenté par le film a été profondément attirant.

C'est toujours le plus gros succès d'un film étranger du XXIième siècle!


Affiche d'Avatar

Affiche de la reprise de 2022.

En septembre 2022, pour préparer la sortie de "Avatar, la voie de l'eau" qui aura lieu en décembre 2022, "Avatar" ressort pour uniquement deux semaines, en 2D et 3D (3D alors passée de mode, cela permettait aussi à des salles ne proposant plus les films en 3D de préparer techniquement la sortie de la suite), et c'est un franc succès avec 561 528 nouveaux spectateurs! Premier hebdomadaire pendant les deux semaines!
Cela donna confiance pour le succès de la suite, qui aura un succès phénoménal de nouveau quelques mois plus tard.
"Avatar" dépasse désormais les 15 millions d'entrées, le club des plus gros succès décennaux (un film tous les 11 ans en moyenne y est parvenu)!
Et au passage il repasse devant "Le livre de la jungle" et double "Il était une fois dans l'ouest".


Accueil internautes :
AC 8,6 (113 000). SC 6,3 (142 000). IMDB 7,8 (1,132M). K 7,9 (611 000). FA 7,2 (162 000). D 8,8 (1 154 000).
Notes non uniformes selon les sites, très aimé ou un peu aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression RARISSIME.
Plus de 100 000 entrées en cinq ans.

La reprise d'ampleur en septembre 2022 pour préparer la sortie du second Avatar, sur seulement deux semaines, a été un franc succès avec 561 528 entrées.


Titre Année de sortie Entrées Pays
10 Les 101 Dalmatiens 1961 14 700 113 USA

Affiche des 101 dalmatiens
De nouveau, c'est un "Disney de Noël", le film est sorti dès janvier et les Français attendront décembre pour le voir; la stratégie d'attendre Noël a payé par le passé, il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas cette fois-ci, d'autant que le film a été beaucoup apprécié du public des autres pays au cours de l'année.

Cependant, le démarrage (20 décembre) n'est pas si fulgurant : 162 214 entrées, 5ième de la semaine, "Tintin et la Toison d'or" fait plus du double! 183 482 entrées en seconde semaine, 6ième hebdomadaire, et "Don Camillo Monseigneur" qui fait deux fois et demi ce score. Et en troisième semaine, sortie des vacances, 66 755 entrées, 13ième... Le miracle de Noël ne s'est pas reproduit... Et le 17 janvier le film n'est même plus présent dans le top 30 national... Un mauvais Disney pour le box office français? Le film a pourtant beaucoup plu aux Etats-Unis au cours de l'année 1961.
Heureusement le 14 février, le film est diffusé largement pour les vacances de février. Cependant fin mars il n'a toujours pas atteint le million d'entrées.
Pour les vacances de Pâques, il est de nouveau plus massivement diffusé, et il passe enfin le million (quand Tintin passe les deux millions). Et cette fois-ci il ne chute pas brutalement après les vacances, et même la semaine du 8 mai il devient enfin premier hebdomadaire, et la semaine suivante passe le million et demi. Puis de nouveau sa carrière est basse.
Sur 13 mois, il aura tout de même 2 183 123 spectateurs; et sur deux ans de carrière il cumulera 2 397 890 entrées, ce qui le place à la 18ième position du box office français des sorties de 1961 sur deux ans, un succès sympa mais rien qui sort de l'ordinaire. Sortis à la même période, "Tintin et le mystère de la Toison d'or" est à 3,3M et "Don Camillo Monseigneur" à 4M, sur deux ans d'exploitation aussi.
Le film continuera à être exploité en 1964 pour cumuler finalement un joli 2 636 449 entrées, puis sera invisible jusqu'à sa reprise en 1972.

Il ressort pour Noël 72, le 13 décembre, et d'entrée de jeu, le film fait plus fort que sa sortie initiale! Premier hebdomadaire, et 274 394 entrées première semaine! Mais il faut préciser qu'entre 1961 et 1972, l'exploitation des films en salle a commencé à changer, et les démarrrages sont plus forts mais les carrières plus courtes. "Les 101 Dalmatiens" réussira-t-il grâce à ce démarrage fort (et avant les vacances) à faire plus lors de sa reprise que lors de sa sortie initiale?
En seconde semaine, il monte logiquement grâce aux vacances avec 482 892 (mais dépassé par "Les Charlots font l'Espagne" qui a plus progressé); puis il repasse premier avec 461 482 entrées! Et encore 292 213 entrées début janvier. 1,5M d'entrées en seulement un mois quand en 1961 en 3 mois il n'avait pas atteint le premier million!
Et de nouveau, pour les vacances de février il remonte, et plus haut qu'en 1962! Et de même pour les vacances de Pâques, qui lui permettent de passer en cumul les 5M d'entrées le 20 avril. Sur l'été il sera moins performant que lors de la sortie initiale. Et au total, sur 13 mois de reprise il aura eu 2 619 352 entrées, plus que sa sortie initiale sur la même période!
Et le film continuera à être projeté de 1974 à 1976, ce qui fera qu'au total cette reprise aura cumulé 2 931 736 spectateurs, 300 000 de plus que la sortie originelle! Et son box office cumulé depuis 1961 est désormais de 5 568 185 entrées.

Affiche des 101 dalmatiens
Le film ne sera plus visible de 1977 à décembre 1980. Il ressort pour Noël, le 3 décembre 1980, et c'est tout de suite un énorme succès digne d'un film inédit et nouveau, avec 512 056 entrées! De décennie en décennie, le film parait de plus en plus apprécié et attendu!
Il franchit les 6M au passage. Et en seconde semaine, encore plus fort avec 507 879 entrées, puis avec les vacances, "Les 101 Dalmatiens" monte encore : 584 509 entrées, puis carrément 857 726 entrées! plus de 2,45M d'entrées en un mois! Plus que le cumul de "L'Empire contre-attaque" sorti pourtant en août!
Et en cumul il passe les 8M d'entrées!
Sur 1981, il fera 1 754 116 entrées! Soit sur 13 mois un monstrueux 4 216 342 entrées! C'est vraiment là qu'il est devenu un ogre du box office!
Son cumul est alors de 9 784 527 dalmatiens (même si le titre n'a pas changé, ils se sont bien reproduits depuis 1961).
Et le film sera encore projeté en 1982 et 1983, pour un total de 10 025 151 spectateurs (et 4 456 966 entrées pour cette seule reprise!). En 1982, il est le 14ième film à atteindre les 10M.

Assez rapidement, "Les 101 dalmatiens" ressort, dès le 1er avril 1987, et en 5 semaines il fait 800 000 entrées de plus en France. Sur 1987, il fera 1 330 644 entrées. Avec sa fin de carrière de reprise sur 1988 et 1989, ce sera 1,567M de spectateurs en plus qui auront suivi les aventures des cent un dalmatiens. Il cumule alors 11,592M de spectateurs.

Il ressort de nouveau assez rapidement, le 5 avril 1995, alors que sa cassette vidéo va sortir en France en février 1996. Ce sera donc sa dernière grosse reprise en exclusivité en salle, et quelle reprise : encore plus de trois millions de spectateurs se précipiteront en salle! Soit plus que lors de sa sortie initiale, et plus que lors de sa première reprise! Avec un cumul de 14,66M d'entrées, il est désormais le sixième plus gros succès depuis 1944! Top 6 pour la moitié composé de films de Disney (Blanche-Neige, Le livre de la jungle et Les 101 dalmatiens).

Dans les années 2010, il a eu des projections ponctuelles à succès, qui lui ont permis d'augmenter encore un peu son box office.

Accueil internautes :
AC 7,6 (9000). SC 6,7 (27 000). IMDB 7,3 (155 000). K 8,0 (80 000). FA 6,5 (78 000). D 8,4 (50 000).
Film très aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Avec un creux pendant les deux années de covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
11 Astérix et Obélix : mission Cléopâtre 2002 14 408 558 France

affiche d'Asterix-mission-cleopatre
Des chiffres distributeur avec près de 150 000 entrées de plus trainent sur internet, voici le chiffre officiel comptabilisé par le CNC.

Après le méga carton d'Astérix et Obélix contre César, le budget de ce nouvel épisode avec acteur est d'environ 50M€ (soit le record pour un film français), de quoi embaucher un paquet de stars, et soigner décors et effets spéciaux. Chabat qui est alors totalement en vogue sera derrière la caméra.
Résultat : un film qui a suscité une énorme attente et qui enchantera beaucoup plus les critiques et le public que le premier film avec acteurs.

Dès sa première semaine (30 janvier), c'est le méga carton, avec 3 413 015 entrées sur 945 salles (3 616 220 avec les avant-premières!), c'est à dire le record tout temps pour une semaine!
Et le film profite à fond des vacances de février (et du battage médiatique du record) pour aligner encore deux semaines de folie : 3 194 400 et 2 691 241 entrées!
Avec encore 1 810 514 entrées, il passe les 11,3 millions en 4 petites semaines! On n'avait bien sûr jamais vu ça, il en avait fallu 7 à Titanic...



affiche d'Asterix-mission-cleopatre

Affiche espagnole.

Passé les vacances, il baissera assez rapidement (mais quand même 7 semaines n°1 hebdomadaire - semaine où il dépasse les 13M d'entrées - et 11 semaines au-dessus des 100 000 entrées - où il dépasse les 14M d'entrées) et donc s'arrêtera très loin du paquebot, mais mission plus que remplie, même dans les rêves les plus fous du producteur Claude Berri.
En semaine 15, il passe sous les 20 000 entrées, avec un cumul de 14,2M, puis que 6 451 entrées en semaine 16, en mai, cela semble être la fin de sa carrière...
Mais il a une petite reprise pour la fête du cinéma avec 26 603 spectateurs, et il passe tout l'été de retour dans le top 30, avec des scores autour de 10-15 000 entrées hebdomadaires, faisant la tournée des cinémas des petites villes de vacances d'été, passant les 14,3M en début août et ne quittant le top 30 qu'avec la rentrée.

Avec 14,36 millions d'entrées, il devient le 8ième plus gros succès au box office en France depuis 1945, et le second plus gros succès du cinéma français!
Il continua a attirer du public en salle les années suivantes pour franchir la barre des 14,4M de spectateurs.
Il garda cette place de n°8 jusqu'en 2008. Et depuis 2011, aucun film n'a fait autant que lui...


En octobre 2004, pour sa première télédiffusion publique, le film réunit 12,4M de téléspectateurs, meilleure audience de l'année pour un film. Et en 2017, pour sa sixième télédiffusion, il réunit encore 10,5M de téléspectateurs devant le petit écran, 9ième meilleure audience de l'année pour un film.


A l'étranger, il fut également un immense succès, avec 10 062 230 entrées en salle hors de France, soit le 3ième plus gros succès avec acteurs en langue française depuis l'an 2000 (dont 1 621 762 entrées en Allemagne, 1 557 031 en Espagne, 679 986 en Pologne, une estimation de 0,793M en Belgique, ...).

Accueil internautes :
AC 8,2 (75 700). SC 7,3 (91 700). IMDB 6,7 (56 600). K 7,3 (168 000). FA 4,9 (16 387). D 7,0 (13 400).
Film adoré en France, un peu aimé ailleurs (mais en franche baisse chez IMDB et Kinopoisk), sauf chez FA qui n'aime pas (pourtant le film a été un succès en Espagne, et le personnage n'est pas célèbre en amérique latine mais l'est beaucoup en Espagne).
Ce film est beaucoup plus aimé que le précédent, sur les sites francophones spécialement (4 points de plus sur AC! où il est plus noté aussi), exception du site espagnol (0,2 de moins, et où il est moins noté).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
12 Les Dix Commandements 1958 14 237 371 USA

Affiche des 10 commandements
"Les dix commandements" est sorti dès novembre 1956 aux Etats-Unis, et ne sortira en France que le 17 janvier 1958. Entre temps il a été un triomphe aux USA, son casting est solide et son budget monstrueux (aux effets spéciaux impressionnants pour l'époque), le sujet touche le public français, et De Mille a enchainé des mégas triomphent les années précédentes (fin 1957, "Sous le plus grand chapiteau du monde" est le second plus gros succès au box office français depuis fin 1944, "L'odyssée du docteur Wassel" est le 20ième plus gros succès, et "Samson et Dalila" est 35ième). Tout est réuni pour que le film soit sur un podium, annuel au minimum.

Le choix fut fait d'une sortie de prestige de longue durée, avec des places très chères, et pour une durée de carrière d'exclusivité très longue, à la "Autant en emporte le vent". Et le résultat fut un succès comme "Autant en emporte le vent" (peu d'entrées mais beaucoup de recettes, et une renommée bien supérieure à sa popularité réelle qui permit un bouche à oreille sur plusieurs années).
"Les dix commandements" va tourner toute l'année dans au maximum 6 salles pour toute la France, du coup il ne passe son premier million qu'en fin d'automne.
Il connait enfin un élargissement de son parc de salle pour Noël 58 (20 salles pour toute la France, puis 25 pour le Nouvel an), ce qui lui permet à la mi-janvier 1959 de passer le million et demi d'entrées. La demande était là.
Toujours sur une vingtaine de salles, il passe les 2M d'entrées mi-février. La carrière du film s'est bien accélérée avec les copies éditées en plus.
Sa distribution passe à 40 salles en avril, et le 14 avril les 3M sont dépassés.
A la mi-juin, ce sont quatre millions de prophètes qui ont payé leur ticket pour "Les 10 commandements". La stratégie de faire du film une oeuvre rare a payé.

Affiche des 10 commandements
En juillet, le film est peu vu, mais à partir de mi-août le film est de nouveau projeté avec succès à travers la France dans une vingtaine de salles, et il continue à engranger lentement mais sûrement des entrées à son box office. Puis sa carrière s'accélère de nouveau en octobre avec une quarantaine de salles, et les 5 millions sont franchis mi novembre 1959.
Il continue ainsi sa carrière sur 1960, toujours sur peu de salles (remplies), assez peu chaque semaine mais ce sont les gouttes d'eau qui forment les Mers Rouges, et "Les dix commandements" cumulent six millions d'entrées à son box office en avril 1960. Il fait désormais parti des champions du box office français. Il est le 17ième film à franchir cette barre depuis fin 1944 (et cinquième film américain).
Au printemps 1961, il dépasse la barre des 7 millions d'entrées. Il aura encore du succès sur 1961, et sur 1962 il approchera le demi-million d'entrées, ce qui lui permettra de franchir les 8 millions d'entrées, il est alors seulement le cinquième film à atteindre un tel succès depuis fin 1944!
Il aura un peu plus de 100 000 entrées de plus en 1963, puis il ne sera quasiment plus projeté ensuite, afin de préparer sa reprise en 1967.
"Les dix commandements" ressort dans quelques salles lors de l'été 1967, saison creuse favorable aux reprises. Et ce sera près de 500 000 spectateurs de plus en 1967, et de même en 1968! Et encore plus de 260 000 entrées en 1969.
Ce qui porte son cumul à fin 1969 à un monstrueux box office de 9 422 679 entrées! Il est alors le huitième plus gros succès depuis 25 ans!

Mais le miracle n'est pas fini, en plus d'encore 178 000 entrées en fin de carrière de reprise en 1970, le film ressort en grande pompe en 1973, avec encore plus de succès que sa reprise de 1967! Cette fois-ci, finie la carrière avec quelques salles qui tournent, il ressort plus massivement (on est à l'heure naissante des multiplexes), et dès 1973 ce sont près de 1,5M de spectateurs qui se précipitent dans les salles comme on se rue à travers une Mer Rouge qui s'ouvre, et encore près de 400 000 adorateurs du Veau d'or sur 1974; fin 1974, le film cumule 11,457M d'entrées.
Et en 1975, encore 280 000 entrées, 1976 plus de 190 000 et 1977 encore 230 000 spectateurs... Puis le film redevient invisible quelques années, car sa carrière n'est pas fini, et au lieu de céder à la facilité en vendant le film aux chaines de télévisions françaises (aux USA, le film est diffusé chaque année à la télévision sans abonnement depuis 1973, la dernière grosse reprise aux Etats-Unis fut en 1972), Paramount France prépare encore une reprise majeure pour 1980!

Affiche des 10 commandements
Bravo au Pharaon à la tête de la Paramount en France, car cela va permettre au film de passer dans une dimension biblique du box office français! Alors qu'il a déjà dépassé les 12 millions d'entrées, il va encore réunir 1,18M de spectateurs!

Et ça continue en 1984, avec de nouveau une ressortie en salle en France! Alors que Canal+ nait cette année-là, le film attire (sur deux ans) encore 700 000 amateurs de miracles.

On pourrait penser que le film a finit sa carrière, son grand spectacle étant désormais loin des canons des années 80 en matière de grand spectacle, mais en 1988, le film ressort de nouveau, et c'est encore plus de 160 000 personnes qui se rendent en salle pour cette version restaurée.
Depuis, il n'a été que très marginalement diffusé en salle.

A l'étranger, en plus de son triomphe en Amérique du nord, "Les dix commandements" a aussi dicté sa loi en Europe (environ 15M d'entrées en Grande-Bretagne, plus de 16M en Italie...). En Amérique Latine, c'est aussi un classique populaire encore diffusé à la télévision.

Accueil internautes :
AC 8,0 (6800). SC 7,1 (5500). IMDB 7,9 (65 000). K 7,3 (1800). FA 7,3 (17 000). D 8,3 (7900).
Film toujours très aimé, même si relativement peu vu sur les sites francophones au regard de son succès, il semble donc perdre de sa célébrité dans les pays francophones. Chez les russophones, c'est une curiosité exotique pour cinéphile pointus...


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.





Quatre films entre 13 000 000 et 14 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
13 Ben Hur 1960 13 858 027 USA

Affiche de Ben-Hur
A sa sortie française le 7 octobre 1960, "Ben-Hur" est une super production au budget colossal, Charlton Heston est une star, "Les dix commandements" triomphe sur les écrans, en chemin pour son 7 millionième spectateur, il ne fait aucun doute que "Ben Hur" va être un immense succès en France (tout comme il l'est depuis novembre 1959 aux Etats-Unis).

La statégie de sortie est celle de prestige, comme habituellement pour ce type de production à l'époque, et en copie 70mm (le film ayant été tourné pour pouvoir être projeté ainsi) dans les quelques salles de prestige équipées pour, à un prix du ticket d'entrée très élevé.
Le film sort donc d'abord dans une seule salle en France (le Gaumont Palace), et pour Noël trois villes ont une copie pour diffuser le film aussi.; bien sûr le film termine 1960 avec peu d'entrées en soit (412 086 spectateurs) mais une excellente recette, et un nombre d'entrée par séance monstrueux, et le plus important : une image de film prestigieux à voir dès qu'il sortira dans sa ville.
Sur 1961, son exploitation continue de la même manière et il n'atteint son premier million qu'après 42 semaines d'exploitation (avec un maximum de 6 salles en France sur la période). Sa diffusion s'élargira un peu à l'automne 1961, avec une douzaine de copies dont des 35mm classiques.
Pour les vacances de Noël 1961, sa diffusion s'élargit encore, pour la première fois il dépasse les 13 copies avec 26 puis 35 salles le diffusant. Bien sûr son nombre d'entrées explose, le remplissage des salles restant très élevé, et les 2 millions sont franchis en fin 1961.
Sur 1962, sa diffusion s'élargira encore, avec jusqu'à 77 salles le projetant en même temps à travers le pays, la carrière du film se démocratise, même si les places restent chères vu la durée du film, on n'est plus dans l'exclusivité de prestige, et les entrées s'envolent! 4 063 588 entrées sur la seule année 1962! c'est vraiment cette année-là que le film est devenu un très gros succès populaire, cumulant désormais 6 111 946 entrées.
En 1963, il réalise encore un million d'entrées, son cumul est alors de 7 117 515 spectateurs. Il talonne "Les dix commandements", sorti moins de trois ans plus tôt de la même manière, et qui avait mis exactement le même temps à atteindre les 7M. La course est lancée!
Sur 1964, le film est quasiment stable, avec encore 952 005 entrées. Plus presque 200 000 en 1965 et 3722 en 1966, fin de première carrière avec un cumul de 8 271 554 entrées. Il est au même niveau que "Les dix commandements".

Affiche de Ben-Hur
Sa première reprise a lieu rapidement, dès le 8 octobre 1969. A l'heure de succès tels "Helga de la vie intime d'une jeune femme", de "Z" ou de "Bullit", y a-t-il encore de la place pour un péplum biblique? La reprise à succès des "Dix commandements" en 1967-68 apporte l'optimisme.
Et effectivement, "Ben Hur" ressort que seulement sur quelques salles de prestige en France pendant deux mois, il élargit un peu sa diffusion lors de Noël, mais ne sera jamais massivement distribué, ne tournant souvent que sur quelques salles à travers la France, avec un peu plus de diffusion lors des creux de programmation estivaux classiques à l'époque, et le film va rester en salle sept ans d'affilé suite à cette reprise!
Avec 405 865 entrées sur trois mois en 1969, 1 119 362 entrées en 1970, encore 317 515 spectateurs en 1971, et 239 988 en 1972, et il remonte à 319 421 fouetteurs de chevaux en 1973, et en 1974 c'est 434 470 galériens de plus, et enfin 285 250 galeux en 1975. Il finira sa carrière de reprise en janvier 1976 pour être retiré de l'affiche trois ans. Avec cette reprise de 1969-1975, il a ajouté 3 203 224 entrées, et il cumule un gigantesque boxoffice de 11 474 775 entrées!
Encore une fois, au gré des reprises, "Ben Hur" et "Les dix commandements" font la course côte à côte (en 1970 "Ben Hur" passe devant, puis "Les dix commandements" reprend la tête en 1973 à l'occasion de sa troisième reprise).

En 1979, "Ben Hur" ressort, à la mi-juillet, d'abord uniquement dans deux salles en province pour deux semaines, où tout en étant bon en entrée par séance, les chiffres ne sont pas non plus spectaculaires. Il faut dire que cet été là les films au plus de succès sur les écrans français sont "L'exorciste", "Hair", "Et la tendresse? Bordel!", "Histoire d'O" ou "Les valseuses", certes le public est donc prêt à voir des reprises, mais "Ben Hur" et son classisisme hollywoodien des années 50 risque de paraitre vieillot désormais... Début août il est distribué sur une vingtaine de copies y compris à Paris, et les chiffres sont meilleurs. Il est même second de la semaine, derrière la nouveauté "Brigade mondaine : la secte de Marrakech" (une autre époque...). Début octobre "Ben Hur" franchit les 12 millions d'entrées. Il cumule sur 1979 plus d'un million d'entrées, et au total pour cette reprise ce sera 1 395 172 spectateurs de plus au box office du film, pour un cumul de 12 797 009 entrées en février 1981. La réponse du public a été claire : le film ne se démode pas!
Affiche de Ben-Hur
"Ben-Hur" est repassé devant "Les dix commandements" en 1979, mais "Les dix commandements" repasse devant en 1980.

La pression de la télévision est là, mais le film résiste en salle, et il est rediffusé très vite, dès juin 1982 "Ben Hur" ressort. Et c'est encore un excellent score de 552 649 entrées sur 1982, et un total de reprise de 735 339, pour un cumul de 13 532 348 entrées.
En 1983 il repasse devant "Les 10 commandements", mais celui-ci redeviendra premier en 1984.

En 1987, "Ben-Hur" aura son ultime grosse reprise (avant d'être diffusé à la télévision), qui ajoutera encore près de 300 000 spectateurs à son box office, ce sera insuffisant pour rattraper "Les dix commandements" cette fois-ci, ce dernier de plus enfonçant le clou sur la croix en 1988.

"Ben-Hur" aura une petite reprise en 1998 (16 385 entrées), et il continuera à avoir des projections ponctuelles de ci de là.

Accueil internautes :
AC 8,0 (9500). SC 7,4 (10 000). IMDB 8,1 (222 000). K 8,1 (16 700). FA 7,9 (66 000). D 8,7 (29 000).
Toujours très apprécié (et même un peu plus que son ainé "Les 10 commandements"), et il a l'air d'avoir gardé plus de célébrité que "Les 10 commandements".


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.

affiche-ben-hur-ter



Titre Année de sortie Entrées Pays
14 Les Visiteurs 1993 13 673 254 France

Affiche des Visiteurs
Plus de 100 000 entrées en trop dans les résultats communiqués par Gaumont.

Clavier et Reno étaient deux acteurs connus, Christian Clavier grâce à sa participation à la bande du Splendid depuis la fin des années 70 (et dont les films continuaient à être des succès de télévision), et Jean Reno depuis "Le grand bleu" 4 ans plus tôt. Les deux ont eu ensemble un petit succès comique avec "Opération corned-beef" deux ans plus tôt. Et Valérie Lemercier est devenu très populaire grâce à ses spectacles comiques. Cependant on ne peut pas parler encore de super stars.
Le film a eu du mal à réunir son gros budget, il faudra un joli succès pour le rembourser, au-delà du million d'entrées que ces acteurs peuvent attirer sur leur seul nom.

Le film sort juste avant les vacances de février, sur seulement 223 salles, et est d'entrée de jeu un gros succès, avec 520 154 entrées (523 062 avec avant-premières), soit une très bonne moyenne par salle. Avec les vacances à venir, le million est gagné, les 2 millions à portée de main.
En seconde semaine, le film passe à 381 salles (le maximum sera de 444 salles, en semaine ... 11!!) et augmente joliment son score.
A partir de là, petit à petit un phénomène hors norme commence à prendre forme : il reste au-dessus de sa première semaine, non seulement pendant toutes les vacances, mais aussi au-delà!
Il atteint son meilleur résultat en semaine 5 avec 779 115 entrées (cumul de 3 382 982).
Au total il passe 7 semaine au-dessus des 500 000 (sans avoir jamais atteint 780 000 entrées hebdo, malgré les vacances). Il en est alors à 4 600 661 spectateurs, déjà un excellent score qui lui garantit de passer les 5,5 millions.
En 8ième semaine, il franchit les 5M. Toujours premier hebdomadaire, ce qu'il reste jusqu'en semaine 10, où il cumule 5 733 039 entrées.
Même s'il passe second en semaine 11, il augmente, profitant des vacances d'avril, dépassant les 6,1M de cumul.
Et de nouveau il ne baisse plus, repassant premier en semaine 14! Avec encore 333 036 entrées et n'étant jamais passé sous les 300 000 entrées! Il dépasse les 7,1M.
Il restera encore premier en semaine 15, et au-dessus des 300 000 entrées.
Puis il repasse premier et remonte au-dessus des 300 000 entrées en semaine 17, sans raison de calendrier (on est fin mai)... Il dépasse alors les 8,1M!
Et si les deux semaines suivantes il baisse enfin classiquement, il remonte de nouveau en semaine 20, dépassant de nouveau les 250 000!
Et s'il chute pour son plus bas score depuis sa sortie en semaine 21, c'est pour rebondir en semaine 22, 5 mois après sa sortie, avec un énorme score de 339 186 entrées pour la fête du cinéma (et troisième de la semaine!), il cumule maintenant 9 266 001 entrées.
Et s'il baisse fortement en entrées, il remonte second hebdomadaire la semaine suivante... Habituellement, après 4 mois la carrière d'un film est quasi finie (à moins de reprises ultérieures), mais pour le cas des "Visiteurs", il reste toujours LE film à avoir vu (ou à revoir), grâce à un bouche à oreille de folie!
affiche suédoise des Visiteurs

Affiche suédoise
des "Visiteurs".

Il continua très fort pendant tout l'été, fut de nouveau n°1 hebdo 4 semaines de suite en juillet et août (où il remonte même au-dessus des 300 000 entrées), passa les 10M avant la fin juillet et les 11M mi-août, et continua jusqu'à l'automne, passant les 12M mi-septembre, où il passa sous les 100 000 entrées hebdomadaires (pour la première fois en 8 mois!), faisant encore des entrées conséquentes aux vacances de la Toussaint (181 309 et 221 917 entrées)(le film était sorti fin janvier...), franchissant les 13M début novembre.
Il ne quitta le top 10 qu'en décembre! Pour y revenir les semaines de Noël et du Premier de l'an deux dernières fois.
C'est la sortie de la cassette vidéo pour Noël qui mit fin au phénomène. Enorme triomphe, elle fit plonger le film très rapidement après les vacances.

Fin 1993, il était le second plus gros succès français depuis au minimum 1943! et tout ça sans jamais atteindre les 780 000 entrées hebdomadaires, à une époque où Canal+ est bien implanté et où le magnétoscope s'est démocratisé, rendant les carrières des films en salle plus courtes. Une telle carrière à l'ère de la vidéo est unique (même en comparant avec Titanic, qui en 14 semaines avait fait 88% de ses entrées quand "Les visiteurs" n'en avait pas encore fait la moitié), un grand bravo!

"Les visiteurs" continue à être un très gros succès lors de ses télédiffusions : en 2020 il fut la plus grosse audience annuelle d'un film (avec 8,07M de téléspectateurs), alors que c'était sa treizième diffusion à la télévision française!

Le film fut un gros succès en Espagne, avec plus d'un million d'entrées.
"Les visiteurs" eut un remake américain (qui ne fut pas un succès).
En 1998, "Les visiteurs 2 - Les couloirs du temps" a un démarrage de folie, son succès a été éclipsé par celui de Titanic cette année-là, mais c'est un triomphe au-delà des 8M d'entrées, avec une carrière (démarrage monstrueux, carrière courte)binverse à celle du premier film.
En 2001, la tentative "Les visiteurs en Amérique" ne renouvelle pas l'exploit, loin de là, avec 1,2M d'entrées.
En 2016, "Les visiteurs : La révolution" réunit 2,2M de spectateurs, succès classique.

Accueil internautes :
AC 7,8 (50 000). SC 6,5 (62 000). IMDB 7,1 (33 000). K 7,6 (42 000). FA 5,9 (10 100). D 7,2 (6500).
Film encore très aimé ou aimé, sauf chez les hispanophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
15 Le Pont de la rivière Kwai 1957 13 477 317 Royaume-Uni

Affiche du Pont de la rivière Kwai
C'est la première super production réalisée par David Lean, Alec Guinness est connu pour ses comédies mais pas pour ce type de film, William Holden est connu mais loin d'être une star, le film est seulement sorti depuis peu en Grande-Bretagne, l'histoire des prisonniers en Thaïlande n'est pas un épisode de la seconde guerre mondiale concernant spécialement le public français, c'est donc un peu l'inconnu pour le niveau de succès à espérer, au-delà d'un joli succès.

Le film sort juste avant Noël, le 18 décembre, mais uniquement en exclusivité parisienne sur trois salles. Et le film démarre très fort, avec d'excellents chiffres de remplissage de ses séances. En deux semaines de vacances et seulement trois salles, il fait 177 877 entrées, des chiffres inimaginables de nos jours, d'autant avec un film de 2h41.
Pendant 7 semaines, il ne sera diffusé que dans ces 3 salles parisiennes, dans lesquelles il cumulera déjà 433 491 spectateurs. Un excellent début, et le film plait clairement au public parisien.
Les semaines suivantes, il augmente peu à peu son parc de salles, et alors qu'il n'est encore diffusé que dans 35 salles en 12ième semaine, il passe le million d'entrées en France. Il plait tout autant dans les autres grosses villes de France, il sera donc un franc succès. Il restera à voir si dans les mois et années à venir, il conquièrera aussi le coeur du public des plus petites villes et des banlieues des grosses villes, nécessaire pour être un triomphe.
En 17ième semaine, "Le pont de la rivière Kwai" passe les deux millions d'entrées, il est alors diffusé sur 45 salles. Il ne fait aucun doute qu'il sera un des plus gros succès de 1958, avec "Les misérables" qui marche très fort aussi, en même temps que lui.
Les 3M sont passés en semaine 21, sa distribution aura été au maximum de 59 salles, il a donc encore un gros réservoir.
"Le pont de la rivière Kwai" passe les 4 millions d'entrées en semaine 27, quasiment 6 mois, un succès très rapide donc! Et même si l'été approche avec sa fréquentation basse, le film est encore n°1 hebdomadaire, et sa carrière est très loin d'être fini.
Le film triomphe tout l'été et passe le cinquième million début septembre.
Avec la rentrée, la fréquentation remonte, et "Le pont de la rivière Kwai" arrive à en profiter malgré toutes les nouveautés, et il passe du coup rapidement les 6 millions d'entrées, dès octobre! Mais où s'arrêtera-t-il?
Et les 7 millions sont passés au 25 novembre! cela ne fait pas un an que le film est sorti...

Affiche du Pont de la rivière Kwai

Disque de la musique
du "Pont de la rivière Kwai".

Le film plait beaucoup, sa musique cartonne chez les disquaires et à la radio, notamment la chanson adaptée en français "Le soleil brille" (qui sera toujours très célèbre 20 ans plus tard), et même s'il n'est plus premier hebdomadaire, tout est en place pour que le public continue à se précipiter encore pendant plusieurs mois, voire années.

Et effectivement, après avoir laissé de la place aux sorties qui ont cartonné pour les vacances de Noël, le film a continué à attirer, et il passe les huit millions d'entrées en février! Huit millions, dit comme ça, ça ne parle pas forcément, mais en 1959 seuls deux films ont réussi à faire 8 millions depuis fin 1944! "Le pont de la rivière Kwai" est le troisième plus gros succès sur près de 15 ans!
Le film va logiquement ralentir, mais il réussira quand même à faire encore plus d'un million d'entrées sur le reste de l'année 1959, il finit cette année en cumulant 9 206 021, et il est second plus gros succès depuis 15 ans, seulement battu par "Le petit monde de Don Camillo"!
Il aura passé 73 semaines dans le top 30, dont 25 semaines numéro un hebdomadaire!
Sa carrière de première sortie est presque fini, il réalise encore plus de 200 000 entrées en 1960, et presque 15 000 de plus en 1961. Avec un cumul de 9 445 763 entrées, la mission est remplie, le colonel Nicholson peut être fier.
Affiche du Pont de la rivière Kwai
Le film ressort en octobre 1963, et sur l'année il ajoute 477 173 entrées, et en 1964 il dépasse les 10 millions d'entrées (second film a passer cette barre depuis fin 1944 et premier film étranger), en ajoutant un magnifique 1 035 880 entrées à son box office! Et ce n'est pas fini puisqu'en 1965 il passe les 11 millions, avec 293 786 entrées de plus.
Et le film est bien devenu un classique adoré, vu et revu, car sans une nouvelle reprise il continuera sur sa lancée : 198 261 entrées en 1966, 121 667 en 1967, 107 499 en 1968, 112 505 en 1969 et il termine sa reprise en 1970, soit un cumul pour cette reprise (de 1963 à 1970) de 2 460 698 prisonniers de guerre, et un box office total de 11 906 461 entrées! Il est alors le troisième plus gros succès depuis fin 1944 (soit en 26 ans) et le plus gros succès pour un film étranger.

En n'étant pas projeté pendant trois ans, l'attente est là pour la reprise de 1973, il ressort en juin pour profiter de la période d'été, favorable aux reprises bien que faible en fréquentation. Et sur six mois il capture 677 258 spectateurs de plus (800 814 sur un an), et de nouveau son exploitation va rester à un haut niveau pendant plusieurs années : 283 001 en 1974, 109 348 en 1975, etc, pour un cumul de 1973 à 1979 de 1 274 225 spectateurs de plus, pas mal pour un film d'une vingtaine d'années!
Son cumul est désormais de 13 180 686 entrées.

Et il ressort sans période d'invisibilité, en juin 1980 pour 173 602 entrées en six mois, et plus de 110 000 sur les quatre années suivantes.
Depuis 1985, il n'est presque plus diffusé en salle (télédiffusion le 30 décembre 1984).


Le film a été aussi un grand succès aux USA, mais plus encore en Europe : en Italie (12,3M), en Allemagne (estimé à environ 14,5M) ou en Grande-Bretagne (environ 12,5M d'entrées). Au Japon ses entrées sont estimées à 3,7M d'entrées.

Accueil internautes :
AC 8,0 (7900). SC 7,5 (7900). IMDB 8,1 (206 000). K 7,8 (7100). FA 7,8 (48 900). D 8,4 (20 800).
Film très aimé partout. Encore relativement célèbre malgré son ancienneté.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

affiche-ben-hur-ter



Titre Année de sortie Entrées Pays
16 Cendrillon 1950 13 270 368 USA

Affiche de Cendrillon
"Cendrillon" sort pour Noël en France (le 1er décembre 1950), il était sorti en février 1950 aux Etats-Unis, avec succès. Le conte est célèbre en France, le film a toutes les raisons d'être un beau succès.

Effectivement, en un mois "Cendrillon" a déjà attiré 1 061 774 spectateurs, et à l'époque les carrières sont très longues, ça s'annonce donc très bien! Et sur l'année 1951, il ajoute 2 684 726 entrées (troisième sur l'année!). Et il termine son exploitation avec 4 500 405 spectateurs. Fin 1956, il est 40ième depuis fin 1944, et fin 1959 il est 56ième.

Curieusement, il faudra attendre le 13 décembre 1967 pour revoir "Cendrillon", une période exceptionnellement longue. Le film sortant pour Noël, on peut espérer un beau score de nouveau.
Son résultat est bon, mais très en-dessous de son succès de première exploitation : 584 329 entrées en 1967 et 882 576 en 1968, soit 1 466 905 entrées en 13 mois, en soit c'est très bien, mais on pouvait espérer mieux vu la durée d'absence du film sur les écrans et son succès au début des années 50. Peut-être la sortie d'"Astérix le Gaulois" aussi pour Noël lui a-t-il fait un peu d'ombre? Ou le style du film était-il moins à la mode?
Quoiqu'il en soit, cela reste un franc succès, et son cumul est maintenant vraiment haut, à 5 967 310 entrées, et le film continue à être diffusé les deux années suivantes. Fin 1969, "Cendrillon" cumule 6 186 611 spectateurs à son box office; il est alors le 37ième plus gros succès au box office français depuis fin 1944. Et au 3 novembre 1970, le box office de "Cendrillon" est à 6 330 413 entrées. Il s'arrêtera pour cette reprise à 6 402 694 entrées, soit finalement un très bon score de 1 902 289 entrées.
Affiche de Cendrillon
"Cendrillon" ressort le 6 décembre 1978, une fois de plus en tant que "Disney de Noël". Le succès est cette fois-ci immédiat et fulgurant : 391 137 entrées sur sa première semaine, puis 419 555 sur la seconde, et il continue à monter avec l'arrivée des vacances : 591 016, puis 615 353! Et même s'il baisse sur la fin des vacances, c'est encore 314 500 entrées et premier! Ensuite il chutera rapidement, mais sera de nouveau un beau succès au moment des vacances de février, puis il sera encore vu aux vacances de Pâques puis à celles d'été.
Au total il aura été vu sur fin 1978 par 2 017 869 spectateurs et en 1979 par 1 371 743 fées, sur deux ans c'est le quatrième plus gros succès des sorties de 1978!
Et le 31 décembre 1980, il franchit les 10M (10 001 313 pour être précis, et pour l'anecdote, le même jour où "Le livre de la jungle" franchit aussi les 10M, où moins de 1000 entrées séparent leurs cumuls), il est seulement le 12ième film à franchir ce seuil! (13ième avec "Le livre de la jungle" à quelques minutes près).
Sa reprise s'arrêtera à 10 041 089 entrées, soit un exceptionnel 3 638 395 entrées lors de cette resortie!

Bien sûr, le film va être de nouveau repris : ce sera le 8 juillet 1986, pas une aussi bonne date que Noël, le départ est bon mais pas fulgurant comme lors de la précédente reprise, mais il n'y a aucun film d'animation pour le concurrencer de tout l'été! La première sortie en animation sera en début octobre une reprise de "Fantasia"! Et pour les vacances de la Toussaint la reprise de "Bambi". Du coup "Cendrillon" engrange encore des entrées conséquentes 4 mois après sa reprise lors des vacances de la Toussaint, accompagné des deux autres ressorties de chez Disney; à l'époque il n'y avait que très peu de films d'animation à sortir.
"Cendrillon" fait 1 239 515 entrées en 1986, joli score pour les années 80 (et le double de la reprise de "Fantasia" par exemple). Il continuera son exploitation en 1987, où au 10 novembre il cumule 11 457 034 entrées. Et au-delà, au total cette reprise aura eu 1 542 393 spectateurs, et "Cendrillon" cumule 11 583 482 entrées depuis 1950.
Affiche de Cendrillon
Le 17 avril 1991, il ressort de nouveau, avant sa première sortie en vidéo cassette la même année, pour une ultime grosse reprise, et c'est encore un gros succès, à la fin de l'année le film cumule 12 866 478 entrées avec 1 282 996 entrées de plus (dans une année très basse en fréquentation).
Fin 1992, il est désormais le huitième plus gros succès depuis fin 1944!

Après sa sortie en cassette vidéo, il n'aura plus qu'une plus petite reprise, en été 2005, avec tout de même environ 330 000 entrées.
Le box office de "Cendrillon" monte encore, à 13,20M d'entrées. Il est alors encore 13ième depuis 1944, soit depuis 61 ans!

Le film a continué à avoir des projections ponctuelles, et a spécialement progressé au cours des années 2010.

Accueil internautes :
AC 7,8 (17 700). SC 6,5 (24 000). IMDB 7,3 (148 000). K 8,0 (73 000). FA 6,6 (30 000). D 8,4 (56 000).
Film aimé et toujours connu.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression REGULIERE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, et au moins 500 entrées par an.

Seule l'année de la pandémie avec les salles fermées fut plus faible.



Trois films entre 12 000 000 et 13 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
17 Le Petit Monde de Don Camillo 1952 12 791 213 Italie  France

affiche Le_Petit_Monde_de_Don_Camillo
Le film est basé sur des nouvelles italiennes populaires en France comme en Italie (contemporaines au moment du film), il inclut un casting et une équipe technique mixte franco-italienne. Le film est sorti d'abord en Italie, en mars, où il est un succès, puis en France en juin, où il est attendu, car en plus de la popularité des nouvelles, Fernandel est alors déjà une grande star (et ce film sera son point d'orgue).

A l'époque, les films sont diffusés pendant des mois, de ville en ville sur peu de copies, des années en cas de succès, car alors ils ont une ou des reprises officielles plusieurs années après leur première sortie. La télévision n'est pas encore répandue (seulement 24 000 postes de télévision en 1952), et les films sont vu uniquement en salle.
"Le petit monde de Don camillo" sera pendant longtemps le succès le plus rapide en France, digne d'un film de l'époque des multiplexes! Son succès est phénoménal de rapidité : en seulement six mois, il cumulera déjà 6 668 844 entrées! Son succès est tellement immédiat qu'une suite est déjà en tournage en décembre 1952 (qui sortira en juin 1953)!
Après un an d'exploitation, il a attiré 9 527 487 spectateurs, probablement le record tout temps en une année d'exploitation (en tout cas je ne vois pas quel autre film pourrait avoir fait cela avant lui, et de manière documentée aucun ne l'a fait depuis 1945), et il faudra attendre "La grande vadrouille" en 1966 pour qu'un film fasse plus sur une année.
Un an et demi après sa sortie il cumule un fulgurant et jamais vu box office de 11 203 922 entrées! Il est alors d'ors et déjà le plus gros succès jamais connu au cinéma en France!
Après deux ans de carrière, il cumule 11 659 843 spectateurs.

Curieusement, le film ne fera pas une énorme carrière suite à ce départ monstrueux... Est-ce dû à la présence des suites (dès juin 1953, "Le retour de Don Camillo" qui en 6 mois fera près de 5M d'entrées, et en 1954 sera encore un gros succès, suivi en 1955 de "La grande bagarre de Don camillo" dont la carrière s'étalera sur tout 1956... (plus trois autres films en 1961, 65 et 70) Y a-t-il eu overdose de Don Camillo, qui fait que le film original n'a pas eu une grosse reprise?
Quoiqu'il en soit, fin 1956 il cumule 12 213 276 entrées, et il continue sur les années 50 son petit bonhomme de chemin, engrangeant régulièrement les entrées, sans reprise nationale pour autant, avec un cumul fin 1959 de 12 339 196 entrées.
Et fin 1969, son cumul est de 12 748 205 entrées.
Il n'est plus diffusé au cinéma depuis très longtemps (depuis 2001 il n'a eu que 45 entrées de plus), mais il est un succès de télévision (en 2001, il avait déjà eu 16 télédiffusions; en fin 2022 il en était à 31, même si plus beaucoup en première partie de soirée au 21ième siècle, il est parmi les films les plus diffusés sur les petits écrans français).

A l'étranger, le film connu aussi un très gros succès en Italie (plus de 13M d'entrées).

Accueil internautes :
AC 7,2 (1120). SC 6,9 (2500). IMDB 7,6 (4500). K 7,5 (300). FA 6,4 (554). D NS.
Un film aimé du peu d'internautes qui l'a vu, mais qui semble un peu oublié au 21ième siècle, alors que dans les années 80 le personnage faisait encore totalement parti de la culture populaire (passages télé, remake avec Terence Hill, publicités avec Don Patillo...), et alors qu'il est encore diffusé à la télévision française.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
18 Les Aristochats 1971 12 742 134 USA

affiche-Les-Aristochats
Le film sort en France le 8 décembre 1971, un an après sa sortie aux Etats-unis, où il fut un succès. L'histoire du film ayant lieu à Paris, cela devrait encore aider ce "Disney de Noël" inédit à être un beau succès pour Noël et au-delà.

Dès sa première semaine, bien que le dernier De Funès sort aussi ("La folie des grandeurs") c'est un très gros succès, avec la première place et plus d'un demi-million d'entrées. Les vacances s'annoncent aux couleurs de Disney une fois de plus!
Et effectivement, au coeur des vacances il réalisera même près de 1,3M d'entrées sur une seule semaine! En trois semaines, et fin 1971, il cumule déjà 2 625 122 entrées! Un score exceptionnel pour un "Disney de Noël", même si la manière d'exploiter les films est en train de changer (diffusés plus massivement mais sur une durée plus courte), le film sera clairement parmi les plus gros succès du producteur.
Bien naturellement, il chute après les vacances, laissant la place de n°1 hebdomadaire à De Funès, mais en restant encore 3 semaines au-dessus des 200 000 entrées.
Début février, il remonte même au-dessus des 300 000 et dépasse déjà les 4M de cumul!
Au 21 mars, il a franchit les 5M! C'est totalement inédit un succès si rapide pour un film d'animation des productions Disney, qui (en dehors du "Livre de la jungle") ont cumulé plusieurs sorties avant d'atteindre un tel box-office! Et "Le livre de la jungle" avait mis un an à atteindre un tel cumul!
"Les Aristochats" franchira les 6 millions en 1973.
Il sera projeté jusqu'en 1975, puis quittera les écrans jusqu'à sa reprise en 1982, il cumule alors 6 289 167 spectateurs.
affiche-Les-Aristochats
Il ressort pour Noël 1982, mais dès le 24 novembre, afin d'éviter la concurrence frontale avec "E.T., l'extra-terrestre". Et le choix de la date est excellent, avec plus de 300 000 entrées pendant 3 semaines, puis 244 448 entrées en quatrième semaine; du coup avant même les vacances sa reprise cumule déjà plus de 1,26M d'entrées.
Avec les vacances, il explose avec plus de 800 000 entrées en deux semaines, il dépasse déjà les 2M!
En 13 mois il réunit 2 887 928 spectateurs dans les salles françaises, et depuis sa sortie "Les Aristochats" cumule désormais 9 177 095 entrées! Il est alors le 17ième plus gros succès depuis 1944 en France!
Le film ajoutera encore plus de 200 000 entrées à son cumul l'année suivante, pour arriver à 9 396 938 entrées. Toujours le 17ième plus gros succès, depuis 40 ans.

Le film ressort, cette fois-ci assez rapidement, en juin 1988. C'est de nouveau un succès lors de sa première semaine, avec 117 145 entrées et une troisième place hebdomadaire. Avec la fête du cinéma lors de la seconde semaine, il monte à 205 167 entrées. Et il est troisième pendant 4 semaines au total.
A la mi-août, il franchit les 10 millions d'entrées! Et au total sur 1988, il fera 948 150 entrées, excellent vu la date de sortie et la proximité de la reprise précédente. Et son cumul est désormais de 10 345 088 spectateurs. En "seulement" 17 ans. Et il est désormais 14ième depuis 1944, 44 ans! Et il ajoute encore environ 57 000 entrées à son box office en 1989, dépassant légèrement le million pour cette reprise, et un cumul de 10,4M d'entrées.
affiche-Les-Aristochats
Disney ne sort pas "Les aristochats" rapidement en cassette vidéo, ce qui permet au film d'avoir une ultime reprise à grande échelle en mars 1994 (le film sortira en VHS en 1995), seulement 6 ans après la précédente reprise.
Et c'est un carton encore plus fort qu'en 1988! Il enchaine quatre semaines au-dessus des 300 000 entrées! Il cumule 1,57M d'entrées en 5 semaines! Et au final sur 1994 il séduit encore 2 198 929 spectateurs, quatorzième plus gros succès des sorties de 1994, treizième sur l'année calendaire, 23 ans après sa sortie!

Fin 1994, il est 13ième depuis 50 ans!
Il cumule 12,6M d'entrées, et en l'an 2000 il est encore 14ième ("Titanic" est passé devant en 1998), sur une période de 56 ans donc.

Depuis la moitié des années 2000, malgré son succès en cassette vidéo puis en DVD, il a des projections pontuelles à succès, qui lui ont permis de progresser encore de plus de 100 000 entrées au box office français.


Accueil internautes :
AC 8,0 (9500). SC 7,4 (10 000). IMDB 8,1 (222 000). K 8,1 (16 700). FA 7,9 (66 000). D 8,4 (4200).
Toujours beaucoup aimé, et partout.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.

Dont une excellente année 2019 à 12 030 entrées.


Titre Année de sortie Entrées Pays
19 Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ? 2014 12 356 650 France

Affiche de Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?
Le film était précédé avant sa sortie d'une bonne réputation, et avec son casting on pouvait compter sur un bon succès. Pourquoi pas un des champions de l'année à 4 millions?... Sa sortie aux vacances d'avril était favorable.

Sa première semaine confirma les espoirs, avec près de 1,7M d'entrées. Et comme il confirmait aussi du côté du bouche à oreille, les 5M paraissaient alors possible, ainsi qu'un podium annuel.
La seconde semaine confirma avec un peu plus de 1,7M d'entrées. Suivi d'une troisième semaine encore au-dessus de sa première semaine. L'excellent bouche à oreille faisait son oeuvre, le film était partout présent dans les médias, sa carrière devenait hors norme!
Il restait une quatrième semaine avec un jour férié (8 mai) et une zone en vacances jusqu'au lundi, de quoi encore passer les 1,5M. Le cumul après ces 4 semaines était déjà de 6,7 millions d'entrées!
La cinquième semaine vit une grosse chute à -55%, suivi de deux semaines assez stables. Après 7 semaines, le film cumulait plus de 8,7 millions d'entrées, clairement un succès hord norme, les 10 millions paraissaient gagnés.
affiche allemande de Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?

Affiche allemande
de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?".

Cependant, le box office a ses surprises, et le film perd près de la moitié de ses entrées la semaine suivante, puis continue à baisser assez rapidement sur juin où la fréquentation globale était basse. Après 10 semaines, il franchit les 9,5 millions, mais avec un chiffre hebdomadaire désormais trop bas pour atteindre les 10 millions.

Et là, seconde surprise, lors de la fête du cinéma fin juin, c'est LE film choisit par le public (avec une augmentation bien vue de son exposition avec 110 salles de plus), il redevient n°1 et multiplie par presque 3 son chiffre hebdo! malgré près de trois mois écoulés depuis sa sortie...
Avec ce boost les 10 millions seront fait, mais ensuite?
La fête du cinéma passée, il perd logiquement 160 écrans. Et c'est là que le film fut finalement le plus étonnant : au lieu de plonger passé la fête du cinéma, le film eut de mini baisses tout le long de l'été au point que pendant sept semaines il fut au-dessus de sa semaine précédent la fête du cinéma! Il fut un des gros succès de l'été alors qu'il était sorti en avril!
"Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?" resta 20 semaines au-dessus des 100 000 entrées hebdomadaires. Son succès fut dû un bon démarrage qui resta à un haut niveau longtemps, mais aussi à une carrière en profondeur qui lui apporta deux millions d'entrées en plus.

Aucun film ne l'a battu depuis sa sortie.
Et lors de ses deux premières diffusions à la télévision française, il réalisa à chaque fois la meilleure audience d'un film de l'année!
Sa suite est sortie en 2019, et fait aussi parti des plus gros succès depuis 1945. Un troisième film sortira en 2022, on verra s'il réussi l'exploit de placer trois films d'une même série dans le top français.

Il fut un très gros succès à l'étranger également, hors de France il réunit 9 848 860 entrées à fin 2020, alors le 20ième plus gros succès français hors de France du XXIième siècle (et le quatrième avec des acteurs jouant en français).
Il fut notamment un très gros succès en Allemagne (sur la longueur, sa première semaine était à 303 714 entrées), avec 3 934 164 entrées (quatrième des sorties de 2014 au box office allemand) et le second meilleur résultat d'un film français en Allemagne depuis 1990.

Accueil internautes :
AC 7,2 (41 500). SC 4,8 (43 000). IMDB 7,0 (40 000). K 7,3 (44 000). FA 6,0 (16 000). D 8,0 (41 000).
Là encore, grand écart entre les deux sites francophones... En dehors de Sens Critique, il est bien aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.




Trois films entre 11 000 000 et 12 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
20 Le Jour le plus long 1962 11 930 550 USA

affiche-jour-plus-long
Le film sort en France dès le 10 octobre 1962, soit dès le même mois que les USA et la Grande-Bretagne, c'est dire comme l'attente d'un gros succès en France est là (à l'époque les films américains sortaient habituellement plusieurs mois après en France, le temps de réaliser sous-titrage et doublage notamment, parfois un an après pour avoir une date propice comme les "Disney de Noël").
Le film est une super production de trois heures, avec toute une pléiade de stars, mais ce qui crée vraiment l'évènement en France, c'est bien sûr son sujet. Le film relate (avec cependant quelques fantaisies historiques) un évènement n'ayant que 18 ans et encore dans toutes les mémoires françaises, pour le public de l'époque ce n'est pas un film historique mais une histoire contemporaine (certains acteurs ayant d'ailleurs participé au réel débarquement).
Il ne fait aucun doute que si le film plait il sera un très gros succès en France.

Pour sa sortie en exclusivité, il démarre avec 44 130 entrées dans ses deux grosses salles d'exclusivité parisiennes (1600 et 1100 places), ce qui est excellent, car la durée limite le nombre de séances (avec 3 séances par jour, cela fait plus de 1000 entrées par séance!).
Vu que pas mal de séances ont dû être complètes en première semaine, le film se maintient très bien avec 43 155 entrées en seconde semaine.
En quatrième semaine, pour les vacances de la Toussaint, le film est distribué sur 32 salles à travers la France, et passe à 413 944 entrées, premier hebdomadaire haut la main, le débarquement ne fait que commencer...
Deux semaines plus tard, toujours premier, sur 36 salles, le premier million d'entrées est déjà parachuté dans l'arrière pays normand!
"Le jour le plus long" passe sept semaines numéro 1 hebdomadaire (avant d'être dépassé par la ressortie de "Blanche-Neige et les septs nains" avec l'arrivée de Noël), et alors que les vacances sont là il est projeté pour la première fois dans 40 salles, et passe d'ors et déjà les deux millions de spectateurs. Et le film a encore beaucoup de troupes en réserve, vu qu'il n'a pas encore circulé dans les villes moyennes et les petites villes ni dans les salles de quartier. Il est bien parti pour pouvoir atteindre les quatre millions d'entrées en fin de carrière.
Et effectivement, en seconde semaine de vacances il est désormais diffusé sur 50 écrans, et repasse au-dessus des 200 000 entrées hebdomadaires, et troisième film le plus vu de la semaine.
Sur 1962, il aura réalisé 2 321 734 entrées, soit le neuvième plus gros succès sur l'année 1962.
affiche-jour-plus-long

Pochette du 33T
de la musique du film
"Le jour le plus long".

Sa bande originale est aussi un grand succès.

Après les vacances, son score et sa diffusion rebaissent (43 salles, et 161 295 entrées), mais il repasse (logiquement) devant Blanche-Neige, et est le second succès sur la semaine.

Jusqu'à présent, la carrière au box office du "Jour le plus long" est excellente, de quoi monter à 4 millions, voire 5 millions avec une solide reprise dans quelques années. Mais à partir de janvier 1963, il va passer en mode "évènement historique"! On en n'était qu'au parachutage de nuit avant l'arrivée des bateaux en face des côtes... L'aube se lève, et le film commence vraiment à dévoiler l'ampleur de son armée : il va reprendre la première place hebdomadaire, et va monter de semaine en semaine sans même repasser à 50 salles. Et fin janvier les 3 millions de soldats alliés sont dans les péniches de débarquement.
Mi mars, ce sont 4 millions de spectateurs qui se sont jetté à l'eau pour rejoindre les plages. Le film est encore et toujours premier hebdomadaire (une seule fois dépassé, de nouveau par "Blanche-Neige", lors de vacances).
Le film passe 24 semaines au-dessus des 100 000 entrées! Certes la cadence ralentit, mais courant mai ce sont 5 millions de spectateurs qui foulent le sable des plages. Il est alors encore second hebdomadaire! Et le débarquement avance plus lentement, mais continue sa progression.
Le film va être le film de l'été, redevenant numéro un hebdomadaire début juillet, même si les salles françaises sont vides comme chaque été à l'époque c'est une sacré belle performance, car il va être n°1 pendant encore 8 semaines et rassembler 650 000 entrées de plus.
Et après une grosse baisse la semaine de la rentrée, il est redistribué plus largement (enfin, 30 salles...) et repasse premier en septembre! Et courant septembre, ce sont 6 millions de spectateurs qui se sont cachés du feu de la mitraille! Moins d'un an après sa sortie. Et toujours largement diffusé. Et avec l'automne et sa forte fréquentation devant lui...
Pour son premier anniversaire, le film s'offre même une semaine à 156 495 entrées sur seulement 42 salles!
Et 7 millions de spectateurs du "Jour le plus long" atteignent les blockhaus normands fin novembre 1963!

En 1962, le box office du film aura été de 2 321 734 entrées (un trimestre), puis de 4 927 229 sur 1963 (premier sur l'année), cumulant 7 248 963 entrées fin 1963. Il est alors le quatorzième plus gros succès depuis fin 1944 (sur 19 ans donc). Et il aura été 25 fois premier hebdomadaire, et le sera une 26ième fois en 1964.

En avril 1964, ce sont 8 millions de personnes qui ont escaladé les dunes et les falaises. Le film est le 11ième plus gros succès en 20 ans, et il est toujours diffusé largement, toujours dans le top 30 de chaque semaine, remontant parfois dans le top 10!

Du 3 au 9 juin 1964, il est de nouveau premier hebdomadaire, et de nouveau (pour une seule semaine) au dessus des 100 000 entrées, et pourtant que sur 49 salles, c'est la 26ième fois qu'il est premier, et cela fait 19 mois qu'il est sorti et diffusé non-stop à travers le pays!
En novembre 1964, 9 millions de spectateurs sentent que la victoire est proche (ou la défaite, selon le camp). Cela fait plus de deux ans que le film est à l'affiche et il est encore et toujours dans le top 30 hebdomadaire national. Au total il aura passé 12 semaines dans le top 30 en 1962, 51 semaines en 1963 et 41 semaines en 1964, soit 104 semaines dans le top 30!
Il finit 1964 avec un cumul de 9 138 300 combattants pour qui le jour fut long, avec 1 889 337 entrées de plus en 1964.

En 1965, bien que le film n'apparaisse plus dans les tops 30 hebdomadaire, il continue d'être projeté, notamment dans les petites communes et les salles de quartier, il ajoute encore 560 046 entrées (80ième de 1965 tout de même) et cumule désormais 9 698 346 spectateurs.

En 1966, sa longue journée entame sa fin de soirée, avec encore 279 460 entrées sur l'année (166ième), et il cumule 9 977 806 entrées.
Il franchit les 10 millions en 1967, alors que sa carrière d'exclusivité touche à sa fin.
affiche-jour-plus-long

Reprise de 1969.

Il ressort le 4 juin 1969, pour les 25 ans du débarquement, et c'est un succès avec une première semaine à 132 887 entrées, second du BO national, et sept semaines dans le top 10 hebdomadaire et 10 semaines dans le top 30. En fin 1969, il cumule désormais 10 791 739 spectateurs franchissant enfin le Mur de l'Atlantique; ce qui fait du "Jour le plus long" alors le quatrième plus gros succès depuis 25 ans!! Et le plus gros succès en France d'un film purement américain. Il aura plus que répondu aux espoirs placés en lui. En un an il aura attiré 821 299 spectateurs.

Sa reprise se poursuit en 1970 avec 191 139 entrées de plus, puis en 1971, 72 et 73 avec 56 431, 41 059 et 41 563 spectateurs, soit plus d'un million d'entrées pour cette reprise. Il cumule alors 11 122 218 entrées.

Mais bien que la nuit tombe, le jour J n'est pas tout à fait terminé, car le film ressort en 1974! Et oui, c'est pour les 30 ans du débarquement.
La semaine de sa sortie le 4 juin 1974, "Le jour le plus long" crée encore l'évènement, il est premier sur la semaine avec 164 932 entrées!
Cependant, on est dans une nouvelle époque, où les sorties sont massives et les carrières (généralement) courtes, il passera tout de même six semaines dans le top 30, et cumulera cette année-là 534 988 combattants de toutes nationalités. Et en 1975, ce sont 91 566 entrées supplémentaires, mais en 1976, il n'y a plus que 32 094 spectateurs en salle (cumul de 658 648 entrées pour cette seconde reprise) : en effet le débarquement est arrivé jusque sur les écrans de télévision française cette année-là!
"Un soir de novembre 1976, FR 3 diffuse le film pour la première fois. Les Français sont si nombreux devant leur télévision que le réseau électrique national ne résiste pas et lâche sur une partie du territoire, plongeant dans le noir des millions de foyers. Trois semaines plus tard, le film est rediffusé à partir de l’attaque du casino de Ouistreham, moment où la coupure était intervenue." Bon, l'histoire est jolie, mais la panne a surtout été due à des problèmes à EDF (voir l'article du Monde de l'époque dans les notes), il n'empêche que ça donne une idée de l'ampleur de la popularité du film.
affiche-jour-plus-long

Reprise de 1984.

Il sera de nouveau de multiples fois télédiffusé avec grand succès.
Il cumule alors 11 780 877 entrées, il manque donc à l'appel encore 150 000 spectateurs, pourtant les années suivantes il ne réalise en salle que des mini scores anecdotiques...
Et oui, "Le jour le plus long", malgré sa popularité sur le petit écran, aura encore droit à une grosse reprise nationale en salle, pour les 40 ans du débarquement, en juin 1984! Et la semaine du 6 juin 1984, "Le jour le plus long" réussit à réunir 69 958 spectateurs, et est le sixième plus gros succès de la semaine! Une sacrément belle performance! Il n'avait cumulé que 6440 entrées sur les 8 années précédentes. Sur 1984, il ajoute ainsi 130 885 entrées à son score déjà monstrueux.
Puis de nouveau et logiquement, les années suivantes, il n'est que peu diffusé en salle, avec un petit pic à 4151 entrées en 1994, lors de la diffusion sur TF1 de la version colorisée et recadrée au format télé de l'époque (coupé à droite et à gauche), sans doute quelques résistants au procédé qui préfèrent fêter les 50 ans du débarquement avec la version cinéma d'origine.
Puis il ne sera plus diffusé en salle pendant 10 ans, jusqu'à une toute petite reprise en 2014 et les 70 ans du débarquement, pour 1754 entrées (et un peu plus avec les années suivantes).


A la télévision, il continuera à avoir du succès. Par exemple en 1994 il est télédiffusé en version colorisée et est regardé par 12,194M de téléspectateurs. Ou avec encore en 2019 pour sa 17ième télédiffusion, il est regardé par encore 2,8M de téléspectateurs, soit la quatrième meilleure audience annuelle pour un film sur France 3 (à une époque où le choix des programmes audiovisuels est infiniment plus large qu'en 1994 et les audiences télévisées très nettement moins fortes).


Accueil internautes :
AC 8,2 (10 000). SC 7,3 (8200). IMDB 7,8 (53 000). K 7,3 (1653). FA 7,3 (14 800). D 8,5 (11 000).
Encore connu (hors Russie), toujours aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
21 Le corniaud 1965 11 746 081 France  Italie

Affiche du Corniaud
Lors du tournage du film à l'automne 64, Bourvil est déjà une star confirmée depuis longtemps, et de Funès commence seulement à être connu en tête d'affiche. Mais au cours du tournage du film, à seulement quelques mois d'écarts, les sorties à très gros succès de "Fantomas" et du "Gendarme de Saint-Tropez" font monter en flèche la cote de De Funès! Pour l'anecdote, c'est Bourvil qui demanda à ce que le nom de De Funès soit aussi gros que celui de Bourvil sur l'affiche. Lors de la sortie du film le 24 mars 1965, l'un deux acteurs est une super star et De Funès est en passe de le devenir, les réunir fut la bonne idée qui fonctionna parfaitement.

Le film séduisit tout de suite le public : début mai, les 2M d'entrées sont déjà franchies. Au 1er juin, ce sont les 3M. Le 3 août, "Le corniaud" passe les 4M, il cumule déjà plus d'entrées que "Fantomas" ou "Le gendarme de St Tropez" pourtant sorti dès 1964 (et toujours à l'affiche).
Mi septembre, ce sont les 5M! Jusqu'où ira-t-il? Cela fait 25 semaines qu'il ne quitte pas la première place hebdomadaire française! Sa première semaine n'était qu'une exclusivité d'avant-première, sa seconde semaine il était dominé par "Goldfinger", et depuis sa troisième semaine, sans doute par un effet de bouche à oreille positif, il a tenu le haut du classement!
Il passera encore une semaine en tête, puis 4 semaines second (derrière le dernier Gabin "Le tonnerre de Dieu"), ça fait plus de sept mois qu'il est sorti!
affiche du Corniaud

Affiche pour la version restaurée du "Corniaud", mais qui n'eut que peu de diffusion en salle (contrairement à "La grande vadrouille" l'année précédente).

Mi-novembre il passe les 6M, après 8 mois de carrière.
Fin 1965, il cumule 6 411 909 entrées, et toujours à l'affiche.
Sur 1966, il ajoute encore 1 303 524 entrées, pour un cumul de 7 715 433 spectateurs.
En 1967, encore 809 346 amateurs de comédie viennent rire devant les deux acteurs, "Le corniaud" cumule alors 8 524 779 entrées. Un box office dont ne devait pas rêver les producteurs, d'un film au budget raisonable (même si dépassé à cause de mauvaises conditions météorologiques lors du tournage).
Au 20 août 1968, il cumule 8 747 952 entrées et est encore projeté en France.
Fin 1969, il cumule 9 076 429 entrées, il est alors le neuvième plus gros succès depuis fin 1944!
En automne 1970, "Le corniaud" ressort, il ajoute 486 170 entrées sur l'année, et son cumul est désormais de 9 562 599 entrées, et il est encore à l'affiche en 1971.
"Le corniaud" ressort de nouveau à l'été 1973, et avec succès, dans le top 10 et 20 tout l'été et de nouveau en automne, et au total sur 1973 il réunit encore 730 108 spectateurs devant le film, pour un cumul fin 1973 de 10 835 846 entrées!
Et sur 1974, son box office augmente encore de 320 815 entrées (1 050 923 entrées donc lors de cette reprise!), et son cumul est désormais de 11 156 661 spectateurs en France.
Il réalise encore en 1975 321 529 entrées.
Il finit sa carrière les années suivantes (quand même plus de 100 000 entrées en 1976 et en 1977), et en 1978 sa carrière s'arrêta (à cause de sa première diffusion à la télévision?).

Le film fut un joli succès en Espagne, au-dessus des 1,5M d'entrées, et un franc triomphe en URSS avec 30,9M d'entrées!

Il enregistra d'excellents scores d'audience lors de ses nombreuses télédifusions françaises. En 2019, pour sa 20ième télédiffusion, "Le corniaud" attirait encore 3,8M de téléspectateur avec la cinquième meilleure audience annuelle d'un film sur France 2.

Accueil internautes :
AC 7,2 (138 000). SC 7,1 (17 300). IMDB 7,3 (7100). K 7,8 (8600). FA NS. D 7,7 (1233).
Etonnant le très grand nombre de notes sur AC pour un film de plus de 50 ans. Le film est vraiment aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
22 La belle et le clochard 1955 11 254 805 USA

Affiche de La belle et le clochard
Le film sort pour Noël en France, le 20 décembre 1955, seulement 6 mois après sa sortie réussie aux Etats-Unis. Il est le premier long métrage d'animation en cinémascope à sortir en France (ce format existe depuis seulement deux ans).

Dès sa première semaine, il est premier hebdomadaire, avec plus de 270 000 entrées, et en seconde semaine (au Premier de l'an) il se maintient au même niveau, même s'il passe second. Avec un cumul de 547 155 entrées en deux semaines de vacances, le film démarre fort. Mais le film est retiré de l'affiche une fois les vacances finies, et il ne revient dans le top 30 que pour les vacances de mars, de nouveau à un beau niveau. Son exploitation sur 1955-1957 sera ainsi, sans éclat hors de quelques semaines notamment de vacances. Et deux ans après sa sortie, il ne cumule "que" 2 245 476 entrées, seulement 34ième des sorties de 1955! Que la moitié d'une autre production Disney sortie 6 mois plus tôt : "Vingt milles lieues sous les mers". Rien de notable donc, un joli succès parmi d'autres.
En 1959, il cumule 2 389 282 entrées, puis il est retiré de l'affiche.

Onze ans après sa sortie et après 7 ans d'invisibilité, "La belle et le clochard" ressort, le 14 décembre 1966, en tant que "Disney de Noël", et c'est un joli succès : 556 837 entrées sur la fin 1966, plus 824 896 entrées sur 1967, soit en 13 mois 1 381 733 entrées de plus, il cumule alors 3 771 015 spectateurs. On est bien sûr loin des plus gros champions du box office, mais c'est un beau score en soit. Et le film poursuit tranquillement la carrière de sa reprise sur les années suivantes, et en 1970 il cumule 4 138 738 entrées, après cette reprise qui aura cumulé 1 749 456 entrées. Puis il est retiré de l'affiche pour 6 ans.
Affiche de La belle et le clochard
Le film ressort dix ans après sa précédente reprise (21 ans après sa sortie), et de nouveau pour Noël, le 8 décembre 1976. Et cette fois-ci, il ne se contente pas d'un bon petit score, c'est un gros carton, en seulement trois semaines il cumule déjà 1 514 695 entrées! Déjà plus que ses 13 premiers mois de reprise dix ans plus tôt! Ce qui fait que fin 1976 il est monté à 5 653 433 spectateurs! Et deux semaines plus tard il dépasse les 6M d'entrées!
Sur 1977, il ajoutera encore 1 313 896 spectateurs, soit 2 828 591 entrées de reprise sur 13 mois, et un cumul de 6 967 329 spectateurs.
En 1978, les 7M sont franchis, fin 1978 il cumule 7 196 241 entrées (et donc plus de 3M d'entrées sur deux ans, plus que lors de sa sortie initiale!), puis dépasse légèrement les 7,2M en 1979. Désormais, grâce au succès de cette reprise de Noël 1976, il fait bien parti des champions du box office!

Mais c'est loin d'être fini! Le film ressort, cette fois-ci avec encore 6 ans d'absence des écrans et d'attente (toujours la politique du rare), et pour les vacances de printemps : le 26 mars 1985.
Et c'est de nouveau un triomphe, avec 1,180M d'entrées en 4 semaines! Sur 1985 "La belle et le clochard" cumulera un magnifique box office de 1 782 763 entrées! Grâce à la dernière semaine de l'année, il dépasse les 9M, avec exactement 9 005 562 spectateurs! Il est alors le 22ième plus gros succès depuis fin 1944!
Fin 1986, il atteint 9 181 277 spectateurs. Et près de 2M d'entrées de reprise à fin 1987, avant d'être retiré de l'affiche.
Affiche de La belle et le clochard
Le film est sorti aux Etats-Unis en cassette vidéo (avec un succès fracassant!) en 1987, celles-ci vont être dans les rayons français en 1989, sans doute la raison d'une nouvelle reprise si rapidement, 4 ans après sa précédente sortie, le 15 mars 1989. Et de nouveau le film est un franc succès! Malgré la proximité de sa précédente reprise, et malgré la sortie de la cassette vidéo à venir! Sur l'année 1989, il ajoutera 1 214 340 entrées à son box office! Et à la fin des vacances de Noël 1989, il cumule désormais 10 437 549 entrées! Et il est le 14ième plus gros succès depuis 1944!

Le film ressort en 1997 encore, malgré son succès en cassette vidéo en 1989, en version restaurée et avec un troisième doublage français (après 1955 et 1989) (version restaurée qui sort en cassette vidéo cette même année d'ailleurs, comme à l'édition précédente en format télé 4/3 et non cinémascope). Et malgré ça, le film a encore un beau succès de reprise, avec 724 822 spectateurs de plus.

Fin 2000, "La belle et le clochard" cumule désormais 11,17M d'entrées au box office, et il est encore 17ième plus gros succès depuis 1944. 1997 sera sa dernière reprise avec publicité, il sera peu diffusé dans les années 2000, mais aura des projections ponctuelles régulièrement au cours des années 2010, avec un certains succès.

Plus qu'un succès des années 50, "La belle et le clochard" est un succès de la période 1976 à 1989, où il accueille 6 298 811 spectateurs, soit moitié plus que sur ses 20 premières années d'exploitation!

Accueil internautes :
AC 8,0 (22 000). SC 6,8 (29 000). IMDB 7,3 (125 000). K 8,2 (110 000). FA 6,7 (28 000). D 8,5 (20 900).
Globalement très aimé, et film toujours connu.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.



Huits films entre 10 000 000 et 11 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
23 Le roi lion 1994 10 750 960 USA

Affiche du Roi lion
L'entreprise Disney, qui avait eu un coup de mou au cours des années 80, était revenue en grande force dans les années 90, avec "La belle et la bête" qui avait passé les 4 millions d'entrées, puis "Aladdin" qui fit encore plus fort, au-dessus des 7 millions, meilleur score d'un dessin animé en une seule exploitation (et actuellement toujours présent dans le top 100 tout temps français). Son prochain dessin animé était attendu des exploitants, même si cette fois-ci le film n'était pas basé sur une histoire connue en France, on allait voir si la qualité serait encore au rendez-vous et si le public allait suivre.
"Le roi lion" est sorti le 23 novembre, en tant que "Disney de Noël", et deux semaines plus tôt en exclusivité au Grand Rex de Paris, pour 142 401 entrées d'avant-première, un chiffre énorme qui annonçait du lourd! De plus les échos du public d'avant-première étaient excellents. Le "Disney de Noël" allait assurer son rôle de locomotive!

Et effectivement, pour sa première semaine de sortie nationale, "Le roi lion" n'eut aucun mal à passer le million d'entrées, à 1 282 625, cela s'annonçait donc tout bon pour les chiffres des vacances à venir.
Mais il n'attendit pas Noël pour faire un excellent résultat : il resta parfaitement stable en seconde semaine (1 257 074), et en troisième et quatrième semaine il dépassait encore le million! (1 090 410 et 1 136 187)
Avant même le début des vacances, il avait déjà dévoré 4 908 697 spectateurs. Et son bouche à oreille est phénoménalement bon!
Affiche du Roi lion
La première semaine de vacances dépassa 1,4 million (1 472 281), et la seconde le million et demi (1 511 224, sa meilleure semaine), la messe était dite et le roi couronné, 7 892 202 entrées post vacances! Le record d'Aladdin battu en 6 semaines! Toute la suite ne serait que du bonus...
Il chuta très lourdement et logiquement la semaine post vacances (450 040), mais restait encore second du BO hebdomadaire (derrière le phénomène naissant "Un indien dans la ville").
Sur janvier il baissa assez rapidement, tout en passant les 9 millions à la fin du mois.
Il remonta fortement aux vacances de février, et il eut au total 15 semaines dans le top 10 hebdomadaire, totalisant alors 9 902 287 entrées.
Il chute très vite en mars, mais revient dans le top 30 pour les vacances d'avril, ce qui lui permet de dépasser en mai les 10M d'entrées.
Pendant l'été il revient à l'affiche des stations balnéaires, et tourne chaque semaine autour des 10 000 entrées, ce qui lui permet de franchir fin août les 10,1M.
Fin 1995, il totalisait 10 126 859 entrées (CNC).

Les années suivantes et au cours des années 2000, il ne fut que très peu diffusé en salle.
En 2011 par contre, il ajouta 8639 spectateurs. Et surtout en avril 2012, il ressortit en version 3D, et ajouta 557 882 entrées (CNC, le chiffre distributeur comme souvent avec Disney-distributeur est gonflé) à son cumul. Fin 2012, cela le plaçait 22ième des plus gros succès sur 1945-2012, à 10,70 millions d'entrées.
Et depuis cette resortie, il repasse de ci de là pour juste quelques séances, mais tout de même souvent quelques milliers de spectateurs de plus chaque année (et plus de 40 000 depuis 2012, ce qui lui a permis de se maintenir au-dessus de Bambi).

Accueil internautes :
AC 9,0 (75 000). SC 7,9 (77 000). IMDB 8,5 (1 033 000). K 8,8 (586 000). FA 7,9 (161 000). D 9,1 (767 000).
Film adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE REUSSIE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Avec un coup de mou au moment du covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
24 Bambi 1948 10 715 879 USA

Affiche de Bambi
"Bambi" sort en France en juillet 1947 (ou le 28 avril 1948 selon le CNC!??), après "Blanche-Neige et les sept nains" (qui en plus de sa sortie en 1938 a été repris fin 1944), "Fantasia" et "Pinocchio" (sortis en 1946), mais avant "Dumbo" (octobre 1947); "Bambi" était sorti aux Etats-Unis dès août 1942 (et il y est ressorti en 1947).

Selon le CNC, lors de ses deux premières années, "Bambi" n'est qu'un succès classique : 26ième des sorties de l'année avec 2 244 006 entrées (et il a mieux marché sur Paris où il est 11ième, soit un coefficient France/Paris de 3, ce qui changera lors des reprises puisque son coefficient est de plus de 5,4 actuellement). Sur la seule année 1948, il réalise 1 610 295 entrées (il est 31ième de l'année calendaire).

"Bambi" est ressorti à partir de décembre 1957, mais ce fut discret : il n'a jamais atteint le top 30 hebdomadaire lors de cette reprise, et il n'a cumulé qu'environ 400 000 entrées pour cette reprise (ce qui en soit n'est pas trop mal vu son score de première exclusivité).

Début décembre 1969, il cumulait 3 050 744 entrées, soit déjà un succès, mais très loin de faire parti des triomphes présentés dans cette liste, malgré plus de vingt ans de carrière.
"Bambi" ressort le 10 décembre 1969 (et non le 25 décembre comme l'indique certaines sources), et cette fois-ci sa reprise est tout de suite un franc succès, premier hebdomadaire la première semaine, puis second pendant les vacances. Sur les quelques semaines de fin 1969, "Bambi" séduit 769 274 spectateurs! il est 38ième de l'année. Et sur 1970, 1 332 125 personnes supplémentaires viendront pleurer au cinéma (21ième de l'année), soit 2 101 399 spectateurs en 13 mois, presqu'autant que lors de ses deux premières années d'exploitation! Difficile d'en connaitre la raison : le bon souvenir du film (mais alors pourquoi n'avait-il pas fait mieux lors de sa sortie?), le thème qui intéresse plus, la réputation du "Disney de Noël" qu'on va voir quelqu'il soit?
Son cumul à fin 1970 est de 5 122 143 entrées.
Affiche de Bambi
Sa reprise suivante est dix ans plus tard, le 4 avril 1979; il cumule à cette date 5 368 853 entrées. Cultiver la rareté est payant : pour sa seule première semaine il engrange 246 668 entrées supplémentaires!
Sur l'année 1979, il sera 11ième, et totalisera 1 655 373 spectateurs. Il cumule un spectaculaire 7 024 226 entrées désormais!
Et fin 1980, il en est à 7 240 860 entrées, soit 216 634 entrées de plus sur un an, et 1 872 007 sur 21 mois.

Il faudra attendre 7 ans pour la reprise suivante, 21 octobre 1986, où il cumule 7 319 379 entrées. L'époque est en train de changer (Canal+, la vidéo cassette...), est-ce que la reprise en salle aura autant de succès? Et oui! Le film est quatrième, mais avec un spectaculaire 297 617 entrées avant même les vacances... Et en deuxième semaine, il passe second avec 533 306 entrées de plus, ce qui lui permet de franchir les 8,1M de cumul! Il baisse ensuite rapidement (on n'est plus dans les années 60), mais remonte à l'occasion de Noël. Fin 1986 il cumule 8 768 117 entrées, et fin 1987 il en est à 9 131 300 entrées! Il aura encore gagné 1 811 921 entrées en 15 mois, décidémment le film ne se démode pas!

Il ressort de nouveau 7 ans plus tard, le 30 juin 1993, alors qu'il cumule désormais 9 190 906 entrées.
"Bambi" passera tout l'été, jusqu'au début septembre inclus, dans le top 10! Et en six mois, il réalise encore 1 482 896 entrées!
En l'an 2000, le film cumule 10,68M d'entrées, il est désormais 17ième plus gros succès de tous les temps! Très impressionnant pour un film qui aura eu une première exclusivité somme toute banale, que 26ième des sorties annuelles!...

Comme la plupart des classiques Disney, il a désormais des projections ponctuelles lui permettant d'ajouter quelques milliers d'entrées par an, sans reprise avec publicité.
Il a été diffusé en cassette vidéo pour la première fois le 3 mars 1994. Il n'a été diffusé sur la télévision gratuite pour la première fois que le 23 avril 2019.

Accueil internautes :
AC 7,8 (15 000). SC 6,8 (29 000). IMDB 7,3 (133 000). K 8,1 (62 000). FA 6,6 (72 000). D 8,5 (29 000).
Film très aimé et toujours vu.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.


Titre Année de sortie Entrées Pays
25 Star Wars : Episode 7, le reveil de la force 2015 10 345 644 USA

Affiche du Réveil de la Force
Le chiffre distributeur est gonflé d'environ 150 000 entrées.

En France, la trilogie originelle (1977-83) avait eu plus de notoriété auprès du grand public dans les années 90 que lors de ses sorties orginales et avait été un énorme succès lors de sa reprise sous un nouveau montage en 1997. La prélogie (1999-2005) avait eu plus de succès que la trilogie originelle, mais avait globalement été moins adorée, du moins des spectateurs de la première trilogie.
La nostalgie des "anciens" envers la trilogie de leur enfance était à son maximum et Disney promettait un retour à l'esprit de la trilogie originelle; la nouvelle génération avait soif d'effets spéciaux plus modernes et Disney promettait du grand spectacle moderne. Disney joua super bien sur les deux tableaux, et fit monter un buzz qu'on n'avait jamais vu! Des produits dérivés partout, des références à Star Wars à longeur de journée, des articles sur le passé et l'avenir de la saga sous toute forme de média, sans pour autant provoquer l'overdose, le travail de Disney distributeur fut parfait.

Le jour de la sortie, au maximum de l'attente, toutes les meilleures salles étaient complètes, on pensait même qu'il pouvait battre le record de la meilleure semaine, mais finalement le record tint, il réalisa 3,8M d'entrées en première semaine (chiffre distributeur, possiblement un peu gonflé, vu comme le chiffre distributeur de cumul est exagéré), ce qui le classe troisième meilleur démarrage tout temps et meilleur démarrage d'un film étranger tout temps! (et aucun film n'a démarré aussi fort depuis). La Force s'est bel et bien réveillée! Bravo Disney!
En une seule semaine il fit plus que L'empire contre-attaque ou Le retour du Jedi dans toute leur carrière pré-reprise de 1997!...
Cette semaine était à cheval sur les vacances de Noël, la suivante est 100% en vacances, et la baisse est modérée. Par contre, ensuite ce sont de grosses baisses. Tout comme Les Bronzés 3, il ne reste que 9 semaines dans le top 20, et il finit dans les mêmes eaux.
A mon avis, plus qu'une déception (qui est venue plus tard pour une partie du public), le public de base était plus restreint, ce n'est pas un film qui a beaucoup touché les personnes plus âgées par exemple.

A noter qu'aucun film ne l'a battu depuis sa sortie!

Accueil internautes :
AC 7,2 (56 000). SC 6,3 (64 000). IMDB 7,8 (916 000). K 7,1 (254 000). FA 6,8 (64 000). D 7,2 (209 000).
Film inégalement aimé, plus particulièrement aimé dans les pays anglosaxons. Les notes chinoises et russes ne sont pas si bonnes (nettement en dessous de leur moyenne de notation).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE REUSSIE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Reprise en 2019 (sortie du dernier film), et presque rien pour les quatre autres années.


Titre Année de sortie Entrées Pays
26 Taxi2 2000 10 302 954 France

Affiche de Taxi 2
Taxi (1998) fut un succès surprise, tout en longueur (voir sa fiche, à 6,485M d'entrées). Deux ans plus tard, la suite était très attendue des fans, arriverait-elle à faire aussi bien?

Dès la première semaine, l'affaire était pliée : 3 171 754 entrées en 7 jours, et avec ses avant-premières à succès 3 435 452 entrées! (la semaine précédente, seulement avec ses avant-premières, il était second hebdomadaire!) Il avait fallu 7 semaines et demi à Taxi pour faire ce score!
Et surtout : c'est le record du plus gros démarrage de tous les temps! (record qui sera battu les années suivantes, mais qui est encore le 5ième meilleur démarrage de tous les temps)
Il fracassa aussi le record du meilleur jour, quasiment doublant le record détenu par "Men in black".

Les semaines suivantes sont encore de folie : 2 193 841, puis 1 660 229, et 1 100 536 entrées (il approche des 8,4M de spectateurs en seulement 4 semaines...). Malgré les vacances (avril), le film aura baissé rapidement, mais l'essentiel est fait. Et il passe tout de même 9 semaines au-dessus des 100 000 entrées.
A l'occasion de la fête du cinéma, il refait un joli chiffre qui lui permet de passer les 10 millions. Puis il continue au cours de l'été à engranger tranquillement, remontant même à la 11ième place fin juillet, ce qui lui permet de finir le mois d'août avec un cumul de 10 249 564 entrées.
Et il termine l'an 2000 avec 10 297 142 passagers. C'est bien sûr monstrueux, à fin 2000 il était le 19ième plus gros succès depuis 1944, et le 5ième film français!
Malgré la sortie des Taxi 3, 4 et 5, il aura été très peu repris en salle depuis son année de sortie, mais ses fréquents passages à la télévision ont eu du succès.

Accueil internautes :
AC 3,8 (31 500). SC 3,9 (27 700). IMDB 6,5 (56 000). K 7,7 (186 000). FA 5,2 (7600). D 7,9 (51 750).
Rejet des internautes français (et hispanophones), pourtant le grand public français fera encore un gigantesque succès du troisième film. Aimé parfois franchement dans les autres sites, c'est le grand écart entre les avis. Les notes sont moins bonnes que le premier (mais mieux que le troisième) sauf en Chine où les internautes ont autant apprécié les deux premiers.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
27 Trois hommes et un couffin 1985 10 251 840 France

Affiche de 3 hommes et un couffin
Sans doute la plus grosse surprise de ce top tout temps français.
En septembre 1985 lors de la sortie du film, ni la réalisatrice, ni les trois acteurs principaux n'étaient capable d'attirer sur leur seul nom, même s'ils n'étaient pas des inconnus. Par contre, le sujet du film et son traitement vont peu à peu intéresser le public, et le bouche à oreille va s'emballer comme rarement pour devenir quelques mois après sa sortie LE film à voir, à la surprise de tout le monde.

Son premier jour parisien à environ 5000 entrées ne laisse pas envisager un succès. Bien qu'ayant été dépassé, le budget reste bas, la publicité n'a pas été forte, le film peut encore s'en sortir sans trop de perte à condition d'avoir un peu plus de succès hors de Paris.
Mais en cours de semaine, le bouche à oreille est très positif et le film progresse de jour en jour, et après une semaine il sauve les meubles avec un étonnant 66 439 entrées sur Paris (6ième de la semaine), ce qui sur 23 salles n'est pas mal du tout. Par contre, avec 134 974 entrées sur la France (et 8ième hebdomadaire), son coefficient Paris/Province est très faible. Vu la progression en cours de semaine, signe d'un bon bouche à oreille déjà en place, on peut espérer les 500 000 entrées en France au final, ce qui ne serait pas si mal pour ce type de production.

En seconde semaine, le film progresse (vous vous en doutiez bien vu son cumul final ;) ), et il dépasse les 200 000 entrées sur la semaine. Mais pas de quoi enflammer les salles.

En troisième semaine, la progression continue, et le film fait plus de 311 158 entrées, presqu'autant que ses deux premières semaines cumulées. Le film est encore loin d'être un carton, mais par rapport à son lancement et son budget, c'est déjà un succès garanti, le million sera dans la poche.

En quatrième semaine, le film dépasse encore légèrement les 300 000 entrées, et est second de la semaine. Avec près de 950 000 entrées cumulées, même si le film aurait atteint son pic hebdomadaire, il a le million et demi en poche, et les producteur/distributeur auraient signé pour ce chiffre avant la sortie.

Mais il fera nettement mieux que le million et demi, car pour sa semaine suivante, il ne baisse encore qu'à peine, à 292 139 entrées, et un cumul de 1 241 618 entrées! Mais cette même semaine, "Rambo 2" battant tous les records avec un démarrage au-dessus des 2M, le phénomène naissant que sera la carrière au box office de "Trois hommes et un couffin" est éclipsé.
Affiche de 3 hommes et un couffin

Article de presse décrivant le succès surpise que représentent alors ses premiers 1,5 million de spectateurs.

En sixième semaine, ce sont les vacances de la Toussaint, sortie du dernier Belmondo "Hold up", avec 875 000 entrées alors que "Rambo 2" est encore proche des 1,3M sur la semaine, et on commente plus le duel entre les deux stars que le score des "Trois hommes et un couffin" qui pourtant réalise sa meilleure semaine avec 374 834 entrées!
Le distributeur se lance dans la bataille et fait le maximum pour faire parler du film, avec des photos des acteurs avec un panneau "1 500 000 entrées" pour faire parler du film dans la presse, et ça commence à marcher.

Et ce n'est pas fini, en seconde semaine à cheval sur les vacances, alors que "Retour vers le futur" démarre au-dessus des 870 000, "Trois hommes et un couffin" réussit encore à progresser, passant à 456 514 entrées! "Profs", beau succès de l'automne sorti le même jour que "Trois hommes et un couffin" et qui faisait trois fois plus d'entrées lors de leur première semaine, fait désormais 232 000 entrées de moins sur la semaine; et "Recherche Suzan désespéremment" (avec Madonna), qui avait débuté avec 10 000 entrées de plus, en fait désormais 360 000 de moins sur la semaine... Je donne ces comparaisons non pas parce que ces deux derniers films n'ont pas marché, bien au contraire, mais pour montrer l'incroyable progression de "Trois hommes et un couffin"; en 1985 habituellement la meilleure semaine est la première semaine non la septième.
Et en cumul, le film dépasse maintenant les deux millions! Certes "Rambo 2" dépasse les 4M en 3 semaines, mais le phénomène "Trois hommes et un couffin" est devenu bien visible, c'est LE succès surprise de l'automne. Et on est encore loin d'être au bout des surprises...
Affiche de 3 hommes et un couffin

Les trois hommes du titre.

Car à la sortie des vacances, le film se maintient à 450 119 entrées! En huitième semaine, sans vacances! il dépasse même nettement "Hold up" et légèrement "Rambo 2", et est second (derrière "Retour vers le futur" en seconde semaine). En cumul il dépasse le Belmondo, le James Bond, le Mad Max, "Retour vers le futur" n'est pas assez haut pour pouvoir le rattraper, c'est plié : il finira second de l'automne derrière le phénomène "Rambo 2", une incroyable surprise! Du coup, les articles sur le film se multiplient, nouveau "phénomène de société" analysé un peu partout. Et il est clair que le sujet du film correspond bien à l'air du temps de cette époque pour une partie du public (une autre s'intéressant plus aux revanches de Rambo, ou de Rocky quelques mois plus tard).

En neuvième semaine, la baisse reste faible, encore près de 330 000 entrées. Puis environ 298 000 en semaine 10, avec désormais un cumul de 3 149 831 entrées (Rambo 2 dépasse alors les 5,1M).

Le film se stabilise de nouveau, avec 292 545 entrées en semaine 11, encore à la quatrième place hebdomadaire. "Hold up" qui a vite chuté n'en est plus qu'à 59 445 entrées, malgré 5 semaines de moins et six fois plus d'entrées en première semaine.

Et sans vacances ni jour férié, le film reprogresse au box office, à 317 455 entrées, en semaine 12! 200 000 entrées de plus que "Rambo 2"!
En semaine 13, il baisse, mais encore 260 746 entrées, et surtout il passe les 4M d'entrées en France! Chiffre complètement incroyable au vu de sa sortie! Et il sera encore à l'affiche pour profiter des vacances de Noël!
Affiche de 3 hommes et un couffin
La semaine 14 il remonte à 297 633 entrées, profitant du début des vacances, mais c'est surtout la semaine suivante qui est la plus magique : il devient second (pour seulement la quatrième fois en 15 semaines!) en pleine vacances de Noël, avec 506 536 entrées, à un cheveux de bébé derrière le Disney de Noël et devant l'Astérix de Noël! Il est donc un film choisi par le public occasionnel pour la sortie familiale des vacances, plus de trois mois après sa sortie anonyme! Bien sûr, un indicateur excellent pour le futur de sa carrière, qui s'annonce donc très loin d'être finie! Finalement, il n'est plus certain que "Rambo 2" sera champion de l'automne (et même de l'année vu qu'aucune des nouveautés de Noël n'aura eu la carrure pour le battre), qui en est alors à 5,6M et sa carrière arrivant en fin de vie.

Et en effet, la semaine suivante, malgré une baisse logique à 352 736 entrées, il atteint désormais 5 177 520 entrées!

Et enfin en semaine 17, il devient pour la première fois le numéro un sur une semaine! Depuis l'ère des multiplexes, c'est la première et unique fois qu'une place de numéro 1 arrivera pour la première fois aussi tardivement!

Il restera deux semaines premier, avant d'être passé par "Rocky IV", en semaine 19, bien que "Trois hommes et un couffin" soit encore à 161 388 entrées et ne baisse toujours pas réellement ("Rocky IV" déboule avec plus de 1,8M d'entrées!). Mais en cumul, un nouveau pallier est franchit, avec 6 005 255 spectateurs.

Le film restera encore 4 semaines au-dessus des 200 000 entrées, il est en semaine 23 à 6 922 040 entrées.
Affiche de 3 hommes et un couffin

Affiche allemande de "3 hommes et un couffin".

Il avait reçu 6 nominations aux Césars, et il repart avec 3 prix dont le meilleur film de 1985! De coup, sa carrière reçoit un coup de fouet : il remonte premier hebdo, et il redépasse les 400 000 entrées! (405 470) Il restera premier trois semaines.

En semaine 27, il redevient second et dépasse encore les 219 000 entrées hebdo, et surtout en cumul il passe les 8M à 8 148 664 entrées! En dépassant même le score d'E.T., il est désormais le plus gros succès depuis 10 ans! Mais quand s'arrêtera-t-il?...

Pour fêter ça en semaine 28 il repasse au-dessus des 300 000 entrées...
Si en semaine 29 il baisse, c'est encore 262 368 entrées de plus, et un cumul de 8 712 037.

En trentième semaine, c'est la première fois depuis le score de sa première semaine qu'il passe sous les 200 000 entrées! 28 semaines au-dessus des 200 000 entrées, alors qu'en 1986 les vidéos cassettes, les nouvelles chaines gratuites et Canal+ ont raccourci la vie des films en salle et ont fait chuté la fréquentation (1986 est la pire année depuis l'arrivée du cinéma parlant en France), pour un film sorti sans grosse publicité et sans star, c'est plus qu'une surprise! Ceux qui ont participé à ce film auraient été content avec un million d'entrées, avant la sortie, et ils ne devaient plus en espérer 500 000 après son premier jour, et voilà que le film est maintenant certain de faire neuf millions d'entrées!

La chute est enclenchée, il reste deux semaines au-dessus des 100 000 puis passe à 73 722 entrées (encore top 10) en semaine 33, où il cumule 9 025 693 entrées.
Il est désormais le plus gros succès français depuis "La grande vadrouille"!

Il continue à chuter "rapidement" (normalement, en fait) et passe trois semaines de plus dans le top 20, puis pendant 4 semaines dans le top 30 il se stabilise puis remonte un peu (fête du cinéma le 26 juin). Il en est en semaine 40, on est début juillet, et les cinémas le repassent pour les vacances, il remonte au-dessus des 40 000 entrées et réintègre le top 20 (cumul de 9 328 007).
Il remonte encore, et il passera l'été en haut du box office : top 8, puis top 5, top 4, top 5, top 2 pendant deux semaines (avec plus de 100 000 entrées... en semaines 45 et 46!!), top 5.

C'est la rentrée, le film n'est plus diffusé dans les cinémas ouverts que pendant la saison estivale et reprenant les succès de l'année passée, il redescend top 14, encore 46 979 entrées en semaine 48, 11 mois après sa sortie.
Il sera encore une semaine dans le top 20, puis il est encore deux semaines dans le top 30, il dépasse alors les 10 millions d'entrées, après 51 semaines!

Il réapparait encore une fois dans le top 30. Puis quelques semaines plus tard il refonctionne au moment des vacances de la Toussaint, où il revient dans le top 20 une semaine et puis 3 semaines encore dans le top 30, il cumule alors 10 157 420 entrées.

Au total, il aura donc été 5 fois premier, 14 fois parmi les deux premiers, 21 fois parmis les 3 premiers, 34 fois (près de 8 mois) dans le top 5, 39 fois dans le top 10, 47 fois dans le top 20 et 58 fois dans le top 30. Il n'aura jamais atteint 507 000 entrées hebdomadaire, il n'aura dépassé qu'une fois 500 000 entrées (pour Noël, en 15ième semaine!), mais il aura dépasser les 200 000 entrées pendant 28 semaines, plus de 6 mois! (et 32 fois supérieur à 100 000 entrées)

Il est télédiffusé dès le 27 décembre 1987 et ne réalise presque plus d'entrées depuis.

Affiche de 3 hommes et un bébé

Affiche du remake américain "3 hommes et un bébé".


Hors de France, "Trois hommes et un couffin" a été un franc succès en Allemagne (RFA) avec 2 488 758 entrées et une huitième place annuelle (sorti en 1986). De même en Espagne avec 839 960 entrées, il a eu une jolie petite carrière aux USA, etc... Mais c'est surtout en URSS que le film aura particulièrement brillé : sorti en 1987, il aura réuni 33,5 millions de spectateurs dans les salles soviétiques!

Le film aura droit à un remake américain ('Trois hommes et un bébé") qui sera un très gros succès aux USA, y finissant premier des sorties de 1987, suivi d'une suite "Tels pères telle fille" en 1990.
En France il faudra attendre plus longtemps, pour voir la suite du film : "18 ans après", en 2003. Cette suite n'eut pas le même succès que "Trois hommes et un couffin", une grosse sortie avec 623 salles, et 567 231 entrées en première semaine (chiffre distributeur), mais en cumul final moins de trois fois sa première semaine, une carrière classique.
Il y aura également un remake indien en 2007, et un allemand en 2015.

Accueil internautes :
AC 6,4 (7400). SC 5,7 (5000). IMDB 6,6 (3000). K 7,1 (1300). FA NS. D NS.
Film en passe d'être oublié, et qu'assez aimé des internautes, alors qu'il avait été un triomphe de bouche à oreille en son temps.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Proche de zéro : 27 entrées en 2022...


Titre Année de sortie Entrées Pays
28 Les Bronzés 3 - amis pour la vie 2006 10 229 483 France

Affiche des Bronzés 3
Les deux premiers films avaient eu un joli succès en salle, mais rien de marquant : un peu moins de 2,6 millions d'entrées pour Les Bronzés, et un peu moins de 1,6 millions pour Les Bronzés font du ski; c'est vraiment les passages à la télé qui ont fait exploser leur popularité.
17 ans après le dernier film, les personnages des Bronzés étaient devenus adorés, et faisaient partie de la culture populaire française. Une suite était hyper attendue, et l'annonce du film enchanta les fans, qui pour la plupart déchantèrent avec le résultat.
Le démarrage fut foudroyant! On attendait beaucoup mais là ça dépassa les espoirs : avec plus de 3,9 millions d'entrées (chiffre distributeur), le film en 7 jours dépassa les scores finaux des deux premiers films, et battit largement Mission Cléopâtre, seul le record de Bienvenue chez les Chtis résista. Le résultat est tellement haut qu'il n'a toujours pas été battu depuis.
Les semaines qui suivent, les baisses ne sont pas négligeables, les vacances aident le film à se maintenir (2,45M, 1,74M et 1,060M), avant de chuter vite (environ 88% de ses entrées en 4 semaines).
Bref une des plus belles sorties de tous les temps, le film aurait plus été aimé, il pouvait passer les 14 millions (il est sorti exactement à la même période que Mission Cléopâtre, dans les mêmes conditions).
Quoiqu'il en soit, son score final reste totalement inhabituellement gigantesque, et même s'il reflète plus le succès des deux premiers films, il est injuste de le sous-estimer.
Il fut le 22ième plus gros succès depuis 1945 à sa sortie.

Il est le quatrième film avec Christian Clavier au-dessus des 10M, un record imbattu!

Accueil internautes :
AC 3,0 (29 000). SC 2,7 (27 000). IMDB 3,9 (3000). K 5,8 (852). FA NS. D NS.
Pour une fois avec les mauvaises notes, tous les sites sont d'accord. Le film a triomphé seulement grâce au succès culte des deux précédents, les notes extrêmements basses reflètent la déception du public qui attendait ce film impatiemment.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
29 Les Canons de Navarone 1961 10 181 324 USA

Affiche des Canons de Navarone
Grosse production, histoire de guerre (mais histoire fictive), plusieurs têtes d'affiche, le film est un succès en Grande-Bretagne et aux USA où il est sorti quelques mois plus tôt.

Dès sa sortie en septembre 1961, le film est un succès assez logique pour cette grosse production. A voir cependant s'il tiendra sur la longueur, s'il plait au public français.
Il passe les 3 millions dès mi-janvier 1962, c'est clairement parti pour être un des champions des sorties de l'année 61.
Il sera pendant 26 semaines consécutives au-dessus des 100 000 entrées (6 mois!) dont 5 au-dessus des 200 000, avec une combinaison maximale de 60 salles (ce qui est déjà beaucoup en 1962, sans être monstrueux), il est alors déjà au-dessus des 4M.
Il reste 32 semaines consécutives dans le top 10! (qu'il quitte à 4,5M d'entrées) Et il est 37 semaines consécutives dans le top 30. Après une semaine d'absence il le réintègre, pour dépasser les 5M en juin, 9 mois après sa sortie. En juillet, il profite de l'été pour marcher fort de nouveau, il redevient même n°1 une semaine, pour la treizième fois! Et son succès se prolonge à la rentrée jusqu'en octobre, grâce à quoi en novembre il passe les 6M.
Avec cette superbe année 1962 (qu'il termine à 6 305 520), il est désormais le n°1 des sorties de 1961 (il ne sera dépassé par "Les 101 dalmatiens" qu'en 1987).
Affiche des Canons de Navarone
Deux ans après sa sortie française en septembre 1963, le film est déjà un énorme succès, avec 6 859 713 entrées.
Fin 1964, "Les canons de Navarone" cumule 7 513 045 entrées, et sa première carrière se calme, mais c'est pourtant encore très loin d'être fini!

En août 1967, le film ressort avec succès, il réalise 513 464 entrées sur 1967, pour cumuler désormais 8 050 608 entrées fin 1967. Et il gagne encore 563 904 spectateurs sur l'année 1968! soit plus d'un million d'entrées sur un an et demi, et un cumul de 8 614 512 combattants. Le film plait toujours!
Fin 1969, le film cumule désormais 8 871 587 spectateurs. Et il est le dixième plus gros succès depuis 25 ans! et cinquième film américain!

Et pourtant sa carrière ne s'arrêtera pas aux années 60 : il continua à être diffusé pendant les années 1970, 71 et 72, et au 13 juin 1972 il cumule désormais 9 212 025 entrées!

Après une pause sans être diffusé en 1973, en 1974 il a une plus grosse reprise (514 020 entrées sur l'année), dépassant les 9,7M d'entrées fin 1974, et 228 653 entrées de plus en 1975. Il dépasse courant 1976 la barre symbolique des dix million d'entrées!
Sans grosse reprise, il continuera à être projeté pendant la fin des années 70, y terminant à peu près sa carrière en salle.
Il fut télédiffusé pour la première fois le 17 décembre 1978.

Son succès continua à la télévision : il fait parti des films les plus télédiffusés, avec 28 diffusions à fin 2020, soit le top 120 des films les plus télédiffusés en France.

Accueil internautes :
AC 7,0 (931). SC 6,9 (1897). IMDB 7,5 (46 000). K 7,2 (1400). FA 7,4 (25 000). D 7,6 (1233).
Curieusement le film a l'air oublié du public français, alors que la France est le pays où le film a été le plus gros triomphe au monde.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
30 La Guerre des boutons 1962 10 055 511 France

Affiche de La guerre des boutons
Ce film est une toute petite production, qui a eu du mal à être financée (Yves Robert et sa femme ont créé La Guéville afin de financer ce film qui ne trouvait pas de producteur), puis à être distribué (sorti finalement par la Warner, les société françaises ne souhaitant pas le distribuer) et il n'a pas besoin du million pour être rentable, le film n'est pas attendu pour avoir une carrière mémorable (Galabru et Jean Richard sont inconnus à l'époque). Et pourtant...

"La guerre des boutons" sort en exclusivité le 18 avril 1962 dans 4 salles parisiennes de taille moyenne, et réalise 30 523 entrées, pas si mal! Et en seconde semaine toujours sur ses 4 salles, il monte à 48 841 entrées : franchement bien! Puis il passe à 40 922 entrées sur 5 salles, puis 57 053 entrées sur 8 salles à travers la France; pour le moment rien de marquant en cumul mais au moins les salles d'exclusivité sont satisfaites.
Le film passe à 14 salles et son score devient plus notable avec 94 149 entrées, et une seconde place sur la semaine! Puis sur toujours 14 salles, c'est encore 86 920 entrées; puis sur 17 salles il passe au-dessus des 100 000 entrées pour la première fois (et de nouveau second) en 7 semaines, mais il ne cumule pas encore 500 000 entrées. Quoiqu'il en soit il est déjà garanti de finir au-dessus du million d'entrées avec ce début de carrière, c'est un succès pour La Guéville.
Affiche de La guerre des boutons

Affiche de l'époque où le film est distribué par Warner.

Et c'est en huitième semaine que le film devient premier hebdomadaire, avec un élargissement à 35 salles réussi, avec 195 466 entrées! C'est totalement inattendu pour ce film, pas destiné à monter si haut initialement, le film plait beaucoup, et on est au mois de juin, l'été est une période avec peu de fréquentation (beaucoup de cinémas ferment l'été) mais aussi peu de concurrence, vu le thème du film et son début de carrière, il pourrait bien fonctionner dans les deux mois à venir.
Le film redescend à 24 salles mais reste premier et au-dessus des 100 000 entrées; il cumule 772 494 entrées. Il sera un des succès de l'année, le million est garanti, même si en dire plus est impossible pour le moment, les 2M sont encore loin!

Il passe à 20 salles, et 76 499 entrées, il baisse mais les autres films aussi, et il reste premier de la semaine.
On aborde juillet et le film reste premier avec 84 577 entrées sur 17 salles. Il continue à remplir les salles le programmant, signe que sa carrière va durer encore longtemps, en tournant à travers les salles du pays.
Il ne passe plus que dans 16 salles, et pourtant il reste premier, avec encore 70 155 entrées sur la semaine, et il dépasse le million d'entrées, après 12 semaines, il aura mis 8 semaines à passer les premiers 500 000 mais que 4 semaines pour les second 500 000 malgré la période de basse fréquentation. On est début juillet et le film est bien parti pour être le n°1 de l'été.
En 13ième semaine, il remonte à 22 salles, et 77 809 entrées de plus, toujours premier.
Puis une reprise des "Canons de Navarone" sorti l'année précédente le fait passé second, avec 53 244 entrées sur 16 salles. Mais ce n'est que temporaire, "La guerre des boutons" repasse premier dès la semaine suivante, avec 19 salles et 47 019 entrées. C'est la première fois depuis 13 semaines qu'il passe sous les 50 000. Malgré son succès estival, les chiffres restent modestes, défaut de la période, il sera dur d'atteindre les 2M à moins d'une bonne résistance à l'arrivée de la rentrée et de la plus haute fréquentation des salles.

En 16ième semaine, il remonte un peu à 53 461 entrées sur 16 salles, toujours premier mais talonné par "Les canons de Navarone" (lui sur 35 salles).
Heureusement pour le film, en août plus de salles le proposent à leur public, et sur 32 salles il monte à 83 252 entrées.
Puis sur 38 salles, il repasse au-dessus des 100 000 entrées. Puis sur 28 salles c'est encore 73 319 entrées de plus, aux portes des 1,5M de cumul. Vu sa résistance sur août, le film devrait atteindre les 2M d'ici la fin d'année.
On arrive fin août, et "La guerre des boutons aura passé l'été en tête, avec encore 80 630 entrées sur 23 salles; il aura eu 800 000 entrées en deux mois et demi, nettement en tête des films sur la période, une sacrée surprise! Pour voir s'il pourra réussir à surprendre encore, il faudra voir s'il résiste à la concurrence de la rentrée pour profiter de la haute fréquentation des quatre mois à venir.
Affiche de La guerre des boutons

Affiche italienne
de "La guerre des boutons".

Pour la rentrée, pas mal d'échecs au box office, seul un film avec Bardot démarre avec succès, mais en exclusivité sur 4 salles il ne fait pas encore d'ombre à "La guerre des boutons", qui reste premier, avec 128 197 entrées sur 30 salles.
Puis sur 33 salles, il monte encore à 171 225 entrées, plus de 5000 entrées par salle! C'est clair, le film continue à être un évènement, il n'est pas juste un film d'été qui comble un vide de programmation, mais bien un film désiré et chaudement recommandé par son premier public auprès du public de la rentrée! Les 2M ne font plus aucun doute, c'est une surprise totale, le film pourrait même passer les 3M et être dans le top 10 de l'année.

Et ce n'est pas fini, il est encore et toujours premier pour sa 23ième semaine, avec 178 670 entrées sur 39 salles, et il passe les 2M de cumul.
Mais où s'arrêtera-t-il? il passe pour le première fois les 200 000 entrées hedomadaire en 24ième semaine, presque 6 mois après sa sortie, avec 44 salles. C'est sa 16ième semaine en tête!

Il continue sur sa lancée avec encore 166 004 entrées sur 47 salles, devançant aussi en cumul des superproductions à succès aussi présentes dans le top hebdomadaire, telles "Le Cid" ou "Lafayette"!
Pour ses 6 mois en salle, le film fait encore 149 679 entrées, sur 45 salles, toujours premier; les 2,5M sont dépassés.
Puis c'est encore 154 127 entrées sur 42 salles; 154 347 sur 45 salles; toujours premier, pour la 20ième fois!
Ce sera la dernière fois car pour la Toussaint un mastodonte va élargir son parc de salles et prendre de force la première place pour lui aussi faire une carrière en tête pendant des mois : "Le jour le plus long" va libérer "La guerre des boutons" de sa place de premier. Ce ne sera pas la paix pour autant, le combat de "La guerre des boutons" continue : il réalise son meilleur score hebdomadaire cette semaine-là, avec sur 51 salles (son parc le plus large aussi) 260 878 entrées, en semaine 29!
Du coup il franchit déjà les 3M d'entrées! La fin de son incroyable carrière est devenu totalement imprévisible...

A la sortie des vacances, le film ne s'effondre pas, sur 59 salles il ajoute encore 182 169 à son cumul. Puis c'est 168 937 sur 49 salles; et 132 631 entrées où il est encore second.
Il passe troisième en semaine 33, avec encore 118 939 entrées sur 51 salles; puis 100 344 entrées sur 53 salles.
Puis tout en restant troisième il passe sous les 100 000 avec 88 277 sur 50 salles. A noter que chaque semaine le n°2 a été un film différent devant lequel "La guerre des boutons" est repassé la semaine suivante!

Et on arrive à Noël, où plusieurs films sortent et d'autres élargissent leur parc, ce qui fait que "La guerre des boutons" passe septième, mais il fait encore 107 450 entrées sur 44 salles, et il en profite pour dépasser les 4M!
Et sur la seconde semaine de vacances, il réalise encore 104 108 entrées sur 52 salles.

Au total, sur 1962, "La guerre des boutons aura réalisé 4 146 380 entrées, numéro 1 sur l'année! Devant "Ben-Hur", "Les canons de Navarone", "Le comte de Monte-Cristo", "Don Camillo Monseigneur", "Lafayette", "Le Cid", "Cartouche", "Le jour le plus long" et "La belle américaine" : que des films archi attendus au box office, dont des mégas productions! "La guerre des boutons" fait figure du vilain petit canard dans ce top 10 1962, et pourtant c'est bien lui qui aura gagner la guerre de 1962!
Affiche de La guerre des boutons
Bien sûr c'est loin d'être fini, vu son niveau hebdomadaire fin 1962, et sa carrière atypiquement stable. Le film va-t-il rentrer dans la norme en 1963?
"La guerre des boutons" va rester pendant les 11 premières semaines de 1963 au dessus des 50 000 entrées hebdomadaires! Cela fait 11 mois qu'il est sorti quand il repasse sous les 50 000 entrées, ce qui ne lui était arrivé qu'une fois (lors de l'été 1962) depuis sa semaine 3! Il restera deux semaines entre 40 et 50 000 entrées avant de remonter au-dessus des 50 000 de nouveau.
Après un an, il franchit les 5M d'entrées!

Pour Yves Robert et sa maison de production naissante, c'est le jackpot! Le film "Bébert et l'omnibus" est tourné rapidement (et sortira fin 1963) pour profiter de ce succès surprise, avec le petit acteur de "La guerre des boutons", crédité au générique de "Bébert" du nom de son personnage dans "La guerre des boutons" (Petit Gibus).

Puis début juin, le film quitte le top 30 pour la première fois. Il y revient au cours de l'été (même dans le top 10), mais avec des scores plus bas, il n'est plus diffusé que dans des salles de quartier en rediffusion, ou de petites villes. Mais il est encore là!
Début août, il est même second, étant diffusé sur 49 salles (mais moins de 1000 entrées par salle)(derrière "le jour le plus long", qui désormais bat "La guerre des boutons" en cumul).
Et après un bel été, étonnament le film résiste à la rentrée en apparaissant encore en septembre, puis ocotbre, puis novembre sporadiquement dans le top 30. En mi décembre sort "Bébert et l'omnibus" qui démarre nettement plus haut que ne l'avait fait "La guerre des boutons" 21 mois plus tôt (mais aura une carrière plus classique tout en étant un franc succès, avec plus de 3M d'entrées au final).

Sur 1963, "La guerre des boutons aura ajouté 1 825 515 entrées à son cumul de désormais 5 971 895 entrées.
Après avoir été premier sur 1962, il est encore 7ième sur sa seconde année d'exploitation!

En 1964, le film va poursuivre sa carrière dans les petites salles de fin de carrière, avec encore 401 739 entrées (140ième de 1964), pour un cumul de 6 373 634 entrées. Seule une petite dizaine de films français ont fait autant depuis 20 ans.
Affiche de La guerre des boutons
Puis le film est retiré de l'affiche pour ressortir en 1967, avec succès et 317 660 entrées de plus sur 1967 (122ième de 1967) (cumul de 6 691 999 entrées), et même 421 157 entrées en 1968 (cumul de 7 113 156 entrées). Et il ajoute encore 168 575 entrées en 1969, pour un cumul de 7 281 731 spectateurs, 19ième plus gros succès depuis fin 1944, et 9ième film français au box office en 25 ans!
Et il continuera à être diffusé les trois années suivantes, avec 69 620 entrées en 1970, 97 957 en 1971 et 80 211 en 1972.

En 1973, il est repris et réalise 253 908 entrées de plus, puis 172 223 en 1974, 152 963 en 1975, 110 106 en 1976, 143 953 en 1977 et 78 535 en 1978, et il est retiré de l'affiche en 1979.
Au total, sur la décennie il réalise donc 1 159 476 entrées de plus! Son cumul est alors de 8 441 207 spectateurs.

Malgré ses 18 ans d'âge, le film ressort le 6 février 1980 en grande pompe! Enfin, façon de parler, car il ne dépassera jamais 60 385 entrées ni la dixième place; mais par contre il sera présent 18 semaines dans le top 30 hebdomadaire! De nouveau une carrière toute en longueur, sans grosse semaine, tout comme ses premières années, malgré que le mode de consommation des films a changé au cours des années 70. Et ça paye : 918 811 entrées en 1980 et 80 730 de plus en 1981. Et il continue à être exploité en 1982 et 1983 (18 034 et 24 005 entrées), pour cumuler plus d'un million d'entrées pour cette reprise.
Le film totalise fin 1983 désormais 9 482 787 entrées... Un miracle du box office!
Affiche de La guerre des boutons

Une des affiches de l'époque où le film est encore projeté ponctuellement en salle avec un certain succès,
malgré ses nombreuses télédiffusions.

Et ce n'est même pas fini, alors même que le film a 22 ans, et que même les super productions mythiques passent à la télévision désormais ("Le jour le plus long" sorti la même année est passé à la télévision en 1976, par exemple), le film ressort encore en 1984, avec encore 166 152 entrées de plus, puis 20 411 entrées en 1985.

Et malgré de nombreuses diffusions à la télévision française (il fait parti des films les plus télédiffusé, avec déjà 32 passages sur le petit écran!), le film va continuer sa carrière en salle, engrangeant année après année les milliers d'entrées : par exemple plus de 20 000 en 1990 et en 1991 mais aussi en 2011, plus de 30 000 en 1992 et 1993...
Grâce à cela, il passe devant "Les misérables" en 2009, et il franchit les 10 milllions de spectateurs en 2013.
Cela fait près de 400 000 entrées réalisées discrêtement ainsi au fil des années! Une carrière en salle qui est assez incroyable pour un film qui n'est pas du tout à grand spectacle.

La productrice dira que les recettes de ce film auront permis de financer à lui seul les frais de fonctionnement de la société de production La Guéville pendant 40 ans. Une sacré bonne idée de s'être autofinancé...

Ce film est sans doute avec "Trois hommes et un couffin" le film dont la différence entre les espoirs avant la sortie et le résultat final est la plus étonnante parmi les mégas succès du box office français. Deux exemples parmi d'autres montrant que le box office est plein de surprises.

Son succès a continué à la télévision : avec 32 diffusions à fin 2022, il fait parti du top 104 des films les plus télédiffusés en France, malgré aucun passage à la télévision de 2018 à 2022 inclus.


Accueil internautes :
AC 7,8 (11 500). SC 7,1 (14 000). IMDB 7,4 (2000). K NS. FA 7,1 (1250). D NS.
Le film est toujours aimé des internautes français (et assez inconnu ailleurs).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.



Onze films entre 9 000 000 et 10 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
31 Les misérables 1958 9 969 112 France  Italie

Affiche des Misérables 1958
Pour ce film, il y a un souci concernant son résultat d'entrées au box office français : il a parfois été exploité en deux films ("deux époques", de 1h37 et 2h00), et chaque film a alors été compté comme venant d'un seul et même film. Cependant il semble que cette diffusion n'a pas été majoritaire, et que l'essentiel de sa carrière a été sur une exploitation événementielle d'un film unique de longue durée (3h37, avec entracte) (et en DVD il est sorti sous un montage de 3h).
On peut donc considérer gonflé sérieusement le box office donné ici, du fait de cette exploitation parfois en deux parties ( = deux tickets si les deux parties vues par le même unique spectateur), mais impossible d'avoir l'information, le n° de visa étant le même pour le film en une partie, ou pour chacune des deux "époques". Il est donc fort possible que le film n'ait été vu que par 8 millions de spectateurs (ayant payé près de 10M de billets pour voir le film en entier) mais même alors cela reste un succès monstrueux!

Pathé avait déjà produit avec succès une version des "Misérables", en 1934; la firme pensait le moment venu d'en tourner une nouvelle version à gros budget et en couleur. Pathé réunit un casting en or, et bien sûr espérait récupérer rapidement son gros investissement. La sortie a lieu le 12 mars 1958.
Le film sort rapidement sur plus de copies qu'habituellement à l'époque (où les carrières des films s'étalaient sur plusieurs années) mais peut-être car il y avait parfois deux copies pour ce même film, une pour l'époque 1 et une pour l'époque 2? - en plus des copies du film en une seule partie.
Affiche des Misérables 1958, deuxième époque

Affiche de la "seconde époque" des "Misérables".

Et déjà mi-avril il dépasse les 2M d'entrées! Autant dire qu'on part sur du très haut niveau!
Et le film confirme son départ fulgurant (pour l'époque), en passant les 4M le 7 octobre 1958!
Et il marche très fort sur l'automne, passant début décembre les 6M! Jusqu'où s'arrêtera-t-il?
"Les misérables" ralentit un peu la cadence sur début 1959, et il passe les 7M le 24 mars 1959.
Fin 1959, il en est déjà à 7 702 988 entrées, soit le cinquième plus gros succès depuis fin 1944!
Après deux années d'exploitation, il cumule 7 821 607 entrées (soit 1,6M d'entrées de plus que les 24 premiers mois d'exploitation des "Dix commandements", sorti lui aussi la même année; et qui finira pourtant avec 4,3M d'entrées de plus que "Les misérables").
C'est alors un succès nettement plus marqué hors de Paris, où il n'est que sixième des films de 1958 exploités sur deux ans (et que 17ième pour les exclusivités, logiquement comme Pathé a choisi de le sortir rapidement dans plusieurs salles). Il est possible que son exploitation dans les cinémas de grande capacité de centre ville a été sur la copie de 3h37, et dans les petites salles en deux séances à plus bas prix mais multipliant les entrées "artificiellement" (deux films mais un même n° de visa).
En 1960, avec encore 525 965 entrées sur l'année, il passe les 8M à 8 228 009 spectateurs.
En 1961, c'est encore 340 514 spectateurs de plus.
Affiche russe des Misérables 1958

Affiche russe des "Misérables".

Il ressort en 1962, ce qui lui permet de passer les 9M d'entrées. Il est fin 1962 à 9 030 573 spectateurs.
Et encore 337 196 entrées en 1963, et un box office de 9 367 769 spectateurs.
Puis par trois fois il réunira encore un peu plus de 100 000 entrées annuelles (en 1964, 1966 et 1967), mais sans grosse reprise comme en aura par exemple "Les dix commandements" sorti la même année que "Les misérables". Et sa carrière se poursuit en douceur fin des années 60, 1968 est la dernière année au dessus des 24 000 entrées annuelles, et 1972 est la dernière année où le film dépassera 10 000 entrées sur un an.
Fin 1969, il cumule 9 909 259 entrées (avec la réserve des sorties en deux époques), et est alors le sixième plus gros succès depuis fin 1944 (25 ans)! (et même s'il n'a eu réellement que 9M d'entrées à cette date pour le film complet, en réunissant les deux époques, cela en ferait quand même le neuvième plus gros succès de l'époque).
Est-ce à cause des multiples versions existantes basées sur le livre des Misérables que le film n'a pas eu une carrière plus en longueur avec une grosse reprise 10 ans après sa sortie? Pourtant la version américaine sortie en 1953 en France n'a pas empêché cette version de triompher en 1958 (mais il faut préciser qu'elle n'avait eu qu'un très relatif succès, avec 503 328 entrées en France). Et il faudra attendre les années 70 pour qu'il y ait une nouvelle version en France, une mini série tournée pour la télévision; il y avait donc la place pour une reprise de prestige.
"Les misérables" est donc un pur succès de la fin des années 50 - début des années 60 en France.
Du moins en salle, car ensuite à la télévision le film a eu une longue carrière : il fait parti des films les plus diffusés sur les chaines françaises, avec 32 télédiffusions, alors même que depuis le milieu des années 2010 il est peu télédiffusé (aucune télédiffusion de 2017 à 2022 inclus).

A l'étranger, le film sera un très gros succès en URSS avec 24,4M d'entrées, et en Italie (4,7M).

Accueil internautes :
AC 7,4 (674). SC 7,2 (1300). IMDB 7,4 (1560). K 7,7 (975). FA NS. D 8,8 (7800).
Le film est désormais oublié du grand public, il faut dire qu'il y a eu de multiples versions depuis. C'est curieusement sur le site chinois qu'il a le plus de notes (et il y est très aimé).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
33 Le roi lion 2019 9 849 600 USA

Affiche du Roi lion 2019
En 2019, les entrées distributeurs sont supérieures de quasi 200 000 entrées à celles du CNC, comme d'habitude avec Disney distributeur, il gonfle un peu son succès. Cependant "Le roi lion" aura encore fait quelques entrées en 2020.

Remake du dessin animé adulé (1994), le pari n'était pas gagné d'avance (un franc succès était nécessaire vu le budget, on parle de 260M$ juste pour la production). Les spectateurs allaient-ils accepter de revoir leur film adoré en version réaliste?
Les versions avec acteurs de "La belle et la bête" et du "Livre de la jungle" avait eu entre 3,5 et 4 millions d'entrées, mais Aladdin avait un peu déçu avec 2,5 millions quelques mois plus tôt.

D'entrée de jeu, "Le roi lion" montra qu'il était encore le roi : 3,25 millions d'entrées première semaine, soit le 8ième meilleur score jamais fait! (avec la réserve de la surestimation de Disney, mais même s'il est 9ième cela reste monstrueux)
De plus la période est favorable, en sortant mi-juillet il lui reste encore 6 semaines de vacances scolaires. "Comme des bêtes 2" sort deux semaines plus tard, mais déçoit un peu, et les spectateurs préfèrent aller voir "Le roi lion", avec ou sans leurs enfants. Ce fut la réussite du film : il attira le public familial, mais aussi les jeunes adultes nostalgiques ou curieux de découvrir la nouvelle version d'un film qui berça leur enfance (non seulement le dessin animé de 1994 triompha en salle, mais aussi en cassette vidéo, et fut vu et revu des enfants des annnées 90).
Ses baisses furent assez classiques, mais comme son démarrage avait été monstrueux, le cumul est hors norme. "Le roi lion" resta 6 semaines dans le top 2 et 13 semaines dans le top 20.
Son box office est proche du niveau de la première sortie du "Roi lion" en dessins animés, c'est vraiment une histoire adorée de deux générations.

Accueil internautes :
AC 8,0 (22 000). SC 5,7 (14 000). IMDB 6,8 (240 000). K 7,2 (257 000). FA 6,4 (20 000). D 7,2 (338 000).
C'est le grand écart entre AC (adoré) et SC (pas trop aimé) chez les francophones... Les autres sites sont dans la même zone : assez apprécié (mais moins que la version en dessins animés), en dessous de la moyenne en Chine et Russie.




Titre Année de sortie Entrées Pays
34 Le Docteur Jivago 1966 9 817 914 USA

Affiche du Docteur Jivago
"Le Docteur Jivago" adapte le livre homonyme édité en 1958 en France (plus prestigieux que populaire, dont l'auteur est prix Nobel de littérature cette année-là), par en grande partie l'équipe de "Lawrence d'Arabie". C'est une méga production, et un film de plus de trois heures. MGM choisira de le sortir en France tel un évènement spécial, à la manière de "Ben-Hur" par exemple, dans uniquement des salles de prestige (aux tarifs élevés) pendant des mois.
Il est sorti en fin 1965 aux USA, avec la même stratégie, qui a fonctionné grâce à une énorme publicité, mais aussi à un excellent bouche à oreille qui s'est mis en place au fil des mois. Le film a donc ses chances d'être un évènement tout le long de 1967, et d'être un succès sur le long terme avec un élargissement de sa diffusion seulement en 1968 en cas de gros succès.
A voir s'il fera aussi bien que "Lawrence d'Arabie" (près de 4M à cette date); quant à "Ben-Hur" (8M à 1966), il fut un film hors norme au sujet porteur, difficile d'espérer autant.

"Le Docteur Jivago" sort le 28 septembre 1966 (contrairement au "7 décembre" qu'on retrouve repris partout sur internet) en exclusivité parisienne sur deux salles, avec 30 650 entrées, bon score par séance vu la durée du film! Il est projeté en 70mm au Marignan (salle de 2000 places à l'époque) où il restera 31 semaines de suite à l'affiche, et au Richelieu (1600 places).
En seconde semaine, 33 650 entrées dans les mêmes conditions : comme aux USA le bouche à oreille est positif. Puis 32 250 et 29 440 entrées. Son exclusivité purement parisienne est un succès net! En cinquième semaine, il ajoute une salle et du coup son score monte à 44 510 entrées! Là encore le succès par salle est impressionnant! Durant cette période, il a dû avoir pas mal de séances complètes, ce qui ajoute au prestige du film, et acquérir du prestige est bien le but de ce genre d'exclusivité sur le long terme (en plus d'une recette élevée, avec un prix de la place nettement supérieurs aux prix habituels).
En septième semaine il passe à quatre salles, et 46 564 entrées sur la semaine. Pour le moment tout va bien, le film avance lentement mais sûrement.
Il passe à cinq salles fin novembre, ce qui le fait remonter à 46 097 entrées, de nouveau une exclusivité dans une nouvelle ville qui est un gros succès.
Puis il passe à 6 puis 7 salles, et sa moyenne par salle baisse nettement, mais il faut dire que la semaine précédent les vacances de Noël n'est pas la plus propice, et que "la grande vadrouille" vient de passer à 35 salles et écrase la concurrence dans les villes où il est sorti.
Mais pour la semaine de vacances de Noël, le film est distribué dans plus de villes de France, avec 19 copies, et il fait 111 199 entrées. On aurait pu espérer un peu plus malgré tout, vu la période et vu que c'est sa première semaine pour une majorité des villes où il est maintenant diffusé, il faudra voir s'il se maintient et si le bouche à oreille prend dans ces nouvelles villes. Il franchit les 500 000 entrées de cumul.
Pour la semaine du Nouvel an, il ajoute une salle et réalise 123 943 entrées. Il progresse en entrées par salle, mais d'une manière habituelle entre ces deux semaines. "La grande vadrouille" écrabouille tout, en étant le premier film a réalisé un million d'entrées sur une seule semaine! (et précision pour les non habitués aux sorties de l'époque : il est sur seulement 95 copies!)
Affiche espagnole du Docteur Jivago

Certains pays accentuent le décolleté de Julie Christie sur leur affiche, selon la mode de l'époque
(ici une affiche espagnole).

Après les vacances, tout le monde chute logiquement, mais sans augmentation de son parc de salles "Le Docteur Jivago" passe de 7ième à 4ième de la semaine. Cependant, il ne crée pas visiblement l'évènement, un film comme "Les professionels" est devant lui avec seulement 17 salles. Peut-être sa durée et le prix du ticket freinent-ils légèrement son exploitation? Ceci dit, il reste un beau succès en cours, mais il n'a pas la carrière d'un champion pour le moment.

Les semaines suivantes, il passe à 22 salles, tout en baissant peu à peu. Il passe le million d'entrées début février, en 19ième semaine.
Sur février par contre, le film se stabilise, tout en perdant quelques copies (17 circulent début mars), sans doute le film tourne-t-il désormais : avec le même nombre de copies de nouvelles villes ont accès au film pour la première fois.
Et courant mars son exposition remonte, et pour la troisième fois il dépasse les 100 000 (121 745 entrées) et passe à 27 copies à Pâques. Les 1,5M sont franchis fin mars.
Il réussi une quatrième semaine au-dessus des 100 000 puis redescend sous ce chiffre, malgré désormais 30 copies. Le film est un succès, mais pas un phénomène.
Sur les quatre semaines suivantes, son exposition et ses entrées hebdomadaires baissent, il passe sous les 50 000. Cependant les 2M sont franchis, on est début mai, cela fait 7 mois et demi qu'il est sorti, il n'a jamais quitté le top 30. Pour le moment le plan de la MGM se passe bien, mais sans éclat particulier. Le film est parti pour être un gros succès (cela dépendra désormais de son acceuil dans les salles de quartiers et de petites communes), mais pas un triomphe. Quoiqu'il en sera, c'est déjà un succès aux 2,5M garantis.
Fin mai il passe sous les 35 000 entrées hebdomadaires, toujours sur 18 copies. Il faut dire qu'en cette période de l'année la fréquentation des salles commence à baisser avant de reprendre en septembre.
Et début juin il passe sous les 25 000, ce qui fait quand même peu, même si sur seulement 15 salles.
Fin juin, après 9 mois, il n'est plus qu'à 15 564 sur 11 copies, avec 2 267 266 entrées de cumul. Les 3M semblent désormais trop loin lors de sa première sortie...
En comparant avec "Lawrence d'Arabie" (sorti en 1963, plus de 3h aussi, même équipe), après 9 mois il ne cumulait "que" 1,255M d'entrées, mais il engrangeait 72 000 entrées sur 25 salles! (et il a cumulé 4M en 4 ans de première sortie)
Affiche du Docteur Jivago

D'autres affiches mettent l'accent sur le roman.

Et la baisse continue la semaine suivante, plus que 11 687 entrées sur 7 salles, limite de quitter le top 30...
Heureusement, c'était le fond, il remonte ensuite de semaine en semaine alors que les vacances d'été ont commencé, et que la période estivale est favorable à l'exploitation en seconde exclusivité des gros films de l'année précédente. Et grâce à un très joli parcourt estival (il réintègrera même le top 10 certaines semaines) le film franchit les 2,5M en fin d'été. Cela fait 11 mois qu'il est sorti. "Lawrence d'Arabie" était alors à près de 2M d'entrées, avec encore de hauts résultats hebdomadaires (mais sur une période hivernale plus favorable).

En septembre, certes la fréquentation globale augmente, mais tout de même "Le Docteur Jivago" devient exceptionnel, il remonte dans le top hebdomadaire, il devient même 3ième mi-septembre, avec 70 924 entrées sur seulement 20 copies! Je ne sais pas la raison, si ce n'est la réputation excellente du film. Il devance par exemple "La grande vadrouille" sur 63 salles (et plein de films plus récents sur plus de 20 salles). A voir si cette remontée se prolonge ou n'est qu'une reprise de rentrée dans les grosses villes.
Et jusqu'à mi-octobre, le box office du film restera haut, plusieurs fois présent dans le top 10 dans une période de forte fréquentation des salles, c'est du tout bon, et même si à partir de mi-octobre il se remet à baisser, il franchit les 3M fin octobre, après 13 mois de carrière. "Lawrence d'Arabie" en était à 2,6M et dans les eaux du "Docteur Jivago" pour la fréquentation hebdomadaire, le docteur garde donc encore une avance sur le lieutenant.

Sur le reste de l'année 1967, le film a des résultats en dents de scie, mais fin décembre le voit tout de même plusieurs semaines dans le fond du top 30 avec des résultats faibles (pour la première fois il a sa première semaine à moins de 1000 entrées par copie), bien qu'il remonte avec l'arrivée des vacances.
Mais sur janvier il est de nouveau par deux fois au-dessus des 50 000 entrées et 4 fois dans le top 15! A chaque fois que sa carrière parait terminée, le box office du film remonte tout en restant sur moins de 40 copies! En plus de la nécessaire bonne réputation du film, la seconde raison est sans doute un roulement de sa diffusion qui lui permet de toucher peu à peu tous les publics de France, mais tout en réussissant à continuer à rester un évènement même plus d'un an après sa sortie, remplissant les salles le diffusant malgré ses 3h20 (à part une semaine en automne, depuis il a toujours dépassé les 1000 entrées par copie ce qui est loin d'être le cas de tous les films du top 30). Et du coup les 3,5M sont passés mi-janvier.

Il devient vraiment difficile de dire quand le film s'arrêtera, car s'il n'est jamais monté haut, et qu'il est déjà par deux fois descendu très bas, il est à chaque fois remonté dans le box office hebdomadaire, et cela fait déjà 16 mois que le film est sorti, et depuis dix mois il n'a finalement pas vraiment baissé au box office.
Disque du Docteur Jivago

Disque de la chanson composée sur la musique titre du "Docteur Jivago".


A noter que la musique du film est aussi un gros succès, la bande-orginale mais aussi la chanson en français sortie en 45 tours, chantée par John William, mais aussi par d'autres (Les compagnons de la chanson, Luis Mariano, etc).

Mi-février, "Le Docteur Jivago" bat un record! et oui son box office n'aura jamais été impressionnant, mais sa durée si!
Cela fait 72 semaines d'affilé que le film est dans le top 30, battant le record de "La grande évasion" (71 semaines donc)!
Pourtant les deux films ont des résultats totalement différents : "La grande évasion" cumulait alors sur la période 6 428 344 entrées, quand "Le Docteur Jivago" n'en avait "que" 3 573 552! La raison : "La grande évasion" a réalisé 23 semaines au-dessus des 100 000 entrées, quand "Le Docteur Jivago" n'en a eu que quatre! On verra si sur la longeur la stabilité du "Docteur Jivago" lui permettra de rattraper l'écart...
Les autres films des années 50-60 a avoir une présence en continue très longue dans le top 30 : "Le pont de la rivière Kwai" (66 semaines), "Le jour le plus long" (60) et "La guerre des boutons" (58). Merci à Franck et son blog "boxoffice-archives" pour le calcul de l'information.
Mais tout ça n'est rien comparé à "Il était une fois dans l'ouest", qui passera 130 semaines non stop dans le top 30! Plus d'un an encore à tenir pour "Le Docteur Jivago" pour faire mieux...

En mars, cela fait maintenant un an et demi que le film est sorti. Ca sent quand même (pour la troisième fois!) la fin de carrière, cette fois-ci les entrées par copie passe plusieurs fois sous les 1000, mais malgré ça le film s'accroche toujours au top 30, et son cumul continue à progresser, même si lentement. Et début avril, le film quitte pour la première fois le top 30, il y aura passé 79 semaines d'affilé!
Les 4M ne font plus de doute (il cumule 3 814 507 entrées lorsqu'il quitte le top 30, avec 18 372 entrées cette semaine-là), et j'écris une fois de plus "ce sera difficile de faire plus", mais une fois de plus le film me fera mentir!

En effet, après une semaine d'absence, le film revient dans le top 30, à plus de 30 000 entrées, à l'occasion des vacances de Pâques; certes c'est très loin de ce que fait De Funès qui place 4 films au-dessus des 100 000 entrées (et un au-dessus des 500 000!), mais "Le Docteur Jivago" continue dans l'ombre son bout de chemin (et il fera plus que tous ces films de De Funès au final).
Il repassera 5 semaines dans le top 30! Et fin mai, il franchit enfin les 4M d'entrées! Cela fait 20 mois qu'il est sorti! Cela fait longtemps que "Lawrence d'Arabie" n'est plus dans le top 20, et son score est donc battu! Mission rempli pour le docteur, même si cela aura été tout en discrétion (jamais n°1 ou même n°2, jamais 125 000 entrées...).
Affiche du Docteur Jivago

Affiche avec la mise en avant des Oscars gagnés
(mais 6 Oscars sur l'affiche alors qu'il en a gagné 5 et a été nominé à 10...).

L'été va permettre au film de repasser dans le top 30, pendant 7 semaines à suivre, remontant de semaine en semaine, et fin août il est même n°5 hebdomadaire pour sa 100ième semaine d'exploitation!
Et il va rester 3 semaines de plus dans le top 30 et remonter encore 5ième (avec 63 575 entrées), puis 6ième avec 70 275 spectateurs, un film inusable! Et il est encore au-dessus des 50 000 entrées la semaine suivante qui fête ses deux années d'exploitation!
Début octobre, il passe même troisième, avec 92 733 entrées! c'est une de ses meilleures semaines et cela fait pourtant plus de deux ans qu'il tourne à travers la France!
Les 4,5M sont franchis, mais où et quand s'arrêtera-t-il?...
Et fin octobre il réédite l'exploit (3ième et 92 349 entrées), le tout sur un parc de salles toujours aussi modeste (39 salles cette semaine là).
Avec cet automne 1968 de folie, le film franchit les 5M avant la fin novembre.

Le film restera dans le top 30 jusqu'à mi décembre. Cela fait un total de 107 semaines passées dans le top 30! Il égale le record qu'avait établi "Le jour le plus long"! (de nouveau, merci à Franck P.)

Puis il revient une fois dans le top 30 lors de la semaine de Noël. Il cumule 5 233 020 entrées à fin 1968.

Début 1969, il passe de nouveau 6 semaines consécutives dans le top 30! Puis de nouveau 3 semaines en mars, où il franchit les 5,5M. Et une dernière fois en avril.
A l'occasion du creux estival, il est reprogrammé plus largement, et réapparait en juillet pour de petits chiffres par salle désormais, logiquement après deux ans et demi d'exploitation. En juillet et août il sera 5 semaines dans le top 30, progressant même peu à peu, au point que fin août il est de nouveau présent mais avec cette fois-ci une bonne moyenne par salle, et en première semaine de septembre le film arrive à monter sur le top 5 hebdomadaire avec plus de 50 000 entrées! Mais quand s'arrêtera-t-il donc? Cela fait maintenant 124 semaines dans le top 30! Et trois semaines plus tard, il fête à la fois ses 3 ans d'exploitation et ses 6M d'entrées!

Et le film passera encore 4 semaines dans le top 30, puis il ajoutera une semaine en novembre, cumulant 131 semaines de présence...
Fin 1969, le film cumule 6 263 037 entrées, il est désormais le 35ième plus gros succès au box office français depuis fin 1944. Et tout ça sans jamais avoir fait mieux qu'une troisième place hebdomadaire...

Le film fonctionnera de nouveau bien pendant l'été et septembre 1970, passant 7 semaines dans le top 30. Il ajoute cette année-là encore 702 076 entrées à son box office qui atteint désormais 6 965 113 entrées (24ième depuis 26 ans).
Couverture du livre du Docteur Jivago

Les positions se sont inversées :
le film est maintenant un argument de vente du livre.

Il continuera à être diffusé de ci de là pendant les deux années suivantes, il franchit les 7M en 1971 avec 376 327 entrées de plus, puis 102 792 en 1972, cumulant donc 7 444 232 entrées fin 1972. Il aura passé 139 semaines dans le top 30 pendant sa période de première exploitation, chapeau!

Le film ressort en mai 1973. Il n'atteindra jamais les 35 000 entrées par semaine, mais sera tout de même 15 semaines dans le top 30 en 1973. Et de nouveau sans jamais monter haut, il réussi à attirer encore 585 167 spectateurs sur l'année, puis 255 149 l'année suivante, et encore 308 863 en 1975. En 1976, il est retiré de l'affiche, avant quoi il réalise encore 26 516 entrées. Il aura fait 1 175 695 entrées de plus sur cette période; son box office est désormais de 8 619 927 spectateurs, très impressionnant! Et pour rappel, en n'ayant jamais été plus haut que la troisième place hebdomadaire!

Après deux ans sans être visible, le film ressort pendant l'été 1978. Il ne fera pas 50 000 entrées hebdomadaire, mais aura 11 semaines dans le top 30. Sur 1978, il engrange encore près de 500 000 et en deux ans il aura engrangé encore 707 774 entrées. Son box office est désormais un rare 9 327 701 spectateurs.

De nouveau, "Le Docteur Jivago" n'est plus visible, pendant trois ans, et il ressort en été 1983. Cette fois-ci il dépasse deux fois les 50 000 entrées hebdomadaire, mais en 1983 les carrières sont plus frontales, et ce meilleur départ ne lui permet pas d'aller aussi loin qu'en 1978, il finit l'année avec 386 849 entrées de plus, qu'il complète par 58 850 en 1984, et 36 282 spectateurs tardifs sur les deux années suivantes, sa carrière télévisée a commencé, ce qui met fin à sa magnifique carrière en salle.


Accueil internautes :
AC 8,0 (4300). SC 7,6 (4000). IMDB 7,9 (76 000). K 7,2 (4500). FA 7,9 (36 000). D 8,5 (18 300).
Le film est beaucoup aimé par ceux qui l'ont vu, mais finalement assez peu populaire auprès des internautes francophones désormais, malgré son triomphe français (en Russie, il n'est sorti qu'en 1994). Les sites anglosaxon et hispanophone ont beaucoup plus de notes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
32 E.T., l'extraterrestre 1982 9 902 880 USA

Affiche d'ET l'extraterrestre
Quand "E.T., l'extra-terrestre" est sorti en France le 1er décembre, le film a déjà l'excellente réputation de sa projection cannoise et surtout de son triomphe public aux Etats-unis, où depuis 6 mois il caracole en tête du box-office hebdomadaire et s'apprête à battre "La guerre des étoiles" pour y devenir le plus gros succès de tous les temps (en recette courante). Le film est donc très attendu, pour être le "film familial de Noël" à côté de la reprise des Aristochats et de "Brisby et le secret de Nimh".

Dès la première semaine, le succès est là : 1,2M d'entrées, ce n'est que la huitième fois qu'un film franchit le million d'entrées, et la seconde fois pour un film étranger, le précédent étant déjà de Spielberg ("Les dents de la mer" en 1976, où il y avait eu exactement la même chose, 6 mois d'attente et de succès américain avant de le voir débouler en force sur les écrans, avec une curiosité attisée).
Et le bouche à oreille est très positif également; ça s'annonce donc très bon pour les vacances, car en seconde semaine (sans vacances), il ne baisse pas, avec encore 1 113 585 entrées! Et c'est la première fois qu'un film réussit à avoir deux semaines au-dessus du million d'entrées!
Et toujours aussi fort, porté par un excellent bouche à oreille, il ne baisse que tranquillement en troisième semaine à 841 667 entrées (3 155 505 de cumul), pour remonter la semaine de Noël et établir un nouveau record avec trois semaines au-dessus du million d'entrées!
Avec 1 020 526 entrées, il cumule déjà 4 176 031 entrées, en quatre semaines, les vacances en cours.
Et il restera premier hebdomadaire avant et pendant les vacances, ce qui fait qu'à la fin de celles-ci, il cumule déjà 5 037 633 entrées! (avec 861 602 entrées la semaine du Nouvel An) En seulement 5 semaines, il est déjà n°1 des sorties de 1982, et il a déjà battu "Les aventuriers de l'Arche perdue", le précédent succès de Spielberg. Mission remplie!
Après les vacances, logiquement il chute assez fortement, mais se maintient encore premier de la semaine.
En semaine 7, il passe second. En semaine 8, toujours second, il cumule déjà 6 117 300 entrées.
Il devient le plus gros succès de Spielberg en France en battant "Les dents de la mer" en semaine 9 (6 396 237 entrées).
Il dépasse les 7M en semaine 12, toujours dans le top 10 hebdomadaire.
Il passera 14 semaines au-dessus des 100 000 entrées, il cumule alors 7 324 545 entrées (début mars).
Il baisse rapidement ensuite, mais au cours de l'été, il sera repris dans les cinémas des villages balnéaires, ce qui le fera remonter dans le top 30.
En fin 1983, il cumule 7 891 069 entrées.
Affiche d'ET l'extraterrestre

Affiche pour la sortie avec un nouveau montage, pour les 20 ans du film.

En 1984 et 1985, il ne sera quasiment pas diffusé (1479 entrées...), mais en décembre 1986 il ressort pour Noël (avec le slogan "le film que vous ne verrez jamais à la télévision"), avec un certain succès sur 1986-1987, restant quelques semaines dans le top 10, et résistant un peu jusqu'aux vacances de février. Sur les deux ans il ajoute 834 322 spectateurs, pour un cumul de 8 726 870 entrées.
L'année suivante, il est encore repris de ci de là, et ajoute encore 87 091 entrées, puis en 1989 c'est 40 509 entrées de plus, et en 1990 il continue à être vu en salle avec encore 55 378 entrées. Dans les années suivantes et jusqu'en 2001, il est de moins en moins diffusé en salle (finalement il a été diffusé sur Canal+ dès 1991) et ne fait plus que quelques centaines d'entrées annuelles, pour un cumul de 8,94M d'entrées.

Pour les 20 ans du film, Spielberg a modifié le montage du film avec quelques scènes en plus et quelques autres modifées, notamment via les effets spéciaux numériques (qui n'existaient pas lors de la réalisation d'E.T.), comme ce fut la mode suite au succès de "La guerre des étoiles - Edition spéciale" en 1997. Malgré quelques polémiques sur l'opportunité de certaines modifications (Spielberg lui-même reviendra sur l'intérêt de ces modifications), le film engrange 472 308 spectateurs, pas si mal pour un film désormais largement vu à la télévision, en télédiffusion comme en cassette puis DVD. Il cumule 9,41M d'entrées fin 2002, et il se classe 29ième plus gros succès depuis 1944.

Depuis la rentrée 2015, le film fait parti de la sélection "Ecole et cinéma", ce qui lui a permis d'augmenter chaque année très significativement son score, le film faisant parti des films choisis préférentiellement pour leurs élèves par les instituteurs participants, parmi les près de 100 films proposés à chaque rentrée.
Grâce essentiellement à ce succès scolaire, il a dépassé "Le monde de Némo" en 2015, "Sous le plus grand chapiteau du monde" en 2016, "20 000 lieues sous les mers" en 2017, "Docteur Jivago" en 2021 et ""Le roi lion" (de 2019) en 2022, année où il franchit les 9,9M.

Accueil internautes :
AC 8,6 (59 000). SC 7,2 (57 000). IMDB 7,8 (377 000). K 7,8 (66 000). FA 7,5 (152 000). D 8,6 (287 000).
Le film est adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression RARISSIME.
Plus de 100 000 entrées en cinq ans.

223 167 entrées en cinq ans, sans reprise! C'est essentiellement grâce à son franc succès chez "Ecole et cinéma" et "Collège et cinéma" (mais pas que).


Titre Année de sortie Entrées Pays
35 Vingt mille lieues sous les mers 1955 9 628 076 USA

Affiche de 20 000 lieues sous les mers
"20 000 lieues sous les mers" est une prise de risque pour Disney, avec un budget énorme. Heureusement sa sortie en décembre 1954 aux USA est un succès, au box office tout comme artistiquement.
En France, le film sort à la rentrée 1955; et au pays de Jules Verne, le film est bien sûr très attendu. C'est la première adaptation du populaire roman depuis un film antique de 1916 (aux premières prises de vue sous-marines tout de même), et les moments visuellement spectaculaires sont particulièrement attendus et mis en avant dans la publicité.

Et "Vingt mille lieues sous les mers" ne déçoit pas le public français, ce qui lui permet de passer son premier million dès les vacances de la Toussaint.
Le film ne séduit pas que le public familial pendant les vacances : il fonctionne très bien tout le long du mois de novembre et début décembre. Bien sûr, pour les vacances de Noël, il est choisi de nouveau par de gros cinémas, avec succès, ce qui lui permet de passer les 2 millions d'entrées avant même la fin 1955.
Puis le film a une suite de carrière classique, baissant au fil de janvier, et ne faisant plus beaucoup d'entrées en février.
Cependant, fin mars 1956, pour les vacances, le film engrange de nouveau des entrées, ce qui lui permet de passer les 3 millions d'entrées.
Sur la suite de 1956, il continue sa carrière tranquillement, engrangeant peu à peu les entrées sans être spectaculaire, mais ajoutant un million d'entrées de plus à son box office, et fin 1956 il cumule 4 050 470 entrées. Un franc succès (mais pas encore un triomphe). A cette date, il est troisième des films sortis en 1955, derrière "Napoléon" et "La grande bagarre de Don Camillo".
Sur 1957, le film attire encore un joli demi-million de spectateurs, et "20 000 lieues sous les mers" cumule alors 4 593 006 entrées. Fin 1958, son box office est de 4 832 230 entrées, et fin 1959 il termine sa première exploitation avec un excellent 4 935 531 entrées. A cette date, il n'est toujours que le troisième des films sortis en 1955; même si loin devant "La belle et le clochard" sorti la même année et terminant aussi sa première exploitation, qui pourtant au final fera plus du double des deux premiers de première exploitation. Un très beau succès donc, mais pas encore du niveau d'un champion. Cependant, ce n'est pas fini, car la force de Disney, c'est de faire des films qui ne se démodent pas vite, et qui sont repris avec grand succès...
Disque de 20 000 lieues sous les mers

Disque racontant l'histoire du film "20 000 lieues sous les mers", avec Jean Gabin pour la voix du Capitaine Némo.

Comme avec ses films animés, Disney aura accompagné le film de tout une série de produits dérivés, livres, disques, etc... Pour raconter l'histoire du film en disque, c'est carrément Jean Gabin qui est embauché!

Alors que "La grande bagarre de Don Camillo" et "Napoléon" sont vite ressortis sans avoir réellement quitté l'affiche, "20 000 lieues sous les mers" (tout comme "La belle et le clochard") sera invisible pendant 7 ans, avant sa reprise évènement en 1966.
Il ressort le 23 mars 1966, sur 10 salles d'exclusivité, et réalise un bon score avec une moyenne de 6500 entrées par salle (et au passage il franchit les 5M).
Puis il passe à 32 salles, avec encore plus de 5000 entrées par salle et second hebdomadaire pour deux semaines de vacances. La reprise est un succès, il fait un score digne d'une nouveauté.
Par la suite, le film va continuer toute l'année à attirer plus ou moins de spectateurs selon les semaines et les villes où le film est rediffusé, rien de spectaculaire en apparence mais à la fin de l'année cette reprise aura attiré déjà 1 165 299 julesvernophiles!
Et désormais le film cumule 6 100 830 entrées, et est devenu le plus gros succès des sorties de 1955 ("Napoléon" et "La grande bagarre de Don Camillo" n'ayant ajouté "que" moins de 300 000 spectateurs à leur box office lors de leur reprise au début des années 60).
Et le film est encore à l'affiche sur 1967 avec 258 386 entrées de plus, puis 130 674 entrées en 1968, et il continue à être diffusé de ci de là sur 1969 et 1970. Fin 1969 il est le 28ième plus gros succès depuis fin 1944. Fin 1970 il n'est plus diffusé, et il cumule alors 6 621 253 sous-mariniers. Sa reprise aura attiré sur cinq années 1 685 722 spectateurs, excellent!
Affiche de 20 000 lieues sous les mers
Et puisque la reprise de 1966 a été un franc succès, pourquoi ne pas le ressortir de nouveau, 10 ans plus tard (et donc après 6 ans sans être visible)? Et c'est parti, le 26 octobre 1976. Mais d'une part est sorti en 1973 le film britannique "Le Capitaine Nemo et la Ville sous-marine", variante aux aventures du capitaine Némo des "20 000 lieues sous les mers", et il est passé totalement inaperçu. Et d'autre part 1976 n'est plus 1966 au niveau de l'exploitation : majoritairement les multiplexes ont remplacé les salles d'exclusivité, la télévision est dans tous les foyers et diffuse de gros succès cinéma des décennies passées, et enfin la fréquentation des salles a fortement baissé en dix ans. Maintenant les carrières en salle sont beaucoup plus courtes et les sorties se font au niveau national sur beaucoup de copies, il est donc important de réussir les premières semaines où se concentrent la plupart des entrées (en général). Le style des films à succès a beaucoup changé aussi en dix ans, pas certain qu'un vieux film des années 50 marchera l'année où "Les dents de la mer", "A nous les petites anglaises" ou "Vol au-dessus d'un nid de coucou" triomphent au box office.
Mais les chiffres de la première semaine suffisent à faire de cette reprise un immense succès : 460 905 entrées! Certes ce sont les vacances et les entrées devraient vite chuter, mais quand même c'est énorme! 3ième hebdomadaire. Et en cumul les 7M sont franchis.
La semaine suivante chute effectivement, mais encore plus de 200 000 entrées et il passe même devant la nouveauté "Les 12 travaux d'Astérix" sorti lui aussi pour les vacances! Il aura une seconde semaine à 200 000 entrées puis baissera au fil des semaines.
Affiche de 20 000 lieues sous les mers
A Noël il remonte magnifiquement avec encore une semaine au-dessus des 130 000 entrées, et au 25 janvier 1977 il a passé les 8 millions de pieuvres géantes, il est le vingtième film au box office français depuis fin 1944.
Sur 1977, il aura encore près de 500 000 entrées, belle performance de durée à cette époque, et encore 270 000 entrées sur 1978-79, pour un total pour cette reprise de 1976 de 2 041 774 entrées! Le film se s'est pas du tout démodé, et il attire toujours autant!
En 1980, il cumule 8 663 027 entrées depuis sa sortie.

Et de nouveau, le film ne sera plus visible sur les écrans de cinéma français (ni à la télévision, ni en cassette vidéo, support où il ne sortira qu'en 1988) jusqu'au 5 février 1985. Il démarre très bien (même si nettement moins qu'en 1976), avec 161 549 entrées (4ième hebdomadaire). Puis 169 0969 entrées en seconde semaine, il frôle alors les 9 millions d'entrées de cumul! Il est seulement le 14ième film à passer les 9 millions d'entrées à cette époque!
Avec 889 467 entrées sur 1985, "20 000 lieues sous les mers" est encore premier des films sortis de 1955 en France (il sera battu en 1989 par "La belle et le clochard", repris aussi en 1985 avec presque 2M d'entrées, puis ressorti encore avec plus d'un million d'entrées en 1989). Au total le box office de sa reprise de 1985 est de 918 992 entrées. En 1987, il cumule 9 582 019 entrées à son box office français.

Il n'aura plus de grosse reprise, mais il pêchera encore une trentaine de milliers d'entrées au début des années 90.

Accueil internautes :
AC 7,8 (5100). SC 7,2 (5000). IMDB 7,2 (34 000). K 7,2 (2300). FA 7,1 (22 700). D 7,5 (1700).
Le film est beaucoup aimé, mais il commence à perdre en popularité.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

De moins en moins d'entrées année après année.


Titre Année de sortie Entrées Pays
36 Harry Potter à l'école des sorciers 2001 9 555 456 USA

Affiche de Harry Potter à l'école des sorciers
Enorme écart entre son chiffre distributeur (Warner) et son chiffre CNC : fin 2002 après 13 mois le film cumule 8,86M d'entrées selon le CNC, quand Warner en annonce déjà 9,323M après 12 semainees, puis 9,470M en fin de première exploitation, soit 610 000 entrées d'écart!! Et en fait, les deux chiffres sont erronés.

Le roman était sorti en France en 1998, et la renommée du petit sorcier était déjà là. Le film sort le 5 décembre, positionné assez en avant pour Noël, à distance de l'autre film à très gros budget (la première partie du Seigneur des anneaux), et une semaine après la sortie du Disney de Noël ("Atlantide") qui a démarré à plus d'un million d'entrées. Sera-t-il à la hauteur face à la concurrence?

D'entrée de jeu, c'est un immense succès : démarrage à 2 102 800 entrées (2 235 859 avec les avant-premières), soit le huitième meilleur démarrage de tous les temps, et le troisième pour un film américain (derrière "Jurassic Park" et "La menace fantôme").
Le chiffre annoncé par le distributeur (2,317M, AP incluses) a été gonflé, peut-être pour annoncer un record publicitaire du plus gros démarrage d'un film américain en France...
Le démarrage est fulgurant, alors qu'on est loin des vacances à venir, c'est du tout bon! De plus les premiers avis sont très positifs, aucune inquiétude donc, il tiendra jusqu'à Noël.
Affiche de Harry Potter à l'école des sorciers

Affiche de la reprise de 2018.
Hermione et Ron entre-temps devenus stars sont mis en avant.

Et effectivement, il enchainera 5 semaines au-dessus du million d'entrées (pour un cumul de 7 792 444 entrées - de 8M légèrement passé selon Warner), malgré l'arrivée tonitruante du "Seigneur des anneaux" au début des vacances, avant une grosse baisse logique de fin de vacances.
Les semaines suivantes il baisse suffisament lentement pour tenir jusqu'aux vacances de février où il remonte; cela lui permet de réussir un total de 11 semaines au-dessus des 100 000 entrées. Il cumule alors 8 975 973 entrées, et franchit les 9M en semaine 12.
Et en décembre 2002 lors de la sortie de la suite, il sera de nouveau au-dessus de 25 000 entrées hebdomadaires pendant 4 semaines, attirant encore près de 120 000 spectateurs.

Selon le CNC, fin 2002 il n'en est en réalité qu'à 8,86M (incluant donc même sa reprise en décembre 2002), ce qui bien sûr reste monstreux : il est alors le 36ième plus gros succès depuis 1945, soit 68 ans!
En réalité fin 2001 il cumule 6 700 256 entrées, auxquelles il ajoute 2 607 972 entrées en 2002, avec un cumul de 9 308 228 entrées (ou 9 292 640 selon une autre source moins fiable, quoiqu'il en soit bien au dessus du chiffre CNC et bien en dessous du chiffre Warner), et donc la 30ième place.
Fin 2003, selon le CNC il monte à 8,92M en ajoutant donc 0,06M d'entrées. En réalité il ajoute 25 287 entrées, et cumule alors 9 333 515 spectateurs.
Et fin 2004 selon le CNC il ajoute 0,41M d'entrées et il passe à 9,33M, à l'occasion de la sortie du troisième film (mais en fait surtout d'une rectification du CNC!). En réalité il a ajouté 4340 entrées, passant à 9 337 855 entrées.
Par la suite il gagne encore quelques milliers ou quelques centaines d'entrées chaque année, pour arriver à 9 353 000 Moldus fin 2017.
Affiche de Harry Potter à l'école des sorciers

Affiche d'un des nombreux marathons
"Harry Potter".

En 2018, le film ressort avec succès; des marathons avec les huit films seront aussi organisés (c'était le cas depuis 2016 mais en 2018 le nombre de villes organisant ça sera impressionnant), qui auront également du succès. Du coup le film engrange 157 281 entrées en plus sur 2018 (138 241 selon le chiffre distributeur, qui n'a pas inclut les entrées plus tardives de marathons).
Il dépasse alors "Le monde de Némo" et "Sous le plus grand châpiteau du monde", et remonte à la 34ième place (depuis 74 ans), malgré les nombreux passages à la télévision gratuite, et le succès monstrueux que le film a eu en cassette vidéo et en DVD/Blueray.
Et en 2020, l'année de la pandémie, il a de nouveau eu de belles rediffusions en salle (sans reprise) avec 22 677 spectateurs.
Le film est aussi un succès à la télévision française : en 2020 pour sa septième télédiffusion, il réalise encore la troisième meilleure audience annuelle, et il est diffusé une huitième fois cette même année.


Accueil internautes :
AC 8,4 (66 000). SC 6,9 (76 000). IMDB 7,6 (670 000). K 8,2 (550 000). FA 6,8 (82 000). D 9,1 (874 000).
Le film est positivement accueilli : d'adoré à vraiment aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression RARISSIME.
Plus de 100 000 entrées en cinq ans.

202 456 entrées en cinq ans, dont les trois quart lors de sa reprise de 2018.


Titre Année de sortie Entrées Pays
37 Sous le plus grand chapiteau du monde 1953 9 488 114 USA

Affiche de Sous le plus grand chapiteau du monde
Quelques stars sur l'écran, mais en 1953 aucune qui soit une super star (pour Charlton Heston, c'est avec ce film que le public français en fera une star). Par contre, derrière la caméra, Cecil B. De Mille est déjà très célèbre, et synonyme de grand spectacle. Le film sort en France en mars 1953, plus d'un an après sa sortie américaine; entre temps "Sous le plus grand chapiteau du monde" a gagné l'oscar du meilleur film, et est un énorme succès Outre-Atlantique.

Et en France, le film est un triomphe immédiat! Il sort le 25 mars 1953 et en trois semaines, il cumule déjà 524 191 entrées. Mais après ce départ en fanfare, le film va être peu vu au cours de la fin du printemps et de l'été, puis il va de nouveau être un gros succès à partir de l'automne 53, jusqu'au printemps 1954 inclus.
Fin 1953, il cumule 2 948 546 spectateurs (8ième de l'année calendaire en 9 mois); en 1954, il a tout autant de succès avec 3 714 155 entrées sur 12 mois (second de l'année calendaire) pour un cumul de 6 662 701 entrées; après deux ans d'exploitation, il cumule 6 973 743 entrées, soit premier des sorties de 1953, devant même "Le retour de Don Camillo", et second plus gros succès depuis fin 1944 derrière "Le petit monde de Don Camillo", soit sur 10 ans!
Et sa carrière est loin d'être terminée : en 1955 il ajoute encore 936 493 spectateurs à son box office (85ième de l'année calendaire), pour un cumul de 7 599 194 entrées; fin 1956, il cumule 7 933 655 entrées; fin 1957, il franchit les 8M (8 147 616 entrées); en 1958 il gagne encore des entrées malgré sa sortie datant d'il y a cinq ans : cumul de 8 284 343, et toujours second depuis fin 1944 et 14 ans!
Fin 1959, il en est à 8 363 208 clows et trapézistes, et passe troisième sur la période depuis fin 1944 (derrière aussi "Le pont de la rivière Kwai").
Au 15 août 1961, il cumule 8 421 496 entrées (et en cours d'exploitation de reprise).
Fin 1969, après un million d'entrées de plus, sa carrière est terminée, il cumule désormais 9 474 750 entrées, et il est encore septième (voire sixième vu le doute sur "Les misérables"), et troisième film américain sur une période de 25 ans! On ne se rend plus bien compte de son succès immense dans les années 50 et 60, sur une période d'une dizaine d'années, comme le film est assez oublié désormais en France (et en salle il n'est plus guère exploité depuis les années 70, et aucune entrée depuis au moins 2011).

Accueil internautes :
AC 7,0 (515). SC 6,8 (778). IMDB 6,6 (13 000). K 6,0 (743). FA 6,7 (4000). D 7,1 (920).
Ce film est oublié, spécialement des francophones et russophones. Il est bien aimé, mais le peu de notes ne rend pas le résultat très significatif.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
38 Le monde de Némo 2003 9 447 460 USA

Affiche du Monde de Némo
Le distributeur (Gaumont, distributeur pour Disney en France à cette période) a grossi le chiffre d'entrées publié à sa sortie (et repris partout), de 140 000 entrées pour ce film.

Depuis 1992, chaque fin d'année Disney présentait un nouveau dessin animé couronné d'un immense succès (on en trouve d'ailleurs plusieurs dans la liste des plus gros succès de tous les temps en France). Le classique dessin animé de Noël Disney avait été remplacé une fois par un film mélant animation en 3D et décors réels en 2000 (Dinosaure), immense succès aussi.
Mais pour la première fois depuis 1991 (et la suite de "Bernard et Bianca"), le dessin animé estampillé "Disney" de Noël 2002 ("La planète au trésor") fit moins de 3 millions d'entrées, le nouvel épisode d'Harry Potter étant le film choisi massivement par les familles. Disney allait-il perdre de nouveau le goût du public comme dans les années 80?
Côté Pixar, Némo allait être leur cinquième film à sortir, le premier en tant que film de Noël, les autres étaient sortis pour les vacances de février ou d'avril. Leurs box office s'étalaient de 2,7 à 4,5 millions d'entrées, mais allant plutôt en progressant.
Et pour cette fin d'année 2003, plusieurs gros films étaient très attendus, mais aucun gros film familial (seul autre film familial : "La prophétie des grenouilles", qui n'aura pas la même publicité que les Harry Potter des deux Noël précédents, ni que "Le monde de Némo" dont les publicités couvraient les murs). "Le monde de Némo" décevrait donc s'il ne faisait pas les 4 millions; et sous les trois millions, Disney devrait de nouveau se remettre en question (même si Pixar n'est qu'un partenaire sous contrat à cette époque).

Comme d'autres années, le "Disney de Noël" (même si pour le public plus cinéphile, ce n'est pas un Disney mais un Pixar) est d'abord deux semaines en exclusivité au Grand Rex, où il réalise 62 880 entrées. En soit ce score est gigantesque, un énorme succès; cependant cela fait un peu moins de la moitié que celui du "Roi lion" en 1994; en gardant la même proportion, cela amènerait tout de même "Le monde de Némo" aux 5 millions d'entrées, ce qui serait un énorme succès et remettrait Disney dans les rails pour garder sa position de fournisseur officiel du film à succès de Noël. En comparant avec "Atlantide" en 2001, cela fait 17% de moins que Atlantide, qui a cumulé 4,2 millions, ce qui amènerait Némo à 3,5 millions d'entrées, un joli succès mais un score en dessous de la position de Disney lors des années 90.

Cependant, la sortie nationale le 26 novembre leva les doutes : un peu plus de 2 millions d'entrées! (chiffre distributeur) Le film est diffusé très massivement dans 893 salles, et ce nombre passera même à 945 au début des vacances. Ce démarrage est le record pour un Disney (et pour un film d'animation)! Certes sur un parc de salles énorme, mais avec un tel départ tout devient possible... pourra-t-il aussi dépasser le record en cumul du Roi lion? (qui détient alors le record d'un film d'animation en une seule exploitation)
En seconde semaine il baisse assez logiquement, et avec encore 1,6 million il reste très haut. En troisième semaine, encore une baisse mesurée, 1,3 million, et un cumul avant le début des vacances de 5 millions d'entrées. Le record du Roi lion est toujours sur la table.
Affiche du Monde de Némo

Reprise en 3D.

Avec la première semaine à cheval avec les vacances, il progresse logiquement, mais baisse légèrement sur la semaine complète de vacances. On voit qu'il ne tient pas aussi bien que l'avait fait "Le roi lion" neuf ans plus tôt. La belle chute la semaine du premier de l'an et de fin de vacances confirme que les nageoires de Némo ne valent pas les jambes du lion. Néanmoins, avec plus de 8,5 millions de poissons dans son aquarium après 6 semaines, c'est du tout bon! Disney a confirmé qu'il était toujours le champion du box office de Noël, et Pixar a assis définitivement sa réputation de grand de l'animation du XXIième siècle. Le rachat de Pixar par Disney deux ans plus tard sera une belle opération pour Disney, son concurrent principal sera définitivement chez lui.
Le reste de sa carrière est rapide, il continuera à baisser et ne profitera que peu des vacances de février.
Il cumule 9,17 millions d'entrées en fin 2004, ce qui le classe 33ième plus gros succès depuis 1945!
Et c'est le plus gros succès d'un film d'animation non créé par Disney (même si Disney en possède les droits d'exploitation et sur l'histoire et ses suites éventuelles, il n'a pas été le studio créateur).

En janvier 2013, le film ressortit converti en 3D. Il en était alors à 9,21M d'entrées, 36ième depuis 1945.
Sur l'année, "Le monde de Némo" réalisa 228 745 entrées (CNC), et il passa ainsi fin 2013 à 9 437 111 spectateurs dans les salles françaises, ce qui le fit remonter à la 33ième place, sur 69 ans!

Accueil internautes :
AC 8,4 (51 000). SC 7,3 (62 000). IMDB 8,1 (963 000). K 7,9 (221 000). FA 7,5 (141 000). D 8,4 (330 000).
Film beaucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Grâce à un joli score en 2021.


Titre Année de sortie Entrées Pays
39 Le dîner de cons 1998 9 249 929 France

Affiche du Diner de cons
Le film sortit pour les vacances d'avril. Deux stars en tête d'affiche (Lhermitte et Villeret), plus de solides second rôles, une pièce de théâtre à succès, Veber qui a enchainé les énormes succès en tant que scénariste et réalisateur : "Le dîner de cons" est le favori des vacances, bien que le film cible plutôt les adultes.

Dès sa première semaine, 1 147 552 entrées sur 404 salles (1 153 837 avec avant-premières), c'est le succès.
Il enchaine un total de trois semaines de vacances au-dessus du million : 1 010 132 et 1 072 637 entrées (en augmentant son parc à 523 salles), restant stable, très bon signe, le film plait. A la sortie des vacances, c'est déjà un très bon 3 236 606 convives. Mais ce n'est que le début!

En effet, le bouche à oreille est lancé, et le film va tenir l'affiche très longtemps! Il sera n°1 hebdomadaire pendant 10 semaines d'affilé!
Certes il baisse logiquement après les vacances : 631 770 puis 358 472 entrées, mais il va remonter chacune des deux semaines suivantes, repassant au-dessus des 500 000! Et cumulant 5 233 716 entrées en semaine 7.
Il est au-dessus des 300 000 pendant 9 semaines consécutives.
Les 6M sont franchis en semaine 10, alors qu'il est toujours n°1 hebdomadaire!
En semaine 11, c'est la fête du cinéma, et s'il perd sa place de n°1, il gagne 437 277 spectateurs!
Et il redevient n°1 en semaine 12!
En semaine 14, les 7,1M sont dépassés. Le film est toujours n°2 hebdomadaire, après plus de 3 mois...
Il dépasse les 100 000 entrées hebdomadaire pendant 19 semaines d'affilé!
En semaine 20, les 8M sont franchis. On est à la fin août, il aura passé tout l'été à un très haut niveau.

Il reste dans le top 10 jusqu'en semaine 24, presque 6 mois! Il cumule alors 8 298 627 spectateurs, on est fin septembre.
Et sa carrière continua, il franchit les 8,5M en novembre, où il disparait du top 30.

Il ressort à Noël, et il réalise plus de 150 000 entrées en deux semaines de vacances, repassant top 8 la semaine du Nouvel an!
Et sa reprise se poursuit sur janvier, encore plus haut que pendant les vacances (avec même une semaine à 94 499 entrées suivi d'une autre à 93 288 mi-janvier) et février (il reçu 6 nominations aux Césars, et en gagna 3). Il passa les 9 millions fin janvier, cela faisait 11 mois qu'il était sorti et il était de nouveau dans le top 20 hebdo! Il quitta le top 30 que fin mars, franchissant les 9,2M de cumul. Cette reprise de Noël puis des Césars aura donc attiré encore 700 000 personnes!

Il passa au total 28 semaines dans le top 10!
Fin 1999, le film était le 27 ième plus gros succès depuis au moins 1943, et 8ième film français.

Il est aussi un très gros succès d'audience à la télévision : en 2020 il réalise encore la quatrième meilleure audience d'un film, avec 7,49M de téléspectateurs, alors que c'est sa neuvième télédiffusion. En 2001 pour sa première télédifussion il est le film le plus regardé à la télévision de l'année (11,6M de téléspectateurs), et de nouveau en 2005 pour sa troisième diffusion (11,5M de téléspectateurs).


Etonnamment pour un film basé sur les dialogues, le film fut un joli succès aux USA (pour un film en langue française) avec une estimation de 868 000 entrées (avec seulement 67 salles au maximum de sa distribution). Un remake américain sortit en 2010 ("The dinner") avec Steve Carell.

Accueil internautes :
AC 8,4 (72 000). SC 7,2 (67 000). IMDB 7,7 (38 000). K 7,4 (5300). FA 7,1 (49 000). D 7,9 (7700).
Ce film est beaucoup aimé, même dans les pays non francophones (un peu moins côté russe et chinois).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE mais REGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans mais au moins 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
40 Le grand bleu 1988 9 201 576 France

Affiche du Grand bleu
"Le grand bleu" est une très grosse production, risquée, à l'époque le plus gros budget pour un film français, un tournage de 9 mois dans sept pays, tournée en anglais avec deux acteurs principaux peu connus, un sujet pas facile à vendre... Luc Besson sort de Subway, succès au box office (plus de 2,9M d'entrées) et aux Césars (13 nominations dont meilleur film et réalisateur), malgré ça il aura du mal à trouver le financement pour son nouveau projet. En effet, le budget du "Grand bleu" est tel qu'il faudra un plus gros succès en France que Subway ou un fort succès à l'étranger.
La stratégie de Gaumont (producteur et distributeur) est d'en dire le moins possible, et réserve la première au festival de Cannes (hors compétition), tout en sortant le film en salle le même jour.
Bonne idée sur le papier pour attirer la curiosité du public, malheureusement le film se fait démolir lors de la projection matinale à Cannes, salle remplie de journalistes qui pour leur grande majorité s'empressent de démonter le film sur tous les médias, dès le journal du midi. Quelques personnes défendent cependant le film, mais globalement les avis sont très négatifs. Besson est mis KO debout par les critiques, et de plus a des soucis personnels (son bébé de moins d'un an se fait opérer deux jours après), il n'arrive pas à défendre son film dans les médias face aux critiques. Ca s'annonce donc très mal pour le box office du film, et pour Gaumont qui a misé gros.

Heureusement pour Gaumont qui a choisi de sortir en salle le film le même jour que sa projection au festival de Cannes, le public a pu commencer à se faire son avis en même temps qu'il reçoit les critiques des "critiques", et c'est une de ces fois où le public et les médias divergent très vite : le film enthousiasme la jeunesse (particulièrement mais pas uniquement), ce qui déclenche un bouche à oreille très positif au fil des semaines, comme on va le voir avec les chiffres hebdomadaires. Le film deviendra même un film culte, revu plusieurs fois par une partie du public, ce qui le fera monter à des niveaux incroyables du box office, alors que le sujet et son traitement le réserve à un public non universel.

Affiche du Grand bleu

Affiche datant de l'époque de ses projections ponctuelles au XXIième siècle.

Il y a du monde en salle pour son premier jour (11 mai), Gaumont est rassuré, la stratégie du mystère a payé. Mais l'accueil catastrophique sur la Croisette risque de plomber le film. Sa première semaine se termine à 327 042 entrées, premier de la semaine certes, mais cela risque au final de faire bien trop peu pour ce méga budget, d'autant que mai et juin ne sont pas des mois porteurs (fréquentation basse chaque année en cette période). Le film est parti pour être un petit succès au box office mais un échec financier.
La seconde semaine, la baisse est correcte, pas de quoi sauver le film, mais au moins il ne s'effondre pas, avec 293 476 entrées de plus. Heureusement, le bouche à oreille se met en place, contredisant les avis des festivaliers, le public est ravi du voyage.
Avec 247 232 entrées en troisième semaine (-16%, et toujours premier hebdomadaire), le film se maintient très bien mais son cumul n'est que de 867 750 entrées. Le box office du film reste insuffisant, sans être catastrophique.
En quatrième semaine, l'effet du bouche à oreille et de la curiosité se fait de plus en plus sentir, entre le mystère, les critiques très négatives et les retours enthousiastes du public, le public est attiré et c'est 255 649 entrées de plus. Le cumul reste trop modeste à 1 123 399 entrées, mais au moins le film n'est clairement pas un échec à défaut d'être rentable.
En cinquième semaine, il réalise 228 754 entrées, la baisse reste modeste, depuis sa sortie il n'a perdu que 30%. Il est toujours premier.
En ce mois de juin, il reste premier en 6ième semaine, bien qu'il passe sous les 200 000 (190 449 entrées). Le film se maintient bien, l'objectif que le film soit projeté pendant toute la saison estivale devrait pouvoir fonctionner. On peut espérer désormais le score de Subway.
Il repasse au-dessus des 200 000 entrées en semaine 7 (219 610).
En semaine 8, il explose, profitant malgré sa durée de la fête du cinéma le 30 juin (une seule journée à l'époque) : 400 686 entrées, et un cumul qui dépasse enfin les 2M (2 162 898).
En semaine 9, il perd sa place de premier hebdomadaire face à Schwarzenegger, mais il reste au-dessus des 200 000 entrées! (209 080).
En semaine 11, il repasse premier, et son cumul est désormais de 2 775 040 spectateurs.
Affiche du Grand bleu

Affiche australienne du "Grand bleu".

En semaine 15, il n'a pas quitté sa place de leader, et il remonte même à 282 262 entrées sur la semaine. Il cumule désormais 3 701 714 entrées.
En semaine 16, dernière semaine d'août, il passe second de nouveau, cette fois-ci battu par Eddy Murphy, mais avec encore 264 692 entrées, son box office est juste phénoménal! Il est resté au-dessus des 190 000 entrées tout l'été! Et on n'est pas dans les années 40 : Canal + existe depuis plusieurs années et diffuse rapidement les films de cinéma, il y a désormais cinq chaines de télévision gratuites, et les cassettes vidéos sont courantes, avec la mode des vidéoclubs (un ménage sur trois possède un magnétoscope), tout ceci a fortement raccourci la durée de vie des films en salle.
En semaine 17, début septembre, il dépasse les 4 millions d'entrées cumulées, avec encore 260 932 entrées sur la semaine.
Jusqu'où s'arrêtera-t-il? L'arrivée des mauvais jours le freinera-t-il? La fin des vacances scolaires mettra-t-il un terme à sa carrière? Une seule chose est certaine, après sa première semaine, personne n'espérait qu'il dépasse les 4 millions d'entrées, ni qu'il soit encore second hebdomadaire quatre mois après sa sortie!
En semaine 18, avec la rentrée, il repasse sous les 200 000 pour la troisième fois, mais encore au-dessus des 190 000 entrées!
Mais encore plus fort, en semaine 19 : il repasse au-dessus des 200 000 et redevient premier de la semaine! Ni la fin des vacances scolaires, ni l'arrivée du temps automnal n'ont changé ses chiffres hebdomadaires (ni même les quatre mois d'âge du film), les spectateurs ayant adoré le film y retournent pour échapper à la reprise de la routine post-vacances ou à la fin de l'été, quel phénomène incroyable du box office!
Il passe 21 semaines consécutives au-dessus des 190 000 entrées, il est alors encore premier hebdomadaire (16 fois sur 21 semaines), et il vient de franchir les 5 millions d'entrées, en prenant son temps, à l'ancienne.
Deux semaines plus tard, les poids lourds en prévision des vacances de la Toussaint sortent (Roger Rabbit approchera le million d'entrées en une semaine, puis "L'ours" dépasse les 1,2M hebdomadaire tandis que "Rambo 3" fait 760 000 entrées sa première semaine, puis "Crocodile Dundee 2" réalise un million en première semaine), toutes ces mégas sorties prennent des salles au "Grand bleu", qui malgré ça réussit à rester au-dessus des 125 000 entrées hebdomadaires jusqu'aux vacances incluses, cela fait près de 6 mois qu'il est sorti! Il termine sa semaine 25 à 5 653 926 entrées.
Il passe ensuite sous les 100 000 entrées hebdomadaires, et "L'ours" fait en trois semaines un gigantesque 4 millions d'entrées, peu de chance donc qu'il finisse en tête de l'année 1988, mais sa carrière aura été la plus spectaculaire de l'année en terme de bouche à oreille.
En 29ième semaine, le film n'a pas quitté le top 10 français hebdomadaire, il cumule 5 942 180 entrées, mais "L'ours" le bat déjà à plus de 6 millions d'entrées en seulement 7 semaines! Ce sera le duel box office de 1988, et "L'ours" domine largement en rapidité et en cumul. Mais si l'ours n'a pas finit de gronder, le dauphin en a encore sous sous les nageoires malgré son âge avancé.
En 31ième semaine, "Le grand bleu" passe les 6M d'entrées; il n'a toujours pas quitté le top 10 hebdomadaire (c'est sa dernière semaine consécutive dans le top 10).
"Le grand bleu" remonte un peu lors des vacances de Noël (le film est pourtant sorti en mai...).
Affiche du Grand bleu, version longue

Affiche du "Grand bleu - Version longue", datant de janvier 1989.

Le 11 janvier 1989 (semaine 35), sortie du "Grand bleu" en version longue, 2h48 (la version originelle fait déjà 2h16), avec le slogan "N'y allez pas, ça dure trois heures" se moquant des critiques de Cannes. L'idée est plus de faire un cadeau aux fans qui ont déjà revu plusieurs fois le film que d'attirer 500 000 personnes.
Le film ressort dans quelques grandes salles, en projection de prestige, notamment au Grand Rex parisien où il inaugure le "Grand large" (plus grand écran d'Europe hors IMAX) et où est créée une diffusion d'odeur de mer spécialement pour la version longue, qui restera à l'affiche du Grand Rex du 11 janvier au 30 juin 1989 (il réalise dans cette seule salle 700 000 entrées!).
Les deux versions circulent parallèlement. Avec l'aide de la sortie de cette version longue, "Le grand bleu" remonte à la 11ième place hebdomadaire, avec 97 609 entrées.
Cette version longue est un franc succès, du coup elle sort dans d'autres villes et le film remonte à la sixième place du classement de la semaine avec 136 434 entrées, alors que "Le grand bleu" est depuis 36 semaines dans le top 20!
En semaine 37, il est cinquième hebdomadaire, avec encore 121 342 entrées (et passe pour la première fois au-dessus du score hebdomadaire de "L'ours").
Toujours plus fort, en semaine 36, il redevient n°4 de la semaine, avec 168 075 entrées! Sa carrière est relancée!
Et ce n'est pas fini! En semaine 38, c'est plus de 200 000 apnéistes qui retournent voir le film, qui est 3ième!
En semaine 39, il est encore 3ième, et en profite pour passer les 7 millions d'entrées.
Pour sa semaine 40, il continue à garder la troisième place de la semaine, avec encore 168 286 entrées.
Il est encore 3ième en semaine 41, puis 4ième en semaine 42, et passera encore 3 semaines dans le top 10. Quatre semaines plus tard (semaine 49), toujours dans le top 20, il franchit les 8 millions d'entrées.
En semaine 52, pour son anniversaire de sortie, il remonte même à la 10ième place!

Il passe une semaine de plus dans le top 20, soit 53 semaines d'affilé dans le top 20, record des années 80! Quatre semaines plus tard, il remonte à la 20ième place pour deux semaines. On est au coeur de son second été d'exploitation, il est repris notamment dans les villes balnéaires, et il réalise 76 603 entrées en semaine 59, top 9! Et la semaine suivante, il est top 6, un an et deux mois après sa sortie!
En semaine 61, il monte encore à la 4ième place de la semaine! Il reste encore une semaine 4ième, puis passe 5ième, puis 6ième.
Cela lui permet d'atteindre les 8 541 856 dauphins, en semaine 64. Il baisse enfin, à l'approche de la rentrée scolaire, passant 11ième en semaine 67. Il est l'un des gros succès de l'été, alors même qu'il était sorti plus d'un an avant.
Il passe encore 3 semaines dans le top 20, soit jusqu'à sa semaine 70!
Puis deux semaines de plus dans le top 30, qu'il quitte après 72 semaines. Pour y revenir deux semaines plus tard, pour quatre semaines! Il cumule alors 8 868 560 entrées.

Au total, il aura donc passé 22 semaines au-dessus des 190 000 entrées.
Il aura été n°1 hebdomadaire 16 fois, 22 fois dans le top 2, 27 fois dans le top 3 (plus de six mois...), 35 fois dans le top 5 (plus de 8 mois), 53 fois dans le top 10 (plus d'un an!), 68 fois dans le top 20 et 76 fois dans le top 30 (soit près d'un an et demi!).
Affiche du Grand bleu, 10 ans

Affiche pour les 10 ans du "Grand bleu".

Fin 1988, "Le grand bleu" cumule 6 123 279 entrées, second sur l'année 1988 (derrière "l'ours" et ses 7 488 389 entrées). Sur 1989, il cumule encore 2 776 654 spectateurs, soit le 3ième meilleur score sur 1989! (derrière "Rain Man" et "Indiana Jones et la dernière croisade")
Fin 1989 il cumule donc 8 899 933 entrées. Des films sortis en 1988, il est encore second, derrière "L'ours" (9 074 417 entrées). L'affaire parait figée, et "L'ours" officiellement le n°1 annuel.
Sur 1990, "Le grand bleu" a encore gagné 133 866 spectateurs (et "L'ours" près de 40 000), ce qui lui permet de franchir les 9 millions d'entrées!
En 1991, c'est 27 592 entrées de plus. Puis jusqu'en 1997, il ne gagnera plus que quelques milliers ou quelques centaines d'entées annuelles.

Mais en 1998, pour les 10 ans du film, "Le grand bleu" ressort dans quelques salles (dont le symboliquement nostalgique Grand Rex), ce qui lui permet de rajouter 121 598 entrées à son cumul, et de devenir le numéro 1 des sorties de 1988!

Depuis il ajoute quelques centaines ou milliers d'entrées chaque année à son cumul. Il cumulait 9 194 831 entrées en 2011. Il a passé les 9,2M en 2020.

Malgré son genre et son style peu télévisuel, il était le seizième film le plus diffusé à la télévision française depuis 1957, avec 44 télédiffusions à fin 2021 (dont 36 en première partie de soirée!).
Et il détient le second meilleur score pour une télédifusion d'un film depuis 1989, avec 14,9M de téléspectateurs en octobre 1991.


Hors de France, le film fut un échec aux USA pour sa taille de sortie, où il a été projeté avec une fin différente, un montage plus court et une nouvelle musique (le tournage en anglais n'aura pas été utile...). En Italie, il a été interdit 14 ans à cause d'un procès avec Enzo Maiorca et sorti finalement avec des scènes coupées. En Allemagne il a tout de même eu 875 956 spectateurs. Mais globalement il n'a pas été un franc succès hors de France.


Accueil internautes :
AC 7,6 (162 000). SC 6,7 (28 500). IMDB 7,5 (51 500). K 7,8 (16 800). FA 6,8 (5500). D 8,7 (138 000).
Ce film est aimé des internautes, et plutôt plus dans les pays non francophones (et spécialement sur le site chinois, de plus avec énormément de notes).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
41 L'ours 1988 9 141 925 France

Affiche de L'ours
Les deux précédentes réalisations de Jean-Jacques Annaud étaient aussi des tournages difficiles et des projets originaux, et les deux ont été de très gros succès : "La guerre du feu" et "Le nom de la rose" tous les deux avec près de 5 millions d'entrées en France et avec encore plus de succès en dehors de la France. "L'ours" a été aussi un film compliqué à tourner, et est aussi un projet à risque, mais l'attente est grande de découvrir le nouveau film de Jean-Jacques Annaud.

Sorti juste avant les vacances de la Toussaint, le film est un succès immédiat, il cartonne à Paris au point d'y faire le second meilleur score en deux semaines de tous les temps! Et dans les petites communes de France, le film bat des records de remplissage! Alors même que la concurrence est féroce lors de cette Toussaint 1988, dont le box office fera du bien aux exploitants de salle.
Du coup en deux semaines il approche déjà les 3,2M d'entrées en France, avec une première semaine à 1 266 294 entrées, suivie d'une semaine énorme à 1 903 373 entrées pour la Toussaint, établissant le second meilleur score pour une semaine (derrière "Rambo II") et le record de la meilleure seconde semaine de tous les temps!

Le pari est gagné, et haut la main, "L'ours" a toutes les chances de faire encore mieux que les deux précédents succès du réalisateur. D'autant que le bouche à oreille est très bon.
"L'ours" franchit les 4 millions en trois semaines.
Affiche de L'ours

Affiche américaine de "L'ours".

Il remonte en cinquième semaine, ce qui lui permet de franchir les 5 millions d'entrées.
Lors de sa septième semaine, il dépasse les 6 millions. Il sera premier hebdomadaire pendant ces 7 semaines.
A Noël, le film est toujours en salle, et il en profite pour passer les 7 millions d'entrées. Il termine 1988 avec 7 465 952 entrées (CNC), premier annuel devant "Le grand bleu" pourtant sorti en mai.
Sa carrière en janvier continue fort, il repasse même second hebdomadaire sur la France alors que sa carrière parisienne commence à se calmer (15ième hebdomadaire), car dans les petites communes où le film est parfois sorti tardivement, il continue sa carrière hors norme. Mi janvier il dépasse les 8 millions d'oursons.
Il dépasse les 100 000 entrées hebdomadaires pendant 17 semaines. Il est dans le top 20 hebdomadaire pendant 23 semaines.

Fin 1989, il a atteint 9 074 417 entrées. Il est alors le 24ième plus gros succès depuis 1945 (et devant "Le grand bleu" et "E.T." qui le dépasseront plus tard), et 7ième film français.

Hors de France, il fut aussi un énorme succès, il marcha notamment très bien pour une production française aux Etats-Unis (estimation proche de 8 millions de spectateurs américains), il fit 1 768 254 entrées en Allemagne et 1 792 690 en Espagne.
Il détient le record des années 90 pour une télédiffusion, avec 16,35 millions de téléspectateurs le 23 février 1992. Et il fait parti des films les plus télédiffusés (82ième), avec 34 passages sur le petit écran.

Accueil internautes :
AC 7,8 (16 300). SC 6,9 (11 400). IMDB 7,7 (17 000). K 8,0 (19 000). FA 7,1 (14 000). D 9,1 (25 000).
Ce film est globalement franchement aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

Grâce à une reprise en 2022, mais sans succès : 2977 entrées.



Treize film entre 8 000 000 et 9 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
42 Emmanuelle 1974 8 894 166 France

Affiche d'Emmanuelle
A la sortie du film le 26 juin 1974, il n'y a pas encore la loi sur le classement X, et la censure s'est encore déserrée avec l'élection en mai 74 de Giscard d'Estaing. Mais ce n'est ni "Emmanuelle" ni cette élection qui a été le début de la mode du cinéma érotique soft, l'italien "Malicia" (certes, très soft) sorti en janvier 74 en France dépassait déjà le million d'entrée au moment de la sortie d'"Emmanuelle". L'année précédente, des comédies érotiques françaises à petit budget telles "Prenez la queue comme tout le monde" ou "Banane mécanique" avaient été aussi de beaux succès en dépassant le million d'entrées, et des films plus érotiques (même si partiellement censurés pour pouvoir sortir) avaient eu un certain succès par rapport à leur budget (tel "Les tentations de Marianne"). Même dès 1972 "Jeux pour couples infidèles" dépassait le million d'entrées en France.
La différence avec "Emmanuelle" est qu'il se veut une oeuvre de prestige, d'un érotisme chic, avec un budget nettement plus conséquent (même si le tournage fut fait à l'arrache en Thaïlande) et basé sur un livre connu. Pour le côté érotique, la version sortie en salle a été un peu coupée afin d'avoir une interdiction aux moins de 18 ans (à l'époque il n'y avait que l'interdiction aux moins de 13 ans et aux moins de 18 ans, l'interdiction aux moins de 16 ans date de 1990, d'où la confusion dans beaucoup d'articles sur le film qui indiquent une interdiction aux moins de 16 ans à sa sortie).
Affiche d'Emmanuelle
Dès sa première semaine, le film est un évènement, l'idée était excellente, il y a de la demande pour ce type de film; "Emmanuelle" commence sa carrière en tête du box office hebdomadaire français, avec 127 113 entrées essentiellement parisiennes. Les trois semaines suivantes, sa diffusion dans le reste de la France va s'élargir, et le film ne fera que monter, jusqu'à se dresser à 242 215 entrées sur sa 4ième semaine. Il passe le million en 5ième semaine, très belle performance de rapidité pour l'époque!
En 7ième semaine, il est toujours en tête du classement, et remonte même à 258 457 entrées sur la semaine, le million et demi est franchi à toute vitesse.
En 10ième semaine, "Emmanuelle" est toujours premier, et encore au-dessus des 250 000 entrées; il passe les 2 millions. Il aura passé tout l'été en tête, la rentrée refroidira-t-il l'ardeur des spectateurs français?
Il passera encore deux semaines premier, soit 12 semaines de suite à caracoler en tête! Et ce sont les chiffres France, on a souvent dit que le succès était spécialement parisien, certes mais il était énorme aussi au niveau national.
"Emmanuelle" franchit les 3 millions dès fin septembre, d'une incroyable régularité (encore proche des 200 000 par semaine). Puis le film passe les 4 millions mi novembre, en étant entre 140 724 entrées (soit toujours au-dessus de sa première semaine après 20 semaines) et 258 457 entrées depuis bientôt 5 mois!
Puis, plus classiquement, le film se met à baisser tranquillement, et il ne remonte pas avec les vacances de Noël, peu propices sans doute à ce genre de film.
Affiche d'Emmanuelle

Affiche annonçant le 9ième mois continu de présence dans ce cinéma.

Alors que le film triomphe, de plus en plus de productions érotiques plus ou moins soft pénètrent le marché du cinéma, par exemple la semaine du 8 au 14 janvier 1975, dans le top 30 France, on trouve "Les jouisseuses", "La chatte sans pudeur", "Femmes vicieuses", "Je prend la chose du bon côté", "Le rallye des joyeuses", en plus d'"Emmanuelle". La censure est moins stricte sous Giscard, le public est demandeur et les distributeurs profitent de l'ouverture.
Dans ce contexte plus concurrentiel, "Emmanuelle" se maintient autour des 50 000 entrées par semaine pendant encore plusieurs mois. Il faut dire qu'en dehors des "Jouisseuses" (qui dépassera le million d'entrées en début 1975, et cumulera au final plus de 2,2M de spectateurs), la plupart de ces films ne rencontrent pas tellement de succès grand public, et ils sont vite remplacés par d'autres films du même style ("La soubrette perverse", "Orgasmes collectifs", "Les baiseuses" etc), ça tourne rapidement. Et la différence d'avec "Emmanuelle" : ce dernier a acquis un prestige permettant d'attirer un public de curieux occasionnels, prestige que n'ont pas ces petits budgets qui ne récupérent que le public d'habitués.
Début mars 1975, "Emmanuelle" passe les 5 millions d'entrées! Qui aurait parié sur un tel box office avant sa sortie? Bien évidemment une suite est mise en chantier, elle sortira dès décembre 1975 aux Etats-Unis, mais seulement en janvier 1978 en France, à cause de soucis avec la censure qui se sera durci de nouveau avec l'apparition du classement X.

"Emmanuelle" quitte le top 30 pour la première fois après un an de présence non-stop! Et après avoir séduit 5,5 millions de spectateurs (et spectatrices, car le public féminin se déplace aussi, contrairement à d'autres films érotiques, public qui a contribué au succès hors norme du film).

Mais loin d'être finie, sa carrière est relancée avec l'arrivée des vacances d'été, période où le film réintègre même le top 10 hebdomadaire!
Et le film reste dans le top 30 encore jusqu'en mi-septembre, malgré le nombre très impressionnant de productions érotiques sorties pendant l'été, et désormais y compris des films à franc succès auprès du grand public ("Exhibition" ou "Histoire d'O" seront en tête du classement hebdomadaire lors de leur sortie, et cumuleront respectivement près de 1,8M, et plus de 3,5M d'entrées - 4ième plus gros succès des sorties de 1975).
Fin 1975, "Emmanuelle" cumule 6 052 648 entrées. A ce stade, il est le 4ième succès des années 70, derrière "Les aristochats", "Les bidasses en folie" et "Rabbi Jacob". Et il a passé un total impressionnant de 63 semaines dans le top 30!
Affiche d'Emmanuelle

Affiche annonçant deux années continues de présence dans ce cinéma parisien, dans un quartier touristique, et ce jour-là avec des sous-titres en espagnol pour les touristes hispanophones.
Le film devient une attraction touristique lors de la visite de la capitale...

Et "Emmanuelle" va continuer son exploitation, notamment à Paris (projeté non stop pendant 553 semaines dans un cinéma des Champs-Elysées! oui cinq cent cinquante trois semaines sans interruption, plus de dix ans! bien sûr, c'est le record absolu!) mais aussi ailleurs avec des projections de ci de là, notamment en été où le film est repris pour remplir les trous de programmation, habituels l'été à cette époque. Il réalise encore 536 596 entrées en 1976; puis 537 882 entrées en 1977, avec une stabilité parfaite... Il cumule 7 127 126 entrées fin 1977, et désormais 3ième des années 70 à cette date (derrière "Les Aristochats" et "Les bidasses en folie").

En 1978, "Emmanuelle" baisse fortement, à 186 236 entrées (ce qui reste très bien, pour sa 5ième année d'exploitation non stop). Et la raison de cette forte baisse : Emmanuelle! En janvier 1978, la suite tournée en 1975 peut enfin sortir en France sans être classée X, et le public va voir ce nouveau film en masse (1,9M d'entrées sur 1978, 2,25M de cumul final) plutôt que de (re)voir l'ancien film. Et en juin de cette même année, c'est la sortie du troisième épisode des aventures d'Emmanuelle qui sort sur les écrans français, avec 829 528 entrées sur 1978 (et près d'un million au total). Emmanuelle (le personnage) a donc encore attiré près de 3 millions de spectateurs en 1978, sur trois films.

Mais rapidement l'original reprend son statut : sur 1979 il réalise 279 931 entrées quand sa suite a une carrière classique et ne fait que 63 490 entrées, et le 3ième épisode pourtant sorti seulement depuis 6 mois plus tôt ne fait que 84 827 entrées (contre 4 ans et 6 mois pour "Emmanuelle", et de plus déjà une grande partie du public potentiel l'ayant déjà vu). De même il fait 80 000 entrées de plus que "Histoire d'O" (3,5M d'entrées) cette année-là malgré un an de plus pour "Emmanuelle". Je ne m'explique pas la raison; certes "Emmanuelle" a une réputation que n'ont pas ses suites (suites sorties alors que le genre érotique soft commence déjà à baisser de mode), certes des touristes étrangers (et Français) vont voir le film (sous-titré anglais) sur les Champs Elysées (pour remplacer la sortie au Moulin Rouge trop chère ou par honte d'aller le voir dans le cinéma près de chez eux?), mais cela ne suffit pas à expliquer l'attrait que le film continue à avoir alors que le genre érotique soft n'a plus aucun côté inédit. On a souvent dit que le film était sorti au bon moment, mais cela n'a pas été que ça au vu de la durée de sa carrière en salle.
Désormais il est le second plus gros succès des années 70, derrière "Les Aristochats" (et toujours second jusqu'à aujourd'hui).
Affiche d'Emmanuelle
L'aura du film de faiblit pas : en 1980 c'est encore 249 733 entrées, et en 1981 245 711 entrées, parfaitement constant, alors que le premier film érotique au box office sorti en 1981 ("L'amant de Lady Chatterley", réalisé par le metteur en scène d'"Emmanuelle" et avec l'actrice jouant "Emmanuelle") n'arrive qu'en 37ième position des succès sortis cette année-là, avec un peu plus de 1,1M d'entrées cumulées en fin de carrière.
Et "Emmanuelle" passe cette année-là la barre des 8 millions d'entrées.
Et pourtant, ce n'est pas fini, "Emmanuelle" en 1982 va de nouveau être projeté à travers la France avec encore 455 153 entrées sur l'année! A titre de comparaison, et aussi en reprise, "Emmanuelle 2" réalise 98 564 entrées cette année-là, et "Goodbye Emmanuelle" 22 837 entrées.
"Emmanuelle" cumule désormais 8 543 890 entrées!

En 1983 c'est encore 167 657 spectateurs de plus pour le film, qui fêtera ses 10 ans six mois plus tard.
En 1984 sort un quatrième "Emmanuelle", qui aura un peu plus de succès que le 3ième film, avec près de 1,3M d'entrées. Du coup "Emmanuelle" attire "seulement" 70 818 spectateurs avident de l'original, son moins bon score en dix ans, mais après dix années de diffusion non stop, trois suites plus une multitude de films reprenant ses codes, il est plus que logique que le film faiblisse. En fait, ce qui est surprenant est plutôt qu'il soit toujours autant vu.
En 1985 ce n'est plus que 32 125 entrées, puis en 1986 56 749 spectateurs se déplacent encore.
En janvier 1987 sort un 5ième film de la série, ce qui achève le film original (10 839 entrées cette année-là). De plus "Emmanuelle 5" n'est pas un succès, avec 422 444 entrées sur une courte carrière. Le personnage d'Emmanuelle continuera à vivre (il y aura encore deux films pour le cinéma, puis sept téléfilms en 1993) mais sa carrière en salle se termine là.

Affiche d'Emmanuelle

Affiche américaine.

Le film fut un gigantesque succès à l'étranger! "Emmanuelle" aurait eu environ 45 millions de spectateurs hors de France. Même sous réserve pour l'exactitude du chiffre, il est clair que son succès mondial fut phénoménal.
Et pour une fois pas seulement en Europe : aux Etats-Unis le film, sorti dès fin 1974, a vraiment marché fort (selon les sources : 11,5M$ ou 12,2M$, US$ de l'époque, possiblement le second chiffre inclut la reprise de 1984?), sur la longueur comme tout film à l'époque (il sortit les 5 premières semaines sur une seule salle de New York). Columbia distribuait son premier film du genre, voyant qu'en France le public féminin se déplacait pour ce film érotique. Il en sorti une version édulcorée plus tard dans l'année. Cela fait entre 5 et 7 millions de spectateurs américains, encore maintenant l'un des plus gros succès là-bas pour un film en français.
Au Japon, "Emmanuelle" est le troisième film étranger au box office des sorties de 1975 (derrière "La tour infernale" et "Tremblement de terre")! avec environ 2M d'entrées sur cette seule année. Et il ressortit en 1977.
Au Brésil, ce sont 3 282 234 spectateurs pour "Emmanuelle". De même le film a été un vrai succès dans d'autres pays d'Amérique latine.
En Europe, le film a aussi été un énorme succès. En Espagne, c'est le second plus gros succès des sorties de 1978 (derrière Grease) avec 3 680 052 entrées! En Allemagne, il a fait 4M d'entrées, soit le sixième plus gros succès des films étrangers sortis en 1974. Il fut quinzième de l'année en Italie, etc...

Accueil internautes :
AC 5,0 (377). SC 4,4 (1479). IMDB 5,3 (9000). K 5,8 (5300). FA 4,8 (3700). D 6,6 (4872).
Ce film est oublié des francophones, mais reste encore un peu connu ailleurs; il n'est pas tellement aimé de ceux qui l'ont noté.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Proche de 0 avec que 28 entrées en cinq ans (en 2019).


Titre Année de sortie Entrées Pays
43 Harry Potter et la chambre des secrets 2002 8 867 945 USA

Affiche de Harry Potter et la chambre des secrets
Ses chiffres distributeur (Warner) ont été fortement exagérés, avec 8,77M après plus d'un an pour le CNC contre 9,144M pour le distributeur (plus de 360 000 entrées d'écart).

Sortie seulement un an après le premier volet sur la vie de Harry Potter, cette suite est fortement attendue. Elle sort quasiment dans les mêmes conditions que le premier film (date et concurrence, en dehors de la présence d'un nouveau dessin animé de chez Disney, "La planète au trésor", qui aura le moins bon score d'une sortie Disney de Noël depuis très longtemps, laminé par Harry Potter), le 4 décembre.

Le succès est encore plus énorme, le record du démarrage est battu pour un film américain (et 4ième meilleur démarrage tout temps)! 2 356 701 entrées dans la semaine, et 2 596 377 avec les avant-premières! Et le succès est d'autant monstrueux qu'on est hors vacances (et avec la concurrence de la continuation du James Bond et du Disney de Noël).
Le film enchaine ensuite avec 1 615 969 entrées, soit une baisse finalement modérée de 31%. puis 1 399 143 entrées, avec l'arrivée des vacances mais aussi du "Seigneur des Anneaux - Les deux tours", hyper attendu aussi (2,4M d'entrées sans avant-première! bien au-dessus de son premier film lui aussi, quel Noël pour le box-office!); puis il remonte à 1 596 847 entrées la semaine de Noël au Premier de l'an, pour un cumul déjà de 7 208 336 entrées en quatre semaines! (le distributeur, lui, annonce 7,7M, succès assez gonflé...) Cela fait plus que le premier film au même stade!
Puis il chute très vite avec la fin des vacances, il réussit tout de même à profiter encore un peu des vacances de février, 12 semaines dans le top 20 hebdomadaire, dont 8 semaines au-dessus de 100 000 entrées.
Sa carrière aura été plus concentrée que celle du premier épisode, ce qui est logique pour une suite, et il n'y a pas eu l'effet de curiosité au long terme lié au succès.

Gigantesque succès, première fois qu'une suite de film américain a autant de succès, il est le 36ième plus gros succès depuis 1945 à fin 2003, avec 8,77 millions d'entrées.

Les années suivantes, avec les sorties des épisodes suivants, il grignote encore quelques milliers d'entrées par an, et en 2011 il cumule 8 795 469 élèves magiciens.
Il continue à avoir des séances ponctuelles sur les années suivantes, et passe la barre symbolique des 8,8 millions en 2016. Grâce aux marathons des huit épisodes organisés en 2018 suite à la reprise à succès d'Harry Potter à l'école des sorciers, le film gagne encore 42 100 entrées cette année-là, malgré ses multiples diffusions à la télévision et son énorme succès en vente de vidéos.
Et en 2020, l'année de la pandémie, il gagne encore 14 562 spectateurs et passe devant "La vache et le prisonnier".

Accueil internautes :
AC 8,0 (60 000). SC 6,6 (62 000). IMDB 7,4 (565 000). K 8,0 (386 000). FA 6,5 (72 000). D 8,7 (530 000).
Comme pour d'autres films, c'est un grand écart entre les deux sites francophones. Le film est globalement beaucoup aimé, mais partout il perd quelques dizièmes de point par rapport au premier film.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Essentiellement en 2018 (nombreux marathons à succès à l'occasion de la reprise du premier film) et en 2020 (lors de la réouverture des salles suite à la pandémie).


Titre Année de sortie Entrées Pays
44 La vache et le prisonnier 1959 8 851 261 France  Italie

Affiche de La vache et le prisonnier
Lors de la sortie de "La vache et le prisonnier" le 16 décembre 1959, Fernandel est toujours une immense star. Déjà une star dans les années 30, Fernandel a connu le sommet de sa carrière avec "Le petit monde de Don camillo" (sorti en 1952 et devenu dès 1953 le premier film à dépasser les 10 millions d'entrées en France, et en est à plus de 12M quand sort "La vache et le prisonnier", n°1 tout temps) et Fernandel a depuis enchainé les immenses succès : sortis en 1953 "Le retour de Don Camillo" qui a dépassé les 7 millions (soit le 6ième plus gros succès en 15 ans) et "Le boulanger de Valorgue" qui dépasse déjà les 6,6M (9ième), et en 1955 "La grande bagarre de Don Camillo" qui approche des 4,9M (44ième). Il a sorti déjà 36 films au cours des années 1950, tous sont millionaires fin 1959 (ou vont le devenir sous peu), et 20 films sont déjà triple millionnaires. Sans compter les reprises de ses anciens films d'avant-guerre qui ont de francs succès, parfois au-dessus du million d'entrées.
De plus, le thème intéresse toujours le public français, "La vache et le prisonnier" est donc un millionnaire garanti, il décevrait s'il ne passait pas les deux millions, pourquoi pas 4 millions si le film plait?

Le film sort sur un classique parc de 9 salles d'exclusivité, avec un solide mais classique box office de 84 973 entrées. Dans le détail : le film a bien marché dans ses 4 salles à Paris, sans rien de spectaculaire, mais a cartonné dans les 5 salles des autres villes! Pour le moment tout va bien mais pas non plus de quoi attendre un score hors norme.
La semaine suivante, en pleine vacances, il passe à 32 salles et 356 729 entrées, la moyenne par salle progresse logiquement avec les vacances, le score est plus impressionnant. Et la semaine suivante, 435 272 entrées sur 49 salles, cela reste tout à fait bon. Tiendra-t-il après les vacances?
Et effectivement, après les vacances, le film continue très fort, avec 229 812 entrées sur 33 salles! Le bouche à oreille est donc tout à fait positif, cela s'annonce tout bon, parmi le haut du panier des Fernandel. Le film passe le million d'entrées au passage.

"La vache et le prisonnier" passe les deux millions la semaine du 17 février, toujours dans moins de 40 salles, tout roule pour le film, très régulier en se maintenant toujours au-dessus des 100 000 par semaine, bien parti pour passer les 4 millions dès sa première sortie.
Le film passe à 52 salles fin mars, et en profite pour passer déjà les 3 millions! Du coup, on peut espérer les 5 millions au final désormais.

Le film franchit les 4 millions d'entrées début mai, cependant il commence à montrer des signes d'essouflement, en passant pour la première fois sous les 100 000 entrées hebdomadaire. Mais quoiqu'il fasse par la suite, le film est d'ors et déjà un immense succès, confirmant si besoin le statut de Fernandel super star.
Affiche de La vache et le prisonnier
Et fin septembre, le film franchit les 5 millions! c'est définitivement un immense succès pour Fernandel (et Verneuil), d'autant que le film est toujours projeté et donc sa première carrière loin d'être finie, on peut encore espérer avec patience un sixième million!

Au cours de l'automne, le film redevient régulier à un bon niveau, entre 50 000 et 100 000 entrées par semaine, "Crésus" et "Le caid", les nouveaux films avec Fernandel (qui marchent pas mal sans être spectaculaires) ne font même pas de l'ombre à "La vache et le prisonnier". Il est clair que le public va voir "La vache et le prisonnier" et non simplement "le Fernandel", le bouche à oreille a porté le film.
En décembre, le film ralentit, mais il réussit tout de même à passer les 6 millions d'entrées le 24 janvier 1961! Moins de 14 mois après sa sortie, bel exploit, seuls une vingtaine de films ont franchi cette barre en 16 ans, dont 4 films avec Fernandel.

"La vache et le prisonnier" continuera à être projeté au cours de l'année 1961, où il réalise un peu plus d'un million d'entrées, et il passe les 7 millions en début 1962.

Avec près de 350 000 entrées en 1962, puis autour des 200 000 entrées chaque année de 1963 à 1966, on peut dire que le film plait vraiment au public, et les salles n'hésitent pas à le projeter de ci de là, sans reprise avec publicité nationale.
Du coup il ajoute encore un million à son box office en quatre ans, début 1966 il passe la barre symbolique des 8 millions d'entrées.
En 1967 il est moins projeté, mais il réalise tout de même encore près de 80 000 entrées, 8 ans après sa sortie; et en 1968 c'est encore 96 000 entrées. En 1969 il est repris avec 176 000 spectateurs de plus, puis en 1970 encore 71 000, et il est repris en 1971 avec 223 000 entrées.
Ce sera sa fin de carrière, il ne réalisera plus après que 27 000 entrées sur les 4 années suivantes, puis très peu d'entrées depuis.

Le film sera aussi un gros succès de télévision, et en 1990 il sera colorisé afin d'être de nouveau diffusé en prime time sur les chaines à grosse audience (TF1 en l'occurence), il réalise alors une audience de 14,05M de téléspectateurs, ce qui reste le septième meilleur score d'un film à la télévision depuis 1989!

Accueil internautes :
AC 7,6 (5700). SC 6,8 (3500). IMDB 7,1 (1341). K NS. FA 6,7 (4000). D NS.
Ce film est oublié du public non francophone, mais ce dernier l'aime encore bien.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Proche de zéro : 10 entrées en 2019 et c'est tout.


Titre Année de sortie Entrées Pays
45 West Side story 1962 8 784 315 France

Affiche de West Side Story
Le film dure 2h30 et est une grosse production. Mais en France les films musicaux américains ont nettement moins de succès qu'aux Etats-Unis (par contre les films musicaux avec Tino Rossi ou Luis Mariano sont de très gros succès), seul "Le bal des sirènes" avait cartonné (plus de 5M d'entrées) mais il est sorti en 1946 et n'a pas le même style que "West Side Story". Un autre film avec Esther Williams en 1950 avait atteint 2,7M. Et "Un Américain à Paris" (1952) a tout juste passé les 3M. Mais aucun autre film n'a atteint 2,5M d'entrées, malgré les nombreuses sorties des films américains musicaux réalisés depuis 1940, et qui pourtant marchent fort auprès du public américain.
Le film n'est donc pas prévu pour être un grand évènement au box office en France.

Et effectivement, la sortie du film en France en mars 1962 passe inaperçue au niveau national, il sort en exclusivité au George V sur les Champs-Elysées (qu'il a fallu adapter pour le 70mm et les 6 pistes sonores), cinéma où il restera presque 5 ans! C'est une salle de 500 place tout de même, mais cela ne suffit pas à mettre le film au niveau des grosses exclusivités à 20 000 entrées par salle, même si la salle est remplie à 93% pour sa première semaine, et engrange 9800 entrées. Les 10 oscars (dont meilleur film) récoltés en avril 1962 n'y changeront rien. Le film n'apparaitra pour la première fois dans le top 30 national (et dans le bas du classement) qu'à Noël 1962! Il est alors pourtant projeté dans 8 salles ce qui suffit aux gros succès à entrer dans le top 15. Pour comparer, "Tarass Bulba" se classe dixième sur 11 salles et fait plus de 80 000 entrées cette semaine-là (et terminera à moins de 2,5M d'entrées, un succès mais rien d'un champion) contre 37 775 pour "West side story".
La chanson de Claude François est bien menteuse ("Tandis que West Side battait tous les records, c'était l'année... 62!"), car fin 1962, "West Side Story" n'a été vu que par 543 267 spectateurs en France, seulement 112ième film sur l'année calendaire!
Le film n'est pas un échec, mais il n'est qu'un film parmi les autres.
De même au niveau des critiques presse, le film n'est pas acclamé. Ce sera le public (jeune notamment) qui petit à petit va porter le film.
Affiche de West Side Story
Sur 1963, son exposition reste discrête, avec une dizaine de (belles) salles, parfois une quinzaine, par semaine. Il parvient tout de même 20 fois à entrer dans le top 30, dont une fois dans le top 10; sa meilleure semaine a été avec 67 080 entrées, fin mars. Malgré une carrière peu spectaculaire, sur l'année cela fait tout de même un joli 1 351 988 entrées de plus, soit un box office total de 1 895 255 entrées, pas si mal puisque le film est toujours projeté et a beaucoup plu a son public qui le recommande, sa carrière devrait donc se poursuivre encore bien et les 2,5M semblent un objectif atteignable, ce qui serait très joli pour une comédie musicale américaine.

En 1964, le film marche bien en début d'année, et toujours sur une dizaine de salles ou moins à travers le pays, il passe les 2M dès janvier.
Il sera 8 fois seulement dans le top 30 hebdomadaire, mais il continue sa carrière en sous-marin, avec sur l'année 1964 encore 983 734 entrées! 37ième de 1964... Son cumul est désormais de 2 878 989 spectateurs en France.

En 1965, le film continue à être diffusé, il sera encore 8 fois dans le top 30, essentiellement pendant la période creuse de l'été, favorable aux fins de carrière des films à succès. Il ajoute encore un magnifique 782 901 entrées à son box office (46ième sur l'année 1965), pour un cumul de plus en plus impressionnant de 3 661 980 spectateurs. Du coup, peut-on parler de "fin de carrière"?...

Et effectivement, en 1966, il continue à être beaucoup vu, bien que de plus en plus discrêtement (il n'apparait plus que deux fois dans le top 30, de nouveau pendant l'été) : encore 593 131 entrées (72ième de 1966, pour sa cinquième année d'exploitation non stop), avec un cumul de 4 255 021 entrées.

En 1967, il n'apparait plus dans les top 30 hebdomadaires, mais il réalise tout de même un beau box office de 509 775 spectateurs sur l'année, baissant très peu d'une année sur l'autre! 70ième de 1967. Il cumule désormais 4 764 796 spectateurs.
Affiche de West Side Story
En 1968, sa carrière se poursuit, il réapparait dans les top 30! Toujours sur seulement une quinzaine de copies, il réussit 7 fois à réintégrer le top 30! Et en cumul annuel, il est totalement stable, avec 505 774 spectateurs de plus! Le box office de "West Side Story" est désormais de 5 270 570 entrées, son cumul devient impressionnant!

En 1969, curieusement le film est retiré de l'affiche, avec seulement 1638 entrées. Pour ressortir en juin 1970, avec encore un joli box office de 456 364 spectateurs de plus. Il sera encore 9 fois dans le top 30, mais sans monter à 30 000 entrées, avec de nouveau une carrière sur peu de copies et sur une longue durée. Son cumul est désormais de 5 726 934 entrées.

Et en 1971, il poursuit son parcours avec encore 337 109 entrées, puis en 1972 c'est 128 776 spectateurs de plus, et il termine 1973 avec 39 402 entrées. Ce qui fait encore 505 287 entrées de plus pour le film, qui désormais cumule un magnifique 6 232 221 entrées à son box office! Tout cela sans avoir jamais fait mieux que 67 080 entrées hebdomadaires!

"West Side Story" ressort de nouveau en juin 1974, de nouveau rien de spectaculaire, mais de nouveau cela fait un joli score de 258 190 entrées sur 1974.
Et en 1975, il continue sur sa lancée avec 192 920 entrées de plus.

Et en 1976, il remonte même à 263 427 entrées annuelles.
1976, c'est aussi la sortie de la chanson "Cette année-là", et effectivement, en fin 1976 "West Side Story" cumule 6 946 758 entrès à son box office, ce qui, à défaut de "battre tous les records", est devenu un énorme succès populaire! S'il y a un record explosé, c'est celui des comédies musicales américaines, le second ("Le bal des sirènes") est très loin derrière (5,44M). Par contre, Luis Mariano et ses "Violettes impériales" reste le champion du genre toutes nationalités incluses.

Sur les années suivantes, il baisse rapidement, mais ajoute quand même 119 364 entrées en trois ans, ce qui lui permet de passer les 7M en 1977, puis il n'est plus diffusé en 1980.
Affiche de West Side Story
"West side story" ressort fin avril 1981, et c'est un franc gros succès, comme on va le voir :
En 1981, l'exploitation se fait de manière plus large mais très nettement plus courte, il ne faut pas rater son démarrage. Sa première semaine n'annonce rien de spécial, avec 38 940 entrées, néamoins pour un film de 20 ans, ce n'est pas si mal à une époque où les classiques du cinéma sont diffusés à la télévision qui équipe quasiment tous les foyers français désormais.
Cependant sa seconde semaine s'annonce exceptionnelle, avec 68 342 entrées! Excellent pour un film dont le record hebdomadaire en 19 ans d'exploitation (dont 17 ans de présence en salle) était de 67 080 entrées jusqu'à présent!
Et c'est très loin d'être fini, car il monte encore à 69 021 entrées, puis 81 291, et enfin 83 759 entrées, son nouveau record!
Puis il continue haut pendant encore des semaines : 68 064, 57 172, 72 939, 69 700, 58 122 et enfin il passe en onzième semaine sous les 50 000 avec 41 791 entrées. Ensuite il reste encore 10 semaine dans le top 30, soit 21 semaines, 5 mois! Il a eu de nouveau le même comportement que lors des années suivant sa sortie, avec un bouche à oreille qui l'a fait durer incroyablement longtemps.
Pour comparer, la semaine de sa resortie, il est 20ième, il y a 4 nouveautés parmi les films devant lui : "Fantôme d'amour" (de Dino Risi, avec Romy Schneider et Mastroianni) avec 151 249 entrées, "Faut s'faire la malle" avec 87 685 entrées (gros succès aux USA), "Plein sud" (Patrick Dewaere) avec 69 003 entrées, et "On m'appelle Malabar" (Bud Spencer) avec 60 438 entrées. La semaine suivante, "West side story" ayant fortement progressé, il est 5ième, seul "Fantôme d'amour" le devance toujours, et seul "Plein sud" baisse peu. La semaine suivante, "West side story" est passé devant ces quatre films, "on m'apelle Malabar" progresse par rapport à sa seconde semaine, les autres baissent. En quatrième semaine, Malabar, "Fantôme d'amour" et "Plein sud" sont dans cet ordre, et dans un mouchoir de poche autour de 40 000; "Faut s'faire la malle" décroche plus nettement à 27 270 entrées. La semaine suivante (où "West side story" bat son record au dessus de 83 000) Malabar est à 37 279, "Fantôme d'amour" et "Plein sud" sont dans les 27 000, et "Faut s'faire la malle" à 18 885... En sixième semaine, Malabar est encore à 29 765 entrées, "Fantôme d'amour" à 16 271 et les deux autres se sont fait la malle. En septième semaine, alors que West side est encore neuvième, seul Malabar résiste en 21ième place; en huitième semaine, West side est 6ième est Malabar 29ième; et la semaine suivante "West side story" est huitième, seul désormais dans le top 30. On voit bien la carrière de folie que "West side story" a eu lors de cette reprise, car dans les années 80 les carrières étaient déjà (habituellement) rapides.
Affiche de West Side Story
Sur 1981, "West side story" cumule 1 110 750 entrées! Il est 35ième sur l'année calendaire! ("Fantôme d'amour" est 88ième à 468 029 malgré son démarrage, il finira à 478 183 entrées; "On m'appelle Malabar" est 96ième avec 431 492 entrées, il finira à 533 067; "on s'fait la malle" sera sous les 350 000 et "Plein sud" sous les 300 000). Et sur 1982, il ajoute encore 185 903 entrées! Puis il est retiré de l'affiche.

Fin 1983, "West Side story" cumule désormais 8 363 662 entrées! 100 fois sa meilleure semaine!

Alors que les gros succès du début des années 60 (hors animation Disney) sont déjà passés à la télévision plusieurs fois, "West side story" ressort encore une fois en salle dès l'été 1984! Il réalise encore un joli score de 274 681 entrées, en étant 7ième à 55 138 entrées lors de sa ressortie, mais en ayant une carrière plus classiquement rapide cette fois-ci.
Ce sera sa dernière reprise d'ampleur nationale, car il est télédiffusé pour la première fois le 23 décembre 1984.
Il cumule alors 8 638 343 entrées.

Et malgré ça, le film va continuer sa carrière comme aura caractérisé son exploitation : discrêtement, sur le temps! De 1985 à 2002, il ajoute ainsi 77 496 entrées à son box office. Il cumule désormais 8 715 839 entrées.
Puis il est réexploité à partir de 2006, de la même manière. En 2011, il passe devant "La grande évasion". En 2020, il dépasse désormais aussi "Astérix et Obélix contre César", grâce à des projections ponctuelles de ci de là.


Accueil internautes :
AC 8,0 (5900). SC 7,1 (15 500). IMDB 7,5 (99 000). K 7,2 (6500). FA 7,3 (44 000). D 7,6 (8200).
Ce film est encore connu et beaucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
46 Astérix et Obélix contre César 1999 8 776 587 France  Allemagne   Italie

Affiche d'Astérix et Obélix contre César
Après sept adaptations en long métrage d'animation, ce film est la première adaptation des aventures d'Astérix en film avec des acteurs, pour un budget énorme (plus gros budget à l'époque pour un film français), et avec une multitude d'acteurs célèbres.
Le film sort aux vacances de février (le 3 février, une première zone sera en vacances le vendredi 5), avec la pression d'un gros budget à rembourser, et d'une attente du public quant au résultat.

Et sa première semaine dépasse les espoirs, en battant le record de la meilleure semaine jamais réalisée, et en une seule semaine (2 653 776 entrées, et 2 728 572 avec avant-premières) il fait plus d'entrées que le cumul des deux derniers films d'animation réunis! ("Astérix et les Indiens" final à 1,070M, et "Le coup du menhir" à 1,446M)
Son démarrage est encore le septième meilleur démarrage d'un film français, alors même qu'il n'y a qu'une zone en vacances, que sur lundi et mardi!

Le public et la presse ne sont pas totalement convaincus, mais les enfants suffisamment ravis pour que le film continue sur sa lancée pendant les vacances, avec encore en seconde semaine (et plus de vacanciers) 2 094 180 entrées, alors record de la seconde semaine! Et quatrième meilleure semaine de tous les temps de l'époque, deux des quatre plus grosses semaines sont réalisées par ce film!

Puis en troisième semaine (tout autant de vacanciers), il attire 1 784 917 spectateurs, et en seulement trois semaines il cumule déjà 6 607 669 spectateurs! C'est un record en trois semaines, plus de 500 000 entrées au-dessus des "Couloirs du temps" sorti à la même époque l'année précédente (qui avait déjà explosé le record des trois semaines), et 430 000 de plus que sa troisième semaine!
Les 10M paraissent donc largement possibles... et pourquoi pas le top 2 des films français en cas de bons maintiens jusqu'aux vancances d'avril, puis de retour d'affluence pendant l'été (il faudrait 13,7M pour battre "Les visiteurs").

Avec moins de zones et de jours de vacances, il baisse franchement, mais encore 900 036 entrées et les 7,5M franchit en 4 semaines (record là aussi).
Mais la chute continue : 490 688 entrées en semaine 5, certes toujours premier hebdomadaire, et frôlant déjà les 8M. "Les visiteurs" paraissent loin, les 10M encore possibles.
Et rien ne vient freiner la dégringolade, avec 227 522 entrées, passant 4ième sur la semaine (et en-dessous de la semaine 6 des "Visiteurs 2").
Il passera encore une dernière semaine au-dessus des 100 000 entrées, soit seulement 7 au total.
Il passe les 8,5M en semaine 9. Il ne fera que se stabiliser pendant deux semaines grâce aux vacances d'avril, avant de replonger, et il n'aura passé "que" 11 semaines dans le top 20 ("que" au regard de ses trois premières semaines de folie) et quitte même le top 30 à suivre, en fin avril, avec 8 661 179 entrées.
Sa carrière aura été très courte et son méga succès réalisé uniquement grâce aux énormes scores pendant les vacances de février.

Au cours de l'été, avec les programmations des stations balnéaires, il arrive à reparaitre une fois seulement au fond du top 30, sous les 10 000 entrées, cela lui permet de franchir tout de même les 8,7M en juillet, mais on est loin des scores estivaux de certains mégas succès des années passées (même sortis à Noël).

Fin 2000, le CNC l'annonce à 9,09M d'entrées cumulées (en réalité il est à 8 764 192 entrées à fin 1999, plus environ 5000 sur l'année 2000), puis 9,10M fin 2002 (il a en réalité gagné environ 6000 entrées sur 2001 et 2002, année de "Mission Cléopâtre"), et 9,11M fin 2003 (pourtant que 210 entrées cette année-là...), avant de rectifier l'information à 8,76M de spectateurs fin 2004.

Il continue à avoir du succès à la télévision: en 2008 il réussit encore à être la seconde meilleure audience de l'année d'un film (10M de téléspectateurs), et en 2020 lors de sa neuvième télédiffusion il attira encore 6,67M de téléspectateurs.


Il fut un immense succès à l'étranger aussi : avec 15,8M d'entrées hors de France, il est encore maintenant le cinquième plus gros succès hors de France d'un film en langue française depuis 1995!

Accueil internautes :
AC 4,2 (17 000). SC 4,6 (29 000). IMDB 6,0 (40 000). K 7,3 (72 000). FA 5,1 (30 000). D 7,3 (2250).
Ce film est globalement assez peu aimé, spécialement des francophones. Il est très connu partout (sauf en Chine).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Proche de zéro : 15 entrées en 2019 et c'est tout.


Titre Année de sortie Entrées Pays
47 La grande évasion 1963 8 757 646 France

Affiche de La grande évasion
Steve McQueen n'est pas encore une star attirant sur son seul nom, mais son visage est connu car il fut l'un des sept mercenaires deux ans plus tôt. D'autres acteurs sont connus, et l'histoire est basé sur des faits réels. Le sujet du film et son traitement peuvent être attractifs pour le public français 18 ans après la fin de la guerre, on espère un beau succès. "Stalag 17" (sorti en 1953) cumulera un joli 2,7M d'entrées, et le film français de 1955 "Les évadés" dépassera même 3,8M en fin de carrière, "La grande évasion" fera-t-il mieux?

Sorti en septembre, à la fin de 1963 "La grande évasion" cumule déjà 2 843 104 entrées, quand "Stalag 17" avait mis deux ans à dépasser les 2M! Il est second de 1963 malgré sa sortie en septembre! De plus le film plait au public, il est parti pour être un très gros succès!
Et effectivement, son exploitation sur 1964 confirme : 3 585 140 entrées, et de nouveau second sur l'année 1964! De plus, c'est une carrière tout en longueur et très stable : il bat le record de longévité dans le top 30 en y étant consécutivement 71 semaines! Et il réalise 23 semaines au-dessus des 100 000 entrées!
En deux ans, il atteint un splendide box office de 6 917 259 spectateurs...
Et en 1965, au total il aura réalisé encore 767 335 entrées. Son cumul est déjà de 7 195 579 entrées!
En 1966, c'est encore 249 817 évadés de plus, pour un cumul de 7 445 396 entrées. En 1967 et 1968 il dépasse encore chaque fois les 100 000 entrées annuelles.

En 1969 il a une petite reprise, et avec ses entrées des deux années précédentes, il cumule désormais 7 933 247 entrées. Il est seizième des succès depuis fin 1944 (inclus l'exploitation de Blanche-Neige sur la période, qui le dépasse d'un cheveux) et neuvième parmi les films américains, sur 25 années donc!
Il dépassera peu après les 8 millions d'entrées, continuant à être diffusé en 1970 et 1971.

En août 1975 à la faveur d'une petite reprise ("La tour infernale" est sorti avec succès, "Les sept mercenaires" seront repris aussi d'ailleurs cet été là), il cumule alors 8 221 909 et il attirera plus de 430 000 spectateurs sur 1975-76.
Il continuera à être projeté jusqu'en 1981, il aura peu d'entrées par la suite (télédiffusé le 10 janvier 1982).

Accueil internautes :
AC 8,6 (13 000). SC 7,7 (10 000). IMDB 8,2 (228 000). K 7,4 (5200). FA 8,2 (66 000). D 8,3 (7900).
Ce film adoré (qu'apprécié chez les russophones, et où il est moins connu). Il est curieusement nettement moins noté chez les francophones que chez les anglophones et hispanophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

Grâce à une petite ressortie sans grand succès en 2020.


Titre Année de sortie Entrées Pays
--- Le bataillon du ciel 1947 8 649 752 France

Affiche du Bataillon du ciel
Film de guerre basé sur le livre de Kessel, contant l'entrainement en Ecosse et les combats en Bretagne d'un bataillon de parachutistes français en juin 1944, soit des faits à peine romancés remontant à moins de trois ans avant la sortie du film. Il fut globalement bien accueilli par la critique de l'époque, un rare reproche récurrent est la séparation en deux films (source).

Le box office de ce film pose un problème : "le bataillon du ciel" est en fait constitué de deux films, sortis pour la première époque ("Ce ne sont pas des anges") au Marignan et au Marivaux le 5 mars 1947, puis pour la seconde époque ("Terre de France") le 16 avril 1947. Chaque film dure environ 1h40, mais des versions d'autres durées existent, notamment à l'étranger. Son exploitation française a semble-t-il été toujours en deux parties distinctes, donc avec deux billets pour voir les deux films, comptabilisés sur un même n° de visa CNC, donc les entrées de "Ce ne sont pas des anges" et "Terre de France" regroupées sur "Le bataillon du ciel". Imaginez "L'eau des collines", composé des deux films de Claude Berri "Jean de Florette" et "Manon des sources", cela ferait alors pour cette référence CNC plus de 13,8 millions d'entrées! C'est ce qu'il se passe avec ce films en deux époques.
Si chaque film avait été comptabilisé sous sa référence propre, aucun ne serait présent dans le top 250, même avec un gros écart entre les deux films (et qu'on aurait par exemple un 5M et un 3,65M au lieu de ce cumul monstrueux).

Ce film n'a donc pas sa place dans le top 200, même s'il y est officiellement selon le CNC.

En deux ans, "Le bataillon du ciel" (2 époques) cumule déjà 7 883 092 entrées, dont 1 936 744 sur 1948. Fin 1959, il a d'ors et déjà accompli sa carrière, avec 8 637 118 entrées. Même sans être du niveau du top 200, chaque film de ce diptyque est bien sûr un des plus gros succès sur 1947-48.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Ces films sont complètement oubliés.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
48 Le fabuleux destin d'Amélie Poulain 2001 8 527 435 France

Affiche du Fabuleux destin d'Amélie Poulain
Pour ce film, c'est le CNC qui s'est trompé (je ne sais pourquoi), et pas qu'un peu : fin 2002 le film est annoncé cumulant 9,19M d'entrées, il n'est corrigé qu'en 2004 avec le score de 8,52M! De plus une autre source du CNC indique un cumul légèrement différent... Etrange qu'un film si récent avec une classique carrière sur deux ans soit si mal documenté.
Son distributeur le surestime un peu à 8,636M d'entrées.

Le film est sorti sur la fin des vacances scolaires de printemps fin avril, avec plus qu'une seule zone en congé. Mais la presse est (globalement) enthousiaste, et le film est précédé d'une flateuse réputation. Sa sortie est réussie, avec un remplissage exceptionnel : 1 160 776 entrées sur seulement 432 salles (1 180 324 avec les avant-premières).
Mais c'est surtout le bouche à oreille du public qui fera la différence pour la suite de sa carrière : passant à 556 salles, la seconde semaine (1 191 646 entrées, avec le 8 mai mais sans vacances) est légèrement meilleure que la première, et si la troisième semaine est en franche baisse (674 444), par contre il ne baisse que légèrement chacune des quatre semaines suivantes, cumulant 5 102 751 entrées après sept semaines et réalisant alors encore 426 428 entrées hebdomadaires.
En semaine 10, il remonte fortement grâce à la fête du cinéma, ce qui lui permet de passer les 6 millions au box office. Il n'a pas quitté le top 2 hebdomadaire en deux mois et demi!
Et cette remontée restera profitable, il passera tout l'été ainsi que la rentrée dans le top 10 hebdomadaire, soit 22 semaines! Dont 18 semaines au-dessus des 100 000 entrées!
Il franchit les 7M la semaine du 1er août, les 7,5M le 4 septembre. Et en semaine 29 (en novembre!), alors qu'il n'a toujours pas quitté une seule fois le top 20 depuis 7 mois, il franchit les 8M.

Mais c'est loin d'être fini : en effet, il continuera sa carrière sur l'hiver, repassant top 14 la semaine de Noël et repassant 5 semaines consécutives au-dessus des 20 000 entrées hebdomadaires, franchissant les 8,3M début février, remontant au gré des récompenses et nominations (Césars et Oscars notamment en début 2002), franchissant fin février de nouveau les 40 000 entrées hebdomadaires (10 mois après sa sortie) avec de nouveau 4 semaines au-dessus des 20 000 entrées.
Au total, il sera en salle une année complète! Dont 39 semaines dans le top 20! Par contre, depuis 2003, il n'a été que très peu repris en salle.

Sa carrière internationale a été fabuleuse, à fin 2021, il cumule 22 420 085 spectateurs hors de France! Et avec 45 789 entrées de plus en 2021... Soit le second meilleur résultat d'un film francophone depuis au moins 1995 (derrière "Intouchables")... Il a approché les 6 millions d'entrées aux Etats-Unis (ce qui est rarissime pour un film en français), a atteint 3 216 620 entrées en Allemagne (sorti sur peu de copies, il ne fut au mieux que quatrième hebdo, mais il est resté 13 semaines entre 4ième et 10ième, quel destin!), un million au Royaume-Uni (là aussi rarissime pour un film en langue étrangère), 1,881M en Italie, 1,747M en Espagne, 1,3M au japon, 753 000 en Pologne, etc.

Et sa carrière continue au fil des décennies! Par exemple il est ressorti en Russie en 2023 pour encore près de 45 000 entrées de plus, et pour la St Valentin 2024 aux USA-Canada pour 44 633 spectateurs. Il porte ainsi son cumul fin février 2024 à 23 441 871 entrées hors de France!

Accueil internautes :
AC 7,8 (54 000). SC 7,1 (80 000). IMDB 8,3 (712 000). K 8,0 (244 000). FA 7,8 (155 000). D 8,7 (845 000).
Ce film est beaucoup aimé du public francophone et adoré ailleurs.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Petite reprise en 2018, et il tourne aussi depuis la fin du covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
49 Les choristes 2004 8 469 922 France

Affiche des Choristes
Le chiffre distributeur (Pathé) est surestimé de 280 000 entrées.

Remake du film de 1945 "La cage aux rossignols", qui fut un triomphe (avec plus de 5M d'entrées, en fin 2000, il était le 163ième plus gros succès depuis 55 ans), mais le genre est démodé, "La cage aux rossignols" oublié.
"Les choristes" est sorti sur une combinaison banale (pour 2004) de 326 salles, en dehors de vacances, avec un budget plutôt bas, que le film cumule en fin de carrière un million d'entrées suffirait à en faire un succès.

Dès la première semaine, le film réalise un excellent démarrage, avec près de 790 000 entrées (chiffres distributeur, avec la réserve sur un gonflage au vu de l'exagération par le distributeur des entrées cumulées), soit une énorme moyenne par salle. Du coup, en seconde semaine son parc de salle augmente très fortement à 522 salles, ce qui permet au film de se maintenir au-dessus des 750 000 entrées. Avec un excellent bouche à oreille il reste proche des 700 000 entrées les deux semaines suivantes, et remonte même un peu en cinquième semaine avec l'arrivée des vacances d'avril. Il chute assez fortement en sixième semaine, bizarrement car les vacances sont sur une plus grande zone géographique, mais comme il en est déjà à plus de 4 millions d'entrées, le film est déjà plus haut que tous les espoirs et une sacrée surprise.
Et ce n'est pourtant pas fini! Il se stabilise de nouveau dans la zone des 400 000 entrées hebdomadaires pendant 3 semaines, puis dans celle des 300 000 de nouveau pour trois semaines. Après 11 semaines passées dans le top 4 hebdomadaire, il cumule désormais 5,9M d'entrées.
Il passera encore 7 semaines au-dessus des 100 000 entrées (18 au total!), dont une grosse remontée au cours de la fête du cinéma. Il sera 21 semaines (5 mois!) dans le top 10 hebdomadaire, une sacrée performance dans les années 2000...
Un succès purement sur la durée et le bouche à oreille. La musique aura aussi été un gros succès.

Fin 2004, il cumule 8 432 827 entrées et est le 41ième plus gros succès des films sortis depuis 1945. Premier de l'année.
Il passe à 8,45M (CNC) fin 2005, et continue à grapiller des entrées depuis.

Il continue avec succès sa carrière à la télévision, avec en 2020, 16 ans après sa sortie, la meilleure audience annuelle d'un film sur France 2 avec encore 5,4M de téléspectateurs pour sa huitième télédiffusion.

"Les choristes" fut aussi un gros succès à l'étranger, avec 5 540 170 de choristes hors de France (à fin janvier 2023), dont plus d'un million d'Allemands (1 085 583 spectateurs, 11ième film français le plus vu depuis 1990), et surtout 1 530 792 Espagnols! Les 0,23M d'entrées estimées en Grande-Bretagne sont aussi un excellent résultat pour un film francophone. Et il ressortit en salle en Chine fin 2022, avec un joli succès de 226 102 entrées, une popularité toujours vivante.

Accueil internautes :
AC 7,4 (52 000). SC 6,0 (52 000). IMDB 7,8 (64 000). K 8,3 (123 000). FA 7,6 (85 000). D 9,3 (1 280 000).
Ce film est connu partout, et il est adoré en dehors des sites francophones, où il est aimé sur l'un et qu'un peu aimé sur l'autre. A noter sa grande popularité sur le site chinois et sa note extrêment élevée.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
50 Le dictateur 1945 8 421 260 USA

Affiche du Dictateur
En 1945, les films de Chaplin ne peuvent plus être diffusés en salle depuis 5 ans à cause de la censure (et à l'époque le seul écran existant est la salle de cinéma), mais lui et son personnage de Charlot ne sont pas oubliés pour autant. Chaplin est une super star, ses court-métrages sont encore dans toutes les têtes, et son dernier film ("Les temps modernes", 1936) avait été un grand succès.
De plus, "La ruée vers l'or" en version sonorisée est ressortie à Paris depuis le 15 novembre 1944, grâce à la fin de la censure, mais alors que les combats continuent sur le sol français (Paris a été libéré en août 1944); et cette reprise est un triomphe à Paris avec déjà 471 740 entrées parisiennes au moment où "Le dictateur" va sortir, et toujours dans le top 10. Très bon signe pour les débuts du "Dictateur", qui sortira dans la plus grande salle d'Europe.
La popularité de Chaplin est donc bien intacte en France (malgré les polémiques aux Etats-Unis), et "Le dictateur" est son premier film parlant, ce qui aiguise encore l'attente, qui dure depuis au moins 1940 et sa sortie américaine.
Enfin, le thème du film, caricaturant ouvertement Hitler, a fait couler beaucoup d'encre, et ce dès l'annonce du sujet en 1938, causant d'ailleurs des problèmes à Chaplin aux Etats-Unis (pays alors neutre) lors de la sortie du film en 1940, et par la suite. En avril 1945, le sujet est totalement d'actualité, Hitler est même encore en vie au moment de la sortie du film en France!

Cependant, l'accueil de la presse est partagée, une partie des critiques lui reprochant d'être désormais dépassé, en sortant après que les nazis aient commis leurs horreurs, crimes atroces qui rendent le film d'une caricature vaine et non drôle (Chaplin lui-même dira plus tard qu'il n'aurait pas tourné le film s'il avait su les atrocités que les nazis commettraient).
Affiche du Dictateur
"Le dictateur" sort en exclusivité au Gaumont Palace, plus grand cinéma d'Europe (avec 6000 places!). Le film est un immense succès, avec 92 686 entrées pour sa première semaine parisienne, dans cette seule salle! Mais ce triomphe est de courte durée à cause d'un évènement dû à la guerre (qui est toujours en cours en Allemagne et même sur le sol français)...
"Le 4 avril 1945 une nouvelle période s’ouvre pour le Gaumont Palace, les premières exclusivités. À l’affiche, « Le Dictateur » de Charles Chaplin est présenté en version originale. Le 12 avril 1945, le bâtiment est réquisitionné pour accueillir les prisonniers de guerre ainsi que les déportés. La presse évoque 200 000 personnes accueillies dans le cinéma jusqu’au 21 juin, date à laquelle l’exploitation du « Dictateur » reprend seule. Le 19 juillet, après sa sixième semaine d’exploitation, le film est présenté en version française. Son exclusivité prendra fin le 14 août. La revue La Cinématographie française informe que 585 000 spectateurs assistent au « Dictateur » en exclusivité dans cette salle." (extrait de "salles.cinema.com")

La suite de sa carrière française confirme le succès de son exclusivité parisienne : sur 1945 il sera premier calendaire avec 3 428 826 entrées. Fin 1956, "Le dictateur" cumule 5 010 028 entrées au box office français, ce qui en fait le second plus gros succès des sorties de 1945 (de peu derrière "La cage aux rossignols" avec Tino Rossi), et le 25ième plus gros succès de la période 1945-1956.

Le 16 juillet 1958, le film ressort. Cette fois-ci la presse est plus clémente avec le film. Quant au public, il vient de nouveau en masse, la reprise est un succès, avec 1 095 438 entrées de plus à fin 1958, pour un cumul de 6 105 466 spectateurs.
Fin 1959, la suite de sa reprise accueille encore 483 546 moustachus en salle, ce qui fait un box office de 6 589 012 spectateurs, et classe "Le dictateur" 11ième plus gros succès en France depuis 15 ans!

Pendant les 10 années suivante, le film a encore des projections pontuelles, ce qui améliore son box office à 6 690 151 entrées, le film est alors encore le 26ième plus gros succès, depuis 25 ans.

Le 6 septembre 1972, "Le dictateur" ressort. Et cette fois-ci, la presse est élogieuse. Le statut du film change, c'est désormais un classique du cinéma. Le public se déplace de nouveau, malgré la fréquentation plus basse et les 32 ans du film, encore 818 916 spectateurs paieront leur place pour le voir, sur 1972, où il est 40ième annuel! Et sa reprise continue en 1973, au 9 janvier (où il quitte le top 30) il cumule désormais 7 533 123 spectateurs.
Affiche du Dictateur
Il aura encore de petites reprises très fréquentes au cours des années 70, puis plus espacées : 01/01/1974 - 01/10/1975 - 22/06/1977 - 11/01/1978 - 02/04/1980 - 30/12/1981 - 29/10/1986 - 24/02/1993. Alors même que le film est diffusé à la télévision française au moins dès novembre 1983.
Fin 2000, il cumule désormais 8 030 641 entrées au box office français. Il est encore classé 39ième plus gros succès depuis 1945, soit désormais depuis 55 ans!

Et sa carrière n'est pas finie malgré les décennies passées! En effet, le 16 octobre 2002, il est de nouveau repris en salle, en version restaurée par MK2, et de nouveau, ce film vu et revu attire du public, avec 239 235 entrées (chiffre distributeur), portant son cumul à 8,23M d'entrées fin 2002 (et le maintenant à la 40ième place), puis à 8,27M fin 2003.

En 2011, il cumule 8 291 499 entrées.
Depuis 2012, il entre au programme de "Lycée et cinéma", ce qui a donné un coup de fouet à sa diffusion en salle, avec 55 201 entrées en 2012 plus 2013 (8 346 700 entrées cumulées).
Depuis il continue sa carrière de classique de catalogue tranquillement avec au minimum 1000 entrées annuelles et parfois des pics au-dessus des 10 000 entrées annuelles (dont 2017 et 2018 où il réalisa 37 000 entrées en deux ans).
Il a été de nouveau restauré et réédité en juillet 2019.


Accueil internautes :
AC 8,8 (26 000). SC 8,3 (33 000). IMDB 8,4 (206 000). K 8,1 (26 000). FA 8,6 (84 000). D 9,1 (60 000).
Adoré!


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.

Aidé sur la période par sa sélection dans le programme "Lycée et cinéma". Conséquence : nettement moins d'entrées pendant les deux années covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
51 Pour qui sonne le glas? 1947 8 274 759 USA

Affiche de Pour qui sonne le glas
Si aujourd'hui la guerre d'Espagne est un évènement historique, à la sortie du film ce sont des faits contemporains, de nombreux Espagnols vivent encore en France, certains ont participé à la libération de Paris avec le général Leclerc moins de trois ans plus tôt, et le thème du choix du sacrifice politique n'est pas quelque chose de théorique; bien que l'adaptation du livre atténue totalement le côté politique pro-communiste et anti-Franco, en se concentrant plus sur le couple.
Le film est sorti en 1943 aux USA, avec un très grand succès. Le roman date de 1940, mais n'est sorti en France qu'en même temps que le film.

"Pour qui sonne le glas" sortit le 20 juin 1947, et fut dès sa sortie puis sur la durée un immense succès, avec 1 835 103 entrées en 1947, puis 1 918 642 sur 1948, et il cumule 5 300 057 spectateurs après deux ans d'exploitation.
Dans les années suivantes, il continue à être diffusé, et en 6 ans et demi il a encore été vu par 567 833 spectateurs : fin 1956 il cumule 5 867 890 entrées, il est alors le 12ième film le plus vu depuis la libération de la France, et le troisième film américain!
En 1957 il gagne encore plus de 200 000 entrées, ce qui lui permet de franchir les 6M : 6 093 124 entrées. Il passe 11ième depuis fin 1944.
En 1958 et 1959, il est peu diffusé, et fin 1959 il est à 6 142 042 entrées et 14ième depuis fin 1944, 4ième film américain.

Et le film ressort l'été 1960, sortie qui a du succès jusqu'en 1961, et sur les deux années il réalise 1 100 227 entrées, plus encore 19 416 entrées en 1962, ce qui porte son cumul à un impressionnant 7 261 685 spectateurs!

"Pour qui sonne le glas" n'aura pas été qu'un succès lié à l'actualité, il devient au fil des années un classique régulièrement reprojeté avec succès.
Sur l'année 1966, il réalise encore 343 205 entrées, le film est sorti il y a près de 20 ans pourtant. Son cumul est alors de 7 888 709 entrées.
Et sur 1967, il ajoute encore 167 196 spectateurs, avec un cumul dépassant les 8M : 8 055 905 entrées!

Il n'aura plus de grosse reprise, mais continuera à être diffusé : fin 1969, il cumule 8 178 151 entrées, il est encore 12ième depuis fin 1944 (25 ans), et septième film américain de la période.

Mais peu à peu le film est moins proposé, le style mélodramatique passe de mode. Et au vingt-et-unième siècle, il n'est plus guère projeté, et depuis au moins 2011 il n'a eu aucune entrée.

Accueil internautes :
AC NS. SC 6,7 (400). IMDB 6,9 (9 000). K 7,1 (1257). FA 6,3 (3000). D 7,4 (1000).
Malgré ses stars, ce film est globalement oublié (en dehors des pays anglosaxons).


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
52 Rien à déclarer 2011 8 140 813 France

Affiche de Rien à déclarer
Premier film de Dany Boon en tant qu'acteur, scénariste et réalisateur depuis "Bienvenue chez les Ch'tis" trois ans plus tôt, bien sûr on s'attend à un gros démarrage.

Le film sort d'abord en avant-première dans le Nord-Pas de Calais (et en Belgique), très gros succès où il réalise le second meilleur jour après "Bienvenue chez les Ch'tis" et 309 317 entrées en première semaine. Dans le même temps il réalise environ 211 000 entrées en Belgique, excellent pour un film francophone.
Sa première semaine en sortie nationale, pour le début des vacances de février, il réalise 2 587 056 entrées (cumul de 2 896 373), bien sûr c'est excellent, mais avec 1036 salles et l'attente on pouvait espérer même un peu plus, il est clair qu'il ne sera pas un phénomène jamais vu comme le fut "Bienvenue chez les Ch'tis". Ceci dit, avec le 17ième meilleur démarrage de tous les temps malgré une forte avant-première dans le Nord-Pas de Calais (8ième si on inclut la semaine d'avant-première régionnale), ce score reste exceptionnel! Le travail est fait, et les salles sont remplies.
La suite de sa carrière sera classique (dans cette liste pleine de triomphes aux carrières hors normes, on peut chicaner en comparant avec meilleur, mais en comparant avec la plupart des films ce fut une carrière classique pour un très gros démarrage, même si on voit qu'il n'y a pas eu d'effet positif de bouche à oreille), avec des baisses pendant les vacances (trois semaines au-dessus du million d'entrées), une grosse chute à la fin de celles-ci, et une fin de carrière rapide (9 semaines dans le top 20, il ne profitera pas des vacances d'avril).
Un succès rapide avec un tiers de ses entrées en première semaine.

La comparaison avec "Bienvenue chez les Ch'tis" a fait de l'ombre à l'énorme succès de ce film, et son triomphe au box-office a été éclipsé cette année-là par le phénomène "Intouchables", alors que le box-office de "Rien à déclarer" garantit habituellement une place de premier annuel.
C'est le cinquième plus gros succès des années 2010!

Lors de sa première télédiffusion publique en mai 2013, il réalise la meilleure audience annuelle d'un film avec 10M de téléspectateurs. En 2020, il attirait encore 6,7M de téléspectateurs devant le petit écran.


En Belgique, avec environ 800 000 entrées en salle, ce fut un gros succès pour un film francophone.


Accueil internautes :
AC 5,2 (22 000). SC 4,2 (23 000). IMDB 6,4 (14 000). K 7,1 (18 000). FA 6,0 (5600). D 7,3 (2200).
Ce film est un peu aimé ou pas aimé, en dehors des russophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

Essentiellement en 2017.


Titre Année de sortie Entrées Pays
53 Violettes impériales 1952 8 125 846 France

Affiche de Violettes impériales
"Violettes impériales" est une opérette, avec comme vedette principale Luis Mariano.
On l'a peut-être oublié, mais Luis Mariano (Basque espagnol, vivant en France à l'époque de ses succès) est une super star des années 50, le "roi de l'opérette". Il triomphe au théâtre à travers la France, vend des millions de disques, déplace des foules monstres lors de ses tournées en Amérique latine... Ses succès sont alors connus de tous (Le chanteur de Mexico, La belle de Cadix, ...). Il incarne une certaine joie de vivre ensoleillée, et séduit particulièrement le public féminin.
Au cinéma, dès 1949 "Fandango" est un joli succès avec plus de 2,6 millions de spectateurs, de même que "Je n'aime que toi" (2,1M), suivi de "Pas de week-end pour notre amour" (en baisse à 1,3M).
En 1951, sortie de sa quatrième comédie musicale en moins de trois ans, et le public n'est pas lassé, loin de là, car "Andalousie" sera un succès nettement plus fort, et même un triomphe qui est encore dans le top 200 (voir dans cette liste à 5,735M d'entrées). Et quelques mois après sort "Rendez-vous à Grenade" qui dépasse les 2,3M.
"Violettes impériales" est donc le sixième film musical de Luis Mariano en trois ans. Il précède de seulement de 11 mois "La belle de Cadix" (qui cumulera 4 329 447 entrées à fin 2016), et toujours en tant qu'acteur principal Luis Mariano sortira 6 autres films dans les années suivantes (dont "Le chanteur de Mexico" en 1956 et ses 4 780 860 entrées à fin 2015), avec un impressionnant cumul de 44 millions de spectateurs pour ses films musicaux sortis entre 1949 et 1958!

Sorti le 12 décembre 1952, alors que d'autres films avec Luis Mariano étaient toujours à l'affiche en France, il fut 37 semaines dans le top 30 hebdomadaire au cours de 1953. En cumul sur 1953 il fut quatrième annuel (derrière trois films avec Fernandel!) et réalisa 4 432 985 entrées.
En 1954 il eu 877 057 entrées. Après deux ans d'exploitation, en décembre 1954, il cumule 5 851 848 entrées.
Affiche de Violettes impériales

Pochette du disque 33T des chansons du film, toutes chantées par Luis Mariano.

Sa carrière continua fort en 1955 et 1956; et fin 1956, "Violettes impériales" cumulait 6 699 635 entrées; puis fin 1957 il approche les 7 millions avec 6 981 614 fans d'opérette. Fin 1958, il réalise encore 346 461 entrées, et il en est à 7 328 075 entrées.
Fin 1959, le film totalisait 7 542 835 entrées, et il est alors le 6ième plus gros succès depuis 15 ans!
On voit que sa carrière dura au cours des années 50, ce ne fut pas un succès sur seulement quelques années.

Mais son succès continua aussi sur les années 60, et fin 1969, "Violettes impériales" a franchi les 8 millions (8 024 502), il est alors le 15ième plus gros succès en France depuis 1945, soit en 25 ans!

Il fera donc un peu plus de 100 000 entrées encore entre 1970 et 1999. Mais depuis longtemps il n'est plus guère diffusé (sa carrière n'a plus progressé au XXIième siècle, par exemple 19 entrées au cours des années 2010...).

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. M NS.
Ce film est complètement oublié, la mode de l'opérette est passée.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Et proche de zéro (19 entrées en 2017 et c'est tout).


Titre Année de sortie Entrées Pays
54 Les couloirs du temps - Les visiteurs 2 1998 8 039 466 France

Affiche des Visiteurs 2
Suite au méga triomphe des Visiteurs (second meilleur score d'un film français depuis au moins 1943), qui a fait son incroyable score grâce au bouche à oreille, l'attente du public est très forte, on s'attend à un démarrage canon, d'autant que le fim sort pour les vacances de février.

Pas de déception au niveau du box-office, les spectateurs se précipitent dès les premiers jours, et sur 600 salles en une semaine il attire déjà 2 623 872 spectateurs (avec très peu d'avant-premières), record du meilleur démarrage, en éclatant le record datant de 5 ans de Jurassic Park de plus de 400 000 entrées! "Les visiteurs" n'avait dépassé ce cumul qu'en cinquième semaine!
Par contre du côté des avis, c'est globalement la déception, et "Les visiteurs 2" est nettement moins aimé que le premier film.
Bien sûr avec un tel démarrage, on ne s'attend pas à ce qu'il se maintienne comme l'avait fait le premier film, mais le passage des 10 millions parait désormais possible, ce que seulement quatre films français avaient réussi à faire à l'époque!
La baisse en seconde semaine est modérée, ajoutant 2 081 051 spectateurs à son total, les 10 millions toujours en ligne de mire.
La troisième semaine subit une baisse un peu plus forte (et il passe second derrière le phénomène "Titanic" en huitième semaine, malgré encore 1 355 953 entrées), la quatrième semaine aussi où il passe sous les 900 000 entrées, et le film ne se stabilise pas une fois passé les vacances, il continue à baisser de semaine en semaine, d'une manière assez classique à notre époque après un tel démarrage, mais du coup la barre très haute des 10 millions ne peut pas être passée avec simplement des maintiens classiques.
Il passe huit semaines au-dessus des 100 000 entrées, neuf au-dessus des 50 000 entrées (contre un incroyable 47 semaines pour "Les visiteurs"!).

Grâce à son démarrage hors norme, il passera les 8 millions, ce qui est bien sûr monstrueux si on ne le compare pas au résultat du premier film.
A la fin de l'année, le film est 38ième depuis 1943 ("Le dictateur" le dépassa lors de reprises ultérieures) et 15ième film français, on ne s'est pas assez rendu compte de son cumul hors norme car cette année il y eut "Titanic" et "Le dîner de cons" qui firent encore mieux, mais plus de 8 millions, c'est un résultat de n°1 annuel.

Il continue à avoir du succès à la télévision : en 2020 lors de sa 15ième télédiffusion il attire encore 6,23M de téléspectateurs!

Accueil internautes :
AC 4,4 (11 200). SC 4,7 (27 000). IMDB 6,2 (11 000). K 7,2 (25 000). FA 4,6 (4400). D 7,1 (2515).
Ce film n'est pas ou peu aimé, en dehors des russophones. La chute par rapport au premier est générale, et parfois énorme (3,4 points de moins sur Allociné).


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.



Trente sept films entre 7 000 000 et 8 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
56 Le boulanger de Valorgue 1953 7 889 091 France

affiche du Boulanger de Valorgue
Huit mois plus tôt, "Le petit monde de Don Camillo" est sorti en France, et il triomphe encore et toujours au box office national chaque semaine. Fernandel est déjà une star depuis les années 30, et avec Don Camillo il atteint le sommet de sa popularité. "Le boulanger de Valorgue" est garanti d'avoir du succès, mais sera-t-il un classique succès à deux millions ou ira-t-il plus haut? Rien n'est certain, d'autant que cette année sortira aussi la suite très attendue de Don Camillo, et qu'au total en 1953 ce sont quatre nouveaux films avec Fernandel qui sont attendus (dont l'un - "Carnaval" - fera 2,1 millions d'entrées d'ailleurs).

Le film sort le 27 février en exclusivité, et commence bien sa carrière. Rapidement il monte en puissance et mi-février il déjà est premier hebdomadaire en approchant les 300 000 entrées sur la semaine.
En avril, il a déjà passé son premier million d'entrées, il est clair qu'il fera plus de trois millions de cumul.
Les deux millions sont franchis en mai! Le film est très régulier.
Les trois millions sont atteints en juin, alors même que "Le retour de Don camillo" est déjà sorti, et que "Le petit monde de Don Camillo" poursuit son incroyable carrière!
Pendant l'été, les deux Don Camillo triomphent et "Le boulanger de Valorgue" est en retrait, mais à la rentrée, il remonte au box office hebdomadaire, certaines semaines voyant les trois films avec Fernandel dans le top 10 des films les plus vus.
La sortie de "Carnaval", troisième film de l'année avec Fernandel, impacte nettement moins la carrière du "Boulanger de Valorgue", qui repasse au cours de l'automne plusieurs fois au-dessus des 100 000 entrées hebdomadaires. Puis en fin d'année, le film est de nouveau moins diffusé.
Il termine 1953 avec 4 588 059 entrées. Un énorme score en 10 mois!
Et quelle année 1953 pour Fernandel : le premier au box office est "Le retour de Don Camillo", le second est "Le boulanger de Valorgue" et le troisième plus gros succès sur 1953 est "Le petit monde de Don Camillo"! Et ce n'est même pas tout, puisque "Le fruit défendu"(1952) est 15ième, "Carnaval" 36ième et "Coiffeur pour dames" (1952) 65ième!
affiche du Boulanger de Valorgue
Sur l'année 1954, "Le boulanger de Valorgue" attire encore 907 651 spectateurs.
Et après 24 mois d'exploitation, le film cumule 5 560 595 entrées, ce qui pour les sorties de 1953 en fait le troisième plus gros succès de la période (derrière "Sous le plus grand chapiteau du monde " et "Le retour de Don Camillo", les deux autour de 6,9M d'entrées en 24 mois).
Bien sûr sa carrière va continuer un peu sur les années suivantes, comme habituellement à l'époque pour les gros succès. Fin 1956, le film cumule 5 971 868 spectateurs. Il est alors le 11ième plus gros succès depuis fin 1944 en France, donc digne d'une place de n°1 annuel.

En juillet 1957, le film ressort, et arrive même deux semaines à être premier hebdomadaire. Sur l'année 1957, il ajoute 452 642 entrées à son cumul, qui passe à 6 424 510 entrées. Il est alors le huitième plus gros succès en 13 ans.
Fin 1958, son cumul est désormais de 6 596 261 entrées. Et fin 1959, son box office atteint 6 678 980 spectateurs, neuvième en 15 ans.

Le film ressort de nouveau, en 1962, et avec 403 522 entrées de plus sur 1962, à la fin de l'année il cumule désormais un magnifique boxoffice de 7 294 853 spectateurs! Et il se rapproche de plus en plus du score du "Retour de Don Camillo" (qui n'a pas eu de reprise) pour la seconde place des sorties de 1953...
Sans autre grosse reprise, il continuera à attirer les spectateurs d'année en année pendant la décennie 60. Fin 1969, il cumule désormais 7 871 854 entrées, sa carrière quasiment terminée. Il est alors le seizième plus gros succès en 25 ans! Et il est passé devant "Le retour de Don Camillo", pour devenir le second meilleur box office des sorties de 1953.
Ce film est le troisième plus gros succès de Fernandel, pourtant loin d'être le troisième titre de l'acteur le plus connu de nos jours en France.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Ce film est oublié des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
57 Un indien dans la ville 1994 7 888 024

affiche d'Un indien dans la ville
Le film sort pour Noël, le 14 décembre 1994, avec pour seule réelle concurrence familiale "Le roi lion", qui est sorti depuis plus d'un mois déjà, mais qui est un succès phénoménal et continue à attirer en masse! L'autre sortie familiale est "L'étrange Noël de Monsieur Jack", sorti une semaine avant "Un indien dans la ville", mais qui ne rameutera pas les foules avant et pendant les vacances (250 000 entrées en 24 jours, 455 000 en plus d'un an; il se rattrapera cependant au fil des ans et des reprises : après plus de dix ans il dépassera le million d'entrées!). "Un indien dans la ville" se positionne donc en alternative familiale pour ceux qui ont déjà vu "Le roi lion", ainsi que pour le public des comédies, et Thierry Lhermitte est déjà une star (avec entre autres succès les films du Splendid, mais aussi "Les ripoux" (et sa suite), son plus gros succès avec près de 5,9M d'entrées!), et Patrick Timsit attire aussi le public adulte. Si le film plait, il a de quoi faire un joli score.

Sa semaine précédent les vacances (commençant le mardi soir cette année-là) est tout à fait réussi, avec 556 503 entrées (561 339 avec avant-premières). Avec les vacances à suivre, les 3 millions sont éventuellement possibles, ce qui serait excellent et en ferait le troisième plus gros succès de Lhermitte au box office! Et en ferait le septième plus gros succès de 1994, et le second film français (derrière "Léon")!
Sa semaine de vacances complète ne dément pas les espérances, avec 906 834 entrées, les 3M sont toujours possibles.
Et sa seconde semaine de vacances complète est totalement excellente, avec 1 156 548 entrées, le film progresse franchement au lieu de baisser légèrement, signe d'un bouche à oreille exceptionnel! A la sortie des vacances, avec plus de 2,6M d'entrées, les 4M deviennent plausibles (même si loin d'être faits).
En effet, habituellement, ce genre de film chute très fort à la sortie des vacances (qui se terminent cette année-là un mardi, en même temps que la semaine cinéma). Cependant, "Un indien dans la ville" fera la différence à la reprise des cours, en attirant 550 022 personnes la semaine post-vacances et devenant n°1 hebdomadaire pour la première fois en semaine 4! Signe que le public adulte suit aussi.
Et le phénomène s'emballe, les médias parlant du succès exceptionnel, avec une remontée en semaine 5 à 586 018 entrées! Toujours premier, et plus de 3,7M d'entrées!
affiche d'Un indien dans la ville
Et le bouche à oreille continuera son oeuvre, avec encore deux semaines au-dessus des 400 000 entrées et n°1, pour un cumul en sept semaines de 4,6M d'entrées!
Puis "Un indien dans la ville" enchainera cinq semaines au-dessus des 300 000 entrées, avec l'arrivée des vacances de février qui le fera même remonter à 466 908 entrées. Et après 12 semaines, il cumule un énorme et inespéré box office de 6 607 237 entrées!
Deux semaines plus tard il passe les 7M.
Il passera 15 semaines au-dessus des 100 000 entrées et dans le top 10!
Il sera 20 semaines dans le top 20, et ne chutera franchement qu'en mai, car en avril il remontera encore lors de sa troisième période de vacances scolaires! Il passera alors les 7,4M.
Et il se stabilise, passant tout le mois de juin dans le top 30 autour des 10 000 entrées, et remontant même à 29 161 entrées pour la fête du cinéma, plus de 6 mois après sa sortie, passant les 7,5M de cumul.
La fête du cinéma n'est pas un bref pétard, mais le relancement de sa carrière pour l'été, où il remonte même dans le top 10 en juillet et passe 7 semaines au-dessus des 30 000 entrées! Il franchit les 7,8M en août, 8 mois après sa sortie!
Il ne quittera le top 30 qu'en septembre...

La chanson du générique "Chacun sa route" a été un gros tube, et cela a sans doute aussi aidé un peu au succès du film (le clip reprenant quelques extraits du film).

Fin 1995, il cumulait 7 871 904 entrées, second des sorties de 1994 derrière le monstrueux "Roi lion", plus gros succès de Lhermitte et surtout 36ième plus gros succès depuis 51 ans! Le triomphe du "Roi lion" sur Noël 1994 a un peu eclipsé la performance incroyable de cet "Indien dans la ville".

Un remake fut tourné en 1997 par les productions Disney, avec un résultat correct au box office américain ("Un indien à New-York", sorti en 1998 en France dans l'anonymat total - environ 12 000 entrées).

Accueil internautes :
AC 5,6 (20 900). SC 5,3 (29 400). IMDB 5,6 (4400). K 6,8 (1900). FA 4,3 (3900). D 7,5 (1300).
Le film n'est pas tellement aimé des internautes, alors qu'en 1994 le film avait eu un bon bouche à oreille positif de la part du public.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.



Titre Année de sortie Entrées Pays
58 Pinocchio 1946 7 854 661 USA

affiche du Pinocchio de Disney
C'est le second long métrage animé de Disney à sortir en France (après Blanche-Neige en 1938 et repris en 1944). Il est sorti aux USA dès 1940 (et même ressorti en 1945), l'occupation a empêché sa sortie française, qui a finalement lieu le 22 mai 1946 pour son exclusivité parisienne. La reprise de "Blanche-Neige et les sept nains" est un franc succès depuis plus d'un an, ce film devrait attirer aussi le public au fil des mois, très peu de film d'animation de long métrage ont été présentés au public français, cela reste un petit évènement.

A la fin de 1946, il cumule 2 147 585 entrées.
Et après 24 mois d'exploitation, "Pinocchio" (alors appelé "La merveilleuse aventure de Pinocchio") a attiré 3 087 811 spectateurs, soit le seizième plus gros succès des sorties de 1946 sur la même durée d'exploitation. Donc un vrai succès, mais loin d'être un triomphe.
Ensuite, je manque d'information, plusieurs sites annoncent que "Pinochio" est ressorti aussi le 4 juillet 1954 (bien que je ne trouve pas trace du box office du film cette année-là).
Ce qui est certain, c'est qu'au moment de sa reprise fin 1963, "Pinocchio" cumulait 3 596 049 entrées. Donc si "Pinocchio" est ressorti en 1954, sa reprise a été basse (d'où l'absence de trace) d'autant que les films à succès duraient plus de 24 mois en première exploitation et que "Pinocchio" a eu en première exploitation plus que les 3 087 811 spectateurs de ses 24 premiers mois.
Et à titre de comparaison, en 1956 il y avait 10 films sortis en 1946 qui dépassaient déjà les 4 millions (dont deux films au-dessus des 6M).
affiche du Pinocchio de Disney
Sa reprise de 1963, en fin d'année pour profiter de Noël, est un joli succès, avec 329 835 entrées dès 1963, plus 518 713 entrées en 1964 (soit 848 548 en 13 mois), portant le cumul de "Pinocchio" à 4 444 597 entrées à fin 1964.
A terme, lors de cette reprise, il cumulera au total 1 011 547 entrées, ce qui portera le total de son box office à 4 607 596 criquets.

"Pinocchio" ressort pour Noël 1975, avec un nouveau doublage. L'époque a changé, les carrières se font sur un temps plus court, avec des sorties massives, il faut donc réussir dès la première semaine. Et il envoit du lourd direct : 206 962 entrées la semaine avant les vacances, puis 307 955 entrées la semaine à cheval sur les vacances, et 531 062 entrées la semaine pleine vacances! En trois semaines il fait autant que la reprise de 1964 en plusieurs années!
Et pour sa semaine de sortie de vacances, c'est encore 236 293 entrées! Cette reprise à succès lui permet de franchir les 6 millions dès mi-janvier 1976.
Au total, en 13 mois "Pinocchio" aura été (re)vu par 1 949 104 Italiens en mal de paternité. Et à la fin de cette reprise, il cumule 6 606 927 entrées (et donc quasiment 2 millions d'entrées pour cette reprise, c'est grâce à cette reprise qu'il fit la différence d'avec de classiques succès).

"Pinocchio" patiente encore quelques années, respectant la stratégie de Disney avec ses meilleurs films, pour ressortir en mars 1983.
Il profitera bien des vacances de Pâques, avec quatre semaines au-dessus des 100 000 entrées. Certes ce n'est pas l'affluence des vacances de Noël, mais c'est très bien pour un film de 43 ans. Sur 1983, il fera 1 045 812 entrées, excellent, même si le méga champion "Blanche-Neige" en fera trois fois plus cette année-là (et même quatre fois plus en incluant 1984). Au 3 janvier 1984 (toujours en salle), il cumule 7 658 553 entrées, et il est 29ième au box office français depuis fin 1944 (et 6ième film d'animation).
En l'an 2000, il cumule 7 835 702 entrées.

Accueil internautes :
AC 8,0 (8700). SC 6,8 (25 000). IMDB 7,4 (135 000). K 7,6 (24 000). FA 6,8 (43 000). D 8,4 (44 000).
Malgré son âge, le film est toujours célèbre, et il est réellement apprécié, partout au-dessus de la moyenne des sites.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
59 L'âge de glace 3 - Le temps des dinosaures 2009 7 836 584 USA

affiche de L'âge de glace 3, le temps des dinosaures
"L'âge de glace" avait été un franc succès, avec 3 millions d'entrées; "L'âge de glace 2" avait été un triomphe, en doublant ce score et 6,6 millions d'entrées! Il allait être difficile de progresser encore, mais bien sûr le troisième film était très attendu!

Le distributeur choisit de sortir le film un vendredi, dernier jour de la fête du cinéma. Cette année-là, la fête était sur 7 jours, avec un passeport non nominatif donné lors de l'achat d'une place au tarif normal et pour les films suivants avec le passeport la place ne coutait plus que 3€. Bien sûr, en sortant le dernier jour avec un maximum de passeports circulants, le film allait avoir un très gros succès pour son premier jour.
Mais il dépassa toutes les espérance, avec 767 099 entrées, et une moyenne par salle monstrueuse de 980 spectateurs, battant largement le record du meilleur box office sur un jour de fête du cinéma (record tenant toujours), mais aussi réalisant le troisième meilleur score d'un film sur une journée à l'époque!
En trois jours de fin de semaine, il réalisait déjà 1 740 293 entrées, et en 5 jours 2 403 734 entrées. Sur lundi et mardi, il faisait plus que "L'age de glace 2", ce qui fait qu'en 5 jours le troisième épisode dépassait la semaine complète du second. Ca partait donc sur les chapeaux de roues, en avant pour dépasser les déjà magnifiques 6,6M du second film!

Et la suite de sa carrière ne déçut pas, le film se maintenant même mieux que le second (sorti en période de vacances d'avril, et chutant en fin de vacances), avec une seconde semaine à plus de 1,9M, et une troisième au-dessus des 1,1M. Il en était alors déjà à 5,459M d'entrées.
La suite de sa carrière fut classique, continuant à attirer les spectateurs pendant tout l'été, et une grosse chute logique à la rentrée scolaire.

Il est le second film d'animation qui ne soit pas une pure production Disney au box office français depuis fin 1944, derrière "Le monde de Némo" (ou premier si on considère les liens Disney-Pixar pour la distribution du "Monde de Némo"). Il est également le plus gros succès d'un film d'animation (sur une exploitation) non sorti pour Noël. Son succès fut nettement plus fort en France que dans son pays d'origine.

Accueil internautes :
AC 7,6 (28 000). SC 6,1 (28 000). IMDB 6,9 (230 000). K 7,5 (143 000). FA 6,4 (41 000). D 8,3 (212 000).
Film assez aimé sans être adoré sur la plupart des sites, mais réellement aimé sur Allociné et en Chine.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.



Titre Année de sortie Entrées Pays
60 Star Wars : épisode 1 - La menace fantôme 1999 7 835 365 USA

affiche de La menace fantôme, Star Wars épisode 1
Si les trois films des années 77-83 ont été des succès en France, c'est très loin du niveau atteint aux USA. Cependant en 1997, le temps a fait son oeuvre, les films sont devenus adorés du public français, et les reprises "édition spéciale" ont été des succès incroyables!
L'attente est donc très forte pour ce nouvel épisode, 14 ans après "Le retour du Jedi". Cependant, si pour les USA certains pensaient possible que "La menace fantôme" batte "Titanic" au box office, en France personne n'en espère autant (proportionnellement "Titanic" a fait un score plus énorme en France qu'aux USA, et la saga n'y est tout de même pas à un tel niveau de popularité qu'aux USA), mais on s'attend à un très gros démarrage, et peut-être une place de numéro un annuel (ce qui n'est pas arrivé aux trois premiers, même reprises incluses), mais il faudrait alors battre Astérix (sorti en début d'année), et 8,8M d'entrées paraissent élevés ("La guerre des étoiles", même avec son incroyable reprise de 1997 et toutes ses multiples reprises de 1979 à 1986, cumule moins de 6,5M d'entrées). D'autant que le film est sorti fin mai aux USA, il y est un gigantesque triomphe, mais il a déçu une partie des fans qui se déchainent contre lui, bien que le grand public lui y soit allé et retourné (sa carrière y a été excellente tout le long de l'été).
Le film sort en France le 13 octobre, les vacances de la Toussaint commencent le 30 octobre et durent une seule semaine, c'est l'heure de voir si l'attente pour le public français aura renforcé l'envie ou si certains médias auront saboté le désir. La curiosité fera qu'il sera un succès, mais parviendra-t-il à faire mieux que ses ainés?

Le démarrage est bien sûr foudroyant pour le premier jour, déjà 68 779 entrées d'avant-premières essentiellement la veille de sa sortie (le chiffre annoncé par le distributeur est très gonflé, à 113 075), et 450 531 (chiffre distributeur, donc sous réserve) premier jour! C'est bien sûr énorme, les fans sont là!
affiche de La menace fantôme, Star Wars épisode 1, 3D

Affiche présortie, bien excitante pour faire monter l'attente des fans.

Mais on est hors vacances scolaires, le mercredi est aussi le jour des enfants à l'époque, il faut voir si sur la semaine complète il se maintiendra bien.
Et effectivement, sur sept jours, même si logiquement le coefficient n'a rien de bon (d'autant que le chiffre distributeur parait bien exagéré au vu de l'exagération sur le chiffre d'avant-premières), il est suffisant pour un énorme box office de 2 158 017 entrées, 2 226 796 avec les avant-premières!
Un score monstrueux, plus gros démarrage d'un film étranger (avec les avant-premières), et seulement battu l'année précédente par "Les visiteurs 2" et en début 1999 par "Astérix et Obélix contre césar", deux films qui ont dépassé les 8 millions d'entrées! Cependant, ces deux films réalisent quand même nettement plus, avec 2,656M et 2,718M d'entrées. Avec pour ces deux films deux jours de vacances sur une partie de la France dans leur résultat de première semaine, mais une semaine et demi à deux semaines de vacances sur la France complète à venir, contre une seule pour "La menace fantôme". Il faudrait donc que "La menace fantôme" se maintienne mieux que ces deux films pour parvenir aux 8M.
On peut aussi comparer avec "Jurassic Park", qui a fait légèrement mieux sur 7 jours mais légèrement moins avec les avant-premières, et qui est aussi sorti pour les vacances de la Toussaint, et qui cumulera 6,53M d'entrées (avant sa reprise en 3D). L'objectif est donc de faire aussi bien.

La seconde semaine est encore hors vacances, et avec une baisse d'un tiers, à 1 484 781 entrées, on sait désormais que les 5 millions seront fait, soit le meilleur score en exclusivité d'un film de la saga!
Pour sa première semaine à cheval sur les vacances, il perd 20% (1 180 994 entrées) et approche les 5M! Avec un cumul de 4 892 571 entrées, les scores finaux de "L'Empire contre attaque" et du "Retour du Jedi" sont déjà dépassés!
En seconde semaine à cheval de sortie de vacances, il perd encore 20% (947 824 entrées), et il cumule 5 840 395 entrées. Le score en soit est énorme pour la saga, mais l'espoir de finir premier de l'année s'éloigne, il faudrait un excellent maintien post-vacances, ce qui a l'air mal engagé au vu de son évolution car les vacances sont finies.
Avec -41% la semaine suivante, malgré le 11 novembre un jeudi, on sait qu'il ne pourra pas battre Astérix, même s'il dépasse encore le demi-million (557 175) et qu'il est toujours premier hebdomadaire pour la cinquième fois.
Et la forte chute de -56% la semaine suivante enfonce définitivement le clou! il passe même second, derrière "Jeanne d'Arc" qui aura baissé moins vite. Cependant, avec 6 642 205 entrées, il est désormais le plus vu des 4 films de la saga! Et il aura mieux tenu que "Jurassic Park" battu. Donc quoiqu'il arrive, le reste n'est que cerise sur le gâteau!
Il continuera à baisser assez vite, puis se maintiendra bien pour les vacances de Noël.

affiche de La menace fantôme, Star Wars épisode 1, 3D

Une affiche américaine annonçant la reprise en conversion 3D.

A propos des chiffres, ceux donnés par le distributeur ont semble-t-il été surestimés d'environ 160 000 entrées (7,215M au 11 janvier 2000, et 7,303M de cumul final). Tout comme ceux donnés par le bilan du CNC : de 7,25M en fin 2000, le résultat monte à 7,26M en fin 2002 (reprises lors de la sortie de "L'attaque des clones"?), pour descendre à 7,15M en fin 2004, 110 000 entrées de moins! Puis il remonte à 7,19M en 2005 (sortie de "La revanche des Siths"), puis passe à 7,21M en fin 2007 pour repasser à 7,19M l'année suivante... et remonter à 7,21M en fin 2009! Pendant quelques années, c'est le yoyo entre lui et "La revanche des Siths" pour celui qui a fait le plus d'entrées.
Selon deux autres sources différentes du CNC aussi, le film aurait fait à fin 2000 soit 7 204 692 entrées, soit 7 133 354 entrées (et je ne sais pas quel est le chiffre corrigé, mais d'après les résultats des bilans du CNC après rectifications, 7,133M parait plus plausible).

Quoiqu'il en soit, en 2012, c'est la mode des conversions 3D, et "La menace fantôme" sera le premier film de la saga à ressortir ainsi (et le dernier car cette mode a été très courte, et si les reprises en salle ont attiré du monde au début, les ventes de blue-ray 3D n'ont pas décollé alors que c'était le but final, et ces conversions coûtent tout de même cher).
Là aussi, le chiffre de sa reprise varie légèrement selon les sources (623 707, 621 884, ou 620 913 entrées), quoiqu'il en soit la reprise est un succès (malgré une campagne d'"anti" sur internet, anti-Menace fantôme et anti-conversion 3D), second box office de toutes les reprises en conversion 3D qu'il y avait eu et aura en France (score entre ceux de "Titanic" et du "Roi lion").
Cette reprise lui permit de dépasser "Tarzan" pour être le second plus gros succès des sorties de l'excellente année 1999, de devenir le huitième plus gros succès des films sortis dans les années 90 en France, et carrément le troisième plus gros succès d'un film étranger des années 90!


Accueil internautes :
AC 7,6 (56 000). SC 6,2 (66 400). IMDB 6,5 (791 000). K 7,9 (302 000). FA 6,2 (103 000). D 8,2 (114 500).
Film globalement apprécié, moins chez les anglosaxons.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
61 Tarzan 1999 7 822 887 USA

affiche de Tarzan (1999)
Cette nouvelle version de Tarzan sort le 24 novembre en tant que "Disney de Noël". Il n'a pas de réelle concurrence sur le créneau familial, la chanson de Phil Collins marche bien, et le film sorti en juin aux USA a été un joli succès (public et critique). Globalement les Disney marchent mieux en France qu'aux USA, il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir sur le succès du film qui devrait jouer son rôle de locomotive de Noël auprès du public familial. "Mulan" sorti l'an dernier à la même période a réalisé 5,76M d'entrées, c'est l'objectif.

Dès la première semaine, cela annonce du lourd : 1 397 671 entrées (1 408 889 avec avant-premières) quand "Mulan" n'en faisait pas un million. En deux semaines, grâce à une petite baisse (1 172 945 en seconde semaine), "Tarzan" cumule 2 581 834 entrées, près d'un million de plus que "Mulan"!
Il enchaine une troisième semaine excellente, proche du million (984 178), et avant même les vacances il cumule déjà 3 566 012 spectateurs! Il creuse encore l'écart avec "Mulan"! En comparant avec "Le bossu de Notre-Dame" (sorti aussi à la même période, et qui lui cumule 6,8M et premier de 1996!), là aussi "Tarzan" part sur de meilleures bases! On est même proche du score du "Roi lion" après 3 semaines, mais celui-ci avait eu un moins fort départ mais était plus haut à l'approche des vacances. En tout cas, les 6M semblent être un minimum désormais!

Avec l'arivée des vacances, il remonte au-dessus du million à 1 222 082 entrées, et se stabilise au creux des vacances à 1 171 566 entrées. Il confirme qu'il ne rejoindra pas les cimes du "Roi lion", mais avec encore 826 477 entrées en fin de vacances en semaine 6, et un cumul post vacances de 6 786 137 entrées, c'est d'ors et déjà un triomphe, et le haut du panier des "Disney de Noël"!
Sa suite de carrière sera classique (baisse rapide avec 286 546 entrées en semaine 7, mais tout de même un total de 9 semaines au-dessus des 100 000 entrées, stabilisation pendant les congés de février, puis dans les tréfonds du box-office dès mars, avant les reprises lors de l'été où il ajoute environ 150 000 entrées).

Fin 2000, il est second des sorties de l'année 1999 derrière "Astérix et Obélix contre César"; puis il sera battu par "La menace fantôme" lors de sa reprise 3D ("Tarzan" n'aura pas de reprise) pour devenir troisième. Mais il a fait un score de n°1 annuel! Et, derrière "Le roi lion", il est le second plus gros score en une seule exploitation d'un film d'animation de chez Disney!

Accueil internautes :
AC 7,8 (15 000). SC 6,9 (31 000). IMDB 7,3 (209 000). K 7,6 (42 000). FA 6,8 (34 000). D 8,6 (1000).
Film aimé (peu connu en Chine).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Et même presque zéro : que 25 entrées en 2019 en tout et pour tout en 5 ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
62 Le gendarme de Saint-Tropez 1964 7 811 485 France  Italie

affiche du Gendarme de Saint Tropez
Louis De Funès n'est pas encore une star au moment de la sortie de ce film, "Le gendarme de Saint Tropez" est une petite production, aux seconds rôles mal payés, le tournage a eu lieu en juin et juillet, la musique enregistrée en août, et la sortie le 9 septembre. Un film rapidement réalisé et sorti, pas attendu pour monter bien haut, le million serait déjà tout à fait satisfaisant (dans les eaux de ce qu'à fait "Pouic-Pouic" sorti en novembre 63 et de ce qu'est en train de faire "Faite sauter la banque" sorti en février 64 - même si les deux films cumuleront finalement autour des 2M suite aux reprises grâce à la gloire qu'acquerra De Funès à partir du "Gendarme de St Tropez").

En sortant le 9 septembre, la période est encore creuse, juste avant que la fréquentation monte, le film en profite pour prendre la tête du box office national, sur seulement 9 salles, ce qui est une bonne surprise, avec 66 278 entrées, ce qui correspond à un lancement réussi (mais pas éclatant).
Puis il passe second avec 91 861 entrées sur 14 salles, l'élargissement se passe bien. Puis sur 23 salles, il dépasse les 100 000 entrées; puis sur 26 salles il est au-dessus des 125 000. Il cumule plus de 500 000 en cinquième semaine, le film fonctionne mieux que ne l'avaient fait "Pouic Pouic" et "Faites sauter la banque" à leur sortie. Le réalisateur a eu raison d'imposer De Funès, dont l'interprétation du rôle plait beaucoup au public.

Trois semaines plus tard, à l'occasion de la Toussaint, le film s'offre sa première semaine au dessus des 150 000 entrées, son cumul dépasse alors les 900 000, autant dire que le succès du film ne fait que commencer, et c'est une sacrée surprise; De Funès est ravi, le succès de bouche à oreille du film venant pour beaucoup de sa prestation.
La semaine suivante, "Le gendarme de Saint-Tropez" fait sa meilleure semaine avec 166 435 entrées (43 salles) et dépasse largement le million, alors même que sort un nouveau film avec De Funès (partageant l'affiche avec Jean Marais) : "Fantomas", qui cartonne d'entrée de jeu (164 446 entrées sur 16 salles!), grâce à Jean Marais ou grâce à De Funès? En tout cas, De Funès place deux films en tête du box office hebdomadaire, chose rarissime, clairement l'acteur est en train de devenir célèbre... la première marche vers les étoiles?

La semaine suivante, les 200 000 hebdomadaires sont passés pour la première fois! Et "Fantomas" dépasse les 500 000 en deux semaines! Les deux films, au lieu de se faire concurrence, se portent mutuellement!
Fin décembre, les nombreuses nouveautés font baisser "Le gendarme de Saint Tropez" dans le classement, mais après plus de trois mois il s'accroche toujours et passe les 2M!
Il aura été 7 fois n°1 de la semaine! Pas mal pour un petit film sans prétention!
On réfléchit déjà au scénario d'une suite, pour la tourner rapidement, avec plus de moyen (tournage à l'étranger, le premier film s'étant bien vendu à l'international).
affiche du Gendarme de Saint Tropez
Le film est 21 semaines consécutives dans le top 10! Il n'aura été qu'une seule fois au-dessus des 200 000. Et en 22ième semaine, 11ième hebdomadaire et encore 62 706 entrées, il cumule déjà 2 600 711 entrées, avec une magnifique stabilité, le film a encore de beaux jours devant lui, d'autant qu'on est que début février et qu'il devrait bien marché de nouveau au cours de l'été. A la même date, "Fantomas" approche des 2M, le commissaire est plus rapide que le gendarme, on verra qui aura le plus de jambes.

En mars, "Le gendarme de St Tropez" est toujours aussi stable, il n'a toujours jamais été sous les 50 000 entrées par semaine (alors que "Fantomas" passe en dessous pour la première fois)! Il restera 28 semaines (plus de 6 mois) consécutives au-dessus des 50 000 entrées! Sur la période il aura été 26 fois dans le top 10!

Fin mars, c'est la sortie du "Corniaud" en grande pompe. Bourvil est déjà une star, De Funès vient de montrer avec "Fantomas" et "Le gendarme de St Tropez" qu'il est en passe de le devenir aussi. Du coup les deux films passent temporairement pour la première fois sous les 40 000 entrées.
La semaine suivante, début avril 65, "Le gendarme de St Tropez" passe les 3M d'entrées, un superbe parcours qui aura changé la vie de De Funès! ("Fantomas" approche les 2,5M, l'écart se réduit peu à peu)
"Le corniaud" écrase tout, un énorme triomphe! Du coup "Le gendarme de Saint Tropez" est diffusé dans sa plus grande combinaison de 63 salles, mais des salles de quartiers et de seconde exclusivité, n'empêche que cela aide temporairement son cumul à continuer à monter.

Il quitte le top 30 pour la première fois en mai, il y aura passé 36 semaines à suivre! Il en est à 3,3M.
Il continue son parcours dans le bas du top 30, désormais il fait plus d'entrées hebdomadaires que "Fantomas", pourtant sorti longtemps après lui, on voit que le film a vraiment un excellent bouche à oreille! On n'y va pas que pour découvrir De Funès, mais aussi pour voir LE gendarme.
affiche du Gendarme de Saint Tropez

Disque de la musique du film "Le gendarme de Saint-Tropez".

La musique du film (notamment la chanson "Do you do you St Tropez") est également un très grand succès.

En juillet le film remonte dans le top 10, et devient même n°2, derrière "Le corniaud"! Ce sera l'été De Funès ("Fantomas" est aussi 12ième cette semaine-là), c'est là que définitivement il devient une super star, entre le triomphe absolu du Corniaud et le bouche à oreille de malade du "Gendarme de Saint Tropez"!
"Le gendarme de St Tropez" est même diffusé sur 70 salles (son record) en août et approche des 100 000 entrées (de nouveau n°2). Il passe les 4M la semaine du 18 août, désormais il a un million d'avance sur "Fantomas", il aura vraiment été un magnifique succès tout au long de l'été 65. Sur la période estivale, les deux plus gros succès ont été "Le corniaud" (logique), et "Le gendarme de St Tropez" (pourtant sorti en septembre 64!).

Pour la Toussaint, sortie de la suite : "Le gendarme à New-York", moins de 14 mois après le premier film. C'est un triomphe immédiat du style du "Corniaud" pour sa sortie! De Funès y étant en solo en tête d'affiche contrairement au Corniaud, cela confirme sa popularité (mais aussi celle du personnage de Cruchot, et la bonne réputation du premier film). Ce qui ne fait pas d'ombrage au "Gendarme de St Tropez", qui réalise encore 71 569 entrées grâce aux vacances. Cela fait sa 45ième semaine passée au-dessus des 50 000 entrées!
affiche du Gendarme de Saint Tropez

Affiche pour la petite reprise de 2018.

En décembre, sorti de "Fantomas se déchaine", De Funès lui aussi s'est déchainé en tournant film sur film, de nouveau un gros succès même si moins impressionnant que celui de la suite du Gendarme. Et "Le gendarme de St Tropez" est toujours à l'affiche, avec pour Noël encore 67 215 entrées! C'est sa 67ième semaine dans le top 30 sur 68 semaines, sa 47ième au dessus de 50 000 entrées... il est aux portes des 5M d'entrées, uniquement grâce à son bouche à oreille et à une carrière toute en longueur.

Sur l'année calendaire 1964, "Le gendarme de St Tropez" est 7ième (2 066 881 entrées), "Fantomas" 19ième (1 380 956), "Pouic-Pouic" 33ième (1 020 401, pour un cumul de 1 388 014), "Faites sauter la banque" 40ième (950 265 entrées). C'est déjà une année formidable pour De Funès.
Mais 1965 sera vraiment l'année de son sacre : "Le corniaud" est premier (6 411 909), "Le gendarme de Saint-Tropez" est 3ième (2 901 870, cumul de 4 968 751), "Fantomas" est 7ième (2 097 470, cumul de 3 478 426), "Le gendarme à New York" est 9ième (1 892 462), "Fantomas se déchaine" est 74ième (584 379), "Faites sauter la banque" est 135ième (374 471, cumul de 1 324 736), "Pouic Pouic" est 169ième (321 815, cumul de 1 709 829)... 14 584 376 entrées sur 12 mois! Et encore 4 films dans le top 15 lors de la dernière semaine de 1965, ce qui s'annonce bien pour 1966... Bref le règne de De Funès ne fait que débuter!

Les 5M sont dépassés la semaine du Nouvel An. Puis le film quitte le top 30. Il le retrouvera de nouveau lors de l'été 1966. En 1966, il a ajouté 858 419 entrées, à son box office de désormais 5 827 170 entrées; il aura passé 46 semaines dans le top 10, et 77 dans le top 30, dont 50 au-dessus de 50 000 entrées (et une seule au-dessus des 200 000). Une carrière qui va se prolonger encore longtemps, malgré les cinq suites (contrairement à "Don Camillo" par exemple).
Cette année-là, De Funès a cinq films au-dessus du million d'entrées et encore plus de 10M d'entrées cumulées! Et 1967 sera bien plus haut avec le monstre "La grande vadrouille".
affiche du Gendarme de Saint Tropez

Affiche du musée à Saint-Tropez.

En 1967, "Le gendarme de St Tropez" ajoute encore 364 998 entrées (105ième), avec de nouveau de jolis scores en été, cumul de 6 192 168 entrées.
En 1968, année de la sortie du "Gendarme se marie", c'est 313 283 entrées de plus, cumul de 6 505 451 spectateurs.
En 1969, il continue sa carrière avec 271 959 entrées, et un cumul de 6 777 410 entrées. Il est 25ième plus gros succès au box office français depuis au moins 25 ans! Enorme pour un petit film vite réalisé pour un petit budget, sans acteur de premier plan (à sa sortie).
En 1970, sortie du "Gendarme en balade", le film originel arrive tout de même à attirer encore 165 457 spectateurs, cumul de 6 942 867 entrées.
Et en 1971, le film se maintient suffisamment pour passer les 7M! Avec 116 007 entrées et un cumul de 7 058 874 entrées, 21ième en 26 ans, 10ième film français!
Et encore plus de 100 000 entrées en 1972, à 107 161, cumul de 7 166 035 entrées.
En 1973, il est repris, sans pour autant retrouver le top 30, il réalise discrêtement encore 236 614 entrées, cumul de 7 402 649 spectateurs.
En 1974, il continue, toujours rediffusé par les salles à droite à gauche avec succès et 170 729 entrées de plus, cumul de 7 573 378 entrées.
Et en 1975, il connaitra sa dernière année faste, avec 209 785 entrées, et un cumul de 7 783 163 entrées.
Ensuite, la télévision reprendra avec succès l'exploitation du film (il a été diffusé le 28 décembre 1980, je ne sais pas si c'est sa première télédiffusion), en salle il ne réalisera plus que quelques milliers d'entrées par an, avant de quitter l'affiche dans les années 80.

Il fait parti des films les plus diffusés à la télévision française, avec 30 passages sur le petit écran à fin 2022.
La gendarmerie de Saint-Tropez deviendra un musée lié aux films.

Accueil internautes :
AC 6,6 (14 000). SC 6,0 (17 000). IMDB 7,2 (12 000). K 7,9 (21 600). FA NS. D NS.
Film oublié dans les pays hispanophones, et inconnu en Chine. Les internautes francophones n'aiment qu'un peu, par contre les anglophones et les russophones apprécient toujours le film.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.

Grâce à une petite reprise en 2018.


Titre Année de sortie Entrées Pays
--- Le comte de Monte Cristo 1954 7 780 963 France  Italie

Affiche du Comte de Monte-Cristo 1954

Affiche du Comte de Monte-Cristo 1954
Il y a déjà eu plusieurs adaptation du roman à l'époque du muet comme du parlant (dont en 1943 par le même réalisateur) mais c'est la première adaptation en couleurs.

Tout comme pour "le bataillon du ciel", le box office de ce film pose un problème. En effet, "Le Comte de Monte-Cristo" est un film en deux épisodes, deux époques : La Trahison, suivi de La Vengeance. Les deux films (parfois depuis diffusés ensemble) sont d'abord sortis en salles à deux semaines d'intervalle.
Ce film ne devrait pas faire parti de cette liste (voir le texte sur "Le bataillon du ciel" pour plus de détails).

Malgré tout, quelques mots sur son boxoffice cumulé (quoiqu'il en soit du résultat de chaque film, cette adaptation fut bien sûr un énorme succès) :
sorti en janvier, fin 1954, les deux films cumulent 1 489 344 entrées; fin 1955, l'adaptation en est à 4 618 023 spectateurs; fin 1956 ses entrées sont à 5 539 297; fin 1959, son total est monté à 6 164 976 entrées. En 1961, elle a une reprise qui engrange 826 652 entrées sur la seule année, bien qu'en décembre sort une nouvelle version de l'oeuvre de Dumas. Additionné des 323 212 entrées que les films réalisaient encore en 1960, le box office des deux films cumule alors 7 314 840 Dantès et Mercédès. Et enfin, fin 1969, le cumul montait à 7 773 620 entrées.
On voit que la carrière a été bien étalée dans le temps, malgré les versions antérieures et celles qui ont suivies (par exemple la version de 1961 a eu un boxoffice supérieur à 4,4M d'entrées, mais là aussi cumul de deux films) (en plus des variantes, telles "Le fils de..." ou "La comtesse de...").


Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K 7,9 (6 186). FA NS. D NS.
Ce film est globalement oublié (même des francophones malgré des diffusions à la télévision dans les années 2010), en dehors des russophones : en URSS ces films avaient réalisé plus de 30 millions d'entrées!


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
63 Sixième sens 2000 7 743 424 USA

affiche de Sixième sens
"Sixième sens" est sorti en août 1999 aux USA, où il a été un énorme succès surprise de bouche à oreille. Son réalisateur-auteur est alors totalement inconnu, mais Bruce Willis est déjà une grosse star (aux USA comme en France). Le film sort en début janvier en France, pas une bonne période habituellement, mais deux ans plus tôt Titanic est sorti à cette date avec le succès qu'on connait, cela peut être une bonne période pour installer un bouche à oreille positif. Le film sort sur 418 salles, les 3M sont envisageables si le film plait autant qu'aux USA.

D'entrée de jeu, le mystère sur le film a été bien maintenu et a attisé la curiosité, sur cette combinaison assez basse de salles le film attire 1 441 184 spectateurs! (1 456 021 avec quelques avant-premières) Avec cette excellente moyenne par salle (et d'excellent retour des spectateurs, y compris du public non amateur de fantastique), la combinaison de salles augmente à 577 écrans dès la seconde semaine (650 au maximum de sa distribution). Les baisses vont être réduites pendant deux mois (-24% est la plus grosse baisse sur 8 semaines!) : en seconde semaine il réalise encore 1 311 234 entrées, et 1 027 446 en troisième semaine, et un total de 6 semaines au dessus des 500 000 entrées, profitant bien des vacances de février.
Et en huitième semaine il passe les 7M d'entrées.
Il aura 10 semaines au-dessus des 100 000 fantômes hebdomadaires, et dans le top 5, puis il baissera rapidement, quittant le top 30 début mai, et franchissant les 7,6M mi mai.
Puis il sera repris par certains cinémas à l'occasion de la fête du cinéma, fin juin, et ensuite il passera l'été à faire la tournée des cinémas des stations balnéaires, ce qui lui permettra d'engranger encore une centaine de millier d'entrées discrêtement, il franchit ainsi les 7,7M d'entrées fin août.
Le film aura été un magnifique succès de bouche à oreille, mais en fin d'année il est déjà à 7 708 302 entrées, il n'aura donc qu'assez peu d'entrées les années suivantes.

Accueil internautes :
AC 8,6 (72 000). SC 7,4 (57 000). IMDB 8,1 (934 000). K 8,2 (259 000). FA 7,6 (160 000). D 8,9 (460 000).
Film très vu des internautes et très aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
64 Ratatouille 2007 7 729 552 USA

affiche de Ratatouille
Au vu de son sujet, le film avait toutes les chances d'être un franc succès en France. Il sort le 1er août et est attendu comme le probable succès de l'été, pas nécessairement celui de l'année, car il y a beaucoup de suites de très gros succès en 2007 (Taxi, Harry Potter, Shrek, Spiderman, Pirates des Caraïbes).
"Les simpsons" sort une semaine avant "Ratatouille" et peut aussi être le champion de l'été, ainsi que le premier "Transformers" à la même date; et la concurrence est effectivement forte, ces deux films cumulant près de 2,4M d'entrées la semaine précédant la sortie de "Ratatouille".

Mais "Ratatouille" ne déçoit pas, et il ratatine la concurrence, avec plus de 1,9M d'entrées dès sa première semaine!
Grâce à de petites baisses, il enchaine deux autres semaines au dessus du million, et au total il sera 6 semaines premier hebdomadaire, il cumule alors déjà 6,5M d'entrées.
Il passe en deux mois les 7M.
Selon le CNC, fin 2007 il atteint 7,64M de spectateurs, et fin 2008 il en est à 7,68M, et 7,70M un an plus tard.
Et il est le plus gros succès de 2007.

Accueil internautes :
AC 8,6 (67 000). SC 7,3 (67 000). IMDB 8,0 (662 000). K 8,0 (416 000). FA 7,3 (98 000). D 8,5 (307 000).
Le film est franchement aimé voire adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
66 Le cinquième élément 1997 7 713 940 France

affiche du Cinquième élément
Bruce Willis est déjà une star populaire, comique et d'action, parfait pour ce film, et Luc Besson est adulé en France par le public, mais haï par une grande partie des critiques françaises. Le film est un énorme budget, il faudra qu'il soit un succès en France, mais aussi ailleurs; notamment aux USA.

Sans surprise, le film démarre très fort (le 7 mai), mais tout de même à un niveau rare à l'époque : 1 808 098 entrées (sur une combinaison très raisonnable de 527 salles et sans avant-première). Les producteurs peuvent être rassurés, le film sera au moins un très gros succès en France.
D'autant que les spectateurs sont satisfaits, le film ne perd que 27% de ses entrées en seconde semaine (1 326 727 entrées), sans augmentation du parc de salle ni vacances.
S'il baisse plus fortement en troisième semaine, il reste au-dessus des 500 000 entrées pendant 4 semaines.
Et il restera premier hebdomadaire pendant 7 semaines! Semaine où il franchit les 5,6M d'entrées en réalisant encore plus de 300 000 entrées hebdomadaires.
En huitième semaine, grâce à la fête du cinéma il multiplie par plus de deux sa fréquentation et réalise sa quatrième meilleure semaine! Encore un signe que le film plait au grand public. Avec 706 071 entrées cette semaine 8, il cumule désormais un magnifique score de 6 314 928 spectateurs!
Il reste à l'affiche tout l'été, il passe 6 semaines de plus au-dessus des 100 000 entrées hebdomadaires, soit 14 semaines!
Et à la rentrée il dépasse les 7,4M d'entrées, ne quittant le top 8 que fin août après presque 4 mois.
En septembre il franchit les 7,5M, toujours dans le top 20 hebdomadaire. Il ne quittera le top 30 définitivement qu'en novembre. Une carrière au très bon départ, mais aussi avec une excellente seconde partie de carrière à partir de la fête du cinéma.

Il fera encore 110 000 entrées en 1998, grâce à des rediffusions, notamment en février (où il franchit les 7,6M) et mars 1998 (période où il revient 7 semaines dans le top 30 hebdomadaire).

A la télévision française, le film est un succès également, et en 2019 il en est sa 17ième télédiffusion hors Canal+.


A l'étranger, le film sera un succès, certes moins impressionnant aux Etats-Unis mais même là-bas un petit succès tout de même (24ième des films de 97), ce qui est rarissime pour une production française.
Et avec de francs succès en Europe notamment, le film est le quatrième plus gros succès depuis 1995 pour un film français à l'étranger, avec 35,724 millions d'entrées hors de France! Seulement dépassé par trois autres productions anglophones de Luc Besson, devant "Intouchables". Sans la Chine, avec quasiment rien en Russie, et à une époque où le Brésil, le Mexique, la Corée, la Russie avaient 2 à 4 fois moins d'entrées annuelles que dans la fin des années 2010 ou que dans les années 70, une sacrée performance!
Par exemple, il a réalisé 1,9M d'entrées en Grande-Bretagne, 1,5M en Espagne, 3,3M en Allemagne (soit le 8ième de 1997), 2,6M en Italie (7ième de 97), 13,6M estimés aux Etats-Unis/Canada, etc...

Accueil internautes :
AC 8,4 (67 000). SC 7,0 (75 000). IMDB 7,7 (445 000). K 8,1 (407 000). FA 6,6 95 000. D 8,0 180 000.
Le film est beaucoup aimé sur les sites francophones, anglophone et russophone, et aimé sur les sites hispanophone et chinois.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Belles reprises lors de la réouverture des cinémas en 2020.


Titre Année de sortie Entrées Pays
65 Harry Potter et la coupe de feu 2005 7 717 355 Royaume-Uni

affiche de Harry Potter et la coupe de feu
Quatrième film des aventures d'Harry Potter, les deux premiers avaient été des mégas triomphes, le troisième avait certes bien baissé mais rien de honteux, toujours à un niveau de n°1 annuel potentiel, et il avait plu au public des fans.
De plus ce nouveau film sort pour Noël, période des deux premiers films. Bref les 5M sont assurés, et on espère qu'il réussira à faire dans les eaux du troisième film (7M), même si le roman (bien plus long que les précédents) devra être condensé ce qui pourait décevoir les fans des livres.

Là encore, grosse différence entre les chiffres annoncés par le distributeur et les chiffres du CNC, le démarrage doit être pas mal gonflé donc. Les informations ci-dessous étant les chiffres distributeurs, il y a donc des entrées en trop...

Le film sort le 30 novembre, et en une semaine il fait plus de 3M d'entrées! C'est le quatrième plus gros démarrage au moment de sa sortie! et le second pour un film américain, pas loin derrière "La revanche des Siths", sorti mi mai de la même année, lui aussi une suite, lui aussi en dehors de vacances scolaires. "La revanche des Siths" avait franchi les 7M d'entrées, "La coupe de feu" bénéficiera des vacances de Noël contrairement au Star Wars, il a donc toutes ses chances de finir lui aussi au-dessus des 7M.
Il chute fortement en seconde semaine (et logiquement), puis moins les trois semaines suivantes grâce aux vacances.
A la sortie des vacances de Noël, en cinq semaines, les 7M sont franchis. Il terminera ensuite rapidement sa carrière. Fin 2006, il cumule 7,62M de dragons (contre 7,73M annoncé par le distributeur), au-dessus du "Prisonnier d'Azkaban", excellent donc.
Grâce aux marathons de 2018 il franchit les 7,7M et passe devant "La famille Bélier". Et en 2022, grâce aux projections de-ci de-là continues depuis 2018, il finit par passer devant "Le cinquième élément".
Il est premier de l'année, seconde fois pour un film d'Harry Potter.
Le film est aussi un succès à la télévision française, pour sa sixième télédiffusion en 2020 il est encore le cinquième plus gros succès d'audience de l'année.


Accueil internautes :
AC 7,8 (64 000). SC 6,5 (58 000). IMDB 7,7 (567 000). K 7,9 (355 000). FA 6,6 (75 000). D 8,7 (478 000).
Sur la plupart des sites le film est très aimé, il est juste bien aimé sur Sens Critique et Film Affinity.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Dont une grosse reprise (40 776 entrées) en 2018 grâce aux marathons Harry Potter.


Titre Année de sortie Entrées Pays
67 La famille Bélier 2014 7 704 476 France

affiche de La famille Bélier
"La famille Bélier" n'est pas une grosse production, et son casting est connu mais pas porteur au box office. Par contre, les avant-premières ont été réussies, le public a beaucoup aimé, et le film sort précédé d'une bonne réputation, le 17 décembre 2014.
Mais il y a beaucoup de concurrence, de gros films familiaux connus du public occasionnel (Astérix, Madagascar, Paddington), mais aussi les continuations de grosses productions qui accaparent le public adolescent (Hunger Games et surtout Le Hobbit, sorti seulement une semaine plus tôt), ce sera difficile de se faire une place, mais avec la bonne réputation du film et les vacances, le million est probable.

Et excellente nouvelle, lors de sa première semaine (à cheval sur les vacances), ce sont environ 970 000 spectateurs qui se déplacent (chiffres distributeurs, légèrement gonflés semble-t-il). Il est second de la semaine, derrière "Le Hobbit", mais devant "Les pingouins de Madagascar". Un bouche à oreille très positif s'est mis en place très vite.
Et la seconde semaine sent le phénomène : sans augmentation du parc de salles, et malgré la sorti du film "Exodus" qui pouvait lui prendre une partie du public adulte, le film progresse de 28% avec plus de 1,2M d'entrées (et devient n°1 hebdomadaire), alors même que seuls deux autres films du top 20 progressent, et seulement de 3% et 2%. Les 4 millions paraissent d'ors et déjà acquis soit un top 5 de 2014!
Sa troisième semaine, pourtant à cheval sur la sortie des vacances, et de plus avec la sortie de la dernière comédie avec Christian Clavier, il ne baisse que de 7%, avec encore plus de 1,1M! Il dépasse déjà les 3,3M d'entrées, il ne reste plus qu'à voir s'il résistera à la fin des vacances.
Avec une baisse de 46%, le film limite sa chute, sans non plus réaliser un exploit ("Timbuktu" ou "Whiplash" résistent mieux, mais ils sont les seuls du top 15). Il est toujours n°1 de la semaine, et approche les 4M! Les 5M sont quasiment dans la poche.
affiche du succès de La famille Bélier

Affiche célébrant le succès public du film.

Mais à partir de là sa carrière va se maintenir exceptionnellement, en augmentant un peu son score en cinquième semaine, puis en baissant lentement jusqu'à fin février. Notamment en septième semaine, il restera stable grâce à ses 6 nominations aux Césars (seule Louane gagnera le prix). Il sera ainsi 11 semaines au-dessus des 200 000 entrées, ce qui lui permettra de dépasser en cumul "Le Hobbit" (qui avait pourtant après la première semaine de "La famille Bélier" 2,04M d'entrées d'avances en cumul et plus d'entrées hebdomadaires), puis "Lucy", puis "Supercondriaque", pour être second de l'année (derrière "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?", quelle année 2014 pour le cinéma français avec quatre films français en tête du box office annuel), avec plus de 6,8M d'entrées.

Il franchit les 7M en douzième semaine (chiffres distributeurs, légèrement supérieurs aux chiffres CNC, donc sans doute en treizième semaine plutôt, ce qui importe peu, c'est un triomphe totalement inattendu).
Au final, "La famille Bélier" aura passé 16 semaines dans le top 12; et en démarrant second pourtant, il aura été quatre semaines premier et trois semaines second. "La famille Bélier" cumule 14 semaines au-dessus des 100 000 entrées.
Le film lancera définitivement la carrière musicale de Louane.
Et on peut le dire, c'est un film qui fit du bruit et qui prit son envol.

Le film a été un joli succès dans certains autres pays, il cumule 3 957 263 entrées hors de France (chiffre à mars 2017) soit le quatrième plus gros succès hors de France de l'année, avec notamment le record pour un film en langue française en Colombie (537 000 entrées).

Accueil internautes :
AC 7,8 (27 000). SC 5,5 (27 000). IMDB 7,3 (25 000). K 7,2 (1219). FA 6,9 (14 600). D 8,4 (62 000).
Les avis sont contrastés selon les sites (Allociné et Sens critique diffèrent nettement par exemple, à noter que le succès du film exaspère certains internautes francophones). Le film n'est pas connu en Russie, mais est assez connu en Chine et beaucoup apprécié.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
68 Orange mécanique 1972 7 632 722 Royaume-Uni

affiche d'Orange mécanique
Quand "Orange mécanique" sort en France sur quelques cinémas en avril 1972, le film est en salle depuis un trimestre dans les pays anglosaxons, avec quelques débats sur sa représentation de la violence (le film est classé X aux USA, en Grande-Bretagne il finira par être interdit en 1973). Bien sûr, cela lui fait une publicité de curiosité, même si on ne peut s'attendre à un vaste succès populaire.
En France, Kubrick n'est pas encore le cinéaste populaire qu'il fut ensuite, attirant sur son nom. "Le baiser du tueur" n'a pas eu 25 000 entrées, "L'ultime razzia" n'en est qu'autour de 500 000 et de la 200ième place des films sortis en 1957, "Les sentiers de la gloire" n'est pas encore sorti en France à cause de la pression d'associations d'anciens combattants, "Spartacus" est associé à Kirk Douglas, "Lolita" a été vu par moins de 150 000 spectateurs à ce moment-là, "Docteur Folamour" par 400 000 personnes, seul "2001" est associé à son nom avec un certain succès (autour du million d'entrées lors de la sortie d'Orange mécanique).

Son démarrage à 27 576 entrées est assez logique, 23ième de la semaine. Mais le film sera remarquablement stable pendant des mois : il sera 16 semaines entre 30 et 14 000 entrées! Il cumule alors 347 598 entrées, rien de très haut mais une carrière qui s'annonce très longue. D'autant que son interdiction aux moins de 18 ans l'empêchera d'être rapidement diffusé à la télévision (et les cassettes vidéos grand public n'existent pas encore), le million est donc envisageable.
affiche du film Orange mécanique
Mi-août, sa carrière s'accélère brièvement, à 47 602 entrées, puis rebaisse autour des 30 000 jusquà mi septembre. Le film cumule désormais 528 383 entrées, cela fait 21 semaines qu'il est à l'affiche et dans le top 30 hebdomadaire.

Et mi-septembre, le film sort de son contexte de diffusion assez confidentiel, et passe directement n°1 hebdomadaire, avec 187 032 entrées sur une seule semaine! Le bouche à oreille était là, la curiosité du public ne demandait qu'à pouvoir être satisfaite!
Il passera 4 autres semaines au-dessus des 100 000 entrées, dépassant le million.
Puis il baisse assez classiquement, avec encore deux semaines au-dessus des 50 000 entrées. Puis il sera stable pendant 6 semaines; il dépasse les 1,6M.
Il chute soudainement dans la zone des 20 000 entrées en semaine 35. Quoiqu'il en soit, c'est un magnifique succès, le plus gros de Stanley Kubrick, qui se fait un nom, après le succès de "2001 l'odyssée de l'espace" (qui est d'ailleurs repris en 1972).

Il sera pendant 43 semaines consécutives dans le top 30! Et quatre semaines plus tard, il passe les 2M d'entrées début mars 1973.

Sur 1972, il avait eu 1 739 642 entrées (13ième de l'année calendaire), en 1973 il ajoute 640 856 entrées, 59ième (cumul de 2 380 498).
En 1974, c'est 262 465 entrées de plus, cumul de 2 642 963 entrées. Puis il disparait de l'affiche.

Il est repris dès juin 1976, où il démarre en 3ième position hebdomadaire avec 88 427 entrées, on voit que le film n'aura pas été qu'un phénomène de mode dû à la curiosité liée aux débats sur la censure. Cette même semaine sont projetés avec très grand succès populaire "Taxi driver" et "Vol au dessus d'un nid de coucou", ce genre de thème attire le grand public en salle en 1976.
Il ajoute 700 689 entrées à son box office(52ième de l'année)! Avec quelques projections de 1975, son cumul est désormais de 3 344 745 spectateurs.
affiche du film Orange mécanique
En 1977, il continuera à être projeté, ajoutant 269 826 entrées; puis en 1978 c'est 388 164 entrées (cumul de 4M); en 1979 il réalise encore 317 323 entrées et en 1980 il a 292 311 spectateurs de plus à son box office, d'une parfaite stabilité! Du coup, discrêtement son cumul est passé à un magnifique 4 612 369 entrées! Parmi les sorties de 1972, il est passé devant "Il était une fois la révolution" pour rejoindre le podium, seuls "Les fous du stade" et "Dernier tango à Paris" font mieux.

En 1981, nouvelle reprise au début de l'été, nouveau succès : "Orange mécanique" réalisera 565 209 entrées dans l'année (encore 77ième sur l'année calendaire, malgré ses 9 ans d'âge), il passe à 5 177 578 entrées. "Le dernier tango à Paris" est dépassé.
Et l'année suivante il continue sur sa lancée, avec 246 109 entrées; puis en 1983 c'est 204 355 spectateurs de plus; en 1984, il ajoute 291 683 entrées. Son cumul est alors de 5 919 725 entrées, et il désormais le plus gros succès des sorties de 1972!

Sur les années suivantes, son exploitation continue, en tant que classique désormais, le genre de film qu'on ne peut voir qu'en salle et qui fait parti de la culture, même si un léger parfum d'interdit est toujours là quand on a enfin l'âge de pouvoir entrer dans la salle. Et il ajoute 123 931 entrées en 1985 (passage des 6M), puis 111 391 en 1986, 114 020 en 1987, et enfin 55 225 en 1988, puis le film est retiré de l'affiche avec un box office de 6 324 292 entrées.

Il va ressortir en grande pompe en 1992, pour les 20 ans du film : lors de sa sortie le 8 janvier, il frôle les 200 000 entrées en première semaine et est premier hebdomadaire! Il sera encore premier avec plus de 172 000 entrées en seconde semaine, il aura 4 semaines au dessus des 100 000 entrées! Et sur l'année 1992, c'est 1 019 158 entrées, 28ième de l'année calendaire! Avec quelques avant-premières en 1991, il cumule 7 346 923 entrées.
Il ajoute encore 35 775 en 1993, puis 115 499 en 1994 et 65 591 en 1995, pour un cumul de 7 563 788 entrées.

En février 1996, le film sort en cassette vidéo; puis en novembre il est diffusé sur Canal+ : c'est la fin du mythe du film seulement visible en salle de cinéma. Il réalisera tout de même encore 27 277 entrées (cumul de 7 591 065 entrées) mais son exploitation sera désormais plus classique, sans année à 10 000 entrées (et parfois sans entrées) avant une petite reprise en 2011 à 12 403 entrées. Et il continue à être diffusé de ci de là, notamment dans des rétrospectives Kubrick (qui est maintenant plus l'attrait du film auprès des spectateurs que son traitement de la violence).


Accueil internautes :
AC 8,4 (40 500). SC 8,0 (81 000). IMDB 8,3 (778 000). K 7,9 (127 000). FA 8,2 (166 000). D 8,6 (314 000).
Film très aimé et toujours connu partout.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression REGULIERE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
69 La reine des neiges 2 2019 7 527 785 USA

affiche de La reine des neiges 2
Le premier film avait marché très fort (5 072 946 entrées, chiffre CNC à fin 2019), et surtout avait eu une carrière portée par un bouche à oreille positif. Et la bande originale du premier film était devenu un classique.
Ce second film, après 6 ans d'attente, allait certainement démarrer bien plus haut que son prédécesseur, la question est plutôt de savoir s'il plaira assez pour se maintenir suffisamment et finir devant en cumul (plus de 5M d'entrées).

Sorti dès le 20 novembre, le démarrage est monstrueux : 2,1M d'entrées, hors vacances, soit quasiment le double de la meilleure semaine de "La reine des neiges", qui elle était en pleine vacances de Noël! Le score du premier film sera pulvérisé sans aucun doute!
Mais le film baisse assez vite, certes comme souvent pour des suites attendues, et il ne passe qu'une seule autre semaine au-dessus du million d'entrées, et que trois semaines au total au-dessus des 900 000. Pendant les vacances il ne remontera pas aussi haut. Le film est un peu moins apprécié que le premier, et il a surtout été un évènement en tant que suite.

Accueil internautes :
AC 7,0 (9800). SC 5,9 (8800). IMDB 6,8 (148 000). K 7,1 (195 000). FA 5,8 (10 300). D 7,1 (332 000).
Film bien aimé, ou peu aimé selon les sites (Sens critique, Film Affinity, et 7,1 sur Douban n'est pas très haut non plus). En dessous du premier film sur tous les sites.


Titre Année de sortie Entrées Pays
71 Les bidasses en folie 1971 7 460 911 France

affiche des Bidasses en folie
Au moments de la sortie des Bidasses en folie, en décembre 1971, Les Charlots sont surtout connus pour leurs chansons. Ils n'ont sorti qu'un seul film ("La grande Java", mais avec également Francis Blanche, qui attire le public plus âgé sur son seul nom) qui est encore à l'affiche au moment de la sortie des Bidasses en folie, film qui a été un joli succès au cours de 1971, avec 1,8M d'entrées en un an. On peut donc espérer là aussi un joli succès, pourquoi pas autour des 2M de cumul sur le temps, et 1M sera déjà un succès. Quant à Claude Zidi, c'est alors un parfait inconnu, qui signe son premier film (il était directeur de la photographie et scénariste sur "La grande java").

"Les bidasses en folie" sortent le 15 décembre pour les vacances de Noël, drôle de choix à priori, car en plus de plusieurs films purement familiaux, dans le registre comique "La folie des grandeurs" est sorti seulement une semaine avant, et le même jour sort également "Les pétroleuses" (Bardot + Cardinale) ainsi que le dernier James Bond ("Les diamants sont éternels"). Bref, "Les bidasses en folie" s'annonce plus comme un lointain outsider sur la période.

Effectivement, sa première semaine n'annonce pas du lourd, il est sixième avec 90 360 entrées, extrêmement loin des 674 799 entrées des "Aristochats" (mais devant "Les pétroleuses").
Mais sur les vacances, le film se débrouille pas si mal, ce qui fait qu'il finit 1971 avec 472 488 entrées, il profite tout de même des vacances (certes très loin des premiers, "Les Aristochats" dépassant 2,6M, "La folie des grandeurs" les 1,5M, "Lucky Luke" les 850 000, et même "Les pétroleuses" fait finalement un peu mieux sur les 16 jours. Seul James Bond est derrière, malgré le retour de Sean Connery pour jouer le personnage.
Et visiblement, le bouche à oreille est positif (oublions l'image actuelle du film), car si les deux films familiaux principaux baissent logiquement fortement, "Les bidasses en folie" passe aussi devant "Les pétroleuses" de nouveau, et est troisième hebdomadaire à la sortie des vacances, avec une baisse faible pour la période (le James Bond plonge par exemple). Il n'en est qu'à 722 587 entrées, mais il a toutes ses chances de faire aussi bien ou mieux que "La grande Java" (qui d'ailleurs profite de la sortie des "Bidasses en folie" pour engranger des entrées supplémentaires).
Il monte même au box office sa semaine suivante, avec un énorme score de 309 695 entrées alors que les vacances sont finies, ce qui lui permet de passer le million d'entrée.
Mais c'est très loin d'être fini, car en semaine 5, le film progresse encore, et passe les 400 000 entrées hebdomadaires, et devient n°1 de la semaine, devant le De Funès qui pourtant marche fort! Une sacrée surprise...
En sixième semaine, avec 405 607 entrées, il progresse encore un peu! Il cumule 1 839 312 spectateurs, "La grande Java" avait mis un an à atteindre ce cumul!
Il reste encore en tête du box office hebdomadaire les semaines suivantes, avec même 433 258 entrées début février en semaine 8, son record, passant les 3M dès la mi février! Il est alors tout proche de rattraper "La folie des grandeurs"...
Fin février, le film est toujours en tête, et en cumul il passe devant le De Funès, qui pourtant est lui aussi un succès! C'est tout à fait inattendu... Les jeunes raffolent du film, un groupe de comiques-star est né. Et il fait en cumul le triple du James Bond à ce stade...
Les 4M sont passés début mars, et les 4,5M fin mars, le film est alors encore en tête du classement hebdomadaire.
Il passe ainsi 11 semaines n°1, alors qu'il n'était que sixième à sa sortie et n'est passé n°1 qu'en cinquième semaine!
Les 5M sont dépassés avant la fin avril.
Fin avril, il est encore quatrième sur la semaine et au-dessus des 100 000 entrées, après plus de 4 mois à l'affiche! A titre de comparaison, le James Bond (qui est un joli succès et cumulera près de 2,5M d'entrées au final) sorti le même jour est 27ième à 28 618 entrées.
Cependant, en mai le succès du film se calme, et il prend une carrière habituelle, en baissant de semaine en semaine, il semble que les 6M seront difficile à atteindre, mais les producteurs auraient signé pour 2M d'entrées donc ce n'est pas un souci.
affiche des Bidasses en folie

Affiche japonaise
des "Bidasses en folie".

Fin juin, le film quitte même le top 30, alors que "La grande java" est rediffusé et dépasse les 2,2M.
Début juillet "Les bidasses en folie" franchit les 5,5M d'entrées, ce qui le place dans le top 30 des films français depuis 26 ans au box office français, impressionnant pour une petite production.
Cependant, le film, clairement une distraction d'été, va remonter au box office au cours de l'été, et marcher fort en cette période de vacances (de même la reprise de "La grande java"), et fin août ce sont les 6M qui sont franchis!
En septembre, il retombe autour des 30 000 entrées par semaine, puis passe en fin de mois sous les 20 000. Il faut dire que sort cette semaine là "Les fous du stade", le "nouveau film des Charlots" (comme on dit aussi à l'époque "le nouveau De Funès"). Puis sortira en décembre "Les Charlots font l'Espagne" (là leur nom est carrément dans le titre...).

Les Charlots deviennent super stars en cette année 1972 : "Les bidasses en folie" réalisent 5 878 414 entrées (1er de 1972) et cumule 6 350 902 spectateurs; "Les fous du stade" ont engrangé depuis septembre 3 930 724 entrées (second de 1972); "Les Charlots font l'Espagne" sorti fin décembre commence fort sa carrière avec 1 196 596 entrées (24ième); "La grande java" (sorti dès 1970 en province) réalise encore 570 622 entrées (58ième). Pas mal pour un groupe n'ayant sorti que ces films là et que depuis deux ans... S'ils sont considérés ringards dès les années 80, ils sont réellement adorés au début des années 70, les gens payent pour aller rire à leur humour. Et après 13 mois à l'affiche, "Les bidasses en folie" va encore attirer 1,1M de spectateurs!
Le film continuera à engranger des spectateurs en 1973 (238 241 entrées), 1974 (259 058), 1975 (159 583, année où il franchit les 7M d'entrées, premier film des années 70 à y parvenir!) et 1976 (107 810). Il est alors le 27ième plus gros succès depuis au moins 32 ans (et fin 1944).

Après une année de creux en 1977, le film ressort en 1978, avec encore 170 185 entrées, puis 91 096 entrées en 1979, 36 747 en 1980, puis 14 062 et 13 886 les deux années suivantes, et en 1984 il repassera pour la dernière fois au-dessus des 10 000 entrées annuelles.

Depuis 1985 il n'est quasiment plus passé en salle, mais il a eu de nombreuses diffusions à la télévision, avec 36 télédiffusions à fin 2022 (63ième film le plus diffusé de tous les temps), même s'il commence à être nettement moins diffusé désormais (aucun passage de 2020 à 2022 inclus).

Accueil internautes :
AC 4,8 (643). SC 4,9 (1400). IMDB 5,3 (603). K 7,0 (706). FA NS. D NS.
Le film est oublié des internautes même français, et peu ou pas aimé des internautes l'ayant vu.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
73 Le retour de Don Camillo 1953 7 425 550 Italie  France

affiche du Retour de Don Camillo
Le film a été tourné extrêmement vite, suite au succès du "Petit monde de Don Camillo", sorti en Italie en mars 1952 et en France en juin 52, toujours adapté des nouvelles de Guareschi. Le tournage a commencé dès décembre 1952 et c'est terminé fin février 1953, et le film sort en France dès le 5 juin 1953.
Le film est bien sûr attendu comme un énorme succès garanti, "Le petit monde de Don Camillo" a battu le record de rapidité d'un succès en France, au moment de la sortie de sa suite, le premier Don Camillo approche des 10M d'entrées en un an! (et est alors probablement à cette époque le plus gros succès de tous les temps en France)

La semaine précédent la sortie, "Le boulanger de Valorgue" est premier hebdomadaire (trois mois après sa sortie), et "Le petit monde de Don Camillo" est 9ième (un an après sa sortie), autant dire que Fernandel est encore et toujours au top!
Il commence son exclusivité dans trois salles parisiennes, directement avec 116 355 entrées, et plus de 200 000 en deux semaines. Il est battu largement sa seconde semaine par "Une reine est couronnée", documentaire sur le couronnement de la reine Elisabeth II, qui a eu lieu le 2 juin, et le documentaire sort dès le 12 juin en France! (le film fera 1,1M d'entrées en 3 semaines, 7 semaines n°1 et plus de 2M d'entrées en France en six mois!)
"Le retour de Don Camillo" va bien fonctionner sur quelques salles à travers la France pendant tout l'été et le début de l'automne, il enchaine 18 semaines dans le top 30 dont 16 dans le top 10 et 6 où il est premier, avec 15 semaines au-dessus de 50 000 dont 6 au-dessus des 100 000.

Mais c'est en fin septembre qu'il sera projetté plus massivement et c'est le triomphe, avec une semaine au dessus des 500 000 entrées, suivie de trois autres autour des 400 000! Il aura encore une semaine à 282 226 entrées, avant de passer légèrement sous les 200 000. Puis il remonte de nouveau au dessus des 250 000 à l'occasion du 11 novembre, et il restera encore deux semaines au dessus des 200 000. Et il passera encore les 4 semaines suivantes de décembre au dessus des 100 000.
Résultat sur 7 mois de 1953, le film aura été 15 fois premier, 28 fois dans le top 10 et les 30 semaines dans le top 30, 18 fois au dessus des 100 000 entrées dont 9 fois au dessus des 200 000, ainsi que 9 fois entre 50 et 100 000 entrées. Comme on s'en doutait c'est du lourd. Le tout pour un cumul de déjà 4 928 402 entrées! Plus gros succès sur l'année calendaire, suivi du "Boulanger de Valorgue" sorti trois mois plus tôt, puis du "Petit monde Don Camillo" sorti en juin 1952 (ces deux derniers au dessus des 4,5M), un triplé pour Fernandel, quelle année pour lui!

affiche du Retour de Don Camillo
Sur janvier 1954, il enchaine encore les semaines au-dessus des 100 000 entrées.
Puis il continue à baisser mais en restant au dessus des 50 000 sur février. Mais à la fin du mois, pour la première fois il passe sous les 50 000 et quitte le top 30, il aura passé 39 semaines consécutives dans le top 30.
Il y reviendra plusieurs fois en mars et avril, puis sa carrière se calme. Il n'aura pas eu les jambes du "Petit monde de Don Camillo". Cependant sa carrière sur 1954 reste très bonne, avec 1 711 524 entrées (25ième)(Fernandel place aussi "L'ennemi public n°1" 9ième à 2,5M, "Le mouton à 5 pattes" 12ième à 2,4M, "Mam'zelle Nitouche" 17ième à 2,1M, "Le boulanger de Valorgue" 90ième à 0,9M).
Il cumule alors 6 639 926 entrées, très légèrement devancé par "Sous le plus grand chapiterau du monde" qui est sorti en mars 1953 (et qui a eu 3,7M d'entrées en 1954!) mais devançant "Le boulanger de Valorgue" sorti en février 53 (5,5M d'entrées) et Violettes impériales sorti en décembre 1952 (6M).

Fin 1955 sort "La grande bagarre de Don Camillo". Fin 1956, "Le retour de Don Camillo" est monté à 7 158 363 entrées. Certes c'est 5M de moins que le premier film, mais il est le troisième plus gros succès depuis fin 1944 au moins et donc en 12 ans, et le second français, donc le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est un triomphe! ("Le petit monde de Don Camillo" a été hors norme).
Fin 1957, il cumule 7 211 175 entrées, toujours troisième.
Fin 1958, son box office est de 7 228 992 entrées, il n'est donc presque plus projeté; ce qui n'est pas le cas de "Violettes impériales", qui dépasse cette année-là "Le retour de Don Camillo", et la nouveauté "Le pont de la rivière Kwai" sorti en 57 l'a rattrapé aussi; "Le retour de Don Camillo" passe donc sixième, depuis au moins 14 ans.
Fin 1959, son box office est passé à 7 255 334 entrées, il ne progresse que très lentement désormais.

Dix ans plus tard, fin 1969, le film cumule 7 401 404 entrées, il est encore 18ième depuis fin 1944 soit en 25 ans. Cependant il aura eu une carrière rapide (pour l'époque), tout comme l'a eu aussi "Le petit monde de Don Camillo". Est-ce à cause des suites (en 1955, 1961 et 1965) qui ont été privilégiées à des ressorties? Du coup, des films sortis avant lui ont eu plus d'entrées de reprise dans les années 60 : "Le boulanger de Valorgue" est ainsi passé devant, de même que "Pour qui sonne le glas?", "Autant en emporte le vent" et "Blanche-Neige et les sept nains".

"Le retour de Don Camillo" fait parti des films les plus diffusés à la télévision française, avec 30 télédiffusions à fin 2022 (même si désormais c'est rarement en première partie de soirée), soit le top 120 des films les plus télédiffusés.

Accueil internautes :
AC 6,0 (717). SC 6,5 (1210). IMDB 7,3 (2000). K NS. FA NS. D NS.
Le film est encore moins vu que "Le petit monde de Don Camillo". Pour une fois rare, Sens critique note plus haut qu'Allociné, même si le peu de votes rend peu significatif le résultat.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
72 Le seigneur des anneaux - Le retour du roi 2003 7 433 097 Nouvelle-Zélande

affiche du Retour du roi
Suite au succcès au box office et à l'acceuil entousiaste du public des deux premiers, aucun suspens sur le fait que ce dernier épisode sera lui aussi un triomphe, juste arrivera-t-il à finir aussi haut?

Son démarrage bat celui du second épisode (qui avait battu celui du premier), en sortant comme les précédents à cheval sur le début des vacances de Noël. Avec 2,852M (2,936M avec des avant-premières), le film fait encore mieux que les précédents! Sur la semaine complète de vacances, il réalise encore plus de 2,1M d'entrées, là aussi mieux que les deux précédents; s'il était nécessaire, la preuve en chiffre que les deux premiers ont été adorés et la conclusion était super attendue.
Il enchaine ensuite avec deux semaines de baisse d'environ 50% avec la fin des vacances. Il reste au-dessus du second, au niveau du premier. Mais il continue a enchainer les fortes baisses, malgré ses nominations puis ses victoires aux Oscars, en 7 semaines il a fait 98% de ses entrées, et ne reste que 8 semaines dans le top 20. Un parcours de suite ultra attendue classique.
Il finit son exploitation à 7,36M d'entrées.

Tout comme les autres épisodes, il aura régulièrement des projections ponctuelles depuis les années 2010, ce qui lui a permis de passer devant "La vérité si je mens 2" en 2019 et "Le retour de Don Camillo" en 2022.


Accueil internautes :
AC 9,0 (114 000). SC 8,1 (101 000). IMDB 8,9 (1,698M). K 8,6 (475 000). FA 8,2 (183 000). D 9,3 (672 000).
Film adoré et très vu par les internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Très belles reprises en 2018 et 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
74 La vérité si je mens 2 2001 7 407 982 France

Affiche de La vérité si je mens 2
En 1997, "La vérité si je mens" a frôlé les 4,9M d'entrées. Le film avait été un succès surprise, avec un très bon bouche à oreille, il était resté 17 semaines dans le top 20 et avait multiplié par plus de 20 sa première semaine.
La suite débarque 4 ans plus tard, avec Gad Elmaleh au casting en plus, et un budget près de 4 fois plus élevé. Le démarrage sera sans aucun doute bien plus élevé que celui du premier film (542 000), mais pas certain qu'en cumul il tienne aussi bien, comme toute suite de succès. Un 4M ferait déjà la joie de tout le monde.

A noter que le chiffre distributeur est très surestimé, avec 420 000 entrées de trop!

Le film sort avec les vacances de février commencée (le 7 février), période favorable aux très gros scores. Mais la concurrence est féroce avec "Le placard" et "Le pacte des loups" qui marchent très fort.
Et c'est du très lourd, avec 2 253 085 spectateurs en 7 jours et 2 422 361 avec les avant-premières (le distributeur annonce 2,830M d'entrées, la vérité mon film c'est le meilleur!), soit la seconde plus grosse semaine de tous les temps selon les chiffres distributeurs (La vérité j'te dis), mais quatrième selon les chiffres officiels, derrière des films ayant fini de 10,3M à 8M et tous sortis dans la même configuration de vacances de février ou d'avril qui continuent.
Et on ne peut pas dire que le film est arrivée dans une période creuse : la compétition est pourtant énorme, les 4 premiers films cumulent plus de 4,5M d'entrées! (trois d'entre eux finiront à plus de 5M d'entrées!)

Avec l'aide des vacances, le film baisse sans s'effondrer au box office : 1 686 843 entrées (malgré la sortie à plus de 900 000 de "Ce que veulent les femmes" et trois autres films au-dessus des 450 000), les 4,1M déjà franchis.
Puis 1 121 885 entrées et il rejoint le club des champions en trois semaines!

Il passe second en semaine 4, avec la sortie réussie de "Hannibal", avec 680 639 entrées de plus (10 films au-dessus des 150 000 cette semaine-là!).
Puis il devient quatrième avec 429 388 entrées, et 291 866 entrées en semaine 6.
Il se stabilise en semaine 7, encore à 272 171 entrées et 6,9M de cumul (selon le distributeur, ma parole, il a dépassé les 7M dès la semaine 5).

Puis il baisse de nouveau fortement, à 115 834 entrées, avec l'arrivée de la comédie "La tour Montparnasse infernale" qui lui fait peut-être concurrence. C'est sa huitième et dernière semaine au-dessus des 100 000 entrées, et dans le top 10. Il passe les 7M.

A part une semaine de vacances en avril, il continuera à rapidement chuter; et disparaitra du top 30 dès début mai.
Il ressort pour la fête du cinéma (50 292 entrées) ce qui lui permet de franchir les 7,3M, qu'il complète doucement dans les stations balnéaires pendant l'été avec 60 000 entrées de plus en deux mois.

Une carrière très courte, un score de champion grâce aux mégas scores pendant les vacances de février.

Il aura une suite directe, curieusement qu'en 2012, encore un succès avec 4,11M d'entrées chiffre CNC (je t'jure la vie de ma mère, 4,6M annoncé par le distributeur...). Puis en 2019 il aura une préquelle (avec un tout autre casting donc) qui sera un très gros échec avec 194 717 entrées au total!

Accueil internautes :
AC 5,6 (17 900). SC 5,1 (16 600). IMDB 6,3 (3600). K NS. FA NS. D NS.
Film connu quasiment que des francophones, et très peu aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Proche de zéro : que 24 entrées en 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
70 Jour de fête 1949 7 461 939 France

Affiche de Jour de fête
Le film est tourné en 1947, en couleur avec un nouveau procédé (il devait être un des premiers films français tourné en couleur), avec une version en noir et blanc par sécurité. Et effectivement, la société photographique n'arrive pas à développer les pellicules couleurs, le film doit être projeté dans sa version N&B.
Mais les distributeurs français ne sont pas enthousiasmés par le film, qui reste sur les étagères, c'est son bon accueil à Londres en mars 1949 qui débloque le film, qui sort en juillet 1949 en France.

Bien leur en a pris, le film est un succès immédiat. Sur l'année calendaire 1949, il est 13ième avec 1 764 326 entrées.
Après un an d'exploitation, il aura attiré 2 917 717 festifs, son bouche à oreille le porte loin : il est désormais le quatrième plus gros succès des sorties de 1949 sur une année d'exploitation!
Et la tournée continue fort sur sa seconde années : après deux années d'exploitation, "Jour de fête" cumule 3 833 062 entrées, toujours quatrième des sorties de 1949.

Cinq ans et demi plus tard, fin 1956, il cumule 4 831 955 spectateurs, 22ième succès en 12 ans (et maintenant il est même 3ième des sorties de 1949, ayant dépassé "Fabiola"). Son exploitation est à peu près terminée à l'époque, il n'aura presque pas de projection en 3 ans, son cumul est de 4 836 437 entrées à fin 1959 (47ième en 15 ans, beaucoup de films ont progressé sur la fin des années 50 et sont passés au dessus de lui).

Affiche de Jour de fête
En 1964, Tati étant frustré de cette version en N&B non choisi, le film ressort dans une version avec quelques scènes en plus afin d'introduire la couleur, ajoutée sur certains plans avec la technique du pochoir. La bande son est aussi réenregistrée. Cependant il semble que le film ne soit sorti que dans une salle parisienne, et même s'il a tourné ailleurs ensuite, il n'a jamais atteint le top 30 hebdomadaire, ni n'est dans le top 300 annuel.

Fin 1976, le film cumule 5 282 334 entrées.
En février 1977 il ressort plus largement, avec une première semaine à 62 400 entrées, puis 73 260, et 66 870, et le film monte à 76 817, et encore en hausse à 78 714 entrées, puis 76 075, et 74 557, puis 64 371, on voit que le film plait carrément à la nouvelle génération des années 70! Il baissera enfin, mais sera encore 3 semaines dans le top 30, et sur l'année calendaire, il réalise 835 341 entrées (34ième annuel).
Il obtient un splendide box office de 6 117 675 entrées à fin 1977. Il est désormais second des films sortis en 1949, derrière la superproduction américaine "Jeanne d'Arc".

En 1995, grâce aux techniques actuelles la fille de Tati (qui a racheté les droits des films de son père) reconstitue le film en couleur tel que tourné par son père, et elle réutilise la bande-son restaurée en 1964.
Cette version du film ressort avec un certain succès, 217 480 entrées lors de son exclusivité (chiffre distributeur).

Fin 2000, "Jour de fête" cumule 6,71M d'entrées en France, il est toujours second des sorties de 1949, et il est 71ième plus gros succès en France depuis 56 ans.
Affiche de Jour de fête

Affiche pour les 70 ans du film, en projection ponctuelle dans le village du tournage.

Le film est déjà passé de nombreuses fois à la télé, il a eu trois versions, il est disponible en VHS (puis DVD, puis Blueray), sa carrière en salle semble terminée. Mais le film entre dans le dispositif "Ecole et cinéma" qui se développe au fil des années 2000, ce qu'il fait qu'il va bénéficier de séances scolaires, or le film va faire parti des choix préférés des instituteurs!

En 2003, il passe à 6,81M.
Deux ans plus tard, il est à 6,84M.
En 2008, il atteint les 7 millions! Il est alors 79ième plus gros succès depuis 1945.

Fin 2010, il est passé à 7,07M, cela fait 360 000 entrées gagnées en dix ans, et Jeanne d'Arc n'est plus très loin...
Fin 2011, c'est 7,08M, Jeanne d'Arc (qui n'a plus de projection) est à 7 092 799 entrées, tout près.
L'année suivante il manque juste quelques milliers d'entrées.
Et en 2013, "Jour de fête" passe officiellement plus gros succès des sorties de 1949, après 65 ans! Il cumule 7 154 143 entrées fin 2013.

Et il continuera comme ça sa carrière, à fin 2015 son box office est de 7 270 614 entrées. En fin 2018, c'est 7 365 654 entrées.

Il faut quand même bien préciser que ce film est un succès exceptionnel pour le dispositif "Ecole et cinéma", certains films font très peu d'entrées, et sont présents que peu d'années. C'est donc un vrai succès de choix du public. D'autant qu'en plus de ces séances scolaires, il y a aussi des projections classiques de reprise ponctuelle.

Accueil internautes :
AC 7,8 (3500). SC 7,3 (3700). IMDB 7,2 (8400). K NS. FA 7,2 (2600). D 7,6 (1900).
Pour un film des années 40, le film n'est pas oublié des internautes (sauf en Russie), et qui l'apprécient de plus (moins en Chine).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression RARISSIME.
Plus de 100 000 entrées en cinq ans.

129 803 entrées en cinq ans, dont un excellent score de 59 000 entrées en 2022, après deux années plus calmes lors du covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
75 Aladdin 1993 7 354 705 USA

Affiche de Aladdin
"Aladdin" sera le "Disney de Noël" de 1993, il suit "La belle et la bête" qui avait été un très gros succès à près de 4,2M d'entrées, mais qui était sorti pour les vacances de la Toussaint et avait profité de Noël sans concurrence sérieuse pour y poursuivre sa carrière et profiter des deux périodes fastes de vacances; nettement mieux que "Bernard et Bianca au pays des kangourous" qui avait un peu déçu à 2,4M en 1991. Et précédemment, "La petite sirène" avait eu un beau succès à 3,2M d'entrées lors de sa première sortie, et "Oliver et compagnie" en 1989 avait attiré 2,8M de spectateurs.
On sera donc content si "Aladdin" dépasse les 3M.

En première semaine fin novembre, il attire 808 439 spectateurs (878 765 avec les deux semaines d'exclusivité qui avaient précédées au Grand Rex parisien), ce qui est très bien, "Bernard et Bianca au pays des kangourous" n'avaient eu que 231 845 entrées sur cette période et "La petite sirène" 285 025 entrées (et moins de 2000 entrées d'avant première). Le film plait aussi aux adultes, avec un tel démarrage il ne fait donc aucun doute que les 4M sont gagnés, et les 5M tout à fait faisables.
La seconde semaine monte même à 855 448 entrées, loin devant tout le monde! Là on peut envisager les 6M, c'est le retour de la belle époque où Disney faisait trembler le box office de Noël!
Et c'est encore 781 552 entrées alors que les vacances ne sont pas commencées, les 2,5M d'entrées déjà franchis.
La semaine suivante est à cheval sur les vacances, et le film remonte un peu à 838 894 entrées, les 3,3M sont dépassés, et tous les espoirs le sont aussi!
Et sur la semaine suivante de pleine vacances, "Aladdin" réalise sa meilleure semaine, en 5ième semaine, avec 1 230 610 entrées, son cumul est de 4 585 269 spectateurs.
Et c'est encore 957 521 entrées la semaine du Nouvel An! Le film dépasse les 5,5M au box office. Second meilleur score (derrière "Les Aristochats" en 1971) de tous les temps pour un dessin animé Disney en une seule exploitation! Alors qu'il est encore en plein exploitation...
Bien sûr, passé les vacances, le box office du film se calme, mais il reste à 339 541 entrées, ce qui montre qu'il n'attire pas que le public enfantin.
Il sera resté 7 semaines n°1 hebdomadaire. Il fait encore 254 061 entrées sa 8ième semaine et franchit les 6M. Puis 180 888 et 136 388 entrées, et en mars il franchira les 7M. Et maintenant il a le record du plus gros succès Disney en une exploitation!

Après "La belle et la bête", "Aladdin" aura confirmé qu'une nouvelle ère s'ouvre pour l'animation Disney, "Le roi lion" l'année suivante en est la consécration.
Ce que les classiques Disney ont fait au box office en plusieurs exploitations, les films des années 90 réussisent à le faire en une seule fois.
Le film sortant rapidement et avec énormément de succès en cassette vidéo, il ne sera plus exploité par la suite, avant les petites reprises ponctuelles depuis les années 2010.

Accueil internautes :
AC 8,6 (37 300). SC 7,5 (48 000). IMDB 8,0 (385 000). K 8,1 (236 600). FA 7,4 (103 000). D 8,2 (66 500).
Film beaucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.



Titre Année de sortie Entrées Pays
76 Les aventures de Peter Pan 1953 7 349 554 USA

Affiche des Aventures de Peter Pan
Le film sort pour Noël 1953, il était sorti avec succès en février aux USA.
Jusqu'à présent, parmi les longs métrages d'animation Disney, seuls "Blanche-Neige" et "Cendrillon" ont créé l'évènement au box office français (sur deux ans d'exploitation, "Bambi" avait eu 2,2M d'entrées, "Dumbo" moins de 1,8M, "Pinocchio" je n'ai pas le chiffre mais en 17 ans il en était à 3,6M, "Alice au pays des merveilles" cumulait moins de 1,4M en 23 ans).

Le film réussit une très belle semaine de Noël à 366 198 entrées, puis 284 846 la semaine du Nouvel An. Mais curieusement le film baisse très vite, et s'il réapparait lors des vacances, il n'est que 10 fois présent dans le top 30 sur tout 1954. Fin 1954, il cumule 1,8M d'entrées. Au total lors de sa première exploitation il totalisera 2,2M d'entrées.

Le film ressort pour Noël 1965, où il réalise 61 320 entrées, puis 163 056 entrées la semaine de Noël, pas mal mais pas éblouissant, pour un film inédit pour les enfants de cette année, puis 188 020 entrées la seconde semaine de vacances. Ensuite il chute très vite.
En 1966 il aura réalisé au total un score correct de 579 792 entrées, il cumule désormais 3 041 958 entrées, avec ces 0,8M d'entrées de reprise. C'est un succès, mais rien d'extraordinaire.
Il continuera à être un peu diffusé les années suivantes, pour cumuler 3 277 315 entrées.
Affiche des Aventures de Peter Pan
En mars 1977, il ressort, et malgré que la période soit moins favorable que Noël pour le box office, cela va être une autre limonade! En effet, sa première semaine il est premier du box office (ce qui ne lui était pas arrivé en 1965-66) avec 217 638 entrées, magnifique (même si en 1977 les carrières sont devenues bien plus courtes, et les démarrages plus foudroyants).
Avec les vacances de Pâques, il enchaine avec 297 844 entrées! Puis encore 237 617 entrées, et "Peter Pan" passe les 4M!
Après les vacances, c'est encore 105 510 entrées, encore second, le film aura vraiment créé l'évènement, pas que des vacances.
Au total sur 1977, il ajoute 1 377 498 spectateurs à son cumul! Nettement mieux que la reprise de 1965-66! D'autant que son exploitation continue sur 1978, il dépasse les 4,8M de cumul. Un peu plus de 1,5M d'entrées lors de cette reprise.

Bien sûr, il va de nouveau ressortir, ce sera en mars 1986. Avec 184 712 entrées en première semaine, "Les aventures de Peter Pan" dépassent les 5M désormais.
En seconde semaine, le film fait un magnifique score de 261 168 spectateurs. Et ce sera ensuite 312 498 spectateurs! Même s'il n'est que 4ième de la semaine, vacances obligent. Le film profite à fond des vacances.
Et il fera encore une semaine légèrement au dessus des 100 000.
Au 23 décembre 1986, son box office est désormais de 6 118 540 entrées. En novembre 1987, il cumule 6 223 035 spectateurs. Il cumulera à la fin d'exploitation de cette reprise un peu plus de 6,3M d'entrées, 1,5M d'entrées de reprise donc, comme celle de 1977.

Et "Les aventures de Peter Pan" va encore ressortir en grande pompe, en juillet 1992; sa première semaine est moins forte que les deux reprises passées, mais cela reste bon (d'autant qu'en 1992 la fréquentation a bien chuté, et qu'il n'y a que 6 ans d'écart entre les deux reprises au lieu de 11 ans et 9 ans). Sans faire d'éclat, le film reste en salle et dans le top 20 jusqu'à la rentrée scolaire. Il continuera dans le top 30 jusqu'à la Toussaint, passant les 7M fin octobre. Et il sera même repris aux vacances de Noël, alors que "La belle et la bête" est en salle.
Avec 946 401 entrées cette année-là, 29ième de l'année, c'est encore une reprise à succès pour "Peter Pan". Il finit l'année à 7 243 671 entrées.

Fin 2010, il cumule 7 255 765 entrées. Au cours des années 2010 il aura de nombreuses projections ponctuelles à succès qui augmenteront peu à peu son box office.

Accueil internautes :
AC 8,0 (17 000). SC 7,0 (27 000). IMDB 7,3 (131 000). K 7,8 (27 700). FA 7,1 (32 600). D 8,4 (26 500).
Beucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
77 Les aventures de Rabbi Jacob 1973 7 307 609 France  Italie

Affiche des Aventures de Rabbi Jacob
Depuis neuf ans, Louis De Funès est LA super star, aucun doute que ce film sera un succès. Mais sera-t-il dans le haut du panier au-dessus des 5M, ou le déclin de l'acteur au box office va-t-il se poursuivre et le film finir sous les 2M? Car les résultats de deux de ses trois derniers films ont un peu déçu au box office : si "La folie des grandeurs" est un très gros succès à 5M d'entrées (chiffre à 1973), "Jo" n'atteint que 1,8M après deux ans, et "Sur un arbre perché" 1,6M. De Funès est désormais concurrencé au box office par de nouveaux arrivés : Les Charlots, qui plaisent beaucoup aux jeunes, et dont le dernier film ("Le grand bazar") sortira un mois et demi avant "Rabbi Jacob".
Mais après près de deux ans sans nouveau "De Funès" à l'affiche, son public devrait tout de même être attiré en masse, en tout cas le démarrage du film sera un bon test de la popularité de l'acteur, vu que le film repose uniquement sur ses épaules pour le casting.

Le film sort peu avant les vacances de la Toussaint, période très porteuse. Mais la concurrence est forte : la comédie avec Brel et Ventura et écrite par Veber "L'emmerdeur" est sorti 4 semaines plus tôt et marche fort, au dessus des 200 000, et "Le grand bazar" est encore au dessus des 100 000 entrées.
Et d'entrée de jeu, le film cartonne avec une première semaine à 557 289 entrées, suivi avec les vacances d'une semaine à 738 295 entrées, puis la troisième pour bien enfoncer le clou à 873 022 entrées! On s'incline, le patron est de retour : en trois semaines il aura battu le cumul de ses deux concurrents qui avaient un mois d'avance!
Affiche des Aventures de Rabbi Jacob

Affiche pour la reprise en version restaurée de 2019 des "Aventures de Rabbi Jacob".

Et le succès continue avec la semaine du 11 novembre à 478 867 entrées, puis la suivante à 392 961 entrées, les 3M sont déjà franchis! "L'emmerdeur" approche des 2M et "Le grand bazar" des 2,3M, déjà loin derrière.
Puis c'est encore 355 980 entrées en semaine 6, puis 241 361 entrées la semaine 7 et toujours premier (pour la dernière fois) malgré la sortie réussie du "Magnifique", avec Belmondo au sommet de sa forme.
Ensuite il continue fort en se stabilisant à 222 931 entrées, aucunement impacté par la sortie de "Je ne sais rien mais je dirais tout" (Pierre Richard et plusieurs seconds rôles connus).
Mais à l'approche des vacances, il faiblit, la concurrence est rude : "Le magnifique" cartonne, le dernier James Bond et "Mon nom est personne" sortent, la reprise de "Blanche-Neige" est un gigantesque succès, "Rabbi Jacob" descend à 130 509 entrées.
A Noël il remonte à 273 164 entrées, sans être dérangé par l'arrivée de "Mais où est donc passé la septième compagnie?" (quelle quantité de comédies fin 1973), dépassant les 4M d'entrées ("L'emmerdeur" est à 2,4M et "Le grand bazar" à 2,6M).
Et ce sera encore 281 520 entrées sur la fin d'année. Et en début 1974, il réalise encore 205 351 entrées, c'est sa 11ième semaine au-dessus des 200 000! Et la 12ième dans le top 10.
Après deux semaines de plus au dessus des 140 000 entrées, il franchit les 5M. "Le magnifique" repasse derrière lui malgré son succès. Et il réalise une dernière semaine au dessus des 100 000 entrées, ce sera la 15ième semaine consécutive au dessus des 100 000 entrées : malgré un quatrième trimestre qui a enchainé les comédies à succès d'acteurs comiques plus récents, De Funès est toujours LA super star!

Affiche des Aventures de Rabbi Jacob

Affiche pour une projection ponctuelle en version restaurée en 2019 des "Aventures de Rabbi Jacob" pendant la saison touristique à Houlgate en Normandie.

DLa semaine suivante, le nouveau film des Charlots sort ("Quatre Charlots mousquetaires"), encore un succès. Et puis "Les aventures de Rabbi Jacob" quitte le top 10, mais après 17 semaines!
Et il passe encore 9 semaines dans le top 30, alors qu'il cumule 5 755 723 entrées.

"Les aventures de Rabbi Jacob" cumule 4 546 689 entrées en 1973 (premier) et 1 863 189 en 1974 (13ième), son box office est alors de 6 409 878 entrées.
Pour comparer avec les comédies à succès qui l'ont concurrencé, à fin 1974 "Le grand bazar" cumule 3 384 477 entrées, "L'emmerdeur" 2 946 671, "Le magnifique" 2 673 432, "Je ne sais rien mais je dirais tout" 1 422 858, et "Mais où est donc passé la 7ième compagnie?" 3 386 176, et "Quatre Charlots mousquetaires" 1 914 677 entrées (et eux par contre entament leur déclin en 1974).

"Les aventures de Rabbi Jacob" aura encore une belle fin de carrière avec en 1975 encore 310 668 entrées, 188 323 en 1976, 126 270 en 1977 où il passe les 7M d'entrées, puis les trois années suivantes entre 92 et 64 000 entrées, en 1981 c'est sa fin d'exploitation avec 27 721 entrées.
Il cumule 7,295M d'entrées, plus gros succès des sorties de 1973, sixième fois que De Funès est en tête des sorties d'une année (et il le sera encore en 1979).

Désormais le succès du film se fera à la télévision (20 télédiffusions à 2020).
En 2019, malgré ses multiples diffusions à succès à la télévision, il a une petite reprise avec des projections sous forme d'évènements ponctuels, qui a du succès à plus de 10 000 entrées.

A noter aussi que son thème musical aura été un succès. Et le film a été adapté en 2002 en comédie musicale pour la scène.

"Les aventures de Rabbi Jacob" a été un franc succès hors de France : 2,9M d'entrées en Espagne, 2,5M en Allemagne,...

Accueil internautes :
AC 8,0 (31 000). SC 6,8 (32 000). IMDB 7,4 (13 000). K 7,8 (7800). FA 6,1 (1369). D 7,9 (576).
Ce film est aimé, spécialement des francophones, moins des hispanophones (et où il est peu connu des internautes). Très peu connu en Chine.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE REUSSIE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Reprise en 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
78 Danse avec les loups 1991 7 281 824 USA

Affiche de Danse avec les loups
Le film est sorti en novembre 1990 aux USA, il y est un gros succès de bouche à oreille, aidé aussi par ses 12 nominations aux oscars.
En France, il y a une certaine curiosité, mais cela fait une éternité que les westerns ne fonctionnent plus en salle. Et Kevin Costner est un peu connu du public français, essentiellement par "Les incorruptibles", mais ce n'est pas (encore) une star (depuis 4 ans, ses films ont eu nettement plus de succès aux USA qu'en France). De plus c'est son premier film en tant que réalisateur. En dehors d'une curiosité de cinéphiles, ce film de 3h risque d'avoir du mal à franchir le million.

Le film sort en février 1991 en France, sa première semaine est un joli succès, avec 342 044 entrées, mais que second derrière "Un flic à la maternelle" pourtant en seconde semaine.
Les deux premiers s'intervertisent la seconde semaine, et "Danse avec les loups" monte, avec 487 035 entrées : en France aussi le bouche à oreille est très bon.
En 3ième semaine, il termine Schwarzenneger en faisant 300 000 entrées de plus que lui, avec 485 956 entrées. Cela sent bon le phénomène en marche!
Et malgré trois grosses sorties, la semaine suivante le film reste en tête avec encore 433 336 entrées.
En 5ième semaine, lundi matin on apprend les 7 victoires aux Oscars, dont meilleur film, cela ne peut qu'aider une carrière déjà incroyable, et c'est 453 539 entrées de plus cette semaine là, le cumul est désormais de 2 201 910 entrées.
L'effet Oscars se fait sentir : 586 793 entrées la semaine suivante et son plus gros résultat hebdomadaire.
Avec 454 819 entrées, le film se maintient super haut, c'est sa 7ième semaine. Les 3M sont franchis.
Et 307 818 entrées de plus en semaine 8; puis il remonte à 391 749 entrées mi avril, puis 411 426 entrées (4M franchis); et la montée ne s'arrête pas, avec 428 087 entrées de plus (semaine 11).
On est mi-mai, et c'est encore un incroyable box office hebdomadaire de 302 466 en semaine 12, même s'il passe sous son score de première semaine pour la première fois, il est toujours premier depuis sa seconde semaine, sa stabilité est incroyable, on se croirait dans les années 60... Il a franchi les 5M.
Affiche de Danse avec les loups
La semaine suivante, il chute pour la première fois, à 194 780 entrées, tout en restant n°1.
Avec 134 095 entrées, en semaine 14, il est toujours premier; de même avec 113 038 sa semaine 15; et 122 665 en semaine 16.
Ce n'est qu'en semaine 17 qu'il quitte la place de n°1 et qu'il passe sous les 100 000 entrées hebdomadaires. On est mi-juin, cela fait 4 mois que le film est sorti.

Cinq semaines plus tard, encore n°4 hebdomadaire, "Danse avec les loups" franchit les 6M d'entrées.
"Robin des bois, prince des voleurs" sort en août et profite à fond de la nouvelle notoriété de Kevin Costner, qui désormais est une star qui attire sur son seul nom.
Fin août, "Danse avec les loups" passe les 6,5M, toujours dans le top 10.

Il passera 29 semaines consécutives dans le top 10! Et 43 semaines dans le top 30, 10 mois, puis après une semaine d'absence il y sera encore 7 semaines, quasiment un an... Il est alors aux portes des 7M, et premier des sorties de 1991, devant "Terminator 2" et son démarrage pourtant monstrueux comparé à celui de "Danse avec les loups : 1 688 616 entrées en première semaine!

Et ce n'est pas fini car au total sur 1992 il sera encore 19 fois dans le top 30, soit un total de 63 semaines dans le top 30!

Malgré cette longévité, sa carrière au cinéma est proche de zéro depuis 1995, dernière fois où il atteignait 1000 entrées dans l'année.

Accueil internautes :
AC 8,6 (32 200). SC 7,6 (23 000). IMDB 8,0 (249 000). K 8,1 (56 700). FA 7,4 (87 000). D 8,9 (74 000).
Film partout beaucoup aimé ou adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
79 Les aventures de Bernard et Bianca 1977 7 243 120 USA

Affiche des Aventures de Bernard et Bianca
Le film est sorti en juin aux USA avec succès, il sort fin novembre en France, en tant que "Disney de Noël". C'est le premier inédit depuis "Robin des bois" en 1974, qui a eu 3,8M d'entrées lors de sa sortie. Et le précédent était "Les Aristochats" qui avait cartonné avec 6,2M d'entrées (et à cette époque le record du plus gros score d'un dessin animé estampillé Disney en une exploitation). Si on espère pas autant que "Les Aristochats" et son record, un résultat dans les eaux du "Robin des bois" serait très bien.

En démarrant à 517 000 entrées, "Bernard et Bianca" s'assure un franc succès; difficile de comparer les carrières avec "Robin des bois", qui était sorti dès fin octobre, celui-ci avait réalisé 421 000 entrées. "Les Aristochats" étaient sorti le 8 décembre, avec 533 000 entrées.
"Bernard et Bianca" augmente en seconde semaine, excellent signe, avec 531 980 entrées. Puis 433 474 avant les vacances.
Sur la semaine de Noël il passe à 715 730 entrées ("Les Aristochats" avec plus de 1,4M sur 10 jours explosait tout... là on ne sera clairement pas du niveau de ce film). Puis les derniers jours de 1977 il ajoute 511 096 entrées, largement premier. Et avec 2,7M de cumul, il bat déjà nettement "La guerre des étoiles" sorti en octobre (2,4M) ou le dernier James Bond (2,5M).
En ajoutant 527 180 sur les dix premiers jours de 1978, il dépasse les 3,2M de cumul.
Après les vacances, il cède la tête du classement, mais continue à faire rêver petits et grands, avec 169 990 entrées de plus, puis 115 667, puis il passe sous les 100 000 deux semaines, avant de remonter à près de 180 000 entrées la seconde semaine de février. Puis c'est 187 073 spectateurs de plus, 3ième hebdomadaire, il en profite pour passer les 4M de cumul, et il est déjà nettement premier des sorties de 1977. Le film plait vraiment, et il continue à attirer pour le retour des vacances.
Et il ajoute encore 144 923 entrées, on est fin février, dans sa 13ième semaine!
Il baisse ensuite assez nettement, mais passe encore 7 semaines dans le top 30, rmontant même dans le top 10 à l'occasion des vacances de Pâques. Il cumule alors 4,6M.

Sur 1977, il aura eu 2 709 324 entrées (3ième sur l'année calendaire), puis 2 192 856 sur 1978 (9ième), il ajoutera 143 604 entrées en 1979, et quelques milliers en 1980 avant d'être retiré de l'affiche; il cumule lors de cette première exploitation 5 049 424 entrées, ce qui est exceptionnel, non seulement premier des films sortis en 1977 à cette date là, mais également second plus gros succès d'un Disney en une exploitation, derrière"Les Aristochats" et devant "Cendrillon".
Disque des Aventures de Bernard et Bianca

Pochette du 33T de l'histoire du film "Les aventures de Bernard et Bianca" racontée par Annie Cordy avec les voix et musiques du dessin animé.

Comme toujours avec Disney, il y a une multitude de produits qui accompagnent le film : disques, livres, jeux, peluches, etc, plus les partenaires alimentaires et autres.

Le film sera invisible jusqu'en 1987, où il ressort à l'occasion de ses dix ans, au tout début décembre, en tant que "Disney de Noël".
En première semaine, il se comporte presque aussi bien que certains inédits du studio sortis pour Noël : 244 186 entrées ("Basil détective privé", à la même période en 1986 démarre avec 267 626 entrées, il finira son exclusivité avec 2,276M d'entrées).
Puis ce sera 364 280 entrées en seconde semaine, puis 412 967 avec l'arrivée des vacances, et ensuite 464 590 en pleine vacances, ce qui lui permet de dépasser largement les 6M.
Il fait encore 269 069 au début janvier, et avec la fin des vacances il chute à 67 681 entrées, toujours dans le top 10.
Il passe les 7M de cumul mi février.
Au total, au cours de cette reprise, il aura eu 1 519 269 entrées sur décembre 1987, puis 617 608 entrées sur 1988, et encore 32 369 sur 1989 avant d'être retiré de l'affiche. Sa reprise a cumulé 2 169 246 entrées, tout proche de l'exclusivité de "Basil" l'année précédente! Et son cumul est désormais de 7 218 670 spectateurs.

Il ajoutera quelques milliers d'entrées lors de projections ponctuelles depuis la fin des années 2000.

Une suite sortira en 1991, "Bernard et Bianca au pays des kangourous", qui aura moins de succès (2,4M d'entrées au final).


Accueil internautes :
AC 7,4 (4600). SC 6,8 (17 100). IMDB 6,9 (64 000). K 7,7 (8200). FA 6,2 (28 200). D 8,1 (800).
Film relativement aimé. Quasi inconnu en Chine.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.

Jolis petits scores en 2018.


Titre Année de sortie Entrées Pays
80 Jean de Florette 1986 7 225 333 France

Affiche de Jean de Florette
Le film est une adaptation du roman, écrit par Pagnol après la réalisation de "Manon des sources", qui développe l'histoire du père de Manon, inédit par rapport à l'histoire du premier film réalisé par Pagnol. "Manon des sources (1953) fut un succès à sa sortie, avec 3,7M d'entrées sur ses deux premières années (6ième plus gros succès des sorties de cette année) et 4 279 009 entrées au total.
"Jean de Florette" sort le 27 août, avec énormément de publicité, il faut que le film marche fort, car dès le 19 novembre sortira "Manon des sources" dont le succès dépendra de celui de "Jean de Florette", et le budget des deux films réunis est élevé.

Sa première semaine est sans mauvaise surprise un gros succès, de quoi rassurer Claude Berri : 1 153 530 entrées (et 15 166 de plus avec des avant-premières), le film survole de très haut le reste du box office de la semaine. Et l'accueil du premier public est bon, le film devrait passer aisément les 3M.
Le film baisse classiquement en seconde semaine, sans être trop impacté par la fin des vacances scolaires, à 764 139 entrées, puis un bon maintien en troisième semaine, malgré la sortie de "La couleur pourpre" qui vise le même public, avec 648 805 entrées, les 2,5M sont franchis.
La semaine suivante, "Top Gun" fait un bon score, mais "Jean de Florette reste premier de peu, avec 491 926 spectateurs de plus, et les 3M de passés.
Et en semaine 5, de nouveau son maintien est bon, il baisse lentement depuis sa seconde semaine, avec 448 973 entrées (3,5M passé), sa carrière devient de plus en plus excellente! S'il réussit à maintenir un tel rythme, les 5M sont faisables.
Mais en semaine 6, la sortie de "Mission" (Palme d'or) l'impacte plus, il descend à 321 649 entrées, légèrement dépassé par "Mission".
Puis "Aliens, le retour" sort avec un gros succès, même si ce n'est pas vraiment le même public, et "Jean de Florette passe troisième sur la semaine, cependant avec seulement une baisse modeste, et encore 282 500 entrées. Les 4M sont franchis.
En semaine 8, sortie des "Frères Pétard" avec gros succès, "Jean de Florette" passe quatrième, mais il reste stable avec 276 206 entrées, sa carrière est petit à petit passé de succès grâce à la publicité à succès grâce au bouche à oreille excellent.
Affiche de Jean de Florette
La semaine suivante, à cheval sur le début des vacances de la Toussaint, "Cobra" sort en plein Stallone-mania (énorme succès sur sa première semaine avec plus de 1,1M d'entrées), et la comédie "Twist again à Moscou" réussit son démarrage à près de 470 000 entrées. Plus la reprise de "Bambi" qui démarre très bien à près de 300 000 entrées, la concurrence des nouveautés est féroce pour l'accès aux salles. Malgré ça, "Jean de Florette se maintient encore et toujours, avec encore 243 763 entrées, et il passe désormais devant "Mission" et "Aliens"!
Alors que "Cobra" chute fortement, "Jean de Florette" profite des vacances scolaires pour se maintenir à 245 304 entrées.
La semaine post-vacances, son score reste énorme, avec 219 738 entrées, il remonte même 4ième, malgré un nouveau film arrivé n°1. Ses maintiens sont incroyables, il dépasse maintenant les 5M d'entrées de cumul.
Et encore plus fort la semaine suivante, précédent la sortie de "Manon des sources", le film redevient premier, en semaine 12! Son score est remonté à 260 476 entrées! Cela fait 6 semaines qu'il reste dans la tranche des 200 000 entrées hebdomadaires!
Et avec la sortie de "Manon des sources" (gros carton à 1,242M d'entrées), "Jean de Florette" au lieu de se faire éclipser, reprend encore des forces, avec 304 947 entrées. Et la semaine suivante c'est encore 250 871 entrées...
Il faudra attendre sa semaine 15 pour le voir passer pour la première fois sous les 200 000, et encore de peu (195 615)(à titre de comparaison, "Cobra" n'est déjà plus qu'à 42 058). Il passe les 6M d'entrées!
Et en semaine 16, il baisse plus nettement, avec 126 434 entrées, mais les vacances de Noël commencent le week-end suivant. Et il est encore huitième du classement hebdomadaire!
Affiche de Jean de Florette

Affiche américaine de "Jean de Florette".

Mais pour la première semaine à cheval sur les vacances, c'est la sortie de l'artillerie lourde, avec "Les fugitifs" et "Le nom de la Rose", et même si aucun des deux ne fait le million sur cette semaine-là, ils prennent de nombreuses salles, plus 4 films familiaux qui marchent (plus quelques échecs aussi parmi les sorties de la semaine, tels "Howard une nouvelle race de héro", "La folle journée de Ferris Bueller" ou "Jumpin' Jack Flash" pour ne parler que des films connus). Et si "Jean de Florette" se maintient 8ième, par contre il baisse à 91 144 entrées sur la semaine, il aura été 16 semaines consécutives au-dessus des 100 000 entrées!
Et il remonte au-dessus des 100 000 à 121 233 entrées, tout en restant 8ième, pour la semaine complète de vacances.
Et la semaine du Nouvel an, il repasse en dessous, à 90 153 entrées. C'est sa dernière semaine dans le top 10, soit 19 semaines de suite, plus de 4 mois! Et les 6,5M de cumul sont passés.

Après les vacances il chute fortement, sous les 50 000, mais il restera encore 5 semaines dans le top 30, soit 24 semaines consécutives!
Il sera encore diffusé le long de l'année, et retournera dans le top 30 de juillet à septembre, ainsi que "Manon des sources". Les 7M sont franchis en août 1987, cela fait un an qu'il est sorti.

En 1986 il est premier de l'année calendaire avec 6 476 186 entrées, et en 1987 il est encore 47ième avec 700 959 entrées, il cumule alors 7 177 145 entrées.
Il terminera quasiment sa carrière en 1988, car il sera télédiffusé sous forme de téléfilm plus long dès décembre 1988.
C'est le plus gros succès des sorties de 1986, le second est "Manon des sources", les deux volets d'une même histoire aux deux premières places, la chose est unique dans l'histoire du box office français, pari réussi pour Caude Berri!

A l'étranger, il aura eu du succès aux Etats-Unis, avec 1,3M d'entrées estimées. Excellent pour un film en langue française.


Accueil internautes :
AC 7,8 (5833). SC 7,2 (7200). IMDB 8,0 (25 000). K 7,9 (2073). FA 7,7 (2157). D 8,3 (3414).
Selon les sites, film franchement aimé ou adoré.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE mais REGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans mais au moins 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
81 Star Wars : épisode 3 - La revanche des Sith 2005 7 205 953 USA

Affiche de Star Wars épisode III, la revanche des Sith
Même si la prélogie a ses détracteurs (et même ses haineux), cet ultime épisode permettant de découvrir la naissance de Dark Vador est ultra attendu par les fans. Il devrait donc avoir un fort démarrage puis chuter rapidement. S'il fait un peu plus que "L'attaque des clones" trois ans plus tôt (5,61M d'entrées), cela reproduirait le schéma du "Retour du Jedi" (qui fini sous "La guerre des étoiles" et au-dessus de "L'empire contre-attaque"), le grand public contrebalancerait alors un peu la haine de certains fans actifs de la trilogie originelle anti-prélogie.
Il sera pertinant de comparer son box office avec celui de "L'attaque des clones", sorti à la même date trois ans plus tôt, et déjà une suite.

Dès le premier jour, il est clair que le film sera un gros succès malgré la mode médiatique de dénigrement des deux premiers films (en 2005, il déjà est de bon ton de ne pas aimer les deux premiers épisodes de la prélogie), le score de "L'attaque des clones" n'est bien sûr pas encore gagné sur le premier jour, "La revanche des Sith" peut s'effondrer, mais il est certain que le film fera les 4M, car il réalise (sous réserve, car chiffres distributeur, ainsi que ceux qui suivent) 641 799 entrées premier jour, contre 453 203 pour "L'attaque des clones"! 1,4 fois le score de l'épisode 2! s'il conserverait ce coefficient, cela amènerait "La revanche des Sith" à 7,945M d'entrées, soit le meilleur score des 6 films! Bien sûr, il faut tenir compte de l'effet "ultime épisode" (il n'est pas encore question de la postlogie, qui sortira 10 ans plus tard), et de la curiosité vis à vis de la conclusion certes connue mais dont les fans souhaitent impatiemment connaitre le "comment" (bravo au distributeur Fox d'avoir réussi à créer une telle attente sur une histoire dont on connait la fin). Et ces premiers fans sont ravis du film (mais comme les premiers spectateurs le furent de "L'attaque des clones").
Sur les 5 jours incluant le week-end, c'est déjà 2,705M d'entrées! "L'attaque des clones" n'avait pas atteint 1,5M... Le coefficient devient énorme, à 1,81! cela ferait 10M d'entrées de final s'il réussissait à maintenir un tel écart! Mais il faut préciser que "L'attaque des clones" a eu un très petit coefficient premier jour/premier week-end.
Sur la semaine complète, c'est 3,303M d'entrées! Troisième meilleur démarrage de tous les temps, et meilleur démarrage d'un film étranger! De plus hors vacances et sans jour férié! Un vrai exploit! (les deux premiers meilleurs démarrages sont sur une semaine avec des vacances) Et son coefficient par rapport à "L'attaque des clones" reste élevé à 1,65, ce qui fait encore un cumul à 9,25M... A voir s'il se maintiendra comme "L'attaque des clones" désormais.

Affiche de Star Wars épisode III, la revanche des Sith
En seconde semaine, "La revanche des Sith" chute lourdement, -57%, il réalise encore 1,4M d'entrées, soit 4,727M de cumul, mais le film est parti pour avoir la carrière classique d'une suite (d'autant qu'il n'y aura rien avant la fête du cinéma fin juin pour l'aider). "L'attaque des clones" avait eu une très belle résistance et n'avait baissé que de 32%, il approchait des 1,4M d'entrées en seconde semaine, (3,371M de cumul), on se retrouve donc sur une base égale au niveau de la seconde semaine.
Le coefficient est passé à 1,4, ce qui projetterait le résultat final à 7,87M pour "La revanche des Sith"; mais en tenant compte de la seconde semaine presque équivalente, "La revanche des Sith" en gardant désormais la trajectoire de "L'attaque des clones" finirait à 6,97M. Mais s'il continue à chuter aussi rapidement, il finirait même au niveau de "L'attaque des clones", ce qui serait une déception suite à ce démarrage et confirmerait un certain rejet du public pour la prélogie en dehors des fans (quand même nombreux puisque ce démarrage de toute façon établit le succès, et puisque d'ors et déjà au dessus de "L'Empire contre-attaque" et du "Retour du Jedi")...

Heureusement, "La revanche des Sith" ne baisse que de 34% en troisième semaine, cela fait encore 0,944M de plus, avec un cumul de 5,671M, et "L'attaque des clones" est déjà dépassé.

Avec une baisse maitrisée de 39%, et 0,579M entrées de plus, les 6,25M d'entrées sont franchies. C'est sa 4ième et dernière semaine en tête.
La semaine suivante précède la fête du cinéma, et c'est une chute sévère de 55% à 0,260M d'entrées. "Batman begins" est sorti avec un joli succès et vise le même public amateur de fantastique/action (et "Les poupées russes" marche encore mieux au box office de la semaine).
Heureusement "La revanche des Sith" profite de la fête du cinéma avec +5% et 0,273M de plus. "La revanche des Sith" n'est pas destiné aux plus jeunes enfants contrairement à "La menace fantôme", donc l'arrivée avec éclat de "Madagascar" n'a pas dû trop faire souffir le film.
Il aura encore deux semaines au dessus des 100 000 (soit 8 au total, contre 7 pour "L'attaque des clones") qui lui permettent de franchir les 7M.
Il sera au total 11 semaines dans le top 20, une de plus que "L'attaque des clones".

Affiche de Star Wars épisode III, la revanche des Sith
En conclusion sur la comparaison entre les deux épisodes, non seulement "La revanche des Sith" a tout éclaté lors de son démarrage (1,3M de plus!), mais une fois la chute de la seconde semaine qui l'a ramené au niveau de "L'attaque des clones" il aura aussi un peu mieux résisté.

Fin 2005, le CNC comptabilise 7,16M d'entrées pour "La revanche des Sith", à trois cheveux de "La menace fantôme" (7,19M) et devant "La guerre des étoiles" (6,45M incluant toutes les reprises) puis "L'attaque des clones" (5,62M), "Le retour du Jedi" (4,25M) et "L'empire contre-attaque" (4,054M, y compris les 1,168M de 1997).
Fin 2006, le cumul de "La revanche des Sith" est de 7,23M par le CNC, devant "La menace fantôme", désormais plus gros succès de la saga (de 6 films à l'époque). Pour être revu à la baisse à 7,20M en 2009... cela a été le yoyo entre lui et "La menace fantôme" pendant quelques années selon les informations du CNC contradictoires pour "La menace fantôm" aussi... Je ne connais pas la raison de ces erreurs de la part du CNC. Quoiqu'il en soit, en 2012 la reprise 3D de "La menace fantôme" termine le duel. Puis "Le réveil de la Force" le dépasse aussi largement, "La revanche des Sith" est désormais le 3ième plus gros succès des 9 films "Star Wars" ainsi que des films dérivés.

Accueil internautes :
AC 8,4 (70 000). SC 6,9 (61 000). IMDB 7,5 (735 000). K 8,1 (275 000). FA 7,1 (101 000). D 8,4 (92 000).
Film beaucoup aimé, et le préféré de la prélogie.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
82 Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban 2004 7 157 735 Royaume-Uni

Affiche de Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban
Troisième épisode d'Harry Potter. Les deux premiers ont été des monstres au box office français! Celui-ci sera forcément un énorme succès.
Mais si les auteurs des films respectent les livres, alors à partir de ce tome les films seront de moins en moins familiaux, et il va falloir bien gérer le virage de l'image d'Harry Potter par le distributeur. Egalement l'histoire se complexifie, et il deviendra de plus en plus important de ne pas perdre les spectateurs n'ayant pas vu (ou oublié) les films précédents.
Les deux premiers films étaient sorti à un an d'écart, pour Noël. Il y aura 18 mois d'écart cette fois-ci, "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban" sort le 2 juin.

Son démarrage se situe exactement à mi-chemin entre ceux des deux premiers films (le second gardant son record à 2,7M), le film devrait donc terminer sous le second épisode, d'autant que la période de début juin est nettement moins favorable que celle de début décembre pour la suite de sa carrière.
C'est tout de même un énorme 2,5M d'entrées en une semaine! Avec Harry Potter c'est à chaque fois du très très lourd! Pour comparer de manière plus large, c'est le 8ième meilleur démarrage de tous les temps, et le 3ième pour un film étranger! A la sortie du film, parmi les 5 meilleurs démarrages de films étrangers, il y a les trois Harry Potter!

Après son énorme départ, le film baisse classiquement avec -36% et -42%. Il dépasse alors les 5M d'entrées, en seulement 3 semaines.
En quatrième semaine, c'est la fête du cinéma, et il ne perd que 18% (sortie de "Shrek 2" qui écrase tout), puis il baisse assez rapidement et classiquement, il ne reste que 10 semaines dans le top 20.

Il termine l'année à 6,89M d'entrées, troisième des sorties de 2004. C'est une surprise que "Shrek 2" finisse avec 200 000 entrées d'avance. Quant au n°1, "Les choristes" personne ne s'y attendait! "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban" est 77ième plus gros succès au box office français depuis 60 ans.
Fin 2005, il est monté à 7,06M d'entrées, 72ième depuis 61 ans désormais, et 60 000 entrées derrière "Shrek2".
En 2007, il progresse à 7,08M ("Shrek 2" progresse tout autant), et il dépasse maintenant "La chèvre" et "Les deux tours".
En 2018, il aura passé "Jeanne d'Arc" et "Samson et Dalila", grâce aux marathon Harry Potter organisés autour de la reprise de "Harry Potter à l'école des sorciers". Et en 2020, ce sera "Shrek 2", ce qui finalement lui permettra de devenir n°2 des sorties de l'année 2004.
C'est aussi un gros succès de télévision : en 2020 il en est déjà à sa sixième télédiffusion, et réalise encore la seconde meilleure audience annuelle!


Accueil internautes :
AC 8,0 (64 000). SC 7,0 (62 000). IMDB 7,9 (576 000). K 8,2 (441 000). FA 6,9 (80 000). D 8,8 (533 000).
Film franchement bien aimé partout.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Notamment grâce aux reprises à franc succès de 2018 (marathons Harry Potter) et 2020 (réouverture des salles post-covid).


Titre Année de sortie Entrées Pays
83 Shrek 2 2004 7 143 015 USA

Affiche de Shrek 2
Avec 4,08M d'entrées, "Shrek" avait été un très gros succès en France en 2001, avec une carrière en longueur, parmi les premiers sur tout l'été, et qui s'était même poursuivie jusqu'en 2002.
Pour la suite, on s'attend donc à un gros démarrage (mais à une carrière moins longue, comme généralement avec les suites de film à succès qui ont plu).

"Shrek 2" sort le 23 juin. Alors certes, "Shrek 2" a 906 copies quand le premier en avait eu 669 lors de sa sortie, certes dimanche, lundi et mardi sont les trois jours de la fête du cinéma (cette année, formule sur trois jours avec un ticket à 1,50€), mais il y a encore école toute cette semaine-là alors que "Shrek" était sorti alors que les vacances venaient de commencer. Et surtout, un tel résultat est monstrueux : 2 238 286 entrées en une seule semaine! (chiffre distributeur) Il avait fallu 4 semaines à "Shrek" pour atteindre ce nombre! Clairement, le premier avait été beaucoup aimé! D'autant qu'il y avait quand même le choix pour le public occasionnel à cette fête du cinéma, avec le troisième Harry Potter en continuation...
Là "Shrek 2" a vraiment impressionné, mais sa seconde semaine, avec seulement 33% de baisse, impressionne aussi! Avec encore 1,5M d'entrées, il ne s'effondre pas malgré la fin de la fête du cinéma, ses premiers spectateurs en disent du bien pour la seconde semaine et le début des vacances.
Son visuel est nettement en dessous de celui du "Monde de Némo" sorti quelques mois plus tôt, mais son humour plait aussi aux adolescents et aux jeunes, avec notamment des références culturelles contemporaines et des clins d'oeil que le public enfantin ne perçoit pas, et comme celui-ci aussi s'amuse, le film attire et satisfait plusieurs publics.
Et en troisième semaine il ne perd que 15%! Il cumule du coup 5M d'entrées en 3 semaines, déjà 1M de plus que "Shrek" en un an!

La suite de sa carrière est plus classique, mais il restera tout de même au-dessus des 100 000 tout l'été, et il quittera le top 20 mi septembre, après 12 semaines.
Il franchit les 7M en cours d'automne.
En fin d'année il a cumulé 7,09M d'entrées (chiffre CNC), il est 68ième plus gros succès depuis 60 ans, il méritait donc une place de n°1 bien qu'il soit second des sorties de l'année 2004 (à fin 2005, car en 2020 il passe même 3ième derrière "Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban").
Fin 2005, il est à 7,12M et 67ième plus gros succès au box office français. Il passe à 7,14M en 2007 lors de la sortie de "Shrek 3".

Accueil internautes :
AC 7,8 (53 000). SC 6,6 (43 000). IMDB 7,2 (439 000). K 7,7 (263 000). FA 7,0 (130 000). D 7,6 (97 000).
Le film est bien aimé (un peu moins chez les internautes utilisant la langue chinoise), même si moins que le premier.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
83 Le seigneur des anneaux - Les deux tours 2002 7 137 790 Nouvelle-Zélande

affiche des Deux tours
Suite au succcès au box office et à l'acceuil entousiaste du public du premier épisode, on s'attend à un très gros démarrage.

Avec 2 408 681 entrées sur la semaine à cheval sur les vacances de Noël, puis une seconde énorme semaine à 2 084 817 entrées, "Les deux tours" fait mieux que le premier, qui n'avait eu aucune semaine à 2M. Et s'il baisse plus vite en troisième semaine, il reste au niveau de la troisième semaine de "La communauté de l'anneau", au dessus de 1,1M.
Les semaines post-vacances, il est légèrement en dessous de ce que faisait le premier film, mais si l'écart entre les deux se réduit, l'avance prise lors des deux premières semaines ne sera pas rattrapée et le second film finira légèrement devant le premier en cumul.
Il passera 7 semaines au-dessus des 100 000 et 10 semaines dans le top 10, avec des chutes assez fortes, classiques d'une suite attendue.

Lors de la sortie du "Retour du roi" un an plus tard, il sera repris avec succès (autour de 90 000 entrées) qui lui permettent de passer les 7M d'entrées (7,07M).

Tout comme les autres épisodes, il aura régulièrement des projections ponctuelles au cours des années 2010, ce qui lui a permis de passer devant "La chèvre" en 2013, devant "Jeanne d'Arc" en 2018 et devant "Samson et Dalila" en 2019.

Accueil internautes :
AC 9,0 (95 200). SC 7,9 (82 900). IMDB 8,7 (1,535M). K 8,6 (459 000). FA 8,0 (168 000). D 9,2 (626 000).
Film adoré et très vu par les internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.

Surtout grâce aux reprises de 2018 et 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
85 Samson et Dalila 1951 7 116 461 USA

Affiche de Samson et Dalila
Le film est sorti en exclusivité à New York dès fin 1949, il sera un succès aux USA au cours de 1950; il ne sort en France qu'en octobre 1951.
Cecil B. De Mille est déjà un réalisateur connu en France, notamment pour ses films spectaculaires, déjà à l'époque du muet. L'histoire de Samson et Dalila est connu du public et attractive, et je n'ai trouvé qu'une version antérieure de cette histoire biblique en long métrage : un film muet autrichien de 1922 (alors qu'il y en a eu de multiples après le succès international du film de De Mille). Le film a donc tout pour connaitre le succès en France.

Je n'ai pas les informations sur sa carrière en fin 1951, mais sur 1952 "Samson et Dalila" réalise 2 831 610 entrées, 3ième sur l'année calendaire. Ce qui est bien mais pas si spectaculaire; il faut dire que niveau box office, cette année là en 6 mois "Le petit monde de Don Camillo" et son petit budget a tout éclaté avec plus de 6,6M d'entrées qui rendent ternes tous les autres. Mais à cette époque l'exploitation se fait sur la durée de plusieurs années, difficile de juger pour le moment de sa carrière.

Fin 1956, on en sait déjà plus sur son succès : il cumule 4 602 237 entrées. C'est en gros succès, mais pas un triomphe, il est alors 39ième depuis 12 ans, second des sorties de 1951.
Mais sa carrière n'est pas encore tout à fait terminée : sur 1957 il ajoute 99 094 entrées, sur 1958 c'est 65 679 entrées de plus, et en 1959 il est encore un peu diffusé avec 11 574 entrées.
Il cumule alors 4 778 584 entrées à son box office, et il est le 49ième plus gros succès en 15 ans (grosso modo, troisième annuel en moyenne), du solide pour sa première exploitation. Mais il aurait besoin d'une ou deux grosses reprises à succès pour accéder au statut de champion.
Affiche de Samson et Dalila
En 1960, il a bien une reprise, mais c'est une petite reprise. En septembre 1960, il est monté à 4 839 366 entrées, et son exploitation de reprise est en cours. Rien de spectaculaire, mais il va continuer à être exploité ainsi pendant toute la décennie, en projection ponctuelle de reprise sans grosse ressortie nationale, et fin 1969 il cumule désormais un magnifique box office de 5 922 920 entrées!
Du coup, il est désormais 47ième plus gros succès au box office français, mais maintenant sur une période de 25 ans de succès du cinéma (et donc grosso modo, second annuel en moyenne).

On pourrait penser que le film est un peu démodé dans les années 70, mais quand on voit le succès de la reprise de 1973 des "Dix commandements" (et qui est aussi de De Mille), cela mérite de redonner sa chance au film. "Samson et Dalila" n'a plus été projeté en salle depuis au moins 4 ans lorsqu'il ressort en copies neuves en juin 1974.
Il fait un joli score de 23 722 entrées en première semaine (17ième de la semaine), certes ce n'est pas "Les dix commandements" mais c'est toujours ça de pris. En seconde semaine, il monte à 38 826 entrées (10ième de la semaine), alors qu'Emmanuelle sort avec grand éclat et que "Les valseuses" continue son carton, que "Sweet movie" choque mais attire du public en nombre, les films ayant du succès au box office de cette semaine-là sont bien différents de ce "Samson et Dalila" au classisisme hollywoodien des années 40, le cinéma a bien changé en 25 ans et son public aussi.
Peut-être est-ce justement le charme désuet d'un style qu'on ne fait plus en 1974, en tout cas les spectateurs sont attirés par cette reprise, avec une troisième semaine à 37 396 entrées (ce qui permet à "Samson et Dalila" de passer les 6M au box office français), 8ième de la semaine! (on est en juillet, mois où la fréquentation est toujours basse à l'époque) Ce sera sa meilleure semaine.
Mais il passera encore 14 semaines (non consécutives) dans le top 30! dont tout l'été au-dessus de 22 000 entrées chaque semaine.
Résultat, sur 7 mois de 1974, il aura eu 572 566 spectateurs de plus (57ième sur l'année calendaire), et sur un an ce seront 701 976 spectateurs qui auront vu (ou revu) "Samson et Dalila", excellent, d'autant plus avec comme meilleure semaine seulement 38 826 entrées!
Fin 1974, "Samson et Dalila" cumule 6 495 486 entrées, on peut dire qu'il est devenu un champion désormais!
Et son exploitation va continuer tranquillement les années suivantes, et il cumulera 6 878 551 entrées.

En juillet 1982, le film ressort, avec une première semaine à 39 746 entrées (18ième), mais le film disparait aussitôt du top 30, pourtant une période calme où la moitié du box office du top 30 est constitué de titres en reprise. Mais ça lui permettra de franchir les 7M d'entrées.

Au XXIème siècle, le film n'a plus fait d'entrées.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB 6,8 (7500). K NS. FA 6,3 (3165). D NS.
Oublié en dehors des pays anglosaxons et du site hispanophone, où il est peu aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
86 Star Wars - Les derniers Jedi 2017 7 094 279 USA

Affiche des Derniers Jedi
Après les 10,345M d'entrées du "Réveil de la Force", il va être difficile de refaire un tel score, d'autant que lors des deux précédentes trilogies, c'est le second épisode qui a eu le moins d'entrées. Il sort dans presque les mêmes conditions que son prédécesseur deux ans auparavant, les vacances commençant une semaine plus tard pour "Les derniers Jedi".

Ce qui suit sont les chiffres distributeur (mais qui correspondent bien aux chiffres finaux du CNC).
Dès le premier jour, la baisse est nette par rapport au "Réveil de la Force", mais tout à fait normale après l'évènement unique qu'avait été la sortie du "Réveil de la Force" : 503 727 entrées quand "Le réveil de la Force" en faisait 619 020. Sur les 5 jours incluant le week-end, cette proportion reste conservée, mais sur la semaine complète, "Les derniers Jedi" ne fait plus que 66% du film précédent (contre 81% du premier jour), ce qui est l'effet vacances que n'a pas encore "Les derniers Jedi". Il devrait logiquement récupérer ça en semaine 3 et 4. Et cela fait quand même un magnifique démarrage à 2,5M avant les vacances!
En seconde semaine, alors qu'il bénéficie des vacances sur lundi et mardi, avec 1,5M il baisse de 40%, ce qui fait quand même beaucoup. Heureusement il progresse un peu sur la semaine complète de vacances, à 1,6M. En trois semaines il est à presque 5,7M d'entrées déjà! Mais c'est clair qu'il fera moins que "Le réveil de la Force" qui cumulait déjà 8,5M d'entrées (certes en ayant fini les vacances), ce qui était attendu.
Pour la semaine à cheval sur la sortie des vacances, il perd 50% de ses entrées, son cumul cependant est déjà à 6,5M d'entrées!
Ce qui fera vraiment mal, et qui sera un peu décevant et sans doute dû à une certaine déception d'une partie du public, c'est la semaine hors vacances avec -69% (contre -58% pour le précédent film). Et il continuera à baisser assez vite, ce qui fait qu'il ne reste que 8 semaines dans le top 20, et ne profitera pas des vacances de février.
Ceci dit, son score est énorme, il ne faut pas minimiser son succès en le comparant négativement avec "Le réveil de la Force" (dont "Les derniers Jedi" fait 69%, pas si mal vu le succès du "Réveil de la Force"), après tout il est le quatrième plus gros box office des 9 films principaux de la saga Star Wars (et devant les films dérivés), il fait plus que tous les films de la première trilogie. Et la plupart des suites de gros succès ont ce parcours avec un gros démarrage suivi de chutes rapides.

Il gagnera 13 092 entrées avec la sortie de "L'ascension de Skywalker" en 2019.

Accueil internautes :
AC 6,0 (36 000). SC 6,0 (43 500). IMDB 6,9 (618 000). K 6,6 (178 000). FA 6,1 (41 800). D 7,1 (146 000).
Film un peu ou moyennement aimé, bien aimé chez les anglosaxons..




Titre Année de sortie Entrées Pays
87 Jeanne d'Arc 1949 7 092 805 USA

Affiche de Jeanne d'Arc 1949
"Jeanne d'Arc" sort le 21 octobre 1949, presque un an après sa première américaine, où le film est un succès mais pas autant qu'espéré car c'est une très grosse production nécessitant un très gros succès.
En France Ingrid Bergman est très connue, entre autre suite à son rôle dans "Pour quoi sonne le glas?" (sorti qu'en 1947 en France, et qui a déjà été vu par plus de 5M de spectateurs en France quand sort "Jeanne d'Arc").
Mais l'attrait numéro un du film est bien sûr son sujet, typiquement français.

Dès 1949 le film a été distribué à travers les grosses villes du pays et son box office est déjà de 2 450 244 entrées, il démarre très fort, 5ième de l'année calendaire en étant sorti fin octobre!
En seulement une année d'exploitation, les troupes de "Jeanne d'Arc" regroupent déjà un énorme total de 5 377 656 spectateurs, avec 1,5M d'avance sur la même durée d'exploitation devant le second ("Fabiola").
Et après deux années d'exploitation, "Jeanne d'Arc" atteint le ciel avec déjà 6 257 341 entrées miraculeuses!

Cinq ans plus tard, fin 1956, "Jeanne d'Arc" est le 5ième plus gros succès depuis 12 ans (et le second étranger) avec 6 748 989 entrées. C'est également le plus gros succès des sorties de 1949.
En 1957 il gagne seulement 11 416 entrées.
En 1958, il est repris, avec 130 117 entrées de plus, et 90 495 en 1959, sans éclat particulier donc comparé à ses deux premières années d'exploitation exceptionnelles. "Jeanne d'Arc" cumule alors 6 981 017 entrées, et est le septième plus gros succès des 15 dernières années (et troisième film étranger).

Fin 1969, le film cumule 7 092 431 entrées, et il est 20ième plus gros succès des 25 années passées (et onzième film étranger).
Et finalement, grâce à ses reprises à succès, "Pour qui sonne le glas?" aura eu plus de succès que "Jeanne d'Arc", et redevient le plus gros succès d'Ingrid Bergman en France. Et "Jour de fête" finira par dépasser "Jeanne d'Arc" pour devenir le film sorti en 1949 le plus vu en France.
"Jeanne d'Arc" aura eu peu de spectateurs après le milieu des années 50 et une carrière courte pour un champion de cette période.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB 6,4 (3000). NS. FA 6,1 (742). D NS.
Très peu connu et peu aimé de nos jours.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

6 entrées en cinq ans...


Titre Année de sortie Entrées Pays
88 La chèvre 1981 7 081 061 France  Mexique

Affiche de La chèvre
Premier des trois films de Veber avec Depardieu et Pierre Richard, avant "Les compères" et "Les fugitifs".
A l'époque, Depardieu est une star, Pierre Richard également, mais Depardieu joue dans toute sorte de films (et pas nécessairement des films populaires ni des comédies), il n'attirera pas sur son seul nom; par contre Pierre Richard a un registre (on peut dire "je vais voir un Pierre Richard" mais pas "je vais voir un Depardieu") qui marche très bien depuis 3 ans avec 4 comédies de suite qui dépasseront les 2M d'entrées. Première réunion des deux acteurs, qui ne réunissent pas forcément le même public habituellement; l'alchimie va-t-elle fonctionner entre eux? Et avec le public?
Quant à Veber, ce n'est que son second film en tant que réalisateur (après "Le jouet" qui avait été un joli succès, à 1,25M d'entrées), mais il est expérimenté en tant que scénariste, y compris sur de gros succès. Cependant le grand public connait peu les scénaristes et son nom n'est pas encore connu, c'est plus sur le casting qu'on compte pour attirer le grand public pendant les vacances de Noël, le film sortant le 9 décembre, période où il devrait être un joli succès, bien qu'il sera en concurrence avec "La soupe aux choux", le dernier De Funès (avec également Carnet et Villeret).

Sa semaine de sortie est un magnifique succès, avec 761 114 entrées, c'est même 160 000 entrées que la première semaine de "La soupe aux choux" sorti une semaine plus tôt!
La seconde semaine est à cheval sur les vacances, et "La chèvre" est stable à 750 923 entrées, excellent! (sortie de "La guerre du feu" et montée en puissance de "Rox et Rouky", mais "La chèvre" reste n°1). Ca s'annonce bien pour les vacances, le film plait beaucoup au premier public.
Et effectivement, pour la pleine semaine de vacances, non seulement il arrive à rester premier devant "Rox et Rouky", mais de plus il réalise un score énorme de 1 265 583 entrées! (mais à relativiser car chiffre sur 9 jours) Plus du double de "La soupe aux choux"! (à qui il fait de l'ombre et non l'inverse) Il est clairement choisi comme film pour Noël par le public occasionnel.
A la sortie des vacances, début janvier (et sur 5 jours), avec la fin des vacances les chiffres baissent pour tous, mais "La chèvre" garde largement la tête, et atteint encore 577 253 entrées, les 3,3M sont dépassés! Du côté de Pierre Richard, seuls "La moutarde me monte au nez" et "Le grand blond avec une chaussure noire" ont fait mieux; et pour Depardieu c'est aussi déjà son 3ième plus gros succès derrière "Les valseuses" et "Inspecteur Labavure".
Affiche de La chèvre
En semaine 5, il fléchit à 393 372 entrées (et passe second derrière "La guerre du feu" qui met le feu en progressant!).
La semaine suivante, il repasse devant "La guerre du feu", en se stabilisant à 374 892 entrées, mais passe 3ième (sorties avec succès de "Tout feu tout flamme" et de "Mad Max", au coude à coude). Il dépasse désormais les 4,1M, et du duo d'acteurs c'est le meilleur résultat en dehors des "Valseuses" pour Depardieu.
En semaine 7, "La chèvre" confirme que le film est adoré, et parti pour durer : il reste encore stable à 367 111 entrées! et du coup repasse second, devant "Mad Max"!
La semaine suivante, il résiste encore, à 308 659 entrées, et dépasse aussi "Tout feu tout flamme"! mais avec deux nouveautés aux deux premières places, il repasse 3ième. Il reste à cette place (il dépasse une des sorties de la semaine passée, et se fait dépasser par une nouveauté) en semaine 9, avec 279 366 entrées, après deux mois à l'affiche, et il dépasse maintenant les 5M au box office cumulé.
C'est les vacances de février, le film reste encore une fois stable, avec 273 336 entrées, et 4ième sur la semaine.
Malgré encore une nouveauté qui passe devant lui, en semaine 11 il remonte à la 3ième place, avec 267 423 entrées. Il a une carrière incroyablement stable depuis début 1982. Le box office de "La chèvre" dépasse celui des "Valseuses" et le film devient le plus gros succès au box office de Depardieu.

Cela fait près de 3 mois qu'il est sorti, et il passe pour la première fois sous les 200 000, à 195 600 entrées, il est encore 3ième. Il aura passé 11 semaines au dessus des 200 000! Si son départ et ses vacances de Noël furent très bonnes, ce sont ses maintiens de folie qui font la différence et le propulsent vers le niveau de champion!
Les semaines suivantes, il baisse rapidement : 145 686; 90 667 (ce qui lui permet de passer les 6M, en semaine 14); puis il se stabilise à 91 685; puis baisse à 64 875; puis stable à 69 500; il remonte à 78 334; mais ce n'est qu'un coup d'éclat car chute à 46 713; puis à 19 470. Fin avril, il cumule un impressionnant boxoffice de 6 421 776 entrées, et devrait logiquement finir autour des 6,5M...
Il a passé 20 semaines consécutives dans le top 30, et 19 dans le top 20.

Affiche de La chèvre

Affiche polonaise.

Seulement voilà, l'été arrive, avec ses salles de stations balnéaires ouvertes uniquement en période touristique qui reprennent les succès des mois passés, plus le creux de programmation dans les cinémas ouverts toute l'année... et "La chèvre" réapparait dans le top 20, au milieu de "Ben Hur" (1960), de deux aventures de Trinita (1970 et 1971), d'"Emmanuelle" (1974), de "Papillon" (74), d'"Apocalypse now" (79), de "La guerre des étoiles" (77), ou encore d'"Opération dragon" (74)...
Sur 7 semaines de juillet et août 1982, il ne quittera pas le top 30 et grimpera même une fois dans le top 10, et à la fin de l'été il a ajouté 305 021 entrées à son cumul, son box office est fin août de 6 834 835 entrées.

En 1981, il aura eu 2 777 834 spectateurs (5ième de l'année calendaire) et sur 1982 il ajoute 4 108 741 entrées! 4ième de 1982! Il cumule alors 6 886 575 spectateurs.

Et ce n'est même pas fini, car en 1983 il est encore au dessus des 100 000 entrées, en 1984 c'est 68 113 spectateurs de plus, et en 1985 il finit son exploitation avec encore 17 792 entrées (puis par la suite il n'aura que de rares projections ponctuelles).

"La chèvre" est devenu un classique de la télévision, avec sa 21ième télédiffusion en 2020.

Sous réserve : le film aurait eu 35M de spectateurs en URSS.
Le film n'a pas l'air d'avoir eu beaucoup d'éclat en Europe de l'ouest (en tout cas pas en Espagne ou Allemagne), mais aux USA il a été un joli petit succès pour un film en français, Hollywood en fera d'ailleurs un remake dix ans plus tard, sans réel succès au box office américain.

Accueil internautes :
AC 7,4 (14 800). SC 6,7 (15 300). IMDB 7,3 (8600). K 7,9 (49 000). FA NS. D 7,6 (585).
Film encore aimé. Et particulièrement célèbre en Russie mais peu connu par les internautes chinois et hispanophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
89 Monsieur Vincent 1947 7 057 022 France

Affiche de Monsieur Vincent
Ce film contant la vie de Vincent de Paul a en tête d'affiche Pierre Fresnay, qui fut un acteur à succès dans les années 30 ("La grande illusion", la trilogie marseillaise de Pagnol, ...) et pendant l'occupation ("Le corbeau", "La main du diable", "L'assassin habite au 21", ...), mais à la libération il fut accusé de collaboration, s'étant enrichi en tournant pour la firme allemande entre autre raison, incarcéré 6 semaines puis blanchi faute de preuve. Sa popularité pourrait avoir été impactée. En 1946, il sort deux films, qui cumuleront au final autour de 2M chacun, pas si mal.
Reste le sujet du film, qui devrait ramener des paroissiens, si le film plait au canon.

Le film sort en novembre 1947, et il est un vrai triomphe immédiat : en deux ans il accueille 6 217 283 saints en son sein! Certes Pierre Fresnay a reçu le prix d'interprétation au festival de Venise en 1947, et début 1949 le film reçoit l'oscar du meilleur film en langue étrangère. Mais avant tout il est clair que le film plait au public français.

Fin 1956, le film cumule 6 894 144 entrées, et il est le 4ième plus gros succès depuis fin 1944, battu par les deux Don Camillo et par "Sous le plus grand châpiteau du monde" uniquement! Mais il est en fin de carrière.
Fin 1957, il atteint 6 923 131 entrées, et "Violettes impériales" passe devant.
Fin 1958, son box office est de 6 933 114 entrées, "Le pont de la rivière Kwai" le dépasse.
Fin 1959, "Les misérables" et "Jeanne d'Arc" (qui a eu une reprise sur 1958-59) passent devant lui, il cumule 6 942 408 entrées, il est encore 9ième, sur une période de 15 ans.
Fin 1969, il a quasiment fini sa carrière, à 7 040 971 entrées, il est 21ième plus gros succès sur 25 ans. Contrairement à d'autres champions de l'époque, il n'aura pas eu de reprise d'envergure, son succès date vraiment des années 40.
Il est le plus gros succès de son année de sortie ("Le bataillon du ciel" est souvent cité à plus de 8M d'entrées, ce qui ne correspond pas à la réalité, voir sa fiche).

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB 7,0 (785). K NS. FA NS. D NS.
Film oublié de nos jours.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
90 Les sept mercenaires 1961 7 044 611 USA

Affiche des Sept mercenaires
Si habituellement les westerns font de bons scores au box office, rares sont ceux de la carrure de films champions, de 1945 à 1961 seul "Le train sifflera trois fois" dépasse les 4M (et il n'atteint ce score qu'en cours de 1961, peu après la sortie des "7 mercenaires", grâce à une reprise), par contre plusieurs westerns réalisent de 1 à 2M d'entrées au cours de leur exploitation chaque année. Il semble donc que le genre a un public de base solide, mais qu'il est difficile d'élargir.
"Les sept mercenaires" regorge d'acteurs connus, mais qu'en était-il lors de la sortie du film en février 1961?
A l'affiche trône le pharaon Yul Brynner, notamment vu dans "Les dix commandements" par déjà plus de 7M de spectateurs en France lors de la sortie du western, et qui a 5 autres films dans la zone des 2M d'entrées depuis 5 ans. C'est lui qui attirera en France des spectateurs sur son nom.
Steve McQueen sera aidé par "Les 7 mercenaires" pour devenir célèbre; "La proie des vautours" (toujours à l'affiche quand "Les 7 mercenaires" sortent) réunit déjà déjà un million d'entrées, mais il n'y est qu'en second rôle (et Charle Bronson en apparition)(ce film est aussi le précédent film de John Sturges). Et la série télé "Au nom de la loi" n'est pas encore diffusée en France.
Charles Bronson a eu du succès dans deux western ("Vera Cruz" et "Bronco Apache") mais en second rôle, plus plusieurs apparitions dans plusieurs autres westerns (en tant que personnage amérindien), son visage peut être reconnu des amateurs du genre, mais sa notoriété n'est pas plus élevée que ça.
James Coburn, Eli Wallach et Robert Vaughn sont encore de parfaits inconnus!
On voit donc qu'à l'époque, le casting du film n'est plus du tout impressionnant...
Quant au film japonais dont l'idée du scénario est tiré ("Les 7 samourais", sorti en 1955), il n'avait alors pas atteint 50 000 entrées en France (il fera 7 fois plus sur le long terme - ils auraient dû le baptiser "Les 1000 et 1 samouraïs"...).
Quant au réalisateur John Sturges, il a réalisé déjà plusieurs western, dont "Règlements de comptes à OK Corral" (1957) en début 1961, au box office un peu en dessous de 1,9M d'entrées (qui finira à 3,2M grâce à deux reprises à succès), ou "Le dernier train de Gun Hill" sorti un an plus tôt, et qui cumule 1,3M d'entrées début 1961 et est toujours en cours d'exploitation.
Donc un score classique de western classique, entre 1 et 3M d'entrées, parait logique, en dessous ce serait décevant (Yul Brynner tout de même), 2M serait dans la lignée de ce qu'a réalisé Yul Brynner pour ce type de film ("Les dix commandements" est à part) et John Sturges comme westerns (en extrapolant leur fin de carrière), 3M serait un franc et beau succès assez rare pour ce type de film (et nécessitant une carrière en longueur avec reprise).
Affiche des Sept mercenaires
La sortie des "7 mercenaires" le 1er février 1961 se passe très bien, avec 100 850 sur 9 salles d'exclusivité ("Dernier train pour Gun Hill" un an plus tôt avait commencé moins bien, avec moins d'entrées par salle, pourtant sur moins de salles). La seconde semaine donne l'impression que le film va avoir une carrière bonne mais classique, avec 88 719 entrées sur 15 salles ("Dernier train pour Gun Hill" avait eu le même type de seconde semaine, plus basse que la première malgré plus de salles).
En troisième semaine il passe premier, avec 148 607 entrées sur 22 salles, là aussi on reste dans du bon et classique. Il enchainera avec encore 2 semaines légèrement au dessus des 100 000 avec une vingtaine de salles, puis baissera normalement pour passer trois semaines entre 88 et 61 000 entrées.
Avec déjà 774 193 entrées en deux mois, le film est un joli succès, il va passer facilement le million, et d'ici à quelques années peut-être les deux millions, car le film plait bien.

Toujours tournant en France sur moins de 30 salles d'exclusivité, il remonte à 103 503 entrées. Puis il passe 8 semaines entre 95 et 50 000 entrées. Il cumule alors 1 435 430 entrées après quatre mois, les sept auront bien résisté aux vagues d'assaut d'autres nouveaux films du genre (tels "Alamo" qui a démarré mollement en mars lors de son élargissement de diffusion nationale après trois mois d'exclusivité confidentielle, avant de monter en puissance au fil des semaine, ou "La ruée vers l'ouest" qui de même en avril démarre bien en dessous de ce qu'a fait "Les 7 mercenaires" proportionnellement à son nombre de salles).

Mais début mai, "La ruée vers l'ouest" monte en force, la reprise du "Train sifflera trois fois" est un succès et "Alamo" marche fort, du coup "Les 7 mercenaires" passe pour la première fois sous les 50 000 à 36 140 entrées (sur 29 salles), et reste dans cette zone une seconde semaine, avant de quitter le top 30 pour la première fois, cela fait 3 mois et demi qu'il y est, c'est donc excellent. Il vient de franchir les 1,5M d'entrées, il ne fait guère de doute que le film finira par atteindre les 2M au plus tard dans les années qui viennent.

Il réapparaitra de nombreuses fois dans le top 30, continuant sa diffusion dans de plus petites salles et de plus petites villes maintenant, et en juillet il franchit les 1,6M, puis en août les 1,7M, en septembre les 1,8M, le film sera resté très régulier! Il ne fait pas de gros scores, disparait même du top 30 pour y revenir, contrairement à "Alamo" qui réalise parfois une grosse semaine pour replonger et puis remonter haut.
"Les 7 mercenaires" passe les 1,9M début octobre, profitant bien de la hausse générale de la fréquentation automnale. Il ne réapparaitra plus dans le top 30, la concurrence est trop forte (certaines semaines du dernier trimestre il faut dépasser les 40 000 pour entrer dans le top 30...), mais il continuera à engranger, finissant 1961 avec un magnifique box office de 2 254 782 entrées, et 7ième de l'année calendaire! "Le train sifflera trois fois" avait mis 16 mois à atteindre les 2M, "Les 7 mercenaires" est le western le plus rapide à atteindre un tel chiffre! (suivi de "Alamo" qui aura cartonné aussi après un départ moyen)
Affiche des Sept mercenaires

Pochette du 33T des "Sept mercenaires".

On peut noter aussi que la musique est devenue célèbre et est aussi un succès commercial (elle a d'ailleurs gagné un oscar).

En 1962, c'est encore 666 777 entrées pour "Les 7 mercenaires", il cumule un excellent 2 921 559 entrées, tenant très bien la distance, il va réussir à atteindre les 3M sans même avoir besoin de reprise (ce que va aussi réussir à faire "Alamo" qui a fait aussi une très belle année 1962, et cumule 2,72M d'entrées). Seul western a avoir réussi ça, "Le train sifflera trois fois" avait fini sa première exploitation avec 3 237 733 entrées. Avec sa reprise de 1960, fin 1961 il cumule 4,244M d'entrées, nouvel objectif final pour "Les 7 mercenaires"?

En 1963, c'est encore 439 708 entrées, et un cumul de 3 361 267 spectateurs, record pour un western en première exploitation! ("Alamo" n'a pas encore atteint les 3M, ce sera fait en 1964)

En 1964, "Les sept mercenaires" est repris, sans avoir terminé sa première exploitation. Steve Mc Queen a eu entre temps un second gros succès, car depuis 1963 le film choral "La grande évasion" triomphe (6,4M d'entrées à fin 1964).
Et ce sera encore 635 110 entrées sur 1964pour le western, portant le cumul à 3 996 377 entrées, second haut la main du genre.
En 1965, il termine sa première exploitation avec 90 278 entrées de plus, et un cumul de 4 086 655 entrées.
Affiche du Retour des Sept mercenaires
En 1967 sort la suite, "Le retour des sept", avec Yul Brynner toujours, mais avec nettement moins de succès (1,13M en deux ans, 1,3M de final).
Puis en 1969, la suite de la suite, "Les colts des sept mercenaires", avec un casting renouvelé entièrement par rapport au premier film, et encore moins de succès (0,65M de final).

Après 5 ans d'absence des écrans, le film original ressort le 10 juin 1970. C'est l'époque où "Il était une fois dans l'ouest" (avec Charles Bronson premier rôle) triomphe par son bouche à oreille incroyable (mais il est toujours derrière le cumul des "Sept mercenaires"), les autres western de Leone ont un certain succès aussi (Elli Wallach dans "Le bon, la brute et le truand") et sont désormais repris, le genre évolue. Et les deux suites n'ont pas été de gros succès, cette reprise attirera-t-elle quelques nostalgiques?
Mais désormais 6 des acteurs jouant dans "Les sept mercenaires" sont très connus, ce qui peut aussi jouer en faveur de cette reprise. Et puis également, le film originel a été très nettement plus apprécié que ses deux suites.
Sur seulement 7 salles, le film réalise 44 910 entrées, 7ième de la semaine, excellent pour un film qui a déjà 9 ans et dans une période de basse fréquentation annuelle. Il augmentera peu à peu son nombre de salle, restant au total 4 semaines dans cet ordre de box office hebdomadaire.
Puis il passe dans plus de 20 salles, et dépasse 3 semaines les 50 000 entrées. Les 4,5M sont franchis en août. Il reste incroyablement stable, de nouveau le film a un excellent bouche à oreille! Le film passe quatre mois consécutifs dans le top 11 hebdomadaire!
"Il était une fois dans l'ouest" passera malgré ça devant lui en septembre, devenant le second plus gros succès du genre (puis le premier).
Les 5M sont franchis en octobre! Qui aurait espéré cela en février 1961, quand seul Yul Brynner était connu?
Il ne quittera le top 30 que début décembre, après 6 mois consécutif dans le top 30! Cette reprise est un vrai triomphe! Avec 1 210 314 entrées sur 1970, il est 23ième plus gros succès sur l'année calendaire. Sur un an, il attire 1 491 418 spectateurs. C'est du niveau des reprises de "Bambi", "Ben Hur" et "Autant en emporte le vent", que des films au final à plus de 10M d'entrées!
Fin 1970, il cumule 5 298 515 entrées.
Affiche des Sept mercenaires
Et vu sa carrière toute en longueur sur 1970, elle continue dans le même style sur 1971, avec encore 567 863 entrées, et un cumul de 5 866 378 entrées.
Il repasse second western le plus vu en France, derrière "Il était une fois dans l'ouest" (et donc plus gros succès d'un western hollywoodien). Il sera dépassé par le succès surprise de "Danse avec les loups" en 1991, mais c'est encore une autre époque, les trois plus gros succès du western au box office français reflètent trois époques et trois styles d'un même genre.

Et en 1972, c'est encore 258 657 entrées! Son box office passe à 6 125 035 entrées. C'est également la sortie de "La chevauchée des sept mercenaires" qui ne fera que 0,480M d'entrées...
En 1973 et 1974, il continue à avoir des projections de reprise ponctuelles, et son total passe à 6 260 614 entrées (soit près de 2,2M de plus depuis le début de cette reprise... plus que le cumul des deux premières suites du film).

Et "Les sept mercenaires" ressortent de nouveau, en juillet 1975, avec 447 180 entrées de plus sur l'année, puis 169 150 sur 1976, et 69 713 sur 1977, ce qui porte le cumul des "Sept mercenaires" à 6 946 657 spectateurs en France. A force de reprises à succès, il a plus que doublé le box office de ses trois premières années!
Il franchit les 7M tout début 1980. Depuis fin 1980, il a quasiment terminé sa carrière en salle.

A la télévision française, le film est devenu un classique, avec en 2020 sa 18ième télédiffusion, et encore 2M de téléspectateurs sur Arte (8ième audience cinéma de la chaine en 2020).

En 1998, une série télévisée "Les 7 mercenaires" est créée, elle n'aura pas de succès malgré un budget confortable.
En 2016 sort le remake du film de 1960, en France c'est un résultat sans éclat particulier, avec environ 730 000 entrées.

Accueil internautes :
AC 8,4 (8800). SC 7,4 (7300). IMDB 7,7 (91 000). K 7,7 (13 300). FA 7,4 (25 700). D 7,5 (4 200).
Film adoré (en France) ou beaucoup aimé, sauf chez les Chinois (mais où il est peu vu).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
91 Le seigneur des anneaux - La communauté de l'anneau 2001 7 021 660 Nouvelle-Zélande

affiche de La communauté de l'anneau
Méga budget réparti sur trois films en trois ans, pour un genre qui n'est alors pas spécialement à la mode, il y a tout de même une prise de risque avec cette production, il ne faudra pas rater la sortie mondiale, pour Noël 2001.

En France, il se retrouve face au Disney de Noël ("Atlantide") et à un nouveau venu qui lui aussi promet plusieurs épisodes : Harry Potter.
"Atlantide" est le premier à sortir trois semaines plus tôt, et bien lui en a pris, car la semaine suivante "Harry Potter à l'école des sorciers" fracasse le box office. "Atlantide" est un succès moindre que les précédents "Disney de Noël" mais reste un succès. Sans compter d'autres films à succès au box office mais ne visant pas le même public que "Le seigneur des anneaux". La plus grosse concurrence vient d'Harry Potter, même si ce premier épisode vise un public plus enfantin, et concurrence plus frontalement "Atlantide".

Et la sortie de "La communauté de l'anneau" se passe très bien, 1 960 248 entrées, malgré la stabilité d'Harry Potter qui en troisième semaine approche encore 1,3M d'entrées.
"Le seigneur des anneaux" reste stable sur la pleine semaine de vacances (quand Harry Potter et "Atlantide" progressent fortement, une excellente semaine), avec 1 967 239 entrées, près de 4M en deux semaines, c'est du tout bon! D'autant que les échos du public sont excellents, ce qui est rassurant pour le second épisode à venir dans un an.

affiche du Seigneur des anneaux
La semaine suivante à cheval sur la sortie des vacances baisse logiquement, mais reste très haut à 1 160 468 entrées. S'il est clair qu'Harry Potter (qui baisse moins vite malgré son coeur de cible plus jeune) est devenu le champion non seulement des vacances mais de l'année (et plus), "Le seigneur des anneaux" bat déjà le "Disney de Noël" avec plus de 5M d'entrées, beau titre de gloire pas gagné avant le départ.
La suite sera une carrière classique, avec une grosse chute logique post-vacances à 517 206 entrées (il passe second), puis 372 573 entrées (il frôle les 6M, et il repasse premier hebdomadaire!), avec tout de même une résistance au moment des vacances de février, qui lui permet de passer 9 semaines au dessus des 100 000 entrées.
Puis il chute très vite, passant 12 semaines dans le top 20, et que 13 au-dessus des 10 000 entrées (il cumule alors 6 766 229 entrées).
Il continue à avoir des projections les mois suivant (tout en restant sous les 10 000 hebdo), mi-août il cumule 6 842 077 entrées.

Lors de la sortie des "Deux tours", puis du "Retour du roi", il sera repris avec succès (83 129 entrées pour 2003 et "Le retour du roi") ce qui lui permet de passer à 6,95M d'entrées fin 2004.

Il est quatrième des sorties de 2002, mais son score méritait une place de second.

Tout comme les autres épisodes, il aura régulièrement des projections ponctuelles au cours des années 2010, ce qui lui a permis de passer devant "Les grandes vacances" et "Si Versailles m'était conté" en 2018, et "Skyfall" en 2019.

Accueil internautes :
AC 9,0 (99 000). SC 8,0 (118 000). IMDB 8,8 (1,719M). K 8,6 (506 000). FA 8,0 (189 000). D 9,1 (710 000).
Film adoré et très vu par les internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Surtout grâce aux reprises de 2018 et 2019.


Titre Année de sortie Entrées Pays
92 Skyfall 2012 7 010 976 Royaume-Uni

Affiche de Skyfall
"Skyfall" est le troisième James Bond avec Daniel Craig, après "Casino Royal" en 2006 et "Quantum of Solace" en 2008, 4 ans le séparent donc du dernier "James Bond", cela peut avoir créé une certaine attente. En tout cas, Daniel Craig a été admis par le grand public dans le rôle de l'agent 007. "Casino Royale" avait été beaucoup apprécié du public francophone, parmi le haut du panier de la vingtaine de "James Bond"; par contre "Quantum of Solace" avait été très nettement moins aimé.
"Skyfall" sort pour les vacances de la Toussaint, tout comme l'avait fait "Quantum of Solace", et les deux sortent un vendredi (première mondiale à Londres oblige), les deux seront donc comparables facilement. "Casino royale" était sorti le 22 novembre, et de plus c'était un changement d'acteur dans le rôle, passage toujours délicat, le film avait fini à 3,15M d'entrées (à fin 2007). "Quantum of Solace" avait terminé à 3,71M (à fin 2009), ce serait donc un joli objectif pour "Skyfall".

Ci après ce sont les chiffres distributeurs (et qui correspondent bien aux chiffres CNC en cumul) :
Pour son premier week-end sur trois jours, "Skyfall" (1,232M) talonne "Quantum of Solace" (1,300M), tout va bien, d'autant que le film plait beaucoup plus que "Quantum of Solace".
Sur la semaine complète (5 jours), "Skyfall" passe devant (1,839M contre 1,704M). Il faut préciser que la Toussaint est le lundi pour "Skyfall", d'où un bon résultat ce jour-là (la Toussaint était le samedi pour Quantum).
Précision importe tout de même : en battant la première semaine de "Quantum of Solace", "Skyfall" établit le record de la meilleure première semaine d'un James Bond, ça sur seulement 5 jours! Mais il faudra voir le résultat final, car les départs se font de plus en plus forts, mais les chutes n'ont rien à voir avec celles des années 60-70, ni même des années 80. Ceci dit, en 5 jours il atteint déjà presque le final de "Tuer n'est pas jouer" et de "Au service secret de sa Majesté"... même si la chute post vacances peut être terrible, il est déjà un succès.

Pour la seconde semaine, "Quatum of Solace" n'avait que le mercredi en jour de vacances et le mardi 11 en jour férié, quand "Skyfall" aura la semaine complète en vacances; forcément ça aide, et "Skyfall" gagne 19%! (quand Quantum perdait 34%) Et l'affaire est pliée, "Quantum of Solace" est battu en cumul final en moins de 12 jours! Avec déjà 4M d'entrées de cumul pour "Skyfall"!! Seuls 5 "James Bond" ont fait mieux sur toute leur carrière à cette époque, tous des films des années 60 aux multiples reprises!
Et la semaine suivante, "Skyfall a encore les vacances jusqu'au week-end (par contre le 11 novembre tombe un dimanche), sa baisse est du coup raisonnable à -48%, et encore 1,136M d'entrées! Trois semaines au dessus du million d'entrée, belle performance. Et les 5,1M passés, seuls trois "James Bond" ont fait mieux...
Affiche de Skyfall
Avec sa quatrième semaine à 0,577M (-49%, sortie de "Twillight 5 au dessus des 2M d'entrées), sans jour de congé, "Skyfall" fait très nettement mieux que les 0,414M de "Quantum of Solace" en troisième semaine! Pourquoi une telle différence : le film plait vraiment! De plus la chanson passe en boucle et a beaucoup de succès aussi, le clip fait une bonne publicité gratuite pour le film (la chanson gagnera d'ailleurs l'oscar début 2013).
La suite de sa carrière sera classique, avec -32% (le film passe les 6M), puis -35% (6 semaines au dessus des 200 000). Il sera une septième semaine au dessus des 100 000 (et passage des 6,5M d'entrées).
A Noël il aura une belle remontée et repassera au dessus des 100 000 pour une huitième semaine!
Il passera au total 13 semaines dans le top 20.

Fin 2012, il aura cumulé 6,80M d'entrées (chiffre CNC), plus gros succès de 2012, 92ième depuis fin 1944, et plus gros succès d'un James Bond, battant "Goldfinger" (6,68M).

Fin 2013, le film affleure les 7M, avec 6 996 996 entrées, il est 84ième plus gros succès depuis 69 ans.
De 2014 à 2016, le film ne gagne que quelques centaines d'entrées (malgré la sortie de "Spectre" en 2015, qui malgré un démarrage monstrueux, n'arrivera pas à rattraper "Skyfall"), les 7M symboliques paraissent une mission impossible pour l'agent 007... (certes 6M aussi c'est bien pour un agent du MI6)
Mais en 2017, le film est (re)vu par 3832 spectateurs en salle, et cela permet à "Skyfall" de dépasser les 007 millions d'entrées en France officiellement (selon les distributeur, c'était fait depuis son exclusivité).
Et s'il ne gagne quasiment rien les deux années suivantes, il est projeté en séance spéciale par certains cinémas lors de la réouverture temporaire de l'été lors de la pandémie en 2020, avec un certain succès et 7 375 entrées de plus.

Accueil internautes :
AC 8,2 (45 000). SC 7,1 (56 000). IMDB 7,7 (646 000). K 7,4 (154 000). FA 6,6 (51 800). D 7,1 (221 000).
Film beaucoup aimé côté francophone et anglophone, aimé côté hispanophone, les Russes le notent un peu moins bien que leur moyenne, et les Chinois ne l'apprécient pas vraiment (1,1 point en dessous de leur moyenne).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE REUSSIE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Grâce aux reprises de 2017 et 2020.

Affiche de Skyfall



Soixante films entre 6 000 000 et 7 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
93 Si Versailles m'était conté 1954 6 987 432 France

Affiche de Si Versailles m'était conté
Le film sort alors qu'une immense campagne de restauration et de rachat du mobilier du château de Versailles est en cours et médiatisée.
Cette superproduction de 2h45 regroupe dans de multiples seconds rôles une partie des stars de l'époque (Bourvil, Edith Piaf, Brigitte Bardot - même si celle-ci n'est pas encore la méga star des années suivantes, Jean Marais, Tino Rossi, Gérard Philippe, Jean-Louis Barrault, Gino Cervi, Charles Vanel, ...) en plus de Sacha Guitry (réalisateur, scénariste et acteur).
C'est bien sûr un des films les plus attendus de l'année.

Sorti le 10 février, le film commence fort son exclusivité, avec 138 393 entrées, et dès sa seconde semaine (262 845 entrées) il prend la tête du box-office national. Puis le film enchaine 5 semaines au-dessus des 300 000 entrées (toujours premier), dépassant en 7 semaines déjà les 2M de spectateurs en France. Son succès est donc immédiat, et le film est bien parti pour faire un score monstre.
Cependant en semaine 8 il ralentit, passant sous les 300 000, puis sous les 200 000 en semaine 9. Il aura été tout de même 7 semaines consécutives n°1 national.
Il se stabilise autour des 200 000 pendant 3 semaines, et dépasse les 3M en semaine 12.
Puis fin avril il remonte au dessus des 350 000 et redevient n°1 hebdomadaire, et il le reste pendant 8 semaines! Le film approche des 5M à grand pas...
Cependant, contrairement à d'autres mégas succès certaines années, le film ne profite pas du creux de programmation de l'été pour dominer le box-office.
Puis en septembre, la fréquentation générale des cinémas remonte comme chaque année, et au cours de l'automne "Si Versailles m'était conté" réussit à résister aux nouveautés, en refaisant même certaines semaines des scores à 6 chiffres. Puis brusquement en novembre il disparait du top 30 pour ne plus y revenir (il y aura tout de même été pendant 39 semaines), sa carrière a chuté assez soudainement.
Fin 1954, il cumule un énorme box office de 5 962 708 spectateurs (selon une source du CNC de 2021, ou selon une autre source du CNC de 2017 il cumule après deux ans d'exploitation 5 911 114 entrées mais la source de 2021 parait plus exacte), et il est bien sûr premier de l'année 1954 (et restera premier des films sortis cette année-là), et déjà dixième des films sortis depuis 10 ans.
Affiche de Si Versailles m'était conté
Depuis fin 1944, sur seulement 8 mois d'exploitation, seul "Le petit monde de Don Camillo" a eu plus de succès! On peut donc rêver les 10M d'entrées...

Suite à ce triomphe, le film "Si Paris nous était conté" est du coup annoncé (son tournage commencera dès août 1955, et sort début 1956, mais avec 2,8M d'entrées il sera un succès plus classique).

Fin 1956, "Si Versailles m'était conté" cumule 6 526 895 entrées, n'ajoutant à son box office finalement que 564 187 entrées en deux ans. Il est alors le septième plus gros succès depuis fin 1944, depuis douze ans donc.
Trois ans plus tard, fin 1959, il n'a que peu progressé, cumulant 6 589 378 entrées, et il n'est presque plus proposé en salle, avec seulement 7368 entrées sur 1959.

Et curieusement, malgré son creux de diffusion, le film ne sera que peu repris (ou en tout cas sans un franc succès populaire pour l'époque, où la télévision ne diffusait pas encore les gros succès) : au cours des années 60, il n'ajoutera que 393 009 entrées à son box-office, cumulant alors 6 982 387 spectateurs (il est alors le 22ième plus gros succès depuis 25 ans)(une reprise en 1960, de 230 000 entrées; une seconde en 1965 de 120 000 entrées, à chaque fois en comptant sur plusieurs années). Et depuis, il n'est quasiment plus diffusé en salle.

Son énorme succès aura été clairement un pur phénomène du milieu des années 50.

Accueil internautes :
AC NS. SC 6,7 (534). IMDB 6,8 (583). K NS. FA NS. D NS.
Film oublié des internautes, à travers le monde.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Presque zéro : 33 entrées en 5 ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
94 Les grandes vacances 1967 6 987 269 France  Italie

Affiche des Grandes vacances
Depuis la sortie du "Gendarme de Saint-Tropez" en automne 1964, De Funès a enchainé les triomphes : à fin 1967 en seulement trois années, il a engrangé 6,2M de spectateurs grâce au "Gendarme de Saint-Tropez", près de 4M avec "Fantomas", 8,5M avec "Le corniaud", près de 4,4M avec "Le gendarme à New-York", 3,6M avec "Fantomas se déchaine", 11,8M avec "La grande vadrouille" (second plus gros succès depuis fin 1944, derrière seulement Fernandel et son Don Camillo), 3M avec "Le grand restaurant" et déjà 2,5M avec "Fantomas contre Scotland Yard" sorti en mars 1967! (et tous ces films sont toujours diffusés en salle fin 1967)

"Les grandes vacances" sort en exclusivité sur quelques salles le 29 novembre, dans un contexte un peu spécial : De Funès est déjà à l'affiche avec "Oscar", qui est en tête du box-office hebdomadaire depuis 5 semaines! De Funès en concurrence directe avec De Funès... "Oscar" contre "Les grandes vacances"... y aura-t-il de la place pour deux "De Funès"? Logiquement "Les grandes vacances" devrait prendre la tête du classement hebdomadaire lors des fêtes de Noël, en tout cas s'il sort à cette date, c'est avec cette ambition.
De Funès est au sommet de sa gloire, et à part Fernandel en 1953, il n'y a pas d'autre équivalent au box office français (et il n'y en aura plus) : sur l'année 1967, il n'y a eu après 11 mois que 14 semaines où le premier hebdomadaire ne soit pas avec De Funès en tête d'affiche! Et il a l'ambition de rester en tête tout le mois de décembre encore avec la continuation d'Oscar puis l'élargissement de la sortie des "Grandes vacances"... Réussira-t-il à ne pas lasser son public?

"Les grandes vacances" sort sur 6 salles parisiennes, comme "Oscar" sept semaines plus tôt, et en sortant un vendredi il réalise sur 5 jours un solide (mais pas spectaculaire) 74 844 entrées, dans les eaux d'Oscar (qui s'approche des 2M, toujours en tête du box-office hebdomadaire). A titre de comparaison, sorti le même jour (vendredi aussi) que "Les grandes vacances", "Luke la main froide" (Paul Newman) attire cette même semaine 43 381 spectateurs sur 3 salles d'exclusivité.
Sa seconde semaine, avec 68 394 entrées sur 7 salles, le film n'impressionne pas encore tout en étant solide, mais on sait que les "De Funès" brillent plus lors de l'élargissement de leur diffusion que lors de leurs premières semaines d'exclusivité; et c'est au-dessus de la seconde semaine d'Oscar sur 7 salles aussi, bon signe, d'autant que les vacances de Noël sont encore plus porteuses que celles de la Toussaint. "Oscar" qui est toujours en tête pour la 7ième fois. Quant à Jean Levebvre qui a aussi sorti une comédie ("Le fou du labo 4") le même jour que "Les grandes vacances", il se prend une râclée si on compare aux deux De Funès.

En troisième semaine, c'est la diffusion nationale, avec 50 salles, et le succès est au rendez-vous, avec 331 719 entrées, et la première place. La seconde place est aussi occupée par De Funès avec Oscar!
La semaine suivante, début des vacances, élargissement de la diffusion avec 97 copies, et c'est le triomphe, avec 653 585 entrées! Le premier million est déjà franchit, aucun doute : le public n'est pas lassé de De Funès malgré son omniprésence sur les écrans! Dans le top 30, on trouve cette semaine-là cinq films avec De Funès en tête d'affiche!

Le pari est réussi, De Funès sera encore n°1 hebdomadaire jusqu'à la fin de l'année, soit 38 semaines avec un film premier sur 1967! Et sur l'année calendaire, De Funès est premier ("La grande vadrouille"), quatrième ("Oscar"), cinquième ("Fantomas contre Scotland Yard"), onzième ("Les grandes vacances", qui approche déjà les 1,6M!), vingtième ("Le grand restaurant", 1966), 41ième ("Le corniaud", pourtant sorti en 1965!), 92ième ("Fantomas se déchaine", 1965), 105ième ("Le gendarme de Saint-Tropez", pourtant de 1964, et encore 364 998 spectateurs de plus) et 138ième ("Le gendarme à New-York").

Avec la fin des vacances, les 2M sont franchis, tout roule.
Le film reste n°1 tout janvier, au total ce seront 7 semaines passées en tête. Et lorsqu'il quitte la première place début février, ce n'est pas dû à une forte baisse mais à la concurrence, et il reste au-dessus des 150 000 jusqu'en mi-février, où il franchit les 3M.

Au total, de fin 1966 à début 1968, sur 59 semaines, De Funès aura été premier du box office hebdomadaire 45 fois! Et en 1968, sur 9 mois il sera encore 20 fois premier. Et il l'avait été 32 fois en 1965! Difficile de faire mieux... un vrai monstre du box office dans sa pleine période de gloire!
Affiche des Grandes vacances

Affiche italienne des "Grandes vacances".

Il ne passera en dessous des 100 000 que fin mars, lors de la sortie élargie du "Petit baigneur" (et oui, déjà un "nouveau De Funès"!), il aura eu 15 semaines à suivre au-dessus des 100 000 entrées. Cette semaine là, trois "De Funès" sont dans le top 9!
Mais dès le choc passé, "Les grandes vacances" repasse au dessus des 100 000 entrées pour deux semaines (aidé des vacances de Pâques), et deux semaines plus tard les 4M sont franchis!
Si en avril il résiste encore au dessus des 50 000 entrées, en mai il baisse plus fortement et il quitte le top 30 en juin, après 6 mois, proche des 4,5M.

Mais en juillet, lors de la baisse de fréquentation et de programmation, le film est reprogrammé largement et avec succès! Il parviendra même par deux fois à être de nouveau premier, devant "Le peit baigneur"! Il aura donc au total été 9 fois premier hebdomadaire.
Grâce à ce bel été à succès, il franchit les 5M en début d'automne.

Fin 1968, il aura ajouté 3 670 691 entrées à son box-office, second sur 1968 (derrière "Le petit baigneur") et cumule donc 5 264 122 entrées. Il dépasse désormais "Oscar", à qui il a pris la première place des films sortis en 1967.

On pourrait penser que vu le rythme de sorti des films avec De Funès, le succès de ses films ne se font que sur une période relativement brève (pour l'époque), comme ce fut le cas par exemple pour les Don Camillo de Fernandel, mais "Les grandes vacances" va encore attirer les spectateurs pendant des années :
- 363 148 entrées en 1969
- 194 682 en 1970
- 98 513 en 1971
- 86 722 en 1972, et il franchit les 6M!
- 113 182 en 1972
- 184 701 en 1974
- 89 144 en 1975
- un magnifique 170 099 en 1976
- 138 921 en 1977
- 44 415 en 1978
- et il est repris en 1979 avec encore 155 436 entrées
- et un baroud d'honneur en 1980 avec 80 562 entrées, avant d'être diffusé à la télévision, suite à quoi il ne fera plus que quelques milliers d'entrées.

Son succès a continué à la télévision : il fait parti des films les plus télédiffusés, avec 32 diffusions à fin 2022, soit le top 104 des films les plus télédiffusés en France.

Il a eu du succès aussi hors de France : près de 1,5M d'entrées en Espagne, plus de 3M en Italie, au minimum 1,128M en Allemagne (où il manque l'information d'une reprise de 1976).

Accueil internautes :
AC 6,6 (1470). SC 5,9 (3200). IMDB 6,5 (3400). K 7,8 (5300). FA NS. D NS.
Qu'un peu apprécié des internautes francophones et anglosaxons, il est par contre beaucoup aimé et plus vu du côté russophone. Oublié chez les hispanophones, et inconnu chez les Chinois


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
95 Le salaire de la peur 1953 6 950 244 France  Italie

Affiche du Salaire de la peur
Le tournage du film fut très difficile, le film failli ne pas se finir faute d'argent car le budget, déjà élevé, doubla quasiment.
Le film est présenté à Cannes, juste avant sa sortie en salle, et l'accueil de la critique est enthousiaste. Il remporte l'équivalent de la Palme d'or de l'époque (et en juin il remportera l'Ours d'Or).
"Le salaire de la peur" sort le 22 avril, précédé d'une flateuse réputation grâce au festival de Cannes, mais la concurrence est féroce, en plus de comédies (comme "Le boulanger de Valorgue" ou "Le petit monde Don Camillo", avec un Fernandel qui triomphe), plusieurs films jouent déjà dans le même style de créneau avec succès ("Victoire sur l'Annapurna", "Ivanhoe", "Il est minuit docteur Schweitzer", "Les neiges du Kilimanjaro").
Charles Vanel et Yves Montand sont alors connus, même si Montand plutôt en tant que chanteur, Henri-George Clouzot a eu du succès dans les années 40 cependant pour des films plus de dialogue que visuels.
Tout cela suffira-t-il à attirer le public en masse, comme le budget du film le nécessite?

Dès sa première semaine, c'est un triomphe : le film n'est que neuvième hebdomadaire, avec 84 451 entrées, mais c'est sur seulement trois salles parisiennes, dont 46 658 entrées au seul Gaumont Palace! Alors que le film dure plus de 2h30...
En seconde semaine, il monte à 129 837 entrées, passant troisième, avec quelques villes de province, et une progression sur Paris avec 96 828 spectateurs parisiens, dont 55 757 entrées au Gaumont Palace! Certes cette semaine inclut le vendredi 1er mai férié, mais cela reste clair : le film plait énormément, et le bouche à oreille est déjà lancé.
En troisième semaine, son élargissement à 42 salles est un triomphe : 436 962 entrées, premier hebdomadaire, le public des villes de province suit, tout va bien pour le film qui s'annonce déjà comme un énorme succès.
En quatrième semaine, sur 52 salles, c'est encore 353 695 entrées.
Puis le film marque le pas, avec 163 111 entrées, cependant toujours premier hebdomadaire. Mais la semaine suivante, avec 158 762 entrées, il repasse derrière Fernandel et son "Boulanger de Valorgue". Puis il chute à 73 879 entrées (quatrième, en semaine 7). Et il réalise que de petits scores au cours de l'été. Mais rien n'est fini, en 1953 un film qui plait peut rester des mois dans le top 30, remontant et baissant selon les villes où il est projeté. Or l'été n'est pas une période favorable, et le distributeur a choisi la rentrée (la fréquentation remonte fortement à partir de septembre en France à cette époque), pour que "Le salaire de la peur" soit rediffusé plus largement. Et ça fonctionne : le film repasse au-dessus des 100 000 entrées mi-septembre pour trois semaines de suite, puis après une semaine au-dessus des 90 000, le film monte à 291 468 entrées mi octobre, puis 252 978 entrées, et encore 213 326 entrées (second ces trois semaines, battu encore une fois par Fernandel, cette fois-ci avec "Le retour de Don Camillo"), puis encore trois semaines au-dessus des 100 000 entrées. "Le salaire de la peur aura vraiment eu une seconde carrière lors de cet automne 1953, engrangeant 1,165M entrées de plus en seulement six semaines d'octobre-novembre.
Sur décembre, il remonte encore deux fois au-dessus des 100 000 entrées.
Fin 1953, il cumule déjà 3 838 285 entrées (cinquième de l'année calendaire), et est toujours à l'affiche.
Affiche du Salaire de la peur
Sur janvier et février 1954, le film poursuit sa carrière dans le top 30 hebdomadaire, puis disparait (tout en continuant sa carrière dans de plus petites salles avec de plus petits chiffres).
En 1954, il ajoute 942 081 entrées (79ième de l'année calendaire), cumulant déjà un très bon box-office de 4 780 366 entrées, les 5M à terme devraient être dépassés.

Et effectivement, lors de l'été 1955, le film est choisi par certaines salles comme "bouche-trou" de programmation, avec succès sur juillet où il renoue avec le top 30, et où il franchit les 5M.

Fin 1956, il cumule désormais 5 382 311 entrées, et il est le 17ième plus gros succès depuis 12 ans. Pas mal du tout! Et s'il n'est que quatrième des sorties de 1953, c'est plus la faute d'une concurrence très forte cette année-là (deux Fernandel en plein triomphe à un niveau qu'aucun acteur n'avait connu et que seul De Funès renouvellera, et "Sous le plus grand chapiteau du monde"), comme on le voit avec le classement sur 12 ans.
En 1957, il continue à être proposé par les salles de continuation, avec un cumul désormais fin 1957 de 5 477 713 entrées.
Puis, avec il passe à 5 559 480 entrées fin 1958, puis 5 625 283 fin 1959, il est alors 21ième plus gros succès depuis 15 ans.

"Le salaire de la peur" est repris en 1964, il passe les 6M en septembre 1964, et il gagne sur cette seule année 452 196 entrées, son box-office est désormais de 6 233 097 entrées. Et sa reprise continue sur 1965, avec 416 600 entrées de plus, et un cumul qui devient très impressionnant, avec maintenant 6 649 697 entrées, soit 1,75M de plus par rapport à ses deux premières années d'exploitation, on voit que le film a plu sur la durée.

Son exploitation va se poursuivre dans la seconde moitié des années 60, et fin 1969 son box office atteint 6 916 892 entrées.
Il est alors toujours quatrième des sorties de 1953, mais 24ième plus gros succès depuis 25 ans! on voit qu'il était digne d'être premier de cette année-là (et son palmarès 1953 passera à cinquième, avec "Les aventures de Peter Pan" qui passeront devant lui aussi), mais 1953 fut exceptionnelle en champions du boxoffice.

"Le salaire de la peur" eut aussi du succès en Italie avec 3,3M d'entrées.
Aux Etats-Unis, où le film est célèbre (et a été refait par Friedkin dans les années 70, sans grand succès commercial, "Le convoi de la peur"), il était sorti dans une version raccourcie d'une demi-heure, afin de gommer toute critique vis à vis des compagnies pétrolières américaines en Amérique Latine...


Accueil internautes :
AC 8,4 (7000). SC 8,0 (8800). IMDB 8,1 (58 000). K 8,0 (7600). FA 8,2 (8800). D 8,7 (9800).
Partout adoré, et encore beaucoup vu pour un film des années 50.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression PONCTUELLE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans mais au moins un an sous les 200 entrées.

Essentiellement grâce aux reprises de 2018.


Titre Année de sortie Entrées Pays
96 Michel Strogoff 1956 6 869 247 France  Italie

Affiche de Michel Strogoff 1956
Le réalisateur vient de signer un énorme succès avec la suite de Don Camillo, mais ce succès ne repose pas sur sa réalisation et il reste inconnu du public; l'actrice principale est également inconnue, ainsi que l'acteur principal (qui lui deviendra célèbre en 1957, grâce à "Michel Strogoff" et grâce à "Et Dieu créa la femme", mais celui-ci n'est sorti qu'un mois plus tôt et n'a été vu que par 132 124 curieux au moment de la sortie de "Michel Strogoff").
Il est clair que la star de ce film, c'est uniquement Jules Verne, alors toujours au top de sa célébrité malgré qu'il soit mort un demi-siècle plus tôt.
Son roman a déjà été adapté plusieurs fois du temps du muet (dont une version française en 1926), et dans les années 30 en Allemagne et à Hollywood, ainsi qu'en France (1936)(les trois films basés sur le même scénario), et dans les années 40 au Mexique. Le film de 1936 a eu un petit succès, rien de mémorable (en tout cas pour son exploitation parisienne).
Cette version de 1956 sera la première version en couleur et la première en France depuis 20 ans, mais est-ce que ce sera suffisant pour attirer les Français connaissant déjà l'histoire via le roman ou le cinéma? L'histoire est clairement populaire, et elle se prête au cinéma, donc si l'adaptation est réussie, malgré l'absence de star le film devrait avoir tout de même un joli succès.

Le film sort le 11 décembre, en exclusivité avec 66 331 entrées sur 3 salles, un bon départ donc.
Dès sa seconde semaine, sa diffusion est élargie nationalement, et le film engrange 324 623 entrées et devient n°1 hebdomadaire, avec seulement 33 salles, excellent pour commencer les vacances.
Et sur la semaine de Noël au Premier de l'an, c'est le triomphe, avec un énorme 649 167 spectateurs sur la semaine sur 59 salles! Le million est déjà franchi! C'est parti pour monter très haut...
Le film engrange 275 806 entrées (38 salles) la semaine suivante, cela reste excellent malgré la fin des congés. Toujours premier.
Curieusement, la semaine suivante, il n'est plus proposé que sur 19 salles, son résultat de 88 588 entrées reste excellent vu sa diffusion.
Puis il disparait du top 30, et s'il y revient la semaine suivante, c'est encore sur peu de salles.
Fin janvier, il est proposé de nouveau sur 34 salles, et c'est de nouveau rempli, avec 175 859 entrées. Le film passe trois autres semaines au dessus des 100 000 entrées, et il franchit les 2M fin février. Avec son exploitation tournante, en exclusivité courte sur des grosses salles, il est encore difficile de savoir comment sera sa carrière lorsqu'il passera aux salles de seconde exclusité, de quartier et de petites villes, mais c'est déjà un vrai succès en seulement deux mois.
En mars, le film marche fort sur une quarantaine ou une cinquantaine de salles chaque semaine, et il passe déjà les 3M en fin mars.
En avril, le film se calme, les salles sont moins remplies, mais il franchit tout de même les 3,5M début mai.
Puis il continue à baisser classiquement, il dépassera les 4M en octobre.
Fin 1957, "Michel Strogoff" cumule 4 380 575 entrées. Il est alors le second plus gros succès des sorties de 1956, à une limande derrière "Le monde du silence" (4 395 096).
Affiche de Michel Strogoff 1956

Affiche danoise de "Michel Strogoff".

Sa carrière bien sûr ne va pas s'arrêter là, il continue à être exploité en 1958, remontant même parfois dans le top 30, au grés de ses programmations. Courant septembre 1958, il passera les 5M, il terminera l'année 1958 avec un box-office de 5 412 255 entrées, avec donc encore plus d'un million de spectateurs de plus, sa carrière dans les salles de prolongation aura aussi été un succès. Il devient n°1 des sorties de 1956 (et le restera), devant "Sissi" désormais ("Le monde du silence" aura eu une carrière courte pour l'époque). Et il est le 23ième plus gros succès en 14 ans.

En 1959, le film continue à attirer plus d'un demi-million de spectateurs, ce qui porte son box office à un magnifique 5 988 033 entrées, et désormais 16ième plus gros succès depuis 15 ans!

Il franchit les 6M l'année suivante, avec encore 258 233 spectateurs, puis en 1961 encore 203 037 entrées.
Suite au succès du film, une suite (purement imaginée pour le cinéma, Jules Verne n'ayant pas écrit de suite à son roman Michel Strogoff) sort fin 1961 : "Le triomphe de Michel Strogoff". Joli succès (qui cumulera 2,7M d'entrées), même si très loin de son prédécesseur.
Mais cette suite prendra peut-être à "Michel Strogoff" une seconde partie de carrière, car il continue à baisser pour être de moins en moins vu chaque année, sans réelle reprise malgré un petit sursaut à près de 90 000 entrées en 1967.
Fin 1969, "Michel Strogoff" est 24ième des 25 dernières années, et il mérite bien sa place de n°1 des sorties de 1956.
Et quand en 1970 arrive une version italienne, le Michel Strogoff de 1956 a déjà fini sa carrière en salle.

"Michel Strogoff" fut également un énorme succès en Italie, avec 5,068M d'entrées.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Cette version a été oubliée.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Et aucune entrée depuis celles de 2018.

Affiche de Michel Strogoff 1956

Affiche italienne de "Michel Strogoff".





Titre Année de sortie Entrées Pays
97 Le gendarme se marie 1968 6 828 665 France  Italie

Affiche du Gendarme se marie
Troisième film de la "série des Gendarmes", il est très attendu au box office. En effet, au moment de sa sortie, "Le gendarme de Saint-Tropez" (1964) approche des 6,5M d'entrées, et "Le gendarme à New-York" (1965) cumule 4,5M d'entrées. Et aussi, depuis 1964, De funès a triomphé avec "Le corniaud" (8,8M) et il a battu tous les records avec "La grande vadrouille" (12,6M)! Plus sur la période "Fantomas" à 4M, "Fantomas se déchaine" à 3,7M, "Le grand restaurant" à 3,2M, "Fantomas contre Scotland Yard" à 3M, "Oscar" à 4,7M, "Les grandes vacances" à 5,1M, et "Le petit baigneur" à 4,2M! Et les trois derniers sont encore dans le top 30 hebdomadaire lors de la sortie du "Gendarme se marie"!
Depuis les deux premiers films de la série, De Funès a encore augmenté en popularité. Et l'idée du mariage du gendarme a été testée positivement par sondage. Trois millions d'entrées parait donc un minimum.
Mais entre temps, il y a eu mai 68... La popularité de la série sera-t-elle impactée par les bouleversements de l'époque? (en tout cas, le tournage lui l'a été, interrompu deux semaines pour cause de grève, en mai-juin 68).

Le film sort le 30 octobre, et vu la cadence de tournage de De Funès et le succès prolongé de ses films, "Le gendarme se marie" sort alors que "Le tatoué" est numéro 1 du box office hebdomadaire. "Le tatoué" (avec également Gabin) est sorti depuis 6 semaines, et cumule 720 000 entrées, il vient de monter en puissance et est n°1 depuis deux semaines.
La date du 30 octobre est assez curieusement choisie, vu qu'avec le système des exclusivité, le film ne profitera pas réellement des vacances de la Toussaint. Son résultat de première semaine est bien sûr bon, avec 109 774 entrées sur 15 salles. Comme on l'a vu sur ses films précédents, De Funès n'est pas le meilleur sur ses chiffres d'exclusivité, attendons donc quelques semaines et l'élargissement de la diffusion du film pour en savoir plus sur son succès à venir.
A noter que cette semaine de sortie, De Funès est en tête avec "Le tatoué", et qu'il a au total 5 films dans le top 30!
En seconde semaine, De Funès occupe les deux premières places du top hebdomadaire, et sur 28 salles "Le gendarme se marie" (second) engrange 162 967, puis 90 948 entrées, puis il passe à 30 salles et ajoute 75 361 entrées puis 69 907, et sur 35 salles maintenant il monte à 85 959 entrées (et passe devant "Le tatoué" qui tout en étant un succès est très loin des duos avec Bourvil ou avec Jean Marais). Le film cumule 594 916 entrées. C'est bon, mais loin d'être exceptionnel. Y aurait-il une overdose de De Funès? On est le 10 décembre, on verra si le film profite des vacances de Noël. En concurrence, il y aura le nouveau dessin animé de Disney ("Le livre de la jungle"), "Astérix et Cléopatre", "Mayerling", et côté comédie seulement "La grande lessive", avec Bourvil (qui lui aussi a bien démarré mais pas exceptionnellement).
La semaine précédent les vacances, "Le gendarme se marie" est diffusé sur 49 salles, et attire 97 384 entrées, rien de spécial... Alors que "Le livre de la jungle" sort sur 24 salles et réalise 263 423 entrées... Et le gendarme n'a toujours pas été premier hebdomadaire. "Le tatoué" n'a toujours pas franchi les 2M, et les autres "De Funès" ont quitté le top 30. Le public français serait-il moins enthousiaste qu'avant vis à vis de leur comique préféré?

Pour la première semaine de vacances, le film passe à 100 copies (parc très rare à cette époque), c'est un bon test, et le public est là avec 470 773 entrées (mais le vainqueur est "Le livre de la jungle", qui fait plus de 10 000 entrées par salle sur 59 salles; et "La grande lessive" déçoit au box office des vacances). Le million est enfin franchi!
Et pour la seconde semaine de vacances, c'est un magnifique 682 171 entrées sur un énorme parc de 122 salles (certes toujours derrière "Le livre de la jungle"); "Le tatoué" en profite pour passer les 2M avec 181 000 entrées de plus, et trois "De Funès" reviennent dans le top 30 pour les vacances, De Funès peut retrouver le sourire. Quant à "La grande lessive", avec 2000 entrées par salle sur 61 salles, pour la période et sa date de sortie, c'est assez décevant même si par son cumul c'est un succès.

Sur la première semaine de janvier, l'écart avec "Le livre de la jungle" se réduit, et sur encore 113 salles, c'est 459 025 entrées de plus, et les 2M qui sont franchis enfin.
Et enfin, après deux mois et demi, le film passe premier, l'honneur est sauf! Sur 95 salles, il ajoute 291 027 entrées à son cumul et franchit les 2,5M au passage.
Et le film enfin connait la carrière espérée : il enchaine les semaines en place de n°1, et au-dessus des 150 000 entrées, ce qui lui permet de passer les 3M fin janvier, puis les 3,5M mi février. "Le tatoué" en est à 2,5M, et visiblement plait moins (il finira à 3,2M, ce qui reste un vrai succès, c'est juste que l'espoir était plus élevé, avec ce duo Gabin - De Funès).
Ce n'est qu'en mars que "Le gendarme se marie" passe sous les 150 000 entrées hebdomadaire, il dépasse alors les 4M d'entrées.

Curieusement, c'est de Noël à février qu'il aura eu ses deux meilleurs mois, et non pas après sa sortie en octobre, alors qu'il a pourtant été rapidement diffusé largement, et surtout alors que c'était une suite (et que de nos jours le parcours typique des suites est un démarrage rapide pour une carrière plus courte que la moyenne des films).

En mars, son rythme va ralentir assez logiquement, il est sorti depuis 5 mois, et surtout "Le cerveau" est sorti début mars, et le duo Bourvil-Belmondo marche du tonnerre avec 2M d'entrées en un mois et demi. Mi avril "Le gendarme se marie" passe les 4,5M.
En mai, il ralentit fortement au point de quitter le top 30 en juin, alors que "Le cerveau" passe les 3M en deux mois et demi, De Funès va-t-il perdre sa couronne de comique n°1 du box office français?
Mais pendant les vacances d'été, le film va être rediffusé avec un certain succès (pour la période, les salles sont vides), il va même redevenir premier hebdomadaire par deux fois, et il passe les 5M d'entrées. Le film confirme qu'il est un immense succès sur la longueur, supérieur même au box office du "Gendarme à New-York"! (qui en est maintenant de son côté à 4,6M d'entrées mi 1969, continuant à être rediffusé en salle de ci de là dans les salles de continuation)

"Le gendarme se marie" n'a pas fini sa carrière, même si avec l'arrivée de "Hibernatus" en septembre, il disparait du top 30 de nouveau, mi-novembre il passe les 5,5M d'entrées. Les spectateurs ne se sont pas précipités lors de la sortie mais ils sont venus en masse. Est-ce que l'exploitation toute proche du "Tatoué" (qui n'aura pas été le film préféré du public) ainsi que l'exploitation dans les salles de continuation des films à succès précédents de De Funès ("Le petit baigneur" datait seulement du printemps) ont joué en défaveur sur son début de carrière pour la période d'exclusivité, et inversement l'absence de nouveau De Funès (jusqu'à "Hibernatus" 11 mois plus tard) a aidé le film a réaliser une bonne suite de carrière? Sur l'année calendaire 1968, le premier est "Le petit baigneur", le second est "Les grandes vacances", le septième est "Oscar", le huitième est "Le tatoué", "La grande vadrouille" est 34ième (pourtant de 1966), "Fantomas contre Scotland Yard" est 75ième, donc peut-être y a-t-il eu une saturation d'offre de films avec De Funès, et en octobre quand est sorti "Le gendarme se marie" (qui finit 1968 tout de même 12ième!) l'envie des spectateur était moins pressante?
Quoiqu'il en soit, après les deux premiers mois avec un joli succès classique, le film cartonne sur 1969 (il est second de l'année calendaire, derrière "Le cerveau"), et fin 1969 il cumule un score de vrai champion, avec 5 582 628 entrées. Il est désormais premier des films sortis en 1968 (finalement il sera second, "Le livre de la jungle" le dépassera lors de sa reprise à grand succès de 1979).

Affiche du Gendarme se marie
On pourrait penser que le film ne va pas avoir une carrière dans les années 70 (où de nouveau De Funès enchainera les succès même s'il tournera nettement moins à partir de 1972, et aussi car de nouveaux comiques avec un autre style auront du succès), d'autant que dès 1970 sortira un nouvel épisode "Le gendarme en balade".
Et pourtant, sa carrière va durer des années :
- 1970 : encore 350 415 entrées, malgré la sortie fin octobre du "Gendarme en balade" (plus "L'homme orchestre"). "Le gendarme se marie" entre dans le "top 50 depuis 26 ans".
- 1971 : 129 891 entrées, le film passe les 6M. Année de "La folie des grandeurs", "Joe" et "Sur un arbre perché.
- 1972 : 97 373 entrées, le film s'use, et "La folie des grandeurs sorti en décembre 1971 fait sa carrière sur 1972.
- 1973 : 158 578 entrées, le film est rediffusé, malgré la sortie à très grand succès en octobre des "Aventures de Rabbi Jacob".
- 1974 : 153 222 entrées, le film continue à attirer.
- 1975 : 198 372 entrées, seconde année sans nouveau film avec De Funès, cela a peut-être joué.
- 1976 à 1978 : le film est très peu diffusé.
- 1979 : reprise avec 111 818 entrées, année du "Gendarme et les extra-terrestres", suivi de 25 765 entrées en 1980, baroud d'honneur avant de laisser la place aux télédiffusions.

"Le gendarme se marie" est devenu un classique de la télévision, il fêtait sa 21ième télédiffusion en avril 2020, avec encore 3,5M de téléspectateurs et la septième meilleure audience annuelle de M6 pour un film; puis sa 22ième télédiffusion quatre mois plus tard où il était encore le 10ième plus gros succès d'audience d'un film en 2020 pour 6ter.


En Europe aussi, De Funès et son rôle du gendarme est populaire, avec plus de 2,2M d'entrées en Italie, et plus de 1,7M de spectateurs espagnols. Mais c'est surtout en URSS où c'est vraiment très impressionnant avec 41,8M d'entrées! (oui, il n'y a pas de faute de frappe, 41,8 millions...)

Accueil internautes :
AC 5,4 (4900). SC 5,4 (7600). IMDB 6,8 (8000). K 7,8 (20 000). FA NS. D 7,7 (1500).
Oublié chez les hispanophone, peu apprécié presque partout ailleurs (et spécialement côté francophone, curieusement vu son origine, et son succès à la télévision française toujours maintenant), le film est largement le plus noté et le plus aimé (et réellement aimé!) chez les internautes russophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
98 Avengers : Endgame 2019 6 825 154 USA

Affiche d'Avengers - Endgame
"Endgame" est le final de "La saga de l'infini", de l'Univers Cinématographique Marvel, débuté en 2008 (même s'il y aura "Spiderman Far from home" ensuite), et il suit très directement "Avengers - Infinity war" sorti un an plus tôt, et ce dernier a beaucoup plu au public français.
Le box office de cette série de films a culminé justement avec "Infinity war" et ses 5 044 833 entrées en 2018 (et 5,10M d'entrées, avec les projections qui ont précédé la sortie de "Endgame" en 2019, chiffres CNC, inférieurs aux chiffres distributeur). Les 4M paraissent assurés, mais "Endgame" réussira-t-il lui aussi à faire mieux que 5M?

Dès le premier jour, le score de "Endgame" (les chiffres à suivre viennent du distributeur Disney, qui gonfle un peu ses chiffres d'entrée) est très nettement supérieur à "Infinity war", avec 692 142 entrées face à 405 058! C'est nettement plus qu'espéré, il ne fait guère de doute que les 5M seront explosés! S'il suivait cette proportion sur la carrière de "Infinity war", alors il terminerait à 8,7M d'entrées... Il réalise ainsi le neuvième plus gros score en un jour d'un film en France, quasiment à égalité avec "Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit" qui a fini à 6,5M d'entrées, et des "Indestructibles 2" qui a fini à 5,8M. Et comme, contrairement à ces deux films, "Endgame" sort hors période de vacances scolaires, il a toutes ses chances de faire mieux.
Sur cinq jours, il cumule déjà 2,844M d'entrées (contre 1,841 pour "Infinity war"), cela reste excellent, comparé à "Infinity war" il terminerait à 7,9M de spectateurs. Les fans se sont certes rués sur le premier jour, mais ils sont encore présents sur le week-end.
Et sur la semaine, cela donne 3 426 471 entrées (contre 2 565 953 pour "Infinity war", le cumul final de "Endgame" passerait à 6,8M, on voit que les fans se sont précipités spécialement sur les cinq premiers jours par rapport à "Infinity war"). Et c'est un score rarissime : c'est la sixième meilleure semaine, et de plus sans jour de vacances ou jour férié, contrairement aux cinq films qui le précédent! Et ces cinq films ont tous fait plus de 10M d'entrées! Tous les rêves sont donc permis, même si en le comparant à "Infinity war" (sorti à la même date un an plus tôt) il finirait très loin des 10M.
Et effectivement, en seconde semaine, malgré le 1er mai férié, "Endgame" perd la moitié de ses entrées. Puis la semaine suivante (malgré le 8 mai férié), il perd plus de 50% de ses entrées et passe à "seulement" 832 196 entrées. Il cumule déjà 6M d'entrées, l'objectif est déjà dépassé.
Il perdra encore 59% puis 54%, le film n'aura pas vraiment réussi à élargir au-delà du public de fans qui aura vu (et revu) le film dès les premiers jours.

Selon le distributeur, il termine à 6,942M d'entrées, c'est donc un peu exagéré.

Il est le troisième plus gros succès de 2019, derrière deux autres productions Disney. Et il est le plus gros succès de tous les films avec des personnages de Marvel... jusqu'à ce qu'en pleine reprise post-covid l'Araignée (fois trois, et aidé de Docteur Strange) explose tout avec "Spiderman - Far from home" qui dépasse "Endgame" début 2023.

Accueil internautes :
AC 8,4 (32 000). SC 6,5 (34 000). IMDB 8,4 (1 076 000). K 7,8 (651 000). FA 7,3 (37 600). D 8,5 (1 010 000).
Le film est aimé partout, et même adoré chez Allociné, IMDB et Douban. Et énormément noté sur le site anglosaxon, le russe et le chinois.




Titre Année de sortie Entrées Pays
99 Le bossu de Notre-Dame 1996 6 813 322 USA

Affiche du Bossu de Notre-Dame (1996)
"Le bossu de Notre-Dame" sort en tant que "Disney de Noël", l'année précédente "Pocahontas" avait eu 5,6M d'entrées, si le film plait, alors cela parait un objectif minimum, au vu du sujet du film ancré dans la culture française. Deux ans plus tôt, "Le roi lion" avait tout pulvérisé avec plus de 10,1M d'entrées, cela parait difficile de refaire un tel exploit. Et trois ans auparavant, c'était "Aladdin", dont les 7,3M d'entrées paraissent possibles. Cela dépendra notamment de l'avis du public adulte.

Pour sa première semaine, fin novembre, "Le bossu de Notre-Dame" démarre très fort : 1 072 027 spectateurs (1 077 466 avec avant-premières), nettement au-dessus de "Aladdin" (0,8M) et légèrement en dessous du "Roi lion" (1,3M), cela s'annonce tout bon! Si "Le bossu de Notre-Dame" suit les carrières de ses deux précédesseurs, alors on tient un film à 9M d'entrées! Mais attention, "Aladdin" comme "Le roi lion" ont eu des maintiens pré-vacances exceptionnels et hors norme! Plaira-t-il autant?
C'est plus délicat de comparer avec "Pocahontas", car il a eu deux semaines d'exclusivité parisienne en novembre, et sort nationalement une semaine plus tôt que "Le bossu de Notre-Dame"; il cumule autant que ce dernier après sa première semaine et sa période d'exclusivité.

En seconde semaine, "Le bossu de Notre-Dame" ne baisse que de 12%, excellent (un peu mieux que "Pocahontas", un peu moins bien que les deux précédents), à 946 649, il dépasse les 2M en deux semaines.
Il reste quasi stable, avec -9%, vraiment excellent, son cumul dépasse les 2,8M. Il largue de plus en plus "Pocahontas" alors que ce dernier a encore une semaine d'attente avant les vacances.

En quatrième semaine, "Le bossu de Notre-Dame" est à cheval sur les vacances, et avec 1 125 204 entrées il signe sa meilleure semaine! Et il franchit les 4M de cumul en 4 semaines, c'est excellent, le film a encore 12 jours de vacances devant lui!
"Le roi lion" ne sera pas battu (il en était à un million de plus avec toutes les vacances devant lui), mais "Aladdin" devrait être battu largement, "Le bossu de Notre-Dame" est un million au-dessus d'Aladdin dans exactement la même configuration de sortie! Les 9M sont toujours possibles! Quant à "Pocahontas", il est nettement dépassé, même en 5 semaines dont une à cheval sur les vacances, plus deux semaines d'exclusivité en novembre, il ne faisait pas le score du "Bossu de Notre-Dame" en 4 semaines.

Pour la semaine de pleine vacance, "Le bossu de Notre-Dame" réalise 1 218 283 entrées. Sa progression est jolie et lui permet de réaliser sa nouvelle meilleure semaine, en semaine 5, et de cumuler 5 227 317 entrées; mais la progression est nettement moins forte que celle d'Aladdin qui avait réalisé le même score en partant de plus bas.
Du coup les 9M paraissent trop haut mais les 8M sont possibles.

Et la semaine du 1er de l'an (qui voit la reprise des cours le lundi), le film chute de 52% avec 584 877 entrées (toujours premier), "Aladdin" résistait mieux et faisait alors près de 0,4M d'entrées de plus, l'écart entre les deux se réduit, l'espoir des 8M est anéanti, mais avec un cumul de 5 812 194, le score final d'Aladdin est toujours possible si le film se maintient pour tenir jusqu'aux vacances de février (et le cumul final de "Pocahontas" est déjà dépassé).

La semaine suivante, fin total des vacances, la chute est vraiment sévère, avec -59%, le film réalise 241 147 entrées, et les 6M sont dépassés, mais il faudrait désormais un miracle pour que le film rejoigne "Aladin".
Mais il est encore premier de la semaine, cela fait 7 semaines qu'il est en tête! Autant que ce qu'aura fait "Aladdin".
Et de plus, en une seule exploitation, seuls "Le roi lion", "Aladdin" et "Les aristochats" ont dépassé les 6M d'entrées! Donc c'est un immense succès, même si sa carrière a été rapide et qu'il n'a pas tenu la fin des vacances.
En effet, en huitième semaine, la baisse continue, à 173 103 entrées, et sans nouveauté il passe troisième de la semaine.
Et en neuvième semaine, il baisse de 40%, il ne résiste pas du tout contrairement à "Aladdin" qui est en train de le dépasser en cumul. Il réalise 102 686 entrées et c'est sa dernière semaine à plus de 100 000 entrées. Il cumule 6 329 130 entrées.

Avec les vacances de février, il baisse moins, et même remonte en douzième semaine, frôlant les 100 000 entrées, ainsi qu'en treizième semaine, sa dernière semaine dans le top 10.
Puis il baisse fortement, passant les 6,7M en semaine 14. Et puis c'est l'effondrement avec la dernière zone de vacances se terminant (-78%).

Contrairement à "Aladdin", "Le bossu de Notre-Dame" aura moins attiré le public adulte après les vacances de Noël (ou aura eu un moins excellent bouche à oreille?), avec 1M d'entrées de plus quand "Aladdin" en avait attiré 1,5M, alors qu'à la sortie des vacances leur cumul était identique, voici les 500 000 entrées d'écart entre les deux. "Le bossu de Notre-Dame" était aussi plus attendu que "Aladdin" mais aura été rattrapé par la fin des vacances (partie Premier de l'an) plus forte, là aussi bouche à oreille moins bon ou moins d'envie de la part du public adulte/adolescent pour la partie moins familiale de ces vacances?
Ceci dit, "Aladdin" est un concurrent de très haut niveau, si on compare aux autres dessin animés de chez Disney, seuls "Aladdin" et "Le roi lion" avant lui, et "Tarzan", "Ratatouille" et "La reine des neiges 2" après lui ont fait mieux en première exclusivité! (si on ne compte pas le Pixar produit par Disney "Le monde de Némo")
"Le bossu de Notre-Dame" aura été un triomphe clair et net! Et il est premier au box office des films sortis en 1996. Disney aura de nouveau régné sur Noël.

Accueil internautes :
AC 7,6 (9800). SC 6,6 (25 000). IMDB 7,0 (148 000). K 7,8 (28 400). FA 6,5 (31 300). D 7,7 (8000).
Le film est apprécié partout, un peu moins par les Chinois.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.

Exceptée une pause lors de l'année du covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
100 Astérix aux Jeux Olympiques 2008 6 807 835 France  Allemagne   Espagne  Italie

Affiche d'Astérix aux jeux Olympiques
Faisant suite au méga carton de "Astérix et Obélix : Mission Cléopatre", ce nouvel épisode est attendu très très haut au box office français. De nouveau le budget est vraiment très élevé (78M d'euros), de nouveau le casting est rempli de stars, y compris dans des seconds rôles de stars du sport vu le sujet du film (Schumacher, Tony Parker, Zidane, Amélie Mauresmo, ...). Et l'investissement publicitaire est énorme; on s'attend donc à un démarrage monstrueux, et pourquoi pas de nouveau passer les 10M d'entrées de cumul (ce sur quoi certains participants au film comptent, touchant alors une prime).
Il sort dans les mêmes conditions que "Mission Cléopatre" avec lequel on pourra comparer, ce dernier a fini avec un score de folie (14,4M) dont on n'ose tout de même pas rêver, et que "Astérix et Obélix contre César" dont le score final - certes monstrueux - pourrait être dépassé (8,8M).

Ce qui suit sont les chiffres du distributeur, qui sont proches des chiffres finaux du CNC.
Pour son premier jour, le 30 janvier, avec 464 248 entrées tout va bien, c'est certes nettement moins que "Mission Cléopatre" (629 148) mais un peu plus que "Contre César" (446 424). Vu l'investissement publicitaire, on espérait même un peu plus, mais ça reste énorme.
Sur le premier week-end après 5 jours, tout se passe très bien : 2,712M entrées déjà réalisées, il se rapproche du score de "Mission Cléopatre" (2,960M) et dépasse maintenant nettement celui du premier Astérix (2,213M). Les 10M paraissent tout à fait à portée de main!
Cependant, avec le score semaine complète, le film ralentit déjà : certes il franchit les 3M (3,008M), mais son lundi et mardi ne sont pas si spectaculaires que ses 5 premiers jours ("Mission Cléopatre" réalise 3,685M et le premier Astérix 2,718M), il fait nettement moins que le premier Astérix sur lundi et mardi.
La raison numéro 1 : une grande partie du public est déçu du film, et le bouche à oreille est désormais négatif.
affiche allemande d'Astérix aux jeux Olympiques

Affiche allemande.

La seconde semaine, "Astérix aux Jeux Olympiques" réalise encore 1,393M d'entrées, en soit c'est excellent pour une seconde semaine, mais il y a les vacances qui ont commencé sur une plus grande partie de la France, et malgré ça la chute est de 54%. Le premier Astérix n'avait perdu que 22% et le second que 13% (certes, des résultats exceptionnels).
On va voir avec le nombre de régions et de jours de vacances qui va augmenter si la baisse sera enrayée, pour le moment c'est un énorme succès (4,4M déjà) mais il ne ferait pas le cumul du premier Astérix qui en est à 4,8M de cumul et un plus gros résultat sur sa seconde semaine.

La troisième semaine, avec -28%, les choses s'améliorent (certes c'est moins bien que les deux premiers, mais tout de même, le film est choisi par les familles pour les vacances). Il est toujours premier de la semaine, avec encore 1,004M d'entrées. 5,4M de cumul, en soit c'est un triomphe, mais l'attente était plus forte, du fait des prédécesseurs (6,6M et 9,6M après 3 semaines), du budget et de l'investissement publicitaire.

Il tient encore bien la quatrième semaine (avec toujours beaucoup de vacances), -26% et 0,741M d'entrées de plus, 6,146M de cumul.
Puis c'est l'effondrement, avec les vacances se terminant dans de plus en plus de régions, avec -51% puis -63%, et avec un phénomène arrivant du Nord... "Bienvenue chez les Chtis" écrabouille tout sur son passage, et dans les médias "Astérix aux Jeux Olympiques" est déjà oublié.
En six semaines, il cumule 6,650M d'entrées, et a déjà presque fini sa carrière...

La raison d'une carrière si courte malgré un démarrage réussi : bien sûr avant tout le mauvais bouche à oreille.
Non seulement le film a ennuyé une partie de son public jugeant son scénario trop faible, mais aussi il a déçu les fans de Chabat, et ceux de Clavier n'ont pas trop apprécié la performance de Clovillard.
Et enfin, la mise en avant du budget, des salaires énormes reçus par les acteurs, le scénariste, etc a achevé de donner une image mauvaise au film, dont pour certains le budget n'est pas tant présent sur l'écran pour satisfaire le spectateur que dans les poches de quelques uns : on est au début de la présidence de Sarkozy et on compare la production au "bling-bling" reproché au président de la république. Quand un film familial devient film politique.

Si certains considèrent le film comme un échec au box office, certes son ambition était plus élevée, mais en soit, ce film est un triomphe. Si on ne regarde pas son budget astronomique, ni le fait que cette année-là sortait "Bienvenue chez les Chtis" et tous ses records, si on regarde juste son résultat en entrées, il a réalisé un score de numéro un annuel, et d'ailleurs cette année-là il pulvérise Disney, Batman, Iron Man, Pixar, James Bond, Indiana Jones, etc, faisant même le double d'une partie de ces concurrents aux très gros budgets de production et de publicité.

A l'étranger, c'est un immense succès en soit, avec 9,405M entrées hors de France (un score énorme pour un film en langue française, et assez proche des 10,2M de "Mission Cléopatre"), mais par rapport aux budgets de publicité investis, certains distributeurs et co-producteurs étrangers sont déçus du résultat du film, là aussi car le public n'a pas apprécié le film. Le film suivant en fera les frais, les distributeurs étrangers ne faisant plus confiance pour investir massivement (avec raison, car le public ne fera plus confiance non plus).


En octobre 2010, lors de sa première télédiffusion publique, il attire 10,1M de téléspectateurs, seconde meilleure audience d'un film de l'année (derrière "Bienvenue chez les Chtis").

Accueil internautes :
AC 2,6 (38 400). SC 2,8 (35 000). IMDB 5,2 (29 000). K 6,2 (56 000). FA 4,1 (7800). D 6,6 (3800).
Le film n'est aimé nul part, et il est franchement détesté en France.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
--- Mission spéciale 1946 6 781 120 France

Affiche de Mission spéciale

Premier film :
"L'espionne".

Ce record de box office pose un problème :
sous un même cumul se cache en fait deux films, les deux parties de "Mission spéciale" : "L'espionne" et "Réseau clandestin", de 1h40 chacun.
Les entrées de chacun de ses films ont été cumulé sous son titre unique "Mission spéciale".
Donc aucun des deux films n'aurait sa place ici, même en imaginant que l'un des deux aurait eu plus de succès (par exemple 4M et 2,7M).

Ces films traitent de l'espionnage allemand au moment de la débâcle, puis de la résistance au cours de l'Occupation, sujets totalement d'actualité lors de la sortie des deux films en 1946.
La résistance française pendant la guerre puis pendant l'occupation y est présenté sous un jour très positif, et tout est bien qui finit bien lors de la Libération.

Pour ce qui est du box office de ce couple de films, après 24 mois d'exploitation il cumulait déjà 6 100 768 entrées; et dix ans après sa sortie, il avait déjà fini sa carrière, avec 6 779 194 entrées, fin 1956.
Une carrière très rapide pour l'époque, logique pour des films liés à l'actualité, sortis le 8 mars 1946, seulement 10 mois après la fin de la guerre.
Affiche de Mission spéciale

Second film :
"Réseau clandestin".

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Films oubliés.

Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
101 Jurassic Park 1993 6 756 584 USA

Affiche de Jurassic Park
Enorme budget, effets spéciaux annoncés révolutionnaires et jamais vus, roman d'un auteur à succès, réalisateur adoré du public, et surtout sujet qui a fait rêvé des générations de petits garçons sans pouvoir le voir sur grand écran avec des effets spéciaux réalistes, il y a tout pour que le film soit un gros succès en France aussi (aux USA pendant l'été le film a battu des records de recette en dollars courants).

"Jurassic Park" sort le 20 octobre, pour les vacances de la Toussaint (commençant le samedi 23), nettement plus porteur en France à l'époque que les vacances d'été.
Et d'entrée de jeu, le film est un triomphe : 2 207 162 entrées en une seule semaine, et les vacances qui ne font que commencer, sans compter le plus important : le film enchante ses premiers spectateurs!
Sa seconde semaine baisse tout de même un peu, mais avec encore 1 862 280 entrées, les 4M sont déjà franchis!
Il faut dire que le film a tout de même deux handicaps pour monter au-dessus des 10M : il attire plus le public masculin que féminin, et il est un peu violent pour le public le plus jeune.
Avec la fin des vacances, il plonge à 663 890 entrées; le film a du mal à attirer un public plus âgé, son public reste essentiellement jeunes adultes, adolescents et enfants les plus âgés, celui qui était en vacances.
Et pour sa quatrième semaine, avec l'aide du 11 novembre, il résiste en réalisant quasiment le même score, 646 662 entrées, ce qui lui permet de passer les 5,3M d'entrées en seulement 4 semaines.
Affiche de Jurassic Park

Affiche pour a reprise en conversion 3D pour les 20 ans de "Jurassic Park".

Mais il plonge de nouveau avec 305 909 entrées en cinquième semaine, toujours premier hebdomadaire.
La sortie d'Aladdin", le dessin animé de Disney, le fait passer second en semaine 6, avec 195 298 entrées.
Il continue à chuter vite, "Germinal" sorti pourtant avant lui repasse devant lui sur la semaine, mais avec 136 041 entrées il dépasse maintenant les 6M. Ce sera sa dernière semaine au-dessus des 100 000 entrées.
"Jurassic Park" aura eu une carrière rapide finalement.
Il engrange encore avec les vacances de Noël, sans repasser les 100 000 entrées, il finit 1993 avec 6 319 673 entrées (second de l'année derrière "Les visiteurs"), c'est bien sûr énorme mais avec sa première semaine et les vacances à suivre on pouvait alors espérer plus.
En fin d'exploitation, il cumule désormais 6,53M d'entrées. En l'an 2000, il est 80ième plus gros succès en France depuis 56 ans. C'est un immense succès en France, mais pas un phénomène du niveau de sa carrière américaine.

En 2013, c'est la fin de la courte mode des conversions 3D des anciens films à grand spectacle populaires, et "Jurassic Park 3D" sort en France le 1er mai, et avec 115 141 entrées en première semaine, puis 60 768 entrées en seconde semaine (chiffres distributeurs), la reprise est un joli petit succès, avec 205 516 entrées (CNC) au total.
Le cumul de "Jurassic Park" monte à 6 736 881 entrées à fin 2013, il passe de 106ième à 94ième plus gros succès en France depuis fin 1944.

Son succès a continué à la télévision : il fait parti des films les plus télédiffusés, avec 37 diffusions à fin 2022, soit le top 49 des films les plus télédiffusés en France, dont 21 diffusions de 2011 à 2020 inclus et 8 fois durant 2021 et 2022!(merci la TNT).

"Jurassic Park" a eu deux suites directes ("Le monde perdu" en 1997 et 4,862M d'entrées, puis "Jurassic Park III" en 2001 avec 2,069M - chiffres distributeur), et deux suites plus lointaines ("Jurassic World" en 2015 et un énorme 5,21M d'entrées, malgré la banalisation des effets spéciaux le thème de la rencontre avec des dinosaures attire toujours autant; et "Jurassic World : Fallen kingdom" en 2018 avec 3,66M d'entrées - chiffres CNC).

Accueil internautes :
AC 8,6 (60 600). SC 7,6 (76 000). IMDB 8,1 (909 000). K 7,8 (146 000). FA 7,0 (145 000). D 8,2 (273 000).
Le film est aimé partout, et particulièrement adoré des francophones et des anglophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.

Et très belles reprises lors de la réouverture des salles post-covid en 2020.


Titre Année de sortie Entrées Pays
102 Fanfan la Tulipe 1952 6 738 878 France  Italie

Affiche de Fanfan La Tulipe
Quand sort "Fanfan la Tulipe" en mars 1952, Gérard Philippe est déjà une grande star depuis 5 ans, il a enchainé en 1947 "Le diable au corps" et en 1948 "La chartreuse de Parme" (déjà de Christian-Jaque), les deux ont été d'énormes succès (et continuent à en avoir en salle quand sort "Fanfan la Tulipe"), le film est taillé pour lui et c'est sur lui qu'on compte pour faire venir les spectateurs en nombre. Noël Roquevert est un solide second rôle. Quant à Gina Lollobrigida, elle deviendra connue en France grâce à "Fanfan la Tulipe". Quant au genre "cape et épée", il a eu deux ans plus tôt un franc succès avec un "Trois mousquetaires" américain.
"Fanfan la Tulipe" est attendu pour être un beau succès au minimum.

En mai, "Fanfan la Tulipe" reçoit le prix de la mise en scène au festival de Cannes.
Et dès ses neuf premiers mois, le film est un très gros succès, avec 3 776 340 entrées fin 1952, second sur l'année calendaire 1952. Certes le succès de "Fanfan la Tulipe" a été un peu eclipsé par le record établi par "Le petit monde de Don Camillo" (6 668 844 entrées en six mois!), mais pour les deux années calendaires précédentes, il aurait été premier.
C'est une époque où la carrière principale d'un film à succès se fait minimum sur deux ans, sans compter les reprises.
Et sur 1953 il ajoute 1 087 123 entrées (47ième de l'année), pour un cumul de 4 863 463 entrées, soit déjà un très gros succès.
Et après deux ans d'exploitation, il est quatrième des films sortis en 1952 derrière bien sûr le Don Camillo qui fait un box office record, "Violettes impériales" (avec Luis Mariano, super star en ce début des années 50) et "Les feux de la rampe" (Chaplin, super star depuis ... les années 20!), une année exceptionnelle niveau champions du box office (au total il y a six films de 1952 dans la liste des champions au dessus des 5,7M d'entrées).
Affiche de Fanfan La Tulipe
Le 19 juillet 1955, il cumule désormais 5 397 132 entrées (533 669 entrées de plus en un an et demi). Et à la fin de 1956, son boxoffice est de 5 678 553 spectateurs, il a encore ajouté 281 401 entrées en un an et demi. Il est désormais le 13ième plus gros succès depuis fin 1944, et il dépasse maintenant "Les feux de la rampe".

Sur la fin des années 50, il n'ajoute "que" 133 416 spectateurs en trois ans. Avec 5 811 969 entrées, il est désormais le 17ième plus gros succès depuis fin 1944, soit depuis 15 ans, toujours troisième des films sortis en 1952 (place qu'il gardera).

En avril 1966, le film est repris et ajoute sur l'année 238 112 entrées, ce qui porte son cumul à 6 322 036 entrées (il avait ajouté 271 955 entrées sur 6 ans de 1960 à 1965).
En trois ans, de 1967 à 1969, il ajoute encore 183 769 spectateurs, et son box office continue à grimper même 15 ans après sa sortie, avec maintenant 6 505 805 spectateurs, et une place de n°30 sur 25 ans! On voit que sa performance méritait mieux qu'une place de troisième annuel.

Fin 2000, "Fanfan la Tulipe" cumule 6,71M d'entrées, 68ième champion depuis 56 ans! Et en mai 2011, il cumule 6 733 823 entrées, encore 89ième sur 66 ans.

"Fanfan la Tulipe" fut également un succès à l'étranger, y compris jusqu'au Japon. Et même un énorme succès en URSS, avec trente trois millions d'entrées!


Accueil internautes :
AC 6,2 (1000). SC 6,7 (1475). IMDB 7,2 (3000). K 7,7 (7000). FA NS. D 7,5 (526).
Film globalement assez aimé, mais peu sur Allociné. Toujours plus connu en Russie.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
103 L'exorciste 1974 6 730 609 USA

Affiche de L'exorciste
Quand "L'exorciste" sort en France, le genre fantastique-horreur est marginal, pour public spécialisé (même si les productions Hammer sont bien distribuées en France), et franchir le million d'entrées est déjà un très gros succès. "Rosemary's baby", sorti en 1968, le film à gros budget le plus similaire à "L'exorciste", n'a pas encore atteint le million d'entrées quand sort "L'exorciste", qui lui, en suggérant moins, est à priori plus destiné à un public amateur réduit, spécialisé en terreur.
Certes, aux USA "L'exorciste", sorti en décembre 1973, est un immense succès quand le film sort en France le 18 septembre 1974. On peut espérer qu'en France il batte le record pour ce genre de film, mais au-delà des 2 millions cela relèverait du pacte satanique... mais on est en 1974 et les moeurs sont en train de changer à grande vitesse ces dernières années, comme on le voit dans les choix du grand public (avec les immoraux "Emmanuelle" et "Les valseuses" qui triomphent depuis début 1974, le diable a déjà réussi à posséder les cinéphages de France).

Dès sa première semaine de sorti, le film confirme que la publicité a fonctionné parfaitement (tournage maudit qui a enchainé les morts, spectateurs qui s'évanoussaient aux USA où des ambulances attendraient devant les cinémas tellement le film est choquant, film basé sur deux histoires vraies, etc), la curiosité attire 131 055 spectateurs, ce qui place le film quatrième de la semaine.
Et sa seconde semaine confirme que le public français est attiré par l'enfer vendu, avec un excellent 280 197 entrées en seconde semaine, et une première place au box office.
Le film explose en semaine 3 avec 457 401 entrées (ainsi que la vente des crucifix), jamais un film fantastique horrifique n'avait eu une telle popularité!
Alors que les églises se vident, les salles projettant "L'exorciste" sont remplies, avec encore 378 659 entrées en semaine 4, les 1,2M d'entrées sont déjà passées!
Affiche de L'exorciste, montage de 2001
En semaine 5, il fléchit, mais c'est tout de même 270 425 entrées de plus, il repasse second (le saint "Vincent, François, Paul et les autres" aura mieux résisté). Et 1,5M de spectateurs... les 2M seront donc pulvérisés.
En semaine 6, frères Pierre Richard et Alain Delon rétablissent en apprarence l'ordre du monde, "L'exorciste" passe quatrième, mais c'est encore 181 701 entrées de plus. Et on est à l'approche des vacances, celles de la Toussaint de plus.
Disney et Lino Ventura s'en mêlent, "L'exorciste" devient sixième, mais il remonte avec 216 521 entrées cette semaine-là.
C'est la sortie des vacances, mais la fête commérant les morts de la guerre aide à réunir encore 160 592 vivants. Et désormais plus de 2M de Français ont été témoins de l'exorcisme.
En semaine 9, "L'exorciste" fait tourner un peu trop la tête de Delon, qui quitte la course, le film repasse cinquième, avec encore 130 826 entrées.
Et la semaine suivante, le film monte à 151 688 entrées, c'est au tour des trois saints et des autres de lacher prise, "L'exorciste" repasse quatrième.
Et on aborde le mois fêtant la naissance du Christ, "L'exorciste" met de force un genou à terre, baissant à 128 548 entrées, passant septième. Puis en semaine 12, il attire encore 116 802 âmes.
Et la semaine précédent les vacances, il passe pour la première fois sous les 100 000 (74 274 entrées), le film aura donc eu 12 semaines consécutives au dessus des 100 000 entrées. Et "L'exorciste" cumule désormais 2 678 689 spectateurs. De quoi être plus que satisfait. Mais la gourmandise n'est-t-elle pas un péché?
Et la semaine se terminant avec la nuit du Christ voit le film s'effondrer à seulement 34 943 entrées, malgré les vacances, 16ième de la semaine. Jésus a-t-il définitivement réussi à chasser de l'esprit des Français cette curiosité malsaine pour la possession diabolique?
Le réveillon de Noël passé, "L'exorciste" a la gueule de bois, avec seulement 27 512 entrées en pleine vacances, 24ième sur la semaine. Ceci dit, cette semaine-là il a encore de quoi rendre jaloux "Chair pour Frankenstein" qui avec 23 146 sur la semaine et 297 901 chirurgiens de cumul aimerait bien échanger avec les 2 741 144 prêtres que "L'exorciste" aura finalement attiré en 1974.

Fin des vacances, retour au boulot : 40 091 novices viennent assister le père Merrin, le film remonte en 17ième place. Puis en 10ième place avec 68 523 entrées en 17ième semaine, dernier traitement de choc avant de repasser en version soin de longue durée : il reste dans le top 30 pendant encore 5 semaines, lorsqu'il passe les 3M d'entrées, en semaine 22. Le bébé de Rosemary est devenu grand.

Au total, il aura été 23 semaines consécutives dans le top 30.
Et sur 1975, il aura attiré encore 536 282 amateurs de frisson, pour un cumul de 3 277 426 entrées. C'est un triomphe pour ce type de film en France. Mais on reste hyper loin d'un triomphe au sens général, et de son score historiquement monstrueux aux Etats-Unis.
Pour les sorties de 1974, il est cinquième derrière "Emmanuelle" (contrairement aux Américains, à cette époque les Français préférent être possédés par le désir que par Pazuzu), le Robin des bois des studios Disney (ben oui, il faut bien aussi un film autorisé pour les enfants), "La moutarde me monte au nez" et "Les bidasses s'en vont en guerre", il devance de peu "Les valseuses" de Depardieu et Dewaere (qui selon certains censeurs auraient eu bien besoin d'être exorcisés aussi suite à ce film), "La gifle" et "L'arnaque" qui dépassent eux aussi les 3M fin 1975. Cependant, l'histoire n'est pas finie...
Affiche de L'exorciste
En 1978, "L'exorciste II" sort sur les écrans français, sa carrière est nettement plus classique, et il réalisera au total 720 000 entrées.
Cette année-là, "L'exorciste" n'est plus projetté, et en 1977 il cumule 3 539 801 entrées. "Les valseuses" est passé devant lui avec plus de 3,8M d'entrées, "L'arnaque" est ressorti en 1978 et est vraiment tout près à 3,508M (et toujours en salle), et les 4 films qui le précédaient le précèdent toujours, "L'exorciste" est donc désormais sixième, et tout proche de passer septième des sorties de 1974.

Seulement, en 1979, les diableries reviennent, et les adeptes aussi : pendant tout l'été la France se fait exorciser, le film sera même premier hebdomadaire deux fois au cours de l'été! Et c'est 514 774 entrées de plus sur six mois. "L'exorciste" possède désormais 4 054 575 tickets à son box office. Seuls "Emmanuelle", "Les valseuses" (lui aussi avec une reprise à succès en 1979) et "Les bidasses s'en vont en guerre" sont devant désormais.

1980 : l'horreur est à la mode désormais, et "L'exorciste" va encore faire les beaux jours des cinémas en manque d'offre pendant la période estivale, où il sera encore présent dans le top 30 tout l'été, ajoutant 331 975 entrées à son box office (cumul de 4 386 550), il devient troisième des sorties de 1974, derrière "Emmanuelle" (dont l'avance est énorme et toujours à l'affiche depuis 7 ans) et "Les valseuses" qui lui aussi continue sa reprise.
En 1981, il continue tranquillement son exploitation suite à sa reprise de 1979, et ajoute 123 737 entrées (cumul de 4 510 287).

En 1982, "L'exorciste" n'est plus considéré comme une étrangeté, mais comme un précurseur, et également comme un film qu'on ne verra pas à la télévision, dont on a entendu parler mais qu'on ne peut aller voir qu'à partir de 18 ans, bref un film tout à fait en vie en salle 8 ans après sa sortie. Il ressort de nouveau pendant le creux de programmation estival, de nouveau dans le top 30 tout l'été, et c'est 351 997 entrées de plus (cumul de 4 862 284).

Son exploitation continuera, sans grosse reprise, mais avec encore 131 329 entrées en 1983, 149 371 en 1984, 107 023 en 1985 et 99 225 en 1986. Et en 1987 c'est seulement 36 591, car l'impensable arrive finalement à l'automne 87 : "L'exorciste" est diffusé à la télévision publique française, un jeudi soir en première partie de soirée, avec le fameux "carré blanc", sur FR3 qui a inauguré une soirée fantastique/horreur chaque jeudi (là aussi, chose inimaginable en 1974)... (une ambulance était prévue devant chaque foyer qui souhaitait regarder le film) Impensable 13 ans plus tôt, mais désormais "L'exorciste" a été mainte fois copié, et même parodié. Le fantastique/horreur ne fait plus peur comme 13 ans plus tôt (et finalement les ambulances ont été annulées) et a trouvé ses lettres de noblesse auprès d'une plus grande partie du public, de la critique et des professionnels du cinéma, entre autres grâce à ce film.
"L'exorciste" cumule alors 5 385 823 entrées, il est troisième des sorties de 1974, derrière "Emmanuelle" et "Robin des bois" (qui a eu une grosse reprise avec succès à plus de 2,5M d'entrées en 1984).
Affiche de L'exorciste, montage de 2001

Affiche de "L'exorciste", montage de 2001.

Alors c'est fini, le démon est définitivement vaincu?

Déjà il y eut une multitude de copies non officielles, plus une seconde suite officielle (265 531 entrées en France, 1991), une parodie de long métrage pour le cinéma (en plus des multiples sketchs parodiques à la télévision et ailleurs), un préquelle en 2004, et même une série télé en 2016!

Et le film original continuera à être visible avec quelques projections chaque année pendant 13 ans, ajoutant une dizaine de millier d'entrées. Fin 2000, il cumule 5,40M, et est 147ième succès sur 56 ans d'exploitation en France.

Mais surtout, en 2001, suite au succès de la reprise des trois premiers épisodes de Star Wars remaniés, Warner décide de rénover son succès avec quelques effets spéciaux de plus, un nouveau doublage pour la version française, et un montage de 11 minutes plus long. Le film intéressera-t-il encore les jeunes qui ont désormais déjà vu plein de films aux histoires similaires?
Et, gloire à Pazuzu, la reprise est un triomphe malgré ses passages télé, les cassettes vidéos et les DVD vendus (et les critiques mitigées sur l'intérêt d'une nouvelle version) : dès sa première semaine en mars le film attire un démoniaque public de 621 727 personnes (chiffre distributeur), sur seulement 440 salles, et hors vacances scolaires! Et en seconde semaine sur 444 salles (et non 666) c'est encore 410 318 entrées (-34%), le million est déjà franchi! Si ensuite le film plonge (-66% et -61%), son box office sur l'année est de 1,3M de spectateurs, un chiffre totalement inattendu, digne de l'époque antérieure à Canal+ et aux cassettes vidéos, quand les films ne pouvaient être vu qu'en salle pendant des années ou décennies! (1 299 951 pour être exact, chiffre CNC)
Du coup, son cumul passe à 6,70M d'entrées, désormais 73ième plus gros succès depuis fin 1944! Et second des sorties de 1974.

Dans la seconde partie des années 2010, il engrange plusieurs milliers d'entrées chaque année, passant ainsi devant "Rox et Rouky".

Accueil internautes :
AC 7,8 (22 300). SC 7,3 (31 000). IMDB 8,0 (376 000). K 7,7 (51 000). FA 7,6 (99 000). D 7,6 (64 000).
Partout très vu pour un film des années 70, et il est beaucoup aimé (sauf en Chine où il est un peu aimé par rapport aux moyennes du site).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
104 Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu? 2019 6 719 959 France  Belgique

Affiche de Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon dieu?
Suite cinq ans après du méga succès de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu?", qui avait démarré fort, mais surtout avait eu de bons maintiens, puis une seconde carrière pendant l'été. Ce premier film avait été globalement appréciée du public, la suite devrait donc démarrer fort.

Cette suite va sortir pour profiter des vacances de février, comme c'est devenu la tradition pour les suites des très très gros succès français.
Les chiffres qui suivent sont les chiffres donnés par le distributeur (dont celui du cumul correspond bien au chiffre du CNC).
Premier jour excellent à 362 209 entrées, premier week-end 5 jours à 1 852 556 et première semaine de 7 jours avec un énorme 2 153 093 entrées (sur un gros parc de 852 salles). C'est bien sûr très bien, mais on pouvait espérer encore mieux. Des séries comme Taxi, Les visiteurs, Astérix et Obélix avaient franchi les 3M. Il démarre plus au niveau des "Tûche 3", (2,2M) qui avait fini à 5,687M, mais au-dessus de "La vérité si je mens 3" (1,9M) qui avait terminé tout de même à 4,6M. A moins d'un miracle de bouche à oreille (or le film semble un peu moins apprécié de ses premiers spectateurs que le premier), le film terminera plus autour des 5-7M qu'au-dessus des 8M. Mais 5-7M reste un score excellent, bien sûr!
Avec -31% malgré la progression du nombre de vacanciers, la seconde semaine confirme la tendance, mais cela fait encore près de 1,5M d'entrées de plus.
Et la troisième semaine avec -32% réussit à encore franchir le million d'entrées.
Et c'est encore -31% en semaine 4, avec près de 700 000 entrées, les 5,3M sont franchis. Le film ne s'est pas effondré, et il fait un beau parcours, aidé des vacances.
Il passera une cinquième semaine n°1, avec encore 500 000 entrées, et seulement 28% de baisse.
Début mars il passe 3ième, perdant 40%, et encore 300 000 entrées, et un cumul de 6,15M de spectateurs.
Il se maintiendra avec -4% en semaine 7 et 290 000 entrées, avant de plonger à -69% en semaine 8 et descendre à 90 000 entrées, 9ième. Il passera encore deux semaines dans le top 20, et aura quasiment terminé sa carrière en 10 semaines.
Une carrière classique de suite de très gros succès, et encore un succès même si qu'environ la moitié du box office du premier film.

C'est le huitième film avec Christian Clavier dans ce top des champions du box office en France!
Une seconde suite sortira en 2022 mais qui sera un succès classique et ne fera pas la moitié du score de la première suite.

A l'étranger, le film a été un succès moindre que le premier également (il n'est pas sorti dans autant de pays que le premier film notamment peu en Asie), mais c'est un franc succès tout de même avec 3 766 852 spectateurs hors de France à fin décembre 2021 (plus gros succès hors de France des films francophones de 2019).


Accueil internautes :
AC 5,6 (8700). SC 4,0 (5700). IMDB 6,1 (7800). K 6,5 (4200). FA 4,9 (1900). D 6,7 (3500).
Partout cette suite est nettement moins apprécié que le premier film, et peu ou pas aimée. Cela a sans doute eu une conséquence aussi sur le troisième film de 2022.




Titre Année de sortie Entrées Pays
105 Rox et Rouky 1981 6 717 800 USA

Affiche de Rox et Rouky
Le film est sorti avec un certain succès public aux USA pendant l'été, sans non plus étinceler, "Rox et Rouky" sort en France pour Noël, le 25 novembre, où il a toutes ses chances d'être proportionnellement un plus gros succès qu'aux USA. En effet, Noël dernier, la reprise des "101 dalmatiens" a été un carton, tout comme celle du "Livre de la jungle" à Noël 79, celle de "Cendrillon" à Noël 78, et à Noël 77 c'était le triomphe des "Aventures de Bernard et Bianca", le dernier dessin animé inédit de chez Disney.
Quand sort "Rox et Rouky", "Bernard et Bianca" a un peu dépassé les 5M d'entrées, on peut espérer que "Rox et Rouky" fera au minimum 4M.

Et avec une première semaine à 578 655 entrées, "Rox et Rouky" est même légèrement au dessus de "Bernard et Bianca" (517 044 entrées), ça s'annonce donc très bien, Disney va encore triompher pour Noël!
En seconde semaine (malgré la concurrence de De Funès qui débarque premier avec sa "Soupe aux choux"), le film réalise 580 000 entrées (au dessus des 531 980 de "Bernard et Bianca"). Puis "La chèvre" vient grignoter des parts, mais c'est encore 439 942 entrées pour "Rox et Rouky" (3ième donc), quand "Bernard et Bianca" sans concurrence (1er) était encore un peu en dessous avec 433 474 entrées. "Rox et Rouky cumule 1 598 884 spectateurs (116 000 de plus que "Bernard et Bianca").
En quatrième semaine, ce sont les vacances, c'est là que tout va se jouer! "Rox et Rouky" ne bénéficie que sur une partie de sa semaine des vacances, mais son score monte (et il repasse second) avec 466 951 entrées (quand "Bernard et Bianca", avec plus de jours de vacances explosait à 715 730, dominant le box office hebdomadaire).
La semaine suivante ne peut être comparée (9 jours comptabilisés pour "Rox et Rouky" pour arriver au 31 décembre, 5 jours pour "Bernard et Bianca"), et c'est 916 399 entrées (sur 9 jours donc), et cela fait déjà 2 982 234 entrées de cumul.
Pour les derniers jours de vacances (et sur 5 jours) "Rox et Rouky" ajoute encore 290 280 entrées, son cumul est de 3 272 514 entrées. "Bernard et Bianca" en est alors au même niveau à 36 000 entrées près! Donc un final vers 5M est plus que probable, excellent!
La semaine post vacances est en forte chute, logiquement, mais c'est encore 139 828 entrées. Puis le maintien est bon avec encore 127 787 entrées, le film résiste bien à la fin des vacances, avec encore une semaine à 107 940, il aura fait 9 semaines consécutives au dessus des 100 000 entrées et il cumule 3 648 069 entrées.
La semaine suivante est encore à 90 406 entrées, mais surtout les vacances de février arrivent : le film remonte à 180 586 entrées, puis carrément 252 107 entrées et 228 227 spectateurs! Même après les vacances il se maintient encore au dessus des 100 000 avec 119 000 spectateurs, soit désormais 13 semaines à plus de 100 000 entrées, et un cumul de 4 518 395 entrées. Il est même de 300 000 devant "Bernard et Bianca" à cette date...
Il chute ensuite sur mars et avril, logiquement, et remonte tout de même pour les vacances de Pâques au dessus des 80 000 entrées hebdomadaires.
Il quitte le top 30 en mai, aux portes des 5M. Il y reviendra une fois, aux vacances de Noël 1982, il cumule alors 5 150 360 entrées. Il ajoutera 125 000 en 1983 et quelques milliers en 1984 avant d'être invisible pendant 4 ans. Il cumule pour cette première exploitation 5 286 173 spectateurs, c'est alors le second meilleur box office d'un dessin animé Disney sur une seule exploitation, seulement battu par "Les aristochats", et devançant "Bernard et Bianca" et "Cendrillon"!
Affiche de Rox et Rouky
En 1988, le film ressort, et le 7 décembre pour Noël, autant dire que Disney y croit pour avoir choisi cette date.
Et sur sa première semaine, le film réalise un joli 140 786 entrées (4ième, derrière "Roger Rabbit" pourtant sorti pour les vacances de la Toussaint). En seconde semaine, le film progresse à 190 371 malgré 5 nouveautés dans le top 10, tout va bien pour attaquer les vacances.
Et la semaine de Noël, c'est un beau 299 543 entrées de plus à son box office! Il est passé troisième hebdomadaire. A noter que cette semaine-là, les classiques de Disney sont très présents dans le top 30 : "Le livre de la jungle", "Les aristochats", "Les aventures de Bernard et Bianca", "Les 101 Dalmatiens" et "La belle au bois dormant", Disney règne sur Noël!
Et sur la semaine du Premier de l'an, c'est encore mieux avec 384 616 entrées! Le film cumule maintenant 6 301 489 entrées! La chute post vacances fait mal, avec 82 097, puis 30 268 entrées, mais l'essentiel est fait.
Il remontera à l'occasion des vacances de février puis de celles d'avril.
Il aura eu 874 627 entrées en 1988, plus 526 037 en 1989, soit 1 400 664 entrées pour cette reprise.
Le box-office de "Rox et Rouky" est maintenant de 6 686 837 entrées.

Il n'aura plus de reprise, mais depuis la fin des années 2000, il engrange quelques milliers d'entrées chaque année avec des projections de-ci de-là.
Accueil internautes :
AC 7,6 (10 900). SC 6,7 (23 000). IMDB 7,3 (88 000). K 8,2 (57 000). FA 6,3 (11 500). D 8,5 (3700).
Film bien aimé partout.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
106 La grande illusion 1937 6 706 203 (11) France

Affiche de La grande illusion
Box-office depuis 1944 :
Il a la réputation de n'avoir pas été un succès au moment de la libération (ressorti dès le 7 septembre 1944 alors que la guerre continuait en France), dans une version tronquée (supprimant des passages humanisant les Allemands, ou sur le personnage juif, par exemple), cependant cela a été de courte durée car sur la seule année 1947 il attire 1 843 980 spectateurs, 21ième calendaire!
Et il atteint le superbe cumul de 3 238 596 spectateurs fin 1957. Pas mal pour un film datant de 1937 et ayant été déjà très vu avant guerre.

Et il a encore vraiment marché fort à la fin des années 50, grâce à une reprise à partir du 3 octobre 1958 dans une version restaurée plus complète et voulue par Renoir. Il passa les 4 millions d'entrées (cumulées depuis fin 1944) à la mi janvier 1959, et les cinq millions fin mai 1959, il quitta définitivement le top 30 hebdomadaire France le 20 juillet 1959 avec 5 225 677 billets vendus, et il cumulait 5 606 473 entrées en fin 1959 (ce qui en faisait alors le 25ième plus gros succès d'après-guerre, sans même ses entrées pré-1944!).
Il continua son exploitation l'année d'après, et du coup fin 1960 il dépassait les 6 millions (6 014 396 entrées).
Affiche de La grande illusion
Dans le détail, en 1958 il a réalisé 656 885 entrées, puis en 1959 ce fut 1 710 992 spectateurs, et enfin en 1960 encore 524 912 spectateurs de plus. Sur ces deux ans et trois mois, son box office est de 2 892 789 entrées! Il a dépassé les 3M pour cette seule reprise (le film avait alors plus de 20 ans pourtant).

Fin 1969, "La grande illusion" totalisait 6 368 962 entrées depuis 1944, et 35ième plus gros succès d'après guerre.

Il est ressorti de nouveau le 21 juin 1972.
Même au 21ième siècle il a continué à engranger plusieurs dizaines de milliers d'entrées en salle (32 479 en 2012; il fait aussi parti de la programmation "collège au ciné" depuis 2013, qui par exemple lui a attiré 17 382 spectateurs sur les années scolaire 2016-18), malgré des passages télévisés sur des chaines non payantes (pourtant désormais rares pour le cinéma des années trente), et même deux fois en 2020 (France 3 et C8), en plus des chaines spécialisées payantes.
Il passe les 6,7M d'entrées depuis 1944 en 2019.


Première sortie :
Pour les chiffres d'avant-guerre, c'est plus le mystère, juste on sait que le film a été un très grand succès dans les quelques salles d'exclusivité dont on a les chiffres (sorti en exclusivité parisienne le 9 juin), et qu'il a été très bien classé dans les années d'avant-guerre. Colin Crisp (voir le paragraphe sur le film "Le roi des resquilleurs") estime ses entrées parisiennes sur deux ans à 1,052 million de spectateurs (dont 522 000 en exclusivité), ce qui en fait le second plus gros succès de son classement sur 1930-1939.
Le film avait été interdit par le régime nazi (y compris en "zone libre"), qui avait même cherché à en détruire toutes les copies afin qu'il n'existe plus. A la libération il est ressorti, mais dans une version amputée. Ce n'est qu'en 2012 (reprise le 15 février 2012) qu'une version plus complète et restaurée a pu ressortir, notamment grâce à une copie trouvée en Russie.

Affiche de La grande illusion
Total :
Laurent Aumaitre (Boxoffice-retro) estimait que le film pouvait avoir eu 10 millions d'entrées avant l'occupation. Pensant que le grand minimum de son exploitation d'avant-occupation est de 3,5 millions, Renaud Soyer (Boxoffice-story) l'a estimé à un cumul total de 12,5 millions, en coupant en gros la poire en deux, et comme il le dit lui-même c'est un chiffre très grossièrement estimé, le chiffre réel pouvant être 10 millions (minimum de Renaud Soyer) comme 16,5 millions (maximum de Laurent Aumaitre); mais ce chiffre de 12,5 millions a depuis été repris partout, sans préciser que ce n'était qu'une estimation très large (alors que Renaud Soyer pourtant mettait une note bien claire pour éviter cela...).
Plus tard, en 2019, suite à de nouvelles informations, Laurent Aumaitre modifiait à la baisse son estimation du cumul total à 12 millions d'entrées. Ce qui bien sûr reste monstrueux, et même avec une marge d'erreur de 20% trop haut sur la période pré-occupation, on serait encore à 10,9 millions de spectateurs pour La grande illusion.
A mon avis personnel, au vu de l'interdiction de diffusion du film rapidement, de son résultat sur deux ans sur Paris, de la fréquentation de Paris par rapport à la France entière à l'époque, 5,3M lors de sa première exploitation parait beaucoup, 4M serait déjà pas mal, soit un cumul de 10,7M (à ne pas prendre comme un chiffre de connaissance, cela peut-être 8,7M en cas de faible succès hors de Paris par rapport à son triomphe parisien, comme effectivement 12M en cas de succès hors de Paris et de succès lors de la période de la "drôle de guerre").

Quoiqu'il en soit, au niveau des connaissances actuelles, "La grande illusion" est donc le second plus gros succès des films sortis avant 1950, derrière "Blanche-Neige et les sept nains".


Accueil internautes :
AC 8,2 (4000). SC 8,0 (7700). IMDB 8,1 (35 000). K 7,8 (4000). FA 8,0 (7900). D 8,4 (8500).
Film adoré, ou beaucoup aimé pour la Russie et la Chine. Et toujours très connu partout, un classique toujours vivant.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE REUSSIE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Grâce en grande partie à des projections scolaires, d'où aucune entrée en 2020.


Titre Année de sortie Entrées Pays
109 Goldfinger 1965 6 677 823 Royaume-Uni

Affiche de Goldfinger
Troisième film avec James Bond à sortir en France (le 18 février 1965), après "Bons baisers de Russie" sorti en France le 30 juillet 1964 et en 5 mois de 1964 il a déjà attiré 2,1M de spectateurs (6ième sur l'année calendaire), et après "James Bond 007 contre Docteur No" sorti en janvier 1963 et qui a déjà eu 1,677M d'entrées, ces deux films étant toujours en exploitation, apparaissant même dans les tops 30 hebdomadaires de janvier 1965. Les livres sont également des succès d'édition. Et les films d'espionages-action avec une touche d'humour sont à la mode côté français aussi, avec OSS117 qui marche fort, au coude à coude avec le personnage de James Bond au box office français depuis 1963, avec deux films aussi et également dans les mêmes eaux pour le moment (sans compter les Coplan agent secret FX 18, et autre Mata Hari agent H 21, entre autres, mais qui jouent dans la catégorie en dessous au box office tout en étant des succès au dessus du million en cumul final).

Son exclusivité (pendant les vacances scolaires) débute très bien, avec 100 435 entrées, sur seulement 4 salles! L'attente est là!
En seconde semaine, il passe second de la semaine, grâce à 7 salles, et 119 672 entrées. "Goldfinger" démarre plus fort que "Bons baisers de Russie" qui démarrait mieux que "Docteur No".
Et il explose en semaine 3, sur seulement 21 salles il réalise un monstrueux boxoffice de 280 680 entrées! Premier hebdomadaire déjà, et 500 000 en seulement trois semaines...
Et en semaine 4, avec 25 salles, c'est encore 195 006 entrées, puis 158 365 entrées sur 27 salles, puis 197 618 sur 32 salles, avec le premier million déjà passé en 6 semaines! Il a un succès bien plus rapide que les deux premiers James Bond! A voir s'il tiendra aussi bien qu'eux. Car "Bon baisers de Russie" est encore dans le top 20 et dépasse maintenant les 2,5M, et "Dr No" est dans le top 30 et approche les 2M.
Ce sera sa quatrième et dernière semaine n°1, car "Le corniaud" est arrivé, et en seconde semaine il passera premier, au-dessus des 300 000, et restera premier pendant 6 mois!

Malgré la concurrence, "Goldfinger" reste encore à 198 257 entrées (second), passant à 40 salles, puis 201 535 entrées grâce aux vacances de Pâques, et 259 856 (47 salles), il est clair que le bouche à oreille est excellent (ce qui profite d'ailleurs à la carrière des deux premiers "James Bond", qui n'en finissent pas de squatter le top 30 voire 20.

Après les vacances, "Goldfinger" se calme naturellement, mais reste second et encore très au-dessus du troisième, avec 179 173 entrées (sur 40 salles, toujours bien pleines donc). Puis avec 47 salles, il remonte à 199 826 entrées, les 2M sont franchis en 11 semaines!
Affiche de Goldfinger
En semaine 12, avec 156 866 entrées, il devance désormais "James Bond contre Dr No". "Bons baisers de Russie" est à 2,7M.
On est en mai, et comme habituellement, le box office général commence à faiblir, la fréquentation baissant peu à peu pour atteindre le creux pendant les trois mois d'été. "Goldfinger" se maintient encore à 105 866 enrées, puis 118 684, puis 108 378 entrées (toujours sur une quarantaine de salles) en semaine 15, où pour la première fois il quitte le top 2. C'est également sa dernière semaine consécutive au-dessus des 100 000 entrées, belle performance! Et son cumul dépasse déjà les 2,5M, or le film est parti pour avoir une carrière sur plusieurs années, vu ce que réalisent les deux précédents "James Bond".

S'il ne baisse que peu la semaine suivante (94 687 entrées), la semaine suivante est basse, sous les 50 000, et la moyenne par salle est nettement moins spectaculaire, sa carrière en seconde exclusivité commence, et devrait le mener loin ("Dr No" revient de nouveau dans le top 20 deux ans et 5 mois après sa sortie, et approche des 2,2M).
En août, "Goldfinger" passe les 3M, la même semaine que "Bons baisers de Russie", et "Dr No" approche les 2,4M, la période creuse de l'été ne donne pas de gros chiffres, mais les trois films sont classés dans les top 20 voire les top 10 hebdomadaires tout l'été!
Début septembre, "Golfinger" est encore top 3, il cumule 3 258 575 entrées, quand "Bons baisers de Russie" (3,172M) et "Dr No" (2,518M) ont bien profité aussi.

Avec l'automne, la fréquentation des salles augmente, et "Goldfinger" en bénéficie aussi, même en baissant dans le top hebdomadaire, ses résultats sont plus hauts qu'en été. Malgré la sortie d'une multitude de films d'espionnage, à la durée de vie plus ou moins longue, le genre est totalement à la mode. Mais c'est "Goldfinger" qui sort son épingle de cette mode. Et "Goldfinger" passe les 4M en novembre.
Ses deux prédécesseurs ne sont plus présents dans le top 30 (bien que continuant à être diffusés dans les salles de continuation), mais "Opération tonerre" sort le 15 décembre (avec très gros succès, directement premier, sur seulement 4 salles), ce qui donne un coup de frein à "Goldfinger" qui quitte pour la première fois le top 30 la dernière semaine de l'année, après 44 semaines consécutives!
Affiche de Goldfinger
Le bilan de 1965 est excellent pour le personnage de James Bond :
- "Goldfinger" (février 65) : second avec 4 213 960 entrées.
- "Bons baisers de Russie" (juillet 1964) : 19ième avec 1 368 126 et un cumul de 3,467M.
- "James Bond contre Dr No" (janvier 1963) : 27ième avec 1 123 152 (cumul de 2,800M).
- "Opération tonnerre" (décembre 65) : 92ième avec 510 362 entrées.

En 1966, "Goldfinger" reprendra vite de la force passé le choc de la sortie d'"Opération tonnerre", et sera régulièrement dans le top 30 en hiver, puis il y reviendra aussi en été.
Sur 1966, "Goldfinger" réalise encore 963 388 entrées, 30ième de l'année calendaire, il cumule 5 177 349 entrées.
"Opération Tonnerre" cumule 4,046M; "Bons baisers de Russie" a encore bien progressé et cumule maintenant 4,143M, et "Dr No" 3,319M, les spectateurs qui ont aimé "Goldfinger" et "Opération Tonnerre" rattrapent leur retard en allant voir les deux premiers "James Bond".

En septembre 1967, un nouveau film des aventures de James Bond sort! "On ne vit que deux fois" est le cinquième film à sortir en quatre ans! Et c'est encore un succès (2,220M sur 1967, 7ième). Les autres films de l'agent secret se calment un peu, mais sont encore exploités et même tous dans le top 250 de 1967 calendaire : "Opération Tonnerre" monte à 4,366M, "Goldfinger" à 5,395M (et donc ne sera pas rattrapé par "Opération Tonnerre" malgré trois premiers mois similaires), "Bons baisers de Russie" à 4,323M et "James Bond contre Dr No" à 3,484M.

Les quatre années suivantes, "Goldfinger" dépassera toujours les 100 000 entrées annuelles, ajoutant 0,5M en 4 ans. Son box office à fin 1971 est de 5,9M.

Les 6 années suivantes, il continue à être diffusé de ci de là, et ajoute 289 501 entrées à son cumul qui est fin 1977 de 6,19M d'entrées.
Il n'est plus diffusé en 1978 et 1979.

"Goldfinger" ressort pendant l'été 1980 et il marche bien sur tout août et début septembre, et il gagne 232 100 entrées de plus sur l'année pour cumuler 6,42M (reprise cet été-là aussi de "Bon baisers de Russie" avec 226 742 entrées - cumul de 5,42M - , et de "James Bond contre Dr No" avec 310 382 entrées - cumul de 4,57M).
En 1981, il ajoute encore 45 994 entrées, puis il devient peu ou pas projeté les années suivantes.

En 1986, il ressort de nouveau, et il revient 4 semaines dans le top 20 hebdomadaire en juin. Il cumule sur l'année 180 169 entrées de plus, et ajoute encore 15 000 entrées sur les 3 années suivantes, puis il devient plus rare avec ponctuellement quelques centaines ou milliers d'entrées sur quelques une des années suivantes.

Fin 2000, il cumule déjà ses 6,68M d'entrées, il est 71ième plus gros succès depuis 56 ans.
Et il est alors le plus gros succès d'un "James Bond", jusqu'à l'arrivée de "Skyfall" en 2012.

Accueil internautes :
AC 7,8 (12 400). SC 7,2 (13 000). IMDB 7,7 (180 000). K 7,7 (21 600). FA 6,9 (13 600). D 7,2 (14 000).
Vraiment aimé, sauf en Chine (site pas fan de James Bond en général). Film encore beaucoup connu par les internautes.

Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.

Grâce essentiellement à UGC Culte en 2022.

Affiche de Goldfinger


Titre Année de sortie Entrées Pays
110 Les trois frères 1995 6 671 088 France

Affiche des Trois frères
Les chiffres du distributeur, qu'on trouve le plus souvent sur internet et ailleurs, sont gonflés à 6,897M.

"Les inconnus" sont alors en peine période de gloire au théâtre dès fin des années 80, en chanson parodique, et à la télévision depuis le début des années 90. On s'attend bien sûr à un joli succès.

Le film sort pour Noël le 13 décembre, mais avec la concurrence niveau comédie du "Bonheur est dans le pré" et de l'américain "Super Noël", ainsi qu'en général de "Pocahontas" et du dernier James Bond. Il y a le choix, Noël sera chaud!

Sa première semaine est bonne, avec 576 777 entrées (581 354 avec avant-premières), mais second derrière le Disney, pourtant en quatrième semaine. Cependant, "Les trois frères" n'est que sur 330 salles, donc sa moyenne par salle est excellente, la demande de la part du public est bien là, les fans téléspectateurs sont prêts à payer leur ticket de cinéma pour voir leurs trois idoles.

En seconde semaine, le parc de salles s'élargit à 438, et c'est la semaine de Noël, le film en profite bien en gagnant 26%! Avec 729 075 entrées, il est encore second, car James Bond vient de sortir avec fracas, mais il est passé devant le Disney.

Pour la semaine du Nouvel an, "Les trois frères" progresse encore de 32%! Avec 959 981 entrées, il reste second, et son cumul dépasse déjà les 2,2M, pari réussi!

Sortie des vacances, James Bond perd un logique 52% ("Pocahontas" -62%), quand "Les trois frères" résiste bien avec -39%, ce qui lui permet de devenir premier hebdomadaire, enfin, en semaine 4, avec encore 581 159 entrées. Le mois de janvier n'ayant que peu de sorties fortes, cela s'annonce bien pour les semaines à suivre.

Et effectivement, le film ne baisse que de 22% la semaine suivante, avec encore 455 026 spectateurs, et les 3,3M sont franchis.
Puis c'est -11%, et encore 406 827 entrées, puis encore seulement -9% avec 371 125 (et les 4M de cumul), premier hebdomadaire sur tout janvier. Le film aura réussi une très belle carrière post-vacances et déjà 1,8M d'entrées de plus. Le bouche à oreille est énorme, élargissant bien au-delà des fans du trio!


Affiche des Trois frères
Le 31 janvier, sortie de "Seven" à plus d'un million d'entrées, "Les trois frères" jouant dans la catégorie diamétralement opposée ne souffre pas de ce succès, avec encore un incroyable -12%! Et 356 898 entrées de plus. On le l'arrête plus...
En neuvième semaine, il passe troisième, après deux mois aux deux premières places hebdomadaires, avec encore un excellent -21%, et 282 405 entrées.
Même s'il passe 5ième hebdomadaire, avec l'aide des vacances de février, le film ne perd que 5%, encore à 266 870 entrées; il frôle les 5M de cumul!
Puis il gagne 5%, et 280 193 de plus, repassant quatrième hebdomadaire. Et reste stable en semaine 12, à 279 096 entrées (le 2 mars il remporte le césar du meilleur premier film, sa seule nomination).
Puis il ajoute encore 203 857 entrées, cumulant 5 753 866 entrées.
Il est le seul film de Noël à profiter à fond des vacances de février (seul "Le bonheur est dans le pré" dépasse les 100 000 hebdo, mais avec moins de la moitié de ce que fait "Les trois frères" pendant les vacances). Une magnifique résistance.

Puis il baisse plus classiquement, et franchit les 6M en semaine 16, on finit mars.
Pour les vacances d'avril, il se stabilise, et passe 4 semaines proche des 50 000 entrées. Il finit avril à 6 194 011 entrées.
En mai il descend dans le fond du top 30, mais ne disparait pas, et remonte même une fois en début juin dans le top 20. Avant la fête du cinéma, il cumule 6 286 724 entrées.
Il profite de la fête du cinéma pour ressortir et attire encore 66 051 spectateurs, retrouvant le top 20, et cumulant 6 352 775 entrées.
Vu le succès, les salles le gardent à l'affiche (plus les stations balnéaires et leurs projections ponctuelles), et il reste 7 semaines entre 30 et 45 000 entrées! Et 8 dans le top 20 (9 avec la fête du cinéma). Il cumule début septembre 6 644 963 entrées, il a attiré sur l'été à partir de la fête du cinéma 358 239 spectateurs, rarissime dans les années 90 pour un film sorti dès décembre à seulement 576 777 entrées!

"Les trois frères" est le plus gros succès des sorties de 1995, ce qu'on n'aurait pas pu imaginer après sa première semaine, une carrière tout en longueur.

En 2014 sortira "Les trois frères - le retour", mais sans le même engouement de la part du public, qui vient moins nombreux (mais c'est tout de même un succès avec 2,24M d'entrées) et aime moins cette suite. Carrière inverse avec la moitié de ses entrées la première semaine. Et 2013 entrées de plus pour le premier film cette année-là.

Accueil internautes :
AC 7,6 (38 000). SC 6,5 (40 000). IMDB 7,2 (7000). K NS. FA NS. D NS.
Aimé et pas inconnu sur les sites francophones et anglophones, mais logiquement inconnu ailleurs.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Quasiment zéro, avec 13 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
111 Les minions 2015 6 666 171 USA

Affiche des Minions
Les Minions sont des personnages secondaires des films "Moi, moche et méchant", dont le premier en 2010 a réalisé 3,02M d'entrées en France, et le second en 2013 a atteint 4,65M de spectateurs. On peut espérer les 4M, en tout cas la publicité est massive et les produits dérivés sont partout lors de cet été-là.

Les chiffres ci-dessous sont ceux du distributeur, légèrement sur-évalués (au vu du cumul légèrement sur-évalué par le distributeur).
Sorti le 8 juillet, "Les Minions" réalise un premier jour monstrueux (mais avec avant-premières...) de 596 291 entrées! Sur les 5 jours, il aura attiré un plus classique 1 765 000 spectateurs, ce qui reste énorme. Sur la semaine complète, il réalise 2 180 461, quand le premier "Moi, moche et méchant" n'en avait eu "que" 620 662, et sa suite 1 418 855, ça s'annonce donc tout bon pour la suite, d'autant que les vacances ne font que commencer, et que la concurrence sur le crédo de l'animation ne viendra que le 29 juillet (avec "Le petit prince").
Et effectivement, si "Les Minions" baisse assez fortement en seconde semaine de 45%, avec encore 1,206M d'entrées, il se maintient mieux en troisième semaine avec -22% et 0,943M. Il cumule alors déjà plus de 4,3M d'entrées.
Avec l'arrivée du "Petit prince", il baisse un peu plus, de 36%, et encore 0,6M d'entrées, et son cumul dépasse celui des "Moi, moche et méchant", avec plus de 4,9M de spectateurs déjà.
En semaine 5, les 5M sont franchis, grâce à un bon maintien de -32% qui lui permet d'engranger encore 0,410M d'entrées; puis suivi d'un excellent maintien à -16%, et 0,344M de plus, et un impressionnant cumul de 5,686M de spectateurs.
En semaine 7, il continue à baisser modérément, avec -21%, encore 271 821 entrées, il approche des 6M, qui sont franchis en semaine 8.
Et c'est la fin de l'été et il plonge début septembre en semaine 9 à 60 000 entrées. En semaine 11, il atteint les 6,3M d'entrées et quitte le top 20.

Chiffres CNC : Fin 2015, il cumule 6,65M d'entrées et fin 2016 il monte à son diabolique 6,66M.
Il dépasse "Nous irons à Paris" en 2018.

En 2022, "Minions 2, il était une fois Gru" réalise un excellent score, cependant bien plus classique : 3 915 456 entrées sur l'année, et tout de même troisième meilleur box-office des sorties de 2022 (une année où la fréquentation est encore un peu impactée par la reprise post-covid).

Accueil internautes :
AC 6,6 (9800). SC 5,4 (20 500). IMDB 6,4 (234 000). K 6,2 (238 000). FA 5,7 (27 400). D 7,7 (265 000).
Un peu ou pas aimé. Cela a peut-être eu un impact sur le boxoffice plus classique de sa suite en 2022.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression grâce à une REPRISE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, mais au moins une année sous les 500 entrées.

Un joli score au-dessus des 4000 entrées en 2018, et un autre joli score en 2022 lors de la sortie des "Minions 2".


Titre Année de sortie Entrées Pays
112 Nous irons à Paris 1950 6 659 325 France

Affiche de Nous irons à Paris
Comédie musicale, pleine de bonne humeur et de gentillesse, et d'esprit un peu avant-gardiste pour l'époque (pro radio libre clandestine, avec 30 ans d'avance sur la loi), le film fait du bien moins de 5 ans après la fin de la guerre, alors que le pays est encore en reconstruction.
Le film invite aussi des stars de l'époque en second rôle (Ray Ventura, etc y compris un Henri Salvador débutant)(Ray Ventura produisant aussi le film via sa société Hoche Production).

Le film sort en février, et c'est rapidement un énorme succès, premier au box office de l'année calendaire 1950 avec 3 415 160 entrées.
Et en 1951 il ajoute 2 069 721 spectateurs à son box office, en 22 mois il cumule déjà 5 484 881 entrées. A la base une petite comédie sans prétention, le film est devenu l'un des plus gros succès d'après guerre.
Fin 1956, il cumule déjà 6 144 726 entrées, et il est alors le neuvième plus gros succès depuis fin 1944, et le plus gros succès des films sortis en 1950 (il sera battu par "Autant en emporte le vent" en 1962, et par "Cendrillon" à Noël 1978).
Fin 1959, il a un peu progressé au cours des trois années pour atteindre 6 329 725 spectateurs (et une 13ième place depuis fin 1944, en 15 ans donc).
Disque de Nous irons à Paris
Ses chansons contribueront aussi grandement au succès du film.

Mais il ne connaitra pas de reprise d'envergure, tout en continuant cependant à être projetté, et dix ans plus tard il cumule désormais 6 657 641 entrées. Il est alors encore 27ième plus gros succès, sur une période de 25 ans.
Depuis la fin des années 60, le film n'est quasiment plus projetté.


Un film dans le même esprit avec en partie la même équipe sortira en 1952 : "Nous irons à Monte Carlo", qui sera un succès même si plus classique (3,35M d'entrées).

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Film oublié (mais les rares l'ayant vu en parlent en bien).


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
113 Manon des sources 1986 6 646 359 France

Affiche de Manon des sources
Le film fait suite à Jean de Florette", sorti fin août. Ce second épisode sort le 19 novembre. Il ne fait aucun doute qu'il sera un succès, "Jean de Florette" a démarré très fort et de plus il s'est extêmement bien maintenu, son bouche à oreille est excellent, il cumule 5,372M d'entrées lors de la sortie de "Manon des sources" et est redevenu premier hebdomadaire la semaine précédente, ce second épisode est très attendu!

Avec une première semaine à 1 242 239 entrées (1 254 213 avec les avant-premières), c'est très bon, mais on aurait pu espérer plus que les 85 517 entrées de plus par rapport à "Jean de Florette".
En seconde semaine, c'est encore au-dessus du million avec 1 023 550, c'est un maintien excellent, bien meilleur que la seconde semaine de "Jean de Florette".
Et en 3ième semaine, avec 767 169 entrées, "Manon des sources" fait plus que la seconde semaine de "Jean de Florette"! Si le départ ne fut pas miraculeux, les maintiens de ce second épisode sont exceptionnels! Les 3M sont déjà passés avec une semaine d'avance sur "Jean de Florette"! "Jean de Florette" qui passe les 6M cette semaine-là, ce qui donne une idée des possibilités pour "Manon des sources" (il serait étonnant qu'il soit plus vu que "Jean de Florette", comme l'histoire des deux films se suit, et que de nouveaux spectateurs ne découvriront pas "Jean de Florette" en vidéo avant la sortie de "Manon des sources", comme ce fut le cas avec les "Seigneurs des anneaux" par exemple)
En quatrième semaine, Le film baisse classiquement, mais avec 577 360 entrées il est toujours premier, et toujours devant la semaine équivalente de "Jean de Florette", et avec les vacances de Noël qui commencent le week-end prochain.
Mais pour la semaine à cheval sur les vacances, il baisse tout de même, bien que modérément (-20%), avec 459 648 spectateurs, car sont sortis "Les fugitifs" et "Le nom de la Rose", "Manon des sources" passe troisième, après 4 semaines en tête. Et les 4M d'entrées sont passés, avec deux semaines d'avance sur "Jean de Florette"!
Sur la semaine des vacances, "Manon des sources" progresse un peu, à 492 278 entrées.
Puis sur celle du Nouvel An, il récolte encore 341 470 entrées.
Après les vacances, comme tous les films la chute est lourde, il passe à 208 562 entrées. Mais les 5M sont franchis, et avec 3 semaines d'avance sur le premier volet! Si comme "Jean de Florette" il se maintient dans la zone des 200 000, il rejoindra les 6,5M du premier épisode.
Mais la semaine suivante (9ième), il continue de baisser, certes tranquillement (-27%), mais il passe à 151 765 entrées. Cela reste du solide, mais "Jean de Florette" était resté un impressionnant 14 semaines au-dessus des 200 000, "Manon des sources" commence donc à perdre de son avance sur le 1er épisode.
Heureusement, le film remonte! En semaine 10, il passe à 176 651 entrées. Tout comme "Jean de Florette", le bouche à oreille est bon, et la carrière du film loin d'être finie.
Puis il réalise 146 006 entrées (et passe les 5,5M); puis 123 813; puis 106 004 entrées, et passe devant "Les fugitifs" pourtant sorti bien plus tard que lui et très gros succès passant les 4M cette semaine-là.
Mais la semaine suivante (14ième) il continue à baisser (alors que "Les fugitifs" remonte avec les vacances de février) à 83 808, il aura passé 13 semaines consécutives au-dessus des 100 000 (contre 16 pour "Jean de Florette").
Affiche de Manon des sources
Puis "Manon des sources" passe sous les 50 000 entrées, puis repasse au dessus et franchit les 6M en semaine 16, "Jean de Florette" les avait franchi en semaine 15, et avec les vacances de Noël devant lui, "Manon des sources" a perdu son avance et finira en dessous du 1er épisode (qui approche les 6,8M désormais), ce qui était prévisible en tant que suite (un début de carrière plus fort, avec une baisse plus rapide, mais dans le cas de "Manon des sources", la baisse a été quand même très lente, sa carrière s'est aussi faite sur la longueur).
Il sera 21 semaines consécutives dans le top 30 (contre 24 pour le 1er volet), une excellente résistance!
Il sera encore diffusé le long de l'année, et retournera dans le top 30 de juillet à septembre, ainsi que "Jean de Florette". Les 6,5M sont franchis en août 1987.

En 1986 il est 5ième de l'année calendaire avec 4 621 278 entrées, et en 1987 il est encore 15ième avec 1 958 209 entrées, il cumule alors 6 579 487 entrées.
Il terminera quasiment sa carrière en 1988, car il sera télédiffusé sous forme de téléfilm plus long dès Noël 1988.
C'est le second plus gros succès des sorties de 1986, le premier est "Jean de Florette", les deux volets d'une même histoire aux deux premières places, la chose est unique dans l'histoire du box office français, pari réussi pour Caude Berri! Et 92% des entrées du premier volet pour le second film, on peut vraiment dire que le diptyque a plu au public!

Aux Etats-Unis, le film a été vu par une estimation de un million de spectateurs, excellent pour un film en français.

Accueil internautes :
AC 7,6 (6412). SC 7,0 (7900). IMDB 8,0 (21 000). K 7,8 (2021). FA 7,5 (1817). D 8,0 (4158).
Selon les sites, film franchement aimé ou aimé. Partout légèrement moins bien noté que "Jean de Florette".


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
115 L'âge de glace 4 : la dérive des continents 2012 6 642 048 USA

affiche de L'âge de glace 4, la dérive des continents
"L'âge de glace" avait été un franc succès, avec 3 millions d'entrées; "L'âge de glace 2" avait été un triomphe, en doublant ce score et 6,6 millions d'entrées, et "L'âge de glace 3" réalisa la rare performance d'augmenter encore ce score, avec plus de 7,8M d'entrées! Il allait être difficile de progresser encore, mais bien sûr le quatrième film était attendu comme un possible n°1 annuel!

Les chiffres qui suivent sont les chiffres distributeurs, qui ont l'air corrects (le cumul distributeur est même inférieur au cumul CNC).
Le distributeur choisit de sortir le film le mercredi 27 juin, dernier jour de la fête du cinéma. Cette année-là, la fête était sur 4 jours, avec un passeport non nominatif donné lors de l'achat d'une place au tarif normal et pour les films suivants avec le passeport la place ne coutait plus que 2,50€. Bien sûr, en sortant le dernier jour avec un maximum de passeports circulants, "L'âge de glace 4 : la dérive des continents" allait avoir un très gros succès pour son premier jour.
Cependant, avec 402 081 entrées on est loin des 767 099 entrées de "L'âge de glace 3" (même si celui-ci était sorti un vendredi, dernier jour aussi de la fête du cinéma), mais cela reste énorme! A voir s'il rattrapera le retard sur le week-end.
En cinq jours de fin de semaine, il réalisait déjà 1 466 445 entrées, contre 1 740 293 pour le troisième film en seulement 3 jours de week-end et 1 810 305 en 5 jours pour "L'âge de glace 2". Avec lundi et mardi, il cumule en une semaine 1 767 490 entrées, il faisait toujours moins que "L'âge de glace 2" (2,172M) et "L'âge de glace 3" (2,404M sur 5 jours seulement). C'est en soit un excellent résultat, avec les vacances d'été pendant deux mois devant lui, mais c'est tout de même en baisse nette par rapport aux deux précédents films. En suivant la baisse du précédent film sorti à la même période, les 5M restent possibles.

Sa seconde semaine suit exactement la baisse de "L'âge de glace 2" (-21%)(mais lui aura profité seulement des vacances d'avril, moins longues), avec 1,4M il cumule maintenant 3,164M de spectateurs, les 5M toujours largement dépassables.
En troisième semaine, avec seulement -24%, le film dépasse encore le million d'entrées, excellent, son cumul est désormais de 4,232M d'entrées. Le second film perdait -39% pour cause de fin de vacances, et le troisième -41% à cause de l'arrivée d"Harry Potter et le Prince de Sang-mélé". Non seulement les 5M sont gagnés, mais les 6M sont possibles.
En quatrième semaine, la baisse est forte (-49%) malgré l'absence de concurrence (et il reste premier), avec 0,548M d'entrées (soit moins que le second film, et qui lui dépasse déjà les 5,7M de cumul quand "L'âge de glace 4" en est à 4,779M), de nouveau les 6M s'éloignent.
Heureusement en semaine 5, malgré la sortie à succès de "Dark knight rises" (certes pas avec le même public), le film ne perd que 21%, avec 0,431M de plus, il dépasse les 5,2M.
Curieusement le film se maintient très bien en semaine 6 avec -15%, alors que sort "Rebelle" qui aurait pu lui prendre son public familial. C'est encore 0,364M d'entrées sur la semaine, et le cumul passe à 5,575M, les 6M à portée. Cette même semaine, "L'âge de glace 2" s'effondrait avec -69% et plus que 0,131M d'entrées hebdomadaire (mais son cumul était déjà de 6,310M); il faut dire que "L'âge de glace 2" est alors en mai, période peu favorable, alors que "L'âge de glace 4" est début août et a encore trois semaines de vacances devant lui pour tenter de rattraper l'épisode de 2006 ("L'âge de glace 3" a lui trop d'avance, et a autant de vacances devant lui que le 4ième épisode).
En semaine 7, tout le top 15 baisse fortement, "L'âge de glace 4" est celui qui résiste le mieux avec -46%. Avec 0,198M d'entrées, il atteint 5,773M de cumul.
affiche de L'âge de glace 4, la dérive des continents
En semaine 8, de nouveau il baisse peu avec -17%, meilleure baisse du top 14. Encore au-dessus des 100 000 avec 0,165M, et un cumul de 5,938M.
Et la semaine suivante, encore la meilleure performance, du top20, avec une hausse de 5%! Malgré de la concurrence en animation dans le top 20, avec "Rebelle" (et déjà 2,3M d'entrées), le belge "Sammy 2", la production Universal "L'étrange pouvoir de Norman" (en 1ère semaine) et "Madagascar 3" (3,3M)! Il est loin l'époque où l'animation se résumait à un Disney en reprise. Et du coup, il cumule désormais 6,111M d'entrées, se rapprochant à grande vitesse de "L'âge de glace 2"!
Dernière semaine avant la fin des vacances, et le film se maintient super bien, avec encore une fois la meilleure évolution du top 20, -9%, il repasse même 6ième de la semaine. Et c'est désormais 6,269M de cumul. Et ce sera sa dernière et dixième semaine au-dessus des 100 000 entrées.
Avec la rentrée scolaire, le film s'effondre à -78%, mais ensuite sur septembre il remontera deux fois, et la dernière semaine de septembre est plus élevée que la première, et mi octobre il aura ajouté 170 000 spectateurs à son box office. Puis il profitera encore un peu des vacances de la Toussaint. Et au total il apparaitra 17 fois dans le top 20 hebdomadaire.
Il aura eu un parcours fort en démarrage, mais aussi excellent en maintien, spécialement pour un quatrième épisode.

Chiffres CNC : fin 2012, son box office est de 6,63M d'entrées, second de 2012 derrière "Skyfall" (une des rares fois où le chiffre distributeur est inférieur au chiffre CNC, celui-ci n'ayant sans doute pas tenu compte de la toute fin de carrière), à égalité avec "L'âge de glace 2"! (dont le chiffre distributeur est très légèrement sur-élevé).
En 2013, il complète son exploitation, passant à 6 639 818 spectateurs. Soit encore une fois plus du double du premier "Age de glace" et troisième film de la série à dépasser les 6,6M!
Son succès fut nettement plus fort en France que dans son pays d'origine.

Accueil internautes :
AC 7,4 (21 400). SC 5,6 (22 000). IMDB 6,5 (207 000). K 6,9 (124 000). FA 5,9 (22 000). D 8,1 (215 000).
Film réellement aimé chez les internautes d'Allociné et de Douban en Chine, et un peu ou pas trop aimé ailleurs. Les internautes francophones des sites Allociné et Sens Critique n'ont pas le même avis sur ce film.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
116 Sissi 1956 6 637 836 Autriche

Affiche de Sissi
Quand "Sissi" sort en France le 22 janvier 1957, cela fait plus d'un an que le film est sorti en Autriche (décembre 1955), où il triomphe.
Quant à Romy Schneider, elle n'est pas encore connue du grand public français, "Mam'zelle Cri-cri" sortira après, et "Les jeunes années d'une reine" (sorti en mai 1956) n'est pas encore un grand succès, il n'a pas encore atteint les 500 000 entrées même un an après sa sortie (son succès viendra suite au succès de "Sissi").
Bref, on n'attend pas grand chose côté français, malgré son succès du côté des pays germanophones.

"Sissi" a d'abord une présortie en 1956, sans éclat, avec 19 457 entrées.
"Sissi" sort en province avant de sortir à Paris. Ses premières semaines sont calmes niveau box office (hors top 30), en 5 semaines (et aussi en incluant les avant-premières de 1956) il réalise 148 912 entrées.
Fin février, il est joué dans 5 salles, et sa carrière décolle avec 65 636 entrées. Mais ensuite sur 7 salles, il baisse à 51 514 entrées, rien de réellement spécial donc, une période d'exclusivité au succès par salle habituel pour l'époque.
Sa carrière se poursuit classiquement, avec un élargissement de sa diffusion à 13 salles, il passe à 84 587 sur la semaine, puis à 73 303. "Sissi" est en train de devenir un classique joli succès, mieux que "Les jeunes années d'une reine", mais comme il y en a plein chaque année.
L'élargissement de sa diffusion se poursuit avec 25 salles (on est fin mars), et cela se passe bien avec 136 887 entrées de plus. Le film cumule maintenant un joli 560 839 entrées, le million est probable à terme.
Mais le film ne faiblit pas, sur 24 salles c'est encore 126 997 entrées (et pour la seconde semaine il est deuxième du top hebdo). Le succès se confirme bien, le million ne fait plus de doute.
Sa carrière continue tranquillement, avec encore 106 252 entrées sur 25 salles, toujours stable. D'autant que sur 30 salles il réalise la semaine suivante son meilleur score, 170 380 entrées, profitant des vacances de Pâques. Le film est un beau succès. Mais toujours pas premier hebdomadaire.
Il n'empêche que les entrées s'accumulent, la semaine suivante avec 135 835 entrées sur seulement 18 salles, non seulement la moyenne par salle est très bonne, mais également le million de cumul est franchi (1,111M).
Affiche de Sissi
Et le bon bouche à oreille est clairement présent, car il continue sa carrière plus fortement que ses premiers mois, avec 166 490 entrées sur 29 salles, le film continue à remplir les salles d'exclusivité à travers les villes de France où il passe.
Et enfin, la semaine du 8 mai, "Sissi" devient première hebdomadaire, sur 38 salles, avec de loin son meilleur score : 254 963 entrées (et les 1,5M passés), clairement le film monte en puissance, et sa carrière dans les salles de continuation devrait aussi être excellente, les 3M sont clairement possibles à terme.
"Sissi" enchaine avec une seconde semaine en tête, avec 193 556 entrées de plus (41 salles).
Puis le film baisse (et passe second) avec encore 118 208 entrées (sur 38 salles). On est fin mai, et généralement à partir de juin la fréquentation baisse, et les salles sont moins remplies (voire sont fermées).
"Sissi" repasse premier, pour la 3ième fois donc, avec 193 139 entrées sur 43 salles, et le film passe les 2M. Il est clairement en train de devenir un franc gros succès, les 4M deviennent même possible d'ici un ou deux ans.
Et "Sissi" ajoute encore 143 634 entrées à son cumul (sur 43 salles).

Puis c'est la chute à 56 042 entrées (35 salles), comme d'autres du top d'ailleurs. Mais en même temps apparait le film "Les jeunes années d'une reine" qui n'avait pas eu trop de succès depuis un an (moins de 500 000 en un an) et se met à attirer du public (sur deux fois moins de salles, il réunit le même nombre de spectateurs cette semaine-là), effet "Sissi" très probable (même équipe dont Romy Schneider qui est en train de devenir une star, même style).
Et sur 41 salles, il remonte à 87 975 entrées, ce qui suffit en juin pour devenir de nouveau 1er hebdomadaire (4ième fois).
Il passera ainsi l'été, montant pas très haut et descendant bas, selon les salles le programmant, franchissant les 2,5M de cumul début août.

Et mi-août, c'est la sortie de la suite (vu le succès de "Sissi" en France, cette fois-ci le distributeur français n'a attendu que 8 mois pour le sortir), qui marche fort d'entrée de jeu! (avant de disparaitre de l'affiche)
Affiche de Sissi
"Sissi" profite bien de la remonté de la fréquentation, début octobre il franchit les 3M et réalise de nouveau des chiffres hebdomadaires de bon niveau (92 729 entrées sur 48 salles, on voit que sa moyenne par salle ne correspond plus aux grosses salles d'exclusivité, mais à celles de continuation ou de seconde exclusivité). C'est le moment où "Sissi impératrice" revient à l'affiche (lui dans les grosses salles, bien sûr, ce qui ne fait pas de concurrence).

"Sissi" refait une semaine au-dessus des 100 000 entrées grâce au 11 novembre, et dépasse les 3,5M. Sa carrière post-exclusivité est excellente.
"Sissi impératrice" décolle enfin au box office en novembre, mais cela ne gène pas la carrière de "Sissi", restant au dessus des 50 000 entrées hebdomadaires, les deux films se faisant de la publicité.

Pour le Premier de l'an, "Sissi" repasse même les 100 000 entrées (sur un très gros parc pour l'époque de 59 salles), et il en profite pour franchir les 4M! Sa seconde partie de carrière a été excellente, on verra s'il tiendra sur la partie petites salles de continuation et reprises...
Sur 1957 calendaire, il est second, tout proche de "Notre-Dame de Paris". Pour les films sortis en 1957 (en ne tenant pas compte de ses avant-premières en 1956 comme date de sortie), le film est premier!

Le film quitte le top 30 fin février 1958, cela faisait plus d'un an qu'il y était présent! Il cumule alors 4,416M d'entrées.

"Sissi" passe les 5M début août, il aura continué sa carrière discrêtement mais efficacement les 5 mois suivant sa sortie du top 30 avec 600 000 entrées de plus. Il reviendra à cette période dans le top 30, car c'est la sortie (sur quelques salles d'exclusivité d'abord) de "Sissi face à don destin", troisième film à sortir en France sur un an et sept mois. "Sissi impératrice" en est lui alors à 4,1M d'entrées. Sans compter "Les jeunes années d'une reine", qui lui aussi revient à cette occasion dans le top 30, avec un cumul de 1,854M d'entrées (un succès, mais non comparable avec ceux des "Sissi", malgré la similitude de sujet, de style et d'équipe, et un succès uniquement grâce à ses rediffusions dues aux succès des "Sissi").
Affiche de Sissi
En 1958, il aura ajouté 1 323 747 entrées, cumulant 5 330 049 spectateurs. Il est 38ième sur l'année calendaire, et les deux autres épisodes se Sissi sont 3ième et 12ième, c'est "l'année Sissi"! Plus pour le réalisateur et l'actrice ensemble, c'est également les 813 000 entrées des "Jeunes années d'une reine" (2,071M de cumul maintenant) et les 994 000 de "Mam'zelle Cri-cri" (1,435M de cumul).
Le film est le 24ième plus gros succès sur une période de 14 ans (depuis fin 1944).

Fin 1959, il cumule 5 570 787 entrées, ajoutant 240 738 spectateurs à son box-office, et 24ième sur une période de 15 ans.

Sa carrière continue tranquillement les années suivantes, toujours diffusé, même si sans reprise nationale, avec 114 748 entrées en 1960, puis 86 104 en 1961, 78 529 en 1962, 78 812 en 1963, 53 464 en 1964, 97 459 en 1965 (année où il passe les 6M de box-office), puis il baisse à 41 783 puis à 27 850 en 1967. "Sissi" est-il prêt pour sa première diffusion télévisée en France?

Et non, car en 1968, le film ressort (ainsi que les deux autres films avec Sissi), certes discrêtement (il n'apparaitra pas au top 30 hebdomadaire) mais tout de même avec 262 719 entrées en 1968 et 144 663 en 1969. Fin 1969 il cumule 6 556 714 entrées, et il est le 29ième plus gros succès sur une période de 25 ans!
Sa carrière est presque finie, avec encore 51 587 en 1970, mais que 13 108 l'année suivante et moitié moins en 1972, ce qui est logique, car c'est l'époque de la première diffusion à la télévision française de "Sissi".

Et c'est le début d'une nouvelle ère de succès pour "Sissi", un des champions des diffusions sur les chaines françaises, car il a été télédiffusé 38 fois à fin 2020, ce qui en fait le 42ième film le plus télédiffusé de tous les temps (et le premier des films sortis avant 1956!).

C'est le plus gros succès d'un film Autrichien en France, mais aussi d'un film qui ne soit pas français (ou coproduction française), américain, italien, néozélandais ou britanique.

Accueil internautes :
AC 6,6 (983). SC 6,0 (2330). IMDB 7,0 (8000). K 7,9 (4350). FA 5,6 (3200). D 8,5 (97 300).
Curieusement, ce film est un peu oublié des internautes français, malgré ses multiples télédiffusions françaises encore à l'ère de ses sites de notation. Et il n'est qu'un peu aimé sur les sites francophones et hispanophones, alors qu'il est encore bien aimé chez les anglophones, et adoré chez les Russes et les Chinois, avec ces derniers qui l'ont de plus beaucoup noté.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
117 L'âge de glace 2 2006 6 627 706 USA

affiche de L'âge de glace 2
"L'âge de glace" en 2002 avait été un franc succès, avec 3 millions d'entrées; quatre ans plus tard, sa suite sort avant Pâques et les vacances de printemps, on espère bien sûr qu'il fasse aussi bien ou mieux, la réputation du premier film est bonne.

Les chiffres qui suivent sont les chiffres distributeurs, qui ont l'air corrects (le cumul distributeur est proche du cumul CNC).
Avec 341 225 entrées dès son premier jour, le film confirme son attractivité : c'est 3 fois plus que pour "L'âge de glace"! A voir s'il confirmera sur la semaine.
Et effectivement, "L'âge de glace 2" avec 2,172M sur sa première semaine explose totalement le score du premier film (0,617M) et réalise déjà les deux tiers du cumul final de "L'âge de glace". Alors que les vacances sont à venir (il n'avait que deux jours de vacances, et que pour un tiers de la France)...

Sa seconde semaine, la baisse de "L'âge de glace 2" est minime, grâce au lundi de Pâques et à l'extension des vacances (-21%), avec 1,724M il cumule maintenant 3,896M de spectateurs. Le premier film est déjà largement dépassé!
Il passera une troisième semaine au-dessus du million, avec -39%, excellent, son cumul est désormais de 4,939M d'entrées et il joue dans la cours des grands. En quatrième semaine, la baisse est faible (-22%) (mais il passe second), malgré la fin des vacances lundi pour un tiers de la France, avec 0,815M d'entrées, et il dépasse déjà les 5,75M de cumul.
En semaine 5, il se calme avec peu à peu la fin des vacances, le film perd 48%, mais avec encore 0,425M il dépasse les 6M : 6,179M. Et certes il chute lourdement (-69%) avec la fin des congés et le beau temps (0,130M), mais le film est d'ors et déjà un triomphe.
Il passe les 6,5M fin mai.

Il aura été un pur succès de vacances, mais quel succès!

Son succès fut plus fort en France que dans son pays d'origine.

Accueil internautes :
AC 7,6 (46 000). SC 6,2 (32 400). IMDB 6,8 (266 000). K 7,6 (140 000). FA 6,6 (50 600). D 8,1 (214 000).
Film globalement apprécié.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
118 Le cercle des poètes disparus 1990 6 601 906 USA

Affiche du Cercle ces poètes disparus
Le film sort le 17 janvier 1990 en France, précédé d'une excellente réputation (le film est sortie en juin 1989 aux USA), il a eu une superbe carrière au box office américain pour ce type de film (sans jamais être premier, et sur relativement peu de salles, il y finit 10ième de l'année 89), avec de très bonnes critiques et un excellent bouche à oreille.
En sortant dans la seconde partie de janvier, dans une période encore calme niveau concurrence, mais non loin des vacances de février, le film devrait réussir à faire son trou, en espérant que le bouche à oreille soit positif aussi afin de profiter des vacances auprès notamment de la cible des lycéens et étudiants.

D'entrée de jeu, le film attire en masse, avec 335 427 spectateurs en première semaine (337 732 avec ses quelques avant-premières, dont en 1989, d'où la date erronée de 1989 au CNC), c'est excellent pour lancer un bouche à oreille positif. Et il écrase les continuations de Noël, largement premier sur la semaine. Bref, le film fait parler de lui, ce qui le place bien pour profiter des vacances à venir aux côté de films plus familiaux. Il a une petite chance d'atteindre les 2M si sa carrière est comme aux USA; le million, lui, devrait être fait avec l'aide des vacances.
Sortie de "Milou en mai" qui cartonne à près de 310 000 entrées, mais "Le cercle des poètes disparus" progresse à 468 794 entrées! C'est totalement excellent, alors que les vacances ne commencent pour la première zone que dans une semaine et il cumule déjà plus de 800 000 entrées!
Alors que les deux grosses sorties de la semaine précédente baissent classiquement, "Le cercle des poètes disparus" continue à monter, avec 548 572 entrées, son bouche à oreille est énorme! On commence à parler du film dans les médias généralistes, des débats sur le comportement des personnages ont lieu y compris dans le cercle familial ce qui attirera un public de parents au fil des mois, parents souhaitant connaitre ce qui entousiasme leurs grands enfants (le film parlant de transmission, et le professeur étant une figure contre-paternelle), le film devient la sortie culturelle du moment bien au-delà de son coeur de cible initial. Il est parti pour durer bien au-delà des vacances qui vont commencer.
Affiche du Cercle ces poètes disparus
Début des vacances (1 zone), mais sortie des gros films de vacances ("Ripoux contre ripoux", 5,9M d'entrées pour le premier Ripoux, et "Chérie, j'ai rétréci les gosses", un gagnant surprise de l'été 89 aux USA), "Le cercle des poètes disparus" passe troisième logiquement, mais son score est monstrueux, progressant pour la quatrième fois, avec 563 800 entrées! Il approche déjà des 2M!
Et avec une seconde zone en vacances, le film monte encore, à 603 413 entrées, les 2,5M sont franchis en 5 semaines, alors que son démarrage à 337 732 entrées ne laissait pas espérer un cumul final si haut... "Milou en mai", qui se comporte bien mais plus classiquement et qui a démarré dans les mêmes eaux, n'a pas encore atteint le million après 4 semaines.
Pour la première fois, "le cercle des poètes disparus" arrête de monter, il passe à 510 830 entrées, mais il remonte second au classement, dépassant "Ripoux contre ripoux" qui a baissé assez vite après un très fort départ, "Chéri j'ai rétréci les gosses" profite à fond des vacances et est un très gros succès. "Nikita" et "Né un 4 juillet" démarrent très nettement en dessous de la sixième semaine du "Cercle des poètes disparus", le film a une incroyable carrière, encore bien plus impressionnante que celle américaine, et il dépasse maintenant les 3M.
En septième semaine, alors que les vacances sont en train de se terminer (plus qu'une zone en vacances), il résiste encore bien, avec 420 786 entrées, et du coup il repasse premier hebdomadaire! C'est la quatrième fois, il ne l'avait jamais été aux USA, où il est vrai il avait eu de la concurrence féroce, mais en France aussi il en a mais sa carrière y est juste monstrueuse.
Après deux mois, sans vacances, il réalise encore 346 852 entrées, soit toujours plus que sa première semaine, pourtant excellente! Et il cumule 3,8M d'entrées.
Puis en semaine 9, c'est 280 969 entrées, et les 4M de cumul; et 299 815 en semaine 10 toujours premier hebdomadaire!

En semaine 11, à une semaine du début des vacances pour la première zone, sortie des premiers gros films destinés aux vacances, "Le cercle des poètes disparus" passe troisième, mais avec 263 097 entrées il reste stable. Il cumule déjà 4 644 660 entrées, et il va pouvoir profiter aussi des vacances de Pâques.
La semaine suivante, après 3 mois, sortie de deux autres gros films pour les vacances, mais "Tango et Cash" (Stallone) baisse rapidement, et "Le cercle des poètes disparus" résiste encore, restant quatrième, et il remonte même un peu grâce à la première zone en vacances, à 281 404 spectateurs.
En 13ième semaine, encore une grosse sortie, le film passe cinquième hebdomadaire, mais avec encore 250 759 entrées, et les 5M sont dépassés.
Affiche du Cercle ces poètes disparus
Les vacances se terminent, le film passe à 184 930 entrées, après 13 semaines au-dessus des 200 000 entrées!
Et le film continue son magnifique parcours, avec encore 150 801 entrées en 15ième semaine.
Pour la première fois, il passe sous les 100 000 entrées en semaine 16. Il cumule alors 5 610 309 entrées.
Deux semaines plus tard, mi-mai, il quitte pour la première fois le top 5, il y aura passé 17 semaines! Mais il y revient en semaine 19 une fois de plus.
Et il passe les 6M d'entrées avant la fin juin et toujours dans le top 10 après 5 mois)... qui aurait parié sur une telle carrière avant sa sortie ou après sa première semaine?...

Il passera encore une bonne partie de l'été dans le top 10, et à la rentrée les 6,4M sont franchis.
Il ne quittera le top 30 que fin octobre, après 9 mois!

Il termine 1990 avec 6 486 957 entrées. Il est le plus gros succès de 1990 (et le restera). Il ajoutera encore près de 100 000 entrées en 1991! Puis il continuera à avoir quelques projections de ci de là pendant des années.

Son triomphe rare en France est très nettement au-dessus de son très gros succès américain (qui était pourtant déjà une grosse surprise).

Accueil internautes :
AC 8,6 (45 300). SC 7,5 (51 000). IMDB 8,1 (450 000). K 8,2 (163 000). FA 7,6 (116 000). D 9,1 (595 000).
il est adoré et toujours connu partout, même en Chine où de plus il a été énormément noté.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
119 La belle au bois dormant 1959 6 593 013 USA

Affiche de La belle au bois dormant
"La belle au bois dormant" est sorti en début d'année aux Etats-Unis, il sort pour Noël en France. Il précède de quatre ans "La belle et le clochard" (Noël 55, en première exploitation il cumulera 2,4M d'entrées), de 6 ans "Peter Pan" (Noël 53, et 2,2M d'entrées en première exploitation) et de 8 ans "Alice au pays des merveilles" (un échec au box-office à sa sortie), mais il est plus à rapprocher de "Cendrillon" (sorti à Noël 1950) par son style et qui lui a eu un franc succès dès sa première exploitation avec 4,5M d'entrées en France. La mode est-elle toujours aux contes de fée et aux princesses? ("Blanche-Neige et les sept nains" avait aussi eu une belle seconde reprise, avec 2,3M d'entrées, mais c'était aussi il y a assez longtemps, en 1951)
A moins de 2M, ce serait décevant, 3M serait un beau succès (en première exploitation).

"La belle au bois dormant sort sur 8 salles, une semaine avant la semaine de Noël, et avec 62 482 entrées, c'est pas mal vu le contexte prévacances. Pendant ce temps-là, "Salomon et la reine de Saba" fait 51 083 entrées sur une seule salle! En fait, sur 5 grosses sorties cette semaine-là, seule la suite du "Triporteur" démare moins bien que "La belle au bois dormant" (par rapport à son parc de sortie). Mais le film est destiné aux vacances, et il est probable qu'il fasse comme "La belle et le clochard" : excellent pendant les vacances, et très bas en dehors.
Et pour la semaine de Noël, il explose comme souhaité, avec 282 632 spectateurs (sur 30 salles), le film profite bien des vacances. Il est second, derrière "La vache et le prisonnier", qui lui annonce du lourd avec sa seconde semaine aux salles bien remplies.
Pour le semaine du Nouvel an, "La belle au bois dormant passe cinquième, mais avec 218 485 entrées sur 40 salles, cela reste bon. Cette semaine-là la concurrence est féroce, mais il y a du monde en salle sur plein de films, avec 15 films au-dessus des 100 000 entrées!
Passé les vacances, ça se calme pour tout le monde (plus que trois films au-dessus des 100 000), mais particulièrement pour "La belle au bois dormant" qui quitte le top 30. Après les vacances, il cumule 563 599 entrées, parcours tout à fait de l'ordre de "La belle et le clochard".

Le film revient dans le top 30 dans la seconde partie de février, pour les vacances, et ajoute 112 967 entrées, pour cumuler 659 955 entrées. Puis en avril aux vacances de Pâques, avec 61 655 entrées, il passe à 906 335 entrées, puis avec quatre semaines de plus à un petit niveau dans le top 30, il cumule mi-mai 1 107 297 entrées. Il suit toujours les pas de "La belle et le clochard", mais même un peu en dessous. Et on est très loin de "Cendrillon" qui n'avait mis qu'un mois (et non pas cinq) à faire ce score.

Fin 1960, "La belle au bois dormant" cumule 1 416 740 entrées. Et en deux ans, le box office du film n'en est qu'à 1 567 898 entrées, 46ième des sorties de 1959 sur la période, c'est franchement décevant (même si mieux que "Alice au pays des merveilles"), il n'aura pas tenu sur la longueur aussi bien que "La belle et le clochard" qui déjà n'était pas un objectif haut. Il est retiré de l'affiche en 1963, sa première exploitation aura cumulé 1 652 739 entrées. Un petit succès, non notable; vu son budget et l'absence totale de concurrence en animation, c'est même décevant.
Affiche de La belle au bois dormant
"La belle au bois dormant" ressort fin mars 1971, il sera deux semaines au-dessus des 100 000 entrées, et au total sur 1971 il ajoute 735 729 entrées, puis 137 130 en 1972, et encore 106 509 et il termine doucement son exploitation de reprise en 1974 avec un total de 997 468 entrées, pas si mal au vu de sa première exploitation.
Son box-office est alors de 2 650 207 entrées. Il reste dans le bas du panier des Disney, alors que ce fut un très gros budget pour le réaliser, et également il a couté en publicité pour sortir par deux fois.

Après avoir été invisble pendant sept ans, le film ressort en fin mars 1981, même période qu'en 1971, autre résultat : dès sa première semaine, le film cartonne, et pour la première fois de ses 22 ans, il est premier hebdomadaire! Avec un spectaculaire 286 428 entrées.
D'autant plus spectaculaire que les vacances arrivent, et en seconde semaine, c'est un incroyable 313 916 entrées de plus! Puis la baisse est faible avec encore 219 048 entrées, toujours premier, et le score de la première année de reprise de 1971 est battu en 3 semaines!
Et il enchaine avec une quatrième semaine au-dessus des 100 000 (145 284) puis 86 327 entrées, et le score total de la reprise de 1971 est déjà battu en seulement cinq semaines. Et il remonte au-dessus des 100 000 (pour la 5ième fois), et 4 semaines plus tard (début juin 1981), toujours dans le top 20, le film passe les 4M d'entrées cumulées en trois exploitations.
Fin 1981, le box office de la reprise du film atteint déjà 1 692 019 entrées! Déjà plus que l'exploitation totale de sa première sortie!
Il ajoutera encore 309 734 entrées en 1982 et 34 730 en 1983, pour un total de 2 036 493 entrées! Le film aura eu nettement plus de succès au début des années 80 qu'au début des années 60 ou lors des années 70!
Son box office est maintenant de 4 686 690 entrées.

Et après avoir été invisible tout de même 4 ans, cette fois-ci on n'attend pas 10 ans entre deux reprises, car seulement 6 ans après sa reprise à succès, le film ressort en fin juin 1987. Cette fois-ci il n'atteint pas la première place, mais tout de même un joli 118 635 entrées en première semaine.
Il passe le cumul de 5M dans la seconde partie de juillet 1987. Et il passera tout l'été dans le top 30, et ne le quittera qu'avec la reprise des cours. Il reviendra même dans le top 20 à l'occasion de Noël 1987, moment où il franchira les 5,5M.
Au total sur 1987, il attirera encore 857 286 princesses et chevaliers (et même quelques méchants dragons et viles sorcières), et 123 581 de plus en 1988, puis encore 49 028 en 1989 où de nouveau il devient invisible.
Il a ajouté lors de cette quatrième reprise 1 029 895 spectateurs de plus au film, qui cumule maintenant 5 716 585 entrées, il aura fallu être patient, mais 30 ans après sa sortie, cette fois-ci le film est un triomphe au box office français!

Et il aura droit à une cinquième sortie, malgré sa sortie en cassette vidéo en 1988, et dès 1995, en version restaurée (et à l'image non tronquée, contrairement à la VHS de 1988), de nouveau en fin juin, et il réussit à être premier hebdomadaire une nouvelle fois! Et de nouveau le film passera l'été dans les salles, pour conclure l'année 1995 avec 853 394 entrées de plus, plus 12 498 en 1996, soit encore 865 892 entrées, malgré la VHS.
Il cumule alors 6 582 177 entrées, totalement inattendu de la part d'un film ayant eu une première sortie si basse, le film aura eu nettement plus de succès dans les années 81-95 que lors de ses 20 premières années.

Accueil internautes :
AC 7,6 (11 400). SC 6,5 (22 000). IMDB 7,2 (142 000). K 8,0 (56 000). FA 6,6 (26 400). D 8,2 (39 600).
Le film est aimé partout.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE mais REGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans mais au moins 100 entrées par an.



Titre Année de sortie Entrées Pays
114 Les aventures de Robin des bois 1938 6 644 066 (12) USA

Affiche des Aventures de Robin des bois
Une très longue carrière, sur plus de 80 ans.
Et pourtant, le personnage de Robin des bois avait déjà fait l'objet d'une superproduction à l'époque du muet, avec Douglas Fairbanks 16 ans plus tôt.
Et surtout une vingtaine de films reprenant ce personnages sont sortis en France depuis 1944 (y compris des parodies, mais sans compter les téléfilms, séries animées, etc), l'histoire est connue et archi-connue... Mais "Les aventures de Robin des bois", malgré son âge, continuera à attirer des spectateurs tout au long du XXième siècle (et même un peu le siècle suivant).
"Robin des bois" (1974), le film animé des studios Disney, a aussi été un immense succès au box office français, s'approchant du score des "Aventures de Robin des bois" depuis 1944.

Carrière avant la fin de la Zone libre :
Malheureusement, peu d'informations sur sa carrière pré-octobre 1942.
Il est sorti en novembre 1938 à Paris, en première exclusivité au Grand Rex, où il attira un joli 241 303 spectateurs en huit semaines.
Il fut également un succès dans des salles d'exclusivité de province.
En 1938-39, il fait parti des plus gros succès derrière "Blanche-Neige et les sept nains" et "Quai des brumes" selon la revue "La cinématographie française" de l'époque (mais sans donnée chiffrée).
Malheureusement ses chiffres totaux de la France entière sur la période d'avant 1944 ne sont pas connus.
Affiche des Aventures de Robin des bois
Carrière post-Libération :
Il est ressorti à Paris dès la libération et la réouverture des cinémas en octobre 1944 (les films américains étaient interdits depuis deux ans sur toute la France, et 4 ans dans la partie occupée), avec grand succès, et entre 1944 et 1951 il attire 4 025 166 spectateurs en France! Dont 1 592 713 sur l'année 1945, où il est 12ième calendaire!
C'est très nettement le plus gros succès d'Errol Flynn sur la période, où tout de même il sorti 18 films, certains sortis aux USA depuis longtemps mais bloqués par l'interdiction de diffuser des films américains pendant l'occupation et d'autres tout nouveau, dont 16 dépassant le million d'entrées en France, 8 les 2M et 3 les 3M (sur le long terme, alors que là on parle juste de cette période pour "Les aventures de Robin des bois"). C'est la période où Errol Flynn est une grosse star, sur ses films suivants il ne refera plus les 2M.

Il atteint 5 461 765 spectateurs fin 1960, et à 6 176 758 fin 1969. Soit encore plus de 2,1M d'entrées depuis 1951! Aucun de la douzaine de nouveaux films d'Errol Flynn sortis sur la période n'a fait autant... Le film est clairement adoré pour lui-même!

6 582 600 entrées ont été réalisées entre 1944 et fin 2013. Et il a donc continué à attirer encore quelques milliers de spectateurs depuis, au delà de ses 75 ans d'âge, franchissant les 6,6M en 2021...


Total depuis 1938 :
Il y a donc une possibilité que le film ait atteint les 10 million d'entrées au total, mais aucune certitude. Les 9 millions sont eux très probables, les plus de 8 millions sont certains. Quoiqu'il en soit, un top 5 des films sortis avant 1948 est acquis (et possiblement troisième ou quatrième plus gros succès des fims sortis entre les débuts du cinéma et 1948).

A noter que le film est également un immense succès de la télévision, car avec 32 télédiffusions à fin 2022 il fait parti du top 104 des films les plus télédiffusés en France.

Accueil internautes :
AC 7,6 (2800). SC 7,4 (3100). IMDB 7,9 (49 000). K 7,0 (1900). FA 7,2 (28 000). D 7,1 (1438).
Film encore connu pour son âge dans les pays occidentaux, particulièrement apprécié chez Sens Critique et les sites anglosaxon et hispanophone. Peu aimé par contre chez les Russes et les Chinois (où il est noté par quelques cinéphiles curieux plus que par le grand public).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression RARISSIME.
Plus de 100 000 entrées en cinq ans.

Malgré une baisse de rythme les deux années du covid, ce film est un des plus gros succès du dispositif "Ecole et cinéma", en plus de projections ponctuelles tout public.


Titre Année de sortie Entrées Pays
120 Harry Potter et les reliques de la mort - deuxième partie 2011 6 581 880 Royaume-Uni

Affiche de Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2
Huitième et dernier film des (més)aventures d'Harry Potter, avec un certain suspens (pour ceux qui n'ont pas lu les livres) sur la fin d'une série de plus en plus sombre.
Au moment de la sortie du dernier épisode, les box office des deux premiers épisodes sont nettement les plus élevés, avec le premier à 9,34M d'entrées et le second à 8,80M, puis vient le quatrième à 7,66M, le troisième à 7,09M, ensuite le cinquième baisse à 6,17M, le sixième à 6,05M, et le septième est légèrement en dessous des 6M (qu'il franchira grâce aux soirées avec les deux parties des "Reliques de la mort" lors de la sortie de ce dernier épisode).
Donc un box office de 6M serait déjà très bien vu la baisse de film en film.

La partie 2 des "Reliques de la mort" sort le 13 juillet alors que la partie 1 est sorti assez peu de temps avant, le 24 novembre 2010, celui-ci avait débuté avec 2,5M d'entrées en une semaine sans vacances ni jour férié, la partie 2 avec les vacances et le 14 juillet se doit de faire mieux en première semaine (d'autant qu'il ne faudra pas espérer un effet "vacances de Noël" pour ralentir ses baisses dans un mois).
Et tout va très bien, en démarrant à 3,1, le film démarre à la vitesse d'un Nimbus 2000, voire même d'un Eclair de Feu puisque c'est alors le sixième plus gros démarrage de tous les temps, et le second pour un film étranger (derrière seulement "La revanche des Siths", autre dernier épisode d'une saga aux fans nombreux), plus de 200 000 entrées devant "Le Prince de sang-mélé" qui était aussi sorti mi-juillet (mais sans le 14 juillet dans sa première semaine), donc les 6M ont toutes les chances d'être passés de nouveau par la saga.

La baisse en seconde est énorme, -54%, mais aucunement surprenante, "Le prince de sang-mélé" avait perdu 55%. Le huitième film reste donc encore au-dessus du sixième film, avec 1,4M d'entrées en seconde semaine.
La chute continue ensuite avec -46% (-44% pour "Le prince de sang-mélé", toujours derrière) avec 0,76M d'entrées, puis -30% avec encore plus de 500 000 spectateurs. En cinquième semaine, malgré la baisse de 51%, il passe déjà les 6,1M et "Le prince de sang-mélé", ainsi que "Les reliques de la mort - partie 1".
il continuera à baisser rapidement malgré les vacances, et quittera le top 20 dès la rentrée scolaire.
Logiquement, comme pour les 5 épisodes précédents, le film aura eu une carrière très rapide, de deux mois, seuls les deux premiers avaient tenus trois mois dans le top 20.

Fin 2011, il cumule 6,51M d'entrées (CNC) (la première partie de l'adaptation du septième livre est passée à 6,04M). Il est le 104ième plus gros succès depuis fin 1944 (67 ans), troisième de l'année (mais donc il aurait mérité une place de premier ou de second).
Et il est le cinquième plus gros succès des huit films de la saga "Harry Potter", mettant fin aux baisses de film en film.

Fin 2013, le film cumule 6 520 262 entrées.
En 2016, grâce à quelques projections ponctuelles à succès, il passe devant "Pirates des Caraïbes - Le secret du coffre maudit", cumulant 6 523 993 entrées.

Accueil internautes :
AC 8,4 (48 700). SC 6,8 (55 000). IMDB 8,1 (804 000). K 8,1 (438 000). FA 7,0 (65 500). D 8,9 (676 000).
Le film est beaucoup aimé ou adoré, et partout plus que les 4 précédents, voire le plus aimé depuis le premier sur certains sites.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

En 2018, grâce au succès de la reprise de "Harry Potter à l'école des sorciers" qui engendre des marathons "Harry Potter" un peu partout en France, le film est reprojetté avec succès : 37 615 entrées sur cette seule année.
En 2020, avec la réouverture post-confinement, le film gagne encore 11 783 entrées, alors que le film est multidiffusé avec succès à la télévision, et qu'il a vendu des centaines de milliers de DVD-blue ray.

Affiche de Harry Potter 7, seconde partie


Titre Année de sortie Entrées Pays
121 Pirates des Caraïbes - le secret du coffre maudit 2006 6 522 015 USA

Affiche de Pirates des Caraïbes 2
Exactement trois ans après le premier film, qui avait beaucoup plu et avait eu un succès sur la durée pour ce type de production, sort un second film, avec la même équipe, et avec un troisième film tourné en même temps et déjà annoncé pour dix mois plus tard. "Pirates des Caraïbes 2 - Le secret du coffre maudit" est déjà sorti depuis 3 semaines aux USA, où il cartonne plus fort que le premier film. En sortant début août en France, il aura encore 4 semaines de vacances devant lui, et on espère que comme aux USA, ce second film fasse mieux que le premier épisode, qui avait cumulé en 2003 un déjà excellent 3,78M d'entrées (CNC 2005).

Les chiffres qui suivent sont les chiffres distributeurs, dont le cumul annoncé est 135 000 entrées supérieur au cumul CNC.
Sa première semaine est au-dessus des espoirs : avec 2,7M entrées, il fait deux fois et demi la première semaine de "La malédiction du Black Pearl"! Et c'est carrément la dixième meilleure première semaine de tous les temps (au moment de la sortie du film)! Avec ce départ, il est bien sûr assuré de faire mieux que le premier film, arrivera-t-il à doubler le score de ce dernier et dépasser les 7M? Les suites de succès qui ont plu ont généralement des départs plus forts mais aussi des chutes plus fortes, les fans se précipitant les premiers jours, donc deux fois - après ce départ à 2,5 fois - serait déjà excellent.

En seconde semaine, la chute est comme attendu assez forte, avec -48%, le film ajoute 1,4M à son box office, qui atteint 4,1M.
La semaine suivante, la baisse est plus limitée avec -38%, mais il n'aura été que deux semaines au-dessus du million, il ajoute 0,9M à son cumul de déjà tout juste 5M d'entrées (selon le distributeur, donc un peu moins sans doute).
En quatrième semaine, il limite la baisse à -29%, et 0,6M de plus. Puis c'est -45%, pour la semaine à cheval avec septembre et 0,3M, son cumul est alors de presque 6M, mais avec la rentrée scolaire les 7M paraissent difficile, à moins de maintiens jusqu'aux vacances de la Toussaint. C'est sa cinquième et dernière semaine en tête.
Avec la rentrée, la chute était attendu, et effectivement c'est un -55%, le film passe à 0,15M. La semaine suivante, il refait le même score, et il approche des 6,3M.
Puis il baissera rapidement (90 000, 61 000, 33 000), avant de quitter le top 20, avec 6,45M d'entrées (selon le distributeur, dont les chiffres sont un peu gonflés), et sa carrière presque déjà finie, il ne profitera pas des vacances de la Toussaint.

Selon le CNC, fin 2006 il cumule 6,50M d'entrées, il passera à 6,51M avec la sortie du troisième film en 2007, et 6,52M en 2008. Il est troisième des sorties de 2006.

Il aura énormément progressé par rapport au premier film, avec 1,7 fois son score. De bon augure pour le troisième film à venir dès mai 2007 (et qui suit celui-ci directement), on saura donc très vite si la série peut encore monter.

Accueil internautes :
AC 7,8 (74 000). SC 6,3 (47 000). IMDB 7,3 (677 000). K 8,1 (421 000). FA 6,4 (99 000). D 8,4 (365 000).
Adoré en Russie et en Chine, franchement aimé chez Allociné et IMDB, bien aimé ailleurs.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
123 Taxi 1998 6 485 274 France

Affiche de Taxi (1998)
"Taxi" est une production assez peu chère (53MF, l'équivalent de 8M€) prévue pour avoir du succès le temps des vacances. La Gaumont (producteur/distributeur habituel de Luc Besson) n'y croyant pas, le film sera le premier produit par la société de production Leeloo Productions (ancêtre d'Europacorp) créée (entre autre) par Besson.
Besson veut concurrencer les productions américaines d'action contemporaire à destination du public jeune, qui ne se faisaient plus guère en France. L'année précédente, "Speed 2 a réunit 1,1M de spectateurs et "Les ailes de l'enfer" 1M, est-ce que la production Besson arrivera à faire aussi bien? ce serait nécessaire, car contrairement aux productions américaines, les films francophones ont plus de mal à s'exporter. Mais "Taxi" est sans star, ce sera diffile de faire aussi bien que "The rock" deux ans avant et ses 1,9M d'entrées.

Dès sa sortie le 8 avril, sur seulement 400 salles, le film réalise 763 343 entrées en première semaine (798 177 avec avant-premières), c'est énorme, même si 2 zones sont en vacances, et la troisième dès le samedi. Besson a eu raison de parier sur le film via sa nouvelle socièté de production! "Taxi" est second, derrière un film phénomène alors en 14ième semaine et toujours premier, je vous laisse deviner lequel...
En seconde semaine, malgré la reprise de l'école pour une zone, "Taxi" ne baisse que de 14%, en augmentant son parc de salles seulement à 454, et avec encore 680 492 entrées et une excellente moyenne par salle. Il est troisième, "Le diner de cons" vient de sortir avec fracas!
Et en troisième semaine, en perdant encore une zone de vacanciers, "Taxi" ne baisse que de 27% redevenant second, sans augmentation de son parc de salles, et avec 494 686 entrées de plus, il est déjà tout proche des 2M. L'objectif est déjà rempli!

Et en quatrième semaine, avec la perte de la dernière zone de vacance, mais avec le 1er mai, "Taxi" est stable, avec 487 070 entrées. Il est encore et toujours second.
En cinquième semaine, "Taxi" baisse plus normalement, avec -32%, et encore 330 221 entrées. Les 3M ne font plus aucune doute, les 4M paraissent désormais trop haut.
En semaine 6, encore -32%, et 224 706 entrées, le cumul dépasse les 3M. A ce rythme, il devrait s'arrêter vers 3,5M.

Mais en semaine 7, du 20 au 26 mai, le boxoffice général est en hausse, "Taxi" aussi, avec +32% il remonte à 290 434 entrées, ce qui lui permet de rester second encore et toujours depuis sa sortie.
Mais tout de même après deux mois, en semaine 8, il passe troisième derrière "Deep impact" (et "Le diner de cons", toujours premier), malgré +4% et 302 056 entrées!
Si début juin en semaine 9 il baisse de 29%, c'est la meilleure baisse du top 10 de la semaine, et avec encore 213 575 entrées. Jusqu'où ira-t-il? Les 4M sont maintenant assurés.
Et "Taxi" fête sa dixième semaine avec seulement 10% de baisse, et une seconde place de récupérée malgré les sorties! Et avec 190 781 entrées, le film franchit les 4M.


Affiche de Taxi (1998)
Notre Raymond Poulidor 98 continue sa course en seconde place, avec encore 131 399 entrées, tout va bien à l'approche de la fête du cinéma.
Et en 12ième semaine, il est le grand gagnant de la fête du cinéma : certes il passe troisième, mais à cause de deux nouveautés, car il dépasse "Le diner de cons" grâce à 251% d'augmentation, 3 fois et demi son score précédent! Soit 459 753 entrées! Enorme alors qu'il est sorti il y a trois mois, et il est clair qu'une partie de ce public avait déjà vu "Taxi". Un énorme succès de bouche à oreille s'est opéré au fil des semaines. Et il cumule maintenant 4,6M d'entrées, il joue dans la cours des grands...

Bien logiquement, l'après fête est dur, avec -58%, mais avec 191 364 entrées, c'est nettement plus que son score d'avant la fête du cinéma, son public a fait la publicité pour un nouveau public qui commence les grandes vacances. Les 5M ne font plus aucun doute!
En semaine 14, il ne baisse que de 19%, et se maintient troisième ("Le diner de cons" repasse devant, quel incroyable carrière pour ces deux films), avec 155 474 entrées.
Et "Taxi" est parti pour faire un superbe été, avec +12% en semaine 15, toujours troisième, avec 172 967 entrées. Et les 5,1M sont franchis!
Les nouveautés s'enchainent, mais "Taxi" reste stable et il reste au-dessus des 100 000 entrées pendant encore 5 semaines, 20 semaines d'affilé, avec un démarrage sous les 800 000 entrées! Une carrière d'autant plus incroyable que le public cible du film habituellement se précipite à la sortie et passe à autre chose, mais le bouche à oreille aura élargi le public d'origine (oui cela peut être étonnant avec la réputation critique négative de la série, et avec les carrières très courtes des autres films, mais le premier film a été uniquement un triomphe grâce au bouche à oreille, qui a aussi créé le record de démarrage de "Taxi 2" deux ans plus tard).
Il finit l'été avec 5 878 603 entrées. Il passe les 6M mi-septembre.

Il ne quitte le top 20 que fin octobre, presque 7 mois après sa sortie! 6 185 763 entrées, Gaumont a dû s'en mordre les doigts...
Le film va continuer à tourner en salle, même pendant les vacances de Noël où il revient deux semaines dans le top 20, plus de 9 mois après sa sortie, cumulant à la fin des vacances 6 328 516 entrées.
Et en janvier 1999, avec ses sept nominations aux Césars (dont meilleur film, il gagnera au montage et au son), il se maintiendra encore, revenant dans le top 20 deux semaines. Il franchit les 6,4M début février.


Au total, "Taxi" sera resté 15 semaines dans les trois premiers dont 9 semaines second, sans jamais être premier! Dans ce top des champions, seuls "Docteur Jivago" et "West Side story" n'ont aussi jamais été premiers.

Suite au triomphe de "Taxi", une suite est rapidement mise en chantier, qui sortira en mars 2000 avec un succès monstrueux dès sa première semaine de folie (voir la fiche de Taxi2), grâce au bouche à oreille du premier film. Fin 2000, "Taxi" est 81ième plus gros succès en 56 ans (et "Taxi 2" sera carrément 19ième!).

"Taxi" est devenu une série de films français de cinéma (cinq, dont trois estampillés "champion", plus de 31M d'entrées en France au total), plus un remake américain ("New York taxi", en 2004), plus une série télévisée ("Taxi Brooklin", 12 épisodes en 2014, production française tournée en anglais aux USA).

"Taxi" fut un succès hors de france, avec 2,29M d'entrées.

Le film eut un immense succès lors de sa première télédiffusion en septembre 2000, avec plus de 12M de téléspectateurs (meilleure audience d'un film de l'année).

Accueil internautes :
AC 4,8 (222 000). SC 5,0 (41 000). IMDB 7,0 (88 000). K 7,9 (405 000). FA 5,8 (10 900). D 7,9 (85 500).
Très bizarrement au vu de sa carrière française basée sur un bouche à oreille positif, le film n'est actuellement pas du tout aimé des internautes francophones. Il est par contre aimé chez les anglosaxons et les Chinois, et même beaucoup aimé chez les Russes (qui de plus l'ont énormément noté).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Quasiment zéro : 3 entrées en 2018 et 14 en 2022.


Titre Année de sortie Entrées Pays
122 Robin des bois 1974 6 487 257 USA

Affiche de Robin des bois, des studios Disney, 1974
Premier dessin animé inédit des studio Disney à sortir depuis trois ans et le triomphe des "Aristochats" (plus de 6M d'entrées quand sort "Robin des bois") le film est bien sûr très attendu pour remplir les salles lors des vacances scolaires.

Il sort le 30 octobre, pour profiter des vacances de la Toussaint (puis de Noël), soit plus de 9 mois après sa sortie américaine, où il fut un joli succès au box office. Sa première semaine, avec 412 661 entrées, est un succès, second derrière Pierre Richard. En deuxième semaine, le film ne baisse pas trop (-25%), avec encore 321 020 entrées, passant troisième derrière "La gifle" qui résiste mieux. C'est un bon score, mais il n'aura pas été LE film des vacances.
Ensuite, bien logiquement, il baisse fortement à 175 844 entrées, mais à -45% ce n'est pas l'effondrement. Il remonte même la semaine suivante, à 188 828 entrées, toujours troisième, tenant bon en dehors des vacances, il devrait donc être toujours bien positionné pour Noël. Et son premier million est passé en quatre semaines.
Et sur la semaine à cheval sur novembre et décembre, il remonte fortement à 288 613 entrées, passant premier hebdomadaire! Le film plait visiblement, et est bien parti pour être un très gros succès sur cette fin d'année.
Il restera en tête et au-dessus des 200 000 entrées les deux semaines suivantes.
Puis c'est l'arrivée des sorties pour les vacances, un nouveau film des Charlots, un nouveau James Bond et un nouveau Pierre Richard, que du connu pour le grand public, qui poussent "Robin des bois" en quatrième position, avec encore 249 332 entrées, et les deux millions de franchis.
Avec les vacances de Noël, le film explose à 441 262 entrées, plus fort encore que sa semaine de sortie pendant la Toussaint! Il repasse troisième.
Et si la semaine de début janvier il baisse fortement et repasse quatrième, c'est encore 246 232 entrées pour "Robin des bois".
Les vacances terminées, il plonge naturellement à 69 573 entrées et huitième, mais avec 2 837 826 entrées déjà à son box office, c'est déjà un succès. Cependant, on sera loin des "Aristochats" en 1971, qui en seulement trois semaines (y compris Noël) cumulaient 2,6M déjà... et faisaient encore plus de 200 000 entrées hebdomadaires à la sortie des vacances. Les 3,5M de cumul final pour "Robin des bois" paraissent plus réalistes que les 6,3M des "Aristochats".

Il poursuit janvier dans la zone des 60 000 entrées, mais en arrivant sur février il remonte à 125 374 entrées (et 3ième), passant ainsi les 3M de cumul.
Il enchaine avec une semaine à 139 110 entrées, puis 112 182, avant de retomber dans la zone inter-vacances des 60 000 entrées, puis de chuter fortement à 24 590 entrées début mars, puis de quitter le top 30.
Il y reviendra pour les vacances de Pâques, montant fin mars à 66 095 entrées, et passant les 3,5M d'entrées, puis il rebaissera vite, et quittera définitivement le top 30 (excepté un petit retour la semaine de Noël 75 tout de même).
Au total sur 1975, il ajoutera 1 253 019 entrées à son box office, qui cumule alors 3 775 040 entrées. Il est le second plus gros succès des films sortis en 1974 (derrière "Emmanuelle"), cependant il finira par être rattrapé par "L'exorciste" et il est désormais troisième des films sortis en 1974.
il ajoutera encore une centaine de milliers de spectateurs sur 1976 plus 1977, et en 1978 il est retiré de l'affiche, afin de le ressortir en grande pompe.
Affiche de Robin des bois, des studios Disney, 1974
"Robin des bois" cumule 3 881 882 entrées quand il ressort le 5 décembre 1984 avec force publicité comme une nouveauté, en tant que "Disney de Noël", bien sûr attendu pour faire au moins le million d'entrées.
Et c'est gagné, car dès sa première semaine (hors vacances donc) il atteint 416 268 entrées! Alors même que sortait "Gremlins".
Et en seconde semaine, il est remarquablement stable (malgré la sortie de "SOS Fantômes") avec 397 091 entrées, ça s'annonce excellent pour les vacances.
Et effectivement, la semaine de Noël, il explose son record de première exploitation, avec 461 468 entrées!
Et ce n'est pas fini, car en quatrième semaine, pour le Nouvel an, il bat même "SOS Fantômes" et "Gremlins", passe premier de la semaine, avec un nouveau record personnel à 598 935 entrées! Cela fait 1 873 762 entrées en seulement quatre semaines!
Bien logiquement, il a mangé son pain blanc, et c'est la grosse chute, avec 121 502 entrées la semaine post vacances, et il passe huitième hebdomadaire.
Et il ne tient pas, passant à 46 848 entrées puis dans la zone des 20 000 entrées.
Il remonte en février à 52 120 entrées (passant les 6M de cumul total) où il passe trois semaines au-dessus des 50 000, puis une au-dessus des 40 000 avant de quitter le top 30 une fois les vacances terminées. Il aura été un pur champion de vacances, surtout celles de Noël, mais il aura aussi un peu tenu jusqu'aux vacances suivantes, puis refera un peu d'entrées pour les vacances d'avril.
Au total sur 1984, 1985 et un peu 1986, il aura cumulé 2 588 880 spectateurs, un franc succès donc.

Il sortira en cassette vidéo en 1986, ce qui terminera son exploitation en salle. Il cumule alors 6,47M d'entrées.
En 2011, il en est à 6 473 085 entrées, il complètera son score dans la seconde moitié des années 2010 par des projections ponctuelles.
Il dépasse "Taxi" en 2021.

Accueil internautes :
AC 8,0 (20 300). SC 7,2 (31 000). IMDB 7,6 (121 000). K 8,1 (40 500). FA 6,8 (20 500). D 8,2 (2887).
Le film est aimé ou adoré, et toujours très connu sauf en Chine.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression SIGNIFICATIVE et REGULIERE.
Entre 10 000 et 20 000 entrées en cinq ans et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
124 Rain Man 1989 6 475 822 USA

Affiche de Rain Man
Quand "Rain Man" sort le 15 mars en France, le film a déjà trois mois de carrière au box office nord-américain, et son bouche à oreille a été extraordinaire, étant second en premier week-end, mais passant premier en troisième semaine, et étant dans le top 3 pendant 11 semaines d'affilées. De plus il a eu 8 nominations aux Oscars (dont film, réalisateur, acteur et scénario).
Tom Cruise est déjà une star, mais plutôt avec une image d'acteur de "film pour adolescents" (en tant qu'acteur principal, ses deux plus gros succès en France sont à cette époque "Top Gun" et "Cocktail"). Dustin Hoffman est plus à même d'attirer le public adulte visé (à priori) par "Rain Man", depuis les années 60 il est connu, et depuis le début des années 80 il est devenu une star (jusqu'à "Rain man", ses plus gros succès en France sont "Kramer contre Kramer" en 1980 et "Tootsie" en 1983).
On s'attend donc à un beau démarrage, suite à la réputation flatteuse venue des USA (succès public + Oscars) et aux deux acteurs, mais aussi à une carrière qui peut être longue s'il plait autant qu'Outre-Atlantique et s'il empoche quelques oscars majeurs lors de la cérémonie à venir.

Et le film réussit d'entrée de jeu une première semaine sans comparaison avec son départ américain, non seulement il est premier hebdomadaire, mais surtout avec un énorme 751 258 entrées (759 458 avec les avant-premières). Ca démarre très fort, il sera l'un des succès de l'année, et il peut même faire mieux que "Top Gun", le plus gros succès de Tom Cruise en seulement quatre semaines.
Et sa seconde semaine confirme qu'on tient du lourd : 847 453 entrées de plus en seconde semaine! Et les gagnants des Oscars seront annoncé la semaine suivante...
Et "Rain Man" gagne les 4 Oscars majeurs où il était nominé, ce qui bien sûr s'ajoute positivement au bouche à oreille qui déjà poussait le film. Et sa troisième semaine est donc encore en augmentation, avec 1 007 560 entrées, déjà plus de 2,6M au box office.
Et le film gère très bien sa semaine post-Oscars, avec encore 795 386 entrées. Et "Rain Man" est désormais le plus gros succès de Tom Cruise en France.
Puis c'est encore 516 402 spectateurs; et il baisse ensuite assez vite avec 366 084 entrées, on est fin avril et il est toujours premier. Et "Rain Man" est devenu le plus gros succès de Dustin Hoffman en France, en seulement six semaines!
Affiche de Rain Man

Exemple de la presse cinéma de l'époque.

Il se maintient mieux ensuite avec 316 544 entrées (et plus de 4,6M de cumul); puis 229 414 entrées; et ce n'est que mi-mai, après 8 semaines en tête, qu'il passe second hebdomadaire, avec encore 199 372 entrées, et les 5M de franchis.
Il aura encore trois semaines à plus de 100 000 entrées, et second, soit pendant 12 semaines d'affilé! Il cumule alors un magnifique 5 386 731 entrées.
Il ne profite pas de la fête du cinéma du 15 juin, et il baisse même à 50 269 entrées fin juin. 5,7 ou 5,8M parait le final de son box office. Et pourtant, ce n'est pas fini...
"Rain Man" remonte avec les vacances scolaires, et il se maintient très bien pendant tout l'été, atteignant même parfois la seconde place hebdomadaire, c'est le film du premier semestre à voir pour les occasionnels n'allant au cinéma que lors des vacances. Grâce à quoi il passe les 6M mi-août.
Avec la rentrée scolaire, le box office du film se calme, mais il reste dans le top 20 jusque mi-octobre, soit 7 mois!

Il termine 1989 avec 6 400 142 entrées en poche. Premier des films sortis en 1989 (et il le restera). Il ajoutera 64 903 entrées en 1990.

Accueil internautes :
AC 8,6 (40 700). SC 7,4 (33 000). IMDB 8,0 (491 000). K 8,2 (252 000). FA 7,4 (87 000). D 8,7 (352 000).
Film adoré partout, et toujours très connu des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
125 La guerre des étoiles 1977 6 460 540 USA

Affiche de La guerre des étoiles
Le film est connu pour être un des plus grand succès de tous les temps, c'est le cas pour les Etats-Unis, on va voir ce qu'il en est pour la France.
Quand "La guerre des étoiles" arrive sur les écrans français, le 19 octobre 1977, le film est précédé d'une bonne réputation, suite à son succès hors norme aux Etats-Unis depuis le mois de mai, et également sa projection à Deauville a convaincu en septembre.
Cependant le genre fantastique n'est pas très populaire en France, donc il n'est aucunement espéré que le film batte tous les records comme aux USA; un résultat de 3M d'entrées serait excellent.

En sortant le 19 octobre, le film va profiter des vacances d'entrée de jeu. Il réalise un bon score de 217 966 entrées, en troisième position, derrière "L'animal" (Belmondo en troisième semaine) et "L'espion qui m'aimait" (James Bond en seconde semaine). Comme on le voit, "La guerre des étoiles" est mal parti pour battre des records, malgré la publicité de son succès hors norme aux USA. Mais là-bas aussi son succès ne s'est pas fait en une semaine.
Et effectivement, dès sa seconde semaine, avec l'aide des vacances, il explose, faisant plus que doubler son score de première semaine, et passant premier, avec 566 703 entrées. Tient-on un phénomène comme aux USA, finalement? Il est encore trop tôt pour se prononcer, son score américain serait au minimum un 15M d'entrées en France, difficile d'espérer un tel phénomène... (il est encore premier au boxoffice hebdomadaire américain alors qu'il y est sorti en mai, c'est donc sans compter sa suite d'exploitation et ses probables reprises futures, au final un équivalent français de sa carrière est au-dessus des 20M d'entrées France).
Mais la semaine suivante, sa classique baisse à 332 457 entrées confirme qu'on tient un succès mais apparemment pas un phénomène. Le premier million est passé, en trois semaines.
En quatrième semaine, avec le 11 novembre férié, le film se maintient à 317 251 entrées (mais tout comme "L'animal" et "L'espion qui m'aimait").
Et une fois passé les jours fériés, "La guerre des étoiles" baisse franchement, à 166 250 entrées, passant derrière deux films plus purement pour adultes en semaine 2 et en semaine 3, qui se maintiennent mieux sans jour férié. "La guerre des étoiles" suit un parcours classique de film attirant le public scolaire, loin de son phénomène incroyable aux USA. Il n'empêche qu'il est un franc succès, ce qui n'était pas gagné avec ce genre en France, il devrait même finir par rattraper le James Bond (pour le Belmondo, c'est encore loin d'être gagné).
En sixième semaine, il se maintient très bien, à 143 600 entrées (mais le James Bond se maintient même mieux), puis avec 130 241 entrées il passe cinquième car "L'espion qui m'aimait" finalement résiste mieux aux semaines qui passent!
Puis il passe huitième, suite aux sorties pré-vacances de Noël, à 114 528 entrées, tout proche des 2M qu'il passera en semaine 9.
Et après 8 semaines au-dessus des 100 000 entrées, pour la première fois il passe en dessous à 95 489 entrées, mais avec Noël arrivant, il devrait remonter nettement.
Et "La guerre des étoiles" confirme qu'il attire essentiellement le public scolaire, avec 183 465 entrées la semaine de Noël, doublant ses entrées et remontant septième, place qu'il garde sur les 4 derniers jours de l'année. Il termine 1977 avec 2 373 591 entrées, encore 90 000 entrées derrière le James Bond et 280 000 derrière le Belmondo.

Sur les 10 premiers jours de janvier 1978, "Orca" résiste mieux, et "La guerre des étoiles" passe huitième (sans nouveauté cette semaine-là), avec encore 149 948 entrées. Les 2,5M sont franchis, excellent score. Le film peut encore résister pour être diffusé aux vacances de février, et passer les 3M.
Et comme d'habitude, une fois les vacances finies, le film chute lourdement, à 65 190 entrées et 14ième.
Mais le film se maintient bien, au-dessus des 60 000 puis des 70 000, son bouche à oreille est excellent et le fait résister au temps, il en profite pour dépasser le cumul du James Bond qui lui se retire naturellement peu à peu de l'affiche après près de 4 mois et une belle carrière. Sortie de "La guerre de l'espace", mais les spectateurs ne font pas la confusion, et le film ne brille guère au box office. On peut voir avec ce film japonais de 1977 le bond en avant que fut "La guerre des étoiles" à l'époque dans le traitement de ce genre d'histoire. Bande annonce de "La guerre de l'espace".
Affiche de La guerre des étoiles

Affiche fêtant le premier anniversaire de projection dans les salles américaines.

Sur tout mars et la moitié d'avril, "La guerre des étoiles" se maintient entre la 20ième et la 30ième place du top hebdomadaire, continuant à attirer du monde 6 mois après sa sortie. Aux USA, c'est un niveau incroyable : alors que le film quitte le top 30 français, "La guerre des étoiles" aux Etats-Unis est encore premier hebdomadaire, alors qu'il est sorti 5 mois plus tôt qu'en France, cela fait 11 mois qu'il est à l'affiche et il continue à dominer le box-office hebdomadaire! Un phénomène unique, et seul "Autant en emporte le vent" aura fait mieux en cumul de spectateurs, mais uniquement grâce à ses multiples reprises à grande échelle, à une époque où la télévision ne diffusait pas encore ce genre de superproduction que les gens ne pouvaient voir qu'en salle (alors qu'en 1978, la télévision gratuite américaine diffuse déjà les plus gros succès des décennies passées).

Et pendant l'été et le creux de programmation, le film sera rediffusé en France avec succès, réintégrant le top 30 quasiment les deux mois des grandes vacances.

Au total sur 1978, il ajoute 1 189 403 entrées à son box-office, qui atteint maintenant un très bon 3 562 994 entrées, second des sorties de 1977 (une petite année en terme de champion) derrière les 4,9M de "Bernard et Bianca".

En 1979, il ajoute 177 056 entrées à son box-office, et curieusement lors de la sortie de "L'Empire contre-attaque" en 1980 il n'est guère repris, avec seulement 9130 entrées de plus.

En 1982, un an avant la conclusion "Le retour du Jedi", "La guerre des étoiles" s'offre une vraie reprise, en juin : avec 87 453 entrées en première semaine, suivi de 123 599 entrées et une place de second hebdomadaire! Puis encore 118 256 entrées, et les 4M sont franchis.
Il fera encore 78 524 entrées début juillet, avant de baisser nettement, mais encore dans le top 30 jusqu'en début août.
Il ajoute 667 624 entrées en 1982, 65ième succès calendaire.
Son cumul est désormais de 4 416 963 entrées, il est devenu un très gros succès (mais pas encore un champion...); il est toujours devancé par "Les aventures de Bernard et Bianca" qui dépasse un peu les 5M.

En 1983, avec la sortie du dernier film de la trilogie, encore 60 754 personnes voient (et revoient) "La guerre des étoiles" en France, puis ce sera 81 237 entrées en 1984, en 1985 il est encore projeté de ci de là, avec 20 404 entrées, et il ressort (ainsi que les deux autres épisodes) en 1986, avec un petit succès et 78 030 entrées de plus, qu'il complètera avec 5553 entrées en 1987, où c'est la fin avec sa première diffusion à la télévision gratuite (il est passé sur Canal+ avant), et il termine avec un cumul de 4 662 961 entrées (qu'il augmentera de quelques milliers ou centaines d'entrées chacune des années suivantes, avant de ne plus être diffusé à partir de 1991, il cumule 4 672 591 entrées au moment de sa reprise de 1997), second des sorties de 1977 (avec un "Bernard et Bianca" qui franchira les 7M en 1988 grâce à une reprise à très grand succès en 1987).

La fin, vraiment?
Affiche de La guerre des étoiles

Affiche annonçant la reprise des trois films en version "édition spéciale" au printemps 1997.

En 1997, George Lucas décide de s'offrir (ainsi qu'au public) une version légèrement remontée et avec des effets spéciaux améliorés avec les techniques apparues en 20 ans, et avec quelques scènes qui n'avaient pas pu être réalisées telles que souhaitées bien que tournées (l'apparition de Jabba...).
Entre temps, la trilogie a été vue et revue par toute une génération, les plus jeunes ne l'ayant découvert qu'à la télévision ou en VHS. Et les fans de ce genre de films sont nettement plus nombreux en France qu'en 1977. Seront-ils tout de même prêts à payer pour juste quelques minutes inédites d'un film qu'il connaissent par coeur? Le nouveau montage sort peu avant aux USA, et c'est un méga carton, surprise à un tel niveau, bon signe (mais on a vu la différence d'appropriation pour ce film entre les Américains et les Français).
Et c'est un incroyable score de 706 491 fans en première semaine! (et pour une fois, le chiffre distributeur annoncé est très nettement en dessous du succès réel comptabilisé par le CNC) Et encore 401 266 entrées en seconde semaine et 238 920 en troisième, où il passe les 6M de cumul! Il sera 12 semaines dans le top 30, et au total la reprise attirera 1 785 375 spectateurs!
A travers le monde, le succès est tel qu'il lancera une courte mode des reprises de succès américains avec un montage différent et des effets spéciaux améliorés ("Alien", "L'exorciste", "Blade Runner", etc).
Et désormais "La guerre des étoiles" rejoint le club des champions en France, réputation qu'il avait sans en avoir la légitimité (avec ses 4,66M avant cette reprise, s'il était second des films de 1977, il n'était que 5ième des films de 1976 et 4ième de 1978, l'année 77 ayant été faible en très gros succès).

Il a failli ressortir en 3D, mais malgré des essais réalisés pour une conversion (avant même les premières sorties de classique convertis en 3D), cela n'a pas aboutit. Il faut dire que la mode de la 3D n'a été qu'un feu de paille, et que cela coûte tout de même très cher.


Il est de loin le plus gros succès de la trilogie originelle (4,054M d'entrées pour "L'Empire contre-attaque" et 4,246M pour "Le retour du Jedi"); les trois films de la prélogie font parti de cette liste de champions du box office en France, et de même pour les trois films de la postlogie (on constate la popularité acquise par cet univers, par rapport à 1977). Il est le cinquième film au box-office français de ces neuf films, et au-dessus de tous les autres films dérivés de l'univers Star Wars.


Accueil internautes :
AC 8,8 (69 200). SC 7,8 (70 400). IMDB 8,6 (1 280 000). K 8,1 (241 000). FA 7,9 (135 000). D 8,4 (118 000).
Film adoré presque partout (beaucoup aimé en Russie et en Chine). Toujours très vu par les internautes, voire énormément pour les anglophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
126 Sissi impératrice 1957 6 429 021 Autriche

Affiche de Sissi impératrice
La suite de "Sissi" sort seulement 7 mois après le premier "Sissi", car celui-ci était sorti très tardivement en France, sans grand succès au début, mais un bouche à oreille positif l'a fait progresser au box office.
Quand "Sissi impératrice" sort, mi-août, "Sissi" cumule 2,5M d'entrées, et est encore en pleine exploitation (et peut envisager les 4M d'ici quelques années). Il ne fait aucun doute que la suite marchera fort aussi!

Logiquement, "Sissi impératrice" démarre avec plus d'éclat son exclusivité que "Sissi" ne l'avait fait. Avec 66 902 entrées sur 10 salles (et 89 189 de cumul) le film démarre bien, mais pas non plus franchement haut, il est d'ailleurs nettement devancé par "L'enfer des tropiques" sorti le même jour dans moins de salles. Mais il faut préciser que mi-août n'est pas une bonne période pour le box office, et les salles sont habituellement nettement moins remplies qu'en septembre. Ce sera à l'automne que ce jouera le succès (ou pas) de cette suite.
En seconde semaine, avec 59 678 entrées sur 8 salles, le film se maintient (ce qui n'est pas le cas de "L'enfer des tropiques").

Puis le film est peu distribué pendant plusieurs semaines, avant de revenir dans 12 salles début octobre, avec un bon mais pas spectaculaire 95 739 entrées, pour un cumul pas encore impressionnant de 332 353 entrées. A l'époque les suites de succès n'ont pas encore le parcours "très haut-très rapide" qu'elles auront deux décennies plus tard.
Mais tout de même, sa semaine suivante est bien faible pour un mois d'octobre : 57 313 entrées sur 11 salles... Le film ne suivrait pas le splendide parcours de "Sissi"? (qui est bien au-dessus cette semaine-là malgré ses 9 mois, et qui cumule plus de 3,1M d'entrées, en route pour les 4M)
Affiche de Sissi impératrice
"Sissi impératrice" passe laborieusement les 500 000 fin octobre ("Sissi" franchissant les 3,3M, et réalisant plus d'entrées chaque semaine que sa suite).

A l'occasion du 11 novembre, "Sissi impératrice" réalise enfin une semaine digne de son prédécesseur, avec 156 455 entrées sur 33 salles. L'élargissement de son parc de salle se passe mieux que sa période d'exclusivité sur quelques rares grosses salles.
Il continue à un bon niveau (136 765 sur 32 salles), et enfin règne sur le box office hebdomadaire, avec 214 310 entrées sur seulement 38 salles (et en profite pour dépasser son premier million)(on est fin novembre).
Il enchainera avec une semaine à 196 868, puis il ralentit à 137 241, puis 125 779 (mais redevient premier, pour la seconde fois).
Curieusement, il ne profite pas de la semaine de Noël (94 046 entrées sur pourtant 41 salles)(mais il terrasse "L'enfer des tropiques" qui n'a toujours pas atteint les 500 000 et est faible). Mais au Premier de l'an il monte à 209 812 entrées, en augmentant son parc à un très haut (pour l'époque) 60 salles (donc pas tant que ça remplies pour la période, ou de taille moyenne, on est loin des moyennes des autres films du top 10).

Il finit l'année calendaire 1957 avec 1 876 394 entrées, 15ième, mais tout de même loin de "Sissi" sorti en tout début d'année et ses déjà 4M d'entrées.
Affiche de Sissi impératrice
La première semaine de l'année 1958 avec 195 554 entrées permet au film de franchir les 2M. Il enchaine avec deux semaines encore au-dessus des 100 000, puis après une semaine à 88 218 entrées, il remonte pour enchainer deux semaines de nouveau au-dessus des 100 000 et passer les 2,5M, sa carrière se porte nettement mieux maintenant qu'il est dans les salles de seconde exclusivité et de continuation, et dans les villes plus petites, qui correspondent sans doute mieux à son public.
Et ce sera encore 3 semaines au-dessus des 100 000, puis après une semaine à 95 653, il remonte encore au-dessus de cette barre symbolique, et il cumule désormais 3M d'entrées, début mars 1958.
Après trois semaines au-dessus des 80 000 entrées, il repasse au-dessus des 100 000 à l'occasion des vacances de Pâques, puis la semaine suivante (on est mi-avril) il franchit les 3,5M d'entrées, sur les traces de "Sissi"!

Et ce sont les 4M tout début juillet. Cela fait plus de dix mois que "Sissi impératrice" est sorti, c'est le même temps qu'aura mis "Sissi" à atteindre les 4M, leurs carrières se seront ressemblées : malgré que "Sissi impératrice" soit une suite il n'aura pas performé d'entrée de jeu sur son exclusivité, mais plus sur ses continuations.

Et en août, c'est la sortie (sur quelques salles d'exclusivité d'abord) de "Sissi face à son destin", troisième film à sortir en France sur un an et sept mois. "Sissi impératrice" en est lui alors à 4,1M d'entrées, et dans le top 20 hebdomadaire, loin d'avoir fini sa carrière.

Les 4,5M sont franchis en octobre.

Sur 1958, le film engrange 3 016 307 tickets vendus, troisième de l'année calendaire, et il cumule désormais un splendide box office de 4 892 701 entrées, d'autant plus splendide que sa carrière n'est pas finie, il a quitté le top 30 que mi décembre. Et il est second des sorties de 1957, derrière "Le pont de la rivière Kwai", qui est loin devant (ou troisième, selon la date considérée de sortie pour "Sissi", qui en est à 5,33M d'entrées).
Affiche de Sissi impératrice
En 1959, "Sissi impératrice" continue à se rapprocher de "Sissi", en ajoutant 474 118, il cumule 5 366 819 spectateurs ("Sissi" en est à 5,57M). Il est 26ième plus gros succès sur une période de 15 ans (depuis fin 1944).

En 1960, c'est encore 157 493 spectateurs qui vont découvrir les aventures de Sissi impératrice, et le film continue tranquillement sa fin d'exploitation sur des années : 101 309 sur 1961, 63 139 sur 1962, 62 635 en 1963, 53 466 en 1964, 74 092 l'année suivante, 40 211 en 1966, et ça sent la fin de carrière en salle et la première diffusion télévisé en 1967 avec 21 404 entrées.

Mais pas du tout : le film ressort en salle en 1968 (ainsi que les deux autres Sissi), discrêtement (il ne sera pas une seule fois dans le top 30 hebdomadaire) mais tout de même avec 260 374 entrées de plus en 1968 et 155 619 encore en 1969. Il cumule alors 6 356 561 entrées, et il est le 33ième plus gros succès sur une période de 25 ans. Vraiment excellent sur la durée, d'autant plus après son démarrage décevant pour une suite de succès. Il est tout proche finalement de "Sissi" (seulement 200 000 entrées les séparent).
Il fera encore un peu d'entrées en 1971, puis sa carrière en salle est quasiment fini, car c'est l'époque de la première diffusion à la télévision française de "Sissi".

Et c'est le début d'une nouvelle ère de succès pour "Sissi impératrice", un des champions des diffusions sur les chaines françaises, car il a été télédiffusé 37 fois à fin 2022, ce qui en fait le 49ième film le plus télédiffusé de tous les temps.


Accueil internautes :
AC 6,4 (774). SC 5,9 (2642). IMDB 6,7 (6000). K 7,9 (2300). FA 5,4 (3000). D 8,4 (35 800).
Légèrement moins aimé que le précédent. Peu noté des francophones, malgré son succès télé même à l'ère des sites de notation d'internet, et qu'un peu aimé. Par contre beaucoup aimé chez les Russes et les Chinois (et ces derniers le notant massivement, de plus).


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
127 Les aventuriers de l'Arche perdue 1981 6 404 835 USA

Affiche des Aventuriers de l'Arche perdue
Quand le film sort le 16 septembre en France, cela fait déjà trois mois qu'il triomphe aux Etats-Unis, et sa réputation est excellente. De plus Harrison Ford est connu pour son personnage de Yan Solo (mais uniquement pour ce rôle); Steven Spielberg a déjà triomphé avec "Les dents de la mer", et a eu du succès avec "Rencontres du troisième type" (3,4M grâce à sa reprise de 1981), mais son dernier film, "1941", est un échec au box office français; et Georges Lucas est connu en France pour "La guerre des étoiles" et "L'Empire contre-attaque" (mais ce dernier n'a alors eu que 2,4M d'entrées, un succès encore loin de celui final avec ses rééditions futures).
On peut donc s'attendre à un beau succès, au-dessus des 2M d'entrées, peut-être 3M?

Sa première semaine est à la hauteur des espérances, avec 686 486 entrées (693 375 avec les avant-premières), il devrait être encore diffusé lors des vacances de la Toussaint, les 2M sont tout à fait atteignibles.
Avec une baisse maitrisée de 26%, et 505 110 entrées en seconde semaine, il franchit le million.
En troisième semaine, avec 407 136, il ne perd que 19%, le film a un bon bouche à oreille, comme il avait eu aux USA trois mois plus tôt.
Il reste toujours n°1 hebdomadaire en quatrième semaine, avec encore 322 934 entrées, -20%, il tient vraiment bien la barre et devrait profiter des vacances qui ne sont plus loin maintenant.
On est mi-octobre, et c'est la sortie de "Rien que pour vos yeux", qui pousse en seconde place "Les aventuriers de l'Arche perdue", mais malgré l'arrivée de James Bond qui vise le même public qu'Indiana Jones, le film ne baisse que de 27%, et ajoute encore 235 305 entrées à son box-office qui atteint maintenant 2 163 860 entrées. Avoir résisté à la sortie réussie du James Bond (845 858 entrées!) montre que "Les aventuriers de l'Arche perdue" a un excellent bouche à oreille, et le potentiel de durer encore longtemps en salle!
Mais la semaine suivante, l'assaut continue, avec la seconde vague, et le parachutage du "Professionnel", avec Bébel en grande forme (1 055 094 entrées!), et le film baisse mais seulement de 17%, à 194 440 entrées (quand James Bond perd 42%).
Et c'est le début des vacances, et malgré deux autres nouveautés, et le passage en 5ième place, le film remonte à 247 393 entrées. Les 3M ne font plus de doute.
Et 207 639 entrées de plus en seconde semaine de vacances.
Et il baisse faiblement avec l'aide du 11 novembre férié, avec encore 172 139 entrées. Et la semaine suivante il passe à 119 442 entrées, 30% de moins, sa baisse la plus marquée après 10 semaines, et toujours dans le top 6 hebdomadaire! Les 3M sont franchis.
Il passe pour la première fois sous les 100 000 entrées (95 967) en semaine 11, il cumule alors 3 200 880 spectateurs.

Il termine l'année 1981 avec 3 463 921 entrées, n'ayant pas quitté le top 20 pendant 3 mois et demi, et profitant des vacances de Noël pour remonter.

Il continuera à baisser tranquillement en 1982, encore dans le top 30 pendant 8 semaines. Il cumule alors un très beau score de 3 707 885 entrées.
Et de nouveau pendant l'été il sera repris avec succès pour les vacanciers, son bouche à oreille positif jouant à plein, il franchit dès fin juillet les 4M d'entrées, et fin août il cumule désormais 4 176 328 entrées.
Il réapparait même dans le top 30 à l'occasion de Noël 1982, 15 mois après sa sortie.
Il ajoute 848 701 entrées en 1982, et son box-office est désormais très joli, avec 4 312 622 entrées, il aura très bien tenu sur la durée.
il est cinquième des sorties de 1981.
Mais est-ce fini pour autant?...

Non seulement sur début janvier 1983, il poursuit sa petite reprogrammation à succès pour les vacances de Noël, mais tout le long de l'année il va continuer à être reprojeté de ci de là avec succès, notamment pendant la période estivale. Du coup, sur 1983, c'est encore 564 030 aventuriers qui ont été sauver l'Arche d'Alliance des griffes des nazis, pour un total de 4 876 652 entrées, toujours cinquième de 1981.
Affiche des Aventuriers de l'Arche perdue
En 1984, c'est la sortie de la désormais très attendue nouvelle aventure du professeur Jones, qui sortira en septembre en France.
"Les aventuriers de l'Arche perdue" ressort en juin 1984, et sa reprise aura du succès tout l'été, et même jusqu'à la sortie du nouveau film! Du coup c'est un magnifique score de 966 964 entrées qu'il ajoute à son box-office! Il cumule maintenant 5 843 616 entrées, et il passe second de l'année 1981 derrière "La chèvre".

Alors cette fois-ci c'est fini? Non pas encore, car il ajoute sur 1985 encore 179 076 entrées (et franchit les 6M), puis 28 034 sur 1986.

Et ce n'est pas encore terminé, car le film ressort en 1987, et il ajoute 278 146 entrées encore à son box office! Puis 19 302 en 1988. En 1989, c'est la sortie de la troisième aventure, mais "Les aventuriers de l'Arche perdue" n'ajoute cette fois-ci que 35 121 entrées. Et c'est terminé (ou quasiment, le film engrangeant encore quelques milliers d'entrées les années suivantes, puis depuis quelques centaines en moyenne par an, malgré la télévision, les cassettes vidéos et les DVD puis les Blue-ray).

Le film est toujours fréquemment diffusé avec succès à la télévision française, en 2020 il fêtait sa 17ième télédiffusion, et était encore huitième annuel des films diffusés sur M6 avec 3,5M de téléspectateurs.

Accueil internautes :
AC 8,8 (61 000). SC 7,7 (48 000). IMDB 8,4 (919 000). K 8,0 (124 000). FA 7,8 (132 000). D 7,9 (80 000).
Le film est adoré (sauf en Chine, assez aimé). Toujours très vu par les internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.



Titre Année de sortie Entrées Pays
128 Tant qu'il y aura des hommes 1954 6 401 382 USA

Affiche de Tant qu'il y aura des hommes
Le film sort le 25 mars 1954 en France, il était sorti en août 1953 aux USA, où il est un franc succès. De plus il a été nominés pour 13 Oscars, et le jour de sa sortie en France il en récolte huit.
Le casting est solide, mais leur filmographie n'a pas encore de quoi attirer les foules (lors de la sortie de "Tant qu'il y aura des hommes", "Quo vadis" avec Déborah Kerr n'en est qu'au tout début de sa carrière et n'a pas encore tant que ça été vu, "La flèche et le flambeau avec Lancaster n'a pas encore atteint 3M d'entrées; et Montgomery Clift n'a jamais atteint les 2M d'entrées). De plus, le sujet du film est très américain.
En dehors du nombre impressionnant d'Oscars gagnés, le film ne sort pas tellement du lot pour faire mieux qu'un beau succès.

Son exclusivité commence bien, notamment portée par les Oscars, avec 77 645 entrées, puis 117 885 entrées. En troisième semaine, avec l'élargissement de sa diffusion, il monte à la première place hebdomadaire avec 224 315 entrées. Le film plait!
Il monte encore à 304 379 spectateurs, puis 241 851 entrées, soit 3 semaines n°1 hebdomadaire.
Il remonte ensuite, mais quitte la tête, avec "Si Versailles m'était conté" qui monte en force, et c'est encore 271 678 entrées. Le premier million est déjà passé en seulement 6 semaines! Et il semble parti pour durer, son bouche à oreille est excellent.
Cependant, après cet excellent départ, le film ralentit, avec 147 930 entrées, puis 129 552, soit 7 semaines au-dessus des 100 000 entrées.
Sa baisse continue, il passe 75 886 spectateurs, puis 70 606; on arrive début juin, la fréquentation générale baisse (il est encore 6ième sur la semaine). Mais les 1,5M sont franchis, en 10 semaines.
La baisse continue, autour des 50 000 entrées, puis il quitte même le top 30. Le film paraissait pourtant plaire beaucoup, et parti pour une longue carrière...
Cependant, il revient de temps en temps au cours de l'été dans le top 30 et parfois même le top 10, selon les salles qui le programment.
Et à l'automne, le film refait surface, programmé plus régulièrement dans les salles de seconde exclusivité et de continuation, il restera présent non-stop dans le top 30 jusqu'en mi-décembre, remontant même par deux fois au-dessus des 100 000 entrées en octobre.
Affiche de Tant qu'il y aura des hommes
Sur 1954, il cumule ainsi 3 246 846 entrées, déjà le plus gros succès en France pour les acteurs de "Tant qu'il y aura des hommes". Et après une année d'exploitation, il cumule 3 579 625 entrées. Après deux années, il atteint 4 049 914 entrées (troisième des sorties de 1954).

Sur 1955 et 1956, il aura ajouté 947 487 entrées à son box office, qui atteint fin décembre 1956 les 4 194 333 entrées; il est alors le 48ième plus gros succès depuis fin 1944.
En 1957 il n'ajoute que 76 466 entrées, mais en 1958 le film est repris et ce sont 194 823 spectateurs de plus, pour un cumul de 4 465 622 entrées, puis en 1959 le film attire 547 229 spectateurs, c'est un beau succès de reprise, il cumule désormais un splendide 5 012 851 entrées, 37ième depuis fin 1944, soit sur 15 années. Il est encore diffusé l'été 1960, il cumule début août 5 150 176 entrées.

Le film ne se démodant pas, il sera encore exploité au long des années 60, et fin 1969, il cumule désormais un magnifique score de 6 300 423 entrées! Il est alors le 34ième plus gros succès sur 25 années. Et le second plus gros succès des sorties de 1954, derrière "Si Versailles m'était conté".
Il réalisera encore 100 000 entrées au cours des deux décennies suivantes. Il est télédiffusé pour la première fois le 5 novembre 1978.

Accueil internautes :
AC 7,6 (634). SC 7,2 (1236). IMDB 7,6 (45 000). K 7,2 (2095). FA 7,8 (21 600). D 7,5 (2329).
En dehors des pays anglophones, le film est désormais peu connu des internautes. Selon les sites il est beaucoup aimé (Sens critique, Filmaffinity) ou peu aimé (Kinopoisk, Douban où il est nettement sous la moyenne des notes), mais le peu de notes rendent les avis peu représentatifs.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
129 Arthur et les Minimoys 2006 6 401 252 France

Affiche de Arthur et les Minimoys
Très grosse production, réalisée en France mais avec des acteurs anglosaxons pour l'exportation, le film a besoin d'être un succès en France, mais également à l'étranger. Luc Besson a déjà tourné deux super productions en anglais, "Le cinquième élément" (1997) qui a été un triomphe en France, avec plus de 7,7M d'entrées, et "Jeanne d'Arc" (1999) qui a été un succès avec près de 3M d'entrées.
En France, il sort pour les vacances de Noël, le 13 décembre, avec l'espoir d'être le film choisit par les familles pendant les vacances. Sur le créneau aventure/famille, il a en concurrence "Happy feet" sorti depuis une semaine, et "Eragon" qui sortira une semaine après lui.

Dès sa première semaine, le film cartonne, avec 1,5M d'entrées, l'attente était là, aidée par les livres publiés depuis 2002 et par les produits dérivés.
En seconde semaine, à cheval sur les vacances, incluant le jour de Noël, la baisse est faible avec -25% et 1,1M de plus.
Et c'est la pleine semaine de vacances, avec le Nouvel an, et le film progresse fortement de +52%, clairement le film choisi pour les vacances, objectif rempli donc, avec 1,7M d'entrées! Et déjà 4,4M d'entrées cumulées en trois semaines!
Avec le début de fin des vacances, le film baisse bien logiquement, mais il est encore au-dessus du million d'entrées, pour la quatrième semaine, chose rare. C'est aussi sa quatrième (et dernière) semaine en tête du box office hebdomadaire.
La chute post-vacances est brutale par contre, -73% : le film a du mal à attirer en dehors du public familial.
Il reste encore une sixième semaine au-dessus des 200 000 en ne baissant que de 29%, mais il continue à baisser sur janvier, où il passe une dernière semaine au-dessus des 100 000 entrées, ce qui lui permet de franchir les 6 millions déjà fin janvier.
Il aura été un pur succès de vacances de Noël, avec quatre très grosses semaines.

Fin 2007, il cumule 6 374 061 entrées. Les sorties des second et troisième épisode lui permettent d'ajouter 26 178 entrées sur ces deux années-là.

Hors de France, il a été un immense succès pour un film français, avec 10 201 989 entrées à fin 2020, dont 1,09M en Grande-Bretagne (rare pour un film français là-bas), et 2,2M aux USA ce qui a été par contre décevant vu la taille de sa sortie américaine. C'est le 18ième plus gros sucès français hors de France du XXIième siècle.


Suite à son succès, il eut deux suites tournées à suivre : "Arthur et la vengeance de Maltazard" sorti pour Noël 2009 en France (3,9M d'entrées), et "Arthur et la guerre des deux mondes" sorti en octobre 2010 (3,1M d'entrées). Si en France ils sont des succès, bien que nettement moindre que le premier film, à l'étranger leur score baisse trop fortement, sortant directement en vidéo dans certains pays où le premier épisode avait déçu au box office (USA notamment), dans d'autres les deux films sortent sous un remontage d'un seul film reprenant les deux films, et comme leurs budgets sont énormes, cette fois-ci le succès n'est pas suffisant pour qu'ils soient rentables à court terme. Le deuxième épisode cumule 2 738 498 entrées hors de France et le troisième 1 535 814 entrées.


Accueil internautes :
AC 6,0 (27 000). SC 5,2 (26 000). IMDB 6,0 (35 000). K 6,5 (56 000). FA 5,6 (6500). D 7,4 (46 600).
Le film est peu ou pas aimé des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
130 La cuisine au beurre 1963 6 397 631 France  Italie

Affiche de La cuisine au beurre
La première rencontre entre Bourvil et Fernandel, deux géants du box office (même si légèrement moins performants depuis deux ans), deux habitués du podium annuel, le film est donc prévu pour monter très haut.

Le film sort le 18 décembre, et directement aussi en province, pour son exclusivité sur 16 copies (dont 3 à Paris), il récolte 68 438 amateurs des deux acteurs, bon score mais pas non plus énorme, mais attendons les vacances, le film étant familial. Et la semaine suivante, de Noël et de vacances, le film explose : il passe premier et sur 56 salles il réalise 521 410 entrées! Voilà qui est plus conforme au score attendu par la réunion de ces deux stars.
Début 1964, il réalise encore 370 312 entrées sur 50 salles, puis une fois les vacances finies c'est encore 203 045 sur 45 salles, et un cumul de 1 163 205 entrées en seulement quatre semaines, excellent!
Puis il enchainera sept semaines au-dessus des 100 000 entrées, tournant en exclusivité à travers la France avec succès sur une quarantaine de copies, on est début mars et il a dépassé les 2M d'entrées.
Fin mars, il élargira son parc de salles avec 55 copies, profitant bien des vacances de Pâques, avec 159 255 entrées, il passe les 2,5M.
Puis après de nouveau une période sous les 100 000, mi avril il réunit de nouveau 155 109 amateurs de trio (ou de cuisine, selon les goûts) sur 48 salles (à coucher ou à manger - dans plusieurs pays, le film s'appelle "Le mari de ma femme", ou encore "La femme aux deux époux"); puis 141 109 entrées sur 51 salles, ce qui le fait repasser premier hebdomadaire, quatre mois après sa sortie, le film est parti pour durer, et il passe les 3M.
Par la suite, le film ralentit, mais toujours dans le top 30 jusque début juin sans discontinuer.
Il y revient pendant les vacances d'été, et est même second une semaine, et il passe les 3,5M d'entrées en août.
En automne, il continue à être diffusé, réapparaissant dans le top 30 et même dans le top 20, et il franchit les 4M début novembre.
Il est le film le plus vu en 1964 avec 3 670 631 entrées, pour un cumul de 4 260 479 entrées, bien sûr loin d'être fini vu ses encore bons scores en décembre 1964, un an après sa sortie. L'idée de réunir les deux acteurs fut excellente et plait beaucoup au public.
Affiche de La cuisine au beurre
L'année 1965 sera l'année Bourvil, avec la sortie du Corniaud et son triomphe (en 9 mois il dépasse déjà les 6M d'entrées!), plus que celle de Fernandel, dont le "Don Camillo en Russie" fait de loin le moins bon score de la série et dont le duo avec Gabin (autre super star) est extrêmement loin au box-office de celui de Bourvil avec De Funès. Et les spectateurs continuent d'aller voir "La cuisine au beurre", avec encore 537 457 entrées en 1965, et un cumul de 4 797 936 spectateurs. Son box-office baisse (et ne profite pas du triomphe du "Corniaud") mais les 5M à terme paraissent gagnés.

En 1966, le film continue son exploitation de quartier, et rajoute 221 995 entrées, à son box-office de 5 019 931 spectateurs.
Les années suivantes, il continue ainsi sa fin de carrière en étant exploité dans les salles de quartiers avec un certain succès, les spectateurs souhaitant se distraire ayant plaisir à aller voir les deux super stars, et le film ajoute 112 550 entrées en 1967, 87 570 en 1968, 87 026 en 1969, 70 276 en 1970. Son cumul est alors de 5 377 353 entrées. Il est second des films sortis en 1963 (et le restera), derrière "La grande évasion".

Le 3 mars 1971, "La cuisine au beurre" ressort, il restera 4 semaines dans le top 30, et y reviendra une fois en août. Au total, cette reprise attire encore 501 721 spectateurs. Et en 1972 il ajoute 130 667 entrées, puis 141 048 en 1973, et sa diffusion continue avec encore 98 999 entrées en 1974, et 89 978 en 1975, il baisse à 49 466 entrées en 1976 et n'ajoutera par la suite que quelques milliers d'entrées, étant diffusé à la télévision.
On voit que son exploitation se fit sur la durée, à partir de 1971 il ajouta au total plus d'un million d'entrées à son box-office.

Il est aussi un très gros succès de télévision. En 1991 il réalise encore une audience monstre de 14,2M de téléspectateurs, ce qui reste la sixième meilleure audience d'un film depuis 1989. Il fête sa 24ième télédiffusion en réalisant la seconde meilleure audience de l'année pour un film pour C8. Et fin 2022, il cumule 31 télédiffusions, 128ième au classement des films les plus diffusés à la télévision française.


Accueil internautes :
AC 7,0 (1081). SC 6,2 (2009). IMDB 6,5 (935). K 7,1 (511). FA NS. D NS.
Film assez peu noté par les internautes, même francophones, malgré son succès télévisé à l'ère des sites de notation.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
131 Spider-man 2002 6 382 294 USA

Affiche de Spiderman
En 2002, Spiderman est le super héros américain le plus célèbre en France avec Superman, la bande-annonce annonce des effets-spéciaux incroyables, et "Spider-man" a battu tous les records (en $ courants) au box-office nord-américain en mai, il est prévu donc pour démarrer très fort (avec un énorme parc de plus de 900 salles!) et être un succès sur les vacances d'été, bien qu'il sorte dès le 12 juin.
On devrait être dans une autre dimension que les deux téléfilms sortis en salle en Europe à la fin des années 70, qui avaient eu pour "L'Homme-araignée" (1978) un pas si mauvais 698 490 entrées, puis seulement 200 499 entrées pour sa suite "La riposte de l'Homme-araignée" (1979).

Et le film ne déçoit pas avec sa première semaine à 1 683 644 entrées (1 822 617 avec les énormes avant-premières), parmi les 20 plus gros démarrages à l'époque, alors qu'il est hors vacances.
Sa seconde semaine ne le voit baisser que de 18% (hors avant-premières), c'est là où il fait toute la différence d'avec un très gros succès, le bouche à oreille est excellent! Avec presque 1 378 634 entrées de plus et un cumul de 3,2M, la fête du cinéma à venir puis les vacances d'été, il est désormais clair qu'il va monter très haut.
Il baisse plus classiquement de 39% en troisième semaine (841 494), et il franchit déjà les 4M d'entrées.
Et c'est la fête du cinéma, il en profite pour se maintenir avec -18%, et encore 687 114 entrées. Il aura passé 4 semaines premier hebdomadaire.
Puis logiquement il y a la classique baisse post-fête du cinéma, mais pas d'effondrement avec -40%, c'est encore 411 537 entrées, et les 5,1M sont dépassés.
Puis il passe deux semaines autour des 200 000 entrées, pour franchir les 5,5M de cumul.
Et c'est encore trois semaines au-dessus des 100 000 entrées et il franchit les 6M la semaine du 15 août.
Il restera encore une onzième semaine au-dessus des 100 000 entrées, soit jusque fin août, excellents maintiens pour 2002.
Mi-septembre il atteint les 6,3M, puis chute rapidement.

Fin 2002, il cumule 6,32M de spectateurs, et il est le 98ième plus gros succès sur une période de 58 ans. S'il est quatrième des films sortis en 2002, il méritait une place de second voire de premier, si l'année 2002 n'avait pas été aussi riche en champions (ils sont même cinq films de 2002 dans la liste, cinq films de franchises à succès, dont seul "Spider-man" est un premier épisode).
Il engrangera quelques milliers d'entrées en 2003, puis surtout lors de la sortie de la suite en 2004, pour atteindre 6,38M, ce qui lui permet de passer devant "La symphonie pastorale" et "Ivanhoé" (102ième sur 60 ans).

Il aura deux suites directes (même casting, même équipe, même cohérence scénaristique), qui tous les deux auront un immense succès et font partie de cette liste de champions.


Accueil internautes :
AC 7,8 (65 000). SC 6,7 (59 000). IMDB 7,3 (728 000). K 7,6 (281 000). FA 6,4 (92 000). D 7,9 (318 000).
Film bien aimé, un peu plus chez les francophones qu'ailleurs.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
132 La symphonie pastorale 1946 6 373 084 France

Affiche de La symphonie pastorale
En 1946, Michèle Morgan est déjà très célèbre, mais ce film achèvera de la propulser au sommet.
Au moment de sa sortie, certes il y a le roman d'André Gide, certes, il y a l'actrice, mais on est loin d'imaginer le succès populaire que le film va avoir.
Même si peu après sa sortie le film reçoit un prix au premier festival de Cannes, ainsi que l'actrice (mais le festival n'est que naissant), qui indiquent que le film peut plaire ceux qui iront le voir.
Le film sort fin septembre 1946, la France est encore en plein reconstruction, est-ce que cette histoire dramatique d'amours impossibles peut attirer le grand public?

Et la réponse est un grand OUI! Son succès a été rapide, après 24 mois d'exploitation il cumule déjà 5 724 041 entrées.
Et dix ans après sa sortie, fin 1956, il a déjà quasiment terminé son exploitation, avec 6 360 504 entrées. Il est alors le huitième plus gros succès sur 12 ans.
Et fin 1959, c'est 6 372 454 entrées, premier des sorties de 1946. Il passera second en 1976, derrière "Pinocchio".

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB 6,9 (516). K NS. FA NS. D NS.
Le film est oublié des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
133 Ivanhoé 1952 6 362 071 USA

Affiche de Ivanhoé
Le casting du film réunit quelques célébrités, mais pour l'époque pas des stars capables d'attirer du public en France : Joan Fontaine a du succès avec deux films d'Hitchcock qui est la vraie star de ses films, Robert Taylord a eu un succès en 1947 avec "Valse dans l'ombre" mais depuis beaucoup de films passés totalement inaperçus en France, et enfin Elisabeth Taylord n'a pas encore la célébrité qu'elle a déjà à l'époque aux USA avec ses rôles de jeunesse (notamment "Le grand national", totalement inconnu en France et énorme succès aux USA).
Par contre le roman de Walter Scott est un grand classique de la littérature jeunsesse à l'époque, et le personnage très connu, un peu l'équivalent de Robin des Bois actuellement, en moins surexploité au cinéma (d'ailleurs dans le même contexte historico-légendaire). C'est plutôt lui qui devrait attirer les foules, et les moyens mis au service de l'histoire. Un petit succès est garanti, et un gros succès si le film plait.

"Invanhoé" sort le 19 décembre 1952, et est un succès immédiat. Il monte même à 394 223 entrées la première semaine de janvier (premier hebdomadaire). Et il sera 21 semaines consécutives au-dessus des 50 000 entrées. Il a une carrière classique de film à succès, pas un champion, mais un bon gros succès, avec en un an d'exploitation 3 087 807 entrées (sixième film des sorties de 1952 sur un an), et en deux ans 3 687 273 entrées (aussi sixième sur deux ans d'exploitation).
Fin 1956, après quatre ans, il cumule désormais 4 219 354 entrées, il passe de peu devant "Manon des sources", mais loin derrière les quatre plus gros succès des sorties de 1952.
Fin 1958, il cumule 4 323 407 spectateurs. Il ralentit et est de moins en moins diffusé. Il est 58ième des films exploités sur une période de 14 années. Un gros succès, mais pas un champion.

Cependant, ce n'est pas fini, car le film est repris en 1960, et c'est un franc succès! Avec 709 860 entrées sur 1961, et un cumul de 5 384 453 entrées. Puis encore 341 616 entrées en 1962, et un box office désormais de champion : 5 726 069 entrées. 1,4M d'entrées de plus déjà.
Sans grosse reprise nationale, il continuera son exploitation de reprise, et fin 1969 il cumule désormais 6 246 192 entrées, 1,9M d'entrées accumulées sur les années 60, ce qui lui permet de monter au 36ième rang des plus gros succès sur une période de 25 ans! Il est passé devant "Les feux de la rampe", et est le quatrième plus gros succès des sorties de 1952, mais il méritait donc une place de second, seulement l'année 1952 a été riche en champions.
Fin 2000, il cumule 6,35M d'entrées, et il continua à avoir quelques projections pour compléter son box office jusqu'au début des années 2010.

Accueil internautes :
AC 7,2 (608). SC 7,1 (1433). IMDB 6,8 (9000). K 6,6 (807). FA 7,0 (14 800). D NS.
Assez oublié chez les francophones. Inégal selon les sites, pas aimé en Russie, franchement aimé chez Senscritique (mais peu de votes). Seul Filmaffinity l'a beaucoup noté, et de plus franchement aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
135 Le bon, la brute et le truand 1968 6 353 428 Italie

Affiche du Bon, la brute et le truand
Ce film arrive après "Pour une poignée de dollars" (mars 1966 en France) et "Et pour quelques dollars de plus" (septembre 1966), même réalisateur, compositeur et acteur principal.
On croit parfois que ces films ont été de gros succès dès leur sortie, mais ce n'est pas réellement le cas. En effet, quand sort "Le bon, la brute et le truand", en mars 1968, "Pour une poignée de dollars" franchit tout juste le million d'entrées (1 037 403 entrées), et "Et pour quelques dollars de plus" n'a pas encore atteint le million d'entrées. Du coup, le nouveau film de Sergio Leone n'est pas spécialement attendu pour triompher en France, mais simplement avoir un bon succès entre 1 et 1,5M d'entrées après quelques années de carrière, contrairement à ce qu'on pourrait imaginer rétrospectivement (car au final les deux premiers westerns de Leone dépassèrent sur la longue durée chacun les 4M d'entrées).

Le film démarre d'ailleurs classiquement (58 810 entrées sur 7 copies) le 6 mars, et quand son parc de salles s'aggrandit à 20 copies en semaine 5, son résultat hebdomadaire est quelconque à 47 408 entrées.
Le film est un petit succès correct, il passe fin mai les 500 000 entrées, sans jamais atteindre ni le top 10, ni les 70 000 entrées hebdomadaires, malgré jusqu'à 27 copies (un parc classique à l'époque, et où dans les premiers mois d'exclusivité un futur très gros succès peut dépasser largement les 5000 entrées par copie).
En juin, il passe même sous les 1000 entrées par copies, et en début juillet il a quitté le top 30, autour des 600 000 entrées. En août, il passe les 700 000 entrées discrètement, puis les 800 000 en septembre.
il continue ainsi sa course, tout doucement, et fin 1968, il cumule 1 018 307 entrées, pas mal du tout pour un film qui n'aura pas fait d'étincelles mais qui aura duré. 29ième de l'année calendaire. Le film démarre mieux que les deux précédents westerns de Leone.

En 1969, "Le bon, la brute et le truand" continue sa carrière en sous-marin, et même il retrouve le top 30 pendant les mois d'été, cela lui permet d'ajouter 733 681 entrées sur 1968 (41ième annuel), et de cumuler 1 751 988 entrées. Un beau succès, plus important que les deux premiers westerns de Leone (qui continuent à être projetés, mais dont le total est en dessous malgré deux années d'exploitation en plus).
Affiche du Bon, la brute et le truand
Seulement, en 1969 il s'est passé autre chose... en août est sorti un film, qui va un peu mieux démarrer que "Le bon, la brute et le truand", et qui surtout va rester stable de semaines en semaines, puis de mois en mois, et puis baisser que lentement d'année en année (7 années au-dessus des 500 000, et 16 années consécutives au dessus des 200 000 entrées annuelles)... et qui va attirer peu à peu du monde pour découvrir les trois premiers westerns de Sergio Leone, réalisateur qui est en train de se faire un nom, non pas tant auprès de la critique professionnelle française qui en partie le snoba, mais surtout auprès du grand public. Ce film, c'est "Il était une fois dans l'ouest", un des champions parmi les champions du box office français.
On peut voir son effet sur la carrière du "Bon, la brute et le truand" dès 1969, avec les 8 premiers mois de 1969 : 398 982 entrées, et les 4 derniers mois de 1969 : 334 982 entrées...

Ce qui fait qu'en 1970, "Le bon, la brute et le truand" accumule 806 866 entrées de plus (40ième annuel), un succès essentiellement sur les mois d'été et de septembre, et il a attiré désormais 2 558 854 spectateurs. Très loin d'être un champion, mais déjà un succès.

En 1971, le film va être nettement moins diffusé, sa carrière se fait plus classique, mais il ajoute tout de même 107 855 desperados à son box office, de 2 666 709 pistoleros.

Carrière finie? Pas du tout, car s'il n'était plus autant diffusé en 1971, c'est pour mieux ressortir en grande pompe en 1972! Il sera très peu diffusé sur les 6 premiers mois de l'année, et mi-juillet il ressort, et cette fois-ci ce n'est pas les projections pour boucher un trou de programmation estival.
La semaine du 19 juillet, il est 11ième avec 39 247 entrées de plus (en été la fréquentation est basse), et cette semaine-là c'est un festival Leone : 3ième "Et pour quelques dollars de plus" (1966), 6ième "Pour une poignée de dollars" (1966), 7ième "Il était une fois la révolution" (1972), 10ième "Il était une fois dans l'ouest" (1969)... 5 films dans les 11 premiers, presque toute sa filmographie de l'époque.
Et la semaine suivante, c'est la consécration, plus de 4 ans après sa sortie, le film est pour la première fois premier hebdomadaire! Avec 127 243 entrées de plus. Il réalisera ensuite trois semaines au-dessus de 86 000 (les 3M sont largement dépassés), puis une à plus de 78 000, avant de baisser, puis de remonter encore à plus de 70 000 en septembre. Il passe les 3,5M en mi-octobre, toujours dans le top 30 jusque mi-novembre.
Et au total, sur 6 mois de 1972, il réalise plus que sur les 10 mois de sa sortie initiale, avec 1 052 760 entrées, 31ième de l'année! Quelle année pour Leone, car en plus de ce film, il y a eu "Il était une fois la révolution" dépassant les 3M et 6ième sur l'année calendaire, "Il était une fois dans l'ouest" (1969) qui ajoute encore 1,1M pour une place de 29ième annuelle et au-delà des 8,8M de cumul, "Pour une poignée de dollars" 44ième avec 0,75M, et "Et pour quelques dollars de plus" 46ième avec 0,7M. Cinq films parmi les sept de sa filmographie dans le top 50 de 1972... difficile pour un réalisateur de faire mieux!
Et "Le bon, la brute et la truand" change de vitesse grâce à cette reprise, cumulant maintenant 3 719 469 entrées. Toujours pas un champion, mais maintenant un grand succès. Il est désormais le cinquième plus gros succès des sorties de 1968.
Affiche du Bon, la brute et le truand
Et en 1973, avec de nouveau du succès en été, le film réalise encore 566 204 entrées (69ième de l'année), son cumul passe à 4 285 673 entrées, et le film devient le quatrième plus gros succès des sorties de 1968.
En 1974, ce n'est pas fini, il réalise encore 324 544 entrées, 93ième sur 1974; son box office passe à 4 610 217 entrées.
En 1975, de nouveau logiquement, le film baisse à 44 070 entrées.

Mais la carrière du film ne s'arrête plus, avec une reprise l'été 1976, et le film est encore un succès, avec 464 770 entrées (82ième de 1976), soit maintenant un cumul de 5 119 057 spectateurs.
Il poursuit sa reprise sur 1977, avec 150 785 entrées, puis presque rien sur 1978.

Et le film continue sur son rythme d'une reprise tous les trois ans, sans lasser le public, qui revient de nouveau en salle pendant l'été 1979 voir l'affrontement du bon, de la brute et du truand, quasiment au même niveau que sa reprise de 1976, avec 424 962 entrées, encore 87ième cette année-là, en sa 12ième année d'exploitation! Son box office est maintenant de 5 703 416 entrées, désormais troisième des sorties de 1968 (place qu'il conservera).
En 1980, il ajoute son classique 124 109 spectateurs d'année post-reprise, et 39 207 en 1981.

Avant de nouveau être repris en 1982, avec encore 355 862 entrées sur l'année et 63 537 l'année suivante, pour un cumul de 6 286 131 entrées.
Il aura encore un peu d'entrées en 1984, puis c'est la fin de sa carrière en salle, avec le relais de la télévision (première télédiffusion le 9 septembre 1984).

Cependant, à partir des années 2000, le film est régulièrement projeté de ci de là, et il engrange une dizaine de millier d'entrées à chaque décennie.

Les deux autres films de la "Trilogie du dollar" :
Box office à fin 2020 (CNC) :
"Pour une poignée de dollars" : 4 476 906 entrées. Dont 1 395 398 entrées dans les années 60.
"Et pour quelques dollars de plus" : 4 184 769 entrées. Dont 1 156 392 entrées dans les années 60.


Accueil internautes :
AC 9,0 (40 400). SC 8,5 (50 000). IMDB 8,8 (720 000). K 8,5 (133 000). FA 8,2 (65 000).
D 9,2 (102 000).
Le film est totalement adoré partout, d'un niveau rare.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression REGULIERE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, et au moins 500 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
134 Les dents de la mer 1976 6 357 592 USA

Affiche des Dents de la mer
Le film de Spielberg, alors un parfait inconnu pour le grand public, sort en France le 28 janvier, avec un casting sans attrait spécial pour son futur box office. Mais un écho venu d'Outre-Atlantique résonne aux oreilles des exploitants... le film est sorti depuis juin 1975 aux USA, où il a passé tout l'été en tête du box office, et il y a explosé le record de recette, sans même avoir besoin de reprises et de multiples années. Alors, forcément, même si janvier est plus propice aux dents de la montagne pour les Français, il y a de bons espoirs que le film plaise ici aussi et remplisse les salles du pays.

Et d'entrée de jeu, le film dévore la concurrence, avec un incroyable (pour l'époque) 1 109 641 entrées (1 110 599 avec les avant-premières), sur 105 salles (là on perçoit mieux l'incroyable du chiffre! et 105 salles en première semaine est déjà une très grosse sortie à l'époque), et de plus alors que seule une zone est en vacances depuis samedi! C'est LE RECORD! Jamais un film n'avait fait autant en une semaine! Le film fait parler de lui depuis six mois, et la curiosité était à son paroxisme.
Et c'est seulement la seconde fois qu'un film dépasse le million d'entrées en une seule semaine! Le précédent étant "La grande vadrouille" et sa place de n°1 au box office tout temps en 1976 (avec ses 17M d'entrées!), avec 1 009 597 entrées sur une semaine de vacances complète incluant le Premier de l'an (sur seulement 95 salles), et forcément, en comparant avec son ainé, les espoirs d'un final extrêmement haut (10M+ ?) pour "Les dents de la mer" est désormais bien là, après ce démarrage record même pas sur une semaine de haute vacance.
Cependant, tout ne se joue la première semaine pour atteindre les sommets... Va-t-il réussir à se maintenir comme l'a fait le De Funès, pendant des années? Ou même sur 1976 tout comme "Les dents de la mer" l'a fait en 1975 aux USA?

Il ne baisse pas beaucoup en seconde semaine, avec l'extension des jours et zones en vacances, avec encore 866 293 entrées sur 152 salles.
Il n'y a qu'une semaine de vacances en 1976 en février, et c'est la sortie de vacances, avec une partie du pays ayant repris les cours, et le film baisse un peu plus nettement à 566 754 entrées. Les 2,5M sont franchis en 3 semaines.
Il passe à 392 690 entrées, sans vacances. On va voir maintenant s'il se maintient comme il l'a fait aux USA pour tout battre, ou s'il sera juste un bon gros succès.
Avec 283 843 entrées, il reste premier hebdomadaire, cependant sa baisse est classique. Il est clair que le rêve des 10M s'éloigne, quant à battre "La grande vadrouille" on n'y pense aucunement.
Avec une petite baisse, il tient la mer avec 266 722 entrées, et encore la première place de peu.
Puis c'est encore 247 030 entrées, au coude à coude avec "A nous les petites anglaises" depuis plusieurs semaines, tout proche et se maintenant très bien aussi.
"Les dents de la mer" est encore une fois tout proche d'être pris dans les filets, mais il résiste d'une courte tête (deux films sont à moins de 14 000 entrées derrière lui), avec 237 233 entrées, déjà 8 semaines premier hebdomadaire! Depuis un mois il ne baisse que très peu, va-t-il faire une carrière sans fin comme dans son pays d'origine? Il cumule 3 971 164 entrées. Mais il faut préciser que c'est le début des vacances de Pâques.

Il passe troisième en semaine 9, mais avec 241 174 entrées, il monte, grâce aux pleines vacances. Et même s'il est à un niveau hebdomadaire moindre qu'aux USA, sa carrière a pris un courant porteur qui peut le mener très loin, celui du bouche à oreille, du film à avoir vu, y compris pour les occasionnels.
Après les vacances, pour la première fois, il passe sous les 200 000, à 193 010 entrées, mais les 4,4M sont franchis et on est qu'en avril, or le film devrait attirer aussi lorsque l'été arrivera, sa carrière est certainement loin d'être finie.

Il passe encore 4 semaines au-dessus des 100 000 entrées, soit 14 semaines d'affilé. Et en semaine 15 (début mai), il cumule plus de 5M d'entrées.
Il quitte cependant le top 30 en juin, mais il y revient avec les grandes vacances, il y passera l'été, remontant même brièvement en 6ième place. Les 5,5M sont franchis en août.
Cependant, on pouvait espérer beaucoup plus lors des deux mois d'été, "A nous les petites Anglaises" a fait plus du double d'entrées sur la période, en étant pourtant sorti un peu plus tôt en janvier que "Les dents de la mer", mais qui a eu un vrai bouche à oreille positif porteur (ce qui peut surprendre de nos jours, "Les dents de la mer" étant devenu un classique et "A nous les petites Anglaises" étant un peu oublié).

Certes il n'a pas le succès incroyable et rarissime qu'il aura eu aux USA, et son démarrage battant les records français laissait espérer nettement plus en fin d'été, mais c'est tout de même un vrai champion.
En fin d'année, il est premier des films sortis en 1976 (et le restera), et il cumule 5 691 716 entrées (ne réalisant donc qu'assez peu d'entrées sur les 4 derniers mois de l'année, là aussi "A nous les petites Anglaises" fait le double sur la période, en 1976 on pouvait toujours avoir une carrière longue).

En 1977, il ajoute 174 841 entrées, et cumule 5 866 557 nageurs effrayés.

En 1978 sort "Les dents de mer 2", et comme son titre l'indique il fut moins apprécié. Dès son démarrage en décembre, il est nettement en dessous du premier film, avec 0,4M d'entrées en première semaine. Cependant, avec les vacances de Noël à venir, c'est un succès au box office. Et il se maintiendra bien en janvier 78, où il passe les 2M. Il sera 8 semaines au-dessus des 100 000 entrées, le film a vraiment marché auprès du public (aux USA encore plus). Et il cumulera 2,966M d'entrées, un vrai succès malgré sa réputation, septième des sorties de 1978.
Affiche des Dents de la mer 3

Affiche du troisième
"Dents de la mer",
en 3D dans certains cinémas.

"Les dents de la mer" ressort en 1981, et réalise sur l'année 235 788 entrées, franchissant les 6M; puis encore 95 739 entrées, et encore 32 174 entrées l'année suivante, avant que la télévision prenne le relais. C'est un certain succès pour cette reprise, mais on voit que sa carrière française aura été plus classique après son départ record, et qu'il aura surtout bénéficié d'une attente énorme lors de sa sortie (et ce n'est pas à cause de l'époque, car deux reprises de Disney dépassent les 1,6M sur 1981 calendaire, et même "West Side story" de 1962 réalise plus de 1,1M sur 1981, et "Autant en emporte le vent (1950) dépasse le million aussi en reprise sur cette seule année, et également plusieurs films des années 70 font nettement plus que la reprise des "Dents de la mer" cette année-là).

Et en 1983 est sorti une seconde suite, "les dents de la mer 3", en 3D, et il y eut encore du monde pour la baignade, avec 1,159M d'entrées. 42ième des sorties de 1983.
Et en 1987, le quatrième film a encore un certain succès, avec 843 556 entrées, nettement mieux que les autres suites de succès des années 70 sortis en 1987 ("Emmanuelle 5" : 0,422M, "Superman 4" : 0,726M, "King Kong II" 0,190M).

Fin 2000, "Les dents de la mer" cumule 6,26M d'entrées, il est 93ième depuis 56 ans. En mai 2011, son box office est de 6 261 420 entrées, 119ième sur 66 ans, et il n'est plus guère projeté depuis 25 ans.

Mais ce n'est pas tout à fait fini, car il est reprogrammé de ci de là en 2013-16 ce qui lui a fait gagner 10 000 entrées, le film ayant peu à peu gagné un statut de classique du cinéma.
Et également il fait parti du programme Lycée au cinéma depuis 2017, ce qui l'aide à bondir à 23 095 entrées en 2017, ce qui l'a fait croquer les extraterrestres de De Funès (la spécialité de Spielberg, les extraterrestres). Puis avec 48 907 baigneurs de plus en 2018, il a mangé tout cru le chasseur qui faisait la gloire de Pagnol, et les martyrs au temps des premiers chrétiens. Et si en 2019, sa nage se limite à 723 brasses, cela suffit à prendre l'araignée dans sa toile.
En 2020, malgré le masque sur la gueule l'empêchant d'avaler les lycéens, il se rattrape avec 8 646 surfeurs, puis plus du double en 2021. Et il passe devant "Le bon, la brute et le truand" en 2022.

Accueil internautes :
AC 7,8 (31 000). SC 7,2 (39 000). IMDB 8,0 (567 000). K 7,3 (62 000). FA 7,1 (120 000). D 7,8 (85 000).
Film toujours très vu, et beaucoup aimé, sauf chez les Russes et les Chinois qui ne l'aiment que bien.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

Avec 63 465 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
136 Spider-man 3 2007 6 320 882 USA

Affiche de Spider-Man 3
Après les deux triomphes des deux précédents films, le troisième est garanti pour faire un très gros succès, et s'il baisse comme entre le premier et le second, les 4M seront alors dépassés.

Le film sort un 1er mai, un mardi. Et il bat tous les records, avec 0,8M d'entrées sur ce seul jour! Ca s'annonce très très fort!
D'autant que sur la semaine complète suivante (certes avec le jour férié du 8 mai mais quand même) il réalise encore près de 2,8M d'entrées! Soit la meilleure semaine jamais réalisée par un film de la série, et également la 7ième meilleure première semaine à l'époque!
Ensuite, la chute est forte (-64%) mais logique, et avec encore un million d'entrées, il est du niveau du second film en seconde semaine, mais avec un cumul bien supérieur de près de 4,6M de spectateurs. Il devrait très nettement dépasser le second épisode, arrivera-t-il aussi à faire mieux que le premier?
La semaine suivante, mi-mai, il ne perd que 9% grâce au jeudi de l'Ascension, et avec encore 0,9M d'entrées, il atteint les 5,5M d'entrées, et en trois semaines et un jour il réalise déjà plus d'entrées que le second film!
Mais les deux semaines suivantes, il plonge trop fortement (-60% avec l'arrivée de "Pirates des Caraïbes 3", puis -58%), et bien que les 6M soient atteint, le score du premier "Spider-man" semble maintenant trop haut.
Et même s'il remonte pour la fête du cinéma trois semaines plus tard, ce n'est pas suffisant.
Il termine 2007 avec 6,32M d'entrées (CNC), 113ième plus gros succès sur une période de 63 ans (il sera battu par "Les dents de la mer" en 2019). Il est second des sorties de 2007.

Il y eu plusieurs autres films avec ce personnage par la suite, avec d'autres acteurs, certains où il est un personnage secondaire (parmi les Avengers), et pour ceux dont il est le héro, avant 2021 aucun n'approcha du succès de cette trilogie, avec en 2012 2,54M d'entrées, en 2014 2,31M, en 2017 2,32M et en 2019 3,24M (la belle remontée au box-office de ce dernier film s'expliquant par le lien narratif avec "Endgame" qui avait triomphé peu avant); quant au film animé de 2018, il eut 0,8M d'entrées malgré ses bonnes critiques.
En 2021, c'est l'explosion avec le score de fou (en pleine reprise difficile post-covid) de "Spider-man : No Way Home" (film qui inclut d'ailleurs ce Spiderman des années 2000) et dont on attend le score officiel CNC, le distributeur l'annonce à 7,320M d'entrées!


Accueil internautes :
AC 6,8 (54 000). SC 5,4 (41 000). IMDB 6,2 (526 000). K 7,1 (214 000). FA 5,4 (72 000). D 7,5 (211 000).
Film peu aimé, nettement moins que les deux précédents films de cette équipe.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
137 Quo Vadis 1953 6 305 624 USA

Affiche de Quo Vadis
Alors que cette superproduction sort fin 1951 aux Etats-Unis, il faudra attendre le 1er octobre 1953 aux Français pour découvrir ce péplum chrétien.
Le roman est très connu, et il y a déjà eu 4 adaptations du livre, mais ce film est la première adaptation parlante et depuis 1924.
Aux Etats-Unis, le film est un très gros succès, également il eut 7 nominations aux Oscars début 1952 dont "meilleur film".
Quant aux acteurs, Robert Taylor a du succès avec "Ivanhoé" sorti 9 mois plus tôt, et Deborah Kerr avec "Les mines du roi Salomon" sorti deux ans plus tôt.
On est avant les mastodontes "Les dix commandements" et "Ben-Hur", et au tout début d'une possible mode du péplum (au sens large du genre) : à l'époque "Fabiola" (1949) dépasse les 4,3M d'entrées cumulées sur deux films (deux "époques" comme c'était la mode pour les histoires longues) (c'est le moment où Michèle Morgan est une grande star populaire, nettement plus que Robert Taylor en France), le franco-italien "Les derniers jours de Pompéi" de 1950 n'a pas encore atteint les 2M d'entrées en France (il fera au final 2,1M), "Samson et Salila" est sorti en octobre 1951 et est un très gros succès, autour des 4M d'entrées quand sort "Quo Vadis", et en décembre 1951 c'est le franco-italien "Messaline" qui rencontre du succès avec alors environ 2M d'entrées ("Salomé" vient à peine de sortir). Le genre n'est pas encore très populaire au cours des 10 années précédent la sortie de "Quo Vadis", un 2M d'entrées sera déjà dans le haut du panier, mais on peut aussi rêver au succès pour le moment unique de "Samson et Dalila".

Comme souvent à l'époque pour ce genre de film évènement à grand spectacle, le film a une longue période d'exclusivité sur très peu de salles, et il faudra attendre la semaine de Noël pour qu'il dépasse pour la première fois les 100 000 entrées. Fin 1953, après trois mois, il cumule 779 237 entrées.
Il ne dépassera que deux autres fois les 100 000 entrées au cours de 1954. Et il ne sera jamais premier hebdomadaire, au mieux il sera une fois second.
Après un an à l'affiche, son box-office atteint 2 763 712 entrées, un succès parmi d'autres (huitième des sorties de l'année sur un an d'exploitation), très loin des 6,2M du "Retour de Don Camillo".
Et au total sur 1954, il attire 2 520 559 spectateurs, et fin 1954 il cumule 3 542 949 spectateurs. Il devient un vrai succès au fur et à mesure que son exploitation sur la durée avance.
Et pendant cette même période, "La tunique" et "Salomé" sont aussi des succès, dépassant déjà les 2,2M et les 2,6M d'entrées, puis ce sera au tour d'"Ulysse" dans un style un peu différent.

L'exploitation de "Quo Vadis" se termine peu à peu, et fin 1956 il a passé les 4M, avec 4 009 560 entrées, sixième des films sortis en 1953.

En 1958, "Quo Vadis" ressort en salle, et c'est un beau succès, avec 609 188 entrées de plus sur l'année, et un cumul désormais de 4 656 021 entrées.
Fin 1959, il atteint la 43ième place des films exploités depuis 15 ans, avec 4 928 288 entrées (et 272 267 entrées de plus).
Il continue à être exploité les années suivantes, sans reprise nationale.

Et il ressort de nouveau en 1967, avec 263 414 entrées sur l'année, et un cumul de 5 592 905 spectateurs.

Fin 1969, il cumule 5 970 878 entrées, il aura ajouté plus d'un million d'entrées à son box-office sur les années 60, où la mode du péplum est à son comble.
Il est alors au coude à coude avec "Samson et Dalila" (et très légèrement devant), mais celui-ci le dépassera pendant les années 70 grâce au franc succès de sa reprise de 1974 (et des années suivantes) et "Samson et Dalila" ressortira même encore en 1982 avec un petit succès.
Quant à lui, "Quo Vadis" ressort l'été 1978 avec un petit succès, et le 25 juillet 1978 (en cours de reprise) son box office est de 6 139 192 entrées.
Par contre au XXIième siècle il n'est plus projeté.

Accueil internautes :
AC NS. SC 6,8 (1026). IMDB 7,2 (14 000). K 7,4 (1405). FA 7,3 (10 900). D 7,6 (935).
Le film est assez oublié sur les sites francophones malgré son succès passé. Connu et vraiment aimé sur le site hispanophone, aimé aussi sur le site anglophone.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Presque zéro : 12 entres en 2018 et c'est tout.


Titre Année de sortie Entrées Pays
138 La gloire de mon père 1990 6 299 202 France

Affiche de La gloire de mon père
Après les triomphes de "Jean de Florette" (7,225M d'entrées) et de "Manon des sources" (6,646M) en 1986, on voit que Pagnol est toujours aussi populaire. Or "Les souvenirs d'enfance" sont parmi ses livres les plus aimés, particulièrement les deux premiers, et toujours lus. Ils n'ont jamais été adapté au cinéma, il ne fait pas de doute que les films seront des succès, mais seront-ils des triomphes au niveau des adaptations de "L'eau des collines"?
"La gloire de mon père" sort peu avant la rentrée scolaire (drôle de choix pour un film de vacances) le 29 août, "Le château de ma mère" est prévu pour le 31 octobre et les vacances de la Toussaint, un schéma très proche des adaptation de Pagnol de 1986 (sortis fin août et mi-novembre), espérons que cela leur apporte autant de succès au box-office.

Ce film de vacances (il raconte un été qui marqua l'enfance de l'auteur, dans une ambiance joyeuse, et est un film qu'on peut typiquement voir en famille) sort officiellement fin août, mais dès la mi-août il a de très nombreuses avant-premières, avec grand succès, au point qu'il est même top 5 hebdomadaire la semaine du 15 août avec 83 782 entrées, puis 81 672 entrées la semaine suivante, il cumule déjà 170 516 entrées avant sa sortie officielle nationale. De bon augure. Il lui reste une semaine et demi de vacances devant lui.
Sa sortie est réussie, avec 796 677 entrées en première semaine, certes nettement en dessous de "Jean de Florette", même en incluant les avant-premières.
Cependant, sa seconde semaine est excellente! Malgré la rentrée le lundi, le film réussit à attirer 865 935 ultimes vacanciers dans son filet à papillons! Alors même que les autres films baissent classiquement...
S'il baisse logiquement avec la fin des vacances, c'est encore 575 386 entrées de plus, et une diminution maitrisée, il est clair que son bouche à oreille est excellent, et sa carrière devrait tenir jusqu'à l'arrivée du "Château de ma mère". Déjà 2,4M d'entrées.
Et de nouveau, le film réussit l'exploit de progresser, à 585 711 petits écoliers de plus, sans aucune raison de calendrier (et d'ailleurs tous les autres films baissent, et "La gloire de mon père" domine glorieusement le box office hebdomadaire, plus de trois fois plus haut que le second). Il frôle déjà les 3M de cumul.
Et encore 517 803 entrées, qui font chanter son box office à 3,5M.
La chasse reste bonne, avec encore 408 778 bartavelles dans la besace. Toujours premier malgré la sortie à succès de la suite de "Piège de cristal".
Et encore 345 230 cigales, pour un cumul de 4 266 036, en sept semaines. Il est passé devant "Jean de Florette" au même stade, en entrées hebdomadaires comme en cumul!
Affiche du Château de ma mère

"Le château de ma mère", suite de "La gloire de mon père".

Avec le gros succès de sortie de "Total Recall", "La gloire de mon père" passe (sans honte) second, avec encore 335 427 entrées. On est à la veille de la sortie du "Château de ma mère".
Cette semaine 9, les vacances commencent samedi, et la concurrence de la sortie de la suite ne nuit pas à "La gloire de mon père" qui ajoute encore 364 693 entrées à son cumul, tout proche des 5M. Par contre, en réalisant 699 568 entrées (et pourtant très peu d'avant-premières), tout en étant un net succès, la suite ne semble pas particulièrement attendue. A moins que les spectateurs attendent les vacances pour le voir en famille?...
Avec les vacances sur toute la semaine, "La gloire de mon père" ajoute 316 386 entrées, mais ne progresse pas ("La château de ma mère" monte à 831 401). Puis il passe à 248 053 entrées, franchissant les 5,5M, toujours clairement devant "Jean de Florette" au même stade. Il est même redevenu 3ième, derrière sa suite, et "Ghost" qui vient de sortir. "Le château de ma mère" passe les 2M en trois semaines.
Et c'est encore 203 428 entrées, toujours troisième. Avec 5,7M d'entrées, les 6M sont gagnés.
Mais dans la seconde partie de novembre, il se met à baisser plus vite, passant à 133 400 entrées, alors que "Jean de Florette" ne baissait plus à ce stade, restant d'une manière rarissime pour les années 80 encore des semaines au-dessus des 200 000 spectateurs.
Le film souffre de la chaleur de cette fin de novembre, celle liée à la sortie des films se positionnant pour Noël. Il passe à 84 802 entrées, huitième. Sa suite souffre aussi, il est clair que "Le château de ma mère" n'arrivera pas à suivre le parcours du premier film, à moins d'un miracle aux vacances de Noël, il en est à 237 092 entrées sur la semaine, passé troisième derrière les deux nouveautés, et 3,1M de cumul. Quand "La gloire de mon père" avait ce niveau hebdomadaire, il cumulait déjà plus de 5,5M d'entrées.
"La gloire de mon père" passe de justesse les 6M d'entrées la semaine suivante, après trois mois et demi d'une splendide carrière, ça sent la fin de la parenthèse enchantée, et les bagages à faire pour le retour à la maison en ville.

"Le château de ma mère" passe les 3,5M la semaine de Noël, il se maintient au-dessus des 100 000 grâce aux vacances. "La gloire de mon père" ne profite pas vraiment des vacances, il est déjà trop peu projeté, cependant il est toujours dans le top 20, depuis 4 mois.
Il restera dans le top 30 jusque fin janvier, soit 5 mois. Il cumule alors 6 172 963 entrées. On peut le dire, c'est la gloire, il y a de quoi prendre une photo souvenir, c'est humain après tout!
"Le château de ma mère" passe les 4M en même temps. Mais il ne restera que 3 semaines de plus dans le top 30, il aura fugué 5 semaines moins longtemps que "La gloire de mon père".

Sur 12 mois d'exploitation, "La gloire de mon père" aura eu 6 260 133 entrées, et "Le château de ma mère" aura eu 4 253 905 entrées (il terminera à 4 271 266 - chiffre CNC fin 2018).

Environ 400 000 entrées aux USA.

Le film est devenu un classique de la télévision française, avec une 39ième télédiffusion en 2021, et encore un succès pour les chaines de la TNT. A fin 2022, il est le 37ième film plus télédiffusé de tous les temps!

Accueil internautes :
AC 7,4 (8000). SC 6,8 (13 000). IMDB 7,6 (6 600). K NS. FA NS. D 8,5 (3700).
Film bien aimé, peu connu en dehors des francophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.

Malgré ses très nombreuses télédiffusions ces années-ci, il réalise chaque année plusieurs centaines d'entrées en salle.


Titre Année de sortie Entrées Pays
139 Le gendarme et les extra-terrestres 1979 6 280 079 France

Affiche du Gendarme et les extra-terrestres
Cinquième film de la série des "Gendarmes", après :
- "Le gendarme de Saint-Tropez" (1964) qui fin 1978 cumule 7,8M d'entrées (et est diffusé à la télévision).
- "Le gendarme à New-York" (1965) avec 5,5M.
- "Le gendarme se marie" (1968) : 6,7M (et le film ressortira en 1979 pour un peu plus de 100 000 entrées de plus).
- "Le gendarme en balade" (1970) : près de 4,9M.
Neuf ans d'écart avec le dernier film de la série, entre temps De Funès a eu des soucis de santé grave et à moins tourné. Cependant sur la période "La folie des grandeurs" dépasse les 5,5M d'entrées, "L'aile ou la cuisse" est au-delà des 5,8M et "Rabbi Jacob" approche les 7,2M (et ajoutera 160 000 entrées). Par contre son dernier film ("La zizanie") en 1978 n'atteint pas les 2,8M, un succès mais pas un triomphe.
Le moins bon score de la série des "Gendarmes" est pour le dernier flilm et il date de 9 ans, le dernier De Funès n'a pas aussi bien marché que généralement, alors qu'il n'a sorti que 3 films en sept années, au-dessus de 4M d'entrées serait donc déjà très bien pour ce nouvel épisode (mais moins de 3M serait décevant).

Le film sort le vendredi 2 février, avec les vacances scolaires qui commenceront pour la première des trois zones le mercredi soir 7 février et dureront une semaine, étalées nationalement sur trois semaines.
Ses 5 premiers jours sont bons mais pas exceptionnel : 154 871 entrées. "Superman" sorti le mercredi réalise 634 358 entrées!
Cependant, en seconde semaine et la première des vacances, sur 180 copies ce qui est énorme pour l'époque, le film explose avec 1 179 731 spectateurs! ("Superman" à 515 581)
Et le film se maintient bien à 979 918 entrées, les 2,3M de cumul passés ("Superman" à 328 486).
Avec encore une zone en vacances, le film réalise encore 791 428 entrées ("Superman" à 254 384), 3,1M de cumul, le film est déjà un gros succès à la fin des vacances.
Forcément, c'est une chute avec la fin des vacances, mais avec 483 885 entrées, il toujours en tête, loin devant "Superman" et ses 147 672 entrées.
Et le film se stabilise, avec 435 148 entrées de plus. Et les 4M de franchis! "Superman" cumule désormais exactement moitié moins et moins de 30% des entrées hebdomadaires du "De Funès", "Le gendarme et les extra-terrestre" aura vraiment bien résisté sur la durée, il est clair qu'il plait au grand public, malgré des critiques progessionnelles dans l'ensemble très mauvaises.
Avec 355 996 entrées de plus, le film résiste à toutes les nouveautés, toujours premier hebdomadaire. Cependant la baisse continue (d'une manière plus classique que ses maintiens exceptionnels des 6 premières semaines), et en semaine 8, il attire encore 272 132 spectateurs, et toujours premier, pour la septième fois.
Bébel mettra fin au règne des Gendarmes, mais avec encore 206 916 entrées en semaine 9, il n'y a pas de quoi rougir!
La baisse continue tranquillement, même s'il passe cinquième, avec encore 158 666 entrées, et les 5M de franchis, il fait déjà mieux que le quatrième épisode!
Et les vacances d'avril permettent au film de remonter à 179 11 entrées, il en a encore sous le képi. Puis il enchaine avec 101 560 entrées et 110 045 entrées, cela fait 13 semaines passées au-dessus des 100 000 entrées!
Ensuite, la chute est sévère, même s'il passe encore 5 semaines au-dessus des 20 000 entrées.
Il termine 1979 avec 6 023 910 entrées, le patron est de retour, premier de l'année (le film le restera) pour la septième fois, et la onzième fois sur le podium! (fin 1979, avant qu'une reprise des "Aristochats" chasse "La folie des grandeurs" du podium)

"Le gendarme et les extra-terrestres" ajoute 115 377 entrées en 1980, puis près de 50 000 en 1981, il fera plus de 24 000 entrées par an jusqu'en 1984.

A l'étranger le film aura été aussi un immense succès, notamment en Allemagne, où, avec 5 121 600 entrées, il est le plus gros succès des films sortis en 1979 là-bas aussi, mais également le second plus gros succès français depuis les années 60 (derrière "Intouchables")! Son titre allemand peut être traduit par "L'étrange rencontre de Louis avec les extraterrestres" ("La soupe aux choux" s'appelle "Louis et ses choux extraterrestres", plusieurs films avec De Funès s'appellent "Louis et..", c'est dire sa célébrité!).
En Espagne, il attire 1 108 633 spectateurs; et en URSS, c'est 35,3M de spectateurs!


Accueil internautes :
AC 4,4 (10 800). SC 4,6 (11 600). IMDB 6,3 (8000). K 7,6 (20 300). FA NS. D 7,7 (3355).
Film non aimé des francophones, encore apprécié en Russie.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
140 Indiana Jones et la dernière croisade 1989 6 256 427 USA

Affiche de Indiana Jones et la dernière croisade
Contrairement aux deux précédents, ce troisième film des aventures du plus célèbre archéologue sort en France le 18 octobre (au lieu de mi-septembre), directement pour profiter des vacances de la Toussaint.
Il a très bien fonctionné aux USA (sorti en mai), de l'ordre du second si on ramène les recettes en entrées, et avec des critiques positives.
De plus, Sean Connery est très populaire en France, cela devrait aider aussi à la carrière du film. Il ne fait aucun doute que son départ sera fulgurant, la question est comme pour le second film : la durée de sa carrière? On ne s'attend bien sûr pas à une carrière comme le premier, car en plus de ne pas être une nouveauté mais une suite (sans compter les "copies"), également l'époque a changé en huit ans, avec l'arrivée de Canal+ en 1984 et la popularisation du magnétoscope.

Avec une première semaine à 1 295 074 entrées, "Indiana Jones et la dernière croisade" fait moins que "Indiana Jones et le temple maudit" (plus de 1,6M), mais la grosse différence est qu'en seconde semaine ce troisième film aura les vacances, contrairement au second film qui devait attendre sa 6ième semaine. Et comme les retours spectateurs sont bons, il devrait bien profiter des vacances, sans forte concurrence.
Et effectivement : le film éclate en seconde semaine avec 1 712 736 entrées! Le second de la semaine n'est qu'à 325 486 entrées, c'est dire comme il écrase toute concurrence...
Et en troisième semaine, il réalise encore 1 067 002 entrées, cumulant déjà 4 078 428 spectateurs à son box-office! il avait fallu 5 semaines au précédent film pour dépasser les 4M (certes sans vacances); quant au premier film... il lui avait fallu 11 mois! (mais ce dernier était loin d'avoir terminé sa carrière en salle, puisqu'au final ce fut et c'est encore le plus gros succès des quatre "Indiana Jones")

La chute post-vacances est logique, avec 531 540 entrées, toujours premier hebdomadaire. Puis il ajoute 362 088 puis 264 298 entrées, soit 6 semaines n°1 hebdomadaire.
Et s'il passe quatrième hebdomadaire en 7ième semaine, c'est avec encore 192 512 entrées, on entre dans décembre, il devrait donc pouvoir profiter un peu des vacances de Noël.
Avec 124 872 entrées de plus, il franchit les 5,5M, c'est sa huitième et dernière semaine consécutive au-dessus des 100 000 (le premier avait tenu 10 semaines, et le second 9 semaines).
Il passe à 86 415 entrées et il est tout proche du score du second film.
Avec les vacances, il revient pour le 9ième fois au-dessus des 100 000 entrées, et dépasse maintenant le score du second "Indiana Jones". Il termine 1989 avec 5 863 476 entrées, grâce à une excellente semaine du Nouvel an à 138 963 entrées, sa dixième et dernière au-dessus des 100 000.
La chute post-vacances le fait tomber à 51 202 entrées, ça sent la fin... Il mettra trois semaines à passer les 6M, fin janvier. Les vacances de février lui permettent de tenir encore tout le mois dans le top 30, qu'il quitte avec 6 074 870 spectateurs.
Pendant l'été, il est un peu rediffusé (mais rien à voir avec ce qu'avait fait "Les aventuriers de l'Arche perdu" les été 1981, 1982 et surtout 1984), ce qui lui permet de terminer l'été avec 6 215 689 entrées.

Il y aura un quatrième film avec la même équipe, cette fois-ci très (trop?) longtemps après les trois premiers, en 2008, et le film sera un très gros succès (plus de 4,2M d'entrées) mais pas un champion.
Et encore plus tardivement, sous giron Disney, sort un cinquième film en 2023, un des succès de l'été (avec un final autour de 3M d'entrées), mais plus un évènement.

Accueil internautes :
AC 8,8 (59 000). SC 7,8 (45 000). IMDB 8,2 (719 000). K 8,0 (141 000). FA 7,8 (118 000). D 8,2 (59 000).
Film adoré (sauf en Chine, aimé), autant que le premier film. Toujours beaucoup de notes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.



Titre Année de sortie Entrées Pays
141 Harry Potter et l'ordre du Phénix 2007 6 223 681 Royaume-Uni

Affiche de Harry Potter et l'ordre du Phénix
"L'ordre du Phénix" est le cinquième épisode de la saga "Harry Potter", sur sept livres (mais finalement huit films). Tous les épisodes précédents ont été de vrais triomphes au box office français, au moment de la sortie de cet épisode, les box office des deux premiers épisodes sont nettement les plus élevés, avec le premier à 9,33M d'entrées et le second à 8,79M, puis vient le quatrième à 7,62M, le troisième à 7,06M.
Donc on peut espérer encore une fois un box office à plus de 7M après cette remontée du quatrième film. Cependant, l'histoire devenant de moins en moins enfantine, le public le plus jeune devient exclu.

C'est la première fois qu'un épisode sort pendant une période de vacances scolaire, le 11 juillet, la première semaine pourrait battre des records... Ce ne sera pas le cas, mais en approchant des 2,5M cela reste énorme! C'est cependant très nettement moins que "La coupe de feu" et ses 3M en une semaine... Et également moins bon que les épisodes 2 et 3. On verra si sur les vacances d'été il restera stable, mais il semble parti moins bien que les précédents qui étaient sortis trois à quatre semaines avant des vacances (Noël, ou été avec fête du cinéma avant).
Mais c'est tout de même la treizième meilleure première semaine d'un film au moment de sa sortie!

Avec -41%, la première baisse n'est pas si mal après un tel départ, et il approche des 4M en seulement deux semaines. Puis c'est -45%, le film ne se stabilise pas malgré les vacances; il dépasse les 4,7M, en trois semaines, score qu'enviraient bien des films, mais en comparant avec les épisodes précédents, c'est la première fois qu'un épisode n'atteint pas les 5M en trois semaines, et les autres avaient leurs vacances à venir... bref il est clair qu'il fera le moins bon score de la saga jusqu'à présent. Mais il est clair aussi qu'il est un énorme triomphe, une fois de plus avec les adaptations d'"Harry Potter".
Il continue à chuter rapidement, avec -42%, passant sous les 500 000 hebdomadaire, en semaine 4. Heureusement, il s'améliore en semaine 5 avec -32% puis en semaine 6 avec -13%, où il passe sous les 300 000. Avec encore deux semaines de vacances (-36% puis -39%), il reste au-dessus des 100 000 entrées hebdomadaires, et les 6M sont franchis, avant le grand plongeon au box office avec la rentrée scolaire.
Il aura fait son box office en seulement deux mois.

Fin 2007, il cumule 6,09M d'entrées (CNC), il est troisième des sorties de l'année, et 126ième sur une période de 63 ans, il aurait donc mérité une place de second annuel.
Fin 2008, il passe à 6,13M (CNC), ce qui le maintient 126ième, en dépassant "Taxi 3" et "Oscar" au box office depuis fin 1944.
Fin 2009, avec la sortie de l'épisode suivant, le film monte à 6,17M (CNC), ce qui lui permet de devenir 121ième plus gros succès depuis 65 ans; il passe devant sept films tandis que "L'âge de glace 3" et "Avatar" débarquent devant lui.
En mai 2011, le film cumule 6 172 808 entrées.

Accueil internautes :
AC 7,6 (65 000). SC 6,3 (54 000). IMDB 7,5 (536 000). K 7,7 (343 000). FA 6,4 (71 500). D 8,4 (442 000).
Le film est bien aimé ou beaucoup aimé.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.

Grâce à quelques projections ponctuelles à succès, mais surtout grâce au succès des marathons "Harry Potter" liés à la reprise de "Harry Potter à l'école des sorciers" en 2018, il ajoute plus de 40 000 entrées à son box office.


Titre Année de sortie Entrées Pays
142 Marche à l'ombre 1984 6 168 425 France

Affiche de Marche à l'ombre
"Marche à l'ombre" est le premier film en tant que réalisateur de Michel Blanc, mais pas son premier co-scénario; il commence juste à être connu aussi en tant qu'acteur solo et pas uniquement en tant que membre de la troupe du Splendid. Son plus gros succès au box office est à cette époque "Viens chez moi, j'habite chez une copine" avec 2,82M d'entrées, suivi des "Bronzés" avec 2,35M de spectateurs, et en 6 ans il a joué dans 5 films millionnaires, mais son dernier film en tête d'affiche (et de plus hors Splendid), sorti en janvier 1984 ("Retenez-moi ou je fais un malheur"), n'est pas un succès avec 0,6M d'entrées.
Quant à Gérard Lanvin, il a dépassé deux fois le million en tête d'affiche les deux années précédentes, son dernier film sorti en janvier 1984 a réuni 0,86M de spectateurs, il commence à être un visage connu mais rien de plus, et aucunement dans le domaine de la comédie.
Le titre vient du tube de Renaud, sorti quatre ans plus tôt (et non lié au succès du film).
"Marche à l'ombre" sort le 17 octobre, les vacances commencent le 27 octobre, pour une semaine et demi. Niveau concurrence dans la comédie, "un Pierre Richard" sort la semaine précédente ("Le jumeau"), et "un Belmondo" ("Joyeuses Pâques") sort la semaine suivante, c'est donc assez chaud. Il a ses chances pour le million d'entrées, voire les deux millions, mais plus serait une surprise.
Affiche de Marche à l'ombre
Et la surprise a lieu dès sa première semaine, pourtant hors vacances, avec 1 300 057 entrées! Plus du double de la première semaine du "Jumeau" (qui en plus chute avec la sortie de "Marche à l'ombre")... Pierre Richard dont le précédent film avait dépassé les 4M ("Les compères"), il en sera loin avec "Le jumeau".
En seconde semaine, à cheval sur les vacances, Belmondo prend bien logiquement la tête, mais d'une courte avance, avec 1,174M d'entrées alors que "Marche à l'ombre" ne recule que très peu, à 1 108 290 entrées, il est clair et net que le film plait beaucoup. Et en deux semaines, il a déjà été plus vu en salle que "Les Bronzés" dans toute leur carrière.
Et c'est la première fois qu'un film français réussit à aligner deux semaines à plus d'un million d'entrées!

Sur la semaine pleine de vacances, il ajoute 975 144 entrées à son box office, il cumule alors 3 385 347 entrées. Depuis le début de l'année, seuls "Indiana Jones et le temple maudit" et "Les Morfalous" ont fait mieux...
Et si la semaine post-vacances (et avec un 11 novembre tombant un dimanche), la chute est sévère avec -54%, il s'en sort mieux que Bébel, et il repasse premier hebdomadaire avec 444 861 entrées.
En cinquième semaine, "L'année des méduses" le fait reculer en seconde place, mais avec encore 378 690 entrées, et seulement -15%. Et de nouveau la même baisse légère en semaine 6, avec 320 465 entrées, et les 4,5M de cumul dépassés, ainsi que "Les Morfalous" ("Indiana Jones", encore à l'affiche, cumule cette semaine-là 5,057M).
Pour sa septième semaine, sortie d'une grosse comédie avec Coluche qui atteint le million en première semaine; avec -27% (234 358 entrées), "Marche à l'ombre" limite la casse (et passe devant "L'année des méduses"), on voit que son excellent bouche à oreille produit son effet.
On est début décembre, les sorties pour Noël commencent ("Gremlins", "Robin des bois" de Disney en reprise), mais avec -20% "Marche à l'ombre" résiste (quand "La vengeance du serpent à plumes" perd 47%) avec 188 137 entrées de plus.
La semaine précédent les vacances, il marque le pas, avec -40%, mais ses 113 519 entrées lui permettent de passer les 5M!
Et il va profiter des vacances, avec encore 116 505 entrées, puis 141 084 entrées la semaine du Nouvel an. Il passe alors devant "Indiana Jones et le temple maudit" (encore à l'affiche) pour devenir (et le rester) le plus gros succès des sorties de 1984!

Comme pour les autres films, la chute post-vacances est brutale, il passe à 52 624 entrées, mais encore 12ième hebdomadaire. Il aura passé 11 semaines au-dessus des 100 000 entrées. Et il en passera 22 dans le top 30.
Il aura eu 809 660 entrées en 1985, ce qui portera son cumul à 6 121 965 entrées. Il ajoutera encore 44 059 entrées en 1986, cumulant alors 6 166 024 entrées.

Accueil internautes :
AC 6,4 (2000). SC 6,3 (3300). IMDB 6,6 (1000). K NS. FA NS. D NS.
Film peu noté et qu'un peu aimé désormais.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
143 Pas si bête 1947 6 165 419 France

Affiche de Pas si bête
Premier film de Bourvil en tête d'affiche, il est déjà connu pour ses chansons et pour le cabaret, mais très loin d'être une star, encore moins du cinéma, même s'il a été remarqué positivement sur son premier et précédent film où dans un second rôle il interprêtait une de ses chansons (tout comme dans ce film).

Le film va faire rire les Français d'après-guerre, et lancer définitivement la carrière de Bourvil au cinéma dans son personnage créé sur scène. Sa sortie en exclusivité parisienne est très classique (48 139 entrées sur 4 salles, en mars 1947), et il est 28ième meilleur score des exclusivités parisiennes de 1947 (191 031 entrées), mais sur deux ans d'exploitation il est le septième meilleur score parisien avec 903 135 entrées (et au total 1 054 578 entrées) : le film aura eu un grand succès sur ses salles de seconde exclusivité et de quartier.
Et sur la France, c'est encore mieux, avec sur deux ans d'exploitation 4 680 165 entrées, et la troisième place! (ou quatrième place, selon si les deux épisodes du "Bataillon du ciel" ont eu des box offices proches). Dont 3 559 146 entrées en 1947 et la troisième place calendaire, et 1 119 296 entrées sur 1948.

Sept ans plus tard, il aura gagné 728 785 entrées, et fin 1956 "Pas si bête" cumule désormais 5 408 950 entrées, 16ième plus gros succès en 12 ans.
Fin 1958, il cumule 5 474 393 entrées, en fin d'exploitation; mais en 1959 il ressort et sur l'année il gagne 248 498 entrées, cumulant fin 1959 un box office de 5 722 891 spectateurs.

Son exploitation continue sur les années 60, et fin 1969 il a terminé sa carrière avec 6 163 145 spectateurs, troisième des sorties de 1947.

Le personnage joué par Bourvil, Léon Ménard, sera repris dans trois autres films, même type de personnage sans être le même personnage, et toujours dans des scénarios et des réalisations d'André Berthomieu : "Blanc comme neige", sorti seulement 13 mois après "Pas si bête", c'est dire comme le succès de "Pas si bête" a été net dès le début, pour un petite production. Ce film aura du succès aussi, avec 3,666M d'entrées. Puis ce sera "Le coeur sur la main" en juin 1949 (3,658M d'entrées), et en mars 1950 "Le roi Pandore" (où Bourvil interprête "La tactique du gendarme") avec encore 3,625M d'entrées. Bourvil se diversifiera, heureusement tout en gardant du succès.


"Pas si bête" est assez oublié, et pourtant ce film est le cinquième plus gros succès au box office de Bourvil, seulement battu par "Les misérables" (où il n'a pas le premier rôle), "La cuisine au beurre" (où il est en duo avec Fernandel), "Le corniaud" et "La grande vadrouille" (où il est en duo avec De Funès), c'est donc son plus gros succès en solo!

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Film oublié des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
144 Merlin l'enchanteur 1964 6 161 700 USA

Affiche de Merlin l'enchanteur
Le film sort pour Noël, le 16 décembre 1964, un an après sa sortie américaine, où il a été un succès mais moins fort que "Les 101 dalmatiens" (qui avait eu 2,6M d'entrées en première exploitation française en 1961-64). "La belle au bois dormant" avait eu 1,6M d'entrées en première exploitation en 1959-62.
Par contre le thème est assez populaire en France. On peut donc espérer entre deux et trois million d'entrées en première exploitation.

Avec sa première semaine à 100 369 entrées sur 16 salles, le film commence bien. En seconde semaine, de Noël, sur 39 salles il monte bien, à 259 450 entrées. Puis 199 984 entrées sur 37 salles, c'est pas mal, mais avec 559 803 entrées à la fin des vacances, il aura été un succès sans triompher (et 3ième hebdomadaire au mieux). Un peu mieux que "Les 101 dalmatiens" mais avec une diffusion plus large.
Après les vacances, le film est moins diffusé, au point de quitter le top 30 mi janvier. Mais il revient en force pour les vacances de février, et cette fois-ci en tête du classement hebdomadaire, avec 170 708 entrées sur 40 salles (sa plus grosse diffusion) (au coude à coude avec "Tintin et les oranges bleues" qui suit exactement le même parcours depuis Noël). Mais ce ne sera que le temps de cette semaine de vacances, il redisparait du top 30 immédiatement. Un pur film de vacances.
Pour les vacances de Pâques, il revient, sur 36 écrans, mais que 78 971 entrées cette fois-ci, cependant cela lui permet de passer le million. Pour le moment, il suit exactement la carrière des "101 dalmatiens". Mais par la suite et sur le reste de l'année, son box office devient en dessous de ce qu'avait fait "Les 101 dalmatiens", "Merlin l'enchanteur" ne réapparaissant même plus dans le top 30.
A la fin de 1965, il cumule 1 419 411 entrées (760 000 de moins que "Les 101 dalmatiens" tout de même).
A la fin 1966, c'est 1 590 605 entrées, et fin 1967 il atteint 1 686 245 entrées, pour être retiré de l'affiche en 1968 avec 1 701 263 spectateurs pour sa première exploitation, presque 0,9M de moins que "Les 101 dalmatiens", mais de l'ordre de "La belle au bois dormant" et de "La belle et le clochard".
Affiche de Merlin l'enchanteur
Le film est invisible jusqu'en 1976, où il ressort en France le 17 mars pour les vacances. Avec 226 578 entrées, c'est un succès, il est second hebdomadaire derrière "Les dents de la mer" qui cartonne depuis janvier. Avec les vacances, il monte à 266 878 (et reste second derrière un Belmondo, qui lui aussi profite des vacances en seconde semaine, et encore plus que la reprise de "Merlin"). Et c'est encore 183 952 entrées en troisième semaine, une belle reprise donc, surtout comparée à son score de première exploitation.
A la sortie des vacances, il ajoute encore 75 361 entrées, puis se maintient avec encore 102 958 entrées, puis 64 944 entrées, puis il passe sous les 50 000 entrées, mais il continuera à être exploité discrêtement, remontant à l'occasion de vacances, jusqu'à celles de la Toussaint.
Sur 1976, il aura eu 1 318 001 entrées.
Il cumule alors 3 019 264 spectateurs, cela devient un joli succès, sur deux exploitations.
Sur cette seconde exploitation, de 1976 à 1978, il aura ajouté 1 461 520 entrées, pas si loin de son score de première exploitation. Il cumule 3 162 783 spectateurs fin 1978.


Après une période d'invisibilité, il ressort le 21 mars 1984, en grande pompe, puisque dès sa première semaine il réalise déjà 364 800 entrées (hors même les avant-premières), premier hebdomadaire, il n'avait jamais fait autant en une semaine, mais en 1984 les carrières sont plus courtes, il se devait de démarrer haut. Du coup les 3,5M de cumul sont dépassés.
Et avec les vacances, il explose à 464 055 entrées! Même s'il passe second (derrière Belmondo qui sort "Les morfalous", avec un score monstrueux de plus de 1,6M), c'est quand même énorme pour un film qui a déjà 20 ans. La nouveauté animée avec les Schtroumfs fait à peine plus de la moitié de la reprise de "Merlin" pourtant en seconde semaine. "Merlin l'enchanteur" a donc acquis une bonne réputation auprès du grand public.
Et c'est encore 356 673 entrées en troisième semaine, déjà plus de 1,1M d'entrées sur cette reprise, et plus de 4,3M de cumul!
Bien sûr, il chute avec la fin des vacances, mais contrairement aux années 60, il continue à faire des entrées conséquentes sur les jours non scolaires, et c'est encore 159 961 entrées de plus sur sa semaine 4. Et il fera encore trois semaines au-dessus des 65 000 entrées, et il restera dans le top 30 jusque mi-juin. Il y reviendra aux vacances de la Toussaint, puis encore au vacances de Noël!
Au total, sur 1984, il aura attiré 2 099 226 spectateurs, il cumule 5 262 181 entrées.
Il ajoute encore 171 245 entrées en 1985 et 20 427 en 1986, avec les quelques entrées en 1983 il aura cumulé sur cette reprise 2 291 070 spectateurs, c'est son plus gros succès, et très nettement, de ses trois exploitations! Le film est plus un succès des années 80 que des années 60 ou 70.
Il cumule alors 5 453 853 spectateurs. De "succès banal", il est passé à "champion" grâce à cette reprise.
Il est devenu le troisième plus gros succès des sorties de 1964.
Affiche de Merlin l'enchanteur
Mais sa carrière en salle n'est pas finie, car en 1990, le film ressort à nouveau, le 29 mars 1990, et réalise 63 326 entrées, 9ième pour sa première semaine. Puis il monte à 98 156 avec les vacances (8ième), puis à 113 926 (9ième); et alors avec un box office cumulé de 5 730 601 entrées il passe au-dessus de "Bons baisers de Russie" pour devenir second des sorties de 1964, 26 ans après sa sortie.
Il réalise encore une semaine à 75 304 entrées, puis il chute très fortement avec la fin des vacances. Cependant il continuera à être projeté tout le long de l'année, et dépassera les 6M en novembre.
Il réunira 647 776 spectateurs sur 1990, et encore 29 709 sur 1991 et 1247 sur 1992, pour un total de 678 732 spectateurs.
Il cumule alors 6 132 585 spectateurs.

A partir de la fin des années 2000, il sera de nouveau projeté de ci de là, sans réelle reprise mais en réalisant quelques milliers d'entrées de plus certaines années.

Accueil internautes :
AC 8,0 (15 700). SC 7,2 (28 000). IMDB 7,2 (94 000). K 8,0 (21 000). FA 7,1 (26 700). D 8,1 (4644).
Le film est toujours très vu, et très apprécié des internautes partout (les anglosaxons étant les plus sévères par rapport à leurs notes moyennes habituelles, et les internautes Chinois sont les seuls à peu connaitre ce film).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression REGULIERE.
Entre 5000 et 10 000 entrées en cinq ans, et au moins 500 entrées par an.

Il a nettement ralenti avec les années covid.


Titre Année de sortie Entrées Pays
145 La chartreuse de Parme 1948 6 152 480 France

Affiche de La chartreuse de Parme
En septembre 1947 est sorti avec succès "Le diable au corps", qui continue sa carrière lorsque sort le 21 mai 1948 "La chartreuse de Parme", Gérard Philippe commence à plaire au public et à la critique, et "La chartreuse de Parme" confirmera cet engouement naissant.

"La chartreuse de Parme" termine l'année 1948 quatrième de l'année calendaire, avec 2 486 505, ce qui est bien mais pas non plus un triomphe ("La bataille de l'eau lourde", sorti en février, fait près de 4M d'entrées, par exemple). Cependant, 1949 confirme l'intérêt du public pour le film, avec 1 540 951 entrées de plus (23ième de 1949), ce qui porte son cumul à 4 027 456 entrées, un franc succès désormais.
Sur deux ans d'exploitation, il cumule 4 252 478 entrées, et il est le troisième plus gros succès des sorties de 1948, derrière "Clochemerle" et "La bataille de l'eau lourde".

Fin 1956, en près de neuf ans de carrière, "La chartreuse de Parme" cumule désormais 5 058 443 entrées, il a attiré 805 965 spectateurs de plus en 6 ans et demi, et il est devenu le plus gros succès des sorties de 1948! Ainsi que le 24ième plus gros succès depuis fin 1944.
Mais il a quasiment terminé son exploitation, avec 5 079 323 entrées à fin 1959, dont aucune entrée sur 1959. En prévision d'une reprise prochaine?

Seulement voilà, le 25 novembre 1959, Gérard Philippe meure soudainement d'un cancer, il n'a pas encore 37 ans...
Difficile de dire si la mort de l'acteur a eu un impact sur la reprise de "La chartreuse de Parme", quoiqu'il en soit, après deux ans invisible, le film ressort dans deux salles le 22 juin 1960, et réalise un magnifique 20 105 entrées sur la semaine, on croirait un score de nouveauté! Puis c'est encore 19 118 entrées, puis deux semaines plus tard sur 5 salles 21 538 entrées, le film passera tout l'été autour des 20 000 entrées par semaine, et au total en 1960 en moins de 6 mois le film ajoute 365 058 entrées à son box office qui désormais atteint 5 448 557 spectateurs.
Et c'est loin d'être fini car en 1961 c'est 384 050 spectateurs encore, et le box office de "La chartreuse de Parme" est désormais de 5 832 067 entrées.

Fin 1969, le film cumule 6 116 860 entrées, il est alors le 41ième plus gros succès depuis fin 1944, soit en 25 ans, toujours premier des sorties de 1948, ce n'est qu'en 1979 qu'il passera second, devancé par "Bambi", aux reprises à succès.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Film oublié des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.

Que 34 entrées en 5 ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
146 Germinal 1993 6 150 430 France  Belgique

Affiche de Germinal
Enorme production, au budget pharaonique pour l'époque de 165M de francs français, le film se doit d'être un très gros succès.
En 1963, la précédente adaptation du roman de Zola avait réuni 1,214M de spectateurs, il en faudrait nettement plus pour la superproduction de Claude Berri.

En sortant le 29 septembre, les vacances de la Toussaint sont encore loin (le 20 octobre) mais il aura le public scolaire. Il démarre bien, avec 857 661 entrées (872 942 en incluant les avant-premières), mais il va falloir tenir pour monter assez haut au vu du budget énorme, ce n'est pas gagné. Les 3M ne sont même plus certains. Cependant avec seulement 314 salles, la moyenne par écran est bonne.
Heureusement, tout va bien en seconde semaine, avec un résultat splendide correspondant mieux aux attentes des producteurs : 1 062 858 entrées, le film progresse très bien lors de l'élargissement de son parc de salles à 456 écrans, avec encore une moyenne à 2330 entrées par salle! Les 4M devraient être atteint, ouf!
Sans réelle augmentation de son exposition, le film résiste très bien en troisième semaine, avec encore 1 029 389 entrées, toujours premier hebdomadaire.
Et c'est l'arrivée des vacances, et des dinosaures de "Jurassic Park", "Germinal" baisse plus qu'avant les vacances, à 745 710 entrées. Sans doute les semaines passées, les projections scolaires ont aidé à la bonne tenue du film. Il cumule en 4 semaines 3 710 899 spectateurs.
En seconde semaine de vacances, y compris le lundi férié, il continue à baisser classiquement, à 584 588 entrées, et 4 295 487 de cumul.
Après les vacances, alors que tous les films chutent fortement, "Germinal" résiste bien à 420 681 entrées (-28%), ce qui confirme que le film attire un public de sortie scolaire, ainsi qu'un public âgé non dépendant des vacances (contrairement à "Jurassic Park", "Cliffhanger" ou "Les visiteurs", mais même à "Meurtre mystérieux à Manhattan", qui pourtant a essentiellement un public non scolarisé, mais n'a pas de séances scolaires), et également que son bouche à oreille est favorable auprès de ce public.
"Germinal" résiste très bien ensuite, à 384 337 entrées (il dépasse les 5,1M désormais), aidé par le jeudi férié, et encore second hebdomadaire en semaine 7.
Et le film ajoute encore 255 323 entrées à son box office en semaine 8, puis 183 820 entrées, 147 784 spectateurs, et il résiste encore à 122 835 entrées, en semaine 11, encore quatrième hebdomadaire (et devant "Jurassic Park" depuis deux semaines), et ce sera sa dernière semaine au-dessus des 100 000 entrées.
Ensuite il baisse rapidement, ne profitant pas du tout des vacances de Noël, où au contraire il s'effondre (à l'inverse de "Jurassic Park" qui en profite bien, films au public différent), et "Germinal" passe les 6M en semaine 16, mi-janvier 1995. Il passera 18 semaines dans le top 20, ainsi que 20 semaines consécutives dans le top 30, et une 21ième fin février lors de la cérémonie des Césars (où il gagnera deux prix sur douze nominations), et sa carrière est alors quasiment terminée.
Un des très rares films à avoir mieux fonctionné au box office en dehors des vacances scolaires.

Accueil internautes :
AC 6,6 (4342). SC 6,4 (9600). IMDB 7,1 (5000). K NS. FA 6,8 (3500). D NS.
Film encore assez aimé et noté. Inconnu dans les ex-pays communistes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
148 Le père tranquille 1946 6 139 259 France

Affiche du Père tranquille
"Le père tranquille" est un film tourné peu après la fin de la guerre et encore soumis au service cinématographique de l'armée et au Comité de Libération du cinéma français.
Basé sur une histoire vraie, le film plait au public français auquel il donne une bonne image de sa résistance discrète et anonyme au nazisme.

Et cela marche très bien au box office : sorti en octobre, sur 1946 il attire 1 380 418 spectateurs; et sur 1947 c'est 3 562 285 entrées de plus et une seconde place du top calendaire.
Après 24 mois d'exploitation, il cumule 5 419 204 entrées.
Et fin 1956 il a déjà engrangé la presque totalité de ses entrées, et avec 6 015 701 spectateurs, il est le dixième plus gros succès en 12 ans.
Il fait parti de cette courte vague d'énormes succès de l'immédiate après guerre qui glorifie la résistance française face au vainqueur allemand : "Le bataillon du ciel", "Mission spéciale", "La bataille du rail", ... .
Au cours des années 60, il réalisa tout de même encore 122 397 entrées.

Il fut longtemps le second plus gros succès des sorties de 1946, dépassé de peu par "La symphonie pastorale" ("Mission spéciale" a réalisé 6,781M d'entrées mais sur deux films), puis il fut aussi devancé par "Pinocchio" lors de sa reprise de 1976.

Accueil internautes :
AC NS. SC NS. IMDB NS. K NS. FA NS. D NS.
Film oublié des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
147 Harry Potter et le Prince de sang-mélé 2009 6 144 642 Royaume-Uni

Affiche de Harry Potter et le prince de sang-mélé
"Le prince de sang-mélé" est le sixième épisode de la saga "Harry Potter", avant dernier livre, mais il restera encore deux films pour raconter le dernier livre.
Tous les épisodes précédents ont été de vrais triomphes au box office français, au moment de la sortie de cet épisode, les box office des deux premiers épisodes sont nettement les plus élevés, avec le premier à 9,33M d'entrées et le second à 8,79M, puis vient le quatrième à 7,64M, le troisième à 7,08M, ensuite le cinquième baisse à 6,13M, ce qui reste très haut.
Donc un box office de 6M serait déjà très bien, vu la baisse entre le quatrième et le cinquième film; l'histoire devenant de moins en moins pour enfant, le public le plus jeune devient exclu. Et c'est la première fois qu'il se passe autant de temps entre deux épisodes (pile deux ans).

Le film sort le 15 juillet, on peut comparer avec l'épisode précédent, "Harry Potter et l'ordre du Phénix", sorti le 11 juillet 2007.
Avec une première semaine approchant les 2,9M, le film est une fois de plus un triomphe pour Harry Potter et ses amis (et ennemis), c'est alors la neuvième plus grosse première semaine de tous les temps, et le second meilleur départ des six "Harry Potter" après "La coupe de feu", qui pourtant était hors vacances pour son départ et avait Noël à venir pour aider ensuite, donc ses 7,6M semblent trop haut avec ce départ, mais les 6,13M du précédent épisode devraient être dépassés, il a déjà 400 000 entrées d'avance en une semaine!
Mais avec -55% en seconde semaine, le film chute très brutalement! L'épisode précédent n'avait baissé que de 41%, du coup "Le Prince de sang-mélé" est moins haut sur sa seconde semaine, mais reste encore avec 200 000 entrées d'avance en cumul (avec plus de 4,1M en deux semaines).
Si la baisse ralentit en troisième semaine, avec -44% cela reste rapide (de l'ordre de "L'ordre du Phénix"), il fait cependant encore plus de 700 000 entrées et approche les 4,9M de cumul, toujours en avance sur "L'ordre du Phénix".
Puis il baisse de 38%, et dépasse les 5,3M, toujours plus de 100 000 entrées devant "L'ordre du Phénix".
Malheureusement avec -43% la semaine suivante, les baisses ne ralentissent pas, il n'est que très peu devant le cumul de "L'ordre du Phénix" désormais. Et si en semaine 6 il ne baisse que de 26%, ce n'est pas suffisant, "L'ordre du Phénix" ne perdait que 13%. Et la semaine suivante, avec -27% la baisse reste faible, mais ce n'est pas suffisant car c'était la dernière semaine avant la rentrée, et sa dernière chance de faire une belle semaine (alors que "L'ordre du Phénix avait une semaine de vacances devant lui encore). Il cumule un peu plus de 5,9M d'entrées.
Avec la rentrée, il chute de 57%, puis ne se stabilise même pas en perdant encore 41%, en neuvième semaine, et sa dernière semaine dans le top 20. Cependant les 6 millions sont franchis, ce qui est l'essentiel. Mais derrière "L'ordre du Phénix" finalement, malgré un départ nettement au-dessus et une période de sortie comparable. Moins bon bouche à oreille, ou fans qui se précipitent de plus en plus vite sur les films au fur et à mesure? La suite le dira (et ce sera une stabilité avec l'épisode 7, et une remontée avec l'épisode 8).

Fin 2009, il cumule 6,03M d'entrées (CNC). Il est le 131ième plus gros succès depuis fin 1944 (65 ans), troisième de l'année (mais donc il aurait mérité une place de second).
Fin 2010, il passe à 6,05M (CNC).
Fin 2013, le film cumule 6 085 824 entrées, il aura profité des sorties des deux derniers épisodes pour être rediffusé en salle en soirée spéciale lors de chaque nouvelle sortie.
A partir de 2016, il est projeté avec succès de-ci de-là. Il passe devant "Taxi 3" et "Oscar" en 2018, devant "Les feux de la rampe" en 2020, puis devant "Le père tranquille" en 2021.

Accueil internautes :
AC 7,4 (49 000). SC 6,3 (52 000). IMDB 7,6 (501 000). K 7,7 (349 000). FA 6,4 (55 000). D 8,2 (424 000).
Le film est aimé des internautes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression FORTE et REGULIERE.
Entre 20 000 et 50 000 entrées en cinq ans et au moins 1000 entrées par an.

Grâce chaque année à quelques projections ponctuelles à succès, mais surtout en 2018 grâce au succès des marathons "Harry Potter" liés à la reprise de "Harry Potter à l'école des sorciers".


Titre Année de sortie Entrées Pays
149 Les feux de la rampe 1952 6 137 124 USA

Affiche des Feux de la rampe
"Les feux de la rampe" sort le 31 octobre, seulement quelques semaines après sa première londonnienne. Chaplin est une star en France depuis l'époque du muet, ses courts métrages sont rediffusés en salle en version sonorisée sous forme de compilation, "La ruée vers l'or" a été un vrais gros succès de reprise en salle après guerre en version sonorisée, et "Le dictateur" est alors le second plus gros succès des sorties de 1945. Cependant, le dernier film de et avec Chaplin, "Monsieur Verdoux", au personnage éloigné de son Charlot, a été un succès mais un succès plus classique, avec 2,5M d'entrées au moment de la sortie des "Feux de la rampe".

Je n'ai pas le détail précis de ses deux premiers mois d'exploitation, cependant il sortit en exclusivité parisienne sur quatre très grosses salles, et son exclusivité parisienne se termina avec 478 552 entrées, soit le second plus gros succès des exclusivités parisiennes de 1952!
Sur 1953 il réalise 3 556 158 entrées en France (sixième de l'année calendaire), puis en 1954 c'est encore 1 288 257 spectateurs de plus (37ième de l'année calendaire), et sur deux ans (donc à fin octobre 1954) il cumulait 5 132 259 entrées (donc autour de 0,5M d'entrées pour ses deux premiers mois d'exploitation).
Ca en fait le troisième plus gros succès des sorties de 1952 après deux ans d'exploitation, et déjà un triomphe, qui dépasse même le score du "Dictateur" pourtant exploité depuis 9 ans.

Fin 1956, "Les feux de la rampe" cumule 5 604 647 entrées, 14ième plus gros succès sur une période de 12 ans, il méritait la place de premier annuel à ce moment-là (alors qu'il n'est que troisième). Sa première exploitation est alors terminée et il n'est plus projeté les années suivantes.

Fin 1969, le film a ajouté 475 113 entrées à son box office au cours des années 60, ce qui en soi est bien, mais inférieur aux reprises de bien des champions. Avec 6 079 760 entrées, il est passé 42ième plus gros succès depuis fin 1944, sur 25 ans donc, "Le dictateur" a plus été vu sur la période et est passé au-dessus de lui. De même pour "Invanhoé" et "Fanfan La Tulipe", et il est maintenant cinquième des films sortis en 1952, une superbe année en terme de champions.

Fin 2000 il cumule déjà 6,13M d'entrées, contrairement au "Dictateur" il n'ajouta que quelques milliers d'entrées au cours du XXIième siècle.

Accueil internautes :
AC 8,4 (2600). SC 7,9 (2600). IMDB 8,1 (19 000). K 8,1 (6224). FA 8,3 (13 300). D 8,9 (6300).
Film adoré et encore connu (mais un peu moins vu des internautes francophones, malgré son triomphe en France).


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.

Peu projetté depuis trois ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
150 Oscar 1967 6 123 091 France

Affiche de Oscar
A la sortie d'Oscar, le 11 octobre 1967, De Funès est déjà une super star, "La grande vadrouille" dépasse déjà les 11,3M d'entrées, et toujours à l'affiche, mais également "Le gendarme de Saint-Tropez" et ses déjà plus de 6M, "Fantomas" et 3,9M, "Le corniaud" avec 8,4M, "Le gendarme à New-York" avec 4,3M, "Fantomas se déchaine" avec 3,6M, "Le grand restaurant" approche des 3M et toujours à l'affiche, et "Fantomas contre scotland Yard" sorti en début 1967 et déjà 2,2M, tout cela en seulement trois ans!
Bien sûr, "Oscar" est attendu pour être un gros succès, minimum 2M d'entrées sur sa première année. De plus c'est l'adaptation d'une pièce de théâtre à succès (jouée par De Funès avant son ère de gloire au cinéma), l'histoire est rodée, les 3M en un an ne paraissent pas exagérés.

Comme souvent avec De Funès, son exclusivité commence avec un succès classique, ne laissant pas présager la suite, avec 58 678 entrées sur 6 salles (et 76 136 avec les avant-premières). Sa seconde semaine est du même ordre. En troisième semaine, il passe à 26 salles, et c'est 218 221 entrées, premier hebdomadaire, tout va bien, comme prévu le film est désiré.
Avec la Toussaint, le film passe à 51 salles, et monte à 487 614 entrées, le succès est en marche.
Pour le 11 novembre, il reste en tête, avec 372 130 entrées sur 54 salles, les 1,2M sont déjà dépassés!
En sixième semaine, il reste en tête, avec encore 276 400 entrées, puis 275 561 entrées, et 234 659 entrées, aux portes des 2M. Le film est toujours premier hebdomadaire et parait indéboulonnable, mais attention, cette semaine-là c'est la sortie des "Grandes vacances", déjà un nouveau De Funès!
On est début décembre, "Oscar" est toujours en tête pour la septième et dernière fois, et il ajoute 149 465 entrées.
La semaine suivante, arrivée des "Grandes vacances" dans plus de villes, qui naturellement prend la tête du box office hebdomadaire, mais avec 129 411 entrées, "Oscar" continue sa belle carrière. Pour Noël, même s'il passe en quatrième place, il réunit encore 180 822 spectateurs, puis sur 5 jours encore 159 470 personnes, grace à quoi il finit l'année avec 2 617 474 entrées.
"Oscar" est le quatrième plus gros succès de l'année calendaire 67, et deux autres films avec De Funès sont dans le top 5, dont "La grande vadrouille" premier! Et "Les grandes vacances" est déjà 11ième! Et il place deux autres films dans le top 50... 1967, l'année De Funès!
Affiche de Oscar
"Oscar" continue bien sûr sa carrière en 1968, il passe les 3M avant la fin de janvier, de nouveau second de la semaine derrière "Les grandes vacances".
Il remonte même au-dessus des 100 000 entrées trois fois en février, 14 semaines qu'il dépasse cette barre.
Les 3,5M sont passés début mars.
"Oscar" repasse même les 100 000 en mars, pour la quinzième fois. Mais la semaine suivante sort "Le petit baigneur", et trois films de Louis De Funès sont dans le top 10 hebdomadaire, et pour plusieurs semaines, parfois même dans le top 6!
"Oscar" finit par décrocher en avril, mais il passe les 4M. Le film fait donc à cette date déjà partie du haut du panier du box-office de Louis De Funès.
Il ne quitte le top 30 que début juin, huit mois consécutifs dans le top 30, encore une magnifique performance pour De Funès, malgré ses deux autres films (aussi à succès) sortis pendant cette période.
Sur 1968, "Oscar" réalise encore 2 187 904 entrées, septième de l'année calendaire, et il cumule déjà 4 805 378 entrées.

En 1969, il attire encore 215 728 spectateurs, franchissant les 5M d'entrées..
Et sur des années, il va continuer à être exploité, étant diffusé et rediffusé en salle, tout comme il le sera plus tard à la télévision :
- 62 823 en 1970.
- 106 800 en 1971.
- 226 807 en 1972 (pas de nouveau film avec De Funès cette année-là).
- 134 800 en 1973.
- 79 433 en 1974.
- 137 205 en 1975.
- 59 087 en 1976.
- 251 135 avec une belle reprise en 1977, qui lui permet de passer les 6M.
- 33 836 en 1978, où c'est (quasiment) fini en salle avec la première diffusion à la télévision.

A l'étranger aussi, il eut du succès, avec 27,2M d'entrées en URSS! Mais aussi 3,8M d'entrées en Italie, ou encore (chiffre sous réserve) 1,4M en RFA.


L'un des 100 films les plus diffusés à la télévision française, avec 30 télédiffusions à fin 2020 (dont 20 de 2011 à 2020, grâce à la TNT).

Accueil internautes :
AC 7,6 (7400). SC 6,7 (9400). IMDB 7,5 (6000). K 8,1 (13 700). FA 6,8 (779). D NS.
Le film est encore connu, notamment en Russie, et il est toujours très aimé, nettement plus que certains autres films de De Funès.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
151 Taxi 3 2003 6 108 669 France

Affiche de Taxi 3
Après le méga carton de "Taxi 2" en 2000 avec 10,3M d'entrées qui avait battu le record du meilleur démarrage avec 3,5M d'entrées en une semaine, et le succès surprise de bouche à oreille de "Taxi" en 1998 (presque 6,5M d'entrées, sans jamais avoir atteint 800 000 entrées hebdomadaire), "Taxi 3" est bien sûr très attendu. On s'attend bien sûr à une carrière de suite comme pour "Taxi 2" : fort démarrage et durée de vie courte.

Ci-dessous ce sont les chiffres du distributeur, assez gonflés, donc à prendre comme un maximum.
"Taxi 3" sort le 29 janvier, pour profiter des vacances de février. Comme attendu, son démarrage est énorme, avec 2,251M d'entrées, certes loin du record de "Taxi 2", mais cela reste énorme. "Taxi" avait mis 4 semaines pour faire ce cumul!
Malgré les vacances commençant le 8 février pour une zone, le film baisse de 42%, mais cela reste un score à 1,312M d'entrées, et déjà un cumul de 3,564M. Mais il est clair que "Taxi 3" finira loin de "Taxi 2" qui avait mis une seule semaine à faire ce résultat. Par contre dépasser "Taxi" reste possible, avec de plus en plus de vacanciers dans les semaines qui viennent, et déjà plus de la moiié du score de "Taxi".
La semaine suivante, la baisse reste modérée, -27%, 0,952M d'entrées, et les 4,5M dépassés.
Et alors que les vacances battent leur plein, -21%, et 0,743M de plus, 5,26M de cumul. Le film est clairement un très gros succès, mais à ne pas comparer avec "Taxi 2".
Il baisse logiquement en semaine 5, avec les vacances qui se terminent dans une zone, avec -33% et encore 500 000 entrées.
C'est plus difficile la semaine suivante, avec -50%, avec de moins en moins de jours et de zone de vacances, mais les 6M sont franchis.
Il passera une septième et dernière semaine au dessus des 100 000. Sa carrière aura été courte, mais le cumul est bien là, malgré les critiques et la mode anti-taxi depuis le second film, assez étonnant que le public dise ne pas aimer la série "Taxi" mais fasse quand meme un triomphe au troisième - le décalage entre les internautes et le public est parfois marqué.
"Taxi 3" est troisième de l'année, derrière "Le monde de Némo" et "Le retour du roi", mais devant les deux suites de "Matrix", "Pirates des caraibes", "Terminator 3", "X-men 2", etc.
Fin 2003, il est 113ième plus gros succès depuis 58 ans, donc en moyenne il est second annuel sur la période.

Hors de France, il a eu 1,26M de spectateurs en Russie (alors que seuls 9 films français ont atteint le million en Russie de 2000 à 2013), près de 600 000 entrées au Japon, 370 273 entrées en Hongrie, 351 062 en Belgique, plus de 130 000 à Taiwan, etc. Au total, plus de 3,4M de spectateurs l'ont vu hors de France rien qu'au premier semestre 2003.


Accueil internautes :
AC 2,8 (25 400). SC 3,1 (24 500). IMDB 5,8 (41 000). K 7,1 (114 000). FA 4,7 (5763). D 7,3 (35 000).
Le film est détesté chez les francophones, et pas ou peu aimé ailleurs, sauf les Russes qui aiment bien. Il est partout moins aimé que les précédents.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
152 Harry Potter et les reliques de la mort - Première partie 2010 6 106 997 Royaume-Uni

Affiche de Harry Potter et les reliques de la mort - première partie
Dernier livre mais avant-dernier film de la saga de Harry Potter au cinéma, ce dernier livre étant adapté en deux films, peut-être une bonne idée, car le précédent livre avait dû être très résumé pour tenir en un seul film. Les deux films précédents ont baissé au box office, tout en restant à des niveaux de grand champion, tous les deux sont un peu au-dessus des 6M au moment de la sortie de cet épisode, les 6M d'entrées paraissent déjà un bel objectif.

En sortant le 24 novembre, il devrait profiter un peu de Noël, mais depuis trois films, les carrières sont très courtes, en deux mois, et le niveau du départ sera très important.
Avec 2,5M d'entrées en première semaine, il réalise la 17ième meilleure semaine de tous les temps de l'époque. Mais s'il est difficile de comparer avec les deux films précédents sorti en été, on peut comparer avec "La coupe de feu" sorti fin novembre 2005, et celui-ci réalisait plus de 3M d'entrées, le septième épisode devrait donc réaliser assez nettement moins que les 7,66M de "la coupe de feu" (qui est le troisième plus gros succès de la saga), ce qui laisse quand même une marge pour les 6M.
Il chute fortement, de 53%, assez classique, "La coupe de feu" avait aussi perdu 50%, mais cette chute n'aidera pas à monter plus haut que les 6M.
Et c'est encore une forte baisse de 47%, il passe second de la semaine, cependant les 4,3M sont dépassés.
Avec le début des vacances, la baisse n'est que de 28%, puis ensuite il reste stable à +1%, puis la semaine de fin de vacances à -27%, il quitte les vacances avec un magnifique 5,6M d'entrées!
Bien sûr les chutes post-vacances sont sévères, et en deux mois sa carrière est presque terminée et il quitte le top 20.

Il aura eu une carrière classique comme les trois précédents films de la saga, il chute vite, et pour la première fois dans cette saga les 6M symboliques ne sont pas atteint.
Cependant, lors de la sortie de la seconde partie des "Reliques de la mort", il ajoute 60 000 entrées à son cumul. Grâce à quoi, il termine 2011 avec 6,04M d'entrées, et bien qu'il soit le dernier au box office de la saga, il est premier des films sortis en 2010, c'est dire le niveau hors norme de cette série de huit films!

Fin 2013, le film cumule 6 042 589 entrées.
Il franchit les 6,1M en 2021.

Accueil internautes :
AC 8,0 (46 500). SC 6,6 (54 000). IMDB 7,7 (504 000). K 7,8 (352 000). FA 6,6 (65 700). D 8,4 (446 000).
Le film est aimé ou beaucoup aimé, un peu plus que les deux précédents.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression EXCEPTIONNELLE.
Entre 50 000 et 100 000 entrées en cinq ans.

En 2018, grâce à la reprise de "Harry Potter à l'école des sorciers", qui engendre des marathons "Harry Potter" un peu partout en France, avec succès, le film engrange 36 385 entrées.
En 2020, avec la réouverture post-confinement, le film gagne encore 8183 entrées, alors que le film est multidiffusé avec succès à la télévision, et qu'il a vendu des centaines de milliers de DVD-blue ray.


Titre Année de sortie Entrées Pays
153 Star Wars : épisode 9, l'ascension de Skywalker 2019 6 063 436 USA

Affiche de Star Wars : épisode 9, l'ascension de Skywalker
Le troisième épisode des deux premières trilogies avait eu plus de succès que le second épisode. Sans comparer avec la trilogie datant de 40 ans et qui a eu de multiples reprises, on peut comparer avec celle de 15 ans plus tôt : 7,15M (hors reprise), puis 5,61M (-21%) et 7,2M (+28%); et pour cette trilogie : 10,34M puis 7,09M (-31%). La baisse est plus marquée, mais logique vu le niveau incroyable atteint par "Le réveil de la Force", si "L'ascension de Skywalker" remonte autant que "La revanche des Sith", il pourrait dépasser les 9M, chiffre très rare! En tout cas, les 8M sont espérés, et effet fin de trilogie un minimum de 7M est attendu, même si "Les derniers Jedi" n'a pas plu à tous.

Le film sort le 18 décembre avec les vacances qui commencent sur la seconde partie de la semaine. Son premier jour, tout en étant très fort, est inférieur aux deux précédents films, ainsi qu'aux trois films de la prélogie. Cependant avec l'aide des deux jours de vacances, il est le quatrième meilleur démarrage de la saga (derrière les 3 précédents films), tout proche des "Derniers Jedi", mais celui-ci était sorti plus tôt, et n'avait pas encore de vacances. Bref, ça s'annonce très haut, mais moins qu'espéré. Il faut préciser que l'attente était très haute, car avec 2,4M c'est tout de même le 29ième meilleur démarrage de tous les temps, avec seulement deux jours de vacances!
En seconde semaine, avec les vacances complètes, il ne perd que 23%, du coup il cumule déjà près de 4,3M d'entrées!
Et en troisième semaine, avec encore les vacances jusqu'au dimanche, il perd tout de même 50%, ce qui douche un peu les espoirs de score nettement au-dessus du second épisode.
Avec la fin des vacances, c'est encore -64%, même s'il est encore premier, il ne fait plus qu'un peu plus de 300 000 entrées, mais avec un cumul dépassant 5,5M d'entrées, le boulot est déjà fait, c'est encore une fois un gigantesque succès.
Il continuera à chuter très vite, ne restant que trois semaines de plus dans le top 20.

Son démarrage fut foudroyant, et il fut le gagnant des vacances de Noël, mais ses baisses ont été très fortes, et on ne peut pas accuser la pandémie à venir (les autres films se sont maintenus normalement, et quand le virus est arrivé en Europe, le film n'était déjà plus à l'affiche), ni la concurrence qui était faible en début 2020.
Il est le sixième plus gros succès au box-office de tous les films de l'univers Star Wars.

Accueil internautes :
AC 6,2 (23 500). SC 5,2 (26 000). IMDB 6,5 (407 000). K 6,0 (120 000). FA 5,7 (29 000). D 6,3 (88 000).
Le film a déçu une partie du public, il est peu aimé des internautes, il est globalement le moins bien noté des trois trilogies Star Wars.




Titre Année de sortie Entrées Pays
154 Terminator 2 - Le jugement dernier 1991 6 008 031 USA

Affiche de Terminator 2, le jugement dernier
Schwarzenegger est désormais une star chez les fans d'action, en concurrence avec Stallone, jouant désormais dans des superproductions ("Total Recall" en 1990); depuis "Conan le Barbare" qui l'a fait connaitre en 1982, il a joué en tête d'affiche dans 11 films, dont 9 ont passé le million d'entrées, mais son plus gros succès reste "Terminator" en 1985 (qui était pourtant une petite production niveau budget) avec un peu plus de 3M d'entrées.
Entre temps James Cameron a prouvé qu'il savait gérer un très gros budget et Schwarzenegger est devenu une valeur sure du box office, et surtout "Terminator" a eu une carrière vidéo exceptionnellement bonne. Un budget monstre de 102M$ (le record en dollars courants à l'époque!) est alloué pour la suite de "Terminator" (qui lui n'avait coûté que 6,4M$), dont plus de la moitié pour les effets spéciaux (qui étaient novateurs et ont participé à faire entrer ceux-ci dans l'ère du numérique).
"Terminator 2" sort le 16 otobre en France, l'attente est très forte en France (où "Terminator" avait eu proportionnellement plus de sucès en salle qu'aux USA), d'autant que le film est sorti depuis le 3 juillet aux USA, avec un immense succès au box office bien supérieur au premier, et d'excellentes critiques. Il devrait être le grand gagnant lors des vacances de la Toussaint.

Sa première semaine est exceptionnelle, avec 1 688 616 entrées il fait déjà plus de la moitié de la totalité du premier film! Alors même qu'il y a les vacances à venir... Et en seconde semaine, avec l'aide des vacances (et un bon bouche à oreille auprès du public fan du genre), le film ne baisse que peu, avec encore 1 448 401 spectateurs, et "Terminator 2" dépasse déjà "Terminator"!
En troisième semaine, c'est encore 946 626 entrées, il cumule 4 084 952 entrées à la sortie des vacances.
La semaine suivante, avec le lundi 11 novembre férié, il ajoute 513 992 spectateurs. On sent que malgré le bon bouche à oreille, le réservoir de spectateurs pour ce type de film n'est pas extensible autant qu'un film tout public (il est interdit aux moins de 12 ans).
Affiche de Terminator 2, le jugement dernier 3D

Affiche pour des projections de la conversion en 3D de "Terminator 2".

Il passe une cinquième semaine en tête, avec 296 789 entrées, baissant maintenant classiquement.
Et, honte suprême, il passe second, derrière "Croc-Blanc" sorti le même jour que lui et très en dessous de lui, mais qui se maintient mieux (même si en cumul "Croc-Blanc" ne fait même pas la moitié du cumul de "Terminator 2"). Cependant, en ajoutant 205 170 spectateurs, il franchit les 5,1M, battant "Robin des bois, prince des voleurs" pour devenir second plus gros succès de 1991 (ce qu'il restera).
Puis il passe quatrième, avec 152 870 entrées de plus, et la baisse continue à 106 047 entrées (cumulant 5 359 820 spectateurs), il aura eu 8 semaines au-dessus des 100 000 entrées.
Il profite un peu des vacances de Noël sans réussir à remonter haut. Il apparaitra 19 semaines dans le top 30.

Après un an il cumule 5 979 386 entrées.
Il continuera à être projeté en séances spéciales les années suivantes, même après ses passages à la télévision, pour quelques centaines d'entrées chaque année, ajoutant en 14 ans 14 873 entrées. Résultat, 15 ans après sa sortie, fin 2016 il cumule 5 994 259 entrées.

En 2017, le film ressort discrêtement en 3D (la mode des conversions 3D est passée), pour des séances spéciales, et il ajoute cette année-là 11 620 entrées de plus, ce qui lui permet de franchir les 6M d'entrées 26 ans après sa sortie.

En 2003 sort "Terminator 3", qui fut un beau succès, mais plus classique, à 3,17M d'entrées, ce n'est plus un évènement comme en 1991, ni côté histoire ni côté effets spéciaux, mais ça reste un succès.
En 2008-2009, "Terminator" devient une série télévisée.
Et en 2009 "Terminator Renaissance" sort en salle, et malgré son énorme budget de 200M$, il n'attire que 1,55M de spectateurs en France, niveau de succès bien plus classique.
Mais ce n'est pas fini, puisqu'en 2015 c'est la sortie de "Terminator Genisys", qui réunit encore 1,43M de spectateurs en France.
Puis en 2019, c'est "Terminator : Dark Fate", qui n'atteint pas le million d'entrées, malgré son budget cette fois encore monstrueux...


Accueil internautes :
AC 8,3 (43 000). SC 7,7 (41 000). IMDB 8,5 (1 038 000). K 8,3 (370 000). FA 7,5 (126 500). D 8,8 (298 000).
Film adoré partout, et un des films du début des années 90 avec le plus de notes.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression DISCRETE mais CONTINUE.
Entre 2000 et 5000 entrées en cinq ans, avec au minimum 200 entrées par an.




Soixante-quinze films entre 5 200 000 et 6 000 000 de spectateurs en France



Titre Année de sortie Entrées Pays
155 Midnight Express 1978 5 974 957 Royaume-Uni

Affiche de Midnight express
Le film sort en France le 13 septembre 1978, après sa présentation houleuse à Cannes en mai (le film est applaudi ou traité de raciste et violent, et il entrainera des difficultés diplomatiques avec la Turquie, qui interdira le film pendant 15 ans).
Au moment de sa sortie, il est interdit aux moins de 18 ans (qui deviendra aux moins de 16 ans lors du changement de la règlementation).

Le film commence tranquillement sa carrière, avec 55 413 entrées en première semaine, neuvième hebdomadaire. Sa seconde semaine, sa diffusion s'élargie et il monte à 122 521 entrées, 3ième; puis il reste parfaitement stable à 122 820 entrées. La curiosité est là. Il reste une quatrième semaine au-dessus des 100 000 entrées, un joli succès, il peut atteindre le million sur la durée.
Les trois semaines suivantes, il baisse classiquement, réalisant 59 870 entrées et cumulant 634 592 entrées. Il peut toujours atteindre le million sur la durée, avec son interdiction aux moins de 18 ans le film ne sera pas diffusé à la télévision.
La semaine précédent les vacances de Noël, trois mois après sa sortie, il réalise encore 22 745 entrées, et cumule 930 786 entrées, le million sera bien franchit, et c'est sa dernière semaine consécutive dans le top 30. Un joli succès.
Au total sur 1978, il aura eu 951 801 spectateurs, 37ième de l'année calendaire, pas mal du tout, le scandale lié au film a bien aidé sur ses premières semaines, puis il a eu une carrière classique.

Seulement, le film va continuer à être projeté, repris régulièrement par les cinémas, revenant même de temps en temps dans le top 30, et sans jamais atteindre 20 000 entrées hebdomadaire, il va encore faire sur l'année 1979 un joli score de 573 822 entrées, 61ième sur l'année calendaire, son cumul est maintenant de 1 525 623 entrées. Il est 20ième des films sortis en 1978. Les deux millions sont possibles dans deux ou trois ans.
Affiche du disque de Midnight express

Pochette d'un disque de la musique du film "Midnight express".

La musique du film, qui gagna l'Oscar en 1979, est un gros succès commercial, et le thème "The chase" est souvent diffusé, aidant aussi le film à rester en mémoire.

En 1980, le film continue exceptionnellement bien son exploitation, et de la même manière qu'en 1979, avec un maximum de 21 629 entrées hebdomadaire, il réussit à rester parfaitement stable et à ajouter 576 136 entrées (67ième sur l'année calendaire), passant début novembre les 2M, et cumulant 2 101 759 entrées fin 1980. Il est maintenant le 14ième plus gros succès des films sortis en 1978 (qui sont pour la plupart eux aussi encore en cours d'exploitation ou qui vont avoir des reprises).
Le film semble parti pour devenir un classique des rediffusions, tout comme quelques autres films interdits aux moins de 18 ans ("L'exorciste", "Les valseuses", "Emmanuelle", etc) qui ne passeront pas à la télévision (du moins le croyait-on à l'époque), ne pouvant être vu qu'en salle; c'était avant l'arrivée massive du magnétoscope dans les foyers.
Affiche du disque de Midnight express

Pochette d'un disque de la musique du film "Midnight express", musique qui gagna l'Oscar.

En 1981, il ressort le 4 novembre. Mais sur les 10 premiers mois de l'année 1981 il était encore projeté, réalisant 253 229 entrées (sans apparaitre dans le top 30) ce qui fait une petite moyenne de 5800 entrées par semaine, mais sur la distance ça finit par faire du monde.
Et sur les 8 dernières semaines de l'année il est dans le fond du top 30, avec chaque semaine entre 20 et 35 000 spectateurs de plus, ajoutant 175 563 entrées à son box-office. Sur 1981 au total "Midnight express" ajoute donc 428 792 entrées, 97ième de l'année, cumulant maintenant 2 530 551 entrées. Petit à petit son succès devient plus marquant, fin 1981 il est maintenant le dixième plus gros succès des films sortis en 1978.
Pour mieux comprendre le succès sur la longueur de "Midnight express", "Rencontres du troisième type" (sorti la même année en France que "Midnight express") avec plus de 3M d'entrées sa première année, et qui est ressorti en "Edition spéciale" début mars 1981 en grande pompe (plus de 100 000 entrées en première semaine de reprise), réalise sur 1981 moins d'entrées que "Midnight express" (et ces deux films réalisant plus de deux fois plus que la troisième meilleure reprise en 1981 des films de 1978).
Et c'est loin, très loin, d'être fini!

Car le succès de sa reprise va se poursuivre en janvier 1982, où à la fin du mois il réalise même une semaine à 52 308 entrées, il cumule alors 2,7M.
Et jusque début avril 1982 il reste au-dessus des 30 000 entrées hebdomadaires! Il dépasse alors les 3M au box office.
Et il reste chaque semaine au-dessus des 20 000 entrées jusque mi-juin! Cela fait 7 mois et demi que le film est chaque semaine au-dessus de cette barre! Essentiellement grâce aux séances du soir, où le film est un devenu classique des films "interdits aux moins de 18 ans à voir dans sa vie". Il cumule maintenant plus de 3,3M d'entrées.
Il passe les 3,5M début août, en réapparaissant encore de temps en temps dans le fond du top 30, tournant entre les 15 et les 25 000 entrées hebdomadaires, baissant très lentement.
Les 3,7M sont passés fin octobre.
Fin 1982, il aura réalisé sur l'année un score monstrueux de 1 259 175 entrées (avec une seule semaine au-dessus de 50 000!), soit depuis sa reprise en novembre 1981 un magnifique score de 1 434 738 spectateurs en 14 mois, soit à peu près le même score que lors des 14 premiers mois de sa sortie initiale!
Son box office est alors de 3 789 726 entrées. Il est maintenant quatrième plus gros succès des sorties de 1978!
Affiche du disque de Midnight express

Pochette d'un disque de la musique du film "Midnight express".

Le titre "The chase" de la bande originale est devenu un classique et continue à être diffusé et vendu. Lors des décennies suivantes de nombreuses variations seront faites sur ce morceau.

En 1983, sans reprise officielle, il n'atteint pas 22 000 entrées hebdomadaire, et pourtant, avec une régularité d'horloge suisse, il engrange encore et encore des spectateurs, et sur l'année ce seront encore 597 460 personnes qui auront goûté les joies de la chaude camaraderie carcérale, soit en moyenne 11 500 entrées hebdomadaires.
Son cumul est maintenant de 4 387 186 entrées. En dépassant "La fièvre du samedi soir", il passe troisième plus gros succès des sorties de 1978.

Sa carrière devrait logiquement se calmer, mais elle ne le fait que lentement, de nouveau le film ne monte pas à plus de 24 000 entrées hebdomadaires, mais est tout de même dans le fond du top 30 presque tout l'été lors du creux de programmation, ce qui fait que sur l'année 1984 il ajoute encore 448 117 entrées à son box office qui atteint maintenant 4 835 303 spectateurs, avec encore une moyenne de 8600 spectateurs par semaine sur l'année.
Il passe de peu devant "La cage aux folles" pour devenir second des sorties de 1978!

Et en 1985, bis repetita, il baisse lentement, il fait sa meilleure semaine en août (22 516 entrées), et il cumule sur l'année 400 135 entrées (7700 entrées de moyenne hebdomadaire). Son cumul est maintenant de 5 235 438 entrées. "La cage aux folles" repasse un peu devant lui, grâce à une belle reprise de 0,6M d'entrées en 1985, "Midnight express" redevient donc troisième des sorties de 1978.

En 1986, il fléchit de manière plus marquée, il faut dire que de nouveaux moyens de voir les films sont possibles, le magnétoscope et les vidéos clubs sont là. Mais avec 236 037 entrées, il repasse définitivement devant "La cage aux folles" (qui ajoute 16 265 entrées cette année-là) avec un box-office de 5 471 475 entrées, et il passe aussi devant "Grease", et il est maintenant le plus gros succès des sorties de 1978, après 9 ans de carrière non stop!

Et en 1987, il est parfaitement stable, le film attire toujours les curieux, avec encore 232 475 spectateurs de plus (quand "Grease" en a 156 et "La cage aux folles" 3131, des scores plus logiques que celui de "Midnight express"), et un cumul de 5 703 950 spectateurs.

Les 6M semblent à portée mais le film ralentit en 1988, cependant avec encore 113 204 spectateurs le film n'est pas oublié ("Grease" n'a pas été projeté cette année-là et "La cage aux folles" n'a eu que 98 entrées), et il cumule 5 817 154 entrées.

Et de nouveau il baisse peu, avec 96 925 entrées en 1989, sa douzième année de présence non-stop en salle. Il cumule 5 914 079 entrées, le symbolique 6M parait gagné d'ici à deux ans.
Cependant, en 1990, il réalise moitié moins avec 49 551 entrées (5 963 360 de cumul). Et il termine sa carrière avec encore des projections les années suivantes, mais à un niveau bien moindre, qui ne lui permettront pas d'atteindre les 6M finalement.
Affiche de Mad Max

Affiche du premier "Mad Max".

Il faut dire que finalement ce "film qu'on ne verra jamais à la télévision" finit lui aussi par être diffusé à la télévision (tout comme "L'exorciste" ou "Emmanuelle", par exemple), la seconde fin d'une époque (la première fin avait été l'arrivée du magnétoscope grand public et des vidéos club, et plus tard les diffusions (pirates puis légales) via internet seront le troisième changement d'époque). Mais il peut être intéressant de comparer avec "Mad Max" sorti en 1982 après 2 ans d'interdiction (classé X en 1980 et non sorti du coup malgré son prix à Avoriaz en janvier 1980, en 1982 sa classification fut ramené à une interdiction aux moins de 18 ans qui permit au distributeur de sortir le film), qui après une légèrement plus grosse première année d'exploitation (1,589M d'entrées) que "Midnight express" (1,344M), puis une bonne seconde année à 0,786M, n'aura fait que peu d'entrées en dehors d'une reprise en 1986 à presque 0,1M entrées, alors que "Midnight express", pourtant de 4 ans plus ancien, réalisait de 1984 à 1989 beaucoup plus d'entrées que "Mad Max" chaque année, il n'y a donc pas eu autant l'impact vidéo-club contrairement à "Mad Max" (qui a été un succès de vidéo club, mais a eu une carrière en salle finalement classique dans le temps malgré lui aussi un statut de "film qui ne pourra jamais être diffusé à la télévision", avec un gros succès tout de même de 2 567 269 entrées à fin 2015, dont plus de 10 000 entrées en 2015 lors de la sortie de "Fury road"), et "Midnight express" mérite donc bien son statut de champion rare et à la carrière exceptionnelle de durée.

Accueil internautes :
AC 8,6 (21 400). SC 7,6 (20 000). IMDB 7,6 (77 000). K 7,8 (15 900). FA 7,7 (28 900). D 7,7 (2652).
Adoré sur les sites francophones et hispanophones, beaucoup aimé sur les sites anglophone et russophone, mais peu aimé en Chine.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LENTE et IRREGULIERE.
Entre 500 et 2000 entrées en cinq ans et parfois moins de 100 entrées par an.


Titre Année de sortie Entrées Pays
156 Les Dieux sont tombés sur la tête 1983 5 950 116 Afrique du Sud France

Affiche des Dieux sont tombés sur la tête
« Les dieux sont tombés sur la tête » gagna le grand prix au festival du film d’humour de Chamrousse, peu avant sa sortie en France (le 19 janvier 1983), mais ce festival n’avait jusqu’à présent eu aucune influence notable sur le box office de ses gagnants. De plus c’est une production d’un pays n’ayant pas d’attrait au box office habituellement, ayant même une image négative (époque de l’apartheid et de son boycott– on présenta le film comme une production du Botswana pour éviter cela, le film y ayant été en partie tourné, bien qu’il soit une pure production sud-africaine). Le film est sorti depuis septembre 1980 en Afrique du sud, il y a plus de deux ans. Il ne sortira qu’en septembre 1983 en Allemagne (où il dépassera le million d’entrées), qu’en octobre 1984 aux USA (où il sera un beau succès), etc , en janvier 1983 il n’est aucunement un phénomène du box office à travers le monde.
L’attente au niveau du box-office en France pour ce film est très faible.

Avec une première semaine en France à 94 151 entrées, dixième de la semaine, son démarrage est très bon, pour un « petit film ». Bien sûr c’est 7 fois moins que le premier de la semaine, mais pour ce type de production c’est un départ réussi.
En seconde semaine, il monte à 127 492 entrées, huitième. Puis 198 480 entrées, grâce à l’entrée en vacances d’une des trois zones académiques, et toujours huitième. Il cumule déjà plus que ce qu’on pouvait espérer avant sa sortie.
Le bouche à oreille est excellent, et en seconde semaine de vacances, il explose à 275 676 entrées, second de la semaine!
Le « petit film » passe dans la cours des grands, bien soutenu par son distributeur (20th Century-Fox), et en troisième semaine de vacances il monte encore à 301 955 entrées, encore second ! Il fleurte maintenant avec le million, à 997 754 entrées.
Et alors qu’il n’y a plus qu’une seule zone encore en vacances, le film continue encore de monter avec 347 349 entrées ! Depuis 6 semaines qu’il est sorti, il n’a fait que progresser au box-office, autant dire que sa carrière ne fait que commencer !
Et la semaine suivante, la concurrence est très forte, avec 3 films sortant au-dessus des 450 000 entrées, mais « Les dieux sont tombés sur la tête » résiste avec 250 604 entrées, malgré la fin des vacances, passant les 1,5M de cumul. Il est cinquième de la semaine.
Et de nouveau le film progresse, à 258 904 entrées, passant quatrième. Puis à 270 333 entrées, remontant troisième, en neuvième semaine! Et les 2M sont largement dépassés.
En dixième semaine, toujours troisième malgré la sortie de « Banzai » avec Coluche au-dessus des 0,8M, il se maintient bien à 224 639 entrées. De semaine en semaine, il passe devant les films sortis au-dessus de lui, y compris des comédies avec des acteurs populaires pourtant en concurrence frontale pour « Les dieux sont tombés sur la tête ». Son bouche à oreille est vraiment très fort.
Et les vacances d’avril commençant pour une zone, il monte encore, à 268 342 entrées, puis se maintient à 267 060 entrées, et en semaine 13 il baisse pour le première fois sous le niveau de sa troisième semaine, à 191 306 entrées, passant au passage les 3M d’entrées.
Avec la fin des vacances, il baisse enfin normalement, avec 144 864 entrées. Il est septième de la semaine, dans le top 10 depuis sa sortie il y a plus de trois mois.
Et il résiste de nouveau, avec 150 681 entrées. Puis il baisse tranquillement à 130 165 entrées, passant devant « Banzai » (tout comme il est passé au fil des mois devant d’autres comédies pourtant sorties au-dessus de lui et après lui, tels « Tootsie » avec Dustin Hoffman, « L’Africain » avec Catherine Deneuve et Philippe Noiret, « le retour des bidasses en folie » avec Les Charlots, « Un chien dans un jeu de quille » avec Pierre Richard et Jean Carmet). Son cumul dépasse maintenant les 3,5M !
Affiche des Dieux sont tombés sur la tête

Affiche avec la publicité sur son succès.

On pourrait penser que ça y est, le film commence sa fin de carrière après ce superbe et incroyable parcours, mais pas du tout, il remonte de nouveau à 142 265 entrées, passant cinquième! (et dépassant "Circulez, y a rien à voir" sorti un mois plus tôt, avec tout de même Birkin, Blanc et Villeret)
Puis il baisse de nouveau de manière classique, à 119 980 puis à 78 026 entrées, cela faisait quatre mois consécutifs qu’il était au-dessus des 100 000 entrées !
Trois semaines plus tard, toujours au-dessus des 50 000 et dans le top 10, il passe les 4M d’entrées. On est mi juin, le film est sorti depuis 5 mois et n’a pas quitté le top 10 hebdomadaire !
En août, il remonte même à 77 512 entrées et troisième hebdomadaire, 7 mois après sa sortie ! Mi-août, il passe les 4,5M.
Ce n’est que fin août qu’il quitte le top 10, il y aura passé 31 semaines consécutives! Et 32 semaines consécutives au-dessus des 50 000 entrées hebdomadaires !
Fin septembre, il passe sous les 20 000 entrées hebdomadaires, il cumule 4 751 171 entrées, sur le long terme arrivera-t-il aux 5M malgré tout?
Il reste 44 semaines consécutives dans le top 30, jusqu’au 22 novembre, 10 mois! Il cumule alors 4 889 650 entrées.
Affiche des Dieux sont tombés sur la tête... la suite

Affiche de la suite des "Dieux sont tombés sur la tête".

Après un an à l’affiche, il cumule 4 969 976 entrées, premier des sorties de 1983, devant des films ayant commencé à plus d’un million d’entrées alors qu’il a commencé en dessous de 100 000 et a eu au maximum 0,347M d’entrée sur sa meilleure semaine. C’est bien sûr une monstrueuse surprise!

Pour l ‘été 1984, le film est rediffusé de nouveau, alors qu’il cumulait déjà 5 142 967 entrées grâce à une suite d’exploitation discrète mais non stop au cours des 6 premiers mois de l’année 1984. La semaine de fin juin il ajoute 16 206 entrées, puis 18 274 entrées, 25 237 entrées, puis encore deux semaines autour des 20 000, début août il monte à 31 808 entrées, il passe tout août au-dessus des 30 000 entrées et même 36 447 fin août, et il dépasse les 5,4M début septembre avant de quitter de nouveau le top 30 tout en continuant à être diffusé.
Fin 1984, il cumule 5 525 223 entrées, en ayant ajouté 577 170 entrées sur 1984.

Il termine tranquillement sa carrière en 1985 avec 66 417 entrées de plus, puis 10 479 en 1986.
Et en début juin 1987, le film ressort avec succès : 89 466 entrées en première semaine. Par la suite il baisse classiquement : 48 125 entrées en seconde semaine, puis 40 299, puis il passe sous les 20 000 entrées. Au total, sur 1987, il attire encore 285 833 spectatuers, dans sa cinquième année. Il ajoutera encore 24 384 spectateurs en 1988.

Vu le succès international deux ans après sa sortie sud-africaine en France (puis en Allemagne, USA, etc), une suite est réalisée, qui sortira en juillet 1989 en France (avant même l’Afrique du sud!). Lors de sa première semaine, la suite réalise 291 441 entrées, premier de la semaine, place que le film originel n’aura jamais atteint ! La suite est un succès, avec trois semaines au-dessus des 200 000 entrées, et 7 au-dessus des 100 000, dépassant les 1,5M en 8 semaines, passant 12 semaines dans le top 10. Après un an, il est treizième des sorties de 1989 (une petite année avec une fréquentation basse) avec 1 976 112 entrées.
Le film originel en profite pour ressortir brièvement, alors qu’il cumulait déjà 5 913 464 entrées, cela lui permet d’atteindre son score actuel.


Accueil internautes :
AC 6,8 (1800). SC 6,7 (3400). IMDB 7,3 (55 000). K 8,0 (22 000). FA 6,6 (9600). D 8,7 (129 900).
Film bien aimé des francophones, curieusement plus sur Sens Critique (qui note plus sévère habituellement) que sur Allociné, mais aussi des anglophones et des hispanophones, et adoré côté Russes et Chinois.


Progression pendant les cinq dernières années :

Progression LABORIEUSE.
Moins de 500 entrées en cinq ans.


Titre Année de sortie Entrées Pays
157 Mourir d'aimer 1971