Les champions du Box Office Les champions du Box Office en France

en France


Chiffres provenant du CNC (sauf précision).

le bandeau de pub


Titre Année de sortie Entrées Pays
122 La guerre des étoiles 1977 6 460 540 USA

Affiche de La guerre des étoiles
Le film est connu pour être un des plus grand succès de tous les temps, c'est le cas pour les Etats-Unis, on va voir ce qu'il en est pour la France.
Quand "La guerre des étoiles" arrive sur les écrans français, le 19 octobre 1977, le film est précédé d'une bonne réputation, suite à son succès hors norme aux Etats-Unis depuis le mois de mai, et également sa projection à Deauville a convaincu en septembre.
Cependant le genre fantastique n'est pas très populaire en France, donc il n'est aucunement espéré que le film batte tous les records comme aux USA; un résultat de 3M d'entrées serait excellent.

En sortant le 19 octobre, le film va profiter des vacances d'entrée de jeu. Il réalise un bon score de 217 966 entrées, en troisième position, derrière "L'animal" (Belmondo en troisième semaine) et "L'espion qui m'aimait" (James Bond en seconde semaine). Comme on le voit, "La guerre des étoiles" est mal parti pour battre des records, malgré la publicité de son succès hors norme aux USA. Mais là-bas aussi son succès ne s'est pas fait en une semaine.
Et effectivement, dès sa seconde semaine, avec l'aide des vacances, il explose, faisant plus que doubler son score de première semaine, et passant premier, avec 566 703 entrées. Tient-on un phénomène comme aux USA, finalement? Il est encore trop tôt pour se prononcer, son score américain serait au minimum un 15M d'entrées en France, difficile d'espérer un tel phénomène... (il est encore premier au boxoffice hebdomadaire américain alors qu'il y est sorti en mai, c'est donc sans compter sa suite d'exploitation et ses probables reprises futures, au final un équivalent français de sa carrière est au-dessus des 20M d'entrées France).
Mais la semaine suivante, sa classique baisse à 332 457 entrées confirme qu'on tient un succès mais apparemment pas un phénomène. Le premier million est passé, en trois semaines.
En quatrième semaine, avec le 11 novembre férié, le film se maintient à 317 251 entrées (mais tout comme "L'animal" et "L'espion qui m'aimait").
Et une fois passé les jours fériés, "La guerre des étoiles" baisse franchement, à 166 250 entrées, passant derrière deux films plus purement pour adultes en semaine 2 et en semaine 3, qui se maintiennent mieux sans jour férié. "La guerre des étoiles" suit un parcours classique de film attirant le public scolaire, loin de son phénomène incroyable aux USA. Il n'empêche qu'il est un franc succès, ce qui n'était pas gagné avec ce genre en France, il devrait même finir par rattraper le James Bond (pour le Belmondo, c'est encore loin d'être gagné).
En sixième semaine, il se maintient très bien, à 143 600 entrées (mais le James Bond se maintient même mieux), puis avec 130 241 entrées il passe cinquième car "L'espion qui m'aimait" finalement résiste mieux aux semaines qui passent!
Puis il passe huitième, suite aux sorties pré-vacances de Noël, à 114 528 entrées, tout proche des 2M qu'il passera en semaine 9.
Et après 8 semaines au-dessus des 100 000 entrées, pour la première fois il passe en dessous à 95 489 entrées, mais avec Noël arrivant, il devrait remonter nettement.
Et "La guerre des étoiles" confirme qu'il attire essentiellement le public scolaire, avec 183 465 entrées la semaine de Noël, doublant ses entrées et remontant septième, place qu'il garde sur les 4 derniers jours de l'année. Il termine 1977 avec 2 373 591 entrées, encore 90 000 entrées derrière le James Bond et 280 000 derrière le Belmondo.

Sur les 10 premiers jours de janvier 1978, "Orca" résiste mieux, et "La guerre des étoiles" passe huitième (sans nouveauté cette semaine-là), avec encore 149 948 entrées. Les 2,5M sont franchis, excellent score. Le film peut encore résister pour être diffusé aux vacances de février, et passer les 3M.
Et comme d'habitude, une fois les vacances finies, le film chute lourdement, à 65 190 entrées et 14ième.
Mais le film se maintient bien, au-dessus des 60 000 puis des 70 000, son bouche à oreille est excellent et le fait résister au temps, il en profite pour dépasser le cumul du James Bond qui lui se retire naturellement peu à peu de l'affiche après près de 4 mois et une belle carrière. Sortie de "La guerre de l'espace", mais les spectateurs ne font pas la confusion, et le film ne brille guère au box office. On peut voir avec ce film japonais de 1977 le bond en avant que fut "La guerre des étoiles" à l'époque dans le traitement de ce genre d'histoire. Bande annonce de "La guerre de l'espace".
Affiche de La guerre des étoiles

Affiche fêtant le premier anniversaire de projection dans les salles américaines.

Sur tout mars et la moitié d'avril, "La guerre des étoiles" se maintient entre la 20ième et la 30ième place du top hebdomadaire, continuant à attirer du monde 6 mois après sa sortie. Aux USA, c'est un niveau incroyable : alors que le film quitte le top 30 français, "La guerre des étoiles" aux Etats-Unis est encore premier hebdomadaire, alors qu'il est sorti 5 mois plus tôt qu'en France, cela fait 11 mois qu'il est à l'affiche et il continue à dominer le box-office hebdomadaire! Un phénomène unique, et seul "Autant en emporte le vent" aura fait mieux en cumul de spectateurs, mais uniquement grâce à ses multiples reprises à grande échelle, à une époque où la télévision ne diffusait pas encore ce genre de superproduction que les gens ne pouvaient voir qu'en salle (alors qu'en 1978, la télévision gratuite américaine diffuse déjà les plus gros succès des décennies passées).

Et pendant l'été et le creux de programmation, le film sera rediffusé en France avec succès, réintégrant le top 30 quasiment les deux mois des grandes vacances.

Au total sur 1978, il ajoute 1 189 403 entrées à son box-office, qui atteint maintenant un très bon 3 562 994 entrées, second des sorties de 1977 (une petite année en terme de champion) derrière les 4,9M de "Bernard et Bianca".

En 1979, il ajoute 177 056 entrées à son box-office, et curieusement lors de la sortie de "L'Empire contre-attaque" en 1980 il n'est guère repris, avec seulement 9130 entrées de plus.

En 1982, un an avant la conclusion "Le retour du Jedi", "La guerre des étoiles" s'offre une vraie reprise, en juin : avec 87 453 entrées en première semaine, suivi de 123 599 entrées et une place de second hebdomadaire! Puis encore 118 256 entrées, et les 4M sont franchis.
Il fera encore 78 524 entrées début juillet, avant de baisser nettement, mais encore dans le top 30 jusqu'en début août.
Il ajoute 667 624 entrées en 1982, 65ième succès calendaire.
Son cumul est désormais de 4 416 963 entrées, il est devenu un très gros succès (mais pas encore un champion...); il est toujours devancé par "Les aventures de Bernard et Bianca" qui dépasse un peu les 5M.

En 1983, avec la sortie du dernier film de la trilogie, encore 60 754 personnes voient (et revoient) "La guerre des étoiles" en France, puis ce sera 81 237 entrées en 1984, en 1985 il est encore projeté de ci de là, avec 20 404 entrées, et il ressort (ainsi que les deux autres épisodes) en 1986, avec un petit succès et 78 030 entrées de plus, qu'il complètera avec 5553 entrées en 1987, où c'est la fin avec sa première diffusion à la télévision gratuite (il est passé sur Canal+ avant), et il termine avec un cumul de 4 662 961 entrées (qu'il augmentera de quelques milliers ou centaines d'entrées chacune des années suivantes, avant de ne plus être diffusé à partir de 1991, il cumule 4 672 591 entrées au moment de sa reprise de 1997), second des sorties de 1977 (avec un "Bernard et Bianca" qui franchira les 7M en 1988 grâce à une reprise à très grand succès en 1987).

La fin, vraiment?
Affiche de La guerre des étoiles

Affiche annonçant la reprise des trois films en version "édition spéciale" au printemps 1997.

En 1997, George Lucas décide de s'offrir (ainsi qu'au public) une version légèrement remontée et avec des effets spéciaux améliorés avec les techniques apparues en 20 ans, et avec quelques scènes qui n'avaient pas pu être réalisées telles que souhaitées bien que tournées (l'apparition de Jabba...).
Entre temps, la trilogie a été vue et revue par toute une génération, les plus jeunes ne l'ayant découvert qu'à la télévision ou en VHS. Et les fans de ce genre de films sont nettement plus nombreux en France qu'en 1977. Seront-ils tout de même prêts à payer pour juste quelques minutes inédites d'un film qu'il connaissent par coeur? Le nouveau montage sort peu avant aux USA, et c'est un méga carton, surprise à un tel niveau, bon signe (mais on a vu la différence d'appropriation pour ce film entre les Américains et les Français).
Et c'est un incroyable score de 706 491 fans en première semaine! (et pour une fois, le chiffre distributeur annoncé est très nettement en dessous du succès réel comptabilisé par le CNC) Et encore 401 266 entrées en seconde semaine et 238 920 en troisième, où il passe les 6M de cumul! Il sera 12 semaines dans le top 30, et au total la reprise attirera 1 785 375 spectateurs!
A travers le monde, le succès est tel qu'il lancera une courte mode des reprises de succès américains avec un montage différent et des effets spéciaux améliorés ("Alien", "L'exorciste", "Blade Runner", etc).
Et désormais "La guerre des étoiles" rejoint le club des champions en France, réputation qu'il avait sans en avoir la légitimité (avec ses 4,66M avant cette reprise, s'il était second des films de 1977, il n'était que 5ième des films de 1976 et 4ième de 1978, l'année 77 ayant été faible en très gros succès).

Il a failli ressortir en 3D, mais malgré des essais réalisés pour une conversion (avant même les premières sorties de classique convertis en 3D), cela n'a pas aboutit. Il faut dire que la mode de la 3D n'a été qu'un feu de paille, et que cela coûte tout de même très cher.


Il est de loin le plus gros succès de la trilogie originelle (4,054M d'entrées pour "L'Empire contre-attaque" et 4,246M pour "Le retour du Jedi"); les trois films de la prélogie font parti de cette liste de champions du box office en France, et de même pour les trois films de la postlogie (on constate la popularité acquise par cet univers, par rapport à 1977). Il est le cinquième film au box-office français de ces neuf films, et au-dessus de tous les autres films dérivés de l'univers Star Wars.


Accueil internautes :
AC 8,8 (69 200). SC 7,8 (70 400). IMDB 8,6 (1 280 000). K 8,1 (241 000). FA 7,9 (135 000). D 8,4 (118 000).
Film adoré presque partout (beaucoup aimé en Russie et en Chine). Toujours très vu par les internautes, voire énormément pour les anglophones.


Progression pendant les cinq dernières années :

ZERO.
Aucune entrée en cinq ans.

 Pour partager la page :